Comment vous faites pour choisir les produits que vous allez vendre à vos suiveurs ? Vous faites à l’instinct ou vous leur demandez ?

Le syndrome du créateur omniscient

Quand j’ai démarré sur Internet (en 1999), j’ai décidé de créer un produit sur la seule base de mon expérience et de mon instinct.

Je n’avais aucun client, ni même aucun prospect. J’ai donc créé un site web qui donnait une stratégie, puis je proposais mon livre qui en donnait 10 autres.

Je ne sais même pas comment j’ai pu faire pour trouver des clients à l’époque. J’ai quand même vendu 150 exemplaires de ce premier livre via Internet.

6 ans plus tard, j’ai créé un site dans une niche précise, et j’ai donné une montagne d’infos pendant 6 mois sans rien vendre.

J’ai passé ces 6 mois à créer un livre sur ce que je pensais que les gens aimaient. Et au bout de 6 mois, j’ai envoyé mon premier email de vente à toute la liste (2500 personnes). Une livre à 147 euros + un petit logiciel pour aller plus vite.

L’accueil a été très sympa puisque j’en ai vendu 200.

Quand on est formaté comme ça, on se dit que si on connait bien son marché, alors il est facile de trouver ce que les gens veulent.

Le réveil

En 2012, j’ai décidé de mettre mon ego de côté et j’ai envoyé un mail à ma liste (15000 personnes) pour leur demander directement ce qu’ils voulaient.

Rendez-vous compte : en 7 années, j’ai créé 10 produits que j’ai vendus à hauteur de 150 exemplaires pour des prix variant de 47 à 147 euros.

Et en 2012, les réponses que j’ai reçues m’ont laissé sur le cul. Oui je ne mets même pas d’étoiles tellement ça m’a fait mal.

Pendant 7 ans, j’ai vendu un produit qui traitait un certain type de jeu (la niche dont je parle ici est une niche sur les courses de chevaux), et les résultat de mon sondage m’indiquait que 80% des gens qui avaient répondu s’intéressaient à un tout autre jeu que je n’avais pas traité.

Ouch… Avec le recul, j’ai calculé le montant de CA que j’avais perdu, et j’ai pleuré tout seul dans mon coin pendant 10 minutes.

Et puis après, je me suis redressé et j’ai décidé de combler ce vide.

J’ai créé un produit composé toujours d’un livre et d’un logiciel que j’ai proposé à 87 € à toute ma liste et à 67 € à ceux qui avaient répondu à mon sondage.

Les ventes ont été astronomiques. J’en ai vendu plus de 600 en lieu et place des 150 habituels.

Conclusion : penser et décider à la place des gens, c’est pas une bonne idée du tout. Gustave Parking disait qu’il vaut mieux poser une question et passer pour un con pendant 1 minute, plutôt que de ne pas la poser et de rester con toute sa vie.

On a ici une parfaite illustration de ce concept.

Demandez !

Je ne peux pas savoir ce que vous vendez. Je ne sais pas non plus si le thème que vous avez choisi l’a été de votre propre fait ou suite à une demande que vous avez faite à vos clients.

Mais si vous avez choisi la première option, revoyez la question.

Demandez à vos clients ce qu’ils veulent. Vraiment. Plus vous avez d’expérience, et plus c’est facile à faire, car vos questions seront plus précises.

Ne mettez pas un truc du genre « Qu’est-ce que vous voulez que je vous vende ? » ou encore « De quoi avez-vous besoin ? ».

Soyez le plus précis possible, avec un choix multiple si vous le pouvez.

Du genre :

Quel est votre jeu favori :

  • Le Simple Gagnant ?
  • Le Couplé ?
  • Le tiercé ?
  • Le Quarté ?
  • Le Quinté ?

Un seul choix possible.

Ça marche avec n’importe quel sujet.

Autre exemple :

Quelle est le thème qui vous intéresse le plus pour gagner de l’argent ?

  • La création de produit ?
  • L’affiliation ?
  • Les publicités sur site ?
  • Le coaching ?
  • le e-commerce ?

Un seul choix possible.

Vous pouvez aussi être encore plus précis si vous traitez d’une seule stratégie.

Par exemple, suite à votre sondage, vous vous apercevez que 80% des gens qui vous ont répondu veulent en savoir plus sur l’affiliation.

Vous pourriez décider de créer direct un produit sur l’affiliation ou demander aux gens de préciser leur réponse avec un nouveau choix :

A propos de l’affiliation, qu’est-ce que vous avez du mal à maîtriser ?

  • Le choix du produit à proposer en affiliation ?
  • Le trafic vers la page de présentation du produit ?
  • La création de contenu pour attirer les gens ?
  • La création d’une campagne de mails pour augmenter vos ventes ?

Avec les réponses obtenues, vous avez la possibilité de créer 4 produits différents et vous pouvez choisir de n’en faire qu’un seul (celui qui répond le plus aux attentes de vos prospects).

Si vous prenez l’habitude de faire ça, je vous assure que vos ventes se porteront 2 à 4 fois mieux.

Sans compter le moral qui va avec, car il est beaucoup plus gratifiant – et rentable – de vendre 600 exemplaires d’un produit que d’en vendre 150. Tout ça pour le même travail.

A vous de jouer !

Donc, vous l’aurez compris, votre prochaine action recommandée serait d’envoyer un email à votre liste de contact pour les faire choisir entre 4 ou 5 options en rapport avec le thème que vous traitez.

Une fois que vous aurez cette info, voyez combien de temps ça va vous prendre pour créer un produit efficace et ciblé, et voyez combien de CA ça va vous rapporter.

Il est des actions qui propulsent votre business au niveau supérieur en mettant juste votre ego de côté pendant quelques minutes.

Et ça… c’est bon pour le moral, même si ça fait un petit peu mal au début.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :