RSS FB
 

Cette technique redoutable qui vous fera passer pour quelqu’un de malhonnête à tous les coups…

30 août

 et article est la suite de celui d'hier, où je vous parlais du succès planétaire du biscuit Oreo et des techniques de copywriting que vous pouviez en tirer pour votre propre compte.

Aujourd'hui, je vous parle de la deuxième technique.

Une technique redoutable. Et pour une fois, j'emploie ce mot à bon escient, puisqu'il veut dire "fortement craint".

Masculine face with scary eyes

Car oui, la plupart de vos clients craignent et détestent ce genre de méthode, surtout s'ils s'aperçoivent qu'ils en ont été les malheureuses victimes...

Voyez vous-même :

[protected]

La technique n°2 : La manipulation inconsciente

Cette deuxième technique est – bien entendu – à la limite de l'éthique. C'est même de la manipulation pure et dure, dans les grandes largeurs.

On aime ou on n'aime pas (chacun choisit de communiquer comme il l'entend sur sa marque), mais il faut reconnaître qu'ils ont poussé le bouchon un peu loin.

Faisons une expérience...

Je vous explique ça dans quelques minutes, mais tout d'abord, merci de répondre (à voix haute si possible) à ces 3 questions :

  • De quelle couleur est généralement un mouchoir en papier ?
  • De quelle couleur sont les pages des cahiers de nos enfants ?
  • Quelle est la couleur de fond de ce cadre de texte ?

Et pour finir :

  • Qu'est-ce qu'elle boit, la vache ?

...

Vous avez répondu du lait ?

Bravo... Vous êtes comme 90 % des gens qui font généralement ce test (essayez autour de vous, vous verrez).

A part que la vache ne boit pas de lait...

Elle boit de l'eau.

Mais comme vous avez dû dire 3 fois "blanc" avant de donner la réponse à la 4ème question, votre cerveau fait le reste, et associe directement le mot "vache" avec un truc blanc, et donc avec du "lait".

Et ce piège fonctionne encore mieux quand les questions sont posées à voix haute, et qu'on montre des objets blancs qui sont à portée de main.

C'est comme ça  !

Le principe dans la pub

Pourquoi je vous parle de ça ?

Parce que dans ce mode d'utilisation suggéré pour les biscuits Oreo, c'est exactement la même chose qui se passe... Et le pire, c'est qu'on ne s'en aperçoit pas. Ca "passe tout seul" comme on dit...

Pour vous dire, je n'avais pas "vu" le truc venir, mais un article judicieux du blog Rue89 (merci encore à Cenwen) a fait la lumière sur tout ça.

Quand on regarde la composition du fameux biscuit, celui-ci ne contient ni crème, ni lait au sens strict. Mais la "crème" intérieure (quoique à la vanille) est bien blanche elle...

Et quand on trempe ledit biscuit dans le lait, ça gicle. Ce qui permet à la marque de mettre une belle image de lait qui gicle sur la boîte :

oreo  

Ce qui met donc dans la tête des parents (et des enfants) qu'Oreo = du bon lait.

La pub reprend ce concept et en fait le point central de son message, et hop, tout le monde n'y voit que du feu !

Avouez que même si c'est très très douteux, c'est malgré tout prodigieux...

Pouvez-vous reprendre ce concept pour votre propre produit ?

Et bien comme je le disais plus haut, pourquoi pas ?

Mais je ne vous le conseille pas.

Surtout si vous voulez durer dans votre métier.

J'ai un exemple qui me vient à l'esprit, et que je ne peux m'empêcher de vous soumettre :

C'était dans les années 80. Un gars avait passé une publicité dans un magazine genre Télé7Jours où il annonçait : "Une méthode infaillible pour vous débarrasser des mouches. 100% de réussite. Système garanti à vie. 20 francs. Remplissez ce coupon, et vous recevez votre colis chez vous.".

Il a vendu pour 100.000 francs de son produit : Une tapette à mouche avec une page d'explications (comment l'utiliser). :hin:

Certains clients ont porté plainte pour publicité mensongère, mais bien évidemment, le vendeur n'a jamais été inquiété. Il ne mentait pas : Il présentait juste les choses de manière floue, de manière à ce que les gens tombent dans le panneau à chaque fois.

L'histoire ne dit pas s'il a pu vendre d'autres produits après ça, mais j'en doute fortement, vu la mauvaise pub qu'il a reçu.

Ceci étant dit, revenons au biscuit trempé dans le lait :

Une technique dérivée à appliquer pour vous

Vous pouvez par contre vous servir de cette technique pour renforcer l'image de votre produit.

Il s'agit simplement de l'ASSOCIER à un autre produit courant, qui pourra compléter ce que vous vendez.

Si vous vendez un livre sur le sommeil, par exemple, vous pouvez l'associer à une huile essentielle spéciale ou à un produit homéopathique connu.

Ca ne voudra pas dire que votre produit CONTIENT de l'huile essentielle, mais que son effet en est renforcé SI vous l'associez à l'utilisation d'huile essentielle.

Si vous vendez des voyages, associez votre produit à un guide connu.

L'idée est de vous servir de la "notoriété" soit consciente soit inconsciente d'un produit qui n'est pas à vous mais que vos clients ont, pour renforcer l'utilité de VOTRE produit à vous.

Pour la pub Oreo, c'est le lait.

Un produit qui apporte soit-disant plein de bonnes choses pour l'organisme (dont du calcium, ingrédient numéro 1 employé par la pub pour favoriser la bonne croissance de nos chérubins) :

"Ce biscuit manque de lait ? Associons-le à ce qui manque !"

Pour votre produit, ça peut être une marque connue d'accessoires, ou une série de livres sur le sujet, ou même carrément le témoignage de son utilisation par une personne connue : "La technique préférée d'Eva Longoria pour avoir de beaux cheveux !"

Comment utiliser cette technique de manière éthique ?

Il y a 2 manières d'utiliser une association comme je l'explique ci-dessus.

La manière éthique, et la manière manipulatoire.

Je vais prendre un exemple sur le poker, pour vous expliquer tout ça.

Vous vendez un livre sur le poker, et vous décidez de l'associer par exemple à un joueur connu comme Patrick Bruel (j'ai dit connu, j'ai pas dit que c'était le meilleur) :

La manière éthique :

"Vous découvrirez dans ce livre certaines techniques qu'a employées Patrick BRUEL pour gagner le championnat du monde de poker."

La manière manipulatoire :

"C'est grâce à certaines techniques de ce livre que Patrick BRUEL a réussi à gagner le championnat du monde de poker".

Malgré qu'ils disent la même chose, notez la différence entre les deux textes ci-dessus.

Dans les deux cas, on associe les techniques de ce livre au succès de Patrick BRUEL.

Dans le premier texte, on imagine que l'auteur a été demander au champion comment il a fait pour gagner. Le livre aurait donc été écrit suite à cette réussite (une sorte de témoignage).

Mais dans le deuxième texte, on sous-entend que Patrick BRUEL a gagné les mondiaux de poker GRÂCE aux techniques de ce livre. Ce qui laisse à penser qu'il a d'abord lu ce livre, et qu'ensuite, il a gagné les mondiaux.

Et pourtant, quand on lit chacune des phrases ci-dessus, on est d'accord qu'elles présentent toutes deux la même chose. La deuxième est juste volontairement "limite".

J'espère que vous aurez compris tout l'enjeu de rester modéré et éthique avec ce genre de technique.

Que cela ne vous empêche pas de la tester vous-même avec votre produit.

Si vous avez des soucis pour trouver de bonnes associations, alors utilisez les commentaires pour demander de l'aide à ce niveau.

Demain, nous verrons là 3ème technique abordée dans cette pub Oreo... Tout aussi efficace, mais qui constitue une vraie bombe à retardement pour le vendeur...

Je vous explique tout ça en détail demain ;)

[/protected]

 

Merci de partager cet article avec vos amis s'il vous a plu !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Choisissez votre prochain article sympa :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags: , ,

Je suis sûr que vous avez des choses à dire :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. pierreolivier

    30 août 2011 at 9 h 47 min

    Blanc – Blanc – Blanc – Lait :(
    Publicité et manipulation riment souvent ensemble, sans parler du matraquage visuel et/ou auditif permanent qui nous fait consommer ce qu’on ne souhaite pas spécialement…

     
    • daneuilie

      30 août 2011 at 10 h 34 min

      je suis entièrement d’accord avec vous Pierreolivier.
      Merci!

       
  2. Karim

    30 août 2011 at 10 h 15 min

    Arg, je t’en veux ! Tu m’as eu lol Pourtant je sais que la vache boit de l’eau et non du lait :D

    Merci pour l’article, il me donne plein d’idées à exploiter.

    Par contre, je ne vois pas vraiment en quoi c’est limite d’associer le bon lait au biscuit. Ce qui compte c’est qu’au final, le consommateur soit satisfait par le biscuit.

    Bon, c’est sûr que cette technique peut facilement être utiliser pour tromper les gens. Mais dans le cas d’Oreo, je ne vois pas où est le mal.

    Au contraire, ça doit booster les ventes de lait et améliorer la santé des clients lol

    Bien amicalement,
    Karim

     
  3. Alexis

    30 août 2011 at 10 h 31 min

    Hello =)

    Oui moi je suis aussi d’accord avec Karim, je ne vois pas ou est la manipulation « néfaste » avec Oreo et le lait.

    Cela me semble plus une interprétation bien subjective que tu fais là. Je veux dire par là, que chacun peut y voir manipulation ou pas. c’est pas si tranché que cela à mon sens.

     
    • claire

      30 août 2011 at 10 h 44 min

      Bonjour Karim et Alexis,

      Je pense que Yvon veut dire, qu’en faisant cette association, Oréo place dans la tête des gens de façon inconsciente qu’il y a du lait dans un Oréo alors que c’est faux (e cerveau assimilant le blanc du biscuit au lait). Voilà ce qui est malhonnête : faire croire que ton produit est un aliment sain et naturel alors qu’il est totalement chimique.

      Lorsqu’Yvon parle d’association, il parle d’association mentale et pas du fait de prendre le biscuit avec du lait. Ce n’est pas le fait d’associer deux produits l’un avec l’autre, ce qui est effectivement un plus pour les vendeurs de lait, mais c’est superposer mentalement deux images : blanc=lait qui laisse penser que le lait est déjà présent dans le biscuit. C’est là qu’est la manipulation.

      Bonne journée

       
      • Karim

        30 août 2011 at 11 h 01 min

        Vu sous cet angle… :D Merci pour la lumière Claire :)

         
      • Yvon

        30 août 2011 at 11 h 36 min

        Bonjour Claire, Karim & Alexis

        Merci Claire d’avoir précisé ma pensée. C’est exactement ça.

        @Karim : Qu’au final les enfants du client soient satisfaits par le biscuit, c’est bien évidemment le but. Mais si le client CROIT qu’en achetant un OREO à ses enfants, il achète en même temps « du bon lait » qui va favoriser la croissance de ses marmots, alors il y a mensonge et manipulation. Parce qu’en réalité, il n’achète pas du tout de lait. Ni en bouteille, ni même transformé avec Oreo.

        La manipulation réside ici : Faire croire inconsciemment au client qu’il va acheter quelque chose qui contient du lait (induites par la présence du lait, dans la pub et sur la boîte).

        @Alexis : Idem que ci-dessus. Mais je te rappelle aussi que le propre de la manipulation, c’est justement d’être sujet à caution. C’est à dire qu’il n’y aura pas de réel moyen de le prouver. C’est juste subjectif, justement.

        Utiliser ça consciemment, c’est prendre le risque de voir son intégrité remise en cause. Je connais certains marketers très connus qui en ont pâti et qui en pâtissent encore.

        Il faut bien voir que la manipulation ne rend pas dupe tout le monde. Certains sont habitués à la voir et à la repérer très vite (c’est mon cas).

        Et certains sont très virulents pour critiquer leur prochain. Plus par jalousie que par envie de nuire. Je pense que toi, en particulier, tu es bien placé pour savoir de quoi je parle.

        Et en fonction de la qualité de l’argumentaire du critiqueur mais surtout de son AUDIENCE, cela peut faire très mal.

        Un article comme celui de Rue89 serait un vrai désastre pour un « petit entrepreneur ». Oreo a dû se marrer (s’il l’a lu), car ce n’est pas cela qui va changer son succès.

        Mais qu’en est-il de l’entrepreneur qui n’a qu’un seul produit ?

        Bref voilà pourquoi il vaut mieux rester dans les bornes des limites, et ne pas trop jouer avec le feu quand il s’agit d’utiliser al manipulation inconsciente dans son argumentaire de vente.

        Ou alors il faut avoir les reins solides et de solides arguments pour contrer les éventuelles représailles auxquelles on devra faire face.

        Yvon

         
        • lashon

          23 juillet 2012 at 19 h 14 min

          Mais toute la pub est fondée sur ce que tu expliques, non ?!
          A mon sens en tous cas, par définition la pub pour un aliment est en soi néfaste. Créer un besoin qui ne rendra pas service à la santé des gens (le monde devient obèse)
          D’un point de vue éthique, dès que la santé ou l’alimentation sont les produits, aucune pub n’est éthique (doit y en avoir, mais c’est pas la norme). Surtout que généralement des « gens patentés » (médecins véreux, diététiciens chercheurs; etc) s’associent avec des produits vides, inutiles, mauvais, voire nocifs

           
  4. daneuilie

    30 août 2011 at 10 h 33 min

    Bonjour à tous!
    Chapeau Yvon!!!!C’est bien d’avoir l’esprit critique,d’autant plus que tu expliques en détails pour que tout le monde peut comprendre.
    Moi personnellement jamais je n’aurai pensé à toutes ses choses.En général je plains des personnes en surpoids,donc quand je vois des publicités à propos des gourmandises,je me dit en moi,c’est inciter encore et encore pour que les gros deviennent obèses ,alors que quand on est en surpods c’est très mauvais pour la santé…..
    Ils font ce genres de publicité comme le biscuit oréo,je met dit que c’est pour vendre le produit c’est tout.Mais avec tes conseils je vais être plus attentive à chaque publicité que je vois de manière éthique ou de manière manière manipulatoire.J’imagine que le prochain article à ce sujet ça sera encore plus enrichissante…..Je l’attend avec impatience!
    Un grand merci Yvon :super: :coeur: :D

     
  5. claire

    30 août 2011 at 10 h 33 min

    Bonjour Yvon,

    Bon ben je suis totalement tombée dans le panneau :hin:
    ça me fait penser au yes set qui fonctionne aussi sur les associations et qui est aussi une technique de manipulation. (On pose trois questions dont la réponse évidente est oui, puis une quatrième pour laquelle on souhaite que la personne réponde ou pense oui).

    Un article très intéressant, tu as toujours d’excellentes idées. Par contre, pour ma part, dans le domaine de la voix, je ne vois pas vraiment ce que je pourrais associer… À part faire référence aux techniques de grands orateurs connus ou de grands chanteurs (ce que tu fais avec Bruel et le pocker). Mais trouver une marque ou un produit… je n’en vois pas :(

    ps: aaaaaarrrrrrghhhhh je vois que j’ai plaçé une association inconsciente, bien malgré moi…. ç’en est quasi une suggestion…. non Bruel n’est pas un grand chanteur :hin:

    Bonne journée

     
    • Yvon

      30 août 2011 at 11 h 41 min

      Bonjour Claire

      Tu as raison avec le Oui-Set. C’est exactement ça.
      Mais ça reste de l’influence. Pas de la manipulation.

      Concernant ton produit « voix », quel est-il ? Une formation ? Une méthode ? Un service que tu rends ?

      Que vends-tu exactement (je n’ai aps de lien vers ton site) :)

      Bonne journée

      Yvon

       
      • claire

        30 août 2011 at 13 h 50 min

        Bonjour Yvon,

        Oui c’est vrai, de l’influence est le terme plus juste.

        Pour ma part, je ne vends rien encore…. mais je compte exporter une formation que je fais dans le cadre de l’éducation nationale au monde de l’entreprise. Avec à peu près le même thème: voix et communication (comment placer sa voix pour séduire, se faire entendre, ne pas s’épuiser, trouver sa voix, etc…). C’est actuellement destiné aux enseignants mais je voudrais élargir à un autre public.

        Je n’ai pas mis de lien car mon blog est en construction, mais très vite en ligne. (Raison pour laquelle je suis une lectrice assidue de toutes tes vidéos techniques ;) ).

        Bonne journée

         
  6. Agnès

    30 août 2011 at 10 h 46 min

    Bonjour Yvon, Bonjour à tous,

    Merci pour ce superbe article.

    Ma fille m’avait fait le coup de la vache juste avant les vacances, et je suis tombée en plein dans le piège, comme un gros boulet ! C’est allucinant ! :D

    Oui, c’est une technique imparable…

    Le mieux c’est qu’elle soit utilisée honnêtement, sans tromper…

    Avec Oreo, elle passe en douce.

    En fait, c’est à nous, consommateurs, de rester vigilants… et c’est de plus en plus ce que l’on doit faire.

    Bonne journée :super:
    Agnès

     
    • Yvon

      30 août 2011 at 11 h 49 min

      Bonjour Agnès

      Alors tu es tombée dans le panneau ?? T’es pas un gros boulet, t’inquiète pas. 9 personnes sur 10 sont tombées dans le panneau.

      Tiens j’en ai une autre :

      Répète à voix haute 10 fois le mot « GOURCHETTE » en lisant ci-dessous :

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      > GOURCHETTE

      Et maintenant répond à voix haute à cette question :

      Avec quoi tu manges ta soupe ?

      Tu n’es pas tombée dans le panneau ? Tu as bien dit une FOURCHETTE ?

      Bravo ! 9 personnes sur 10 disent comme toi…

      A part qu’on mange sa soupe avec une cuillère ;)

      Tout ça pour dire qu’il est quasi impossible pour la majorité des gens de prévoir une manipulation. Même et surtout s’ils sont prévenus. C’est pour ça qu’il faut veiller à respecter ses clients en ne tombant pas dans ce piège.

      Bonne journée

      Yvon

       
  7. Marie-Do

    30 août 2011 at 12 h 20 min

    Coucou tout le monde,

    Votre journée ne va plus être pareille ! ;) grâce à ce conseil
    (attention manipulation)
    Aujourd’hui sur 1Blog1Jour, est à la une un super blog que je vous conseille d’aller voir et surtout de voter pour lui. :coeur:
    Une fois cette action accomplie, la vie vous semblera plus belle.
    (Attention remanipulation :hin: )

    Bonne journée à tous (là je suis sincère, pas de manipulation)
    Marie-Do

    P.S. : T’as vu Yvon, j’ai compris la leçon,
    J’ai associé une belle journée au fait de voter pour moi
    (finalement y a peut être un fond de vérité)

     
    • elenapoint

      30 août 2011 at 16 h 40 min

      Bonjour Yvon et toutes, tous,

      Je viens de voter pour ton blog, Marie-Do.

      Je suis la 13ème, bravo à toi !

      Cela nous portera bonheur, à toi, à moi et à tous ceux qui liront ces lignes.

      Bien amicalement,

      Elena.

       
  8. BK

    30 août 2011 at 16 h 54 min

    Yvon, bonne après-midi,

    Sacrée vache, hein ! J’ai triché, je la connaissais. La gourchette aussi, me semblait-il, mais je ne m’en souvenais plus vraiment. Alors j’ai fait attention. Ça peut être dangereux de ne pas faire attention. Rappelez-vous la femme en rouge, dans Matrix. Dans « Île », le roman d’Aldous Huxley, c’est le ménate qui répète « Attention ! Attention ! » Mais, attention à quoi ? Attention à l’attention.

    Théoriquement, on ne peut pas hypnotiser quelqu’un contre son gré. Pratiquement, on ne s’en prive pas. Mais uniquement parce que le quelqu’un en question ne fait pas attention. Donc la théorie est juste.

    Manipuler est indispensable. Erickson disait que si la mère ne manipulait pas son bébé, il mourrait. Mais, en général, la mama manipule de manière éthique. Il y a donc bien deux manières de manipuler.

    Cela me rappelle une image de Durga sous la forme de deux lionnes. L’une tient une proie dans sa mâchoire, l’autre son petit. Le geste est le même, mais l’intention est opposée.

    Il est donc important que les manipulateurs soient très attentifs aux gestes qu’ils sont en train d’accomplir. Ce n’est pas la technique employée qui craint le plus, c’est le but visé par cette technique !

    Bernard

     
    • Alexandra

      30 août 2011 at 19 h 19 min

      Bonjour Bernard,

      Erickson disait que si la mère ne manipulait pas son bébé, il mourrait.

      Il s’agit bien ici de manipuler dans le sens de « tenir dans ses mains » = toucher. Quelqu’un qui n’est jamais touché a très certainement une durée de vie moindre. A fortiori un bébé qui a besoin de ce contact pour savoir qu’il est une personne humaine.

      S’il s’agit de manipulation mentale, alors nous sommes tous des manipulateurs, + ou – selon le niveau d’éthique qui nous a été inculqué ou auquel nous nous référons, + ou – aussi selon le niveau de perversité que nous développons… ou non. On a toujours le choix.

      C’est très amusant de voir les petits s’exercer à la manipulation de leurs parents. C’est un apprentissage indispensable : il faut bien apprendre comment obtenir ce qu’on veut, il faut bien aussi trouver des stratégies pour préserver son jardin secret. ;)

      Alexandra

       
      • BK

        30 août 2011 at 20 h 04 min

        Alexandra, bonsoir,

        Dans le cadre de ses cours à ses étudiants, Erickson usait évidemment de la métaphore de la maman pour dire que le psychisme avait tout autant besoin d’être manipulé que le corps. Et qu’il n’y avait rien de mal, en soi, à manipuler les autres. Au contraire.

        Il ne faut pas oublier que la science de la manipulation qu’il a mise au point avec un génie encore inégalé ne visait pas à vendre des gâteaux bourrés de conservateurs cancérigènes à des gosses, mais à soigner des malades.

        Et il lui est arrivé plus d’une fois de guérir en quelques secondes des malades mentaux sur lesquels ses collègues s’acharnaient depuis des dizaines d’années. Par pure et simple manipulation mentale ! Sans même avoir forcément besoin d’avoir recours à l’hypnose ! C’est tout de même autre chose que d’user de quelques trucs d’illusionniste pour faire fortune en empoisonnant les populations !

        Bernard

         
        • Alexandra

          30 août 2011 at 21 h 29 min

          Ah pardon, je n’ai pas eu l’honneur de suivre les cours d’Erickson. La portée de la « métaphore » m’avait échappé. Désolée d’être aussi terre-à-terre ! :hin:

          Personne ici ne dit que la manipulation est mauvaise en soi. Nous sommes bien d’accord : c’est l’objectif qu’elle sert qui peut être contestable.

          Alexandra

           
          • BK

            30 août 2011 at 22 h 19 min

            Tout à fait, et pour en revenir à ces braves industriels sans conscience qui manipulent pour le pire, rien ne nous dit qu’ils ne seront pas, à l’horizon de quelques générations, remplacés par d’autres qui trouveront autant, sinon plus, de profits à faire en sauvegardant l’environnement et la santé publique qu’en les détruisant.

            Je n’ai évidemment aucune certitude là dessus, mais il me semble qu’un idéal comme « sauver la planète » est susceptible de mobiliser suffisamment de gens – ne serait-ce que les trouillards – pour qu’une rentabilisation de la chose soit envisageable.

            Donc : c’est une ordalie. Le jeux sont faits. Rien ne va plus.

            Bernard

             
          • Alexandra

            31 août 2011 at 0 h 46 min

            Mais bien sûr Bernard et c’est déjà le cas ! Le marketing s’est déjà emparé de la chose et beaucoup de marques passent au « green washing » pour se refaire une « réputation virginale ».

            That’s why, je reprends l’argument d’un autre fil : la seule arme contre la confusion qui ne manquera pas de survenir dans les esprits, c’est l’acquisition d’outils intellectuels suffisants pour être capable de mettre les messages marketing à l’épreuve d’un raisonnement éclairé. 8))

            Savoir c’est regagner un peu de liberté de choix.

            Alexandra

             
  9. Emilie

    31 août 2011 at 15 h 21 min

    Bonjour Yvon,

    Ah, je suis contente de ne pas être tombée dans le piège car j’ai répondu « de l’eau » sans hésiter et même pas penser au lait :-P :D

    Merci à toi pour toutes ces analyses pertinentes!
    Emilie.

     
  10. lashon

    23 juillet 2012 at 19 h 07 min

    Blanc blanc blanc Eau
    mais j’ai été formatée dans l’autre sens 8)) (la fac a au moins ça de bon, si! si!)