Les vidéos du dimanche : Catastrophes papetières en séries

Aujourd’hui, transportons-nous au bureau, même si c’est dimanche.

En effet, je vous ai retrouvé 3 vidéos d’enfer à voir et à revoir au moins 3 fois chacune. Vous allez comprendre pourquoi.

En 2003, Microsoft décide de sortir son Microsoft® Office OneNote, qui permet de se passer autant que faire se peut du papier.

Et pour booster un peu les ventes, ils décident de se mettre à la vidéo virale.

Le 18 décembre 2004, ils créent donc le site stationeryisbad.com (qui n’existe plus aujourd’hui mais qui appartient toujours à Microsoft) qui signifie :

La papèterie, c’est mauvais…

Et ils créent les 3 vidéos hilarantes que vous allez découvrir ci-dessous.

Mais juste avant, une petite précision : Chacune de ces vidéos doit être regardée 3 fois. Une fois par personnage. 

Voici la première :

Puis la deuxième :

Et pour finir la troisième :

Vous noterez bien évidemment le caractère viral de ces vidéos, qui sont apparues bien avant l’existence de Youtube, ce qui explique le nombre de vues relativement bas (moins de 100.000).

Quand on m’avait passé la vidéo de la première femme avec ses enveloppes, j’ai chopé un fou rire qui m’a tenu pas loin d’une demie heure.

J’espère qu’il en sera de même pour vous.

Bon dimanche !  :haha:

Précédent

Procédure vidéo : Comment traduire un théme WordPress anglais

Suivant

Comment vendre 2 à 3 fois plus grâce à l’essai gratuit, et comment se faire payer à pratiquement tous les coups

  1. Salut Yvon,

    Perso je préfère la première avec l’élastique qui pète, trop bon . :)

    Richard

  2. Merci Yvon,

    Ces petites vidéos sont bien amusantes.

    Bon dimanche.

  3. 8)) Merci Yvon, Genial .
    Je travaille le dimanche alors tu m as fait demarrer d’un bon pied !
    Bon dimanche a toi.

  4. Coucou Yvon,

    J’adore, je suis fan de ce genre de vidéo, comme quoi il faut tout regarder, car à part la première vidéo, ce qui se passe derrière les personnages est presque plus drôle.
    En tout cas hier j’aurais pu être sur une de ces vidéos,
    entre le fait de m’acharner à régler mes achats avec ma carte vitale, :red: renverser mon porte monnaie en pleine rue parce que je l’avais pris à l’envers, ou alors vouloir à tous prix imprimer des documents alors que mon imprimante n’est pas branchée, hier ça a été ça toute la journée. :hin:

    Bon Dimanche à tous
    Marie-Do

    • Coucou MarieDo

      Dis donc, quand tu t’y mets, tu fais très fort aussi :D
      Mais pourquoi diantre ne te ballades-tu pas avec un cameraman qui filmerait tout ça ?
      Tu ferais un carton au box office, c’est sûr :hin:

      Yvon

  5. Bonjour Yvon,

    Ah oui, j’ai bien suivi tes conseils et les ai regardé 3 fois chacune !
    Franchement génial, faut dire qu’il faut vraiment faire attention à tout ce qui se passe aussi derrière ;)

    Moi qui essaie toujours de convaincre mes lecteur de passer aux livre numérique !

    Bon et bien c’est une bonne idée, mais que fait-on alors avec les pc qui ne s’allument plus ou qui bug hein ? ;)

    Bon dimanche,
    Amicalement,
    Nicole

  6. Oui Yvon, très drôle, et tellement actuel à un moment ou le papier est remplacé par le mail et pleins d’autres choses….

    ça fait du bien, de rire ainsi, un dimanche matin

    Bonne journée à vous

  7. Vraiment amusantes ces vidéos, le plus triste dans tout ça c’est que beaucoup de personnes ont perdus leur emploi suite à plusieurs fermetures de papetières. Chez-moi à Québec, en trois ans, deux usines ont fermés leurs portes causant ainsi des centaines de mises à pieds et plusieurs autres dans le province, sont dans des situations précaires. Il est clair que l’ère industrielle est en déclin.

    L’aspect positif de ce grand changement, C’est que nous allons de plus en plus protéger nos belles forets dont nous sommes fiers.

    Merci pour ces vidéo, j’ai beaucoup aimé!

    • BK

      Richard et Yvon, bonjour,

      Ah ! Le papier ! Moi aussi j’ai assisté à son déclin. Et aux premières loges, encore bien !

      Ô combien de papetiers, combien d’imprimeurs, combien d’éditeurs, combien de journalistes, qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, dans ce morne horizon se sont évanouis…

      Mais, avec le papier, c’est aussi, au niveau professionnel, toute une façon de faire qui disparaît. Car si l’on parle souvent d’une transition du papier au numérique, il s’agit, en réalité, d’une révolution.

      Pour autant que j’ai pu m’en rendre compte, le blogueur n’a pas grand chose à voir avec le journaliste ou l’auteur.

      Si j’osais une image, je dirais que la rencontre du papier et du numérique ressemble à une collision de galaxies où plus rien de l’ordre ancien n’est conservé.

      Mais, comme nous le montrent ces excellentes vidéos façon poupées russes, il est vrai que la civilisation papier croulait sous son propre poids.

      Au-delà, c’est une leçon d’ordre métaphysique qui nous est assénée par la révolution numérique, à savoir que :

      l’évolution va toujours dans le sens de la dématérialisation.

      Comme quoi : un clip comique peut en cacher un autre !

      Bernard

  8. Merci une fois de plus pour cette rigolage du dimanche matin.
    Ma fille a adoré autant que moi ! :D

    Bonne fin de weekend.

    Samuel

  9. Merci, et pour le conseil de regarder trois fois, je l’ai suivi et cela en valait la peine, quel rire! je suis une très fidèle lectrice, merci encore!
    Nicole

  10. Hello Yvon,

    ha ha ha c’est trop bon, merci pour ce rire franc et massif ! :haha:

    Ce qui me frappe dans ces vidéos, c’est le contraste entre l’ambiance apparemment calme et sans danger d’un bureau et le côté brutal de tous les incidents auxquels nous assistons… en vérité de nombreux drames se jouent tous les jours dans tous les bureaux du monde ! :hin:

    Par exemple, ne pas trouver, dans une pile de stylos posés sur le bureau, un seul stylo qui fonctionne… c’est un vrai moment de solitude… :cry:

    Alexandra

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER