Si l’envie vous prenait de monétiser votre blog avec Amazon…

Suite à mon article de mardi dernier, où je parlais de page de vente personnalisée, est venu sur le tapis la question de la librairie Amazon.

  • Est-ce vraiment une bonne solution pour monétiser son blog ?
  • Est-ce compliqué à installer ?
  • Est-ce vraiment rentable ?

Cet article vous explique à quoi sert vraiment cette fameuse boutique.

Et je suis bien persuadé que vous êtes bien loin de vous attendre à ce que je vais vous dire.

amazon-app-logo1

Expérience…

Je ne sais pas si vous avez une librairie Amazon. Je ne sais pas non plus si vous vous êtes inscrit sur leur site pour être partenaire (donc avoir la possibilité de vendre leurs livres).

Ce que je sais, c’est que moi, je suis partenaire d’Amazon.

Je sais aussi que j’ai fait une expérience pratique pour voir ce qu’on avait vraiment la possibilité de gagner avec cette plateforme.

Je me suis donc inscrit en tant que “partenaire”, via cette page. Les explications sont très détaillées, pas besoin d’en dire plus.

Pour tester la rentabilité de ce système, j’ai écrit un article très détaillé sur l’un de mes livres fétiches :

Le petit livre rouge de la Vente de Jeffrey GITOMER

Prenez le temps d’aller lire cet article. Comprenez qu’il s’agit presque d’une lettre de vente en règle, et que j’y ai mis toute mon expérience de copywriter.

En guise de bouton d’action, j’ai glissé quelques liens vers ma boutique Amazon (pour que les lecteurs qui le veulent puissent acheter le livre).

Et j’ai observé les résultats.

Les voici :

resultats-ventes-amazon

La période affichée est celle comprise entre le 14 octobre 2011 (date de parution de l’article) et aujourd’hui. Soit la bagatelle de 642 jours.

Comme vous pouvez le constater, j’ai passé environ 3 heures pour écrire un article sacrément détaillé, avec en plus une adaptation pour le blogging.

Résultat des courses, j’ai gagné la somme pharaonique de 10,76 euros.

Bref, vous l’aurez compris, si vous comptez ouvrir une boutique Amazon, ne vous attendez pas à pouvoir vous payer des vacances aux Caraïbes… Ni même un hébergement annuel pour votre site web.

Analyse

Point n’est besoin d’être fort en math pour calculer la rentabilité d’un tel système : Elle est nulle !

11 euros gagnés pour 3 heures de “travail”, c’est de l’exploitation intégrale.

Mais surtout, ce qu’il faut retenir, c’est que mes clients, je veux dire ceux qui ont effectivement acheté ce livre grâce à mon article, ont eu à débourser pas loin de 215 euros pour que moi, je puisse en toucher 11…

Avouez que c’est aussi rageant qu’inutile.

En effet, combien de livres à 2 euros devez-vous vendre pour arriver à un résultat pareil ?

La réponse est 6. Et si vous voulez gagner 10 fois plus que ça, alors il vous faut en vendre 60.

Alors… A votre avis… Pensez-vous être capable de vendre un livre à 2 euros à vos membres ?

Vu le prix, c’est une bagatelle.

Voyons ça :

Comment mieux monétiser son blog

Dans toutes les formations sur le blogging, je lis qu’Amazon est une solution comme une autre pour monétiser un blog.

Ai-je le droit de rire à cette affirmation ?

Ecoutez. Si le deal, c’est de gagner 15 euros par mois, alors je vous propose quelque chose d’au moins 10 fois plus rentable :

  • Choisissez un sujet pratique (genre 50 astuces pour…)
  • Ecrivez 15 articles de blog d’environ 1000 mots,
  • Partagez vos articles en 2,
  • Publiez la première partie de chacun de vos articles sur votre blog
  • Et faites un livre avec les 15 articles complets.
  • Nommez votre livre, faites une couverture rapide, et une page de vente minimaliste
  • Fixez le prix à 2 euros
  • Et au lieu de faire des articles pour vendre le livre d’un autre auteur, faites-en pour vendre le vôtre, de livre,
  • A partir du 10ème article, vous pouvez même commencer à mettre des puces promesses pour annoncer la suite de l’article dans le livre,
  • Si mes calculs sont exacts, alors il vous faut vendre 8 livres pour gagner 16 euros (soit l’équivalent d’une commission d’Amazon qui aurait demandé 130 euros de chiffre d’affaires)

Ca fonctionnera bien mieux si vous procédez comme ça.

D’autant que là, vous en vendrez 10, voire 50 fois plus… Parce que les gens ne rechignent pas à “lâcher 2 €”.

Sans compter qu’en procédant de la sorte, vous aurez alors une belle base d’ACHETEURS (et pas de curieux).

Et comme tout le monde sait qu’on vend 5 fois plus à une personne qui nous a déjà acheté quelque chose qu’à quelqu’un qui ne nous connait pas, vous aurez les coudées franches par la suite pour proposer des produits en affiliation.

Bref… Vous l’aurez compris : Plutôt que de vous encombrer la vie à créer des articles pour vendre des livres à 15 euros qui ne sont même pas de votre cru, dépensez plutôt votre énergie à écrire des articles pour vous, et à créer un livre, VOTRE livre, que vous pourrez vendre facilement et éternellement.

Vous commencez quand ? :hin:

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

10 manières originales de booster vos lettres de ventes avec un peu d’huile de coude

Suivant

3 bonnes raisons de faire du BUZZ dans les médias avec votre blog

  1. Hello Yvon,
    Super stratégie, il fallait y penser, mais…. est-ce à dire qu’il faut donc mettre son livre à 2 € sur Amazon ?
    Où est la librairie Amazon là-dedans ? Elle promeut donc nos propres livres, c’est bien ça ?
    Belle journée à toi :haha:
    Marjorie

    • Hello Marjorie

      Je ne parle pas de mettre ton livre à 2 euros sur Amazon (Kindle tu veux dire ?).
      Je te parle de le mettre en vente TOI. En créant une petite page de vente rapide sur ton blog et en dirigeant les gens dessus.

      Pour toucher l’intégralité du prix de vente. Sur Amazon, tu ne toucheras que 30% ;)

      Bonne journée

      Yvon

  2. Salut Yvon,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Déjà sur ceux qui disent que monétiser son blog avec des liens amazon. Car c’est de la pure bêtise. Ou alors il faut habiter dans un pays où le salaire moyen est de 100 euros par mois.

    Ensuite monétiser en commençant par des produits à faibles montants est pour moi une bonne technique.

    Ici je suis en train de travailler sur un produit que j’aimerais vendre à 97 € mais pour amener à acheter ce produit, je vais tester différentes solutions.

    Je pense faire ceci :

    Solution 1 : après avoir téléchargeé un produit gratuit, je vais envoyer quelques mails puis l’envoyer sur la page du produit

    Solution 2 : faire des articles où le visiteur pourra télécharger un complément d’info gratuite en mettant son adresse mail.
    Ensuite je lui proposerai sûrement un produit à maximum 7 euros.
    Et puis seulement le produit à 97 €.

    Je verrai ainsi la meilleure manière de vendre mes produits.

    Et ensuite je dupliquerai la meilleure méthode pour d’autres produits.

    Mais à ton avis, laquelle marchera le mieux ?

    Geoffroy

    PS : au passage, bravo pour ton livre sur le blogging que j’ai lu avec grand bonheur et grand intérêt. Je le compare un peu à celui de Christian Godefroy sur comment écrire une lettre de vente. (toute proportion gardée par rapport au prix). J’appelle cela de vrai ouvrage qui font avancer ma façon de travailler mais aussi de réfléchir. Et c’est ce que j’aime. :super:

    • Salut Geoffroy

      Ta solution 1 est classique (et un peu dépassée si tu veux mon avis). Maintenant on fait avec la vidéo (squeeze page et tout le toutim).
      Mais bon… Les clients étant habitués à ce genre de schéma, et quand on y réfléchit, c’est un peu obsolète.

      Ta solution 2 est plus novatrice et plus logique. Commencer par vendre un produit à 7 € (en fait même à 2 € ça irait), et en upsell derrière, proposer ton produit à 97 euros.

      Il existe d’autres solutions, cela dit…

      En vrac :

      > Tu peux transformer ton produit en un cours étalé sur un an proposé à 8 euros par mois (8 x 12 = 96). Ca peut intéresser les gens dans le sens où le montant à sortir est dérisoire.

      > Tu peux offrir les X premiers chapitres de ton livre et proposer à l’intérieur d’acheter le livre complet

      > Tu peux faire un blog sur ton produit ou sur le thème s’y approchant, et proposer comme produit unique ton produit. Tout le temps. Avant chaque article. ou après.
      Bref créer un blog que pour ton produit

      > Tu peux aussi proposer ton produit en affiliation. Comme ça c’est d’autres personnes qui te le vendent

      > Tu peux aussi le proposer en souscription. Ils l’essayent, ils l’aiment, ils le payent.

      Comme tu vois il y a pas mal d’idées pour distribuer un produit.

      Bonne journée à toi

      Yvon

      PS : Merci beaucoup pour ton avis sur mon livre. Ça me fait bien plaisir. Et surtout tant mieux si cela te sert pour avancer.

  3. Hello Yvon,

    Oui, cela fait réfléchir. Les promesses ne sont pas toujours à la hauteur des espérances. A force de dire que l’on peut gagner facilement de l’argent avec internet, on ne se rend plus compte que c’est comme aller creuser dans la rivière du Doubs pour y trouver de l’or ! :hin: (si, si, j’en ai vu qui ont tenté le coup)

    Bon, pour revenir à ton sujet.
    Tu proposes de faire un livre qui reprend certains articles, ou certaines catégories et de le vendre à 2€.
    Cela fait plusieurs mois que j’y pense, mais je n’avais pas pensé scinder mes articles en 2.
    Par contre, je peux apporter un plus à chaque article, aller plus à fond dans le thème, y mettre une valeur ajoutée en rapport à l’article qui est déjà sur mon blog.

    Tiens, je vais me mettre au travail la semaine prochaine, voir comment je m’en sors.
    Acceptes-tu que je te fasse parvenir (par courriel) mon essai et de me dire si c’est cohérent ?
    Je sais, je te demande beaucoup, mais ton regard aiguisé pourrait bien m’apporter le courage qui me manque parfois.
    Oups … j’espère que je ne suis pas entrain de donner l’idée à tous ceux qui vont lire ce message ;)

    Toute bonne journée à toi et à vous tous et toutes
    Madeleine

    • Bonjour Madeleine

      Tu as un exemple de cette stratégie quand j’ai fait mon évènement « Rapports humains ».
      Les auteurs participants ont écrit 2 articles. Un court et un complet.
      On publiait l’article court sur le blog + dans un livre récapitulatif (gratuit), et l’article complet allait uniquement dans le livre payant.

      C’est la même stratégie. Tu peux soit créer un livre gratuit et le diffuser avec un lien vers le livre payant dedans, soit faire des articles pour ça.

      Fais-le. Je regarderai ton livre, bien sûr ;)

      Bonne journée

      Yvon

      • Merci Yvon

        Et dire que j’ai participé à ton évènement … mais je n’avais pas fait le lien … oups :hin:

        Bon, à moi de me mettre au travail.

      • Bonjour Yvon
        Je trouve ces idées remarquables et je vais m’efforcer de les mettre en place , je n’avais pas pensé du tout à cette stratégie de scinder l’article en deux et d’en faire un triple usage !!
        Je vais m’en inspirer.
        Merci pour tes conseils si judicieux à chaque fois
        Bien cordialement
        Lou-Ann

        • Bonjour Lou-Ann

          Oui scinder un article en deux reste toujours une bonne stratégie de teasing…

          Merci à toi pour ce commentaire sympa.

          Bonne journée

          Yvon

  4. Bonjour Yvon,

    Il y a quand même un point positif en utilisant Amazon autrement.

    j’ai un jour écrit un article très complet, il me semblait tellement complet que je pouvais en faire un petit guide … mais dans ce guide où j’explique l’idée de A à Z, je propose en fin du livre de mettre tout cela en place à la place du lecteur, je l’invite à venir sur mon site.

    Le guide, je l’ai mit au prix minimum afin de ne pas créer d’obstacles à l’achat.

    Le but est simplement d’amener le visiteur qui se dit « L’idée est bonne mais pour la mettre en place c’est compliqué »

    Patrick

    • Salut Patrick,

      C’est quoi alors le point positif quand on utilise Amazon ?
      Je n’ai pas compris.

      L’article que tu as écrit parlait d’Amazon ?

      Bonne journée

      Yvon

      • Bonjour Yvon,

        ha zut, je ne suis donc pas clair …

        Mon article parlait d’une idée de job.
        J’ai mit le guide dans la boutique Amazon mais pas vraiment dans le but de le vendre, d’où le prix minimum mais d’attirer celui qui le lit vers mon site où je propose mes services.

        Je me sers d’Amazon uniquement pour profiter du trafic qui passe sur ce site et attirer ce trafic vers mon site, pas pour tenter de gagner de l’argent en vendant le livre sur Amazon

      • Je pense qu’on peut se servir d’Amazon mais pas pour gagner des commissions.

        Créer un livre dans lequel on mettra des liens qui renvoient vers son site pour avoir plus d’info est, selon moi, un moyen de conquérir de nouveaux lecteurs ou de nouveaux inscrits à son blog.

        Mais c’est une autre stratégie.

        Geoffroy

        • C’est exactement ce que je disais mais tu l’as dit plus clairement que moi :)

        • Hello

          Oui ok j’ai tout compris ;)

          Le hic c’est qu’il n’y a pas de liens sortants possibles vers un site web à partir d’un Kindle (en tout cas pas encore).
          Il faut donc diriger les gens vers un nom de domaine facilement reconnaissable et mémorisable.

          L’idée de se servir de ça pour se faire connaitre est brillante, cela dit. :super:
          Ça a donné quoi en terme de résultats au fait ?

          Merci pour vos interventions.

          Et bonne journée

          Yvon

          • Pour ma part, le même résultat que toi :)

          • hahaha :D :D

            T’as gagné 11 euros en 2 ans ?
            Pas mal dis donc !!!

          • Hooo j’ai fait bien mieux, enfin, bien pire, j’ai gagné deux locations de mon livre et donc depuis avril 2012, je suis à la tête de 0.86 x2 = 1.72 euros ! :)

  5. catherine

    Bonjour,
    Cette question pourra te paraître stupide mais j’ai un gros doute en lisant ton article.
    Tu proposes une stratégie pour vendre ces propres livres mais sur quel support ? sur un blog que l’on a monétisé ou toujours sur le site d’Amazon ?
    Merci

    • Bonjour Catherine

      Sur un blog. Ton blog. Tu crées une page (ou un article) et tu parles du livre que tu as écrit, tout simplement.

      Bonne journée

      Yvon

  6. Travailler pour Amazon, il est vrai que j’y avais pensé, ayant de très bons livres à recommander comme celui de Byron Katie sur les relations humaines : » J’ai Besoin Que tu M’aimes, Est-ce Vrai ?  » et bien d’autres encore.

    Je me doutais que les revenus ne seraient pas « mirobolants » ; merci Yvon d’avoir testé la chose et surtout de partager, ici, ton expérience et ses résultats.

    De toutes façons, depuis quelques temps, je ne tiens plus à servir l’expansionnisme américain ; c’est pourquoi j’ai sollicité 2 fois la FNAC pour savoir s’ils avaient mis un système identique ou meilleur en place : réponse négative. :-o

    Alors, ton option de publier soit même, m’enchante beaucoup. Il va falloir que je comble mes lacunes « technologiques » et passe au blogging ! :D

    Pourrais-tu me donner le lien de ton ouvrage dont parle Geoffroy, sur le copywrinting , stp ? J’aime beaucoup ton style clair, synthétique et son efficacité. C’est toujours un vrai plaisir de te lire. Lorsque je n’ai pas le temps, j’accumule tes articles dans un dossier… pour les prochaines vacances !

    Merci encore pour ton exemple, ta lucidité « pragmatique » & éclairée, source d’encouragement et de motivation.
    De tout coeur et bel été grenoblois ou d’ailleurs…. :haha:

    • Bonjour Christine

      Merci pour ce commentaire très sympa.

      La vente de son propre ouvrage peut faire un peu peur au début, mais il suffit de faire les trucs les uns après les autres.
      Je ferai une procédure, tiens… De A à Z.

      Concernant l’ouvrage dont parle Geoffroy, c’est celui-ci : La Bible du Blogueur-Rédacteur.

      Très bon été Alsacien ou d’ailleurs ;)

      Et bonne journée

      Yvon

      • Ah, oui ! Yvon, un truc après l’autre » ! Déjà mes occupations journalières représentent « un truc après l’autre . » Il est vrai qu’en hiver, tu n’as déjà pas besoin d’arroser :D
        Merci pour la leçon ; il va falloir que je le lance, ce blog ! :-P
        Super idée l’article sur la procédure. Je te lirai avec grand plaisir et le message ne passera pas dans le dossier Yvon par manque de temps.
        Amitiés Alsacienne :beer:

  7. Bonjour,

    Excellent article, supérieur !! Voilà un mythe déboulonné !

    Qu’en est-il du fameux Kindle ? On entend partout qu’il faut être sur Kindle, que l’auto-édition est source de fortune…??

    Amitiés

    Philippe L.

  8. Bonjour Yvon

    Dans ton exemple, le problème est le prix des produits proposés, en l’occurrence des livres peu chers.

    Mais imaginons un site de niche qui porte sur la cuisine avec des liens amazons vers de l’électroménager (prix moyen 100€) ou un site de montres à 200/300€, voire plus.

    Du coup cela devient plus intéressant.

    ps:
    l’alternative que tu énonces est top

  9. Bonjour Yvon,

    Je suis d’accord avec toi sur UN point : vendre son propre produit rapporte énormément plus que l’affiliation (Amazon ou autre). Mais personnellement, quand j’écris un article sur un livre (et non pas une lettre de vente, mais juste une vraie critique sincère), j’en vends beaucoup plus que ça. A moins qu’il soit ultra spécialisé sur un domaine, puisque dans ce cas il touche moins de monde évidemment.

    J’ai certains livres dont j’ai fait la critique qui se vendent encore aujourd’hui quand certaines personnes tombent sur l’article. Je ne fais pas beaucoup d’articles avec des liens Amazon, mais je fais quand même des montants à 3 chiffres tous les mois. C’est une goutte d’eau par rapport à mes produits, mais pas non plus négligeable ;)

    As-tu essayé avec une autre approche ?

    • Bonsoir Laurent

      Bien content que tu arrives à t’en sortir avec Amazon.
      Tu arrives à faire des montants à 3 chiffres tous les mois en vendant quels produits ?
      Est-ce que tu y envoie tes 31000 abonnés ? C’est environ 6 fois plus que le nombre de mes abonnés à moi, donc, avec 2 pages comme celle dont j’ai parlé avec mon petit livre rouge de la vente, ça reste logique. Mais ça reste quand même un peu crêve la faim. Imagine les résultats de ceux qui n’ont que 500 abonnés :(

      Et quand tu dis « As-tu essayé une autre approche ? », que veux tu dire ?
      Peux-tu me mettre quelques liens vers lkes articles que tu as faits pour vendre un livre sur Amazon ?

      Merci d’avance et merci d’être passé !

      Bonne journée

      Yvon

      • Bonjour Yvon,

        En fait, il m’arrive (relativement rarement) de parler de produits en mettant des liens Amazon : la plupart du temps ce sont des livres, mais parfois du matériel photo (qui peut rapporter plus, mais moins de gens achètent puisque c’est plus cher, et la comm est limitée à 10€ même sur un produit à 2000€…).
        J’envoie un mail à ma liste pour chaque article, mais les anciens sont toujours visités via Google, notamment mon article le plus commenté.

        Voici quelques autres liens vers des articles qui parlent de livres :
        http://apprendre-la-photo.fr/composez-reglez-declenchez/
        http://apprendre-la-photo.fr/vivez-declenchez-partagez/
        http://apprendre-la-photo.fr/livre-manuel-declairage-photo/
        http://apprendre-la-photo.fr/lesprit-du-photographe-michael-freeman/
        http://apprendre-la-photo.fr/livre-photographie-de-concert-guide-pratique/

        Quand je parle d’une autre approche, c’est que dans ton article tu dis :

        Comprenez qu’il s’agit presque d’une lettre de vente en règle, et que j’y ai mis toute mon expérience de copywriter.

        Or mes articles à propos des livres ne sont pas des lettres de vente en règle du tout. C’est juste mon avis objectif sur un bouquin : à qui il peut servir, à qui il n’est pas destiné, pourquoi je trouve qu’il est intéressant, etc. Bref, je n’essaye pas vraiment de le vendre.

        Je viens de parcourir ton article concernant le Petit livre rouge de la vente, et je vois que tu en résumes pas mal le contenu (parcourir seulement car je pars en vacances demain, je n’ai pas trop le temps là ;) ). Si je lis ça, est-ce que j’ai envie de l’acheter ? Est-ce que je n’ai pas envie de me dire « finalement, Yvon me résume l’essentiel, pourquoi l’acheter ? ».

        Ce que je fais plutôt quand je parle d’un livre, ce sont ses qualités, ses défauts, des compléments d’informations, mais pas vraiment un résumé finalement. Je m’en rends compte en écrivant ce commentaire hein, ce n’était pas vraiment conscient ;)

        A bientôt ! :)

        • Hello Laurent

          Merci pour ce retour. Je trouve que ton premier article est bien plus sur le modèle lettre de vente que le mien ;)
          Combien en as-tu vendu spécifiquement de celui-là si tu as le temps de me répondre avant tes grandes vacances ?? :hin:

          Je vais aller regarder les autres liens en attendant.

          Quant au résumé du petit livre rouge, sérieux, c’est tellement succinct et loin de ce qu’on y trouve en terme d’exhaustivité qu’il faut vraiment qu’ils l’achètent.
          J’aurais pu y mettre plus d’arguments avantages cela dit…
          Bref…

          Merci pour ta réponse en tous cas, et bonne vacances bien sûr !

          A bientôt

          Yvon

          • Tu parles de l’objectif 50mm f/1.8 ou du livre « Composez, Réglez, Déclenchez » ? (dans les deux cas, beaucoup, mais je peux te chercher les chiffres)

          • Excuses

            Je parlais du livre Composez, Réglez, Déclenchez

            Merci si tu as des chiffres (nb de ventes, simplement) :super:

          • Depuis sa publication le 22 mars 2011, 273 exemplaires au total :)

          • Whouaou !!!

            Alors là en effet, respect. Bon hé bien je vais voir à faire d’autres tests alors.

            Merci en tout cas pour ton retour d’expérience.
            Comme quoi, c’est bon d’avoir des retours autres que les siens.

            Définitivement, bonne vacances ! :haha:

            Yvon

          • Hello Laurent

            Bon, tu dois dormir, là ou te préparer pour tes vacances mais tu liras sûrement ça au retour, et les autres lecteurs bien avant.

            J’ai fait une petite analyse chiffrée de cet article là : http://apprendre-la-photo.fr/composez-reglez-declenchez/
            En me basant sur le nombre de tes abonnés à ce jour (32000 environ) et sur les miens.

            273 ventes, ça représente environ 0,9 % de vente. On va arrondir à 1 %.
            Ton article m’a l’air bien optimisé pour Google, et j’imagine que tes lecteurs arrivent à y accéder de temps en temps.

            En ce qui me concerne, si je prends mes abonnés (5500 environ) et le nb de mes ventes (14), on est à 0,25 %.
            Cet article est peu optimisé et on y accède pratiquement jamais car je ne l’ai pas mis en avant.

            En outre, tu as raison, la teneur de mon article après réflexion, ne prédispose pas du tout à la vente.

            Donc, je pense qu’on peut prendre ton article comme référence, et je te contacterai quand tu auras un peu de temps pour te poser quelques questions plus précises dessus (nb de visites globale, par jour, et aussi accessibilité via ton blog). Si tu veux bien bien sûr.

            Dans l’état actuel des choses, je pense donc que la réussite d’un article qui vante un livre à acheter sur Amazon rapporte dans le meilleur des cas 1% des lecteurs.

            On peut donc en déduire des ventes probables et des gains en fonction de son nombre d’abonnés :

            500 abonnés : 5 ventes (environ 3,75€ de gagné)
            1000 abonnés : 10 ventes (environ 7,5€ de gagné)
            1500 abonnés : 15 ventes (environ 11,25€ de gagné)
            2000 abonnés : 20 ventes (environ 15€ de gagné)
            3000 abonnés : 30 ventes (environ 22,5€ de gagné)
            4000 abonnés : 40 ventes (environ 30€ de gagné)
            5000 abonnés : 50 ventes (environ 37,5€ de gagné)
            6000 abonnés : 60 ventes (environ 45€ de gagné)

            Ca reste très peu en terme de rentabilité.
            La solution serait de créer plusieurs pages de ventes pour multiplier les gains et les livres vendus.

            Faut que je teste encore.

            Bonne soirée

            Yvon

  10. J’en viens à la même analyse. Ayant testé les liens aff amazon et convaincu que sur le web comme ailleurs, ‘il vaut mieux placer ses propres produits que vanter ceux des autres.

    Les qq liens amazon que j’ai pu mettre ici ou là m’on rapporté que dalle.

    Du coup, j’ai voulu le tester à l’envers, ayant un compte affilié dans cette merveilleux palais de l’hyper consommation.

    Mon histoire est la suivante :
    il y a qq semaines, j’ai fait un panier à 650€ sur amazon pour un super megatop smartphone groïd de la marque qui fait des procès contre la pomme, avec une super carte mémoire, un super protege bibule anti-choc. Bref, un panier à 650e avec 3 articles.

    Me suis donc dit, je vais tenter mes propres liens affiliés. Après je vais leur claquer 650e, ce serait un peu comme une carte intermarket, carregour ou autre, où je cumule des points à force d’acheter chez eux. C’est pas du vol, c’est pas de l’arnaque, manquerait que en plus il me vire de leur programme d’affiliation…
    Bref, un test pour rigoler : je vide le cache de mes recherches précédentes (le phone, la carte memoire, l’etui de protection sur amazon), cookies, temp files, change de navigateur, etc.

    Depuis l’interface, je fais un widget avec lien aff sur le super telephone de l’espace qui me comble de bonheur depuis ce jour. Et pas sur les autres articles. Si c’est du 5% sur un tél à presque 600€, je peux donc récupérer qq dizaines d’euros.

    Je fais mon panier, avec mes 3 articles. Je paye.

    Le lendemain, je vais voir les revenus affiliés. Et là, surprise !!
    Aucune commission sur les 2 articles les + chers (le telephone, la carte memoire), mais 1.93€ de commissions sur l’étui.
    Bref, tout est dit en ce qui me concerne.

    Tu as raison Yvon. Il est bien plus rentable pour un éditeur de site d’y mettre en rayon ses propres produits que de passer 3 heures à faire la plus belle lettre de vente qui soit pour y promotionner ceux d’un autre.

  11. Bonjour Yvon,

    Quelle belle idée inspirante que voici ! :)

    Franchement, je vais sérieusement me mettre à l’ouvrage car vous m’ouvrez des horizons, étant en recherche de mise en place de tout ce que j’ai en tête.

    Mon imagination m’emmène vers des chemins que j’ignorais moi même et découvrant qu’il n’y a pas de limite, et bien voilà, tout est possible à qui s’est saisir ce qu’il a de plus précieux en lui. A chacun son originalité.

    Merci Yvon. ;)

    Je vous invite joyeusement à découvrir mon dernier article :

    « Conférence au sommet d’habitants (tous de haute notoriété bien sur) d’une caisse à outils pas comme les autres sur le partage d’outils indispensables et joyeux pour la mise en place d’un blog avec tous les aspects techniques à maitriser. Du jamais vu sur ce bal instructif et joyeux. » :haha:

    Hélène

  12. La dernière fois que j’ai lu quelque chose sur la vente de livre sur amazon, c’était un site b2b qui expliquait qu’ils donnaient leurs (modestes) commissions à une oeuvre charitable. Cela se passait il y a plusieurs années. Je n’ai jamais lu quoi que ce soit de convainquant sur des gens qui faisaient la promotion des livres des autres. De ce point de vue, tu ne mets pas toutes les chances de ton côté pour gagner de l’argent avec amazon.

    Je lis régulièrement des success stories sur la vente de produits kindle qui sont un peu plus rentables à condition de viser des sujets hyper commerciaux (et ces succes stories sont toutes en anglais). Il faut aussi faire la course aux étoiles, (et le livre que tu donnes en exemple ne semble pas avoir beaucoup d’étoiles). Je reste un peu sceptique, parce tout cela repose sur un ‘effet buzz’ que je ne maitrise pas bien ou pas du tout.

    Mon expérience est qu’il est assez facile de gagner de l’argent en recommandant des produits ‘physiques‘. J’ai un petit site qui gagne comme cela 60€ par mois de façon passive. A noter que souvent les commissions arrivent ‘par hasard’: tu fais la promotion du produit A, mais amazon vend le produit B (des fois beaucoup plus cher) et tu recois quand même une commission. Promouvoir des livres peut etre intéressant pour faire des ventes ‘faciles’ et augmenter le nombre de ventes par mois (ta commission peut alors monter de 4 à 8%).

    Aucune chance à mon avis de vendre des ebook/kindle/cours à 47€ sur amazon, mais on doit pouvoir faire de l’upsell.

    En conclusion, je reste sur l’idée qu’il faut vendre surtout des produits physiques.

  13. Salut Yvon,

    Je ne savais pas que Amazon ne rapportait pas beaucoup d’argent. Je pensais que c’était une méthode super efficace étant donné que beaucoup de personnes la recommande. Heureusement que tu as écris cet article.

    En effet, la méthode que tu as proposé est plutôt bonne et ne nécessite pas beaucoup de travail.

    De plus il sera bien plus facile de vendre un livre à 2 euros que de faire autant de vente pour quelqu’un d’autre et recevoir des broutilles.

    Maurel Archange

  14. Bonjour Yvon,

    En lisant l’article et tous les commentaires : la clé c’est de vendre autre chose que des livres sur Amazon, non ?

    Mon résultat : 25,71€ en deux ans. Pas terrible mais j’ai une stratégie différente : lorsque que je cite un livre en référence, je mets un lien vers Amazon. Pourquoi ne pas le faire ?

    D’autre part, ouvrir une boutique Amazon permet aussi de répondre à une question : est-ce que les lecteurs du blog vous font suffisamment confiance pour acheter quelque chose que vous recommandez ?

    D’ailleurs, il arrive que des lecteurs achètent d’autres livres que ceux que je recommande, j’ai quand même atteint mon but (non monétaire) qui est de faire réfléchir et progresser.

  15. Après avoir lu ton article et la plupart des commentaires, Amazon est donc plutôt fait pour se faire connaître, mais pas réellement pour rentabiliser son site internet.

    Proposer un E-book gratuitement sur Amazon serait donc également efficace et permettrait certainement de toucher plus de monde, non ?

    En tout cas, merci pour avoir partagé cette approche. Je me coucherais moins bête ce soir !

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

  16. Sur Amazon il ne faut chercher à vendre que des articles autour de 200 euros.
    Pas chercher à vendre des livres, 5% de pas beaucoup ca fait encore moins..
    Par contre 5% de 200 euros ça fait 10 euros, ce qui est le montant maximum pour les partenaires amazon en france.
    Donc aucun interet de vendre un produit a 300 euros car la commission sera egalement de 10 euros.

    Donc viser uniquement les produits aux alentours de 200 euros, il y en a beaucoup.

    Sinon effectivement, amazon c’est la galere pour monetiser comme ca en general, adsense fonctionne beaucoup mieux.

    Mais le mieux bien sur c’est de vendre son propre produit, aucun probleme la dessus.

    • Salut, simplement pour signaler que la limite des 10 euros par produit a été retiré par amazon pour amazon.fr
      C’est assez récent, mais il fallait le signaler.
      Après bien sur cette limite pourra etre remise ou même encore baissée, amazon font ce qu’ils veulent, ils sont maitres a bord..
      Donc méfiez vous, mais réjouissez-vous également, si vous vendez un produit à 500 euros c’est 25 euros de commission et non plus 10 euros.
      En plus ce pourcentage est variable en fonction du nombre de commandes par mois, mais ça c’était le cas avant déjà.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER