Trouver des excuses aux abrutis…

Étonnant ce titre d’article non ? C’est le début d’une phrase que j’ai écrite sous une photo, et que j’ai publiée sur Facebook la semaine dernière (le 23 mars 2020)…

Je ne m’attendais pas à ce qui allait suivre juste derrière…

En fait, ça a commencé avec un truc bizarre : j’ai eu environ 35 nouvelles demandes d’ami sur Facebook par jour pendant une semaine. Alors que d’habitude, ça plafonne entre 1 et 2.

J’ai cru qu’il y avait une relation de cause à effet suite à mon article de mercredi dernier sur les histoires drôles parce que j’avais mis un lien vers mon profil perso.

Mais en fait, non.

J’ai reçu des dizaines de notifications sur une photo postée (celle dont je vous parle au début de cet article), et en cliquant dessus, je suis tombé sur ça :

La portée incroyable et indéfinissable des réseaux sociaux

Vous voyez, on vit dans un monde où le nom d’un simple inconnu peut se retrouver sur les écrans et les fils d’actualités de millions de personnes en quelques jours.

Une photo postée, une vidéo, un journaliste qui traîne par là… Et hop… Vous pouvez devenir célèbre… le temps d’un week-end.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour les blogueurs que nous sommes, car cela montre que tout est possible. Et que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Et c’est la cerise sur le gâteau d’une stratégie de contenu efficace.

Alors bien évidemment, cet exemple ne sert à rien du tout quand on regarde le « thème » de la publication.

Cela dit, lorsque vous publiez quelque chose d’intéressant, de drôle ou de très très utile, le potentiel de partage est infini. Et vous ne savez jamais jusqu’où cela va vous emmener.

Il y a quelques années, j’avais une boutique en ligne de vente d’accessoires pour cupcakes. On avait une page associée, et on postait chaque jour une photo d’un cupcake insolite ou joliment décoré.

Et un jour, on a posté une vidéo qui montrait comment on pouvait décorer joliment un cupcake avec des douilles en métal.

On a posté ça le vendredi 6 mai 2016 à 17h09. La vidéo est encore là.

Il y avait un lien vers les douilles en métal que nous vendions dans cette boutique (aujourd’hui fermée).

Si vous allez jeter un œil sur cette page, vous voyez qu’en fait, nos publications à cette époque dépassaient rarement les 10 partages

Et cette vidéo prenait le même chemin que les autres, car vers 22h00, il y avait 500 vues de la vidéo, et une dizaine de partage.

On va se coucher, et le lendemain matin… 450 partages et plus de 10000 vues. En une nuit. Que s’était-il passé ?

Tout simple : la responsable d’une page très très visitée et très suivie en… Amérique du Sud avait adoré la vidéo et l’avait partagée sur sa page. Et ses fans s’étaient déchaînées…

Résultat, plusieurs milliers de vues de gagnées en une seule nuit, de nouveaux fans qui se sont abonnés à la page, et un flot massif de personnes qui sont venues visiter la boutique et qui ont acheté des accessoires.

Un exemple supplémentaire qui montre qu’il est important d’être présent sur les réseaux sociaux et sur votre blog. Le plus souvent possible.

Vous ne pouvez jamais savoir comment peut se répandre une de vos publications.

Et pour finir…

La première photo de cet article (avec 6700 partages) a été capturée le 28/03 à 11h52. Voici une nouvelle capture, réalisée le 30/03 à 18h25, soit 54 heures et 33 minutes plus tard, la veille de publier cet article :

Être passé de 6700 partages à 14445 (!!!!!!!) en moins de 2 jours et demi, il n’y a que sur Facebook qu’on peut voir ça…

Et je ne sais pas à combien on en est alors que vous lisez cet article. Vérifiez.

Vous le voyez, le potentiel viral de malade que peut avoir une simple photo en 3 jours devrait vous engager à publier souvent sur vos réseaux. En mixant un peu les publications. Idem pour votre blog.

En n’oubliant malgré tout pas que 99% de ce que vous publierez sur Facebook n’intéressera qu’une infime partie de vos suiveurs ou amis (algorithme oblige), à moins que vous ne « sponsorisiez » quelques posts bien choisis (ce que je fais de temps en temps pour gagner des inscrits).

On vit une époque formidable !

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Les 3 livres issus des 27 articles de l’événement « Racines »

Suivant

Plus c’est long…

  1. Bonjour Yvon,
    Merci pour tous tes conseils. Effectivement, je n’aurais pas osé écrire ça sous la photo d’un acteur. Il faut s’obliger à supprimer nos freins. Pas facile. En ce moment ma page Facebook est bloquée à cause de la vignette d’une vidéo que j’avais mise sur YouTube et que j’ai partagée…. J’attends.
    Encore merci,
    Danièle

  2. Eh bien en effet ! je n’ai jamais eu cette chance, j’ai l’impression moi d’être carrément oubliée, pourtant je poste, je poste, je poste régulièrement.

    Pas de magie pour moi avec facebook en tous cas , ni même avec mon blog. Bref je vis le « confinement » depuis très longtemps sur internet ( blog, facebook, youtube). Je pense que je suis décalée car trop libre dans un monde trop normé que la poésie a déserté; il faut être con-forme ou abruti et je n’arrive pas justement à « trouver des excuses aux abrutis ». On abrutit les gens de toutes les manières mais ils n’ont , à mon avis aucune excuse pour le consentement et la servitude volontaire.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER