J’ai commencé ma vie professionnelle dans un grand magasin. J’étais responsable d’un rayon saisonnier (Jouets en hiver, camping et jeux de plage en été).

Le gros challenge, dans ce métier, c’est de rester compétitif par rapport aux concurrents directs. Dans ma partie, c’était le jouet, et en face du magasin où j’étais, il y avait un mastodonte : King Jouet.

Il fallait qu’on se tienne au courant des prix pratiqués et qu’on reste sinon à l’équilibre, au mieux un peu en dessous.

En tout cas ce sont les instructions que j’avais reçues.

Bien entendu, je n’en ai fait qu’à ma tête.

En effet, le magasin dans lequel j’étais se situait à moins de 4 km de la frontière Suisse. Et plus de 30% de nos clients venaient de Genève et alentours.

Un Suisse qui vient en France pour acheter des jouets, ce n’est pas pour trouver moins cher que chez eux. C’est pour trouver plus de choix. Bien sûr que c’était moins cher en France (les Suisses se touchaient grave sur les marge, à l’époque). Mais ce n’était pas la raison principale.

Voilà pourquoi je me suis attelé à ne JAMAIS solder ou baisser mes tarifs sur les jouets. Et que je n’ai jamais mis les prix moins cher que les concurrents (et pourtant c’était les mêmes références partout).

Ce que je vendais, moi, c’était un choix plus grand ET le conseil qui allait avec.

Ce qui fait que le magasin où j’étais avait des marges plus hautes dans le rayon jouet que tous les autres magasins du groupe.

Et sur Internet alors ?

J’ai gardé cette philosophie sur Internet.

Et à l’exception d’une seule fois, je n’ai jamais fait de soldes sur mes produits. Parce que ce que je vends l’est au juste prix.

Et la seule fois où j’ai fait des soldes (ça remonte à 2006) c’est parce que j’avais besoin d’argent pour partir en vacances (oui c’est con, je sais). Le désert de ventes qui a suivi m’ont définitivement fait comprendre que ce n’était pas une bonne idée.

Depuis que le reconfinement est là, je vois des propositions qui m’ébahissent. Provenant de marketeurs pourtant respectables.

Certains y vont à coup de -50, -60, -70% de remise. J’en ai même vu un qui a fait 90% de réduction sur toutes ses formations.

Pourquoi ? Pour que les gens « puissent se former en temps de reconfinement »…

Je trouve ça ridicule et dangereux.

Déjà, vu la conjoncture, pourquoi est-ce que désormais j’achèterais des formations à plein tarif chez des gens qui se permettent de les brader jusqu’à 10% de leur valeur à la moindre occasion ?

Désormais, je vais attendre avant d’acheter chez eux.

Ensuite, qu’est-ce qui justifie réellement une telle baisse ? Un état d’urgence sanitaire ? Soyons sérieux.

Quand on fait des soldes, la SEULE chose sur laquelle on fait porter l’attention des gens, c’est sur le prix.

Il n’est plus question de qualité. Ni du petit truc en plus qui nous fait nous démarquer des autres. En encore moins des bénéfices que l’on peut en retirer. Le focus est sur le prix. Il est petit, donc c’est intéressant.

Je vous conseille d’éviter de faire cet erreur.

OK vous pouvez facilement récupérer quelques milliers d’euros à court terme, mais sur le long terme, ce sera plus dur.

Et cela inclut les nouveaux produits que vous commercialiserez : pourquoi les acheter à leur sortie alors qu’on pourra les avoir à 10 ou 20% de leur valeur plus tard ?

Créez vos produits, vendez les aux juste prix, et plutôt que de faire des remises, créez un nouveau produit plein de valeurs et donnez-le.

Reprenez des parties de vos anciens produits, et formez-en un nouveau.

Et donnez-le. Vos clients seront contents (et ne se sentiront pas floués parce qu’ils auront acheté vos autres produits à plein tarif), et cela peut donner envie à de nouvelles personnes de vus découvrir.

Tentez le coup, vous verrez.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :