RSS FB
 

La plus grosse erreur que l’on peut faire sur une page de vente

24 avr

 maginez la scène...

Invité à une soirée organisée chez un ami, vous arrivez devant la porte et là, vous rencontrez 2 personnes : Votre ami et un parfait inconnu.

Tout naturellement, vous tendez la main à votre ami, et vous lui dites :
"Salut, tu vas bien ?", ce à quoi il devrait vous répondre : "Très bien et toi ?"

A l'inconnu, par contre, vous lui tendez la main, et vous lui dites : "Bonjour. Je m'appelle Jean TRUCBIDULE". Ce à quoi il vous répondra sûrement : "Bonjour. Jacques MACHINTRUC."

main-tendue

Bien...

Maintenant, imaginons que vous arriviez vers votre ami en lui disant "Bonjour. Je m'appelle Jean TRUCBIDULE".

Forcément, sa surprise serait de taille, et il vous répondrait certainement quelque chose du genre : "Je sais très bien comment tu t'appelles, pourquoi tu me dis ça ?".

Et idem pour l'inconnu.

Imaginez-vous lui tendre la main en lui disant "Salut, tu vas bien ?". Sa surprise se matérialiserait sûrement par un "On se connait ?" qui vous mettrait relativement mal à l'aise.

Bref, cette scène-là serait vraiment très bizarre...

Et si votre page de vente ne s'adressait pas aux bonnes personnes ?

Savez-vous que près de 8 vendeurs Internet sur 10 provoquent ce genre de scène avec leur page de vente ?

Hé oui ! 8 vendeurs sur 10 !

Pourquoi ? Parce qu'ils ne font qu'une seule page de vente. Une page de vente qui parle soit à des gens connus, soit à de parfaits inconnus, mais qui emploie bien évidemment le même langage.

Ce qui fait que les clients se retrouvent à "subir" une présentation du vendeur quand le texte est orienté "inconnu", et les visiteurs, entendez par ce terme ceux qui ne connaissent pas le vendeur, arrivent sur une page où on leur parle comme si on les connaissait de longue date.

Inutile de vous dire que ce genre de situation ne permet pas de partir sur des bases solides pour vendre quoi que ce soit à qui que ce soit.

Il est donc impératif de prévoir au minimum DEUX pages de ventes bien distinctes.

Une qui va s'adresser à vos CLIENTS ou à vos PROSPECTS, et sur laquelle vous n'aurez pas besoin de vous étendre sur vous, vos activités et votre expertise.

Et une autre où vous devrez forcément vous présenter et présenter ce que vous faites, et depuis combien de temps.

 
Et dans l'idéal, vous devrez en prévoir plus...

A votre avis, combien au minimum ?

Indiquez vos idées en commentaires, et on comparera demain.

En effet, je vous expliquerai demain combien il vous faut de pages de vente - au minimum - ainsi que ce que vous devez mettre sur chacune d'elles.

Savoir ça multiplie en général les ventes par 3.

La dernière fois que je l'ai testé, je suis passé de 10,5 % de rendement à... 46,7 %, soit 4,5 fois plus de ventes.

Difficile à croire, mais pourtant véridique.

Je vous en parle demain, d'ici là, n'hésitez pas à émettre vos idées sur la question.

 

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Vous aimerez peut-être lire ces articles :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags: ,

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. rick44

    24 avril 2011 at 11 h 23 min

    Salut Yvon,

    Toujours aussi pertinent dans tes propos, j’ai hâte de voir la suite de cet article, Tu va en étonner surement plus d’un, comme d’hab. :)

    Amicalement,

    Rick44

     
    • Yvon

      24 avril 2011 at 13 h 32 min

      Salut Rick.
      Merci pour ton commentaire sympa. Heureux de te voir ici. Ca faisait longtemps :).

       
  2. Cédric de Virtuose-Marketing

    24 avril 2011 at 17 h 00 min

    Salut Yvon,

    Effectivement, tu fais bien de rappeler l’une des bases du marketing : on ne s’adresse pas de la même manière à un public chaud qu’à un public froid.

    Merci Yvon,

    J’attends la suite :)

    Cédric

     
  3. Daouda de Travail-independant.biz

    24 avril 2011 at 22 h 26 min

    Bonjour Yvon.

    Je viens de découvrir ton nouveau blog et il regorge déjà d’articles très pertinents. D’ailleurs, merci pour cet article fort intéressant, je ne sais pas du tout combien de page de vente doit-on prévoir, j’ai donc hâte à demain pour découvrir la réponse.

    Daouda

     
    • Yvon

      24 avril 2011 at 22 h 47 min

      Bonjour Daouda.

      Merci à toi pour ton commentaire sympa, et bienvenue sur ce blog :)

      Yvon

       
  4. Aurélien Lucas

    1 juin 2013 at 22 h 18 min

    Bonsoir Yvon,

    C’est pas bête de faire deux pages de vente adaptées à un visiteur chaud qui connaît bien le site et qui est inscrit à une mailing-list, et une autre qui s’adresse aux visiteurs qui viennent juste de débarquer.

    C’est la première fois que je vois cette technique et j’ai déjà entendu parler de visiteurs chauds ou froids sur Webmarketing Junkie, sauf qu’il parler plutôt de split-testing A/B.

    En tout cas, il est bien envisageable de faire deux versions des pages de vente.