Aujourd’hui, ça ne vient pas…

Y’a des jours comme ça…

Vous vous acharnez, vous parcourez des livres ou des forums, ou des blogs à la recherche de la bonne idée qui va vous permettre de pondre un article qui "envoie" la sauce, comme on dit, mais ça ne vient pas

Dois-je m’acharner malgré tout à vouloir écrire mon article du jour, comme me le faisait remarquer un membre tout à l’heure en commentaire ?

Dois-je vraiment me faire violence pour écrire cet article que je vous propose depuis déjà 3 mois et demi, alors qu’en réalité rien ne m’y oblige ?

pas-envie

Absolument !

Il faut ABSOLUMENT se forcer !

Parce que justement, c’est dans les moments où ce n’est pas facile qu’il faut mettre les bouchées doubles pour emporter l’affaire.

Parce que c’est justement dans les moments un peu durs qu’on voit celles et ceux qui tiennent et qui gardent le haut du panier.

C’est tellement facile de baisser les bras et de dire "je passe pour cette fois".

La bonne et la mauvaise façon de réagir…

On passe tous et toutes par des moments de baisse de forme. La solution la plus évidente serait de laisser courir et de se dire que "Ca ira Mieux Demain".

Mais dans ce cas précis, c’est justement la pire des choses à faire.

Parce que demain, il sera trop tard.

Et il sera trop tard pour plein de trucs.

Déjà parce que demain, ce sera sûrement pire qu’aujourd’hui. Surtout si vous flanchez maintenant, alors que vous n’auriez pas dû.

Car la culpabilité n’a jamais motivé personne. Bien au contraire.

Donc ce sera véritablement, indiscutablement et inéluctablement plus difficile encore demain.

Et puis surtout, demain, il sera définitivement trop tard pour votre "première fois"…

Vous savez cette "première fois" où on a flanché, ce qui a eu pour effet de pulvériser nos limites morales et mentales…

  • La première fois où on a trompé sa femme ou son mari…
  • La première fois où on a piqué un CD dans un magasin
  • La première fois où on a touché à la cigarette
  • La première fois où on a fini complètement cuit sous une table…

Quand on ne l’a pas encore fait, on peut toujours dire "Je n’ai jamais…. fumé, trompé, volé, bu…". On est même fier de le dire…

Mais une fois qu’on a fait éclater ses barrières morales, qu’on a mis son amour-propre aux oubliettes, qu’on a succombé à la tentation de la facilité, alors les barrières qui suivent sont bien plus faciles à franchir.

Donc il ne faut pas craquer et il faut changer votre façon de penser.

Mettez vous en mode "gros bourrin"

Au lieu de dire : "Ca ira mieux demain", dites :

"Ce sera pire demain.
Le meilleur moment pour réagir,
c’est tout de suite"

Et lancez vous dans l’action. Même si vous faites n’importe quoi…

Agissez maintenant, tout de suite, sans plus attendre, immédiatement… 

  • Vous écrivez des articles de blog ? Mettez vous devant une page blanche, et tapez ce qui vous passe par la tête. Ne réfléchissez pas. Ecrivez. Racontez votre état. Dites comment vous vous sentez. Parlez de votre manque d’inspiration. De votre voisin. D’un abat-jour…
  • Vous avez une vente à faire aujourd’hui ? Appelez l’un de vos clients au hasard, ou mieux, passez le voir, et sortez-lui votre speech. Vous vous faites rembarrer ? Passez en voir un autre !
  • Vous avez un repas à préparer ? Commencez votre recette par la fin. Ou retournez votre livre de cuisine, et lisez la recette à l’envers. Ca vous parait idiot ? N’en croyez rien : La concentration demandée vous fera oublier que vous n’étiez pas motivée.
  • Vous êtes copywriter et vous avez une page de vente à faire ? Prenez une page de vente existante, et remplacez quelques mots principaux par votre produit. La suite viendra toute seule.

Si vous coupez la boîte à cerveau, que vous rangez vos deux hémisphères dans un placard et que vous passez en mode "gros bourrin", il n’est humainement pas possible que cela ne vienne pas.

Si la passion est là (et elle est là), alors elle va refaire surface en moins de deux…

A vous de jouer !

Pensez-y… Surtout si vous peinez à faire des articles de blog.

Imposez-vous au moins UN jour de publication dans la semaine, et n’en dérogez jamais. Pas d’excuse. Pas de justification. Faites-le.

Ecrivez un seul mot. Mettez juste une vidéo. Ou une image. Mais faites-le !

Vous avez un exemple sous les yeux : Cet article.

Commencé il y a tout juste 37 minutes, il est déjà terminé.

Ca ne venait pas aujourd’hui. Ca m’arrive aussi. Comme à tout le monde…

J’aurais pu abandonner, baisser les bras, et passer à autre chose. Mais je ne suis pas de ceux qui abandonnent facilement.

Mon article n’est peut être pas parfait, mais il est là !

Mission accomplie !

Une citation de Savage que j’adore et qui a été longtemps ma phrase Skype me semble parfaite pour clôturer cet article réalisé à l’arrache :

"La véritable valeur d’une personne est proportionnelle au temps qu’on met à la décourager".

 
Ne lâchez rien !

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

7 règles de plus pour faire de votre blog un espace de discussion convivial, animé et visité…

Suivant

Le chemin de lecture imposée ou comment forcer vos lecteurs à vous comprendre

  1. Excellent ! Article « court » et premier article que je lis du début à la fin sans « scanner » comme j’en ai l’habitude.
    En effet quand ça vient il faut se forcer un peu car si on arrête… c’est mort on ne reprendre plus. Ou (plus probablement) on reprendra mais on se souviendra toujours du moment où on a flanché, on aura une « excuse ».
    Il y aura un précédent, comme en justice, quand il n’y a de précédent, on se pose des questions, on hésite, quand il y en a un, on sait qu’on peut se baser dessus.

    Au contraire il faudrait plutôt se motiver des précédents positifs : notre premier article (généralement court et pauvre mais c’était notre premier, rien qu’en le lisant on SAIT que maintenant on peut faire mieux, qu’on PEUT le faire tout simplement).

    Bref je ne peux que « plussoyer » cet article qui vient du coeur.

  2. Bonjour Yvon !

    Pour quelqu’un qui n’était pas inspiré, tu nous as pondu un très bon article.

    Je suis sur et certain que la moitié de tes lecteurs vont se reconnaître dans ce que tu as rédigé. Moi le premier !
    C’est dur de s’y mettre quand on a la tête vide (ou ailleurs) mais avec de la bonne volonté, on y arrive. Il suffit parfois de pas grand chose pour démarrer et finalement finir avec un super résultat.

    A bientôt,
    Nicolas Sterlest

  3. Très inspirant ton article.
    Félicitations pour ta persévérance.

  4. Hello Yvon !

    Je suis entièrement de ton avis concernant l’article
    de ton blog de ce jour. C’est comme lorsque l’on
    a pas envie de se lever le matin parce qu’on a
    passé une mauvaise nuit. Le principal est de faire
    le « premier pas » et les autres suivront…

    Un proverbe Chinois dit :
    « Un voyage de 1000 Km commence toujours
    par un pas »

    Ton article était excellent comme d’habitude.

    Bien amicalement,
    Mik

  5. Bonjour,

    Moi j’appelle ça me mettre en mode « tracteur », probablement un relent de mes lointaines origines paysannes. ;)

    Dans plusieurs ouvrages sur les techniques d’écriture on recommande d’écrire au moins 1000 mots par jour, quel que soit le sujet. Et si on manque d’inspiration par rapport au projet en cours, on écrit justement sur le fait de ce sentir bloqué ou de la raison du manque d’inspiration.

    C’est un peu ce que tu as fait aujourd’hui. ;)

    Tu as souvent mentionné que tu abordes le blogging de la même façon depuis plusieurs années. Dans tes autres blogs où tu offres seulement du contenu gratuit, est-ce que tu t’obliges aussi à garder la même cadence au fil des années ?

    En tout cas, comme on dit au Québec, « lâche pas la patate ! » :D :D :D

    • D’accord avec vous,

      cela ne ressemble pas à un article où yavait pas le jus. On dirait que tu l’as préparé tout autant que les autres, il est juste un peu plus court.

      Amclt
      Bruno

      • Pourtant ch’tassure que je l’ai démarré à 19:12 après avoir galéré pendant une heure pour trouver des idées…

        Comme quoi faut parfois laisser l’inspiration venir toute seule sans forcer :)

    • Bonsoir MarieBo

      En fait, je n’ai pas vraiment d’autres vrais blogs comme celui-ci. Ce sont de vrais sites. Avec un contenu unique et différent chaque jour, oui.

      Depuis le 1er juillet 2005. Invariablement.

      Ca me prend moins de temps qu’ici, car je suis assisté par un programme informatique de malade, mais ça me prend quand même 10 à 15 minutes par jour. 7 jours sur 7. 365 jours par an.

      C’est un investissement, mais c’est le prix à payer. Je l’accepte.

      Bonne soirée !

      Yvon

      Sympa le mode tracteur :)

  6. Une asutce quand j’ai pas la force d’écrire:
    je prends un bloc note et un crayon …
    et je me mets à dessiner, faire des lettres …. et au fur et à
    mesure des minutes, un « truc » se crée… un thème se révèle
    à moi, une idée, un concept…

    on part tous d’une feuille blanche…
    certains la noircissent plus rapidement que d’autres,
    certains la « grisent » juste…

  7. A vous tous : Merci bien :)

    @Kate : Ben ça fait toujours plaisir de savoir qu’on est lu en entier à concurrence de 1 article tous les 120. :D
    Allez rendez-vous dans 4 mois haha !

    @Nicolas : Oui j’imagine que beaucoup de bloggeurs passent par une phase de récession créative. Faut se motiver un peu !

    @Mik : Parfait ton proverbe. Il correspond parfaitement à la situation. Ca va bien en rapport avec les 1000 mots de MarieBo.

    Tiens MarieBo, voilà un bel objectif de blog : Que des articles qui font 1000 mots :)

    • Roooh je suis désolée, c’était pas pour te vexer :red:

      C’est juste que j’ai tendance à lire en diagonale, je regarde les titres, les sous titres, les points, les mots en gras mais je ne lis pas tous les mots.
      Parfois je m’attarde sur certains paragraphes et parfois j’en saute d’autres j’avoue :red:
      C’est grave docteur ?

      • Haha T’inquiètes pas !
        Tu m’as bien fait rire avec tes pieds dans le plat ! :D

        Et puis je te remercie, tu viens de me donner l’idée de mon article de demain, que je vais m’empresser de pondre de suite :).

        C’est pas grave, le scannage : C’est l’époque qui veut ça :)

        Je devrais peut-être faire un sondage pour savoir si mes articles ne sont pas trop longs pour finir !

  8. Ok pour te suivre dans cette attitude mais quelle qualité va t-il en sortir d’un tel état ? Je ne suis pas certain qu’un discours sur mon voisin ou mon abat-jour déchaînerait les foules … Faut voir… Alors qu’il me semble que tu a déjà atteint le niveau ou tu peux tout te permettre… Par ailleurs on est plusieurs à penser que si tu prenais un jour off, :beer: personne ne t en voudrais! Mais non ! tu as cette exigence du « journalisme/chef de rédaction qui doit boucler chaque jour » ce qui t’ honore une fois de plus. :super:

    • Pour l’abat-jour, c’est plus de l’enchaînement et de l’association d’idées qu’autre chose.

      C’est sympa pour le jour off, mais non :)

  9. Marie-Noel

    Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais que cet article allait pointer le bout de son nez!

    Tu as mille fois raison…

    Se mettre des pieds au c… , c’est le meilleur moyen pour être fier de soi… après!

    Mais on te pardonnerait si tu loupais un jour.

    Bonne soirée

    • C’est gentil, Marie-Noël.

      Même si je sais que la majorité ne m’en tiendrait pas rigueur, c’est plus un combat avec moi-même qu’autre chose :)

      Bonne soirée

  10. Il va falloir que je m’applique, moi, car je suis vraiment anarchique pour écrire dans mes blogs. Je ne m’étais jamais proposé d’écrire à des dates fixes lorsque je l’ai créé mais plutôt de communiquer avec un groupe de gens bien déterminé. Et, bien sûr, ça n’a donné que de très maigres résultats. Mais, j’ai quand même appris pas mal de choses depuis.

    Je trouve qu’il faut avoir du courage pour s’imposer une telle discipline. Mais c’est vrai que lorsqu’on veut avoir une activité lucrative, ce qui n’était point mon càs, il faut être dans une tout autre disposition. Quand on fait de l’écriture un métier, il faut absolument s’imposer du boulot et s’en tenir pour atteindre l’objectif. On s’habitue trop vite au « dolce farniente ».

    Picasso disait:

    « Si les muses arrivent, qu’elles me trouvent en train de travailler »

    , c’est sans doute pourquoi il a été si prolifique. :hin:

    • Bonjour Yvon,

      Tu as tout à fait raison et il va falloir que je suive tes conseils à la lettre! Pour ma part j’ai parfois hélas du mal à « m’y mettre ». J’ai tendance à la procrastination ! Ce que je fais, c’est que les jours ou je suis inspiré j’écris en plus 2 ou 3 squelettes d’articles que je développe les jours où je le suis moins. Comme ça c’est moins difficile de démarrer.

      Merci pour tes précieux conseils !

      • Bonsoir Didier

        Et toi ça doit être encore pire avec des articles sur les maths.

        C’est une bonne idée de faire des squelettes d’articles. J’en ai une soixantaine d’avance, mais ce soir, aucun ne me faisait envie :)

        Et en ce moment, je suis tellement charette sur mon autre niche que c’est un peu chaud-cahouette pour tout gérer de front…
        Mais je tiens le coup !

        Bonne soirée

    • Coucou Palmyre

      Chaque personne a des objectifs distincts, et quand je dis de « prendre un rendez-vous » je m’adresse surtout à celles et ceux qui ont du mal à écrire fréquemment.

      Après, je ne pense pas que le fait d’écrire régulièrement ait quoi que ce soit à voir avec une activité lucrative. C’est plus pour entretenir une relation suivie et étroite avec ses membres.

      Un peu comme lorsqu’on va à la Gym un ou deux soirs par semaine. Les gens s’habituent à notre présence, et petit à petit des dialogues s’engagent et des relations se nouent.

      Un blog, quelque soit son objectif final (gagner de l’argent, promotionner un autre site, se faire connaître, passer le temps) c’est plus un outil de relations humaines qu’autre chose. J’en reste intimement persuadé, et ces 4 premiers mois passés à bloguer me le confirment !

      Si déjà 1 bloggeur sur 100 arrivait à comprendre ça, on verrait beaucoup moins d’Adsense sur les blogs, pour chercher à gagner 11 euros tous les 6 mois.

      Bonne soirée

      Yvon

      • Je demeure curieuse,

        Dans le commentaire précédent, tu mentionnes :

        « Si déjà 1 bloggeur sur 100 arrivait à comprendre ça, on verrait beaucoup moins d’Adsense sur les blogs, pour chercher à gagner 11 euros tous les 6 mois. »

        Et pourtant le 18 juin dernier tu disais dans un de tes commentaires sur le blog de Cédric :

        « J’ai une trentaine de sites Adsense. Que j’ai montés à la main. Ils ne
        sont pas considérés comme des sites poubelle, parce que chaque
        site a été créé différemment (codage et mlise en forme différente).

        Dans les belles années d’Adsense, il y a 3 ans, c’était du 1500 à 2000 € par mois. Aujourd’hui, avec le même contenu, 15 sites sur 30 en première page de Google pour le mot clef principal, ça plafonne entre 300 et 650 €par mois. »

        C’est vraiment triste que ça « plafonne » entre 300 et 650 euros par mois. :hin: Plusieurs lecteurs de ton blog, et moi également, ne cracheraient pas sur ce genre de revenus.

        • J’ai une centaine de sites en tout :)

          Mais je reste invariablement POUR l’objectif unique.

          Pour les sites Adsense comme pour le reste.

          Et pour gagner sa vie avec Adsense (dans une certaine mesure parce que 350 euros par mois (375 € ce mois-ci) c’est pas vraiment gagner sa vie) il faut ne faire des sites QUE pour ça.

          Mais pas comme un bourrin.

          En gros :

          > Sur un blog on noue des liens
          > Sur une page de vente on vend
          > Sur un site Adsense on cherche à faire cliquer
          > Sur une squeeze page on abonne

          Ce sont 4 objectifs bien différents. Les faire interagir sur un seul et même site, c’est perdre son temps.

          Sur un site Adsense, l’objectif n’est PAS DU TOUT de nouer des liens. Bien au contraire ! L’objectif, c’est EXACTEMENT l’inverse : FAire QUITTER le site vers le site d’une autre personne et gagner un ou deux centimes au passage.

          Sur un blog, au contraire, on doit GARDER nos lecteurs le plus longtemps possible pour ENCOURAGER le dialogue et la relation.

          Ca parait tellement évident pour moi que j’ai du mal à concevoir que les gens ne comprennent pas ça.

          Le pire, c’est que les formations (TOUTES les formations) recommandent de mettre de l’Adsense sur un blog ! C’est quand même ultra dingue !! 11 euros en 6 mois, franchement !!!

          Bref… Les mystères du blogging et du marketing Internet… C’est un monde à part, où la logique arrive généralement après l’appât du gain. Mais je crois (j’en suis même carrément certain), qu’on s’éloigne grandement du sujet de cet article ;)

          Bonne soirée

          Yvon

  11. Bonjour Yvon,

    Tu sais à force d’écrire, ton cerveau s’est entraîné ! A force de courage et de persévérance ton bic glisse sur le papier (ou plutôt tes doigts tapotent sur le clavier) comme un danseur est pris dans le tourbillon d’une musique.

    Et tu as bien raison, en lâchant quelques mots, quelques phrases, au hasard de ses pensées on parvient à faire un tourbillon qui parfois décoiffe bien plus qu’un article médité et bien pensé.

    Si tu savais comme moi aussi je suis parfois en manque d’inspiration et combien de fois les mots me viennent quand même spontanément ! Tu n’es pas seul devant ta feuille (ou plutôt ton écran), tout tes lecteurs sont là et attendent …

    Ils attendent que tu publies et tu le sais ! C’est ta motivation, ton obligation mais ton plaisir aussi.

    Tu nous surprends toujours, et j’apprécie te lire, « t’entendre » quand tu exprimes avec spontanéité tout ce que tu nous dis. Tu es un magicien, car tout ces mots qui seul ne veulent rien dire, sous ta plume (ou plutôt sur ton clavier) s’envolent et nous retombent dessus tel un message inattendu !

    Sois pardonné, très cher Yvon, car ton article nous en apprend encore sur l’art et la manière d’écrire !

    Amicalement,
    Nicole

    • Bonsoir Nicole,

      Hé bien, tu étais bien prolixe aussi toi ce soir !
      Merci pour ce commentaire très sympa.

    • Bonsoir Yvon

      Belle démonstration par l’exemple.
      C’est sûr c’est toujours le premier pas qui coûte mais quand on l’a fait on se sent nettement mieux.
      C’est la raison pour laquelle, si on a plusieurs tâches à accomplir, je recommande de toujours commencer par ce qui nous « gonfle » le plus
      Après l’effort le réconfort non ??

      Bonne soirée à tous !

      • Bonsoir Pierre,

        Oui c’est la fameuse histoire d’avaler un crapaud au p’tit dèj, c’est ça ? :hin:

        J’ai une autre théorie : Si j’avale mon crapaud et que je meurs juste derrière, ne vais-je pas regretter d’avoir commencé par ce qui était le plus gonfflant ? :haha:

  12. « Dois-je m’acharner malgré tout à vouloir écrire mon article du jour, comme me le faisait remarquer un membre tout à l’heure en commentaire ? »

    merci pour la référence :-)

    Notre cerveau reptilien que nous trainons depuis la nuit des temps à souvent tendance à vouloir trop nous protéger ! j’ai rédigé un billet il y a quelques semaines à ce sujet :

    http://www.blogemmanuel.com/luttez-contre-votre-cerveau-reptilien

    Pour agir de suite il faut souvent lui coller un bon coup de pied au c*l à ce vieux reptile ;)

    Emmanuel

  13. Bonjour Yvon,

    c’est drôle que vous parliez de ça. Je suis en vacances et toute cette semaine, j’ai osé le stage de théâtre d’impro. Je suis plutôt réservée, de nature, donc un grand défi…
    Et bien nous avons donné une représentation ce soir, je peux dire que je m’en suis pas mal sortie ;-) Pourtant, j’aurais pu reculer plusieurs fois, mais j’ai commencé, puis l’inspiration n’est pas venue, certaines fois, mais j’ai tenu. J’ai passé le cap du silence, du plof, et ensuite, les minutes plus tard étaient pleines, et de en plus inspirées !

    Je ne suis pas d’un tempérament à me laisser aller, j’avoue.

    Mais c’est vrai ce que vous dîtes. Se permettre des écarts ouvre la porte à d’autres écarts, souvent.

    Ou bien une petite exception… il faut aussi savoir s’écouter et prendre soin de soi, non? Ok, prendre soin de soi à long terme, c’est aussi tenir sa rigueur.

    Alors si je comprends bien, vous ne vous permettrez pas un seul jour sans écrire ! A notre grand plaisir de vous lire, dans ce cas là !!

    Hélène

    • Bonsoir Hélène

      Bravo pour ce petit défi. Il y a eu un film de fait ??
      Une possible mise sur Youtube qu’on voit un peu comme tu es douée ? :haha:

      Bonne nuit

      Yvon

  14. Salut Yvon,
    Excellent :) Je pense que cet article va m’aider de temps en temps…
    Merci !
    Benoît

  15. geoffroy

    Bonjour Yvon,

    Tu as peut-être du mal à écrire tes articles mais par contre, question commentaires, aucun soucis !

    Tout le monde s’y met. quand je lis tes articles, ce n’est pas la longueur de celui-ci qui m’inquiète mais plutôt la longueur des commentaires.

    Il faut généralement plus de temps pour les lire que pour lire ton article.

    Cela ne deviendrait-il pas un gage de qualité ? :D

    Par contre, j’aimerais bien savoir combien de temps cela te prend par jour ? moi j’ai parfois du mal à choisir la bonne image. Cela me prend souvent plus de temps que d’écrire l’article.

    A bientôt

    • Salut Geoffroy

      Les articles, ça dépend. Des fois 35 minutes, des fois 5 heures…
      Pour les images, je me force à choisir en moins de 5 minutes.
      D’un autre côté, c’est la partie que j’adore le plus quand j’écris un article : L’image à mettre avec.

      Oui je sais c’est bizarre… :hin:

      Bon week end

      • moi également j’adore choisir les images… c’est parfois même l’image qui m’inspire le billet.

        Mais la démarche est un peu différente je n’utilise que des photos dont je suis l’auteur pour illustrer mes billets.

        Je ne me considère pas du tout photographe mais j’aime bien l’idée que le billet soit un « tout »… c’est « mon » blog, donc les images tout comme le texte doivent être de moi.

        Du coup cela peut prendre du temps… car si parfois l’image m’inspire le billet, à l’inverse un billet sans image me pose problème et je dois « produire » également celle-ci ;)

        Emmanuel

  16. Guy

    Merci Yvon pour cet article dont la citation finale de Savage a, semble-t-il, été écrite par son auteur et toi-même, aujourd’hui précisemment pour moi.
    Et elle me re-booste car le mail lu précédemment était justement de nature à me décourager. J’ai demandé à qq personnes de mon entourage de vouloir lire un bouquin que j’ai écris et ce premier avis reçu m’accuse (alors que je rapporte les techniques de mon métier)d’enfoncer des portes ouvertes.
    Peut être… mais de la part de quelqu’un qui n’a jamais rien fait de sa vie ça heurte. Et c’est qqchose que je prenais fort mal jusqu’à ce que je lise ton article et sa conclusion.
    Comme quoi, la motivation pour écrire un article pour aussi être de le faire pour aider quelqu’un quelque part. Sans le savoir
    Merci

  17. Excellent ! :) Je raisonne comme toi : il est hors de question que je déroge à mon rythme de croisière de 2 articles par semaine.

    Une astuce est quand même d’en profiter pour écrire beaucoup quand on sent l’inspiration, même s’il n’y a pas d’urgence. Genre un dimanche, j’ai déjà écrit 3 articles parce que je me sentais d’humeur, alors que j’avais déjà un peu d’avance.
    Et heureusement, parce que pendant la semaine je n’en ai pas eu la moindre envie ;)

  18. Bonjour Yvon,

    Voici une citation d’un Monsieur que je ne connais pas, André Brochu :

    Rien ne sert de courir après l’inspiration, elle vient à point qui sait la chauffer.

    Je pense que cette phrase va bien avec l’ambiance de ton blog Yvon, car tu fais souvent allusion aux choses alléchantes de la cuisine ;)

    Lorsque je suis en manque d’inspiration ou de motivation, je prends mon aspirine à moi, c’est-à-dire je m’offre un ou plusieurs « TED’s »

    Rien ne sait mieux chauffer à point ma bonne disposition que d’écouter une femme ou un homme présenter son sujet de prédilection, non seulement avec passion, mais également avec le souci de qualité et de rigueur – sachant ainsi inspirer celui qui voit et qui écoute.

    Voici une présentation qui m’a beaucoup touchée, intitulée « Nurturing creativity »

    http://www.ted.com/talks/elizabeth_gilbert_on_genius.html

    Bonne journée à toutes et à tous. Doris

    • Bonjour Doris

      Je suis bien d’accord avec toi. Les TED’s sont vraiment des bouffées de motivation comme il en existe peu.

      Merci pour ce lien. Encore une fois, c’est super cette intervention ! Tu savais que ça coûte 5000 $ pour y assister en réel ??

      Bonne soirée

      Yvon

  19. BK

    Yvon, bonjour,

    Le manque d’inspiration est un blocage psychologique. Pour le débloquer, il suffit de… débloquer un bon coup ! Je veux dire par là, par exemple, se livrer à cet exercice, cher aux surréalistes, consistant à écrire – sans jamais s’arrêter – tout ce qui vient à l’esprit ou plutôt, devrais-je dire, tout ce qui provient du subconscient.

    Ça n’a pas besoin de vouloir dire quelque chose. Bien au contraire. Mais quelques minutes de cet exercice tous les jours avant de commencer à écrire pour de vrai, suffisent généralement à ramener l’inspiration et à fluidifier la rédaction.

    Evidemment, au bout de quelques années, écrire devient une seconde nature et il n’y a plus besoin de se livrer à ce genre d’artifice.

    Personnellement, je ne suis plus jamais en panne d’inspiration. Il ne me reste plus que la paresse à surmonter. Et ça, ce n’est pas une mince affaire ! Ô pôvre !

    Bernard

  20. Salut Yvon,

    Très très bon article.

    Il est bon aussi de signaler que le mode « gros bourrin » (que j’appelle « brute de décoffrage ») est également utile dans tous les autres domaines.

    Souvent, on réfléchit mais les idées ne viennent pas. Alors que si on agit sans réfléchir, le cerveau humain se met à réorganiser les choses par lui-même pour que les idées viennent. Presque toute seule.

    C’est un sujet qui me passionne, et – en ce qui me concerne – j’ai remarqué que les idées venaient plus facilement par l’action que par la réflexion.

    Pour ce qui est de l’écriture et du manque d’inspiration, j’ai mis au point une technique en 4 étapes pour ne plus en manquer. J’en parlais dans un article de mon blog.

    Je me permet de mettre le lien : http://www.virtuose-marketing.com/mes-techniques-pour-publier-un-article-par-jour-sur-virtuose-marketing-et-ne-pas-deroger-a-la-regle/

    Je ne dis pas que cette méthode fonctionnera pour tout le monde, mais en tout cas, elle fonctionne très bien pour moi.

    Cédric

  21. Tu as raison il faut se forcer … parce que si on lâche une fois … cela devient vite une habitude …
    L’autre soir je n’avais aucune inspiration pour mon article du lendemain (oui en ce moment je fonctionne en flux tendu, pas d’articles d’avance), et bien je suis allée me cherchée un truc à boire (soft la boisson ), j’ai passé en revue ma bibliothèque et je suis tombée sur un livre que j’avais lu et adoré … quelques minutes plus tard j’étais face à mon pc en train de rédiger un article qui a eut dés le lendemain un beau succès !
    ;)
    De toutes façons bloguer comme un pro, signifie s’astreindre à une certaine discipline … c’est comme tout : lorsque l’on se met à apprendre à jouer du piano au début ce n’est guère mélodieux et on doit faire ses gammes et ses arpèges à longueur de temps … c’est parfois fastidieux … mais ça paie.
    :)

    • Salut Miss Brioche

      Le coup de la bibliothèque, ça marche bien d’habitude c’est vrai. Bon… Il y en a aussi qui bossent dans une librairie, hein… Ca doit être encore plus facile d’êtré inspirée, non ?

      • En effet il y a des jours où on trouve l’inspiration … et d’autres où ça ne vient pas … ;)
        En ce moment comme la pression du boulot retombe, j’ai plus d’énergie pour bloguer.

  22. « Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier. » Shakespeare. Avoir la volonté dans ces jours là, c’est le plus dur de la chose! Pour une fois, j’adhère à « la méthode bourrin » :).

  23. Alors là, Yvon, t’es un des rares à qui la page blanche va bien.

    Tu viens de me motiver à commencer à rédiger la présentation que je dois faire à l’école jeudi.

  24. Bonsoir,

    J’attendais à un moment le mot « procrastination », car il s’agit un peu de cela aussi, nous sommes tous frappés à un moment ou à un autre de ce syndrome :-P

    PS: Pense-tu mettre une fonction de recherche sur ton blog ? Il m’arrive de vouloir relire certains articles, mais pas facile de les retrouver dans toutes ces rubriques :(

    Cordialement

  25. Arf ! Je fais exactement l’inverse … Ça vient pas ? Ben ça vient pas, ça ira mieux demain !

    Par contre, je m’impose, tous les jours, de faire quelques chose pour mes blogs : articles, commentaires, réponses, … Il faut que ça avance, nom de Dieu ! Même un peu !

    Je fais en fonction de ma motivation, mon inspiration, de mon énergie. Et je m’y adapte.

    Par contre, je m’impose une règle minimale : 2 articles par semaine et par blog !

  26. « Ce sera pire demain » >> j’adore!

    On voit trop de gens qui remettent à demain l’adversité. Comme si demain était un monde merveilleux où tout irait mieux.

    Quand j’ai un problème, deux solutions:
    – si c’est supportable, je m’en accommode (parfois le remède est pire que le mal)
    – sinon, j’essaie d’y faire face au plus vite. Toujours bien se préparer au combat ;) (surtout en programmation, on peut vraiment appeler ça un combat!)

    Bonne soirée…nuit…

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER