Copywriting : Ecrire du contenu efficace pour le web

Ca fait plus de 30 ans que je fais du copywriting. J’ai commencé à m’en servir quand j’ai fait mes premières affiches pour une conférence. J’avais 19 ans !

Aujourd’hui, le copywriting a beaucoup évolué. On s’en sert pour plein d’activités, et notamment pour écrire du contenu web efficace.

« Efficace« , quand on parle de contenu web, c’est quoi ?

C’est un contenu qui sert à faire agir les gens, et à produire des résultats précis.

Mettez du copywriting dans vos textes... c'est le gingembre de votre jus matinal !

En effet, quand on écrit un article de blog par exemple, ou même un post sur les réseaux sociaux, le copywriting peut toujours vous aider à rendre ce que vous dites bien plus engageant et bien plus utile pour les gens.

Copywriting et utilité

Le copywriting rend un article utile ? Première nouvelle.

Et pourtant OUI !

Quand on écrit un texte à la manière d’un copywriter, on le fait avant tout pour rendre service et intéresser celui ou celle qui va lire ce que vous écrivez.

Et quand on y pense, ce n’est pas forcément une évidence d’aborder l’écriture comme ça.

Dans beaucoup d’articles de blog, on peut voir quelques clés qui permettent de faire ceci ou cela. On peut aussi vous expliquer comment faire telle ou telle chose en 5 ou 10 étapes.

Ça peut sembler sympa comme article, mais est-ce vraiment orienté « utilité » pour le lecteur ? Pas sûr.

Un copywriter aime bien réveiller une émotion quand il écrit. Il aime bien provoquer une réaction, faire s’interroger, ou mieux, faire ressentir le bénéfice de ce qu’il recommande au lecteur, afin que celui-ci se sente plus concerné.

Ca peut vous paraître un peu superficiel tout ça, et peu évident, pour autant, il y a une différence énorme entre la manière « classique » d’écrire un article et la manière « copyriting« .

Je vais vous donner un exemple concret.

Dites moi juste laquelle de ces deux propositions vous donnerait le plus envie de la tester pour vous :

Exemple n°1

Quand on écrit sur un blog, il est impératif de raccourcir au maximum ses phrases. C’est une petite astuce de copywriting qui permet de rendre votre texte bien plus rythmé et bien plus engageant. Quand on fait des phrases longues, les gens s’endorment. Ils voient ce gros pavé de texte, pas ou peu de points, et ça leur semble compliqué à lire. Donc ils sautent.

Je vous propose donc de prendre vos textes et de remplacer autant que faire se peut les virgules par des points. Enlevez les « et » ou les « ou ». Mettez des points à la place. Et voyez comment votre texte devient plus dynamique.

Exemple n°2

Avez-vous déjà regardé le taux de rebond de votre blog ?

Le taux de rebond ? C’est quoi ça ?

C’est le pourcentage de personnes qui quittent votre blog après n’avoir lu qu’une seule page (donc un seul article).

Si vous avez un taux de rebond de 90% par exemple, ça veut dire que sur 100 personnes qui arrivent sur un article de votre blog 90 repartent aussitôt après avoir lu (ou non) votre article. En résumé, cela signifie que 90 personnes sur 100 lisent votre article et se disent : « non… ce blog ne m’intéresse pas. Je me casse ».

C’est dommage non ? Vous passez de longues heures à écrire des articles pertinents, vous soignez votre orthographe, votre style, vos idées… Vous essayez de faire des articles pratiques, qui rendent service à vos lecteurs… et vous découvrez que 9 lecteurs sur 10 se barrent de votre site sans même finir UN article.

Rageant !

D’où ma question du début : avez-vous regardé quel est le taux de rebond de votre blog ? S’il est supérieur à 75%, c’est que vos articles sont soit complètement inutiles, soit qu’ils sont difficile à lire.

Si c’est votre cas, je vous propose une astuce copywriting pour rendre vos articles plus attirants, plus dynamiques, mais surtout moins chiants :

Cette astuce, la voici : raccourcissez vos phrases au maximum.

Quand on raccourcit ses phrases, le texte devient plus rythmé. Plus engageant. Quand on fait des phrases longues, les gens s’endorment.

Pourquoi ? Parce qu’ils voient un gros pavé de texte. Peu de points. Des phrases interminables qui les essoufflent. Ca leur semble compliqué à lire. Donc ils sautent. Ils zappent. Ils scannent. Et à la fin, ils quittent votre blog pour ne jamais y revenir.

La solution : Faites des phrases courtes. Un sujet, un verbe, et un complément. Le plus souvent possible.

Avec cette technique, les gens comprennent mieux. Ils lisent tout. Ils sont entraînés par le rythme du texte. Et ils passent un bon moment. Donc ils vont lire un autre article. Parfois ils s’inscrivent pour en savoir plus.

Donc si vous voulez que votre taux de rebond baisse, testez ça.

Ce n’est pas compliqué. Cela tient en quelques actions faciles :

Prenez vos textes et remplacez autant que faire se peut les virgules par des points. Ou alors enlevez les « et », les « ou », les « car », etc. Mettez des points à la place. Et voyez comment votre texte devient plus dynamique.

Par exemple, on pourrait transformer ce texte :

« Avec cette technique, les gens comprennent mieux donc ils lisent tout car ils sont entraînés par le rythme du texte et par voie de conséquence, ils passent un bon moment, vont lire un autre article et parfois même, ils s’inscrivent pour en savoir plus. » 

par :

« Avec cette technique, les gens comprennent mieux. Ils lisent tout. Ils sont entraînés par le rythme du texte. Et ils passent un bon moment. Donc ils vont lire un autre article. Parfois ils s’inscrivent pour en savoir plus. « 

Quand j’ai commencé à recommander de faire ça à certains de mes clients, ils ont pu voir une baisse radicale du taux de rebond de leur blog. Ce fut le cas de Guillaume, spécialisé dans le coaching business, qui stagnait à 90% de taux de rebond sur son blog.

En raccourcissant ses phrases et ses paragraphes (+ quelques autres actions de transformation d’un texte dont je vous parlerai dans un futur article) il a réussi à faire chuter son taux de rebond à 70% en 2 mois.

Donc forcément plus de lectures, plus de temps passés sur le blog, et plus d’inscription à sa liste. Et au final, plus de ventes.

Alors ? Vous choisissez quoi ?

Sur le fond, j’ai engagé les gens à faire exactement la même chose dans les deux exemples : raccourcir leurs phrases.

Dans le deuxième exemple, par contre, j’ai expliqué AVANT pourquoi c’est mieux pour eux de le faire. Je leur ai donné des chiffres, un problème majeur à résoudre, et des implications précises pour leur business.

Et APRES, je leur ai donné les bénéfices auxquels s’attendre, mais aussi des preuves. J’aurais pu rajouter un témoignage, des exercices, d’autres exemples, une vidéo…

Vous comprenez donc qu’en mettant le lecteur dans la situation qu’ils vivent chaque jour et qui les frustre, ils sont bien plus impliqués dans leur lecture.

Ils comprennent vite qu’on s’adresse à eux. Qu’on a passé quelques heures à étudier leur problème, et qu’on a compris que ça les pénalise.

Dans bien des cas, on peut même parler d’un problème dont ils n’avaient même pas conscience.

C’est le cas pour mon exemple : peu de gens savent ce qu’est un taux de rebond, et encore moins ce que ça implique concrètement quand on est blogueur.

En expliquant le concept, en donnant des chiffres précis et des exemples, et en indiquant clairement ce qu’ils perdent comme temps ou comme argent en n’intervenant pas, on capte immédiatement leur attention.

Donc, OUI, le copywriting rend n’importe quel texte plus utile.

Car lorsqu’on écrit un article en adoptant un état d’esprit de copywriter, alors on pense avant tout à rendre ce texte impactant, profitable et bénéfique pour les lecteurs. Pas forcément pour leur vendre quoi que ce soit. Juste pour qu’ils lisent quelque chose qui leur parle.

Et si vous adoptiez ce style ?

Vous pourriez essayer, vous aussi.

Il existe des centaines d’astuces de copywriter pour rendre un texte plus intéressant et plus utile pour les gens.

Vous auriez plein d’avantages à inclure du copywriting dans vos actes de création.

Pour cela, c’est simple : il suffit de respecter un plan précis quand vous écrivez (quoi que vous écriviez).

J’en ai déjà parlé plein de fois (reprenez d’ailleurs l’article que j’ai écrit il y a quelques jours sur ce blog – AIR-PAM-SPIG), mais le plus simple reste celui-ci :

  • Problème (quelle galère vivent vos lecteurs quotidiennement ?)
  • Implication Négative (qu’est-ce que ça provoque chez eux ?)
  • Solution (que peuvent-ils faire pour amoindrir voire supprimer ce problème ou cette frustration ? => c’est ce que vous voulez leur donner, votre contenu)
  • Implication Positive (qu’est-ce que ça va provoquer chez eux s’ils suivent vos conseils ?)
  • Exemples (montrez-moi comment faire, je comprendrai mieux)
  • Preuves (qui a déjà fait ça et qu’est-ce que ça a provoqué chez lui ?)
  • Premiers pas (on commence par quoi ?)

Voilà :)

Essayez ça. Reprenez un de vos articles, et adaptez-le pour calquer à ce plan. Ca marche pour tout !

Vous voulez un exemple ?

En voici un. Rapide. Court. Efficace :

Ca vous est déjà arrivé ? Vous vous levez un matin, et vous n’avez pas envie. Pas envie de vous habiller. Pas envie de déjeuner. Pas envie d’aller bosser. En fait, vous n’avez envie de RIEN.

Ca vous rend morose. Et de mauvaise humeur. Vos proches le sentent. Et comme ils sont sur votre chemin, ils en subissent les conséquences. Résultat : vous êtes ronchon, ils sont ronchons… Bref… Ambiance de merde. Pour démarrer la journée, il y a mieux…

Il existe une solution facile et radicale pour endiguer ce souci, et éviter de transporter avec vous cette mauvaise humeur au bureau. Idem pour vos proches.

Cette solution c’est le jus « DLM ». Comprenez « Debout les Morts ! ».

3 Oranges, 1 citron, 1/2 tête de gingembre.

Faites vous ce jus au réveil avec si possible un extracteur de jus. Et enfilez-vous un verre de ce breuvage juste au réveil.

Le citron va pulvériser toutes les toxines qui traînent dans votre organisme. L’orange va vous apporter de la vitamine C et de l’énergie, et le gingembre va faire s’agiter vos cellules, et vous donner un coup de chaud qui va remettre le facteur sur le vélo en moins de 10 minutes.

Testé et approuvé par des dizaines de familles.

Après le jus, vous allez ressentir une grosse montée de pêche qui va vous préparer pour une journée d’enfer.

Depuis des lustres, les grands sportifs utilisent ce jus pour booster leurs performances. Vous pourriez faire pareil ;)

Commencez par vous acheter au plus vite un extracteur de jus (vous pouvez faire un jus le lundi et le garder jusqu’au mercredi). Et tentez ce jus dès demain.

Le principe est exportable à n’importe quel thème.

On vous a surement dit qu’il fallait produire un maximum de contenu web pour vous en sortir dans votre business sur Internet. Et si on ne vous l’a pas dit, alors moi, je vous le dis.

A vous de jouer avec le copywriting !

Et puisque on en est à la volonté d’être plus efficace, alors commencez AU PLUS VITE à apprendre et à utiliser le copywriting.

Considérez ça comme le gingembre de votre business sur Internet x 1000. :)

Et si vous voulez en savoir plus sur le copywriting, alors voici un article de ce blog qui vous donne les bases pour commencer…

 

Précédent

L’astuce copywriting du dimanche : Allez à l’essentiel

Suivant

Si on chantait ?

  1. Bonjour Yvon,
    Cet article est super ! Tout paraît tellement évident !
    J’aurais deux questions :
    1/ où puis je trouver le taux de rebond pour mon site ?
    2/ cet article me donne envie de retoucher certains de mes articles, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée, car mes abonnés seront avertis d’un nouvel article, ce qui n’est pas le cas. À moins qu’il n’y ait une astuce que je cherche désespérément pour éviter l’envoi d’un mail quand il ne s’agit que d’une mise à jour ?!
    Merci d’avance ! De toute façon le conseil sera appliqué pour les futures publications !

    • Yvon

      Bonjour :)

      Merci pour ce commentaire sympa.
      1) On trouve le taux de rebond en installant Google Analytics sur son blog.
      2) La meilleure façon de procéder est de créer un nouvel article basé sur l’original et de le publier. Quitte à dire que tu as déjà parlé de ça dans un précédent article (tu peux même mettre le lien) et qu’ici tu explicites plus POURQUOI c’est important de le faire et ce que ça va apporter.

      Ca te permet d’enfoncer le clou et d’avoir un nouvel article :)

      Belle journée

  2. Bonjour, j’aime lire vos articles. Vraiment, j’apprends plein de choses utiles :)
    J’ai un blog pour les passionnés des chevaux. :coeur:

  3. Françoise

    bonjour Yvon,
    merci pour ces conseils pertinents, je n’en doute pas.
    La longueur du mail m’interpelle
    je l’ai lu en diagonale
    à priori j’ai saisi l’essentiel:
    phrases courtes
    quelle police d’écriture choisir
    pour que la lecture paraisse facile et rapide à faire ?
    merci
    Françoise

  4. Moi aussi j’adore ces articles. c’est très motivant de se sentir aidé,soutenu quand on galère et qu’on désir que son message soit bien plus entendu. Même si j’ai des blocages dans l’application, tu me mets le vent en poupe rien que par l’énergie de ton article .

  5. Pyf - Apprendre la photo

    Merci pour cet article utile et plein de bon sens.

    Des conseils avisés et à appliquer !

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER