Ça fait une semaine que je bataille avec des cartons.

J’ai mis l’écriture de côté pour quelques jours, car, lorsqu’on fait un déménagement, le focus a du mal à être mis ailleurs que sur ce qu’on doit prendre, éliminer, ou garder quelque part « pour plus tard, éventuellement ».

Oui, un déménagement, c’est souvent l’occasion de faire un peu de vide dans ses « choses », afin de redémarrer à un autre endroit avec un espace plus sain. Moins rempli en tout cas.

Ça me fait penser à une bonne page de vente.

On a souvent l’impression qu’une fois qu’une page de vente est en ligne et qu’elle rapporte des ventes, il ne faut plus y toucher. Ou alors, qu’il faut essayer de rajouter des arguments supplémentaires pour tenter de toucher plus de monde.

Mon expérience des pages de vente me montre qu’il est bien souvent plus rémunérateur d’alléger plutôt que de rajouter.

Vous n’avez pas idée du nombre de trucs qu’on peut raconter qui embrouille le lecteur plutôt qu’autre chose.

Quand on décrit des bienfaits, ou des caractéristiques du produit, on a souvent tendance à trop en mettre.

Faire un peu de ménage dans vos arguments, ça peut servir à clarifier ce que vous proposez.

J’ai souvenir d’une page de vente où j’ai fini par enlever plus de 50% de la première partie où je parlais d’une histoire, pour arriver directement à la promesse, après une seule phrase d’accroche plus percutante.

Ça a doublé mes ventes.

En fait, il y a 2 endroits où vous pouvez facilement raccourcir vos pages de ventes :

1. Au début, avec la description des problèmes des gens

Je vois souvent des vendeurs qui alignent pendant un temps interminable les problèmes que sont censés avoir les gens.

En vrai, un seul GROS problème est bien suffisant.

S’il est bien décrit, avec les mots habituels qu’emploient les personnes – que l’on trouve généralement facilement dans les discussions autour de ce problème sur les forums ou les réseaux sociaux – alors 2 paragraphes suffisent amplement pour rentrer dans le vif du sujet et qualifier les gens qui arrivent sur votre page.

Vous pouvez alors passer directement à la solution que vous proposez.

2. Le rêve

Il est de bon ton de faire rêver les gens sur ce qu’ils pourront atteindre s’ils accèdent à votre produit.

On voit souvent les problèmes abordés au départ renversés en bienfaits, et donc, au même titre qu’il est bon parfois de ne cibler qu’un seul problème, il pourra aisément en être de même avec un bienfait.

Si vous en mettez trop, vous augmentez le risque que votre lecteur se sente moins concerné par ce que vous dites.

Autant garder les autres bienfaits pour un ou plusieurs futur(s) email(s). Idem pour les problèmes.

Une matière infinie à écrire des mails

Si vous avez fait vos devoirs, vous avez envoyé les gens sur votre page de vente après avoir pris leur adresse email.

Donc, avec les problèmes et les rêves que vous avez abordé « en première instance », vous avez là matière à écrire une bonne dizaine de mails qui vont cibler une certaine catégorie de personnes.

Non seulement vous allez pouvoir voir avec certitude, en rajoutant un tag de mesure de clics sur vos liens, qui est concerné par quoi dans votre liste, et deuxièmement, vous aurez à terme la possibilité de personnaliser votre page de vente pour faire varier les problèmes et les rêves.

Par exemple, si vous vendez un programme pour inscrire les gens à des séances de Yoga ou de Qi Gong en ligne, vous pouvez aborder des dizaines de problèmes structurels que ces deux sports doux peuvent traiter :

  • Mal de dos,
  • Manque de souplesse,
  • Surpoids,
  • Mauvais sommeil,
  • Jambes lourdes,
  • Mauvaise digestion,
  • Manque de souffle,
  • etc.

Choisissez UN SEUL problème (le mal de dos, par exemple), et ciblez cette affection sur votre page de vente.

Les bienfaits associés seront évidemment moins de douleurs, plus de souplesse, plus d’entrain, un meilleur poids car plus de sport possible, etc.

Choisissez-en UN SEUL parmi ceux-là (moins de douleurs, par exemple), et gardez uniquement ça sur votre page de vente.

Dans un deuxième temps, vous pourrez cibler le manque de sommeil, associé au bienfait « En pleine forme pour une bonne journée », avec tous les avantages que ça implique.

Si vous faites deux pages de vente différentes, une pour le mal de dos, une pour le manque de sommeil, vous pourrez ensuite segmenter votre liste de prospects et adapter vos arguments à chacune des sous-listes ainsi créées.

Je vous garantis un taux de retour bien supérieur à celui obtenu avec une cascade de problèmes suivis d’un torrent de bienfaits qui ne concerneront qu’une toute petite partie de votre audience.

Allez ! Raccourcissez !

Et si vous souhaitez suivre un plan simple qui fonctionne pour construire votre page de vente, n’oubliez pas que la formation expresse « Créer une page de vente en 2 heures » est encore disponible ici.

Pas de blabla inutile, que des questions auxquelles vous pourrez répondre pour construire rapidement une page de vente efficace qui va à l’essentiel.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez recevoir :

  • Chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail,
  • Un article complet, pratique et inédit chaque semaine, non publié sur le blog et réservé aux seuls membres, à consulter par mail et/ou à télécharger en PDF,
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :