Vendre plus : la technique du tamanoir

Vous connaissez le tamanoir ? C’est une sorte de grand fourmilier géant, qui vit principalement en Amérique du sud.

C’est en étudiant la manière dont il se nourrit que m’est venu l’idée de cet article.

En effet, c’est un animal qui n’hésite pas du tout à changer ses habitudes pour s’adapter à son environnement.

 

Wikipedia donne ces infos, regardez :

Les tamanoirs peuvent être soit diurnes soit nocturnes. Une étude de 2006 dans le Pantanal démontrait qu’ils sont surtout nocturnes : ils sont plus actifs pendant la nuit et tôt le matin, et se retirent quand la température augmente. Les jours les plus froids, ils s’adaptent au temps de manière à se déplacer dans les heures de clarté, et peuvent devenir diurne

Vous comprenez que l’animal s’adapte à son environnement afin de toujours trouver de quoi manger.

Si vous êtes dans la prestation d’aide aux personnes, par exemple, et que vous vous servez d’Internet pour vous faire connaître, alors ce serait une bonne idée de faire pareil si vous souhaitez vendre plus.

S’adapter à un environnement précis

Quand on vend des prestations via Internet, la pensée commune est de « s’adresser à un maximum de personnes ». Car potentiellement, tout le monde veut aller mieux et ne plus avoir un seul problème.

Or, il a été maintes fois démontré que lorsqu’on s’adresse à tout le monde, on perd l’essentiel de ce qu’on devrait dire à ceux qui sont VRAIMENT intéressés par ce que vous proposez.

Je vais le reformuler pour être certain que vous compreniez bien ce concept fondamental :

Quand on s’adresse à tout le monde, on PERD L’ESSENTIEL de ce qu’on devrait dire à ceux qui sont VRAIMENT concernés par ce que vous proposez !

Prenons un exemple : Si vous proposez des soins énergétiques, vous êtes d’accord que potentiellement, tout le monde pourrait en bénéficier.

Vous allez donc parler des soins, de ce que ça apporte en termes de santé, de ce que ça peut soigner, etc.

Vous allez parler de manière générale. En évitant un maximum de mots et de situations trop particulières.

Ce qui fait que les femmes de plus de 45 ans, par exemple, qui se sentent enfermées dans un travail qui ne leur correspond pas, ne vont pas vraiment se sentir concernées par ce que vous dites, car vous n’allez pas nommer expressément ce problème.

Et elles n’ont pas forcément la possibilité et la connaissance pour faire le lien entre LEUR problème et ce que VOUS proposez.

Un exemple précis

Vous comprenez bien le concept ?

Alors que si vous décidez de vous adapter à CET ENVIRONNEMENT en particulier. Si vous décidez de leur parler à ELLES et à ELLES SEULES, vous allez pouvoir trouver des mots beaucoup plus spécifiques pour parler de leur situation.

Et elles se sentiront très concernées par ce que vous faites.

Par exemple vous pourriez dire un truc du genre :

Vous vous sentez enfermée dans votre travail ? A 45 ans passés, vous avez l’impression de ne pas avancer, pire de perdre votre temps ?

Ça affecte votre moral ? Votre santé ? Vous vous sentez inutile ?

Vous vous dites peut-être que ce n’est pas vraiment bon pour vous de passer les 15 années qu’il vous reste à travailler dans cette même société… A faire ce que vous faites maintenant ?

Vous savez au fond de vous que quelque chose de plus grand vous attire… Mais vous ne savez pas quoi. Car plusieurs idées se bousculent.

Et vous avez peur aussi. Peur de quitter votre emploi. Peur de vous retrouver seule, sans travail. Donc par dépit, autant rester dans un job qui ne vous convient pas. Il faut bien gagner de l’argent pour vivre…

Heureusement pour vous, vous lisez ce texte. En effet, je suis spécialisée dans le reboostage des femmes de plus de 45 ans qui veulent changer de vie.

Je leur montre comment elles peuvent trouver les ressources en elles qui leur manque pour faire le pas de quitter ce qui les rend malheureuses, sans peur ni culpabilité par rapport à leur environnement familial, et attaquer une nouvelle vie pleine de sens.

Quand on est une femme, les enjeux sont différents. Les implications aussi.

Quelques séances de soins énergétiques peuvent amener de la clarté, enlever les peurs, permettre de comprendre pourquoi vous en êtes là où vous êtes, pourquoi vous avez choisi ce travail et pourquoi vous n’en pouvez plus aujourd’hui.

Etc.

Vous voyez ? Si vous n’êtes pas une femme de 45 ans, et que vous n’avez pas de travail qui vous saoule, vous ne vous sentez pas concerné par ce texte.

Alors que si c’est votre cas, vous allez forcément avoir envie d’en savoir plus. Ne serait-ce que pour voir si ça peut marcher sur vous. Car vous avez l’impression que je vous parle à VOUS. De VOTRE situation.

Cela ne vous empêchera pas de vous intéresser à un autre environnement, et créer une autre page de vente, qui s’adressera par exemple aux hommes de la quarantaine qui se retrouvent célibataires et qui n’arrivent pas à retrouver une compagne.

Vous emploierez d’autres termes plus spécifiques, qui concerneront spécifiquement ces hommes seuls de la quarantaine.

Vous connaissiez le concept…

On vous en parle de ça, dans les formation et dans les livres de marketing. Ca s’appelle définir un avatar client (une personne précise que vous considérerez comme votre client idéal).

On en parle, mais l’expérience montre que c’est super difficile pour un débutant, ou même pour une personne peu familiarisée avec le marketing, de s’astreindre à faire ce genre de choses.

La manière dont j’ai abordé ce concept dans cet article devrait permettre aux plus réfractaires de s’engouffrer dans la brèche et de déterminer tout de suite à qui il est plus facile de parler.

Si vous vous sentez concerné-e par ça, faites un petit test, si vous voulez bien :

  • Bien sûr que vous pouvez proposer vos prestations à tout le monde. Pour autant, parmi les clients / patients que vous avez déjà, quels sont ceux avec qui ça a le mieux marché ?
  • Avaient-ils un point commun ?
  • Parmi les témoignages que vous avez reçus, quelles sont les particularités communes de ceux qui vous les ont écrits ?

Vous ne tarderez pas à constater qu’il y a des points communs parmi les personnes qui sont venus vous voir. Vous aurez peut-être plusieurs groupes. L’important est d’en choisir un.

Et une fois que vous les aurez identifiées, faites une page de présentation qui parle UNIQUEMENT à ces personnes-là. Et mettez les témoignages concernées à la fin.

Et regardez comment se portent vos ventes.

Et quand vous aurez vendu 2 fois plus qu’avant, pensez à remercier le tamanoir.

Précédent

Ecrivez à la deuxième personne

Suivant

L’astuce copywriting du dimanche : Démarrez fort !

  1. Patrick Van Hoof

    Bonjour Yvon,

    Tellement vrai et tellement peu utilisé, même quand on le sait :)

    J’ai aussi eu un moment »haha » quand on m’a dit que la plupart des messages pour vendre s’adressait aux gens comme si ils savaient de quoi nous parlons, alors que c’est rarement le cas … il faut donc commencer par le bofu, le mofu et tofu même si tout se fait en une seule page !

  2. Hello Yvon, il y a quelques jours seulement je pensais à toi… à ce que tu étais devenu… tellement ça fait longtemps.

    Le sujet que tu aborde aujourd’hui est vraiment intéressant.
    Le problème c’est que par paraisse, on choisit délibérément de s’agresser à tout le monde en espérant toucher le maximum de personnes.

    Mais comme tu viens de le rappeler… cela a déjà été plusieurs fois démontré, ça ne marche pas et apporte des résultats médiocres.

    Lorsqu’on se retrouve avec 20 listes sur 20 sous sujets différents, on a la paraisse d’écrire à chaque liste… (Surtout si on veut faire un mail quotidien).

    Mais la réalité est encore une fois de constater qu’avec une petite liste de 2000 passionnées ultra-ciblés, on fait plus de chiffre qu’avec une liste de 10.000 généralistes.

    Merci pour ce pic de rappel et heureux de savoir que tu vas bien. (J’étais inquiet depuis le temps)

    Amicalement,
    Xavier

  3. Il y a bien longtemps que je ne vend plus (sauf sur une liste).
    Le marketing d’attraction est bien plus efficace.
    Bénéfices et preuves. Ca suffit largement.

  4. Bonsoir et merci Yvon, de m’ouvrir les yeux sur la technique du tamanoir, en effet j’ai changé mes propositions en les adaptant ainsi et ça marche…Bravo

  5. evelyne yomandia

    Conseil à mettre en Pratique Article à coller sur la glace de sa salle de bain

    Evelyne Adhura ( ancienne de Teroufa)

  6. Plaire à tout le monde ! C’est sûr que c’est plaisant. Mais du coup, le message est dilué !
    Je comprend qu’en s’adressant à une audience particulière; le message sera plus clair.
    Cela rappelle l’article précédent sur le « tu ». On s’adresse à une personne, on connait ses problèmes, ses craintes
    Normal qu’elle se reconnaisse ….
    Merci pour cet article ! Voila bien du travail en perspective …

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER