Votre trésor est menacé…

C’est avec ces mots en sujet de mail que je découvre un message pour le moins intrigant de l’application « Kapten » (remplaçante de Chauffeur Privé) par mail.

On m’annonce que les « 19 points que j’ai accumulés en 2018 seront bientôt expirés, et que j’ai que jusqu’au 31 décembre [2019] pour atteindre les 1000 en échange d’une course gratuite« .

Ce mail m’a donné l’idée de cet article pour vous permettre d’augmenter drastiquement l’ouverture de vos emails.

Un sujet de mail intrigant…

…est un sésame pour un taux d’ouverture astronomique.

Ce sujet de mail est un vrai bijou à plein d’égard.

Premièrement, il est intrigant. La part de mystère (qui fait se poser la question au lecteur : Mais de quoi parle-t-ils ?) est si forte qu’on ne peut résister à l’envie d’en savoir plus.

Quand vous avez un truc à dire à vos suiveurs, faites-le en commençant avec 4 ou 5 mots dans le sujet du mail. Rajoutez 3 points de suspension, et laissez votre taux d’ouverture exploser.

Ça semble bateau et pas vraiment nouveau comme concept, mais je vous jure que sur les 200 mails de spam / promo / suivi que je reçois par jour, seuls 1 ou 2 possèdent un sujet attirant.

Cette idée de TOUT dire dans le sujet, comme je le vois tout le temps, est une mauvaise idée…

Les gens sont sur-sollicités de toutes parts, ce qui fait qu’ils sont comme « anesthésiés » face à l’information qu’ils reçoivent.

Ce qui les « réveille » c’est le mystère… L’inachevé…

Par exemple si vous …

Vous voyez, je vous vois faire défiler l’écran comme un fou…

Si vous commencez une phrase et que vous mettez des points de suspension, vous pouvez être sûr que les gens vont vouloir savoir la suite… juste pour voir.

Ça marche aussi avec la pub FB

Les pros de la pub Facebook utilisent ce stratagème au moment de mettre un titre à leur annonce.

Le titre d’une annonce, c’est ce qui s’affiche sous l’image, juste avant le bouton d’action.

Et à ce propos, il a été démontré à maintes reprises qu’entre – par exemple :

« Pour écrire des annonces efficaces, voyez cette méthode inédite : »

et

« Pour écrire des… »

la deuxième proposition fait cliquer 1,5 fois plus.

Essayez avec vos titres de mail, d’articles ou de pub, et voyez la différence. C’est facile à tester.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

J’en ai encore la goutte au front…

Suivant

12 éléments de preuve sociale à utiliser pour vendre plus

  1. C’est vrai, le suspens fait plus ouvrir les mails. Je suis la première à ne pas pouvoir résister. De plus la curiosité, qui est soi disant un mauvais défaut, est vraiment un bon levier pour faire ouvrir un mail. Je devrais utiliser plus cette méthode :)

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER