Je vous en parlais dans l’article précédent : faire une promesse que l’on ne peut tenir est dangereux pour votre zénitude.

En voici un exemple par l’image…

Un jour que je me promenais dans une rue de Londres, j’ai vu une pancarte qui m’a laissé dubitatif.

Je l’ai « adaptée » en Français :

Ca donnait ça en effet « Bière gratuite »…

Evidemment, les gens étant attirés par la pancarte, s’approchaient du pub en question et certains commandaient tout de suite leur bière.

On pourrait se demander quelle mouche a bien pu piquer le tenancier de ce pub.

Il suffit de s’approcher un peu de la pancarte pour comprendre :

Vue de plus près, c’est plus clair, n’est-ce pas ?

Alors… comment réagissent les gens à ça ?

On peut isoler 3 cas :

  • Il y a ceux qui ont de l’humour, et qui rigolent de s’être faits avoir en payant leur bière,
  • Il y a les autres qui râlent un peu… parce qu’on les a un peu pris pour des jambons,
  • Et puis il y a ceux qui s’interrogent avant, et qui demandent avant de commander…

Dans les 3 cas, ils ont vécu une expérience hors du commun, parce que ce genre d’appât, ça court pas les rues…

Le fameux « pattern interrupt »

Vous l’aurez reconnu, cette pancarte est comme une accroche : ça interrompt le cheminement des gens et les fait s’intéresser à ce que vous dites.

Il est sûr que ça fonctionne. Tout comme le titre d’un email un peu étrange et racoleur du style « Je vous les montre… ».

Ou une accroche volontairement choquante du genre « Vous êtes un gros nul ! ».

Théoriquement, ça fait bien son job : ça attire l’oeil.

Mais dans la pratique, ça met votre lecteur en stress. Et quand on est stressé, c’est compliqué de nouer une relation sereine.

Donc, évidemment je suis pour les accroches et les titres d’emails qui font un peu bouger les gens, mais attention à ne pas utiliser trop de drame, d’insultes ou de sensationnel à la limite du mensonger pour attirer coûte que coûte.

Il est des accroches qui réveillent les gens sans les prendre pour ce qu’ils ne sont pas.

« Voilà, c’est fini… » ou encore « Il a réussi, mais c’était pas gagné… » ou bien « Vous auriez fait quoi ? »

Vous voyez ce genre d’accroche ? Ca met un peu de mystère, ça réveille, mais ça ne ment pas.

 

 

 

 

 

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez recevoir :

  • Chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail,
  • Un article complet, pratique et inédit chaque semaine, non publié sur le blog et réservé aux seuls membres,
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et recevoir tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :