Suivre ou ne pas suivre…

J’en parlais hier, la bonne solution pour connaître « ce qui marche sur Facebook » c’est encore d’aller chercher d’autres pages qui traitent du même sujet que le vôtre.

Le défi, c’est de trouver ces fameuses pages justement. Il y a plusieurs façon de chercher.

La première, c’est dans Facebook directement. En utilisant le champ de recherche avec le mot clef désiré. Par exemple : copywriting.

S’affichent alors une liste de pages et surtout le nombre de membres associé. C’est la première des pistes.

La deuxième, c’est de retourner sur Google, de mettre votre mot clef dans le champ de recherche et d’aller visiter les 10 premiers sites qui sortent, et de chercher la page Facebook correspondante (forcément accessible depuis le site en lui-même).

Cette deuxième méthode est plus efficace car avec plusieurs milliards de pages disponibles, compliqué de trouver LA page qui est la plus pertinente sur Facebook directement.

Attention : ça ne veut pas dire que les pages trouvées ont forcément une communauté engagée. Comme le reste, tout ceci s’analyse froidement avec des simples chiffres.

Je vous donnerai un exemple flagrant un de ces jours.

Le 2ème avantage d’utiliser Google pour trouver indirectement des pages Facebook c’est que sur les meilleurs sites que vous trouverez dans votre thématique, vous allez finir par être « retargeté« .

Ca veut dire qu’une fois que vous avez visité le site en question, un petit traceur se retrouve sur votre ordinateur, ce qui permettra au propriétaire du site de vous proposer des annonces en rapport sur Facebook (ou ailleurs), mais cela enrichira également la base de Facebook qui vous cataloguera ainsi dans un centre d’intérêt proche du vôtre. Ce qui vous permettra de voir d’autres annonces sur d’autres pages qui pourraient s’avérer intéressantes pour vous.

Devenez fan des pages en question. Ca vous donnera matière à suivre ce qui s’y fait en direct (ça donne de bonnes idées d’articles).

Et la 3ème piste pour trouver des pages en rapport avec votre thème, c’est de suivre vos commentateurs ou ceux qui ont partagé certaines de vos publications. Ce sont les personnes les plus engagées et suivre ce qu’elles suivent est souvent une source importantes de nouvelles idées et de pages à enregistrer.

Voilà. Vous avez déjà matière à trouver une bonne quantité de pages en rapport avec votre activité. Notez que ça marche aussi sur Pinterest, Youtube, Linkedin, Instagram ou tout autre réseau social.

Le deuxième effet Kisskool, c’est que ça vous permet aussi d’emmagasiner des sources de recherches importantes pour vos prochaines lettres de vente pour vos futurs produits. Mais ça c’est une autre histoire.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Une affaire d’engagement…

Suivant

Ils vous proposent !

  1. De bonnes idées merci. J’en ai utilisées certaines . Mais l idée de suivre les commentateurs de nos pages les plus assidus , c est une idée géniale. Je vais tester ça et je t’en dirai des nouvelles. Bises

  2. Cool l’article ! C’est sympa d’être invité par les autres et ainsi de se faire connaitre. J’en « abuse » sur certains sites :) .
    Maintenant je vais procéder pareillement sur FB !

Répondre à Dominique Annuler la réponse

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER