Et si une simple photo multipliait votre taux de lecture – ou de vente – par 2 ?

Quand on a un blog ou un site Internet, n’avoir que du texte est certes une bonne manière de focaliser le lecteur sur ce que vous dites, mais c’est également monotone. Surtout si votre texte est long.

Quand vous lisez un journal, il y a des photos partout. Ce n’est pas pour rien.

Une photo égaye les sites et les blogs, et rend vos articles ou vos textes moins informels et bien plus amicaux.

En outre, ça casse le rythme textuel, et peut permettre de renforcer une idée qui vient juste d’être émise. Une photo valant 1000 mots, choisir la BONNE photo pour préciser votre pensée est très puissant en copywriting.

Pour les blogs, il est donc recommandé de toujours rajouter au moins une photo dans chacun de vos articles, histoire de cristalliser l’idée globale que vous traitez dedans.

Et si vous avez une page de vente, alors l’idéal est de rajouter également plusieurs photos tout au long de votre texte, avec à chaque fois une légende dessous, sous la forme d’un lien ou d’une phrase choc qui doit rester dans la mémoire de la personne qui lit.

Choisissez la bonne photo

Quand arrivera le choix de la photo, je vous recommande de privilégier celles qui comportent des personnes.

Par exemple, pour cet article qui vous parle de photo, j’ai préféré vous mettre cette photo ci :

photo Préférez des photos de personnes dans vos articles

Et pourtant, pour vous parler de photo, j’aurais tout à fait pu décider de mettre plutôt çà :

appareil-photo
Un objet est impersonnel et froid

Seulement, l’être humain est attiré par ce qui lui ressemble. Et personne ne ressemble à un appareil photo.

Un appareil photo tout seul n’est qu’une chose. Et on en peut pas s’identifier à une chose. Avec une personne, c’est différent.

Vous n’avez pas idée du nombre d’émotions qui peuvent être décelées sur un visage.

Personnellement, je me sers de ces émotions pour attirer votre attention, et pour vous encourager à lire l’article.

Voyez les photos que j’ai choisies pour mes différents articles, et en général, vous verrez qu’elles représentent en grande majorité des êtres humains qui font quelque chose ou qui ont une expression particulière sur leur visage.

Le choix de l’un ou de l’autre n’est pas anodin.

La puissance d’une expression sur un visage

Selon le docteur Paul Ekman, auteur de "Je sais que vous mentez", il existe 7 expressions de base, communes à tous les visages, qui trahissent une émotion bien précise :

  • Joie
  • Surprise
  • Tristesse
  • Peur
  • Mépris
  • Dégout
  • Colère

Passez en revue chacune de ces expressions, quitte à les mimer. Elles sont faciles à se représenter, et peuvent pratiquement toutes se réaliser avec la bouche ou les yeux.

Si vous observez attentivement une personne à qui vous posez une question, vous devriez pouvoir déceler l’une de ces 7 expressions, et définir plus ou moins ce qu’elle pense de votre question avec ça.

Et pour être parfaitement honnête, je vous dirais que même si VOUS ne le décelez pas consciemment, alors votre inconscient, lui, le détecte en moins d’un millième de secondes.

C’est ce qui fait que lors des 10 premières secondes d’une rencontre, on peut avoir un ressenti négatif sur une personne à cause justement d’une micro-expression fugace qui passe sur le visage.

Je vous laisse également imaginer l’impact que pourrait avoir une photo de vous sur vos visiteurs, si vous l’avez prise à un moment où vous étiez triste, tourmenté, en colère ou en proie à de la rancœur envers quelqu’un.

Certains bloggeurs et marketers feraient bien de supprimer au plus vite leur photo d’Internet et d’en reprendre une nouvelle avec une expression plus neutre.

L’idéal étant de transmettre une émotion de joie.

Une photo peut-elle vendre ou inscrire plus ?

Quand on écrit une lettre de vente ou un article de blog, savoir reconnaître une expression sur un visage peut parfois vous être utile.

Il s’agit d’associer un texte avec un visage, et de faire ainsi passer une émotion supplémentaire dans une lettre de vente ou dans un article de blog.

C’est une technique qui n’est pas bien nouvelle.

Regardez le succès des smileys dans les échanges sur les forums, ou même dans les commentaires de blogs. :)

Dans mon article "La méthode infaillible pour mettre vos lecteurs en colère en moins d’une minute", la photo choisie pour l’occasion illustrait parfaitement le sujet.

Ce n’est certainement pas pour rien que cet article est actuellement celui qui est le plus lu.

Quand vous voulez renforcer l’idée de colère, alors cherchez la photo d’une personne en colère. L’impact produit sur votre lectorat n’en sera que plus fort, car il est 1000 fois plus facile de repérer la colère sur une photo plutôt que de l’expliquer avec des mots.

Et dans une lettre de vente le pouvoir d’une photo va bien au-delà de la simple expression du visage.

Elle peut faire pencher la balance vers la rentabilité d’un produit ou vers l’inverse.

Par exemple, citons cette étude insolite, relevée sur ce blog en anglais :

Une agence a mesuré l’impact de 2 photos concernant un produit sur les visiteurs :

sun1 sun2

Une technologie appelée "eye-tracking" (suivi des yeux) a permis de voir où se situait l’intérêt des visiteurs sur chacune de ces deux photos :

sun3 sun4

Vous pouvez le voir, dans la première photo, lorsque le regard de la femme est dirigé vers le produit, les yeux du lecteur sont invariablement attirés par le produit justement, alors que la deuxième photo concentre l’attention du lecteur sur l’œil de la demoiselle.

Notez ce point si vous voulez par exemple faire porter l’attention de votre lecteur sur votre formulaire d’inscription.

Un visage qui regarde en direction de vos deux cases prénom+email devrait avoir plus d’impact en terme d’inscriptions qu’un visage qui vous regarde vous. Aussi joli que soit le visage.

Rendre un passage de texte plus émotionnel.

Lisez ces deux textes, et essayez de sentir quelle émotion peut bien vous traverser l’esprit lors de votre lecture. Dans la foulée, tentez de définir à chaque fois comment on pourrait bien terminer ce texte :

Texte 1 :

superMon voisin n’arrête pas. Depuis deux jours, je le vois s’activer sans repos. Il est en train de repeindre ses volets. Décapage au décapeur thermique, ponçage avec sa ponceuse électrique, et que ça frotte dans tous les sens, et que ça met de la peinture sèche de partout.

Je ne sais pas pour combien de temps il en a, mais toujours est-il que ça fait deux jours qu’il est là-dessus, et j’ai bien l’impression qu’il en a encore pour un bon moment…

Texte 2 :

colere2Mon voisin n’arrête pas. Depuis deux jours, je le vois s’activer sans repos. Il est en train de repeindre ses volets. Décapage au décapeur thermique, ponçage avec sa ponceuse électrique, et que ça frotte dans tous les sens, et que ça met de la peinture sèche de partout.

Je ne sais pas pour combien de temps il en a, mais toujours est-il que ça fait deux jours qu’il est là-dessus, et j’ai bien l’impression qu’il en a encore pour un bon moment…

Avez-vous senti la différence d’émotion dans les deux textes ?

Si on veut rester cohérent avec les images, alors la fin du texte 1 devrait ressembler à ça : "Elle en a de la chance ma voisine d’avoir un mari qui lui refasse ses volets ! Il ne compte pas son temps, il est courageux et travailleur !"

Et la fin du texte 2 pourrait être ceci : "Mais quand est-ce qu’il va enfin finir ? Il me saoule avec ses bruits et avec sa peinture ! Si ça continue, je préviens les flics !"

Deux textes identiques, deux photos différentes, et un état d’esprit qui suit forcément la photo.

A vous de jouer

La photo joue un rôle majeur sur Internet.

Voici donc 3 actions pour vous :

1) Sur votre blog, mettez des photos d’humains si possible, plutôt que des photos d’animaux ou de choses. Vos lecteurs aiment bien s’identifier à leur congénère.

2) Si vous avez une photo de vous en gravatar, au bas d’une lettre de vente, ou sur la page à propos (ou la page d’accueil) d’un blog, alors assurez-vous que l’expression de votre visage ne reflète pas d’émotion négative.

Vous ne voulez pas qu’on vous prenne pour quelqu’un de méprisant ou de colérique.

3) Utilisez une photo pour renforcer l’émotion que vous souhaitez donner avec un texte dans une page de vente.

N’oubliez pas la légende sous la photo.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Si votre grand-mère ne comprend pas ce que vous écrivez, revoyez votre texte…

Suivant

Merci !

  1. dom59

    Bonjour,
    Une expression, une photo, cela est très bien le seule problème qui est à mon sens important c’est le toucher.
    Malheureusement le toucher du produit n’hésite pas sur internet.
    C’est pourquoi vous remplacez le toucher par un copywriting haut de gamme bravo pour l’article

  2. Bonjour Yvon,

    Effectivement les photos ont un rôle très important dans un article, mais pas facile de trouver lorsque l’on débute des photos libres de droit et si possible gratuites que l’on ne voit pas partout.

    Yvon, je suis déçue pour la photo avec l’appareil photo avec cette très jolie femme, pourquoi pas un bel homme torse nu tenant le même appareil, nous aussi les femmes on s’y met à la photo et on achète des appareils. :)

    En tout cas merci pour cet article

    • Voilààà ! Je t’ai trouvé un beau spécimen, Marie-Do ! :)
      C’est pas tout à fait un homme, mais il est torse nu coumême !

      C’est vrai que j’ai tendance à choisir plus de photos de femmes que d’hommes. C’est parce que je trouve que les femmes sont plus belles que les hommes, certainement ;)

  3. Attiré l’œil avec une photo ! Oui Yvon, j’utilise cette technique depuis longtemps pour certains de mes blogs.
    Suite à la correction de ma page de vente de mes prestations pour laquelle tu m’as aidé, je l’ai montré à plusieurs personnes, et le choix que j’avais fait du visuel (une boite avec le logo de l’outil que j’utilise) faisait penser à un logiciel ! Donc le message était mal perçu, c’est pour cela que je vais changer avec une personne derrière un ordinateur, qui aura beaucoup plus d’impact !
    Bien choisir le visuel pour ne pas brouiller le message.

    Excellent article encore une fois :)

  4. Bonjour Yvon,

    Oui j’avais noté que tu utilisais souvent des personnes pour tes images, et particulièrement des visages féminins plutôt sympas !
    En tout cas, c’est vrai qu’on s’identifie plus facilement avec des photos d’êtres humains, conseil à suivre :)

    L’indicativité d’une image est également très importante comme tu le soulignes avec l’exemple de la pub. Dans ce cas, les images doivent pousser naturellement à lire ou à faire une action et ne pas perturber l’attention si volatile du lecteur.
    Des choses qu’on a tendance à oublier. Merci de les rappeler.

  5. Les 2 exemples que tu traites sont très intéressants. Même en sachant quel est le test et quel en est la finalité, le résultat est le même ! Je n’arrive pas à détacher mon regard de celui de la demoiselle lorsqu’elle me regarde ! Et les 2 paragraphes sont effectivement très différents en émotions, sans que l’on s’en rende forcément compte…

  6. A noter que Paul Ekman que tu cites a inspiré la série qui était diffusée sur M6 « Lie to Me »…
    Pour aller dans le sens de ton article, on peut reprendre le slogan de Paris Match, « le poids des mots, le choc des photos » !
    Je suis en train de réaliser une étude sur le même domaine et qui prend en compte les pages de vente, les résultats sont surprenants… de la taille du texte à sa couleur, tout joue !

    • Oui Olivier. Ma série préférée :)

      Tu écriras un article sur le sujet de ton étude ?

      • C’est pour un client mais je pense que je vais en tirer quelques conclusions que je pourrai partager oui !

  7. Merci pour ce changement de photo, il est « chou », c’est vrai que la cible serait seraient les parents qui vont avoir un petit bout, très bonne cible car c’est vraiment l’âge ou on les photograhie le plus.

    Mais Yvon je te mets au défi de trouver une photo genre chippendales avec un appareil photo !!!!!!! pour toucher mon coeur de femme en pleine fleur de l’âge :)

    Moi aussi « lie to me » est ma série préférée, tiens je vais étudier ta photo en se basant sur ses critères !

    Amicalement
    Marie-Do

  8. Encore un article très intéressant.

    J’ai bien aimé l’exemple du texte identique avec deux photos différentes. Tout ça, ça pourrait expliquer bien des problèmes de mauvaises interprétations dans certaines situations où il n’y a pas de photos et où on échange par écrit.

    Personnellement je me suis toujours demandé ce que les internautes pensaient de mon gravatar,… que j’utilise d’ailleurs un peu partout :)
    Ce dernier est mieux que l’ancien, car avec l’ancien la majorité de mes contacts professionnels avec qui j’échange verbalement sur Skype, pensait que j’étais plutôt du genre sévère,… bref j’en ai entendu des vertes et des pas mûres ! :D

    Là dernièrement je me suis fait shooter en photo à l’arrache, par une copine, chez moi en train de jouer de la guitare. J’ai mis cette photo en profil sur mon Facebook, et apparemment pas mal de personne m’ont dit que cette photo était pas mal et me représentait mieux ! lol

    Alors je songe à la tester en gravatar, au cas où ça pourrait avoir des répercutions positives sur mes activités professionnelles ;)

  9. Très intéressant. J’ai lu récemment aussi que le texte était considéré par le cerveau comme une multitude d’images (une lettre = une image). Il est donc préférable d’utiliser une image plutôt que décrire la situation dans les détails si on veut faciliter la mémorisation du message !
    Le mieux c’est de lier une image à un élément clé que l’on souhaite transmettre.

  10. Hello,

    Il manque juste un truc sur ton billet pour être parfait! C’est des sources ou l’on peut se procurer ses images « émotionnelles ».

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER