Quand on écrit une page de vente, il y a une partie qui s’appelle « La fausse solution« .

Vous connaissez le principe ?

L’idée derrière cette partie, c’est de faire prendre conscience aux lecteurs qu’il y a des trucs qui existent mais qui ne fonctionnent pas.

Quand c’est bien fait, c’est une partie qui « rassure » le lecteur.

En effet, s’il a essayé l’un des trucs dont vous parlez et que ça n’a pas fonctionné, ou alors que ça a été trop compliqué à mettre en œuvre, alors il comprend grâce à ce que vous dites que c’était une fausse bonne idée.

Je suis abonné à des listes où les gars qui m’écrivent ne peuvent pas s’empêcher un mail sur deux de traiter ce sujet pour tenter de prouver que ce qu’il font est meilleur que tous les autres.

Ils remettent en cause les principes qu’on apprend depuis des lustres et qui fonctionnent, et tentent de prouver que ça ne fonctionne pas.

Je ne sais pas ce que vous vendez, mais ne faites pas ça.

Cracher sur ses collègues, en les insultant, même – oui certains les traitent de tous les noms d’oiseaux qu’ils trouvent – ça n’a jamais donné envie à qui que ce soit d’agir. Ca montre juste que la personne qui insulte n’a pas trop confiance en elle, ou qu’elle ne croit pas à ce qu’elle vend.

Il faut garder les « fausses solutions » pour les pages de vente, et argumenter avec bienveillance sur ce qu’on fait, sans démonter les concurrents.

L’idée est de se concentrer sur la technique. Pas sur celui qui la prône.

Je peux vous expliquer de 10 manières différentes pourquoi il est plus rentable de prendre l’email d’une personne contre un truc gratuit plutôt que de chercher à lui vendre un truc directement.

Mais je connais des collègues qui vous expliqueront qu’il est bien mieux de vendre tout de suite à quelqu’un afin de ne pas s’emmerder avec de simples curieux… Et qui ont un tas de chiffres tout à fait cohérents à l’appui.

Pour vous dire que la vérité absolue n’existe pas.

Il y a des systèmes, des gens qui les utilisent et des adéquations avec la personnalité de chacun.

Si vous avez une bonne culture littéraire et de la facilité à écrire, ce sera un jeu d’enfant pour vous d’écrire un mail par jour.

Si vous êtes extraverti et pas le moins du monde timide, la vidéo journalière sera votre tasse de thé.

Et sûrement que vous pourrez être rentable avec ça.

Mais si vous n’aimez pas écrire ou n’avez pas envie de gesticuler devant une caméra, nul besoin de vous forcer : tentez autre chose.

Vous voyez : chaque système convient à chaque type de personne.

Et si vous argumentez sur une fausse solution, il est facile de décrire comment on se sent – par exemple – quand on est devant une caméra et qu’on doit lire un script tout fait alors qu’on est timide ou réservé.

Argumentez sur le système, pas sur les personnes.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :