Un article sur le sujet le plus brûlant et le plus explosif du blogging…

Cet article ne parle pas expressément de copywriting. C’est le cas de sa conclusion, par contre.

Conclusion qui interviendra certainement demain – voire après demain – car le sujet est "dodu" comme on dit.

Jugez plutôt :

Dans cet article et dans les quelques suivants, je vais parler de monétisation de blog.

De ce gros gros sujet qui intéresse 99% des blogueurs, et pour lequel le copywriting a une place – sinon LA place la plus – importante.

Mais avant de parler de copywriting, on doit d’abord parler de ce qu’il ne faut surtout pas faire quand on cherche à gagner de l’argent avec son blog.

tirelire

Car, (le croirez-vous ?) une bonne majorité des blogueurs font au moins 2 erreurs énormes qui leur coutent des milliers d’euros par an et bien plus encore.

Le pire c’est que des dizaines de méthodes leur recommandent de le faire.

Alors que leurs auteurs savent pertinemment que c’est l’échec assuré dans 99 cas sur 100.

Voici la première de ces erreurs…

[protected]

Erreur n°1 : "Je peux gagner ma vie grâce à la pub"

La première erreur est de croire qu’en mettant des blocs d’annonces Adsense au milieu de leurs articles, ils vont gagner de quoi vivre.

C’est ridicule.

Un blog ne transforme rien du tout en terme d’Adsense. C’est comme avec les forums.

Tous les tests sont formels : sur un blog, on gagne en moyenne 20 € par an avec de la pub.

C’est une moyenne. Ce qui veut dire que vous, vous allez gagner entre 1 et 5 euros maximum, et que quelques personnes gagneront 500 euros ou plus

Dans tous les cas, penser que ce modèle de monétisation fera de votre blog une affaire rentable est – hélas – une chimère.

Un leurre que certaines personnes qui n’ont pas vraiment le sens de la réalité veulent vous faire croire. Pour ne pas dire autre chose.

Bien sûr, on en trouvera quelques uns qui ont réussi à gagner ces 500 euros. Mais ce qu’ils ne vous diront pas c’est qu’ils auront employé des moyens que vous serez absolument incapable de mettre en œuvre.

Et encore plus sur un blog.

Donc abandonnez définitivement les pubs sur votre blog.

Cela dérange vos visiteurs, rend votre blog absolument horrible, et vous fait passer pour un crève-la-faim qui n’hésite pas à importuner ses membres pour gagner… 5 ou 10 € par an…

Avouez qu’on a rarement fait plus pathétique, vous en conviendrez…

Erreur n°2 : "Je peux monter une affaire rentable grâce à l’affiliation"

Vous avez certainement lu quelque part que l’affiliation constituait un moyen rapide et sûr pour gagner de l’argent vite fait avec votre blog.

Oui, mais non.

Je vois au moins 7 bonnes raisons de ne pas choisir ce modèle pour gagner sa vie avec son blog.

Même si on vous dit que :

  • C’est rapide,
  • C’est facile,
  • On peut le faire sans trop se casser la tête,
  • C’est toujours mieux que rien…

… ou toute autre excuse visant à vous faire vendre un produit en affiliation, même si on vous dit ça, n’en croyez rien.

L’affiliation est tout sauf rapide et facile. Tout sauf rentable. Tout sauf pérenne. Tout sauf intéressant pour vous

Et maintenant, vous voulez certainement savoir quelles sont les 7 raisons qui font que l’affiliation ne sera pas une bonne idée pour vous et vos affaires si vous avez un blog ?

Les voici :

1) Vous n’aurez jamais aucun client à vous

Si vous vendez un produit en affiliation, vos membres ne deviennent pas VOS clients. Il deviennent les clients du vendeur du produit.

C’est lui qui récupère leur adresse, lui qui leur vend un produit supplémentaire sur lequel vous ne touchez rien, et c’est encore lui qui va pouvoir les fidéliser pour leur vendre encore et encore et encore.

Alors que ça aurait pu être VOUS qui auriez fait tout ça…

2) Vous êtes tributaire du produit des autres

Si vous faites correctement votre "travail" d’affilié, alors vous allez commencer par acheter le produit en question. Histoire de voir de quoi il s’agit. Un minimum !

Bien sûr, vous l’achèterez sous un nom d’emprunt pour pouvoir vous le faire rembourser 15 jours plus tard, en vous faisant passer pour un client mécontent. Toujours ça de gagné…

Vous ne feriez jamais ça ? Tant mieux, et merci :)

Certaines personnes sont bien moins honnêtes que vous, et n’hésitent pas à le faire.

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas personnaliser ni intervenir sur le produit en question.

S’il y a un problème avec, les clients devront voir ça soit avec le vendeur, soit avec vous. Ce qui sera bien plus grave car c’est VOUS qu’il tiendront pour responsable en tout premier.

3) Vous êtes tributaire des documents de vente des autres

Si le vendeur a une lettre de vente ou un site médiocre, qu’il n’envoie pas de relance, et que son texte ne sait pas faire agir plus d’1 visiteur sur 100, lui il s’en fout, car la multiplicité des affiliés lui fera malgré tout faire un chiffre d’affaires conséquent.

Ce qui sera loin d’être le cas pour vous…

Vous, vous lui aurez envoyé vos chers membres, que vous avez mis des mois à fidéliser, et vous aurez vendu (hypothétiquement) 10 produits par 1000 membres envoyés.

Vous toucherez donc royalement 10 fois 13 euros (en moyenne) ce qui vous fera gagner la somme record de 130 euros.

Alors que vous pouvez en gagner 10 ou 20 fois plus en gardant les clients chez vous.

4) Vous courez un risque énorme

Si le vendeur du produit décide de ne pas respecter ses engagements, de ne pas livrer le produit, de ne pas rembourser les clients qui en font la demande, de ne pas répondre aux demandes des clients, de livrer un produit médiocre et incompréhensible, alors c’est vers vous que les clients vont se tourner.

Et tout le travail que vous avez fait pour rendre la vie de vos membres agréable sera réduit à néant en quelques jours. Ils ne vous feront plus confiance. Alors que vous ne leur avez encore RIEN vendu de personnel.

C’est malheureux, mais ça arrive bien plus souvent qu’on ne le croit !

Personnellement, ça m’est déjà arrivé deux fois.

5) Vous faites dépenser l’argent de vos membres chez un concurrent

Alors qu’ils pourraient tout aussi bien dépenser leur argent chez vous.

Pas besoin d’en mettre une tartine pour vous faire comprendre cette 5ème raison, n’est-ce pas ?

6) Vous ne vendez pas quelque chose d’exclusif

Vous avez ainsi des tonnes de concurrents. Qui vendent la même chose que vous. Et qui, selon toute probabilité, ont déjà démarché vos membres, soit directement, soit par l’intermédiaire d’un autre affilié que vous.

Sans parler de l’effet de rareté et de surprise…

Parce que si vous envoyez un mail à une personne qui a déjà reçu 6 fois le même, forcément, l’impact ne sera pas vraiment identique à celui ressenti devant un produit inédit. 

7) Vous touchez moitié moins d’argent

Hé oui, il ne faut pas oublier que lorsqu’un client paye 50 euros pour acheter un produit, alors vous vous n’en touchez que la moitié. Parfois moins, rarement plus.

Soit deux fois moins que ce que vous toucheriez si les clients payaient chez vous.

Encore tenté malgré tout par l’affiliation ?

OK…

Alors pensez au temps que vous mettez pour avoir 100 inscrits à votre newsletter.

Pensez ensuite au temps qu’il vous faut pour en réunir 1000.

Vous voulez vraiment risquer de perdre tout ce capital :

  • en recommandant un produit que vous ne maîtrisez pas,
  • avec des documents de vente sur lesquels vous ne pouvez pas intervenir,
  • en risquant de perdre votre crédibilité à la moindre défaillance du vendeur,
  • en vous battant contre des centaines de concurrents comme vous…
…et tout cela pour gagner…
130 euros et…
0 clients à vous ??

Relisez cet article depuis le début, et reconnaissez que tout ceci n’est pas sérieux…

Ce que vous devriez faire…

L’affiliation est une méthode rémunératrice, mais CERTAINEMENT PAS au début de votre activité.

C’est quelque chose qu’il faut faire EN PLUS et de temps en temps, après un minimum de 2 ou 3 produits personnels vendus…

Car vous devez prendre le temps d’asseoir votre crédibilité en tant que vendeur, en proposant des produits A VOUS, qui vous permettront de transformer une partie de vos membres en VRAIS clients.

Des clients à vous…

Que vous pourrez bichonner, chouchouter.

A qui vous pourrez vendre encore et encore des produits que VOUS aurez créés et qui les aideront vraiment à résoudre leurs problèmes.

Vous l’aurez compris, le seul moyen de monétiser un blog intelligemment, c’est de créer un produit bien à soi, unique, exclusif, et qui apporte une réelle valeur ajoutée à vos membres.

En tout cas au début.

Rien ne vous empêchera ensuite de leur proposer d’autres produits en affiliation qui ne sont pas à vous, mais c’est selon certaines conditions que nous verrons dans un autre article.

Dans tous les cas, il est impératif, si vous voulez bâtir une affaire rentable avec votre blog, de fabriquer un produit bien à vous, à vendre à vos membres.

C’est véritablement comme ça que vous pourrez arriver, à terme, à vivre de votre blog.

"Créer un produit ? Oui d’accord… Mais comment je fais ça ?"

Justement je vous en parle demain – et peut-être après-demain. ;)

Parce qu’il existe de belles astuces pour créer des produits de qualité.

D’ici là, je sens que les commentaires vont être chauds chauds…

[/protected]

Précédent

Est-ce que vous aussi vous vous posez cette question sur le copywriting ?

Suivant

Ce que vous devez absolument savoir sur la création d’un produit perso…

  1. Avec moi ça va, ça sera pas trop chaud, car tu as plutôt répondu à une de mes problématiques, comme tu le sais. ;)
    Je n’ai plus qu’à continuer le travail en cours.
    Je suis pressée de voir les autres commentaires car à mon avis, vu le nombre de mails que je reçois sà propos de produits à vendre par l’affiliation, ça va jaser dans les chaumières.
    Mais je sais que tu aimes ça !!! :hin:

    • Coucou Marie-Do
      Ca risque d’être partagé en effet :)
      J’aime ça, j’aime ça… Je donne mon avis surtout :)

  2. effectivement l’affiliation vu sous cet angle n’est pas le meilleur des moyens pour gagner sa vie au debut de son activité.

    je pense par contre qu’a force de travail cela peut devenir rentable.

    j’attend impatiemment les conseils de demain car je suis justement en train de créer une méthode pour apprendre la sculpture sur ballons en 28 jours.

    merci pour ce point de vue

    • Bonjour Gugu

      Oui bien sûr que bien fait, l’affiliation permet d’être rentable. Mais cela ne pose pas les bases d’une entreprise solide.
      Déjà parce qu’elle est dépendante du prochain produit qui sort.

  3. Bonjour Yvon,

    Tout à fait d’accord avec toi.

    La publicité Adsense permet de payer l’hébergement voire un peu plus et dans le meilleur des cas de se faire un peu d’argent de poche. Je pense qu’en France, il est pratiquement impossible de gagner sa vie avec. Aux USA c’est peut-être un peu différent dans certains domaines (liés à l’assurance notamment)

    Pour l’affiliation, je vais faire un test sur un ancien site qui est déjà créé depuis plusieurs années (et un peu à l’abandon mais toujours visité). Ca ne me coûte rien d’essayer mais je ne m’attends pas non plus à gagner beaucoup d’argent avec. C’est juste que je n’ai pas le temps de créer de produit pour ce site.

    Par contre, je compte proposer à la rentrée des formations payantes (PDF+Vidéos) à télécharger sur mon site principal. Je te tiendrai au courant…

    En tout cas merci pour ton article et j’attends la suite avec impatience !

    • Bonjour Didier

      Attention à ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Adsense permet de gagner un petit revenu d’appoint (entre 350 et 600 euros mensuel en ce qui me concerne). Pour autant que cela soit fait intelligemment, et certainement pas sur un blog.

      Ensuite, il faut bien prendre en compte le fait que je parle ici de l’affiliation à partir d’un BLOG, pour une personne qui démarre une activité de monétisation dudit blog. Heureusement que l’affiliation fonctionne ailleurs :)

      • Oui c’est vrai et tu as raison de le préciser.
        Malgré tout il me semble que même sur un site ancien et qui n’est pas un blog, beaucoup de tes arguments restent valables et je pense que l’affiliation est plutôt un plus (à ne pas négliger certes) mais qu’il est préférable de créer ses propres produits.

    • Bonjour,

      Mon blog sur le sommeil me rapportait environ 2 euros par mois depuis 6 mois. J’ai donc ôté les pubs Adsense. (sans regrets) :)

      Christian

      • Bonjour Christian et Yvon,

        Ne vous en déplaise, 2 € par mois, au bout de 1000 ans, ça fait, tout de même, le joli capital de 12.000 € !

        Pas négligeable, pour l’héritage de nos arrière-arrière-arrière puissance 10 … petits-enfants.

        Ils nous en remercieront …

        Eh oui, la prévoyance à -très- long terme, c’est important …

        Bien amicalement,

        Elena.

  4. Bonjour Yvon,

    Tu jettes des pavés dans la marre pour faire lever les canards ? :hin: :hin: :hin:

    C’est possible de faire de l’argent avec des blogs thématiques grand public avec Adsense, Amazon et même, des produits d’affiliation sérieux. Et de nombreux internautes, même francophones, le savent fort bien. Peut-être qu’ils lisent ton blog, mais ils ne viendront sûrement pas se vanter.

    Que tu le veuilles ou non, Adsense est un produit de monétisation comme un autre. Les niches qui attirent les réseaux sociaux sont moins propices aux revenus Adsense, c’est normal. Les lecteurs sont à la recherche d’une « communauté », pas d’une solution à un problème urgent.

    Ce qui est important, c’est d’expérimenter soi-même et surtout de ne pas étaler ses revenus à tous vents pour attirer des réactions malveillantes.

    Même pour les webmarketeurs qui professent les mêmes crédos que toi, (NE VENDRE QUE VOTRE PROPRE PRODUIT) il existe un danger de se faire voler ses revenus sur Internet. Il me semble que c’est Cédric Vimeux qui mentionne quelque part qu’un « ami » a offert ses liens de téléchargement gratuitement sur son blog ce qui lui a fait perdre plus de 1000 ventes. Cet « ami » était jaloux de ses succès, succès qu’il avait probablement soulignés allègrement dans un article de son blog.

    Bref, il ne faut pas mettre tous nos oeufs dans le même panier et surtout éviter d’afficher la photo de tous nos poulaillers. Quant à la quantité d’oeufs récoltés, motus et bouche cousue.

    • SAlut MarieBo

      Encore une fois tu me fais dire ce que je n’ai pas dit. On PEUT faire de l’argent avec Adsense. Mais 99% de ceux qui le font à partir d’un blog ne gagnent pas plus de 10 euros par an. Et je te défie de me prouver le contraire :)

      Bien sûr, QUELQUES UNS gagnent plus. Mais, comme je le disais, c’est une extrème minorité. Tous les autres perdront du temps et de l’argent en tentant de faire la même chose. Temps qui pourrait être employé à créer un produit perso sympa et rémunérateur à souhait.

      Il est très très rare qu’il arrive ce dont tu parles avec les produits. Si c’est 1 personne sur 100.000 à qui il arrive ce qui est arrivé à Cédric, c’est le bout du monde. En outre, si les choses sont faites correctement, ce genre de mésaventure se termine toujours à l’avantage de l’auteur du livre.

      Et si tu me montres un seul blog « commun » – je veux dire comme celui que 999 personnes normales sur 1000 vont monter – qui gagne sa vie avec Amazon, je te paye des frites… Et la sauce en prime !!

      • Salut Yvon

        Je suis assez d’accord avec toi pour Adsence.
        J’ai deux blogs avec une niche hyper ciblée (hors marketing), un bon trafic sur les deux et en moyenne si j’atteins 70/100 euros par mois c’est vraiment le bout du monde.

        Adsence à fait son temps et il faut vraiment passer à quelque chose d’autre, à moins d’avoir un site ou blog avec 500 000 visiteurs par mois (et encore).

        En ce qui concerne l’affiliation, en la faisant intelligemment, tu peux gagner un bon revenu, avoir l’adresse mail des prospects que tu envoies chez l’affilieur et les relancer pour autre chose.

        A bientôt
        Nicolas

  5. brisbardp

    Salut,Yvon.

    Complètement d’accord avec tout ce que tu viens d’énoncer.
    Surtout en ce qui concerne l’affiliation.
    L’affiliation est fait pour enrichir ceux qui gagne déjà très bien leur vie sur internet.
    Aucun jugement dans mes dires.
    Peut être qu’un jour,je serai riche Grace à internet et je vendrai mes produits Grace à l’affiliation.

    Seulement, comme tu le dis si bien,Yvon,je crois que la seule manière pour gagner sa vie sur internet,c’est de vendre un produit bien à soi,créer par soi même,et qu’est ce que ça doit être gratifiant,de vendre son propre produits sur internet,qui plus est inédit.
    Merci à toi,Yvon,pour tes merveilleux articles.

    Vous êtes 3-4 sur le net à vraiment faire du contenu de qualité en matière de marketing internet,et tu en fais partie,Yvon.
    A bientôt

    • Bonjour !

      Bienvenue ici et merci pour ce commentaire sympa.

      Faire un produit perso n’est pas « la seule manière » de gagner sa vie sur Internet.

      L’affiliation le permet aussi, mais DANS UN DEUXIEME TEMPS. Quand on a déjà des clients.

      Bonne soirée,

      Yvon

  6. Bonjour Yvon

    Voila l’affiliation habiller pour l’hiver, il n’y a pas que du mauvais, déjà pour démarrer dans ce domaine s’est très bien, surtout lorsque l’on a pas de gros moyens financier ou que l’on ne veut pas prendre de risque, il faut juste vendre des produits de personne sérieuse et choisir ses produits il y en a des bons.

    Après avoir compris le système et dans ce boulot il y a énormément a apprendre et cela demande beaucoup de temps et de travail, on peut vendre ses propres produits.

    A bientôt ;)
    Dominique

    • Bonsoir Dominique,

      Non je ne suis pas d’accord avec ça :)

      A noter que je n’ai pas « habillé l’affiliation pour l’hiver », tout comme je ne dénigre en rien l’affiliation…

      Je dis juste qu’il ne faut pas commencer par ça. Qu’une entreprise viable ne peut pas baser son business sur la vente de produits qui n’est pas à elle, à moins de livrer elle-même les clients.

      L’erreur -de mon point de vue – vient justement de ce concept : Commencer par l’affiliation et ENSUITE attaquer par son propre produit.
      Ceci pour les 7 raisons que j’ai énumérées dans l’article :)

      @Bientôt

      Yvon

      • Re bonsoir Yvon

        Oui je suis d’accord avec toi, j’ai moi même commencé par vendre mes propres produits, mais comme ça demande quand même un budget conséquent et du temps pour démarrer et que les résultats n’arrivent pas du jour au lendemain, pour celui qui n’a pas les moyens et le temps, cela peut être une opportunité pour essayer de réussir.

        quand je dit: « habillé l’affiliation pour l’hiver » c’est plus pour le clin-d’oeil pour te faire réagir comme tu aime le faire avec nous.

        @ bientôt
        Dominique

      • Bonjour Yvon,

        Et pourquoi ne pas acheter le produit avec droit de revente ?
        Puisque là on est « propriétaire » du produit et qu’on livre soi-même le client.

        Evidemment on sort de l’affiliation ;)

        C’est marrant car j’ai aussi écrit un article sur l’affiliation hier ;)

        Amicalement,
        Nicole

        • Bonjour Nicole

          Pour moi je pense que oui, on peut acheter des DLP et dire que c’est nos propres produits s’est ce que je fais, de plus on peut les modifier pour qu’ils soit plus personnel.

          Pour rassurer ses affiliés et pour qu’il ce fasse une idée du produit il est possible de leurs donner un échantillon gratuit, il y a des personne qui ce font des milliers d’€uros tous les mois avec ce système.

          quand a écrire vraiment ses propres livres, je pense que c’est avant tout un don et un métier, moi je ne l’ai pas.

          Amicalement
          Dominique

          • Bonjour Nicole

            Les DLP, c’est un peu comme de l’affiliation, mais il y a moins d’inconvénients.

            Cependant, tu ne vends pas de contenu exclusif. Donc tu auras des concurrents qui vendront la même chose que toi. Tu me diras que tu pouras changer le titre, et rajouter quelques trucs dedans.

            Certes. Mais ça reste du produit « dupliqué » et « réchauffé ».
            Et surtout ça n’asseoit pas du tout ta notoriété en tant que créateur de valeur. Tu es juste perçue comme une vendeuse d’un produit que d’autres vendent aussi. Forcément, tu vendras moins.

            Regarde par exemple la notoriété des blogs qui publient des articles en DLP… Elle est quasi nulle. Les gens veulent de l’authentique, de la personnalité. Des tripes. Pas de l’info de base qu’on peut retrouver partout plus ou moins de la même façon.

            En fait, je considère les DLP comme des bonus. Des cadeaux à donner AVEC ton ouvrage principal. On engage moins sa réputation avec un cadeau. C’est un cadeau. Qu’on pourra considérer comme quelque chose de complémentaire.

            Bonne journée

            Yvon

          • bonjour Yvon

            je ne suis pas sur du tout que l’on peut donner en cadeaux des DLP, il y a une licence à respecter, dépenser de l’argent pour des produis DLP POUR LES DONNER je ne suis pas sur que l’affaire va être rentable.

            Amicalement
            Dominique

          • Bonjour Dominique

            Un DLP, c’est à toi. Tu en fais ce que tu veux. Et à moins que la licence te stipule que tu n’as pas le droit de les donner (ce qui arrive rarement), alors tu peux éclater ton livre en DLP en plusieurs livres plus réduits y rajouter un titre et en faire des cadeaux. De tout façon, une affaire de vente de DLP n’est pas vraiment rentable en l’état car la majorité des gens font n’importe quoi avec.

          • Bonjour Dominique et Yvon,

            En fait j’ai fait les 2.

            – DLP pour lequel je peux faire ce que je veux (le vendre tel quel, le transformer, le donner avec un autre produit)
            – Avec un droit de revente sans modification car l’auteur reste propriétaire et auteur de l’ebook (avec ses propres liens à l’intérieur).

            Finalement, j’ai écris mon propre ebook, mais n’ai pratiquement rien vendu et là je pense que c’est le côté page de vente qui ne va pas.

            Mais de toute façon, comme je l’ai déjà dis dans ce débat, avec l’affiliation je ne gagne que le droit d’aller une fois par mois au restaurant !

            Amicalement,
            Nicole

  7. Marie-Noel

    Bonsoir à tous,

    Je découvre que mes déductions n’étaient pas tout à fait fausses depuis le peu de temps que je navigue dans l’océan marketing (à la pagaie).

    J’avais initié un programme de coaching minceur basé sur les kilos émotionnels via un blog. Puis je suis tombée sur un site génial qui proposait la même chose que le programme que j’avais imaginé et pas encore fait.
    Alors, plutôt que passer des mois à construire quelque chose qui existait déjà, je fais de l’affiliation pour ce programme que j’admire. Les gens passent par mon blog (donc j’ai leur adresse) et je peux ainsi leur envoyer des mails pour vendre d’autres produits à mon nom par la suite.

    D’accord, pour le moment, je ne suis pas millionnaire… pas encore…

    • Bonsoir Marie-Noël.

      Tu comprendras que je ne sois pas d’accord avec cette manière de procéder ?

      Le fait de trouver un produit que tu as qualifié de génial t’a tout simplement bloquée dans ton développement.

      Tu aurais pu faire le même mais en mieux. Avec ta personnalité, ta vision des choses, ta manière d’apprendre aux gens. Un coaching, c’est un truc ultra personnel. C’est 90% de sa personne qu’on donne !

      Comment la moindre affiliation à un « autre » produit de coaching peut elle remplacer le bonheur de faire ton propre programme toi-même que tu pourras vendre comme tu le souhaites et te constituer ainsi une clientèle fidèle qui te suivra toute ta vie ??

      OK, c’est un peu plus long. C’est un peu plus dur. Et ça demande pas mal de travail. Mais au final, combien d’année de galère tu vas économiser ?

      Sans parler du manque « psychologique » qu’on peut ressentir tant qu’on n’a pas encore accouché de SON bébé produit.

      Bonne soirée

      Yvon

      • Marie-Noel

        Yvon,

        J’entends bien ce que tu me dis. Il se fait que le copywriting est en train de marquer un tournant dans ma vie (Je reviens à mes premières amours, l’écriture) et qu’après 20 ans dans ce métier de thérapeute, j’ai envie de passer à autre chose.

        D’autant que mon créneau de base est le suivi des personnes en deuil.
        Là, effectivement, je ne laisserais pas ma place car je suis hyperspécialisée.

        Je ne veux pas non plus laisser tomber mes patients « Mincir avec l’EFT » parce que ce programme de coaching est un vrai plus pour eux. Disons que je délègue par rapport à ça. Il y a une véritable demande que je ne suis pas capable d’assurer faute de temps et d’engagement dans ce créneau.

        Et maintenant, je vais consacrer ma personnalité, ma vision des choses, ma manière d’apprendre aux gens pour soutenir des thérapeutes et des auteurs dans l’édition de leur ebook pour qu’ils découvrent aussi la puissance de la diffusion par internet (pas les ebooks tout faits qu’on se refile de webmarketeur en webmarketeur mais ça on en a déjà parlé)

        Je sais que ça demande du temps et j’ai envie de m’investir. A mon âge (53 ans, je ne suis pas gênée de le dire), j’ai envie de choisir une vie légère et pleine de joie.

        Marie-Noël

  8. Bien d’accord Yvon,

    Après 3 ans avec de l’affiliation je n’ai rien vendu et ne m’en étonne pas ; cela ne me « branche pas » de vendre les produits des autres qui ne seront jamais le reflet de toute la créativité que je pourrais manifester.

    C’est au programme ! :haha:
    Il en va du respect de ces prospects qui nous font confiance et sont attirés par « nos couleurs » personnelles.

    Chacun est unique !

    Développons-le.

    J’ai aussi hâte de te lire pour la suite ; tu auras su nous mettre « l’eau à la bouche » :super:
    Au plaisir

    Christine

  9. Bonsoir :cafe:

    Tu poste cet article alors même que j’étais avec un commercial de ce type d’entreprise cet après midi. (je peux citer ?)

    Je sais pas si c’est de l’affiliation, mais en gros on m’a proposé de créer un site vitrine chez eux, qu’ils s’occuperaient du référencement via adword, et que pour 250€/mois on m’assurai d’avoir 30 contacts (pas vente, contacts.).

    Visiblement j’ai eu la bonne réaction en lui disant que ce n’étais pas le moment (j’ai commencé mon activité il y a 1 mois) 8))

    Vivement la suite ^^

    Cordialement

  10. Bonjour Yvon,

    aaahhh… que voilà des vérités bonnes à lire ! :super:

    S’il y a certainement de l’argent à gagner avec l’affiliation, c’est à mon avis quasiment une spécialisation pour laquelle il faut sortir des sentiers battus et mettre en place des outils et des stratégies très avancés pour que ce soit vraiment payant.

    Maintenant, le fait que ce soit sur un blog ou sur un autre support, je ne suis pas certaine que ça fasse une différence, sauf bien sûr si on suit la logique que tu as développée récemment ici : http://www.copywriting-pratique.com/9-blogueurs-sur-10-ne-seront-pas-d-accord-avec-cette-idee-tant-pis.

    On est quand même bien loin de l’argent facile, rapide et sans effort, à moins d’avoir d’énormes listes de prospects mais au risque de les lasser si on n’a rien d’autre à proposer. En plus, on passe son temps à courir pour essayer d’être plus rapide que les collègues/concurrents, c’est un enfer ! :-P

    Ça fait bien longtemps que j’ai décidé d’arrêter de courir, de toute façon j’ai horreur de courir ! :D

    Quant à AdSense, je déteste, c’est laid, je fais exprès de ne PAS cliquer sur les annonces ! :evil:

    Alexandra :haha:

  11. Salut Yvon.

    Ton article tombe à pic pour moi car je viens de publier un billet sur mon blog ou j’explique comment je compte vendre avec de l’affiliation.

    Moi qui était chaud et motivé, tu m’as un peu refroidit avec ton article :cry: même si ma stratégie n’est pas basé que sur le blogging.

    Daouda

  12. Salut Yvon,

    Je pense au contraire que l’affiliation est un excellent moyen pour débuter. Peut-être même LE meilleur. Et même avec un blog.

    Parce que quand on débute, on ne sais pas forcément créer son propre produit, et encore moins un produit remarquable. Et on a tout à gagner à faire la promotion d’un produit qui a déjà fait ses preuves. On prend moins de risque.

    Parce que quand on débute, on ne sais pas forcément écrire une page de vente remarquable. Et il est alors plus judicieux de se reposer sur un produit en affiliation dont la page de vente a elle aussi fait ses preuves.

    Parce que quand on débute, il est plus facile de recommander un produit crééé par quelqu’un de connu et qui a fait ses preuves -et dont tout le monde parle-, plutôt d’essayer de sortir de l’anonymat par soi-même.

    Parce que quand on débute, on n’a pas forcément un réseau de contacts et qu’il est très facile d’en obtenir un grâce à l’affiliation, et surtout grâce à l’affilieur.

    Parce quand quand on débute, on a énormément de choses à apprendre avant de savoir créer un produit remarquable, et une page de vente qui vend vraiment, et l’affiliation peut permettre de gagner confortablement sa vie, tout en ayant le temps de se former.

    Je suis convaincu que l‘affiliation est justement le MEILLEUR moyen pour débuter.

    Je le sais, parce que j’ai commencé avec l’affiliation.

    Je me suis constitué des listes en faisant la promotion de produits remarquables, en affiliation. Des produits bien meilleurs que tout ce que j’aurais pu créer à l’époque, vendus via des pages de vente que j’aurais été incapable d’écrire.

    J’ai gagné la confiance des abonnés de mes listes en leur proposant des produits remarquables, qui n’étaient pas les miens, mais créés par des passionnés qui connaissaient leur sujet, et qui faisaient un travail remarquable.

    Et pendant ce temps, j’ai pu apprendre calmement mais surement à créer un produit, écrire des pages de vente, etc.

    Si, à l’époque où je débutais, j’avais essayé de créer mes propres produits et de ne faire de l’affiliation que de temps en temps, je ne serais certainement pas là aujourd’hui.

    Je suis d’accord sur la partie concernant Adsense.

    Cédric

    • Salut Cédric,

      Normal que tu dises ça, tu en conviendras ;)

      L’affiliation semble être le meilleur moyen de débuter pour toi.

      Ce n’est pas mon cas. Et je suis convaincu que ce n’est pas le cas de près de 99% des gens.

      Déjà parce que le monde de l’affiliation a bien changé. Et ce qui a fait ton succès il y a 5 ans te rapporterait des clopinettes aujourd’hui.

      Google a changé sa vision de l’affiliation. J’en connais même qui se sont fait virer d’Adwords pour avoir présenté le mauvais produit. ;)

      Moi, j’ai démarré avec mon propre produit. J’ai mis 6 mois à le créer. Mais quand il a été prêt, il s’est très bien vendu. Et j’ai transformé 2500 prospects en 650 clients qui m’ont acheté encore et encore et qui m’achètent encore aujourd’hui.

      Et plutôt que de perdre mon temps à tenter de vendre les produits des autres à mes prospects, j’ai préféré le passer à me former sur le webmarketing pour pouvoir leur vendre mes produits à moi. Et à chaque fois que j’ai tenté de leur vendre un truc en affiliation, ça s’est soldé par 1000 euros de CA, alors qu’un produit perso fait 30 fois plus.

      Tu sais, c’est comme cette histoire de poisson. Tu ne peux pas la louper cette histoire :)

      Quand on vend un produit en affiliation, c’est comme si on se nourrissait de poisson. Tant qu’on trouve un pêcheur pour nous en donner, alors ca va.

      Mais un jour, le pêcheur disparait. Ou alors il décide de changer de crêmerie. Ou l’accès à la poissonnerie est bouché. Et là, si on n’a pas appris à pêcher, alors on se retrouve sans poisson à moins de trouver un autre pêcheur et de recommencer encore et toujours à manger le poisson des autres.

      C’est une histoire sans fin qui nous épuise.

      Je persiste à dire que l’affiliation est une technique qu’il faut pratiquer dans un deuxième temps. Surtout en 2011.

      Et je suis méchament bien placé pour en parler, parce que je sais par expérience, pour être des deux côtés de la barrière, que le succès en affiliation est quelque chose qui ne tombe que sur 1 ou 2 % de ceux qui vendent.

      A compter qu’ils passent du temps à créer une liste que pour ça, ce qui est loin d’être évident du fait de la politique de Google qui n’accepte plus d’annonces adwords pour ça.

      Si encore ils passaient par ton club pour les aider dans cette démarche, OK. Mais combien vont plutôt se servir de leur petite liste fragile pour tenter de vendre un produit qu’ils ne maitrisent pas ?

      Combien vont gagner un malheureux 100 euros avec 3 ou 4 produits vendus alors qu’ils pourraient en gagner 10 à 20 fois plus avec un bon produit perso, quitte à prendre 3 ou 4 mois de plus pour le créer. Quitte à passer des partenariats pour même le créer à eur place ? Quitte à se former au copywriting pour apprendre à le faire une fois et à le refaire ensuite à l’infini comme tu le fit jadis ?

      Prendre UNE histoire qui a réussi et croire que tout le monde pourra faire de même, c’est comme croire que n’importe qui pourra faire ce que Ben Saunders à fait (voir ma vidéo de dimanche dernier).

      Seule une poignée arrivera à trouver le bon produit au bon moment et arrivera à sortir un petit bénéfice. Mais rien ne vaudra jamais un produit créé soi-même…

      D’ailleurs, si on prend TON histoire, et qu’on compare le CA que tu as fait avec le CAP (produit perso) et avec la somme de toutes les affiliations que tu as vendues, lequel est le plus haut ??

      En résumé, quand on débute, il faut se former, et pas chercher à bricoler. L’affiliation, c’est de la bricole au début. C’est tenter de grignoter quelques euros par ci par là, tout en perdant de vue l’essentiel : Poser les bases solides de son business.

      Bonne soirée,

      Yvon

      • Salut Yvon :)

        Ah l’histoire du poisson… Elle est tirée d’une citation de Lao Tseu.

        Mais j’ai un contre exemple, qui devrait te plaire :)

        Imagines que tu tombes sur un mec qui crève de faim et qui te demande un poisson. Vas-tu lui dire « Attends, je vais plutôt t’apprendre à pêcher… »

        Le temps qu’il maitrise l’art de la pêche, et qu’il réussisse à pêcher un poisson, il sera aussi froid que le nez de Santa Clauss le soir de Noel.

        Non, si tu es malin, voici ce que tu feras : premièrement, tu lui pècheras toi-même un ou deux poissons -parce que tu sais comment faire, et que tu sais le faire vite-, et seulement ensuite, dès qu’il sera rassasié et aura regagné toutes ses forces, tu lui apprendras à pêcher.

        Le débutant sur Internet, c’est un peu le mec affamé dans mon histoire. Il veut bien apprendre. Mais il veut avant tout rassasier sa faim.

        Pour ce qui est de mon succès avec l’affiliation, ce n’était pas il y a 5 ans, mais ça dure depuis 3 ans. Et les « clopinettes » dont tu parles se comptent souvent en plusieurs milliers d’euros chaque mois. Tu le sais bien pourtant…

        Mais j’avoue volontier que le Club Affiliation Pro est mon projet le plus rémunérateur… pour le moment :)

        Cédric

        • Bien vu pour le poisson.
          Ce qu’il y a, c’est que si aujourd’hui tu gagnes bien ta vie grâce à l’affiliation, c’est parce que tu as une panoplie d’outils qui te permettent de le faire (sites, blogs, liste d’emails, articles, liens, partenariats, relances, cadeaux, etc…)
          Outils qui vont prendre des mois et des mois à rassembler pour des débutants.

          Yvon

          • Mais Yvon, c’est pareil.

            Les outils et les stratégies marketing sont les mêmes pour faire de l’affiliation et vendre ses propres produits.

            À la différence près qu’avec l’affiliation, on n’a pas besoin de créer son propre produit, ni d’écrire sa page de vente. D’ou un gain de temps considérable. Temps qui peut justement être utilisé pour créer un produit remarquable, apprendre le copywriting, etc. C’est ce que j’ai fais.

            Ensuite, gagner 20 euros en commission d’affiliation ou en vente directe, c’est pareil.

            La différence, c’est que Monsieur Tout-Le-Monde, qui va se lancer demain dans le marketing internet, pourra dès demain proposer plusieurs dizaines d’excellents produits à la vente (en passant par l’affiliation).

            Alors qu’il lui faudrait certainement plusieurs mois avant de pouvoir proposer son propre produit.

            Enfin, bref, c’est juste mon point de vue.

            Et si on était toujours d’accord, on ne s’aimerait pas autant, pas vrai? :)

            Cédric

          • À la différence près qu’avec l’affiliation, on n’a pas besoin de créer son propre produit, ni d’écrire sa page de vente.

            Certes. Ce qui est bien dommage. ET à plus d’un titre. ;)

            Bref. Regarde tes mails.

            Yvon

          • Merci Yvon pour l’article,
            Et merci Cédric et Yvon (encore) pour
            cette discussion.

            Franchement, je pense que vous avez
            tous les deux des arguments recevables.

            Je pense qu’il faut aussi faire son choix
            selon son vrai objectif, et le temps et les
            ressources dont on dispose.

            L’affiliation est une porte d’entrée
            intéressante pour ceux qui n’ont
            pas beaucoup de temps à consacrer chaque
            jour, mais qui ont le temps de « voir venir »
            (si on a un autre boulot par exemple) et
            de se former.

            Pour ceux qui veulent créer un business
            solide et durable, il faut sans doute préférer
            créer son propre produit/service.

            L’affiliation reste (à mon avis) une vision
            à court terme et à moyen terme (il faut
            sans cesse chercher de nouveaux produits).

            Dans les 2 cas, il faut aussi sans doute se
            spécialiser dans un domaine que l’on connaît
            bien. C’est évident quand on crée son propre
            produit, mais si on se lance dans l’affiliation,
            il faut faire attention à ne pas se disperser
            dans des domaines différents que l’on ne peut
            donc pas connaître à fond.

            Benoît

          • Marie-Noel

            Magnifique joute, j’apprécie!

            Remarque Yvon, si’il n’y a qu’1 % des gens qui peuvent s’en sortir en faisant de l’affiliation, combien moins sont ceux qui sont capables de se former et d’avoir du talent pour vendre sur internet.

            Alors quelque fois, il vaut mieux débuter petit et affilié que de se planter complètement après des mois de galère et de travail.

            Je crois que tu perds de vue à quel point tu es doué pour ça….
            dans un commentaire je lisais : il faut du talent!

            Je ne suis pas encore sûre d’en avoir…

            Marie-Noë

          • Daniel

            Bonjour Yvon.

            Je suis 100% d’accord avec toi sur ta manière de concevoir les choses car elle dépasse grandement le domaine de l’affiliation.

            Mais dans le contexte de cette discussion, le tout est de s’entendre sur ce qu’on veut dire par « gagner de l’argent avec l’affiliation ».

            C’est évident que le petit affilié lambda qui va mettre trois bannières sur son site va gagner des clopinettes, OK.

            Il faudrait donc mettre en pratique la devise du fondateur de l’empire Partouche qui est :  » La seule façon d’être sûr de gagner au casino à chaque coup, c’est d’en avoir un à soi. »

            Donc, créons et vendons des ebooks sur l’affiliation (c’est facile, ce sont pratiquement tous des copiés-collés) ou encore mieux, des systèmes pour affiliés clés en main, ça, c’est lucratif.

            Et là, pas d’histoire de poissons, de crève-la-faim ou de maître zen. Celui qui s’enrichit, c’est celui qui vend des cannes à pêche.

            Daniel

      • Re-Bonjour Yvon,

        En effet, j’ai démarré avec l’affiliation et adsense.

        Adsense m’a rapporté de février 2009 à juin 2010 la somme royale de 88,72 € et j’ai perdu un temps bête à comprendre pourquoi je ne gagnait rien. J’ai étudié toutes les méthodes qu’adsense nous enseigne (et c’est compliqué) pour arriver à une moyenne actuelle de 30 € par mois :evil:

        L’affiliation c’est pareil, j’ai commencé il y a un an, pour gagner le droit de me rendre au restaurant une fois par mois !

        Adword m’a exclue et ils ne m’ont jamais expliquer clairement pourquoi !

        Depuis février de cette année j’ai du tout revoir, tout réétudier, tout faire autrement et trouver des blogs comme celui-ci pour enfin comprendre mes erreurs.

        Heureusement que je ne fais pas partie de ceux qui abandonnent et que je suis encore là pour en parler ;)

        J’ai développer mon business internet d’une toute nouvelle façon et comme tout évolue vite sur cette gigantesque toile il ne faut jamais perdre de vue qu’il faut s’informer, lire et apprendre sans arrêt pour ne pas perdre le fil !

        Merci Yvon car tu nous fait au-moins réfléchir et ça … tu vois … ça n’a pas de prix !

        Amicalement,
        Nicole

        • Bonjour Nicole

          Merci beaucoup pour ce retour d’expérience chiffré. Là on a du concret.

          30 € par mois avec Adsense, c’est toujours mieux que 20 € par an.
          Mais il est clair que pour en vivre, il faudra forcément trouver autre chose… :)

          Pour Adwords et l’affiliation, justement, c’est le gros problème. Et on s’apperçoit que les succès obtenus par ceux qui s’en sont sortis avec l’affiliation l’ont été en grande partie grâce à Adwords.

          Bonne journée

          Yvon

  13. Bonjour à tous.

    Bonjour Yvon,

    Je suis plus ou moins d’accord avec toi sur les deux grands points que tu mentionnes dans l’article.

    C’est vraiment utopique de penser qu’on peut gagner sa vie grâce à de simples blocs d’annonces Adsense, à moins que son blog soit un blog qui génère un fort trafic accompagné d’une bonne stratégie.

    Quant à l’affiliation, moi je suis convaincu du fait que l’on peut passer par là pour monter une véritable affaire rentable en ligne.

    Bref, que ça soit l’adsense, vendre son propre produit, ou l’affiliation sur son blog, je pense que le plus important est de créer en premier lieu sa liste.

    Le reste viendra après.

  14. BK

    Yvon, bonjour,

    Ayant passé les six premières années de ma vie professionnelle en Suisse, bien qu’étant Français je suis devenu « bête et discipliné ».

    Ainsi, j’en étais resté à ce que tu nous a asséné il y a quelques jours : un blog doit être le plus light possible.

    C’est pourquoi, dans ma perspective « Helvétique », le débat d’aujourd’hui me semble à peu près inutile. Blog light = pas d’Adsense, pas d’affiliation, pas de pub, etc. Ya pas à revenir là dessus.

    Tu le dis toi-même, en dehors du blog, tu n’as rien ni contre Adsense ni contre l’affiliation. Mais pour le blog, et surtout pour le blog débutant : no way !

    Certes, Cédric défend le point de vue opposé. On peut donc se demander « Qui a raison ? ». A mon avis, personne et tout le monde, car la réussite dépend moins d’une stratégie X supposée supérieure à une stratégie Y que de la cohérence au sein d’une même stratégie, qu’elle soit X ou Y.

    Mieux que personne tu dois savoir qu’aux courses rien n’est plus casse-gueule que de changer de martingale en cours de jeu.

    En partant du principe « blog light », le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est cohérent de ne pas ajouter de l’Adsense ou de l’affiliation.

    Cela dit, il est vrai que ta stratégie convient à merveille à mon cas personnel puisque voilà un an que je fabrique des ebooks pour les autres et que je n’éprouverai donc aucune difficulté à continuer le même business… mais cette fois-ci pour moi.

    Je peux créer mon produit en deux semaines. Ce qui ne veut pas dire que les parties technique et marketing du boulot vont être de la tarte, mais au moins il est clair pour moi que j’ai tout intérêt à préférer vendre mon produit plutôt que celui des autres.

    Bien sûr, pour tous ceux qui n’envisagent pas comme possible de pondre quelque chose dans l’immédiat, je ne vois pas d’autre solution que de vendre les produits des autres. A ce sujet, tu ne nous as pas donné ton sentiment sur le droit de revente ?

    Bernard

    • Bonjour Bernard,

      L’intérêt de cet article est d’avoir provoqué une discussion – particulièrement intéressante entre Cédric et Yvon.

      Chacun pourra alors tirer ses propres conclusions dans le cadre de son contexte propre à lui : personnalité, urgence, savoir-faire technique, confiance en soi, méthodes préférées d’apprentissage, etc. etc.

      Quant aux Suisses, je fatigue parfois de ces clichés qui nous placent dans une boîte ; une fois dedans, c’est difficile de s’en sortir. Cela vaut tout autant pour les préjugés des Suisses envers les Français.

      Personnellement, je suis Suisse alémanique (oops :hin: ) et j’habite Genève (grave :red: ) – donc tout à fait ciblée pour être « bête et disciplinée » ET en plus, ces Genevois, c’est indécemment RICHE ! :haha:

      Allez, je me soigne – et j’ai eu du plaisir à lire les échanges intéressants et d’en tirer les conclusions qui me sont propres, à ce stade du développement de mon business.

      Je me réjouis de la suite, Yvon. Car le plus difficile, si je regarde autour de moi, c’est le choix du produit ou du service car on touche non seulement au concret de la prestation mais on se dirige assez rapidement vers les questions plus philosophiques tel le sens que l’on veut donner à son activité professionnelle.

      En effet, ces questions, et d’autres que les lecteurs de ce blog pourront sans doute compléter, valent la peine d’être posées :

      Quel sens, quel importance je donne à mon travail ? Quelle est ma passion(s) ? Quelles sont mes compétences ? Comment faire pour marier les deux et en créer une proposition commerciale qui a le potentiel de me donner le revenu qui me permet de vivre ? Quel niveau de vie est-ce que je désire ? et ainsi de suite.

      À demain. Cordialement, Doris

      • BK

        Doris, bonjour,

        Juste un petit mot d’excuses pour le « bête et discipliné ».

        Tout d’abord parce que le « bête » n’était pas sympa. Mais aussi à cause de l’utilisation du cliché.

        Je dois dire que je garde un excellent souvenir du fonctionnement « discipliné » (et pas bête) des Suisses. C’est plutôt le « chaos » français qui me pose problème, tout au moins professionnellement parlant. Quand on dit 14 h, c’est 14 h ! De bleu, de bleu !

        Quant aux clichés et autres formules (comme « bête et discipliné »), je les utilise d’une manière parfaitement détachée. Etant à mes heures un adepte de la sémantique générale et de la philosophie Zen, je ne prends pas la carte pour le territoire, le mot pour la chose.

        L’écrasante majorité des Suisses que j’ai connu n’étaient pas « bêtes et disciplinés ». Je ne confond pas la formule et la réalité. Les formules et les clichés ne me servent qu’à donner un peu de relief à mes propos. C’est comme au théâtre : on exagère pour faire un effet, mais ce n’est qu’un jeu.

        En l’occurrence, je te l’assure, bien innocent !

        Bernard

  15. Réflexion intéressante (décidément :P). Surtout que j’ai toujours cru qu’il était censé y avoir une « montée en puissance » dans la monétisation. Commencer par l’affiliation (car on n’a pas encore de produit à nous et qu’un produit d’affiliation pourrait temporairement aider nos lecteurs) puis développer notre propre produit.
    Néanmoins, maintenant que tu soulignes les évidents inconvénients ça me paraît en effet suicidaire…

    En ce qui concerne les « certaines conditions » pour proposer un produit en affiliation, ne peut-on pas par exemple proposer des « packs » ?
    Je m’explique, ça fait un moment que j’ai dans l’idée de « démarcher » mes petits copains blogueurs dans le domaine du blogging, marketing, copywriting pour leur proposer un gros pack avec 3-4 produits dedans dont on ferait tous la promotion. Ça donnerait l’effet d’un groupe « d’amis » qui s’entraident non ? Ça serait plus sympa pour les vendeurs et les clients non ? Ou je suis complètement à côté de la plaque ?

  16. geoffroy

    Bonjour Yvon,

    Mise à part Adsense où tout le monde semble unanime pour dire que c’est inutile d’en faire, les réactions sont assez contradictoires pour l’affiliation.

    Je n’ai personnellement jamais fait de l’affiliation mais l’idée me parait quand même assez bonne, même au démarrage d’un site.

    Je rejoins assez bien Cédric car j’y vois une possibilité de pouvoir gagner de l’argent assez rapidement.

    Or, comme le dit Cédric, quand on débute, on aime bien avoir un résultat immédiat. C’est d’ailleurs un point important qui est vanté dans toutes les ventes de formations ou d’ebook.

    Achetez tout de suite et commencez à gagner de l’argent dans 5 minutes !

    Je caricature mais c’est presque çà.

    L’affiliation permet quand même à des gens qui n’ont pas vraiment de connaissance ou de bagage important dans un domaine de pouvoir gagner de l’argent.

    Tu n’es pas dans ce cas-là. Donc ta vision est, selon moi, tronquée.

    Et puis, cela permet aussi de tester un marché.

    Tu vends un produit en affiliation. Si les ventes sont intéressantes, rien ne t’empêche de sortir un autre produit (à toi) qui est le prolongement du premier.

    Tu questionnes les gens qui ont acheté et tu leur demandes ce qu’ils en ont pensé (points faibles et points forts).

    De là, tu peux partir sur une bonne discussion et sortir ton propre produit.

    Donc l’affiliation, selon moi, peut être aussi une bonne solution quand tu commences.

    Le tout c’est de bien penser ton projet au départ et ne pas juste placer quelques liens sur ton blog pour essayer de vendre le produit des autres.

    Comme dans presque tout, il faut une bonne stratégie en amont.

    A bientôt

    Geoffroy

    • Bonjour,

      @Kate : A côté de la plaque, non ! Après, est-ce que l’énergie déployée pour mettre en place tout ça ne pourrait pas être bénéfique à tout le monde si tu l’employais à créer ton propre produit ? Rien n’est moins sûr :)

      @Giresse :

      Quant à l’affiliation, moi je suis convaincu du fait que l’on peut passer par là pour monter une véritable affaire rentable en ligne.

      Tu as des exemples ? A part des gens qui ont investi des milliers d’euros dans une campagne Adwords ou qui ont mis 2 ou 3 ans à en vivre parce qu’ils ne faisaient que ça ?

      @Geoffroy :

      Je rejoins assez bien Cédric car j’y vois une possibilité de pouvoir gagner de l’argent assez rapidement.

      C’est un leurre. L’affiliation n’a jamais permis de gagner de l’argent facilement. C’est ce que toutes les méthodes qui en parlent voudraient bien te faire croire, mais dans la pratique, ce n’est pas le cas du tout.

      Il n’y a qu’à essayer pour s’en convaincre… Dès qu’on a fait ses premiers essais, alors forcément, on revoit un peu ses rêves à la baisse.

      L’affiliation permet quand même à des gens qui n’ont pas vraiment de connaissance ou de bagage important dans un domaine de pouvoir gagner de l’argent.

      Tu n’es pas dans ce cas-là. Donc ta vision est, selon moi, tronquée.

      Parce que selon toi, j’ai débarqué sur Internet avec des connaissances et des bagages importants ?? Je suis parti de zéro, comme tout le monde… Mais je n’ai pas choisi la voie du « je veux gagner de l’argent rapidement ».

      J’ai préféré choisir celle du « je pose les jalons d’une enterprise qui rapporte dans la durée ».

      L’investissement en temps et en argent nécessaire pour faire de l’affiliation serait 30 fois plus rentable si on le mettait dans la création de son propre produit.

      Après, chacun peut émettre ses idées. L’idéal serait d’apporter des faits pour les étayer.

      Bonne journée

      Yvon

      • Non en fait ce que je voulais dire c’est avoir son propre produit et le proposer dans un pack avec 2-3 autres produits des « copains » (ou des blogueurs de confiance), qui seraient complémentaires.
        Par exemple si je fais une formation blogging, je peux demande à un copain sa formation marketing, à un autre sa formation facebook et à un 3e sa formation twitter, tous les 4 on fait un PACK et on le vendrait à nos 4 listes pour que les futurs clients aient un produit tout en un.
        Intéressant ou pas ?

        • Oui là on n’est plus dans de l’affiliation. On est dans un partenariat avec 4 produits persos.

          Par contre, mon avis est que si tu n’as encore rien vendu à ta liste, alors ça me semble risqué de démarrer en s’associant avec 3 autres produits.

          Déjà d’un point de vue technique.

          A qui seront les clients de ce pack ? Aux 4 ?
          Qui s’occupera des encaissements ?
          Qui communiquera par mail avec le nouvau client ? Pour sa livraison notamment…

          Le partenariat de cet ordre est un truc compliqué à gérer et à mettre en oeuvre.

          Et surtout quitte à avoir un produit, pourquoi ne pas le proposer d’abord tout seul ? Quitte à le mettre en pack ensuite…

  17. ogobert

    Bonjour

    J’ai l’impression que tu parles surtout ( uniquement ? ) de l’affiliation pour des produits numériques.
    Il me semble que c’est moins vrai pour des produits physique. Un blog de critiques de films avec des liens d’affiliation Amazon « Achetez le DVD du film en question » peut générer des revenus intéressants par ex. Ou pour des livres ( après tout c’est comme ça qu’a commencé Olivier Roland :hin: :hin: )…

    • @ogobert

      Bonjour, les commissions sur les livres ou DVD sur Amazon sont de combien ? 6% ? 10% ? Essaye de gagner 100 euros de cette manière…. on en reparlera dans quelques années quand tu y seras parvenu. :hin:

      Amicalement

    • Bonjour Ogobert,

      Ca aussi j’ai essayé (j’ai des chambres d’hôtes) pour les voyages, les livres de voyages, ou même des produits de soleil et autres et le client, lui, il est où ? Dans la base de donnée du « vendeur » et ce n’est donc pas toi. En plus, de ce côté là, la marge est encore plus petite si tu reçois du 5 % sur la vente estime toi super heureux !

      A ton avis, combien de vente et de quel montant dois-tu faire pour gagner au minimum le montant du SMIC ? Et combien de client il te faudrait pour ça ?

      Amicalement,
      Nicole

  18. Bonjour Yvon,

    Sujet intéressant que celui de l’affiliation !

    En ce qui me concerne depuis mes débuts sur Internet j’ai surtout gagné de l’argent (+ de 36.000 euros )en affiliation avec une seule personne.
    C’est la seule personne francophone que je connaisse, qui est millionnaires sur Internet et qui paye les commissions le premier de chaque mois sur tous les produits qu’il vend aux clients qu’on lui amène…

    Je n’ai trouvé personne d’autre qui fait cela en francophonie. et j’en connais beaucoup, que j’ai testé qui font plutôt des « hold-ups » des listes de clients et prospects de leurs confrères….

    Je ne citerai pas de nom,(sauf si vous me le demandez en MP )mais il y a de nombreux « voyous » arrivés récemment ou plus anciens, dans le marketing francophone que j’ai testés et qui vu qu’il est de plus en plus difficile de faire des campagnes adword ne se gènent pas pour utiliser des techniques pour récupérer des prospects en prétendant qu’il font avec vous des Join Venture…

    Donc soyez prudent ! Vérifiez leur manière de faire…

    Sinon des sociétés comme Aweber ou des hebergeurs comme Hostgator payent les commissions régulièrement sans problème.

    Pour les autres difficile de gagner vraiment de l’argent en partageant vos listes….

    D’autre part, si vous-même voulez lancer un programme d’affiliation sur vos produits, soyez très prudent :

    Il y a des personnes malhonnêtes qui en utilisant des numéros de cartes de crédit volées sur Internet réalisent des ventes sur Internet et ensuite vous contactent rapidement pour toucher leur commissions…
    Ne soyez pas trop rapide pour les payer car vous risquez de voir les ventes annulées ( Visa rembourse toujours en cas de réclamation).
    Vous perdrez ainsi la vente mais aussi les commissions que vous aurez payées de votre poche.
    J’ai perdu ainsi 400 euros il y a quelques années et j’ai encore eu plusieurs tentatives par la suite.

    Sans parler de ce risque là il y a aussi le fait que sur 1000 affiliés, vous en aurez peut-être 100 qui seront un peu actifs et 10 vraiment actifs qui vous rapporteront de l’argent.

    Est-ce que ça vaut la peine ? Pour le moment mon avis est NON

    Si tous les mois vous devez consacrer 5 minutes à vos 90 affiliés pour leur payer 3 euros de commissions…. Faites le calcul : 90 x 5 = 450 minutes soit 8 heures de travail ….

    C’est pas rentable !

    Je penses donc que la seule formule intéressante si vous voulez vendre vos produits en affiliation est de vous limiter à les proposer à quelques personnes que vous connaissez bien qui sont très actives et très intéressées par la commercialisation de vos produits, mais je pense que vous les compterez sur les doigts d’une main :hin:

    • > on en reparlera dans quelques années quand tu y seras parvenu

      :D :D :D

      Mais je reconnais ne rien faire comme les autres

  19. Henki

    Salut Yvon =)

    Ralalal tes articles… toujours « hot ». En fait je suis d’accord avec toi et pas d’accord…

    Ton point de vue est juste, mais si on se met dans la peau d’un débutant total, qui décide de se lancer sur internet.

    Il ne sait rien du tout (aucunes connaissence en copywriting, marketing, programmation, design).

    Franchement comment il va créer son produit? Le pauvre ou la pauvre est totalement noyé. Mais à force de faire de l’affiliation, il va avoir des exemples de produits, de pages de ventes etc… D’ailleurs le CEI (bien que ce ne soit pas de l’affiliation) est un bonne exemple.

    A force d’en recevoir les produits on a une idée du type de produits/présentation que on peut éventuellement s’inspirer.

    Alors effectivement, si on prend maintenant le cas d’une personne qui a bossé pour une entreprise dans la section marketing, qui connait un peu internet etc… Il aura une expérience suffisante pour créer son propre produit.

    Enfin tu as raison aussi, je pense que chacun doit tester car il n’y a pas de méthode universelle. Certains échoueront en affiliation, d’autre à créer leur propres produits… d’autre arriveront à faire les deux.

    Alexis :haha:

  20. Bravo à tous c’est passionnant à lire… un bel exemple d’article certainement volontairement polémique mais que je valide dans les grandes lignes car Oui il y en a qui gagnent bien leur vie avec l’affiliation mais pour certaines 90% qui n’en vivent pas…idem avec la pub…

    Cela n’est pas la règle de l’affiliation, mais plutôt cette de l’Internet et du e-commerce en général, 10% des plus gros acteurs représentent 90% du business…

  21. Bonjour Yvon

    J’arrive après la bataille. :hin:

    Ce débat est extrêmement intéressant, instructif et… compliqué.

    Que l’on parle de toi, ou de Cédric, à mon humble avis, vous avez plusieurs collaborateurs ou associés qui travaillent avec vous. Donc dans les deux cas (affiliation ou produit), vous pouvez mettre en place une bonne stratégie qui fonctionnera. Les tâches sont partagées.

    Le problème est que la majorité des bloggeurs sont seuls. Il doivent donc créer le produit, écrire les lettres de vente, écrire les mails de relance, créer sa liste, travailler le référencement naturel, répondre aux commentaires reçus, consulter et répondre à ses mails …

    Les journées sont trop courtes pour effectuer toute ses tâches. :cry:

    A plusieurs personnes, on se réparti les tâches et on est donc plus efficace, plus rapide à tout mettre en place. Et plus les tâches sont effectuées rapidement, plus les bénéfices rentrent rapidement.

    • Bonjour Thierry,

      je viens soutenir ton intervention même si certainement tous te diront qu’ils ont commencé seuls.

      Les partenaires, les associés, en général ça vient plus tard. Mais au début, on rame seul.

      Tu as raison : ça fait beaucoup (trop) pour un seul homme (ou femme) quand il faut non seulement tout faire par soi-même mais surtout être bon partout, dans tous les domaines.

      A l’expérience, mais ceci est un lieu commun : celui qui est doué pour le commerce a de meilleures chances que n’importe qui d’autre. Certains sont doués, d’autres ne le sont pas.

      Et je finis par penser que c’est un vrai talent qu’on ne peut développer que si on aime vendre : on n’est bon que dans ce qu’on aime faire.

      Et même si on adore ce qu’on fait, si on n’a pas la passion de la vente pour arriver à vendre ce qu’on fait, on ne décolle pas. On peut faire du super boulot par ailleurs mais malgré tout, ça ne se vendra pas tout seul si on n’a pas du talent pour ça.

      Alexandra 8))

      • Pas besoin d’associé, il faut être structuré !
        Paris ne s’est pas fait en un jour, on ne peut pas avoir 100 sites de qualité en une semaine seule mais on peut en monter une dizaine par semaine très facilement avec un peu de rigueur !

        Après c’est en investissant que l’on progresse, que ce soit en temps, en argent ou dans tout autre domaine…
        Par contre, il faut juste préciser qu’on est bien loin des 35h hebdomadaires …

      • Bonsoir Alexandra

        Et même si on adore ce qu’on fait, si on n’a pas la passion de la vente pour arriver à vendre ce qu’on fait, on ne décolle pas. On peut faire du super boulot par ailleurs mais malgré tout, ça ne se vendra pas tout seul si on n’a pas du talent pour ça.

        D’où l’intérêt de s’associer avec une personne qui adore la vente :)

        Personnellement, je n’ai aucun associé : Je n’y arrive pas. J’ai bien quelques personnes qui bossent pour moi, mais ce sont des tâches qui ne demandent pas de prises de décision stratégique ou qui demandent des connaissances spéciales.

        Je crois que Cédric est pareil. S’il passe par là, il confirmera.

        Bonne soirée

        Yvon

        • D’où l’intérêt de s’associer avec une personne qui adore la vente

          Mais oui Yvon, tout à fait d’accord, c’est d’ailleurs ce que j’ai entrepris, tu te rappelles ? Je t’assure que je serais la plus heureuse des femmes si je n’avais qu’à m’occuper de produire et que quelqu’un s’occupe du marketing et de la vente ! :-P

          Tu vois Thierry, c’est confirmé : ils font tout eux-mêmes et le pire c’est qu’ils sont bons dans tout. Mais on a affaire à une espèce rare. :hin:

          Olivier : ah ouais, créer une dizaine de sites par semaine, fastoche ! Même moi je suis capable de le faire mais pour quoi faire au juste ? Balancer du contenu pour balancer du contenu ou se prouver qu’on est très fort ? Te rends-tu compte que pour la très grande majorité des gens, ce que tu dis est extrêmement difficile à réaliser, voire carrément irréalisable ?

          Qui parle encore de 35 heures par semaine dans nos métiers ? 7/7 et trois jours de vacances en cinq ans. Qui dit mieux ? :?:

          Alexandra

          • BK

            Alexandra, bonjour,

            je serais la plus heureuse des femmes si je n’avais qu’à m’occuper de produire et que quelqu’un s’occupe du marketing et de la vente !

            Mis à part le mot « femme » (ben oui, quand même !), c’est exactement – mot pour mot – ce que je me répète tous les jours. :cry:

            Personnellement, l’aspect strictement psychologique du marketing n’est pas vraiment pour me déplaire, mais tout le reste – et peut-être plus encore la technique – me va comme une paire de chaussette à un cul-de-jatte. :s

            Alors, OK, maintenant je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas. Quelque part, ça fait chaud au coeur, mais ces derniers commentaires sont quand même ce que j’ai lu de plus démoralisant dans ce blog. :evil:

            Bernard

          • Bonjour à toutes et tous

            @Alexandra : Tu devrais te reposer un peu. :hin:
            Tu n’as pas idée comme des micro-vacances font du bien à l’esprit.

            @Bernard : La technique, c’est ce qui est le plus facile à apprendre (faut trouver de bonnes explications, c’est tout).

            C’est quoi qui te démoralise dans ces derniers commentaires ?

            Bonne journée

            Yvon

          • Bonjour Yvon,

            Tu n’as pas idée comme des micro-vacances font du bien à l’esprit.

            Ah mais si, bien sûr que j’en ai l’idée ! Avoir des idées, accessoirement, rêver de se reposer, ça ne coûte rien. Prendre des vacances, même micro, si. Faut pouvoir. Quand on ne peut pas, on continue à travailler. :(

            Bonne journée,
            Alexandra

          • BK

            Dans mon fonctionnement psycho-mental perso, cette technique est perçue comme une chose ennuyeuse et même rebutante. Donc par voie de conséquence difficile. Apprise ou pas, chaque fois que je m’y trouve confronté je rêve de quelqu’un qui ferait ça à ma place.

            D’où un petit coup de blues (quand même relatif, je te rassure) quand je lis :

            on rame seul. ça fait beaucoup (trop) pour un seul homme (ou femme) quand il faut non seulement tout faire par soi-même mais surtout être bon partout, dans tous les domaines.

            ou :

            ce que tu dis est extrêmement difficile à réaliser, voire carrément irréalisable ? Qui parle encore de 35 heures par semaine dans nos métiers ? 7/7 et trois jours de vacances en cinq ans.

            C’est vrai que c’est une drôle de profession. En tant que journaliste on me demandait d’écrire des papiers ; mais pas de faire, en plus, des photos, de la maquette, du démarchage publicitaire et de l’imprimerie.

            Sur Internet, il faut vraiment être homme orchestre. Quelque part, c’est très bizarre, et indéniablement inconfortable quand un des instruments de l’homme orchestre est ressenti comme une « pain in the ass ».

            Mais je suis fort heureusement d’un naturel philosophico-rigolard. En fait, ça me fait rire d’être démoralisé par cette technique qui me fait suer. Ça me fait toujours autant suer, mais ça relativise.

            Bernard

          • Bonjour Bernard,

            naturellement, je n’avais l’intention de démoraliser personne. :)

            Tu as raison de souligner que :

            En tant que journaliste on me demandait d’écrire des papiers ; mais pas de faire, en plus, des photos, de la maquette, du démarchage publicitaire et de l’imprimerie.

            Sur Internet il en va tout autrement. Mais je crois que nous faisons en peu tous l’erreur de généraliser. Dire déjà que « tout le monde peut y arriver », c’est abuser.

            Nous avons tous une histoire, un certain âge (parfois un âge certain), des capacités et des talents multiples. Et des affinités plus ou moins marquées pour certains types d’activités.

            Si je dis que je n’aime pas le marketing mais que je me force à en apprendre un maximum parce que je n’ai pas le choix, j’ai dans l’idée que je suis loin d’être la seule.

            L’équation est simple : si on peut, on paye des gens ; si on ne peut pas, il faut faire soi-même… au moins dans un premier temps.

            Si on disait clairement à quoi s’attendre lorsqu’on lance son entreprise en solo sur le Web, c’est tout un marché qui s’effondre. ;)

            Pour ma part, la somme de compétences acquises au fil des ans m’impressionne moi-même et me ravit mais si j’avais su ça avant de commencer, probablement je n’aurais jamais commencé.

            C’est toute la différence entre s’attaquer à l’ascension d’une montagne sans savoir qu’on a une montagne devant soi et savoir à quoi on s’attaque, en se préparant soi-même, en réfléchissant à son itinéraire, en procédant par étapes, etc.

            Alexandra

          • Bonjour

            Je ne suis pas tout à fait d’accord.

            Pas d’associé pour le côté stratégique OK.

            Mais

            quelques personnes qui bossent pour moi

            Je n’ai pas choisi le bon mot. ;)

            L’effet est le même. Une grosse charge de travail en moins. Et donc on peut se concentrer sur des aspects plus importants.

            Lorsqu’on est tout seul, et vraiment tout seul, entre le trafic, les commentaires, répondre aux mails, alimenter le blog, créer un produit, créer le graphique, le texte de vente, les mails de relance…..

            On arrive à le faire quand même, mais en 10 fois plus de temps.

          • Salut Thierry

            Tu sais j’ai pas mal d’activités. Si on voulait les compter, je dirais que j’en ai 11 en tout. Dans des secteurs différents.

            Mon activité « blogging » est traitée par moi seul. Pour une raison simple : Je pense que lorsqu’on démarre une activité, quelle qu’elle soit, il FAUT le faire soi-même sans aucune aide pendant au moins 6 mois. Voire un an.

            C’est la seule manière ensuite de déléguer efficace. Car pendant cette période, en englobant toutes les parties du travail ou de l’activité, on sait vraiment de quoi on parle quand on en parle.

            Je ne suis pas vraiment pour cette manie qu’ont les gens d’en faire le moins possible pour gagner le plus possible. Je viens d’un monde où chaque minute de « travail » accompli compte autant pour le bonheur de l’avoir fait que pour ce que ça t’a rapporté.

            C’est l’avantage de faire un boulot qu’on adore, ce qui fait qu’on n’a pas vraiment l’impression de travailler.

            Ensuite au niveau de « 10 fois plus de temps », à mon avis, tu exagères un peu. Même carrément. Une personne qui te fait des trucs à ta place ne te fait pas gagner 10 fois plus de temps. Car certaines choses ne se délèguent jamais si on veut du résultat.

            Mais c’est un vaste débat.

            Bon dimanche

            Yvon

  22. Neo

    Salut Yvon,

    L’affiliation, je pense que c’est bien quand on est du côté vendeur !
    Pour l’affilié, tout dépend de son marché…

    Perso je suis dans le turf, et les produits dipos en affiliation sont bien souvent médiocres, pour ne pas dire nuls.

    je n’ai jamais vendu de produits en affiliation (en tant qu’affilié) et je ne pense pas être prêt de le faire.

    Comme tu le dis si bien, le risque de vendre un produit de mauvaise qualité ne peut qu’être nuisible. Il peut ruiner une réputation qu’on a souvent mis des mois, voire des années à construire…

    Perso j’ai commencé par concevoir un produit innovant (logiciel) avant de le vendre par l’intermédiaire des liens que j’avais tissé depuis des années sur des forums spécialisés (en particulier le défunt PMUR que tu dois connaitre…).

    Ma liste de clients est réduite, quelques centaines de noms, mais ce sont des clients fidèles qui achètent mes nouveaux produits à plus de 50%.
    C’est pourquoi je ne veux surtout pas prendre le risque de ternir ma réputation en vendant des produits douteux, nombreux dans le domaine du turf…

    Actuellement j’ai juste un blog plutôt « amateur » qui n’est pas vraiment efficace en terme de récupération de nouveaux clients potentiels.
    C’est d’ailleurs là mon gros problème: trouver de nouveaux prospects et les convaincre d’acheter au moins un de mes produits.
    S’ils en achètent un, je sais qu’ils reviendront…

    Je suis en train de réorganiser provisoirement mon blog en attendant de lancer mon grand projet en septembre ou octobre…
    Là, ce sera du lourd, avec un blog « pro » sous WordPress et plusieurs sections accessibles soit par inscription gratuite, soit par abonnement.

    Après seulement, je ferai peut-être de l’affiliation, mais en tant que vendeur, pas d’affilié !

    Neo (alias SysTurf, Xeon, …).

    PS: j’ai vu la page de vente de ton dernier produit turf, avec la démo en vidéo de l’utilisation du programme.
    Ca c’est top !! :super:
    Je voudrais faire la même chose pour promouvoir mon dernier produit (C+ Pro) mais je ne sais pas trop comment faire…

    • Bonjour François, et bienvenue ici.

      L’affiliation du côté vendeur, c’est un autre sujet. On passe de l’autre côté de la barrière, et les implications sont différentes. Déjà au niveau technique.

      Bon courage pour ton futur blog.

      Yvon

      PS : Pour faire de la vidéo, il n’y a pas 36 manières : Il faut une webcam (si tu veux montrer ta tête), et surtout Camtasia et un peu d’huile de coude et d’inspiration. :)

      • Neo

        Salut Yvon,

        Camtasia, c’est le logiciel que je cherchais !
        Un peu cher, mais comme il y a une version d’évaluation, je vais pouvoir tester…

        Une question plus en rapport avec le topic: Que penses-tu des plateformes d’affiliation comme 1TPE, Paykoo ou autres ?

        François

  23. birgitt

    Bonjour!

    Je suis très étonnée du ton donné de votre article sur l’affiliation,et notamment des nombreux obstacles (dont certains paraissent logiques d’ailleurs) qui font que ,pour vous à vous entendre,(ou comprendre),il faudrait « bannir » l’affiliation?
    D’accord,les gens en ont marre d’être sollicités par des spams ou publicités,d’accord que que sont les créateurs de produits qui au final « gagnent la timbale »,mais alors créer ses produits de quelle façons?
    Amicalement birgitt

    • Bonsoir Birgitt

      Non je ne dis pas qu’il faut bannir l’affiliation. Pas du tout. Je dis qu’il faut l’aborder de la bonne manière.
      Ce qui est loin d’être pareil.

      Pour la création de produit, j’en parle dans le livre que vous venez d’acheter. C’est la dernière partie. ;)

      Bonne soirée

      Yvon

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén