Pourquoi donner un ebook pour créer sa liste d’emails est la pire des choses à faire si vous voulez gagner de l’argent avec votre blog

Autant vous prévenir tout de suite : cet article va encore jeter un bon gros pavé dans la grande mare du marketing Internet.

Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec moi (heureusement) mais si vous lisez cet article jusqu’au bout, ainsi que les 5 suivants, alors vous verrez que même si ça fait mal, il serait bon de revoir quelque peu votre stratégie à ce propos.

ebook-mauvaise-idee La fausse bonne idée…

Ce qui se dit et ce qui se fait partout

En parcourant les blogs que je m’impose de visiter quotidiennement, je remarque un fait quasi récurrent :

Ils proposent tous un "rapport" ou un "ebook", ou un "guide" gratuit pour récupérer l’adresse email de leurs visiteurs.

Certains en donnent plusieurs.

Certains (et certaines) trouvent même judicieux de le proposer via une pop-in pour rabattre un maximum d’adresses. Ca donne un peu ça :

"Ho !!! je te donne un cadeau tu le veux ou pas ? Tu le veux oui ? Tu le prends alors ? Allez télécharge mon beau cadeau, steplait…"

Plus il y en aura, et mieux ce sera bon pour eux…

Après tout, peut-être que le but d’un blog est ensuite de faire un petit concours pour savoir celui qui a la plus grosse (liste) ?

Bref, tous les moyens sont bons pour récupérer cette adresse tant convoitée. Et depuis longtemps, on a dit que donner un ebook pour ça est une bonne stratégie…

Avec le recul de l’expérience, je trouve que c’est une très mauvaise idée.

Voici pourquoi :

La fausse bonne idée

Un ebook est un produit éphémère.

Un outil dont on se sert un temps, et qu’on oublie ensuite…

Perdu au beau milieu des centaines d’ebooks qu’on a déjà téléchargés, et qui pourrissent soit dans un dossier obscur de votre ordinateur, ou sur une bibliothèque poussiéreuse s’il s’agit d’un livre physique.

C’est le type de produit parfait à VENDRE. Pas à donner.

Pourquoi à vendre ? Parce que sitôt acheté, sitôt oublié. Ce qui permettra alors d’acheter un nouveau livre plus tard qui fera office de nouveauté, et ainsi de suite…

Parce que la société d’aujourd’hui est comme ça… Il faut acheter, jeter, et acheter encore.

Regardez les vêtements, les chaussures, les magazines… On les voit, on les veut,et dès qu’on les a, on en a beaucoup moins envie.

En fait, dès qu’on les a achetés, on les utilise pendant un ou deux mois, et ils ne nous servent plus.

Pour les ebooks et les magazines, ça va encore plus vite.

Un ebook, ça dure une journée. Parfois 2, plus rarement une semaine…

Mais une fois que c’est passé, l’ebook en question est oublié, enterré, perdu, inutile.

Une preuve ?

Quel est le dernier livre que vous avez téléchargé sur un blog ? Combien de temps vous a-t-il servi ? De quoi parlait-il ? Et surtout, où est-il ? Cherchez-le, pour voir…

Donner un livre pour créer et entretenir une communauté est donc une très mauvaise idée.

Parce que justement, votre but n’est SURTOUT PAS que vos membres vous oublient.

C’est justement tout l’inverse : Vous voulez qu’ils pensent à vous chaque jour.

Vous voulez associer votre thématique à votre nom. Et surtout :

Vous voulez être au centre
des pensées de vos membres.

Avec un ebook, vous l’êtes pendant 2 jours. Maximum. Ensuite, ils passeront à autre chose.

C’est comme avec cet article : Dans deux jours, vous l’aurez oublié. Vous serez passé à un autre article plus intéressant. Ou plus actuel.

Bien…

Ceci étant dit, voici la panoplie des "OUI MAIS…".

Le plus gros ? C’est lui :

"Mais l’ebook est un outil viral !!"

Allons… Soyons sérieux

Avez-vous déjà envoyé un ebook que vous avez trouvé "génial" à quelqu’un que vous connaissez ? Et si c’est le cas, l’avez-vous fait à chaque fois ? Pour tous les ebooks reçus ?

Bien sûr que non !

Et si par le plus grand des hasards vous l’avez fait, à combien de gens l’avez vous envoyé ? A toute votre "liste d’amis" ? Ou à 1 ou 2 personnes maximum ?

Et eux, à combien l’ont-ils envoyé à leur tour ??

Bref, on est loin du concept viral qui répand votre bonne parole à travers la toile pour toucher des millions de personnes.

Il faut vivre avec son temps. Plus personne ne transmet de livre (gratuit ou pas) à "un maximum de personnes" parce que "c’est génial" ou parce que "tous mes amis vont être fous de joie !"

Vos membres sont contents sur le coup d’avoir ce livre, mais ils l’oublient aussi vite qu’ils l’ont téléchargé.

Pourquoi ?

Parce que lorsqu’on télécharge un ebook, on le garde pour soi. On le lit vite fait, et ensuite, on l’archive. Surtout si on n’est pas intéressé au fait de le diffuser (genre avec un lien personnalisé, ou une pub pour votre site à l’intérieur…).

Moi le premier, et vous en second. Et votre concurrent en 3ème…

Voilà pourquoi, pour vous constituer une communauté de membres qui vous suivent et qui deviendront en partie de futurs clients, vous devez envisager de leur donner quelque chose d’autre…

Je vous en parlerai lundi prochain. Mais avant…

Le deuxième "OUI MAIS" le plus répandu :

"Mais c’est un cadeau, et un cadeau ça fait toujours plaisir…"

Bien sûr ! Ca lui fait bien plaisir sur le moment…

Mais est-ce que votre membre s’en souviendra dans 4 mois quand vous voudrez lui vendre quelque chose ?

Pas sûr…

S’il ne se sert pas de votre cadeau en question régulièrement, alors il ne se souviendra même pas que c’est vous qui lui avez donné.

Il ne se rappellera même pas que VOUS lui avez donné quoi que ce soit.

Vous savez pourquoi ?

Pour les mêmes raisons que celles que je vous expliquais plus haut : Car l’ebook est entré et ressorti de sa tête en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Cadeau ou pas, sa portée est "intéressante" pour vous dans les 2-3 jours qui suivent.

Plus vous attendez, et plus l’image du cadeau et de ses bienfaits s’estompe… Quant à celui qui a fait le cadeau, alors… Son image disparait encore plus vite…

Un exemple ? D’accord.

Prenons le dernier Noël. Ca remonte à 8 mois en arrière. Vous pourriez me dire, là, tout de suite, ce que vous avez eu comme cadeaux, et qui vous les a fait ?

Vous voyez ? Ce sont des amis, des proches, vos enfants, votre femme, votre mari, et malgré ça, ça vous demande un effort surhumain pour vous rappeler des cadeaux qu’ils vous ont fait. VOS proches.

Alors se rappeler d’un parfait inconnu qui vous donne un cadeau au détour de l’un de vos surfs sur le web, franchement… Vous pensez que vous vous en rappellerez plus ?

Soyez logique et prévoyez à long terme…

Comprenez bien ceci : Avoir une liste d’emails n’est pas une fin en soi.

C’est juste un moyen pour vous de COMMUNIQUER avec des gens qui sont intéressés par vous et ce que vous proposez afin de leur vendre un produit.

Donc, pour faire cela, vous ne cherchez pas des emails.

Vous cherchez des MEMBRES

Cette phrase est importante. Je vous la remets en rouge :

Vous cherchez DES MEMBRES

C’est à dire des gens qui s’inscrivent NON PAS parce que vous les aurez forcés, ou parce que vous leurs aurez donné un cadeau.

Non !

Vous, vous recherchez vraiment des MEMBRES qui vous apprécient. Et qui apprécient votre travail. Et qui pensent à vous le plus souvent possible.

Parce que lorsque vous voudrez leur vendre quelque chose, il vaudra mieux qu’ils se souviennent et de vous, et de ce que vous faites pour eux.

Car c’est uniquement ça qui fera qu’ils achèteront ou non votre produit.

Le fait que vous les "forciez" à accepter un cadeau au départ en échange de leur mail ne provoquera jamais le "déclic" qui fera qu’ils achèteront votre produit.

Cette étape ne constitue que 1 ou 2% du chemin, et en tout état de cause, elle peut largement être sautée au profit d’une incitation à s’inscrire d’une manière beaucoup plus intelligente et rentable.

En plus, désolé, mais il y a encore une autre chose qui devrait faire son chemin dans votre tête : Un cadeau se donne NORMALEMENT sans rien en échange.

Donc demander une adresse email en échange d’un cadeau, par définition, ce n’est PAS une bonne chose. Parce que l’ebook proposé perd ainsi sa valeur de "cadeau", et devient une simple monnaie d’échange.

Par conséquent, si vous proposez un ebook pour récupérer l’adresse email de vos membres, dites-vous bien que vous n’êtes pas sur le bon chemin.

Mais ne le jetez pas pour autant ! Il y a au contraire un moyen fantastique de le recycler pour en faire un outil puissant à votre service.

Tout comme il existe 3 autres "produits" à proposer également à vos membres pour remplacer ce fameux ebook.

Je comptais vous parler de tout ça demain, mais au final, ce sera la semaine prochaine, qui sera entièrement consacrée à ce sujet.

Car demain, je reçois un invité de marque… :)

Malgré tout, en attendant lundi, je vous propose quelque chose :

Et si on faisait une expérience ?

Je vous propose un test qui se déroulera en 2 temps.

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur ce qu’on voit partout. Et faire donc un test global sur la stratégie universelle qui stipule que "l’argent est dans la liste", et qu’il est indispensable de se concentrer D’ABORD et avant tout sur ça.

Si possible en mettant son cerveau et son esprit d’analyse et de réflexion de côté.

Dans un second temps, je vous proposerai un test un peu plus réfléchi.

Voici donc comment procéder pour cette première partie de test :

Créez une liste de 100 membres que vous aurez forcés à s’inscrire avec un cadeau (certainement un ebook) et/ou une popin (lâchez vous, c’est pour un test).

Prévenez simplement ces gens-là quand un nouvel article est posté sur votre blog.

Utilisez la méthode MJFMJP pour ça (Moins J’en Fais, Mieux J’me Porte) :

Mettez juste un titre dans le mail qui les prévient, et un lien vers l’article… Pas besoin de perdre du temps à dire à vos membres de quoi il s’agit.

Après tout, ils ont téléchargé votre cadeau, et ils vous sont donc redevables à vie, et en plus, dès que vous leurs écrivez, ils stoppent immédiatement tout ce qu’ils font, et viennent lire votre prose toutes affaires cessantes !

Bref, créez cette liste, et gardez-là au chaud. Quand vous avez 100 membres, clôturez les inscriptions.

Les membres recrutés de la sorte vous serviront de cobaye.

Je vous expliquerai dans quelques jours quoi faire avec.

D’ici là, j’imagine que vous avez des choses à dire sur tout ça.

Les commentaires sont là pour ça…

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Voyons si vous êtes capable d’appliquer cette technique musclée pour accroître vos ventes

Suivant

Connaissez-vous les raisons pour lesquelles vos clients achètent ?

  1. Bonjour Yvon,

    Je trouve cette réflexion extrêmement intéressante. Juste de gérer tous ces « cadeaux » est extrêmement chronophage. Faire des dossiers, classer les ebooks par thème et surtout … se rappeler lesquels sont vraiment intéressants, et dans quelle rubrique on les a classés. :hin:

    Et je dis « chapeau » à tous les blogueurs qui offrent un ebook gratuit de qualité sans rien demander en retour. Il y en a peu mais il y en a.

    Bien sûr, dans ce cas les ebooks gratuits offerts sans rien demander en échange sont bien souvent truffés de liens d’affiliation.

    Les ebooks gratuits les plus pénibles sont ceux que les nouveaux blogueurs ont reçu lors de leur formation marketing et qui ont très peu de liens avec la thématique de leur blog. Tellement ras-le-bol du ebook fatal « Les clefs d’un amincissement facile, économique et délicieux de John Ellis » quand leur blog parle de jardinage ou de MMO.

    Ou encore du ebook concocté en 2 jours en transcrivant une entrevue avec un « expert », soi-disant pour avoir « l’air » soi-même d’un expert.

    J’ai vraiment hâte de voir quelles sont les alternatives que tu proposes, parce que cette mode américaine du ebook viral a « contaminé » une foule de blogueurs.

    PS: Ton article me fait penser à cette auteur anglophone qui a expérimenté en offrant un de ses romans gratuitement. Désormais, plus de 40 000 personnes la connaissent et ont probablement hâte de lire les autres romans qu’elle publiera. http://tinyurl.com/44z9obd

    • Bonjour MarieBo

      Merci pour cette histoire à propos de CJ Lyons. Je ne connaissais pas.
      Ca m’a donné une belle idée d’article, bien sûr :)

      Quant au fait que certains blogueurs donnent des ebooks qui ne sont pas en rapport avec le thème de leur blog, ça je t’avoue ne l’avoir jamais vu.

      Mais bon on ne peut pas avoir tout vu non plus :)

      Bonne journée

      Yvon

  2. BK

    Hello, Yvon,

    Je remercie le beau doux Sire Dieu de ne m’avoir pas encore donné l’occasion de démarrer mon business, car il me faudrait, sinon, tout recommencer à zéro chaque fois que tu publies un article, c’est à dire tous les jours !

    Effectivement, l’ebook cadeau était prévu. Mais quand je lis tes arguments, et surtout quand je constate l’intérêt soutenu que tu suscites en cultivant ce blog avec amour, j’en viens sans résistance à abonder dans ton sens : ce n’est probablement pas avec un cadeau plus ou moins idiot comme un ebook gratuit qu’on fabrique du beau membre.

    Je reste toutefois persuadé qu’un ebook gratuit conçu pour donner envie d’acheter un ebook payant est une bonne chose.

    Mais comme cadeau de bienvenue… va falloir trouver autre chose.

    Cela étant, disons-le tout net : le suspens est intenable !

    Bernard

    • Bonjour Bernard

      Oui, l’idée de créer un ebook gratuit pour en vendre un payant se tient. Notamment quand il s’agit de l’extrait.

      Mais c’est dans la manière de le présenter, de l’utiliser et de le diffuser que les erreurs se font.

      Bonne journée

      Yvon

  3. eh ben ton article m’a bien fait sourire de bon matin car ça reflète vraiment la réalité !
    En effet j’ai de coté une grosse valise d’ebook téléchargés qui prennent la poussière!
    Vivement lundi!
    Karine

  4. Merci Yvon.
    Je suis content d’avoir lu cet article : j’étais perplexe concernant cette manie de cadeau, me demandant ce que j’allais bien pouvoir offrir, sans en comprendre l’utilité.
    Me voilà rassuré

  5. Hello Yvon,

    Ce que j’aime chez toi c’est que tu nous permets de ne pas rester dans nos pantoufles, bien au chaud.

    Au contraire, on a l’occasion de se remettre en question et de réfléchir à de nouvelles approches du copywriting et du marketing internet.

    On peut ne pas être d’accord, et tant mieux. Pour ma part je suis un mitigé pour cet article.

    Mais je suis d’accord sur le fait que le « cadeau » offert pour une inscription est intimement lié à l’auteur. C’est à dire qu’un ebook qui s’oublie vite, fera un marketeur dans le même genre.

    Pour autant, je ne condamne pas le cadeau en échange d’une inscription qui fonctionne à merveille, ni l’ebook qui fonctionne aussi.

    Le tout est de savoir gérer sa ou ses listes comme un vrai pro dès le DÉBUT de l’inscription. Pas 1 semaine plus tard, pas 1 mois plus tard. Tout de suite.

    Bien amicalement,
    Karim

    • Salut Karim

      Oui tu as raison. Le livre donné comme cadeau de bienvenue, mais suivi ensuite d’un véritable suivi continu constitue une bonne stratégie.

      Mais alors l’ebook donné est un VRAI cadeau de bienvenue. Et ce n’est pas l’objet principal de l’argumentaire.

      Le véritable objet de l’inscription c’est… tout ce que le membre reçoit au fil du temps… L’ebook devient alors secondaire.

      On ne s’inscrit plus pour recevoir un cadeau.
      On s’inscrit pour bénéficier des services réguliers offerts, DONT un ou plusieurs ebooks…

      La différence est de taille, et relativement peu comprise.

      Bonne journée et merci pour ton intervention.

      Yvon

      • Tout à fait d’accord. Finalement, cela dépend de la façon de « vendre » l’inscription au visiteur.

        Je t’avoue que je n’ai jamais vraiment utilisé cette stratégie qui consiste à demander l’inscription en échange d’informations etc, et d’offrir un cadeau de BIENVENUE (argument secondaire).

        Mais, je faisais en sorte de bien gérer mes listes pour qu’elles soient et qu’elles restent réactives à mes offres, à mes emails etc.

        Je pense qu’avec Stéphane on va tester cette approche pour mesurer précisément l’impact que ça a sur une liste, sur le moyen et long terme.

        En bref, je vais tenter de répondre avec exactitude à la question suivante :

        « Est-ce qu’une liste obtenue avec l’approche décrite dans ton article, est plus rentable sur le moyen et long terme, qu’une autre obtenue en « vendant » la carotte (le cadeau) »

        Merci encore :)

        Bien amicalement,
        Karim

  6. Coucou Yvon,

    Si tu permets je vais illustrer ton article par un exemple.
    J’ai participé il y a peu à un giveaway dans lequel j’offrais mon produit le dico français-SMS.
    Comme je débutais, j’étais ravie de voir qu’une centaine de personnes l’avaient téléchargé dans la première semaine « whaaa 100 adresses ! »
    Mais j’ai vite déchanté. :cry:
    Cela fait 2 mois, et je peux vous dire qu’il ne m’en reste que la moitié, à chaque fois que j’envoie un mail pour dire que j’ai fait un article, j’ai plusieurs désinscriptions sur cette liste. Alors quel est l’intérêt ?
    Ton article tombe bien, car je me demandais si j’allais laisser le formulaire que j’ai actuellement avec le dico en cadeau, car je n’ai pas plus d’inscription en l’offrant.

    Bonne journée
    Marie-Do

    • Coucou Marie-Do

      Et bien voilà en effet un test grandeur nature qui montre que ceux qui ont téléchargé ton livre n’étaient pas plus que ça intéressés par ton travail régulier.

      D’un autre côté, peut-être que parmi les 100 adresses que tu as récupérées, il se trouvera des gens qui deviendront des fans de ce que tu fais.

      Mais pour cela, il faut que le suivi soit bien fait. Et il faut donc que l’ebook que tu proposes soit le début d’une vraie relation suivie.
      Et si actuellement, le cadeau que tu offres ne t’amène pas plus d’inscription, alors peut-être qu’il va falloir envisager de rajouter quelques éléments sur ton site pour booster tout ça.

      L’article qui parle de ça (avec un exemple précis dans ta niche en plus) sera disponible ici mercredi prochain. ;)

      Bonne journée

      Yvon

      • Bonjour Yvon,

        J’avoue être un peu perdue…
        Vous dites que le ebook KDO est une mauvaise idée mais qu’en revanche le « cadeau de bienvenue…constitue une bonne startégie ».
        Pourriez-vous être plus claire sur ce point crucial SVP ?

        • Bonjour Catherine.

          Je disais surtout que l’ebook en cadeau POUR faire inscrire les gens était une mauvaise idée.
          Je disais aussi par contre que l’ebook constitue un beau cadeau de bienvenue pour celui qui s’est inscrit.

          Dans le premier cas, on s’inscrit parce qu’on est attiré par une carotte (un cadeau).
          Dans le deuxième cas, on s’inscrit parce qu’on est attiré par les infos que ce petit club a à offrir quotidiennement.
          Et une fois qu’on est inscrit, alors on est accueilli par un cadeau.

          Je vais prendre une situation comparable pour bien te faire comprendre la différence.

          Prenons un jeune homme qui cherche à sortir avec une jeune fille.

          Dis moi lequel de ces deux discours te semblent le plus sain :

          Discours 1 :
          « Je te trouve super belle.
          J’aime cuisiner pour la femme que j’aime.
          J’aime aussi faire du vélo dans la montagne.
          J’adore aller visiter les musées et les galeries de peinture.
          Et j’adore le scrapbooking.
          J’aime aussi écrire et chanter.
          Veux-tu m’épouser ? »

          La fille répond oui.
          Ils se marient, et là le jeune homme complète sa description par : « Ha au fait, j’ai un petit truc à te dire aussi : Je suis milliardaire« .

          Discours 2 :

          « Je te trouve super belle, j’aime cuisiner, sortir, les musées, et surtout je suis milliardaire.
          Donc si tu m’épouses, tu le seras aussi. Tu veux m’épouser ?
           »

          J’ai volontairement exagéré le concept, mais tu comprends ainsi que dans le premier cas, ce qui attirera la jeune fille si elle dit oui, c’est plus la personnalité du garçon que l’appât du gain.

          Dans le deuxième cas, impossible de savoir ce qui va l’attirer vraiment. ;)

          As-tu bien saisi la nuance ?

          Bonne journée

          Yvon

  7. Marie-Noël

    Noooooooooooooon! Ne nous fais pas attendre jusque la semaine prochaine! :-? :cry:

    Sur mon ordinateur, j’ai créé une EBOOKOTHEQUE avec quelques rayons où je place mes ebooks intéressants. Les autres vont dans une caisse.

    Certains (la plupart d’entre-eux en fait) sont devenus comme des bouquins de référence. Tu sais, ceux qu’on ne prête pas de peur qu’ils ne reviennent pas.

    Comme celui-ci d’ailleurs, tu le connais? http://www.virtuose-marketing.com/voici-le-livre-comment-jai-fait-mes-premiers-milliers-deuros-sur-internet/ :hin:

    Et oui, je forwarde les ebooks gratuits intéressants et je les recommande, j’adore faire découvrir de nouveaux horizons!

    Mon but serait que les gens finissent par considérer les ebooks comme des livres et je pense que ça arrivera un jour. Pas pour remplacer les livres (je suis trop amoureuse du papier) mais pour cela, il faut qu’ils soient de qualité, même pour les donner en cadeau.

    Excuse-moi: tu mets des coups de pieds dans ma fourmilière de novice et je n’ai pas encore d’autres références pour les bonus!

    Bonne journée!

    Marie-Noël

  8. Bonjour,

    Je reconnais bien volontier, avoir empilé des ebooks dans mon ordinateur, dont certains ne sont même pas lus.
    Par contre, j’ai pu apprécier les réponses apportés à mes mails lorsque j’ai eu besoin d’un petit conseil ou coup de main. J’ai apprécié la réactivité, et dans la majorité, nous avons eu ensuite des échanges commerciaux.
    Cordialement,
    Andre

    • Bonjour André,

      En effet. Un membre qui fait lui-même la démarche d’envoyer un mail à l’auteur de l’ebook en question comme tu l’as fait pour établir le contact, c’est super.

      Mais hélas combien le font ? Très peu, malheureusement, à moins de les y pousser à l’intérieur du livre (à la fin par exemple).

      Bonne journée

      Yvon

  9. Mouai…
    Pas d’accord. Ou alors rien qu’un peu sur le côté « je télécharge puis j’oublie ».

    Pour tout le reste le cadeau en échange d’un email c’est un outil de bienvenue, une clé qui nous ouvre les portes de la boîte de réception du membre, c’est un gage de confiance.
    Pour reprendre un exemple, c’est un CADEAU que les abonnés nous font, et donc selon ta théorie on n’est pas censé donner quoi que ce soit en échange d’un cadeau non ?
    Et bien comme on est vraiment sympa et bah on l’offre un petit cadeau sympa, c’est donnant-donnant, c’est plus convivial. Après bien sûr il faut que le cadeau soit réalisé par le donateur ;)

    Ensuite, les membres peuvent se désinscrire de la liste s’ils ne sont pas contents, le but est de leur donner envie sur le moment.
    Ensuite c’est la qualité de nos emails qui va donner envie aux membres de rester… ou pas.

    Pour le cas d’une newsletter (haha je me suis reconnue dans ton test, jolie charge toute en subtilité ;) ) ce sont bien les articles (et donc les emails pour les annoncer) qui vont qualifier la liste. Dans une newsletter, il n’y a rien à vendre, jamais, aucun produit. La finalité de la newsletter est d’annoncer les articles sur le blog.
    Ensuite on sort complètement du mail et c’est le blog qui fait le travail.

    Dans un cas de liste « produit » là après le cadeau on poursuit la conversation engagée avec l’abonné au travers d’autres mails, tous les jours (puis progressivement moins souvent).

    Bref, je ne suis pas du tout convaincue parce ce que tu dis, on verra ce que tu proposes dans tes prochains articles ;)

    • Bonjour Kate

      Tu dis que le cadeau est une clef qui ouvre la porte de la boite de réception du membre. L’image est parfaite.

      Seulement, justement, quand tu veux vendre une maison, tu argumentes sur la maison et sur ses avantages. Pas sur la clef. La clef n’est qu’un moyen d’ouvrir la porte. Mais si la porte n’est pas fermée, alors elle ne sert à rien.

      Ca ferait même carrément bizarre de voir un vendeur argumenter sur la clef.

      Ensuite, je n’ai jamais dit qu’on n’était PAS censé offrir un cadeau à l’abonnement. Je dis juste que ça doit être secondaire. Et que ce n’est pas le cadeau qui devrait faire s’inscrire le membre.

      Dans une newsletter, il n’y a rien à vendre, jamais, aucun produit. La finalité de la newsletter est d’annoncer les articles sur le blog. Ensuite on sort complètement du mail et c’est le blog qui fait le travail.

      Ce que je trouve navrant, c’est que tu n’écoutes et ne retransmets qu’un seul son de cloche. Sans t’interroger sur les bienfondés de ce que tu pratiques. Et surtout sans émettre quelques réserves…

      Tu es dans le blogging depuis une année. Le concept de newsletter a au moins 60 ans. Sa traduction française est « lettre d’information ». Et sa finalité est multiple. Encore aujourd’hui.

      Dans les années 80, à l’heure où Internet n’existait pas, l’abonnement a une newsletter se payait très cher. Car les informations qu’elles contenait étaient de très grande valeur.

      J’ai encore des classeurs remplis de NL que je payais 49 FF pièce à l’époque.

      De nos jours, il est recommandé de ne plus jamais employer ce terme car les gens ne les ouvrent même plus s’ils voient ce mot.

      Ca n’empêche pas de grosses entreprises de vendre et de proposer des espaces de pub via ce canal. Inscris-toi à celle de WebRankInfo, et tu verras.

      Tout ça pour dire qu’il n’y a pas qu’une seule stratégie de valable. Il y en a plein. Et la moindre des choses, c’est au moins d’en tester plusieurs avant d’en choisir une, de la défendre bec et ongles et de prendre de haut ceux qui ont l’audace de la contester.

      Il y a aussi beaucoup de gens qui réussissent sur Internet. Surtout parce qu’ils sont là depuis un peu plus de 5 mois, et qu’ils ont testé pas mal de trucs, et essuyé pas mal de plâtres.

      Certains affichent des expériences de plus de 10 ans dans le domaine du marketing PRATIQUE sur le web, et leurs conseils peuvent certainement servir à un grand nombre de débutants en blogging.

      En ce qui me concerne, j’ai testé et employé beaucoup de systèmes pour vendre sur Internet depuis 1999, et j’ai suivi beaucoup de personnes qui étaient (et sont encore) de vrais génies dans leur domaine.

      Je n’ai jamais pour autant considéré une stratégie meilleure qu’une autre à venir. Tout comme je n’ai jamais considéré une méthode particulière comme parole d’évangile. Le propre de cette activité, justement, c’est de toujours avancer et évoluer, et comme le disait Karim, de ne surtout pas rester bien au chaud dans ses chaussons.

      Ce dont je parle dans cet article est issu de mon expérience. Et de celle d’au moins 4 autres marketers qui emploient cette stratégie avec succès depuis plus de 5 ans.

      Ce n’est pas nouveau. Je me base sur ce qui existe déjà, tout en apportant un regard interrogateur, logique et nouveau sur le concept original.

      Ce n’est pas parole d’évangile. Chacun est libre d’adhérer ou pas à cette stratégie (ou à une autre). Et chacun est libre de donner son opinion dessus. C’est justement le but de ce genre d’article :

      Remuer un peu la fourmilière des idées reçues. Pour faire réfléchir les gens. Pour leur offrir d’autres perspectives. Et leur donner ainsi la possibilité d’améliorer leurs résultats. Libre à chacun de faire ce que bon lui semble avec ces informations.

      Et restons zen. L’objectif est d’avancer. Pas de se bouffer le nez :)

      Bonne journée

      Yvon

      • « Mouai » encore une fois.

        D’abord je n’ai pas voulu être catégorique, je ne le suis d’ailleurs pas ;)
        J’aurais peut-être dû dire dans MA newsletter je ne vends rien. Si d’autres veulent vendre des trucs et donc travailler différemment, libre à eux. Je sais juste que MOI je récolte des emails pour que les abonnés lisent mes articles. Ça me permet d’avoir un lien de PLUS (parce qu’il y a aussi twitter, facebook, …) avec mes lecteurs. Mon cadeau est vu dans une optique « bonus », « plus ».

        Ce qui me dérange dans ton article c’est surtout que tu sembles (peut-être sciemment) confondre newsletter et liste pour vendre. Pour moi ce sont deux choses totalement (mais alors complètement) différentes. La première est un outil pour les lecteurs et pour moi, pour garder le contact, pour promouvoir mon blog et mon style, pour faire du « made in kate ».
        La seconde est faite dans un but plus commercial avec des follow up et un cadeau d’ouverture adéquat et spécifique.

        Ensuite quand tu me parles de ton expérience certes, soit. Mais peut-être que ce qui marchait dans les années 80 (je n’étais pas née…) marche différemment en 2011. Attention je ne dis pas tes techniques ne marchent pas ! Je dis qu’il y en a sûrement d’autres, que tu n’as peut-être pas testées et qui sont juste différentes :)

        Bref comme tu dis, on n’est pas là pour se prendre la tête, je voulais juste réagir à ce que tu disais du haut de mes 12 mois d’expérience (oui seulement mais bon, j’espère que ça me donne quand même le droit à la parole :P).

        • Ce qui me dérange dans ton article c’est surtout que tu sembles (peut-être sciemment) confondre newsletter et liste pour vendre. Pour moi ce sont deux choses totalement (mais alors complètement) différentes. La première est un outil pour les lecteurs et pour moi, pour garder le contact, pour promouvoir mon blog et mon style, pour faire du « made in kate ».
          La seconde est faite dans un but plus commercial avec des follow up et un cadeau d’ouverture adéquat et spécifique.

          :D

          Oui c’est vrai que je ne sais pas vraiment faire la différence entre une newsletter qui informe et un mail pour vendre. Après tout, je n’en ai testé que dans 14 niches, et n’en envoie que 278 exemplaires par mois réparties sur 42 listes. Ca demande certainement un peu plus de tests, tu as raison.

          Allez je te taquine.

          Une newsletter ne vend en général rien. Elle informe (NEWS –> Infos. LETTER : Lettre)
          Elle donne soit des infos de base, soit elle dirige VERS une destination sur Internet.
          Et en cela, chaque lien doit être optimisé pour que cette fameuse newsletter atteigne bien sa cible.
          Un clic, c’est une action. Le copywriting sert à faire mieux agir les gens.
          C’est le domaine de mon blog, donc crois-moi, je sais de quoi je parle.

          Ensuite quand tu me parles de ton expérience certes, soit. Mais peut-être que ce qui marchait dans les années 80 (je n’étais pas née…) marche différemment en 2011. Attention je ne dis pas tes techniques ne marchent pas ! Je dis qu’il y en a sûrement d’autres, que tu n’as peut-être pas testées et qui sont juste différentes

          Je ne parlais pas que de mon expérience. Loin de là. Je parlais surtout de l’expérience de dizaines d’autres marketers qui réussissent sur Internet depuis une bonne décennie.

          Et justement, ce qui marchait en 2000 (en 80, Internet n’existait pas) ne fonctionne plus de la même manière maintenant. C’est justement l’objet de cet article. Et cette stratégie de donner un ebook pour inscrire les gens à sa liste nous arrive tout droit de cette époque. ;)
          Comme la pop-up, d’ailleurs…

          Et c’est pour avoir testé ces différentes approches plus d’une fois que je me permets de pondre cet article sur ce sujet. Parce que je sais de quoi je parle et parce que je sais aussi que des personnes comme Karim et Stéphane, et comme d’autres qui passent par ici incognito (mais que je vois malgré tout ;) ) vont prendre cette stratégie en compte et la tester. Ce qui donnera certainement naissance à de nouvelles manières d’aborder le marketing par email.

          C’est comme ça qu’une poignée de marketers plus ou moins influents avancent depuis 10 ans : En testant.

          Et si de nouvelles manières d’agir ne me conviennent pas, soit parce que je n’ai pas les moyens de les appliquer, ou parce qu’elles vont à l’encontre de mes convictions, et bien je passe pour ce coup-ci (C’est le cas de la vidéo-page-de-vente, qui donne parait-il d’excellents résultats mais que je ne peux pas mettre en place en ce qui me concerne pour des raisons de mal de crâne et de temps perdu).

          Et j’engage bien évidemment quiconque à en faire de même, mais surtout à ne pas foncer tête baissée vers une stratégie sans en avoir testé d’autres.
          Chacun sa sensibilité et son approche du marketing. C’est ce qui fait la diversité de ce métier que j’adore.

          je voulais juste réagir à ce que tu disais du haut de mes 12 mois d’expérience (oui seulement mais bon, j’espère que ça me donne quand même le droit à la parole :P).

          Réagir dans les commentaires d’un article c’est quoi si ce n’est le droit à la parole ?
          Je t’engage fortement – ainsi que quiconque – à prendre la parole pour réagir à ce que je raconte. C’est justement le but de ce genre d’article.
          Je te remercie d’ailleurs d’y être intervenue.

          Je suis parfois un peu cinglant dans mes propos – et je m’en excuse si ça blesse quelque fois, ce n’est jamais le but – mais cela a l’avantage d’être du « 100% made in Yvon » ;)

  10. Annick

    Bonjour Yvon,

    Encore une vraie analyse, pas du rabâchage moutonnier.MERCI !

    Il semble d’ailleurs que Christian Godefroy ait lui aussi changé

    récemment de tactique…

    Et oui, Yvon, je pense à toi tous les jours !!!

    Belle mission que celle que tu t’es assignée.

    Amicalement.

    Annick.

    • Bonjour Annick

      Merci de penser à moi tous les jours. :)
      C’est justement le but de ce blog.

      Oui Xtian, adapte sa technique avec le temps.
      A noter qu’il est à l’origine de cette stratégie dont je parle dans cet article. Il la pratique depuis 10 ans avec son club.
      Elle demanderait dans son cas, à être peaufinée dans la partie suivi, mais chacun ses priorités.

      Bonne journée

      Yvon

  11. Hello Yvon ! Joli article une fois de plus et je suis bien d’accord sur le fait que la plupart des personnes qui proposent leur E-Book gratuit en échange d’adresses le font mal ou de manière peu optimisée, cependant il faut faire attention à ce que les lecteurs ne croient pas que c’est une idée à oublier.

    Ce genre de pratique fonctionne à merveille si on le fait correctement.

    Il faut commencer par le faire avec un ciblage parfait, inutile d’attirer des adresses de personnes qui ne sont pas TRÈS intéressées par ce que l’on fait. Le cadeau doit donc être hyper ciblé.

    Ensuite il faut que le cadeau apporte quelque chose, on voit bien souvent des trucs offerts qui ne valent pas grand chose pour ne pas dire rien du tout. Il est important de comprendre ici que le but est d’offrir quelque chose qui va vraiment aider le nouveau prospect et le mettre en confiance. On joue sa réputation même si et surtout si c’est gratuit.

    Enfin il faut DE SUITE engager un processus de mise en confiance par email, créer une relation durable immédiatement en envoyant des emails qui eux aussi apportent quelque chose au prospects…

    Bref, je suis ok avec ton article dans le sens ou si c’est mal fait cela n’apporte rien mais il ne faut pas non plus laisser croire aux lecteurs que ce n’est pas une bonne solution si on applique les bonnes stratégies qui vont avec.

    Je sais que remettre en cause les pratiques indiscutables sont de bonnes manières de lancer les débats et tu le fais à merveille mais attention tout de même à ce que tout cela soit bien compris par tous ;-)

    Bien amicalement,

    Stéphane Colle

    • Bonjour Stéphane

      Merci pour ton intervention. L’avis d’un pro du domaine est toujours très enrichissant dans ce genre de débat.

      Je suis bien entendu d’accord à 100% avec ce que tu dis, et mes articles de la semaine prochaine recouperont en substance ce que tu abordes.

      Ce qu’il faut comprendre c’est que cet article faisait 18 pages à l’origine. Je ne pouvais décemment pas le publier tel quel, cela aurait été par trop indigeste.
      Je l’ai donc scindé en une dizaine d’articles.

      J’ai décidé d’entamer la série par cet article volontairement « remuant » afin d’attirer l’attention sur cet avis un peu hors norme mais aussi et surtout pour provoquer des réactions en commentaires, ce qui me permettra de peaufiner mes différents articles de la szemaine prochaine, quitte à en faire de nouveaux pour répondre à certaines interrogations récurrentes.

      Nul doute que ce que tu y découvriras te permettra certainement aussi d’affiner ta stratégie.
      Pour le coup, on traite toi et moi du même sujet. Ca ne peut être que bénéfique.

      Bonne journée

      Yvon

      • Hello Yvon, je pensais bien que c’était traité dans la suite, ça m’aurait étonné de ta part si cela n’avait pas été le cas :-)

        On attend donc la suite !

        Merci pour ton blog qui doit rendre de grands services à beaucoup de personnes. Je reconnais d’ailleurs des lecteurs ou clients communs, n’est ce pas MarieDo ?

        Stéphane

  12. Zut alors j’ai tout faux ! ;)
    En y réfléchissant je suis assez d’accord avec toi !
    Et comme je suis débutant dans le webmarketing je vais sans doute faire plein d’erreurs. Mais d’un autre côté c’est en faisant des erreurs qu’on apprend et j’aime bien tester toutes sortes d’idées ! Des fois on a des surprises !
    Enfin les résultats pour les inscriptions à ma newsletter e-book ne sont pas très concluants chez moi. Environ 8 inscriptions contre 30 inscriptions spontanées / jour (il est vrai que ce sont encore les vacances scolaires !) Par contre, le taux de clics de ma mailing liste ebook dans les mails est deux fois supérieur.

    • Bonjour Didier.

      Oui, le format « ebook » en prend un coup en ce moment.

      Heureusement, comme je le disais plus haut, il y a de splendides moyens de le recycler pour rendre son contenu bien plus bénéfique pour tout le monde.

      Yvon

      • Oui , on commence à rencontrer ce système (inscription / ebook) un peu trop souvent sur le net (la faute à Jean WMJ ?). Trop d’ebook tue l’ebook ! (ca me rappelle une phrase que j’ai trouvé récemment : Trotsky tue le ski :D )

  13. Très intéressant ce contre-pied.

    Le débat c’est plutôt entre offrir un eBook de qualité (mais vraiment) et offrir autre chose. Car des bons eBooks, je m’en souviens. Surtout ceux au design similaire au site et dont l’auteur a pris le soin de mettre une photo.

    Comme alternative, je pense qu’une formation en vidéo peut être pas mal. C’est ce que j’ai fait et je n’ai demandé aucun email. Ceux qui ont aimé ont par contre était invité à donner leur email.

    Mais je ne suis pas sûr que cette lutte contre des prospects de qualité uniquement soit une bonne chose. Le volume ça compte quand même…

    Je suis impatient de lire tes prochains articles à ce sujet!!

    :) :super:

    • Ton article tombe a pic !
      J’étais en train de réfléchir a un e-book bonus à offrir avant de créer ma newsletter mais j’avais envie de faire original.

      Ton article sur la création d’un e-book dans lequel tu suggérais d’introduire des vidéos explicatives m’avait bcp plus et je pensais m’en inspirer.

      Sinon une autre solution que j’imaginais se serait de créer une série de vidéos dont les épisodes aurait été disponible uniquement en s’inscrivant a ma newsletter. Cette « technique » pourrait avoir plusieurs avantages :
      – Si la vidéo est bonne elle pourrait devenir « virale ».
      – Elle créerai de l’attente, du « suspense », pour les lecteurs.
      – Les lecteurs viendront plus facilement sur le blog en question pour savoir si la suite est disponible.

      Qu’en penses tu ?

      • Bonjour Karym

        Oui tu as tout bon quand tu parles de série de vidéos.
        En fait, dès qu’on emploie le mot « série », alors on est sur le bon chemin.
        J’en parlerai longuement la semaine prochaine.

        Et la création d’un ebook tel que je l’avais abordé dans l’article que tu cites était bien un ebook à VENDRE. Pas à donner. C’est bien différent :)

        Yvon

    • Bonjour Ling-en

      La formation en vidéo est en effet une très bonne idée, reprise par beaucoup.

      Et ta manière de procéder (visionnage de la vidéo + inscription après, si le prospect a aimé) ça c’est très très intelligent. Je me le note dans un coin.

      Et ta phrase :

      Mais je ne suis pas sûr que cette lutte contre des prospects de qualité uniquement soit une bonne chose. Le volume ça compte quand même…

      …m’a franchement interpellé. J’y pense depuis une heure.

      Je vais me la noter aussi dans un coin, car elle est très importante et constitue une objection majeure à cette stratégie que j’expose ici.

      J’ai quelques idées pour un article à part entière.

      Merci de m’avoir parlé de cette piste.

      Bonne journée

      Yvon

  14. Bonjour Yvon,

    j’ai beaucoup rigolé quand j’ai lu cet article car je m’y suis retrouvé autant du côté donneur de cadeaux que receveur.

    J’ai déjà eu l’expérience de forcer à tout prix par popup l’inscription en échange d’un ebook et ensuite j’ai adhéré à Aweber, j’ai donc demandé à ces 360 personnes de venir s’inscrire pour recevoir mes courriers, 9 l’ont fait !

    J’en ai déduis que finalement cette méthode n’était pas la bonne non plus et en réfléchissant sur le sujet, je me demande si on ne doit pas donner le contenu de son ebook par un sites de membres, c’est à dire couper l’ebook sous forme de messages qui seront distribués en plusieurs fois, le tout couplé à de l’information, des offres …

    Avec cette méthode, bien que je l’ai à peine testé, je pense que l’on va rester plus longtemps en mémoire du visiteur

    Patrick

    • Bonjour Patrick

      Oui tu as raison, bien entendu.
      Pour toutes les raisons que j’ai déjà exposées dans les commentaires ci-dessus.

      Yvon

  15. Je pense que tu as raison si et seulement si l’ebook n’est pas utile dans le temps et si on ne reste pas dans l’esprit de ses membres.

    En ce qui me concerne, j’ai longtemps juste envoyé mon flux RSS par mail, mais je procède différemment maintenant. Mon ebook est d’une qualité et d’une utilité suffisante pour que des gens me disent y revenir régulièrement et s’y référer en cas de problème (notamment parce que je l’ai construit pour répondre aux problèmes des débutants, ma cible).

    De plus, j’envoie chacun de mes articles mais en expliquant pourquoi il faut aller le lire, et en plus de ça je suis en train de construire une liste de follow-ups qui apportent de la valeur en plus.

    Je pense que mes membres aiment plutôt ouvrir mes emails : j’ai de très bons taux d’ouverture, mais quand j’ai fait un sondage pour voir s’ils préféraient un mail par semaine ou chaque article immédiatement, plus de 80% ont répondu qu’ils les voulaient immédiatement !

    Donc offrir un ebook et laisser tomber les gens après, c’est effectivement contre-productif, mais je pense que si tu continues à leur apporter beaucoup de valeur, ça peut être un moyen d’attirer quelques personnes au départ.
    Les gens qui ne voulaient que l’ebook au départ se désinscrivent très rapidement, et ce n’est pas grave, c’est le jeu, ce qui compte pour moi ce sont qui restent ;)

    • Salut Laurent

      100% d’accord avec tout ce que tu as dit dans ton commentaire.

      Le livre dont tu parles s’apparente donc plus à un OUTIL dont tes membres se servent régulièrement.

      En cela, je te dis bravo, car on s’approche pile poil de ce dont je parle la semaine prochaine (jeudi). Je vais télécharger ton livre si possible, et ne manquerai pas de le citer en référence si tu en es d’accord.

      Je ne peux également qu’être d’accord avec toi concernant ta manière de prévenir tes membres par mail. Moi je choisis de tout leur donner dans le mail pour des raisons que j’ai déjà expliquées. Et malgré ça, le 1/3 viennent lire l’article sur le blog.

      Les gens qui ne voulaient que l’ebook au départ se désinscrivent très rapidement, et ce n’est pas grave, c’est le jeu, ce qui compte pour moi ce sont qui restent

      Comme je disais à Ling-en plus haut, cette idée est décidément très intéressante. Il faut vraiment que je mesure tout ça.

      Quel pourcentage restent, et surtout combien de temps, si tu le sais ?

      Yvon

      • Hello,

        Bien sûr, tu peux citer mon guide en référence. Je ne l’ai pas vraiment conçu au départ comme une référence à laquelle on peut se reporter régulièrement, mais comme solution aux problèmes les plus fréquents des débutants. Je pense simplement que ces problèmes sont en réalité récurrents, et donc que les lecteurs s’y réfèrent quand ils en ont besoin.

        Je pense à envoyer tout mon article par mail éventuellement, c’est quelque chose que je dois tester très prochainement comme pas mal d’autres choses (notamment des alternatives au pop-up). Je finis mes études demain et je bosse là-dessus après :D

        D’après ce que j’ai pu voir, environ 10% se désinscrivent (ce qui reste raisonnable je pense). Concernant le temps je ne sais pas précisément, mais je peux regarder sur les 120 désinscrits que j’ai actuellement (je les supprime régulièrement) :
        33 se sont arrêtés après le 1er follow-up (le guide)
        21 de plus après le 2ème follow-up (un podcast)
        21 de plus se sont arrêtés avant le dernier follow-up (qui arrive 2 semaines après l’inscription)
        Ce qui fait donc 95 sur 120 qui se désinscrivent en moins de 2 semaines, dont la majorité après les 2 bonus (2 premiers jours). Je pense donc qu’ils se sont principalement inscrits pour les bonus, voire n’aiment pas le rythme d’envoi des articles.

  16. J’adore ces sujets polémiques qui amènent un flot de commentaires !
    Malin le « Yvon » !

    on a déjà parlé, l’e-book n’est qu’un moyen, il faut savoir ce qu’on veut faire ensuite…
    Oh, tiens j’offre 6 livres aujourd’hui, rien que çà … mais pourquoi ? même pas pour recevoir des adresses d’abonnés, juste pour le plaisir de partager !

  17. Hello Yvon,

    tu es vraiment diabolique… mais quel talent ! :super:

    Ce seul article suffit à se dire : « bon alors avant de faire comme les autres, j’arrête tout, je m’assois et je réfléchis tranquillement à la manière de procéder pour MON truc à moi ».

    Tu décris un schéma qui a bien fonctionné mais qui s’use faute de qualité et/ou d’originalité et aussi à cause de la surabondance. Disons que ça peut encore pas mal fonctionner avec les « nouveaux arrivants » sur Internet.

    Mais si on est là depuis un certain temps, il suffit peut-être d’observer comment nous réagissons nous-mêmes pour savoir que nous ne percevons plus ce schéma de base « échange email contre ebook cadeau » comme quelque chose ayant une véritable valeur (enfin une valeur suffisante).

    C’est bien rare que je m’inscrive quelque part maintenant sur la seule promesse d’un ebook en cadeau, je n’ai absolument plus le temps de les lire donc ça s’empile sur mon disque dur pour rien. Ou alors ce sera pour exercer une veille.

    Parce que nous avons bien compris aussi que la véritable valeur devra s’acheter à un moment ou à un autre. On n’apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces ! ;)

    Mais quand je vois la valeur de ce que tu nous donnes tous les jours, je me sens prise d’un vertige… la barre est vraiment haute ! Ceci dit, tu as parfaitement réussi ton objectif : comme je le disais ailleurs, pour peu que la notification pour l’article du jour n’arrive pas, fatalement je me dis « tiens et comment va Yvon ? » et je viens voir. :)

    Tout à fait d’accord avec toi sur l’idée qu’offrir un cadeau doit rester un acte totalement désintéressé sinon ce n’est pas un cadeau. Le truc que je préfère c’est quand on nous dit « cadeau gratuit » ! Savoureux non ? :hin:

    Du pain sur la planche donc…

    Et dis-donc, c’est quoi ce petit zoiseau dans mon ordinateur ? C’est chez toi ?

    Alexandra

  18. Salut Yvon

    Quel débat. Une nouvelle fois tu crée un débat polémique duquel sort un flot de commentaires intéressants, contradictoires, ou chacun y va de sa propre expérience. :super:

    Pour ma propre expérience:

    En 2005, j’offrais un e-book sur une page de capture html simple. Le référencement n’était pas suivi, à peine une centaine de liens postés ci et là. Cela me donnait une vingtaine d’inscription par mois, mais avec un taux de désinscription très très faible car dans les newsletters, je reprenais un par un tout les points abordés dans l’e-book, mais de façon beaucoup plus détaillée.

    Depuis quelques mois, je propose 4 produits offerts. J’ai une moyenne de 3 inscription/jour, avec toujours un taux de désinscription très faible. Mais là, je rencontre un autre problème, c’est que 1/10ème des inscriptions n’est pas validée. Les personnes sont apparemment intéressées puisqu’elles s’inscrivent, mais ne confirment pas. Peut-être un problème avec mon 1er message qui finit en spam, il va falloir que je m’y penche.

    Pour l’e-book, je suis donc satisfait, même si je commence à m’intéresser de très près à la vidéo, plus simple et moins lourde à consulter pour les internautes.

    Ce que je retiens de mon expérience, c’est qu’en assurant une continuité entre l’e-book et les newsletters, les prospects ont l’air de s’y retrouver.

    Là ou je te rejoins, c’est que des milliers de personnes offrent des e-books, et qu’effectivement, tout le monde doit avoir toute une bibliothèque virtuelle stockée sur son disque dur (moi de même).

    Mais il y en a certains que je consulte régulièrement lorsque j’aborde un travail spécifique. Par exemple là, je vais devoir vérifier pourquoi 1 personne sur 10 ne s’inscrit pas, je vais reconsulter tout les e-books que j’ai sur le mailing, la liste de prospects…

    Lorsque je recherche de nouvelles sources de trafic, je consulte tout les e-books que j’ai en rapport avec cela.

    Donc c’est vrai qu’on a tous une bibliothèque sur notre PC, mais je pense quand même qu’une bonne partie des personnes les consultent à plusieurs reprises.

    Voilà ma petite analyse personnelle.

    J’attends la suite de cette série d’articles qui me paraît déjà très intéressante.

    Thierry

    • Merci pour ta réponse Yvon.
      J’avoue que je suis un peu déboussolée…car cette stratégie est contraire à ce que Christian Godefroy enseigne dans son cours.

      Je veux être sûr de bien comprendre : en fait tu préconises de proposer la newsletter (qui ne doit pas s’appeler newsletter) sans mentionner le cadeau. Le cadeau, c’est la surprise ?

      • Catherine, je te conseille d’attendre quelques jours avant de te prononcer sur cette stratégie.

        La semaine prochaine sera bien plus explicite à ce niveau. Cet article n’est que le début de l’opération.

        Tirer d’ores et déjà des conclusions sur quoi faire à ce niveau, c’est trop tôt. :)

        Bonne journée

        Yvon

  19. Guy

    Je suis à la fois d’accord et pas d’accord.

    D’accord parce qu’effectivement un VRAI cadeau n’attend rien (sur l’instant) en échange… et parce que « l’astuce » est maintenant vraiment éculée comme le souligne fort bien Alexandra.

    Pas d’accord car en fonction de son secteur, l’e-book gratuit peut (peut-être) être un « révélateur ».
    L’e-book que j’offre est écrit (et offert donc) pour faire prendre conscience (du moins je l’espère ainsi) à mes lecteurs qu’il ne suffit pas de mettre un écriteau MAISON A VENDRE pour trouver un acheteur potentiel. J’énonce 12 principes quasi-immuables, de manière sybilline certes mais je ne puis là tout expliquer, dans l’espoir que le lecteur voudra en savoir beaucoup plus. Les explications se trouvant dans mon livre…… vous devinez ma stratégie.
    Votre avis me serait précieux si vous-même (et certains de vos lecteurs) consentiez à accorder quelques minutes de votre temps à visiter mon blog, vous inscrire pour recevoir mon très précieux « cadeau »… et me faire part de votre ressenti.
    A charge de revanche, bien sûr

    • Bonsoir Guy

      J’ai téléchargé et lu ton ebook.

      Je me permets donc de te donner mon avis, comme tu me l’as demandé :

      Je trouve que c’est exactement le type d’ouvrage totalement inutile pour créer une vraie relation avec tes membres.

      Et il représente pile poil ce dont je parle dans cet article…

      C’est un ebook qui ne fait que survoler la question. Une sorte de micro-teasing, ne servant qu’à annoncer ton produit payant.

      Tes 12 principes sont une excellente base en négociation immobilière, mais qu’as-tu donné à tes prospects avec ce livre en dehors d’énoncer ces principes ?? Combien se souviendront de ton livre dans 3 jours ?

      C’est ce que j’appelle « enfoncer des portes ouvertes ». Je reviendrai en détail sur le concept dans un des articles de la semaine prochaine.

      En gros, c’est annoncer des trucs que tout le monde sait, sans développer une technique qui permet d’expliquer comment faire pratiquement.

      Je ne sais pas ce que tu as prévu de faire ensuite comme système de sensibilisation par mail, mais moi, je virerais de suite cet ebook, et je le transformerais illico presto en 12 emails détaillés.

      Chaque principe énoncé au début du mail, et une explication détaillée du principe avec des exemples dans le corps du mail, et une annonce du principe suivant à la fin. Histoire de créer une vraie relation avec les personnes intéressées.

      Et à la rigueur, à l’issue du 12ème mail, tu annonces ton produit qui contient X principes supplémentaires.

      Là, en l’état actuel des choses, je ne vois pas comment tu vas pouvoir « envahir » l’esprit de tes prospetcs avec ce type d’ebook.

      Mais tu as peut-être une stratégie bien huilée qui fonctionne déjà ?

      Bon courage et merci pour ton intervention quoi qu’il en soit.

      Yvon

  20. Merci Yvon, super article !
    Je suis en train de fignoler mon premier guide numérique gratuit, et je me demandais si ça valait le coup de le publier gratuitement en ligne plutôt que de ne le proposer qu’en exclusivité à mes abonnés.
    J’ai décidé tout de même de le publier et de le laisser à la disposition de tous.
    Et ce ne sera que le premier d’une série.

    En retour, j’espère que la viralité du livre me permettra de trouver des sponsors pour que je puisse être rémunéré pour cette activité très très chronophage (surtout pour des livres gratuits de plus de 70 pages avec un travail sur le graphisme et des partenariats avec des chercheurs académiques…)

    • Bonjour Jérôme.

      Je pense que tu te fais des illusions sur la « viralité » d’un livre électronique…

      A moins de le distribuer dans les universités ou de t’acoquiner avec des profs, c’est rarement l’utilisateur final qui transmet ce genre d’ouvrage. A moins de le vendre. Ou qu’il soit intéressé au trafic provoqué par le livre en question.

      • Oui je suis bien placé pour savoir à quelle point c’est dur de « buzzer ».

        A part les vidéos humoristiques, je ne sais pas trop ce qui peut encore buzzer aujourd’hui. Quand je parle de buzz, c’est le fait que la production numérique se diffuse tel un virus, un acte « passif » pour le créateur.

        Après, en étant actif, par des partenariats et du travail, on peut obtenir une ampleur intéressante je pense.

        D’après toi, quels sont les supports, les productions numériques qui buzzent réellement aujourd’hui si le e-book est « mort » de ce côté ?

  21. BK

    Yvon, re,

    Première leçon du jour : la qualité d’un article se mesure à la quantité de commentaires qu’il suscite. Aujourd’hui, tous ces commentaires ont indéniablement contribué à mettre pas mal d’idées en place dans ma citrouille.

    Deuxième leçon : la principale « idée bien mise en place », c’est que l’ebook gratuit lambda n’est pas ce qu’il faut enfiler au bout de l’hameçon. Ce qu’il faut y mettre, c’est la promesse d’un service d’information et de formation gratuit sur la durée. Et quand ça mord, paf : on achève le prospect avec un cadeau de bienvenu qui ressemble à quelque chose.

    Troisième leçon : plutôt qu’un cadeau ponctuel, un ebook ponctuel ou même un article ponctuel, développer le concept des séries. Les séries créent du suspens, fidélisent et débouchent plus facilement sur des ventes.

    Ce que j’avais prévu de faire n’était d’ailleurs pas très loin de tout ça. Bon OK, j’offrais l’ebook cadeau classique (oublions), mais je mettais aussi en avant l’accès à des « grands dossiers du mois », à d’autres ebooks gratuits périodiques, à des audios et vidéos, et bien sûr à la newsletter.

    En fait, j’étais plus ou moins en train de me demander si cette offre à prises multiples ne comportait justement pas trop de cadeaux, et s’il n’aurait pas été plus judicieux de faire payer une partie d’entre eux à petit prix ? J’attendrai donc la suite de tes articles pour remettre cette question en question.

    Tout cela étant dit, je me suis fait une autre réflexion en lisant ces commentaires, à savoir que le système des ebooks cadeaux ne commençait probablement à s’user que dans le milieu des marketeurs internet, débutants ou non, mais qu’en dehors de ce milieu, et notamment chez les professionnels de pas mal de secteurs, qui, eux, débarquent à peine sur le Net, il faut au contraire tout leur apprendre ! Les ebooks et à quoi ça sert, ils connaissent à peine (en France) ! Et je ne parle pas du grand public fraîchement arrivé et qui sait à peine utiliser Google !

    Bref, l’ebook viral doit quand même avoir de beaux jours devant lui dans notre pays. Mais il n’empêche que la stratégie que tu viens de commencer à nous dévoiler semble largement supérieure.

    Alors, le mantra du jour que je me donne à méditer sera : « à suivre… »

    Bernard

    • Salut Bernard

      Idem que ce que j’ai répondu à Jérome ci-dessus : La viralité d’un ebook n’est plus ce qu’elle était.

      Je pense qu’elle est devenue autre chose. Par exemple la possibilité de passer des partenariats avec d’autres acteurs de ta thématique, qui vont alors proposer ton ebook à leur liste comme valeur ajoutée. Bien sûr la version de l’ebook en question devra être agrémentée de liens vers le site du partenaire.

      Et quoi qu’il en soit, le souci de « l’oubli » de l’existence et de la provenance dudit ebook reste entière. Même (et surtout) quand on débute sur Internet.

      Imagine par contre une sorte de club où le membre peut venir, et peut consulter quand il veut une cinquantaine d’ebooks dans la thématique qui l’intéresse. Une sorte de bibliothèque virtuelle, avec un index détaillé. Et imagine que tu dises à tes membres que justement, tu comptes rajouter une dizaine d’ouvrages par mois, pour enrichir la base de connaissance de ce club…

      Ce qui fait que la viralité ne vient plus de l’ebook en lui même mais plutôt de l’ENDROIT où tu peux le consulter avec des dizaines d’autres…

      Cette manière de procéder me semble bcp plus actuelle et pérenne que le bon vieil ebook qui ne fait que passer dans la vie du prospect…

      En gros, plutôt que de télécharger et stocker un ebook sur ton ordinateur, tu viens le consulter dans un endroit dédié.

      Yvon

      • BK

        Bonsoir Yvon,

        Aaaargh ! Vas-y molo avec mon coeur de débutant ! Tant d’idées révolutionnaires au kilomètre carré, je ne sais pas s’il va résister !

        la possibilité de passer des partenariats avec d’autres acteurs de ta thématique, qui vont alors proposer ton ebook à leur liste comme valeur ajoutée. Bien sûr la version de l’ebook en question devra être agrémentée de liens vers le site du partenaire.

        Déjà ça ! C’est un petit peu (pas tout à fait mais pas loin) ce que je m’apprêtais à faire. Je viens tout récemment de m’acoquiner avec l’ancienne directrice de la régie pub du groupe de presse pour lequel je travaillais. Elle démarcherait ses annonceurs favoris pour leur proposer un ebook sur un thème en rapport avec les produits qu’ils veulent promotionner ; ebook dans lequel on collerait évidemment la pub et les liens qui s’imposent.

        Mais alors, en combinant (ou non) cette idée et celle du club de lecture bibliothèque, là c’est, aie ! aie ! aie !, mais c’est la bombe atoooomique !

        Ne nous emballons pas trop quand même, parce que 10 ebooks par mois, comme tu sembles le suggérer !!! Aie ! Aie ! Aie ! ma parole, tu veux ma mort ou quoi ? Je viens de m’en farcir 20 en un an, c’est déjà pas mal ! Mais plus, sur la tête de ma tête : je craque ! La vérité : c’est pas un club, c’est un cimetière !

        Bernard

        • Bonsoir Bernard

          Ben alors, tu dors jamais toi ou quoi ? :hin:

          Ne nous emballons pas trop quand même, parce que 10 ebooks par mois, comme tu sembles le suggérer !!! Aie ! Aie ! Aie ! ma parole, tu veux ma mort ou quoi ? Je viens de m’en farcir 20 en un an, c’est déjà pas mal ! Mais plus, sur la tête de ma tête : je craque !

          Ce qui est cool avec ce concept, c’est que ce n’est même pas obligé qu’ils soient tous de toi !

          Vu que tu argumentes sur l’ENDROIT, alors celui-ci peut contenir des livres qui viennent d’auteurs différents. Il faut juste veiller à la qualité des livres choisis.

          Yvon

      • Hello Yvon, tu lis dans mes pensées maintenant ? Lol ! C’est justement ce que je suis en train de préparer, on travaille dessus depuis quelques mois et on va bientôt tout déménager pour utiliser un système d’espace membre avec le contenu gratuit…

        En fait on va tout optimiser et uniformiser, que ce soit des formations payantes ou gratuites tout se passera en ligne avec un portail dédié aux membres…

        J’attends donc la suite avec impatience pour voir si tu as de bonnes idées que je pourrais reprendre.

        A très vite.

        Stef

  22. 4h18

    Au départ, j’avais cru que ce site était encore l’un de ces puits sans fond, repère de tous les marketeux débutants qui veulent t’apprendre à bloguer alors qu’eux même ne sont là que depuis quelques mois.

    J’avoue que j’avais un peu parcouru en biais le truc.
    Après quelques articles, j’ai l’impression que non, le fond semble plus sérieux.

    Mais diantre, que tes articles sont loooooooooooong ! J’avoue avoir parfois du mal, ce qui dommage, parce que ça semble valoir le coup.

    En tout cas, moi qui suis anti-cadeaux à la con, j’avoue que là, pour le coup, je suis heureux !

    Pour rester dans la théma de l’article, si vous faites un ebook, de grâce, évitez de reprendre tout ce que l’on peut trouver aisément sur la toile, évitez de donnez des conseils que vous ne sauriez appliquer, et surtout, évitez de vous faire passer pour un expert, surtout si vous débutez.

    Si cela peut passer avec un public de novice, le moindre blogueur un tant soit peu avertis (éveillé) va vite découvrir le truc, et là, votre pseudo notoriété en prend un drôle de coup.

    • Bonjour,

      Peut-être qu’il ne faut pas présenter l’e-book comme étant un cadeau, dès le départ. Plutôt comme une offre (un peu plus que nécessaire) non payante, en échange de l’adresse e-mail.

      À condition que la valeur apporte soit tellement importante, que l’échange soit largement justifié.

      Amicalement,

      Sorin

  23. Salut Yvon,

    Merci pour cet article qui amène la réflexion.
    Apparemment pas mal d’idées ont été données la-haut.
    Pour ma part, je me demandais justement comment améliorer l’attrait de ma newsletter autrement que par un ebook. L’idée de la série à suivre après l’inscription est un véritable cadeau. Idée géniale.

    Par contre je pense que la présentation à son importance.
    Au lieu de dire « si tu veux mon cadeau, inscrit toi à ma newsletter », il serait plus honnête de dire : « inscrit toi pour recevoir plein d’informations nouvelles chaque semaine. De plus, pour te remercier, je t’enverrai un cadeau pratique (suivi, « surprise » d’une série d’autre cadeaux).

    Je vais donc revoir ma stratégie, car en tant que débutant moi même, j’étais bien sûr parti sur l’offre d’un ebook comme je l’avais appris pour recevoir ma newsletter. Quel plaisir d’apprendre.

    Alors à jeudi pour la suite

    Fabrice

    • Salut Yvon et merci pour ton article,

      Je vais suivre avec grande impatience tes solutions alternatives aux Ebooks gratuits car je me posais justement cette question.

      je pense néanmoins qu’il est plus facile de convaincre quelqu’un que tu as « forcé » à s’inscrire sur ta mailing list sur un coup de tête 4 mois plus tard que d’attendre que de bâtir une liste de convaincus.

      Les fans du site n’auront d’ailleurs pas besoin de mailing-list, ebook ou pas. Mais le curieux, il faut pouvoir le recontacter par la suite, donc il faut la priorité à son adresse Email.
      Si on ne le fait pas, son intérêt pour nos produits n’aura duré que le temps de sa visite…

      Je pense qu’il est par contre très intéressant de travailler sur un type de « cadeau » différent de l’ebook (mais radicalement différent quoi), car au bout d’un moment (et ce moment semble proche) l’ebook ne suffira plus à les convaincre de s’inscrire !

      C’est déjà la surenchère au contenu, donc la dévaluation de l’information de l’ebook !!
      Je pense qu’il faut partir sur des pistes différentes et j’ai vraiment hâte de voir tes articles de lundi !!
      Tu vois, je ne suis pas inscrit sur ta newsletter mais tu m’as donné envie de revenir et peut-être plus tard de devenir un fan!

  24. Qui (de sérieux) a osé raconté qu’un EBook était viral ? qui ?

    Je veux des noms ;-)

    • Hello Emmanuel ! Je suis assez ok avec ça mais… tout dépend de ce que l’on appelle « ebook viral » et comment on le rend viral.

      Si le terme « ebook viral » veut dire que le simple fait de le lire donne envie de le partager à tous ces amis sans aucune autre incitation et que c’est sur cet unique principe « d’envie de diffuser » que l’on se base alors je suis tout à fait ok avec toi, ça doit pouvoir exister mais je n’en ai encore jamais vu lol.

      En revanche, il est tout à fait possible de rendre un ebook viral avec des stratégies adaptées. On peut très bien assurer la diffusion d’un ebook à grande échelle avec des techniques de marketing viral comme l’affiliation, ou tout autre système d’incitation qui pousse réellement la personne qui télécharge le ebook à le propager à son tour autour de lui…

      Toute mon activité internet est basée sur ce genre de concept, aucune publicité, uniquement la mise en place de concepts viraux que ce soit sous forme d’ebooks (très peu maintenant) ou sous forme de formation avec PDF et vidéos complète sur un sujet en particulier (ça marche beaucoup mieux que les ebooks seuls).

      Donc en effet, ebook viral sans incitation c’est pas facile mais le reste est très profitable. Créer des cours complets à base d’ebooks + vidéos est une solution qui fonctionne à merveille. De plus en faisant ainsi on se construit des listes hyper ciblées qui sont prêtes à acheter le produit complémentaire qui va bien avec votre formation gratuite.

      Bon je vais pas vous faire un roman maintenant mais si ça vous intéresse je peux aller plus loin dans mes explications. Faites le moi savoir et j’approfondis lol.

      Bien amicalement,

      Stéphane Colle

      • BK

        Bonsoir Stéphane,

        Mais je pense bien que ça m’intéresse ! Tu dis :

        On peut très bien assurer la diffusion d’un ebook à grande échelle avec des techniques de marketing viral comme l’affiliation, ou tout autre système d’incitation qui pousse réellement la personne qui télécharge le ebook à le propager à son tour autour de lui…

        Alors, l’affiliation OK… mais « tout autre système d’incitation », c’est quoi ?

        Ebook ou pas ebook, là n’est pas la question. Ce n’est qu’un support. Moi, c’est les « concepts viraux » qui m’intéressent. Que sont-ce ?

        Bernard

        • Ok Bernard, je vais préparer un truc sur le sujet et te tiendrai au courant quand ce sera prêt.

          En attendant pose toi les bonnes questions, qu’est ce qui intéresse ta cible ? Que peux tu leur offrir et surtout que peux tu leur proposer qui les pousserait à l’action ? Comment tu peux les aider et en même temps obtenir une action de leur part ?…

          L’important étant que tout le monde soit gagnant, c’est très important.

          Je pense que si on se pose les bonnes questions on trouve les réponses, encore faut il se les poser vraiment. Même si cela ne vient pas de suite, si tu mets le focus sur cet objectif de trouver comment pousser tes prospects ou tes visiteurs à l’action tu vas trouver le truc irrésistible pour eux.

          Si tu ne trouve pas, pose leur la question tout simplement, fais un sondage auprès de tes prospects et tu vas avoir des tonnes d’idées qui vont te venir en lisant leur commentaires ou propositions.

          Tout est à disposition, il suffit de mettre le focus sur ce que l’on veut, d’ouvrir les yeux et de demander :-)

          Oups voilà que j’écris encore un truc en longueur lol. Je vous laisse pour un bon week end ;-)

          Bien amicalement,

          Stef

  25. J’ai reçu ton article par mail car je suis abonnée à ta newsletter.
    J’attends avec impatience la suite de tes révélations.
    Merci pour ce point de vue décalé par rapport à ce que l’on entend partout.

  26. Bonjour Yvon,

    Merci pour ton article.

    J’ai sur deux blogs faits deux choses différentes. Sur aimaenergy.com les personnes peuvent télécharger une interview et sur formationquantique.com, j’annonce tout simplement l’inscription à un bulletin d’information. C’est la deuxième solution qui a le plus d’abonnés!

    Je suis d’accord avec toi, avec l’idée de membre. J’avais sur mon premier site internet (il ya deux ans) proposé un club anti-âge pour permettre aux membres de ce club d’avoir un suivi-coaching-formation (tu vois ce que je veux dire), payant, de façon forfaitaire. Je vais le remettre en piste dans quelques temps, ayant maintenant plus de moyens techniques à ma disposition avec le blog. Je regarde de près ce que tu fais et comment tu animes les choses.

    Donc merci pour jouer l’éclaireur !

    Emmanuelle
    (PS j’ai déjà reçu et transmis un e-book via le mail, sur des sujets qui ne sont pas grand public, oui)

    • Bonjour Emmanuelle
      Je me suis inscrite sur ton site mais je crois que la page « merci » est no found.
      J’aime bien ce que tu fais, peut être on pourrait prendre contact.

      Bonjour Yvon
      C’est la première fois que je viens sur ton blog bien que je t’ai vu souvent sur le blog de Cédric.
      Et bien ! c’est quelque chose ton blog ! que de choses excellentes, je reviendrais : )
      Un seul ebook en cadeau , publicitaire pour bien des sites, sûr que ça ne fait plus recette surement.
      Moi maintenant pour donner mon adresse email il faut effectivement que ce soit très intéressant.
      Personnellement sur mon site de numérologie j’offre une petite étude numérologique, ou un cours en 5 emails sur la page karmique, donc là c’est tout bon.
      Et sur mon site d’ebook j’offre …un kit de 12 ebooks ! et également la possibilité d’un cours en 5 emails. ça fonctionne bien et tous mes clients viennent de là, même si bien sûr, par exemple pour des inscriptions giveaway il y a beaucoup de non exploitable.
      Tu demandais un ordre d’idée, je dirais 80%, c’est beaucoup mais les 20% restant ouvrent les mails et achètent. Après il faut aussi des produits compétitifs et qui en donnent pour plus que leur argent aux acheteurs.
      De toute façon, google ne prenant pas en adword ce genre de site, on a pas trop le choix

      Mais c’est vrai que j’ai toujours chercher à me démarquer. ça ne m’est jamais venu à l’idée d’offrir un simple ebook !
      C’est vrai que maintenant je pense à des séries de vidéos par exemple, j’attends de voir ce que tu nous a préparé…
      Cordialement

  27. Bonjour Yvon,

    Je lis avec intérêt ce blog qui me surprends beaucoup.

    Je viens d’entendre et de mettre en pratique votre série vidéo sur le produit « Gagnez ! » et j’apprends ici qu’en fait, il ne s’agit pas de la bonne méthode. Je suis curieux d’en savoir plus. Bonne journée.

    Pierre

  28. bonjour;
    Très intéressant ces articles pour moi qui est néophyte en matière informatique et en marqueting internet.
    xezen

  29. nikih

    Je suis débutante et je ne savais pas vraiment ce qu’était un blog avant de m’inscrire à une formation,. J’essaye de suivre les conseils mais certaines choses ma choquaient et c’est la première fois que je lis des propos aussi clairs! Merci de partager ce point de vue.

  30. Bonjour Yvon,

    Je viens de lire cet article très intéressant et j’aurais souhaité pouvoir lire les suivants concernant le même sujet.

    Mais je n’ai pas réussi, ni avec la catégorie et encore moins avec les dates des articles.

    Donc j’espère t’apporter une idée pour améliorer ton blog.

    Thierry

    • Salut Thierry

      OK, merci de m’avoir prévenu. On ne peut pas penser à tout !

      Voilà tu peux lire le suivant et le précédent maintenant :)

      Les liens sont en bas de chaque article.

      Bonne journée

      Yvon

      • Il évident que l’on ne peu pas penser à tout.

        Bravo pour ta rapidité. :super:

        Bon OK ! Rien d’étonnant vu ton Professionnalisme ;)

        Merci Yvon

  31. Bonjour Yvon,

    :super: Voilà un article judicieux (et qui va à l’encontre de tout ce que j’ai appris dans une formation « pro ») dont j’apprécie particulièrement l’humour quelque peu « grinçant » ;)

    Question (simplette peut-être…) : fais-tu une différence entre des « membres » et des « abonnés ». A l’écrire je pense que les premiers sont a priori plus « actif »s que les seconds…non ?

    J’attends la suite avec impatience pour voir ce que tu proposes de mieux que l’ebook gratuit (une formation ? un jeu ? un mini-coaching ? une vidéo ? …)

    A ton succès cher « blogueur » pro parmi les pros ! Et ne change rien à ton style… :hin:
    A très bientôt,
    Michèle
    PS : en petite blogueuse, j’hésite à faire ton test, ma liste n’étant pas encore très « fournie » je crains d’en perdre trop au passage…

    • Bonjour Michèle

      Ta question est très intéressante.
      La réponse tient en peu de mots :

      On est abonné à quelque chose (une lettre, un courrier, des articles)
      On est membre d’un groupe (club, blog, association)

      Un groupe est constitué d’autres personnes, et qui dit d’autres personnes dit partage, échange, etc.
      Un abonnement à une newsletter, à des articles, à un blog, c’est à sens unique. le blogueur envoie, l’abonné reçoit. Point.

      Bref, il vaut mieux utiliser « membre » ;)

      Pour la suite, j’aimagine que tu l’auras trouvée dans les articles qui suivent celui-là ?

      Bonne journée à toi et merci pour ton commentaire sympa.

      Yvon

      • Oui, j’ai trouvé la suite et vais de ce pas me pencher sur la création d’une zone « membres » sur mes blogs ! :super: le tout après cela est de savoir les faire vivre comme il se doit. Si tu as des conseils d’efficacité sur le sujet…Merci d’avance :haha:

  32. Bonjour Yvon,
    Ca fait un moment que je ne suis pas passée par ici (je suis en vacances) et je suis tombée sur cet article tout-à-fait par hasard (en cherchant un ebook pour mon kobo).

    Ton point de vue est très intéressant et va à contre-pied comme souvent. Les commentaires m’ont aussi beaucoup appris.

    J’aime beaucoup ton analyse sur la différence entre « membre » et « abonnés ».

    Je pense justement à ouvrir mon espace membre et je cherche comment faire ça au mieux. Je pense que tes articles de la semaine suivante vont m’aider.

    A plus tard!

  33. Gabrielle

    Bonjour Yvon,

    Je découvre ton blog et je trouve ton contenu vraiment percutant. Tu présentes les sujets comme je ne les aies jamais vu présentés ailleurs !
    J’ai lu ta série d articles sur la création d’un espace membre et je trouve la perspective vraiment intéressante mais il y une chose que je ne comprend pas : comment monétises tu un blog avec cette option ?
    Si par exemple tu vends un produit en affiliation, par quel biais le proposes-tu ? sur un article ou une page réservée aux membres inscrits, ou bien par mail (comme tu le ferais si tu n’avais qu’une liste d’inscrits) ? Je suis sceptique dans le 1er cas, puisque tu dis que le blog devrait rester 100% gratuit, mais dans le 2ème cas cela revient a n’envoyer des mails a tes membres quasiment que pour leur vendre quelque chose… et ça pourrait être mal perçu non ? (Dans le cas de la liste d inscrits, il me semble que l’aspect mails de vente est contrebalancé par l aspect envoi de mails d’info de qualité via le même canal).

    Je suis désolée si cet aspect a déjà été traité ailleurs, si c’est le cas je n’ai pas su trouver l info !

Répondre à Thierry Valker Annuler la réponse

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER