Pour un business serein…

Quand on a un blog – ou même un site – sur Internet pour parler de sa passion, pour proposer ses prestations ou vendre un produit, il y a quelques opérations indispensables à faire pour être en conformité avec la loi.

Et au-delà de cette obligation légale, il y a aussi une dimension « rassurante » vis à vis des gens qui nous lisent, ou qui sont nos clients. Indispensable pour avoir un business serein.

Or, quand je regarde les blogs que je visite chaque jour, je m’aperçois que pour beaucoup, ils passent à côté.

Vous l’aurez compris ou pas, je suis en train de parler des mentions légales à faire figurer sur un site web, à savoir :

  • Les Mentions Légales,
  • Les Conditions Générales de Ventes
  • Les Conditions Générales d’Utilisation
  • La Politique de Confidentialité sur le Respect de la Vie Privée

Au-delà de ça, et depuis le 25 mai 2018, il y a aussi l’obligation d’obtenir le consentement des visiteurs si vous comptez leur laisser un cookie sur leur ordinateur.

Dans cet article, je voudrais vous donner des astuces pour vous mettre rapidement en conformité si vous ne l’êtes pas encore, par oubli ou par manque de connaissances.

1. Les Pages Légales

Sous ce terme, entendez les 4 documents qui doivent être accessibles par les visiteurs qui auraient envie d’en savoir un peu plus sur l’auteur de ce qu’ils sont en train de lire.

Si le site en question vend un produit ou une prestation, c’est encore plus important, ça évite grandement les arnaques.

Vous avez donc 4 pages à créer :

Les mentions légales

C’est la page qui regroupe toutes les infos sur vous, votre société, et ce qui concerne votre site web (votre blog pour la grande majorité).

Voici un endroit où vous pouvez en générer une :

Remplissez les cases, et validez. Ensuite créez une nouvelle page, puis collez le texte dedans. Appelez-la « Mentions Légales ».

Les Conditions Générales d’Utilisation

Cette page affiche les différentes règles qui régissent l’utilisation des informations contenues sur votre blog / site.

C’est très important d’avoir cette page, surtout si les visiteurs peuvent laisser un commentaire. Vous êtes 100% responsable de votre blog et de ce qu’on y écrit. Si vous avez ce type de page dessus, ça vous permet de montrer que vous aviez prévenu en cas de souci.

Voici un générateur de CGU en ligne :

Les Conditions Générales de Vente

Une page qui encadre le rapport client / vendeur, et qui fait office de contrat de vente entre les deux parties.

Avant tout achat, le client doit avoir pris connaissance de ces Conditions et les accepter. Depuis longtemps, il faut qu’il y ait une VRAIE action, comme par exemple cocher une case, ou cliquer sur un bouton « J’accepte ».

Si vous êtes sur un site qui veut vous vendre quelque chose et que vous ne pouvez pas avoir accès à ces Conditions, fuyez. C’est comme si vous étiez dans la rue face à une personne qui veut vous vendre une voiture au black sans papier.

Voici un générateur en ligne de CGV :

Pour cette page en particulier, en fonction de la taille de votre business et du nombre de transactions que vous effectuez, il est GRANDEMENT préférable de les faire faire par un juriste spécialiste de l’Internet et du Commerce en Ligne.

La Politique de Confidentialité et le Respect de la Vie Privée.

Depuis le 25 mai 2018, cette page est devenue obligatoire.

C’est donc une page qui regroupe toutes les informations relatives aux données de vos visiteurs que vous récupérez (par email ou par formulaire), et que vous conservez.

Beaucoup de monde a souhaité en faire un truc complexe à comprendre et à appliquer pour pouvoir vendre ce qu’il faut derrière.

L’obligation « de base » est relativement simple. Ca ne vous empêche pas de vous faire assister par un juriste spécialisé si le volume de vos affaires sur Internet est gros, et si vous avez de grosses listes.

Voici un modèle de Politique de Confidentialité à recopier :

2. Le consentement pour les Cookies

Sur chaque site Internet, doit figurer un petit script qui permet aux visiteurs de déclarer explicitement qu’ils acceptent que le site qu’ils visitent pose un cookie sur leur ordinateur.

Si vous avez un blog, le plus simple et le plus rapide est d’installer le plugin « CookieBar« . Une fois que vous l’avez téléchargé, installé et activé, vous n’avez plus qu’à cliquer sur « Settings » et à cocher des cases.

Voici la configuration utilisée sur ce blog :

Dans la dernière case, indiquez le lien vers votre page de Politique de confidentialité créée ci-dessus. Et enregistrez.

Et voilà. Quand un visiteur arrivera sur votre site il verra cette bande au bas de l’écran jusqu’à ce qu’il accepte les cookies. Après, il ne la verra plus jamais. Sauf dans 13 mois s’il est encore là.

Le petit plus du copywriter

L’objectif de tout ça, c’est d’être en conformité, ça vous l’avez bien compris.

Pour autant, au-delà de la loi, il y a aussi la CONFIANCE qui peut s’instaurer entre vous et vos visiteurs.

De plus en plus de gens vérifient à qui ils ont affaire sur Internet. Et encore plus lorsqu’ils doivent laisser leur numéro de Carte Bancaire.

Il y a quelques années, le sport national était de mettre ces mentions légales aux tréfonds du site, écrites en gris clair sur fond blanc, pour éviter que les gens ne les lisent pour de vrai.

Aujourd’hui, ça doit faire partie de la stratégie du vendeur que de proposer des mentions légales et des conditions irréprochables, car ce sont elles qui protègent le client.

Et aujourd’hui, avec la recrudescence des offres et des arnaques, ceux qui ne montrent pas patte blanche perdent plus de la moitié des ventes qu’ils devraient faire.

Donc, il peut être intéressant de rappeler dans les pages de vente que ces mentions existent. Qu’elles protègent le client pour leur bien, qu’elles permettent de s’assurer qu’ils achètent à une vraie personne et à une vraie entreprise, et qu’ils ont une réelle prise en compte de leurs demandes de remboursement en cas de souci.

Pensez-y.

Quant aux termes employés pour expliquer qu’il faut valider les cookies, pourquoi ne pas le rendre fun ? Ça aide à ce que les gens acceptent, et ça montre que vous ne vous prenez pas au sérieux.

Dans CookieBar, cliquez sur « Editeur » quand vous êtes dans le menu extension, choisissez « CookieBar » pour dans « lang » choisissez « fr.html ». Vous avez toutes les phrases en français qui s’affichent.

Vous n’avez plus qu’à vous lâcher. :)

Précédent

3 astuces de copywriting pour vendre moins

Suivant

Vos désirs font désordre :)

  1. Bonjour Yv0n
    Merci!
    Générer les mentions légales depuis le site que tu donnes requiert vers la fin de la procédure d’établir une déclaration RGPD. Quand je clique sur le lien indiqué pour cela, la page de Editioneo indique Erreur (c’est temporaire apparemment).
    Par ailleurs, la déclaration à la CNIL est-elle toujours à raliser ? J’ai lu que la RGPD avait rendu caduques la plupart des formalités CNIL..
    Est-ce exact ?

    • Yvon

      Bonjour Romain,

      Oui pour les nouveaux sites, et les nouvelles listes, il n’est plus nécessaire de déposer à la CNIL. Personnellement, je dépose encore à la CNIL, même si ce n’est plus obligatoire quand je change de niche. Parce que mon expérience me montre que tout est fluctuant dans ce domaine, et en prévision d’un changement futur, autant le faire. Même si ça sert à rien aujourd’hui, en cas de souci ça fait un argument supplémentaire de gage de bonne foi.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER