Respecter ses cycles…

Plus j’écris sur ce blog, et plus je prends de recul sur l’écriture et la stratégie de contenu.

Et force est de constater qu’avec le temps je change d’avis et d’opinion sur des trucs que j’ai déjà abordés ici.

La régularité, par exemple.

Quand on a une activité sur Internet, et qu’on souhaite se faire connaître, la meilleure des façons, j’en ai déjà parlé, c’est d’avoir un blog et d’y écrire le plus souvent possible. Tous les jours, c’est l’idéal.

Pendant les premières années de mon activité, je me battais bec et ongles pour faire se propager cette idée, quitte à accepter l’idée qu’on devait écrire coûte que coûte chaque jour, même si on n’en a pas envie.

J’en reviens un peu.

J’ai eu l’occasion un jour de visiter un musée vers chez moi, qui retraçait l’histoire des pères chartreux. Un truc m’a grandement frappé ce jour là. En effet, ils suivaient un régime de vie assez singulier, qui était notamment assorti d’un vœu de silence absolu.

Au fil du temps, ils se sont aperçu que « le silence absolu », dans ce cas, était dangereux. Notamment pour la santé mentale des sujets. Certains devenaient fous, voire agressifs à force de ne pouvoir s’exprimer.

Ils ont donc instauré une modification au protocole : pendant une heure, chaque semaine, les Chartreux avaient le droit de sortir, parler, danser et crier à volonté.

Cette soupape de sécurité a ramené le calme dans la communauté, et surtout l’équilibre, permettant ainsi une pérennité du système.

Je pense que l’écriture sur un blog peut largement supporter ce style de dérogation.

Les 2 objectifs d’écriture

Il est évidemment mieux d’écrire chaque jour. Et d’écrire de bons et longs articles qui permettent d’amener un flux incessant de nouveaux visiteurs chez vous.

Pour autant, il y aura des jours où faire ça sera un véritable calvaire.

Et si avant, j’aurais dit qu’il fallait écrire quand même, aujourd’hui, je pense qu’il vaut mieux ne rien écrire plutôt que d’écrire un article qui ne sert pas sa communauté.

Je veux dire que chaque article écrit, chaque vidéo créée devrait l’être dans un objectif précis.

Avec un blog, vous avez 2 objectifs principaux :

  • Faire venir du monde via les moteurs de recherche grâce à des mots-clés judicieusement choisis,
  • Apporter de la valeur à sa communauté (qu’ils aient appris quelque chose chaque jour)

Quand on regarde bien, écrire un article, c’est pour faire ces deux choses-là. Et par répercussion, ça vous permet de montrer au monde que vous maîtrisez votre sujet.

Sur ces bases, écrire un article pour en écrire un, parce qu’il le faut, devient contre-productif  si on n’a pas envie de le faire.

Et il est donc préférable de prendre un peu de repos avant de ré-attaquer l’écriture journalière.

L’excuse à éviter

Attention : certain-e-s se servent de ça pour ne rien faire du tout. Ils se retrouvent alors avec un blog vide qui ne sert à rien. Ils écrivent 5 ou 6 articles à l’ouverture du blog, puis un article mensuel quand ils y pensent.

Et ils se retranchent derrière l’excuse « je ne vais pas me forcer à écrire si je n’ai pas envie« .

Ça restera toujours une mauvaise idée.

Pour vous faire connaître sur Internet, il faut abreuver le monde de vos connaissances. Le plus régulièrement possible. Je n’en démordrai jamais.

Cela passera forcément par des moments douloureux, mais pendant les 6 premiers mois, si vous vous apercevez que vous ne pouvez pas tenir le rythme des 182 articles à fournir, alors vous devrez vous faire remplacer par un rédacteur web.

Ou alors, il faut se résigner à payer de la pub pour faire venir des clients. Ce qui reste une bonne stratégie en soi, mais très chère. Surtout quand on débute.

Sur ces bases-là, je dirais donc que ce que j’aborde dans cet article convient à celles et ceux qui ont déjà une stratégie régulière de publication et une ancienneté d’au moins 6 mois avec une bonne centaine d’articles postés.

Suivre ses cycles de créativité

L’idée est de suivre ses cycles de créativité, et de créer autant que faire se peut dans les moments où l’on est le plus inspiré.

Quitte à prendre 3 ou 4 heures d’un coup pour écrire une dizaine d’articles.

Une stratégie éprouvée indique qu’il est bon aussi d’écrire toujours à la même heure chaque jour, ce qui développe ainsi une sorte de rituel salutaire qui permet d’être toujours inspiré durant ces moments-là.

Cela suppose un environnement précis (toujours le même), une plage horaire précise, et l’assurance de ne pas être dérangé pendant cette période.

Certains écrivains prennent 4 heures par jour pour ça. Et rien ne les fera changer.

Or, avec les aléas de la vie, on s’aperçoit qu’il est bien compliqué de respecter ces consignes quand on écrit sur son blog.

Ça n’empêche pas de le faire le plus souvent possible.

Mais globalement, écrire quand on en a envie, quand on est inspiré, à n’importe quel moment de la journée, c’est bien aussi. Surtout si vous vous conditionnez à ouvrir un peu votre esprit pour accueillir toutes les idées d’articles qui vous arrivent.

Petit carnet, stylo, dictaphone… Il suffit d’être équipé et d’enregistrer ce qui doit l’être au moment où ce sera le plus fluide.

De cette manière, quand arrivera l’heure de vous dire « Oh mince j’ai pas écrit mon article du jour, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire ?« , soit vous irez piocher dans vos notes, soit vous accepterez l’idée de sauter cette journée pour créer quelque chose de mieux pour demain.

Tout est affaire de bon sens, en fait.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

L’art du contrepied…

Suivant

Copywriting : soigner son (ses) image(s) sur Google Maps…

  1. Eugenie DIECKY

    Bonjour Yvon,

    Encore MERCI pour cet article haut-de-gamme. E,core des mots qui me rendent plus humaine. Plus professionnelle.

    Oui. on doit tenir son engagement d’écrire tous les jours. Pour apporter de la valeur aux autres.

    On peut aussi prendre le temps de … crier.

    Pour reprendre.

    MERCI pour vos articles. Ils me réveillent depuis 5 ans.

  2. Bonjour, merci pour l’article. Je pense qu’au-delà du fait qu’il faut écrire pour apporter de la valeur, le blogging est un métier de passion et de partage de ses connaissances. Si cela commence à devenir désagréable, il y a un fort risque d’abandon. En tout cas, j’ai cru comprendre que vous écriviez vite, très vite même : une dizaine d’article en 4h … c’est super ! Avez-vous une technique de rédaction spécifique ? Sont-il optimisés SEO ?

Répondre à Mélissa Annuler la réponse

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER