RSS FB
 

« Tu prendrais bien le derrière de ta grand-mère pour une tasse à café ! »

08 sept

 a mère vient de me balancer ça. Comme ça, d’un coup.

Parce que j’ai vu un pot de persil plat posé sur le rebord de la fenêtre, que j’ai pris pour du cerfeuil. Réveil difficile...

Bien entendu, j’ai éclaté de rire.

Ce genre d’expression, qui arrive comme ça, comme un cheveu sur la soupe, a toujours tendance à provoquer chez moi une hilarité soudaine. Parce que c’est soudain, justement, et parce qu’on ne s’y attend pas.

Dans un article de blog, ou dans une lettre de vente, on appelle ça une “expression stop”. Parce que ça a l’effet d’une barrière dans la lecture.

Quand on lit une expression pareille (si on ne la connait pas), forcément, on marque un temps d’arrêt.

Soit on rit, soit on s’interroge, soit on ne comprend pas.

Quoi qu’il en soit, on s’arrête.

Au même titre que lorsqu’on rencontre une image (insolite ou non). Comme ça :

grand-mere-tasse-cafe

Ca fonctionne aussi avec un trait horizontal au milieu de la lecture :


Parce que la lecture, c’est quelque chose de fluide.

Et les yeux, pendant la lecture, obéissent à la loi de la gravité. Ils suivent une sorte de cheminement qui va du haut vers le bas, et le texte défile donc à la même vitesse.

Et donc, vous l’aurez compris, quand on est en train de lire et qu’on est “stoppé” net comme ça dans sa lecture, alors tout s’arrête. Le fil de ce qu’on lit. Notre pensée. Les images que le texte avaient créées. Et aussi sa compréhension.

Bref, ces barrières ne laissent pas indifférentes.

Voilà pourquoi il faut les manier avec parcimonie. Et intelligence.

L’endroit où l’on ne devrait pas voir d’expression-stop

Quand vous écrivez une lettre de vente, il ne faut PAS en employer. Jamais.

Parce qu’une lettre de vente, c’est un peu comme lorsque l’on fait une mayonnaise : Si on arrête de battre, tout retombe. L’intérêt, l’envie, le besoin.

  • La peinture brise la glace et fait naître l’intérêt du lecteur.
  • La promesse le met en état de transe quasi hypnotique et fait naître l’envie de votre produit.
  • La preuve le rassure et fait naître la confiance en vous.
  • Et pour finir l’appel à l’action l’enjoint d’agir et fait naître le désir de recevoir votre produit maintenant.

Vous le voyez, une lettre de vente, c’est un chemin tout fluide. Que l’on suit avec simplicité, du haut de la lettre jusqu’en bas.

Si vous mettez des barrières au milieu, alors le désir, la confiance, l’envie et l’intérêt retombent.

Donc, ne mettez jamais une ligne horizontale ou un titre souligné qui prend presque toute la largeur de la feuille.

Ne mettez jamais d’images trop choquantes ou trop insolites sans une légende texte dessous.

Et n’employez pas “d’expression-stop” du style de celle que l’on a vu dans cet article.

Profitez-en pour ne pas laisser de faute d’orthographe ou de grammaire sur votre page de vente, parce que ça a le même effet sur vos lecteurs.

Sinon, vous perdez des clients et des ventes en masse.

Les endroits où l’on devrait voir plus d’expressions-stop

Dans le texte d’un article de blog

Sur un article de blog, par contre, c’est totalement l’inverse. Parce qu’un article de blog n’a pas vraiment vocation à hypnotiser le lecteur.

Au contraire, il doit le faire réagir. Le rendre heureux, malheureux, joyeux, sombre, souriant, maussade...

Les expressions-stop sont là pour ça.

Si vous en posez une au milieu de votre texte, alors votre lecteur va s’arrêter de lire pour les mêmes raisons que celles exposées ci-dessus.

Mais là, il a le temps. Il va y revenir, s’en souvenir, trouver votre texte plus sympathique, plus vivant.

Peut-être même qu’il va la marquer sur son profil Skype, sur Facebook ou carrément sur son site. En vous citant la plupart du temps.

Bref… En en rajoutant de temps en temps, vous empêchez le “scan” de votre texte. Surtout si vous les mettez en exergue, genre comme une citation.

En titre d’article

Autre intérêt, et non des moindres, d’employer une expression-stop, c’est carrément d’en mettre une dans le titre de votre article. Comme je l’ai fait ici.

Parce que ce fameux titre va apparaitre dans la liste des emails que vont recevoir vos lecteurs. Et là aussi, le mot “expression-stop” prend tout son sens, parce que justement, dans la masse de tous les mails reçus, celui là va détonner. Et les yeux de vos lecteurs vont tout simplement s’arrêter dessus. Et l’ouvrir.

D’ailleurs, je ne peux pas encore savoir le taux d’ouverture et de lecture de cet article à l’instant où j’écris ces mots, mais nul doute qu’il va être colossal.

A vous de jouer

Bon… Vous avez compris.

On a tous, dans notre famille, ou parmi nos connaissances, des gens qui emploient de drôles d’expressions.

Des trucs qui nous font rire. Ou du moins réfléchir.

Notez-les. Renseignez-vous sur leur sens – très important, voyez à ce propos cet article qui vous parle un peu plus des expressions populaires – et utilisez-les dans vos articles de blog.

Ils donnent de la vie et du rythme à ce que vous racontez. Et ils vous rendent plus humain, et plus sympa.

Vous en connaissez, vous, des expressions-stop sympa de ce genre ?

 

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags: , ,

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Madeleine

    23 mai 2013 at 11 h 10 min

    Hello Yvon,

    Il y a quelques jours tu parlais de revenir sur d’anciens articles … ce que tu as fait pour celui-ci en nous y invitant gentiement à aller regarder :hin:

    Moi qui pensais avoir visiter « presque » tous tes articles, celui-là, je ne l’avais pas vu. Et comme j’aime lire également les commentaires, j’ai vu une de tes réponses et j’ai souri, ce qui me donne l’envie d’apporter ma pierre à celui d’aujourd’hui …

    PS : La bonne expression c’est mariage PLUS VIEUX, mariage heureux. Ca veut dire que plus on se marie tard, et moins on risque de voir un divorce dans le paysage.

    C’est la première fois que je lis la bonne ortographe … donc, que je comprends le sens.

    Enfant, j’entendais toujours : « Avril n’ôte pas un fil … mais fait ce qu’il te plaît …
    Alors, si je pouvais faire ce que je voulais, je ne comprenais pas pourquoi on me défendais de sortir sans veste ! et surtout, je ne comprenais pas pourquoi on me laissait la liberté pour me l’enlever dès que je m’en servais.

    Une expression bien connue dans ma région : « Ne jamais couper l’herbe avant la fin de la Saint Foin »
    Si tu sais pas de quoi il est question, c’est ainsi que tu vas l’écrire alors qu’il s’agit du sainfoin, une plante de fourrage qui indiquait aux paysans que l’herbe était bonne à couper car le printemps se terminait.
    Quand à Saint Foin … je crois qu’il a disparu du calendrier en ce printemps 2013 .. :hin: s’cuse, pas pu m’empêcher de la placer celle-là.

    Pour revenir à la raison de ton article, ne dit-on pas qu’il faut justement des expressions stop ou des « arrêts stop » dans une lettre de vente pour retenir le prospect ? Et, n’est-ce pas pour cette raison que plusieurs lettres sont coupées par des témoignages, des vidéos, des boutons de commande ? J’aimerais bien avoir ton avis sur ça.

    Toute bonne journée à toi
    Madeleine

     
    • Yvon

      23 mai 2013 at 11 h 19 min

      Bonjour Madeleine

      ne dit-on pas qu’il faut justement des expressions stop ou des « arrêts stop » dans une lettre de vente pour retenir le prospect ? Et, n’est-ce pas pour cette raison que plusieurs lettres sont coupées par des témoignages, des vidéos, des boutons de commande ?

      Si on arrête un lecteur sur une lettre de vente, c’est pour qu’il achète.
      Et c’est juste pour ça.

      Donc il faut éviter de mettre des vidéos dans une page de vente SAUF si elle contribue ensuite à faire acheter (elle poursuit le texte).

      On peut mettre des témoignages tout au long de la page, car ce sont des blocs qui renforcent la confiance du lecteur en ton produit. Ils devraient être systématiquement suivis d’un lien vers le bon de commande. Mais ils ne doivent pas apparaître avant la partie « prouver ». Sinon, c’est hors de propos.

      Quant aux boutons de commandes, eux, ils sont là pour faire agir les gens. Donc forcément ils arrêtent la lecture, mais c’est pour la bonne cause. Et il est bon d’éviter d’en mettre trop. Et il faut les positionner judicieusement, idéalement après un paragraphe fort qui donne envie.

      Bonne journée

      Yvon

       
      • mo

        23 mai 2013 at 16 h 25 min

        Bonjour Yvon,

        Ce genre d’expression comme accroche au niveau email, ce n’est pas trop mal!
        ca incite vraiment d’aller voir de quoi l’article parle!
        Donc un bon moyen pour éviter la corbeille aux articles d’un blog
        Par exemple.
        En outre, ca fait sortir l’article, le message…du carcan commercial et publicitaire habituel et lui éviter un atterrissage systématique dans la corbeille.
        Ce qui devrait donner un bon résultat au niveau du taux d’ouverture!
        Cordialement

         
  2. Andrée

    23 mai 2013 at 17 h 55 min

    Allo,

    Merci pour cet article pertinent. Concernant les expressions, j’ai un petit site sympa à partager.

    http://www.expressio.fr/

    Il y a là un groupe de joyeux dingues qui s’amusent à commenter chacune des expressions et c’est souvent assez comique. :hin:

    Je me prépare à vous proposer aussi quelques « traduction » en « québécois »… je vous en reparlerai, c’est pour bientôt.

    Au plaisir,

    Andrée

     
    • Yvon

      24 mai 2013 at 10 h 49 min

      Salut Andrée

      Merci pour le lien. Excellent !

      Bonne journée

      Yvon

       
  3. Florent

    23 mai 2013 at 18 h 25 min

    Merci Yvon pour cet article ! ;-)
    Je me rappelais de la barre à éviter pour ne pas couper la lecture mais je ne connaissais pas l’expression stop.
    C’est le genre de détail qui nous donne une idée de l’ampleur de la tâche à se former au copywriting…
    C’est pas gagner, mais petit à petit tous ca va bien finir par rentrer… ;-)

     
    • Yvon

      24 mai 2013 at 10 h 51 min

      SAlut Florent

      En effet, là on touche plus à du détail, qui n’est pas vraiment une technique de copywriting, mais tout ce qui concoure à rendre une page de vente plus efficace devrait être classé, archivé et contrôlé dans un deuxième temps.

      Bonne journée

      Yvon

       
  4. Maurel Archange

    23 mai 2013 at 20 h 45 min

    Salut Yvon
    Woah ton titre a vraiment piqué mon intérêt et l’article est magnifique. Je prends vite note des techniques que tu propose et elle font vraiment beaucoup de sens. J’ai des difficulté à écrire des SUPER titre comme les tiens, mais avec ce que je viens d’apprendre, je vais enfin pouvoir en avoir quelque uns.

    Merci beaucoup
    Maurel Archange.

     
  5. Alexandre & Gaetan

    24 mai 2013 at 0 h 13 min

    Bonjour Yvon,

    Merci pour la touche d’humour!

    Nous avons constaté que de plus en plus de blogueurs utilisaient ce principe d’expression stop. Certains l’utilisent a bon escient et d’autres en abusent. Sans donner de nom, nous sommes sur la news letter d’un blogueur bien connu sur la place qui positionne un lien vers un article qui n’a rien à voir avec le thème de l’article, et cela toutes les 10 lignes.
    Le tout devient tout simplement illisible.

     
    • Yvon

      25 mai 2013 at 11 h 05 min

      Bonjour

      En effet, il faut toujours garder une certaine cohérence, qu’il s’agisse de liens, de mots ou même de titres au sein de ses mails (et de ses articles).
      D’autant que si les liens en questions sont pour aller vendre quelque chose, c’est le meilleur moyen de se faire prendre pour quelqu’un de pas vraiment professionnel.

      Bonne journée

      Yvon

       
  6. Séverine

    24 mai 2013 at 9 h 25 min

    Salut Yvon,

    Alors là si ce n’est pas de la chance ça :hin: !

    J’ai suivi aussitôt tes conseils, je les ai toutes mises en pratique… J’ai totalement revu ma page de vente, en plus d’éviter les traits horizontals !!

    C’est vrai que depuis que je l’ai mis en place en février je n’ai fais qu’une vente alors bon !! J’avais plus de 3 grands traits sur toute ma page de vente.

    J’ai revu ma copie. Mille merci :red:

    Et puis, j’ai pris note pour un titre « arrêt » pour le prochain article du blog… Je vais voir quel effet cela fait sur des gens qui doivent faire appliquer des règles de manière très stricte 8))

    Merci à + :-P

    Sév

     
    • Yvon

      24 mai 2013 at 10 h 53 min

      Salut Séverine

      Bravo si tu as suivi ces conseils. Tiens-moi au courant si tu as vu des différences avant/après.

      Bonne journée

      Yvon

       
  7. Christian de Destresse Marketing

    24 mai 2013 at 12 h 08 min

    Salut Yvon,

    Bien vu, à mon avis ça va cartonner.
    Pour mon prochain article je parle du tisonnier de mon grand-père.

    A propos, et quand ta grand-mère est saisie, elle tombe la tasse par terre?
    D’où l’expression « se casser la tasse par terre ».

    Quand au café dans la tasse, je m’abstiens de tout commentaire.

    @+
    Christian.

     
    • Yvon

      25 mai 2013 at 11 h 14 min

      Salut Christian

      Oui j’avais aussi visualisé la scène avec le café, et… je passe :hin:

      Bonne journée

      Yvon

       
  8. Bernadette

    10 septembre 2016 at 21 h 19 min

    Bonjour Yvon,
    J’ai effectivement souri en lisant ce titre, tu as du talent pour ce genre de choses, je vais essayer d’intégrer ces stops dans mes articles, et prendre l’habitude d’utiliser un calepin.

    Par contre je voulais te faire part d’autre chose que je ne savais pas trop où mettre, donc, je fais suite à mon commentaire.

    Tellement contente de retrouver tes conseils, j’ai partagé tes liens avec mes amis, contacts, et les réseaux, seulement on dirait qu’il y a un problème pour pouvoir s’inscrire.

    Etant moi-même inscrite depuis très longtemps je n’ai pas pu vraiment contrôler, mais voilà ce qu’on m’écrit:

    « Bonjour Betty, avec le lien je suis dirigé sur le blog sans problème par contre je ne peux pas m’inscrire, la seul place que j’ai trouvé pour s’inscrire c’est en allant sur – A propos de ce blog – et cliquez sur le bouton -Je m’inscris – mais ça ne fonctionne pas. Pierre »

    J’aimerai bien que ça fonctionne, car je sais que mes amis et collègues partenaires vont réellement apprécier tes conseils.
    Bernadette (Betty)

     
    • Yvon

      12 septembre 2016 at 6 h 37 min

      Bonjour Bernadette,

      Oui il y a un souci, je suis en train de le régler.
      Je reprends le blog, faut remettre un peu la machine sur les rails.

      Réessaye dans quelques jours :)

      Merci de ta visite et de ton commentaire et à bientôt.

      Yvon