RSS FB
 

Petites réflexions entre amis sur un média qui change à vitesse grand V

01 fév

 es temps changent.

Ce qui fonctionnait sur Internet hier a clairement changé aujourd’hui.

Les sites perso, les navigateurs, les boutiques, le design, les standards de l’ergonomie, les langages, la vitesse des connexions...

Bref, tout change à une vitesse incroyable dans le monde de l’Internet.

Et les méthodes de marketing online n’y échappent pas : celles qui fonctionnaient hier ne fonctionnent plus aujourd’hui.

Prenons la squeeze page, par exemple.

Il y a 10 ans, on vous a dit qu’il fallait créer une “squeeze page” pour récupérer l’email de vos visiteurs. On proposait un cadeau, et un formulaire. Le visiteur s’inscrivait. Et il recevait ensuite des mails pour essayer de lui vendre un produit.

Cette stratégie a fait les choux gras de milliers de personnes. J’ai aussi fait parti du voyage.

Aujourd’hui, ce modèle n’est plus vraiment efficace.

Pourquoi ?

Pour plein de raisons...

les-temps-changent

La première, c’est que Google a décidé de ne plus autoriser de pub Adwords avec ce genre de page. Rapide. Efficace. Inéluctable. Donc si aujourd’hui vous faites une squeeze page (même une squeeze page vidéo) il ne faut compter que sur le référencement naturel pour espérer figurer en bonne place dans Google.

Et comme le propre de la squeeze page est de mettre le moins de texte possible... Bref, c’est devenu compliqué.

Mais la deuxième raison qui a véritablement sonné le glas de la squeeze page – et la plus importante à mes yeux - c’est le fait que tout le business de l’email a totalement évolué.

En effet, hier, on recevait un mail “marketing” par jour.

Aujourd’hui, on en reçoit potentiellement 50 fois plus. Et désolé, mais on ne lit pas 50 mails construits sur le même concept.

En tout cas, plus aujourd’hui.

On lit le premier, puis le deuxième, et ensuite, on efface.

Nettoyage qualitatif

Par conséquent, on est obligé de reconsidérer la question de la squeeze page car on ne peut plus vraiment espérer rentabiliser quoi que ce soit avec.

Parce que maintenant, les gens filtrent.

Parce que depuis 10 ans, le nombre de sites, de pages et d’informations en général sur le net a été multiplié par 10000 (voire plus). Donc, les gens sont obligés de filtrer ce qu’ils voient, pour ne garder que la qualité.

Voilà certainement pourquoi les blogs ont pris une telle ampleur depuis 2-3 ans.

Parce qu’avec un blog, on en dit plus qu’avec une simple page qui présente un ebook et un formulaire. Sur un blog, on peut “tester” l’écrivain avant de signer. On peut discuter avec lui avant de s’engager. Voir avant d’utiliser.

Voilà certainement pourquoi aujourd’hui, le blogging semble être LA solution qui cartonne. Aujourd’hui.

Dans quelques années, voire même dans quelques mois, le blog va faire parti du même lot que la squeeze page d’antan : Le lot des outils obsolètes.

Parce qu’il y en aura trop. Parce qu’on aura trop vu les mêmes ficelles. Parce que le ratio temps passé / revenus sera devenu trop haut pour être rentable. Parce que seuls les “gros” auront assez d’argent et de moyens pour continuer de manière assidue de produire assez de contenu. Ou pour des centaines d’autres raisons qui sont aujourd’hui encore inconnues.

Alors, comme avec la squeeze page, il va falloir rebondir. Sinon, on va se retrouver avec un outil qui n’est plus qu’une ancienne stratégie marketing... Qui a marché autrefois, mais qui peine beaucoup maintenant.

Y avez-vous déjà pensé ?

Quand les blogs vont perdre de leur superbe à cause – entre autre - des 5000 nouveaux blogs qui sortent de terre chaque jour, et qui vont inéluctablement sonner le glas des “bons blogs”, comment allez-vous rebondir ?

Quels outils allez-vous utiliser pour faire des affaires sur Internet ?

Il serait bon de commencer à réfléchir à tout ça.

Parce que la chute est proche. Notamment à cause d’UN élément qui n’a ABSOLUMENT PAS été pris en compte par ceux qui bloguent, et dont je vous parlerai plus tard.

Pour l’heure, selon vous, qu’est-ce qui va remplacer les blogs dans 3 à 5 ans ? Comment allons-nous communiquer avec nos clients ? Et comment pourra-t-on leur vendre quoi que ce soit en utilisant autre chose que l’email ?

J’ai quelques idées sur la question.

Et vous ?

 

Merci de partager cet article avec vos amis s'il vous a plu !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Choisissez votre prochain article sympa :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite.

Tags: , ,

Je suis sûr que vous avez des choses à dire :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet". Un plugin installé sur copywriting-pratique inscrit automatiquement un lien vers votre dernier article, juste SOUS votre commentaire !

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Daouda

    1 février 2013 at 9 h 53 min

    Salut Yvon.

    Content de te relire. :)

    Très bonnes questions ! Je pense qu’à l’avenir, on aura un ou plusieurs outils qui feront en sorte qu’on soit encore plus en contact avec nos prospects et nos clients.

    Si je dis ça, c’est parce qu’il y a un taux d’échec incroyable avec les formations en ligne classique et j’ai l’impression que les gens ont plus besoin de coaching que ces dernières.

    D’ailleurs, ça serait génial d’avoir, à l’avenir, un outil qui permet de faire du coaching sans vendre son temps ! 8))

    Daouda

     
  2. Jean-Michel

    1 février 2013 at 10 h 11 min

    Bonjour,
    Comme tu le dis les choses évoluent sans cesse, et sur internet plus particulièrement. C’est une question que je me suis déjà posée, je viens de lancer un blog et je me demande deja s’il n’est pas trop tard :-o .
    Mais ce n’est pas grave la vie nous pousse à bouger, à évoluer et c’est bien comme ça… Par contre je n’ai pas trop d’idées sur ce qui viendra après le blog? Je laisse la place aux plus expérimentés.

     
    • David K

      1 février 2013 at 10 h 31 min

      Bonjour Jean-Michel,

      Deux pistes, deux domaines différents, la techno et les clients:

      /Techno Web/

      Aujourd’hui, c’est le web 2.0, celui qui crée des passerelles entre les gens.
      Demain, à en croire le W3C, les passerelles entre l’information (le web sémantique).

      Cela donne une piste bigrement intéressante… et cela explique pourquoi le blog va calancher techniquement :hin:

      /Economie/

      Les Etats occidentaux sont tous surendettés. L’équilibre du monde change. Les comportements économiques changent.
      Donc, en bout de chaine, le comportement de consommation va changer.

       
  3. Julien de Vivre Paléo

    1 février 2013 at 10 h 13 min

    Bonjour Yvon

    Pour moi, la solution pérenne à un business a été de tout temps, et restera, la qualité (du produit, du service, de la relation)

    Bien avant internet (réseau électronique), les personnes s’en remettaient aux relations (réseau physique) pour trouver un bon professionnel, le bouche à oreille.

    Une personne voulant démontrer la qualité qu’il propose allait dans des conférences, des salons etc…
    Maintenant cette même personne peut le faire en restant chez lui (forum, autres blog)

    Avec un réseau électronique, le bouche à oreille peut aller beaucoup plus vite (twitter). Et en plus comme tu dis, chacun peut tester la qualité avant d’acheter, en lisant le blog par exemple.

    Je ne sais pas quels outils nous réserve l’avenir mais celui qui saura les utiliser se fera de l’argent. Et s’il donne en plus de la qualité, il durera.

    Ps:
    à horizon 3 ans, avec l’augmentation des capacités des réseaux (la 4G est arrivée), de la compression de données (nouvelle norme H265 qui compresse jusqu’à 65% de plus), je table sur une utilisation accrue de la vidéo :
    – c’est un format plus facile à « consommer » (ça demande moins d’effort que lire)
    – le potentiel hypnotique est plus grand (la voix, les intonations, les images, les sons)
    – la relation de confiance s’établit plus facilement avec un vrai humain animé devant soi

    Je pense que ce sera l’outil de vente par excellence

     
  4. Gaétan - Analytics facile

    1 février 2013 at 10 h 18 min

    Bonjour Yvon,
    Bonjour à tous,

    C’est toujours un plaisir de te retrouver.
    Tu écris moins (ici en tout cas) mais tu écris bien, et c’est très intéressant.
    Je rapporte ci-dessous 2 de mes réflexions actuelles qui vont dans le sens des tiennes :

    Je suis entièrement d’accord avec le nettoyage qualitatif nécessaire à force de recevoir les mêmes structures d’emails appliquées sans être adaptées, c’est lourd.
    Prenons un exemple : Je reçois un mail de Jean Rivière, c’est percutant. Je reçois quelques semaines plus tard quasiment le même d’un autre, c’est énervant. Je constate que ce même « autre » a copié-collé le moidre élément de Webmarketing Junkie (graphisme et structure), c’est lassant. L’exemple marche aussi en remplaçant Jean par d’autres leaders qui partagent leurs recettes : Virtuose Marketing, Christian Godefroy, Le Marketeur Français, etc.

    Première leçon donc : il faut se démarquer, chercher des solutions nouvelles, aller à contre courant et/ou de l’avant. L’avenir appartient à ceux qui inventent, pas qui recopient.

    Par ailleurs, le blog n’est qu’un media parmi d’autres. Il est certes puissant, mais il devra s’adapter ou disparaître comme tout autre outil.

    Ce qui compte reste le contenu, le message. Ceux qui resteront seront ceux qui auront un sujet qui va plus dépasse leur média. Montez un blog sur le blogging, celui-ci s’écroulera quand le media fera de même. Créez un business autour d’un réseau social, celui-ci s’estompera quand l’outil déclinera.
    Vous avez saisi l’idée.

    Seconde leçon : la forme importe peu, seul le fond est important. Celui qui durera sera celui capable de toujours apporter beaucoup de valeur et d’adapter la manière de le faire.

    Il est donc important de hiérarchiser ses actions :
    1- produire un contenu de qualité
    2- le publier à travers le media le plus pertinent du moment
    3- remettre en question régulièrement son modèle (ce qui implique le point 4)
    4- être à l’écoute, réfléchir, adapter, inventer, innover. Le Linchpin de Seth Godin n’est pas loin.
    5- se diversifier en ne mettant pas tous ses oeufs dans le même panier

    C’est ça qui est canon avec le business sur internet, on est en doute constant face aux évolutions ultra rapides et cela oblige à réfléchir plus intensément, à se dépasser. Un jeu grandeur nature…

    Bonne journée à tous,
    Gaétan

     
  5. Jose

    1 février 2013 at 10 h 18 min

    Bonjour Yvon,

    Je pense qu’Internet évolue parce que les technologies évoluent.
    Celles-ci sont de plus en plus innovantes et ce, de plus en plus vite. En conséquence, Internet, comme autoroute de l’information, ne peut que suivre le mouvement. C’est un passage obligé.
    C’est un peu comme si on continuait à taper à la machine à écrire au lieu d’utiliser le traitement de texte.
    Quant à savoir ce qui nous attend, cela est une autre paire de manches.
    As-tu des idées ou des informations sur ce qui se prépare en matière d’évolution technologique lie à Internet ?
    Bonne journée

    José

     
  6. David K

    1 février 2013 at 10 h 19 min

    Bonjour Yvon,

    Même réflexion. Aux Etats-Unis, la squeeze page a déjà évolué au format vidéo. Voir ce que fait Adtoons pour Dan Kennedy, Shawna de « 2 girls teach s*x », et tant d’autres.

    Dernier soubresaut avant le grand changement.

    Sur les emails, c’est devenu épouvantable. Recevoir 150 à 200 mails par jour, c’est impossible à lire.

     
  7. Christian de Destresse Marketing

    1 février 2013 at 10 h 25 min

    Salut Yvon,

    Mince, crotte de crotte, moi qui prépare une suisse page depuis deux ans, je suis chocolat (suisse, évidemment).

    Et quand je lis la suite, je cherche le flacon de somnifère que je prendrai avant de me tirer une balle dans la tête en me jetant d’un pont de chemin avec une corde au cou.

    Aaargh, damned, moi qui progresse dans tout cela à la vitesse d’une tortue paralytique croisée avec un escargot asthmatique, ton article me donne juste envie de retourner sur le site du Forem (chômage en Bel) pour voir qu’elle est le montant actuelle des indemnités versées à un webmarketeur nettoyé qualitativement et licencié par lui-même.

    Dans quelques mois badaboum…, heureusement que tu n’as pas dit, il y a quelque mois.

    Ca n’aurait pas changé grand chose à l’échelle de l’humanité me diras-tu.

    Maintenant, Yvon, ce n’est pas un prénom d’origine Maya?

    Parce que j’en connais un qui m’avait dit que le 21/12/2012 ce serait la fin du monde et ça a surtout été la fin des ses illusions (il comptait vendre des pâtes lyophilisées aux survivants, il a un stock pour en bouffer pendant trois générations).

    Mais surprise!

    Parce qu’en conclusion, petit coquin de copywritter (chalcopyrite quand on clique sur le dico) très efficace que tu es tu nous annonces qu’il y a sans doute une solution.

    Si après ça on attend pas ton article avec impatience!

    @+
    Christian.

    P.S.: et alors, j’attends.

     
    • Noellitto

      1 février 2013 at 17 h 20 min

      Oh la la Christian, tu m’as bien fait rire :D
      Rassure toi, je suis sûre qu’Yvon nous mitonne quelque chose de derrière les fagots à pas piquer des hannetons …

      Maintenant, Yvon, ce n’est pas un prénom d’origine Maya?

      Non, c’est breton ;) Mais tout le monde sait que Ste Anne, grand-mère d’un grand prophète, est bretonne … Ceci peut expliquer cela :hin:

       
  8. Geoffroy

    1 février 2013 at 10 h 27 min

    Bonjour Yvon,

    je me suis déjà posé la question plusieurs fois : qu’est-ce qui sera le top pour communiquer et vendre demain ?

    Je pense qu’il y a plusieurs approches : celle où on fait du référencement et celle où on n’en fait pas.

    Pour celle où on fait pas de référencement :

    Déjà au niveau de la pub de type adwords, je pense que c’est bientôt mort car les prix flambent vu la concurrence. (en tout cas pour les petites boites)

    Donc pour moi le modèle économique de demain pour attirer des clients, ce sera de contacter des blogs ou sites qui drainent une clientèle potentielle pour son business et éventuellement passer par de l’affiliation (voir mon article sur la technique du coucou)

    Ensuite, si on n’utilise pas l’affiliation, il faut donc que les entreprises acquièrent un fichier prospects et clients le plus grand possibles pour pouvoir les contacter par mail.

    C’est ce qui coûtera le moins cher dans les années à venir selon moi.

    Après on en revient au problème de la lecture des emails qui sont de plus en plus nombreux.

    Comme tu le dis si bien, on en jette les 90% sans vraiment les lire.

    Je partirais donc sur le principe d’un email court qui renvoie vers une vidéo explicative. (bien plus facile à regarder que de lire une squeeze page).

    J’ai récemment aidé un entrepreneur à lancer une offre avec ce système. Je précise que cette offre n’est pas un produit vendu par internet mais bien un cours donné dans une salle.

    Les tests ont prouvé que :
    – sans liste d’emails, il n’aurait jamais « presque » doublé son nombre de clients.
    – la publicité dans les journaux publicitaires distribués gratuitement ont été un fiasco : 500 euros de dépensés pour 3 maigres prospects qui ne deviendront surement pas client – à confirmer dans les 15 jours
    – les tracts/flyers déposés dans les commerces de la région ont été à peine plus prolifique que la pub dans le journal gratuit.
    – 20% de sa liste d’emails perso ont cliqué sur le lien dans l’email pour arriver sur la squeeze page en vidéo. Et 42% de ces 20% se sont inscrits comme prospect pour regarder série de vidéos gratuites d’explication.

    Nous n’avons pas encore fait l’analyse des clients inscrits donc je ne peux pas aller plus loin mais il s’avère que les emails couplés à une vidéo semblent pas mal fonctionner.

    L’interaction avec les commentaires en dessous des vidéos a aussi été un point positif. Mais je ne peux pas encore le chiffrer exactement pour le moment car la période de vente n’est pas encore terminée.

    En conclusion, je dirai que si j’avais un seul conseil à donner aux indépendants et petites entreprises : constituer vous des listes de prospects et de clients qui viennent chez vous.
    ET communiquer régulièrement pour garder la validité de ces listes.

    Je sens aussi une autre tendance qui est celle de la recommandation, de l’avis donné sur un produit ou service.

    Ce genre de procédé tend à se développer. Il faudra donc assurer la qualité de ce que l’on propose pour figurer en bonne place.

    C’est peut-être cette tendance qui fera de Facebook un moyen par lequel il faudra passer.

    J’attends ta réponse impatiemment car elle m’intéresse au plus au point.

    Geoffroy

     
  9. Mandine

    1 février 2013 at 10 h 28 min

    Déçue ;) Je m’attendais à lire les idées lorsque j’ai cliquée depuis la NL
    Des pistes ??

    :super:

     
  10. Pascal

    1 février 2013 at 10 h 28 min

    Je suis inscrit sur plusieurs mailing list et il est clair que les mails ressemblent davantage à du spam qu’à un mail. Je le fais moi même ^^

    Ca montre surtout une chose : c’est que les blogs ne sont qu’un effet de mode et comme toute nouvelle technologie, elle fera son temps et laissera place à une nouvelle.

    Quelque soit cette nouvelle technologie (perso je pense à une application blog sur téléphone vu le nombre de personnes qui ont leurs yeux rivés sur ce bout de ferraille, mais ça existe déja) , il est certain que cela doit nous faire réagir sur un point essentiel et intemporel : la qualité du contenu et la personnalité de son auteur.

     
  11. jelloua

    1 février 2013 at 10 h 38 min

    Bonjour Yvon,

    Quel plaisir de te lire … j’espère que tu reprend du service sur ton blog, comme « avant » … :p

    Alors pour en revenir a ta réflexion, j’ai moi aussi fait parti de ceux qui on profiter des squeezes page avec adwords, dans le temps ou google était moins stricte.

    Personnellement, je ne pense pas que la squeeze page soit « morte ». On y voit d’ailleurs depuis quelque temps de nouvelle forme très simplifié sur le marché Fr tirée du marché Us …

    … Mais effectivement les heure de gloire des SP sont bien passées!

    Par contre une chose qui m’étonne, c’est que j’ai vu il y a quelques jours, des nouveaux types d’annonces adwords. Les avez-vous vu ?

    Il s’agit de formulaire d’email directement proposer a la place de l’annonce !! Si si !! je vous assure !!
    Et d’autre ou un sondage remplace l’annonce adwords !

    Sinon après les blogues qu’y aura t’il ?
    Moi je pense que les réseaux sociaux vont prendre plus de place.
    ( notamment les réseaux de type local .. il prennent de plus en plus le pas sur les page jaunes par exemple … )

    Une chose est sur : le marketing de personnalisation a de beau jours devant lui ! Et d’ailleurs plus c’est personnalisé a l’image du lecteur … plus ça plait !

    qu’en pense tu Yvon ?

    Bien à vous, & bonne journée a tous.

     
  12. jelloua

    1 février 2013 at 10 h 46 min

    Je rajoute une chose pour répondre a Geoffroy qui a écrit en même temps que moi.

    Le concept dont tu parle ressemble beaucoup au super lancement …

    Ce qu’il faut retenir selon moi c’est ca:

    Plus on montre au prospect qu’on est bien « vivant » et qu’on « répond » en général, alors il sont plus enclin à nous laisser leurs attention.

    Ensuite il faut les faire participer ! ( comme avec les commentaires )

    Et vu qu’il se sentent moins seul (derrière leurs écrans) et que tu semple plus accessible … tu gagne en confiance et donc en vente .. logique !

     
  13. Marie-Noël

    1 février 2013 at 11 h 01 min

    Tiens, t’es là? Bonjour Yvon!
    Oui, bien sûr je me posais la question surtout en suivant la formation de Christian sur le copywriting et que je regarde les modèles des pages de vente. Elles ont évolué, et celles qu’on trouve aujourd’hui commencent à lasser.

    Je pense que l’idée c’est de retenir les principes psychologiques agissant derrière les motivations d’achat. Après, à nous de trouver la forme actuelle pour faire fonctionner ces principes.

    Les principes sont de toute éternité, les formes qu’ils adoptent sont une histoire de mode et de société.

    Allez, développons notre créativité sur le sujet! Belle journée à tout le monde.

    Marie-Noël

     
  14. Samuel@motivation-au-travail.com

    1 février 2013 at 11 h 04 min

    héhé, voilà un discours qui change ce ce que l’on lit habituellement.

    Bravo Yvon !

    Il faut dire que l’histoire semble te donner raison…

    Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.
    [ Charles Darwin

    et j’avoue ne pas me sentir l’âme d’un dinosaure…

     
  15. Nathalie

    1 février 2013 at 11 h 11 min

    Bonjour Yvon,

    Merci de nous coller la pression ! :) Vite, vite, j’attends la suite pour découvrir tes bonnes idées !

    Bonne journée :)

     
    • Martial

      1 février 2013 at 12 h 10 min

      Personnellement je pense qu’un des gros problème du marketing nline des ces dernières années est la focalisation sur les outils et non sur la valeur.
      On peut dire beaucoup de choses sur les anciens et les nouveaux outils, mais la clé du positionnement dans les prochains mois sera la valeur que chacun pourra réellement créer pour son audience.

      Quand on parle de valeur il s’agit de la valeur réelle et la valeur perçue.

      internet à grandement besoin de véritables professionnels, les charlatans malgré tous les outils auront du mal à se positionner.

      Ceux qui sauront comprendre leur audience et délivrer la valeur tout en respectant les prospects prendrons la place.

      La question centrale est donc la suivante: Comment délivrer la valeur sur la durée à mon audience? Comment être irremplaçable disait Mike ?

      Tout cela devrait donner lieu à tout une conférence , lollllllllllllllllllllllllllll

       
  16. Eric

    1 février 2013 at 12 h 55 min

    Bonjour,
    Intéressant ce post.
    Pour moi (qui n’aie pas encore de blog) mais qui suis lecteur et travaille dans la communication, un des problème des blogs est le suivant. Quand je vais sur le web, c’est pour y trouver de l’info pertinente, si possible structurée et le plus rapidement possible.

    Trop de blogs se sont créés avec un objectif de vendre à tout prix quelque chose, et ça devient gonflant de les lire (vidéos interminables, confusion info et argumentaire de vente, trop généralistes, les 100 meilleurs outils de/pour (comme si on avait le temps de lire, liens avec des blogs partenaires qui vendent d’autres trucs,…)

    Le blog pour moi peut avoir un bon avenir ;
    – s’il sert à développer une communauté
    – si son but est d’informer réellement et pas de vendre
    – si son sujet est ciblé ou spécialisé
    – s’il devient local (changement des habitudes de consommation)
    – s’il existe à l’avenir des possibilités de faire de l’affiliation à la carte en choisissant les produits que l’on veut promotionner parce qu’ils ont un rapport direct avec les posts, reviews,..
    – et finalement, ça a été dit plus bas, s’il fait partie d’une stratégie de communication plus large et s’il a une raison d’être spécifique
    – Préférence personnelle aussi pour les Vlogs (blogs vidéos); plus dynamiques.

    Voilà bon weekend à tous 8))

     
  17. BK

    1 février 2013 at 14 h 05 min

    Yvon bonjour,

    Qu’est-ce qui va remplacer le blog ?

    Allez, j’aurais tendance à dire « le vidéo-blog », c’est à dire la même chose, mais en vidéo. Un speech ou un docu de l’auteur en vidéo, avec éventuellement un peu de texte quand même, suivi de commentaires des visiteurs en vidéo audio ou texte.

    Le tout indifféremment conditionné pour être réceptionné sur grand écran TV, moyen écran ordi ou tablette, et petit écran phone.

    Et rien n’empêchera – du moins je l’espère – ceux qui veulent faire des ebooks ou des magazines numériques de combiner également vidéo, images fixes et texte dans leurs supports.

    Ainsi tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

    Bernard

     
  18. Marie

    1 février 2013 at 16 h 23 min

    Suis-je la seule à trouver domage qu’on parle toujours du blogue comme d’un outil marketing devant nécessairement rapporter de l’argent ??? Personnellement, je fuis comme la peste tous ces blogues qui n’ont pour seul but que de me prendre des infos personnelles dans le but de me vendre quelque chose…

    En ce qui me concerne, le fait de tenir un blogue, bien au delà du simple moyen de faire quelques sous, c’est plus encore le moyen de rassembler dans un « un même salon » des gens aux intérêts communs que nous n’aurions jamais « rencontrés » autrement. Donc est-ce que l’intérêt pour les blogues dans cet optique tire à sa fin ? Je ne crois pas! Car dans un monde ou chacun se retrouve seul devant son ordinateur, une constante demeure. On a tous besoin de ce sentiment de communauté. Ce besoin qu’on comblait sur le perron de l’Église il y a cent ans. Et auquel on répond aujourd’hui en communiquant avec des gens qui nous ressemble, mais dans un lieu un peu plus virtuel.

    Marie

     
  19. Dominique

    1 février 2013 at 17 h 14 min

    Bonjour Yvon
    c’est aussi mon ressenti actuel. Je reçois des offres de conférences pour arriver à des inscriptions de formation en ligne pour le blogging. Je suis sollicitée sans cesse par les leaders du net et j’ai l’impression de lire et d’entendre sans arrêt la même chose.
    Jeune bloggeuse, je me pose des questions notamment sur le produit à vendre au travers du blog. J’ai envie de travailler la valeur ajoutée et surtout de ne pas la présenter sous cette forme de page de vente que je reçois et qui m’agresse de plus en plus. Sans doute par la quantité ! alors je suis d’accord, privilégions la qualité, apportons de la matière utile et restons à l’écoute de l’évolution de la technologie !

    Dominique

     
  20. Noellitto

    1 février 2013 at 17 h 40 min

    Bonjour Yvon,

    Pour être honnête, je n’en ai absolument aucune idée ! Et je ne m’étais jamais posée la question …
    Qu’est-ce qui pourrait remplacer les blogues dans 5 ans ?
    – Les réseaux sociaux, peut-être … On entend parler que de ça ! Twitter par ci, Facebook par là … Si t’es pas dessus, t’es une bille.

    Après, je dirais la vidéo. Idem que pour les autres, faut pas louper le coche sous peine d’être un « has-been ». Et puis vient l’incontournable smartphone et autre téléphone qui permet de rester toujours connecté au monde …

    Enfin bref, j’ai beau chercher, je reste dans les choux :cry:
    Mais je me demande si tous ces « mystères » n’ont pas un lien direct avec ce que tu nous prépares depuis plusieurs mois dans le plus grand des secrets …

    Bonne journée,

    Nancy

     
  21. Armén

    1 février 2013 at 18 h 14 min

    Bonjour Yvon

    En effet, avec la multitude de blogs surgissant chaque jour, qui prêchent la même chose que les blogs ou squeeze page qui les ont eux mêmes introduit dans le blogging, ou le marketing internet, il est évident que nous sommes arrivés à un stade de saturation et que les choses vont évoluer.
    Et ceux qui veulent continuer à faire du marketing internet vont devoir s’adapter.
    Je suis entièrement d’accord avec Julien de Vivre Paléo, que la solution est la qualité du service.
    Je pense que l’utilisation des médias sociaux va prendre une place de plus en plus imposante pour trouver des suspects et les transformer en prospects.
    C’est ce que j’ai remarqué sur la toile anglo-saxonne, qui est toujours en avance par rapport à la francophone.

    Je suis curieux de découvrir ce que toi tu penses.

    Armén

     
  22. Andrée

    1 février 2013 at 18 h 42 min

    Quelle belle réflexion!
    Et quels commentaires intéressants elle suscite!

    Particulièrement celui d’Éric, qui est un lecteur, justement. Ses commentaires sont extrêmement pertinents et méritent toute l’attention des blogueurs.

    Il est grandement temps qu’on se pose ces questions. Merci de le faire Yvon. Tu as souvent ce regard, un peu plus élevé que la foule, et c’est ce qui fait ton succès.

    Peu importe la forme de ce qui s’en vient, le fait d’apporter une vision différente, fruit d’une réflexion originale, c’est gagnant parce que c’est plus authentique.

    Merci,

    Andrée

     
  23. Vincent

    1 février 2013 at 18 h 54 min

    Bonjour Yvon,

    La multiplication des blog ne me fait pas peur dans la mesure ou peu d’entre-eux sont originaux et qualitatifs finalement.

    Quant à la newsletter, il est important de la réinventer. Est-il si compliquer d’élaborer du courrier qui sorte de l’ordinaire et qui apporte un vent de fraicheur à ses lecteurs ?

    Vincent

     
  24. Xavier@ club du succès Internet

    1 février 2013 at 20 h 53 min

    Salut Yvon,

    Hier je me suis posé la même question en observant à quelle vitesse la façon de gagner de l’argent évolue sur Internet, mais je n’est pas poussé la réflexion aussi loin que vous.

    Premièrement, je pense que les blogs ont encore une bonne dizaine d’année devant eux (du moins en francophonie)

    Deuxièmement, rien n’indique que google restera toujours le meilleur moteur de recherche dans les dix prochaines années. D’autres régies publicitaires et moteurs de recherches naissent tous les jours. La seule limitation qui les empêche d’émerger est financière.

    La solution à mon avis reste la production de contenu en qualité et en quantité sur nos blog en attendant. tant que les moteur de recherche se borne à ne référencer correctement que du texte.

    Amicalement,
    Xavier

     
  25. Christian

    1 février 2013 at 20 h 58 min

    Salut Yvon,

    Je trouve ton discours un peu alarmiste !

    Le blogging a encore de belles années devant lui.

    Cependant, je pense que le blog sera à terme remplacé par les blogs vidéos ou l’internaute interviendra comme un présentateur du journal télé.

     
  26. aka

    1 février 2013 at 21 h 14 min

    En lisant ça j’ai envie de dire: Et Alors?

    20 ans qu’internet est à la portée du grand public, et certains découvrent seulement maintenant qu’Internet évolue vite (:
    Il y a eu les newsgroups, les chats, les forums, les blogs, les RS et il y aura d’autres choses.

    Mais à force de prendre les gens pour des gogos en leur faisant croire qu’un blog est un business, alors qu’il n’est qu’un moyen, le moindre gourou peut prédire l’apocalyptique fin du monde

     
  27. hannah@technique Tipi

    2 février 2013 at 0 h 03 min

    Bonsoir Yvon, cela s’appelle du « teasing »…j’ai un truc super important à vous dire mais je ne vous le dirai pas tout de suite!
    C’est certain que tout cela n’aura qu’un temps et donc, c’était bien de surfer sur la vague pendant qu’il était encore temps. De quoi sera fait demain? Je compte sur toi pour nous le dire!

     
  28. Thierry

    2 février 2013 at 14 h 04 min

    Salut Yvon

    Le phénomène du blogging va surement s’étouffer et stagner un peu du au grand nombre de nouveaux blogs qui émergent chaque jour.

    Mais je ne pense pas qu’ils soit impossible d’y faire son trou. Un grand nombre de pages bien référencées amèneront du trafic encore très longtemps.

    Les réseaux sociaux, eux vont encore évoluer de plus en plus avec de nouvelles fonctionnalités. Et c’est là qu’il faudra être un minimum.

    Youtube va aussi encore contribuer à augmenter le trafic vers un blog.

    Se mettre à la vidéo va devenir un standard. Et il faudra que tout le monde s’y mette. Du moins ceux qui veulent survivre. ;)

    Thierry

     
    • xavier

      2 février 2013 at 16 h 50 min

      Bonjour Thierry.
      Intéressant car je pensais observer le contraire.

      Que jamais autant de monde est incité à lire en passant de blog en blog . chaque blog développant une chaine de plus en plus réactive, enrichissant de sa propre expérience l’information qui l’a incité à écrire à son tour…

      Pour ce qui est de la vidéo mon sentiment est qu’il y a un équilibre à trouver.
      On ne regarde pas aussi facilement une vidéo partout. Alors que la lecture est beaucoup plus souple plus rapide surtout si on est un lecteur rapide capable de parcourir un un texte en le scannant. En vidéo c’est moins facile….

      J’ai toujours été un passionné de vidéo…La réserve c’est que vraiment très chronophage…pour l’éditeur comme pour .. le visionneur.La donne change complétement avec le solutions mobile..C’est indéniable.
      Cependant la base d’une excellente vidéo reste le script. Et donc l’écriture de ce script reste l’élément primordial.Du moins pour le vidéo qui ont vraiment quelque chose à transmettre.

      Texte pur et texte qui s’exprime dans une vidéo ou est le bon équilibre?

      A l’heure actuelle pense tu que le texte soit vraiment partout supplanté?
      Dans quels cas la vidéo est elle vraiment indispensable?
      Dans quel cas l’écriture est encore bien supérieure?

      Voilà les questions que je voulais te poser….
      je te souhaite une belle journée
      Xavier

       
  29. Guillaume

    2 février 2013 at 15 h 37 min

    Merci pour cet article qui donne tant de commentaires constructifs.

    Je pense que le web mobile va dépasser les ordinateurs. Devenir attractif depuis un smartphone va vite devenir une obligation.

    Face à la concurrence, l’expérience utilisateur fera la différence.

    Et une chose remplie particulièrement bien ces 2 points en même temps : les applications mobiles…

    Les emails, c’est bien. Etre en contant avec ses prospects directement sur leurs smartphones, c’est mieux.

     
  30. Madeleine

    2 février 2013 at 21 h 40 min

    Hello Yvon,

    2 articles en une semaine … j’en suis très heureuse :haha:

    Bon, pour donner mon avis à la suite de ton article et de tous les commentaires déjà postés, je me dis :
    – un blog, c’est bien beau … mais cela commence à devenir difficile de se créer une niche.
    Autre chose, plus sérieux à mon goût … trop de bloggueurs se servent des idées déjà émises et ne sont pas vraiment exprerts en la matière.
    En ce qui me concerne, le développement personnel … je me demande si je parle encore de développement personnel ou si je suis carrément à côté de la plaque … cela est du au fait qu’on commence à dire tout et n’importe quoi.

    – la vidéo … dans quelque temps, cela ne suffira plus pour tenir en haleine nos lecteurs. Là aussi, le marché semble voué à la disparité parce que … je sais … d’avance ce qui va venir par la suite.

    – L’innovation … oui, mais là, si j’avais le remède, ben, crois-moi, je l’aurais dèjà prise mais pour le moment, je ne vois pas quoi.

    – Dernière remarque … je suis également la formation entrepreneur de C.G. et je dois dire qu’il y a certaines choses qui me font sourire dans ses pistes … hé, tu vois encore beaucoup de mails qui ont toute une liste proposée comme ça parce que ceux qui les envoie ne savent pas qu’il faut écrire les adresses sous CCI ?
    Une observation de 2 mois me donne 5 novuelles adresses !

    – et vraiment, là, je me réjouis de lire les résultats de tes recherches et peut-être de pouvoir me dire « Alors ça, c’est vraiment de la nouveauté »!

    Pour l’instant, je te souhaite un tout bon dimanche et je te dis à bientôt.

     
  31. Tarik

    2 février 2013 at 22 h 22 min

    Hello Yvan,
    Merci pour ton article qui m’interpelle doublement car je suis en même temps d’accord avec toi et… pas d’accord.

    Commençons par le plus simple : pourquoi je ne suis pas tout à fait d’accord avec la mort annoncée des blogs.
    Je reste persuadé que les blogs « de qualité » ont encore de beaux jours devant eux.
    Apporter de l’information intéressante, nouvelle et pertinente restera toujours une source de trafic naturel.

    Maintenant, il est clair aussi que le web évolue vite… très vite. Ce qui m’emmène à la raison pour laquelle je suis d’accord avec toi.
    A l’image de n’importe quelle entreprise liée aux NTIC, seules les entreprises les plus innovantes seront encore là dans 5 ou 10 ans. Innovantes : voilà pour moi le mot-clé principal.
    Bien, nous devrons (devrions dès maintenant) tous régulièrement remettre en cause notre façon de travailler, notre façon de voir notre marché, notre façon de voir le monde.

    Peut-être que la prochaine étape passera non plus par les blogs mais par les forums, ou les réseaux sociaux, ou autre chose à inventer. Mais il reste sûr, et c’est là que je te rejoint, que continuer aujourd’hui à travailler comme nous travaillions hier n’est plus viable (ou de plus en plus difficile).

    Etre créatif, innover, se remettre continuellement en cause sont, à mon avis, des incontournables de la réussite de n’importe quelle entreprise du web dans le futur.

    Merci pour tout ton travail de ces dernières années Yvon.
    Tarik

     
  32. Yvon

    4 février 2013 at 9 h 54 min

    Bonjour !

    Merci à toutes et à tous pour vos commentaires pertinents.

    Je ferai une compil de toutes les excellentes idées qui ont été émises ici. Il y a de quoi faire. :super:

    Bonne journée

    Yvon

     
  33. The Life List

    4 février 2013 at 23 h 11 min

    Clairement, je pense qu’il faut aujourd’hui se recentrer sur la créativité pour ne plus avoir besoin de faire du mattraquage par mail interposé. Un mail par mois devrait suffire pour tenir vos clients en haleine et les inciter à continuer à travailler avec vous.

     
  34. marcel

    4 février 2013 at 23 h 39 min

    Bonjour, en même temps la disparition de quelques milliers de sites ou blogs qui disent exactement la même chose, style les 10 meilleurs moyens de … Le top 10 des …
    Cela devient lassant pour le lecteur que je suis. Un blog qui sort du lot doit avoir de la personnalisation, c’est un peu comme un bon livre, si c’est bon, vous lisez…Vous avez parfaitement raison, les blogs un jour seront passés de mode et c’est tant mieux pour tous ceux qui seront de qualités.

     
  35. Michel@Changer-Gagner

    5 février 2013 at 23 h 54 min

    Pour moi c’est la vidéo qui va remplacer. On le voit déjà avec les lancements orchestrés.

     
  36. Dorian

    8 février 2013 at 19 h 11 min

    Salut Yvon,

    Ceux qui vont s’en sortir seront les plus malins. C’est tout le propre de la stratégie que de prévoir ce qu’il se passera dans les prochaines années…

    La qualité et probablement la vidéo comme ça a été cité. Mais je miserais sur la vidéo dynamique, courte et à forte VA.

    Au plaisir.
    Dorian

     
  37. Lionel

    10 février 2013 at 18 h 54 min

    Bonjour Yvon et bonjour à tous,

    Ça fait quelques temps que je lis tes billets. Pas tous (j’avoue), mais tu fais parti des blogs que je suis le plus. Merci beaucoup pour sa qualité, et sa personnalité.

    Pour ta question, il y a l’adaptation aux nouvelles manières de communiquer, comme la vidéo.
    Mais je ne pense pas que le blog écrit va disparaître, se prendre une claque oui, mais une claque salvatrice. Un grand ménage.

    Ce qui a mon sens comptera de plus en plus, c’est la sincérité et l’honnêteté. Ceux qui copient, ont la prétention de vendre un produit comme LA solution miracle pour tous. Ceux qui ont un business comme une machine sans âme et personnalité propre, ceux-là vont en chier.

    Ceux qui seront honnête, qui ne sont pas la pour absolumment vendre, mais aussi pour donner ce qu’ils peuvent donner de meilleur, avec les tripes. Ceux-là seront suivi.

    Je rejoins par là l’idée de créer comme des petites communautés. Le monde et nous tous auront terriblement besoin de ça dans les jours qui s’annoncent (à mon avis bien sûr). De petites communautés auxquelles s’identifier plutôt que l’uniformisation actuelle ; des personnes qui apportent les bons outils (qui guide) avec honnêteté, plutôt qu’une solution de masse, miracle, à un problème. Ça va peut-être demander d’aller plus vers les gens, à la rencontre, dépasser internet d’une manière ou d’une autre. Comme le suggère Daouda, le « coaching ». La formation pareil pour tous ne suffira plus (d’ailleurs ça fait un moment qu’elle ne suffit plus), elle uniformise trop, la où il y a des différences de besoin à chaque personne.

    Ceux qui utilisent les outils uniquement comme une fin (rentrer le blé et partir). En en faisant le moins possible et sans véritable âme. Ceux qui ne donneront pas d’eux. Vont devoir se remettre en question. Ce qui, n’est pas un mal.

    Bon fin de dimanche :)

    Lionel

     
  38. Cedric

    25 février 2013 at 15 h 26 min

    Euh…ce que tu dis est sans doute vrai, mais c’est quand même flipant ! En tout cas, moi, je ne laisserai pas tomber mon blog de sitôt, même si cela devient un outil obsolète comme tu dis, tout simplement parce que J’AIME BLOGUER.

    Bien sûr, j’aimerais beaucoup gagner de l’argent avec, mais de toute façon, pour l’instant, je ne gagne pas un copek avec mon blog alors…j’men fout ! ;)

     
  39. Robert

    10 mai 2013 at 10 h 52 min

    Salut Yvon,

    Je constate à chaque jour en suivant le trafic à des blogues chez Alexa que « ce qui fonctionnait sur Internet hier a clairement changé aujourd’hui ».

    Le vôtre n’était pas dans ma tournée, juste un coup d’oeil lors d’Inspiration Web Marketing saison 1. Je l’ai ajouté ce matin après avoir appris la semaine dernière que vous aviez repris le clavier.

    Le retour des internautes ne s’est pas fait attendre, t’es revenu dans le graphique des 100 mille premiers noms de domaine demandés au monde. Je te tutoie à mon premier commentaire, j’ai lu que tu préférais.

    J’ai hâte de te lire sur ce que seront les blogues dans 3 à 5 ans. Je dirais qu’ils seront d’éditeurs plutôt qu’à compte d’auteurs comme c’est arrivé pour les journaux d’épicerie de quartier à une autre époque.

     
  40. Marjorie@Histoire à Vivre

    15 mai 2013 at 13 h 37 min

    Hello Yvon,
    En voilà du suspense !
    Je ne suis pas spécialement visionnaire, donc je n’ai aucune idée de ce qui pourrait arriver, et ça ne m’empêche pas de dormir.
    En revanche, il est vrai qu’un entrepreneur se doit d’être toujours informé et de s’adapter.
    A fortiori sur le net où tout bouge si vite !
    Je pense que le blogging de qualité a encore de beaux jours devant lui. Les réseaux sociaux vont se développer je pense, car c’est un moyen, même virtuel, de se regrouper, se rencontrer, comme autrefois auprès d’un bon feu :cafe:
    La vidéo a aussi un bel avenir, mais je ne pense pas qu’elle puisse remplacer le texte : elle est un autre vecteur d’information, c’est tout. Selon les circonstances, le temps dont on dispose, le lieu où l’on se trouve, ou même l’humeur de son chat, on peut préférer un texte ou une vidéo.
    Pour la fameuse squeeze page, les deux outils texte/vidéo sont à mon sens utiles.
    Mais la base de la réussite d’une entreprise, c’est la qualité du service, le relationnel établi avec le prospect ou le client. Car l’achat est quasiment toujours lié à l’émotionnel.
    Je pense aussi qu’il faut se diversifier : pour ma part, j’ai le blogging (avec lequel je ne gagne pas encore ma vie), mais aussi l’écriture avec des infoproduits en cours, de la fiction, ainsi que l’édition sur le web.
    Voilà, vivement la suite et belle journée à toi :haha:
    Marjorie

     
    • Yvon

      16 mai 2013 at 15 h 13 min

      Bonjour Marjorie

      Merci pour ce long commentaire. Je suis globalement d’accord avec toi.
      J’ai déjà commencé à compiler les réponses et mon avis sur la question, ce qui donnera lieu à un bel article récapitulatif comme à la grande époque :hin:

      Bonne journée

      Yvon