Les composés explosifs qui provoquent la mort immédiate de vos chances de vendre

Si vous avez comme moi la chance d’avoir (eu) parmi vos connaissances ou mieux dans votre famille, des personnes qui s’intéressent de près à la botanique ou à la chimie végétale, alors ce dont je vais vous parler aujourd’hui vous sera familier.

Avant toute chose, une précision : Je suis un passionné de chimie organique et végétale. Mais, comme en copywriting, je suis surtout un passionné d’expériences.

Je n’ai jamais suivi un seul cours de chimie, et tout ce que j’ai appris, je l’ai appris à coup de micro-explosions, de micro-empoisonnements et de micro-réactions.

Oui je sais ça fait peur, mais comme un enfant ne saura jamais vraiment ce que produit le fait de poser sa main sur un fer à repasser brûlant tant qu’il ne l’aura pas effectivement fait, alors pour maîtriser la chimie, il faut passer par des expériences parfois douloureuses. C’est comme ça.

chimie

Cet article a été remasterisé. Vous pouvez consulter sa nouvelle version ici.

Précédent

La vidéo du dimanche : Déchaînez vos doigts !

Suivant

Si vous pensez que vous n’avez pas assez de trafic sur votre blog, alors voici une astuce imparable pour arranger ça…

  1. Bonjour Yvon !

    Merci pour ce rappel sur la crédibilité des arguments à présenter.
    Si on présente quelque chose que quelqu’un a fait, mais qu’il est pratiquement impossible de reproduire, cela n’apporte rien.
    Et effectivement, je fuis les pages de ventes qui présentent des
    témoignages de ce style.

    Cependant, il faut aussi essayer de toucher le lecteur et donc trouver le bon dosage pour que les témoignages et arguments ne soient pas « plats ». Et comme en chimie, ce n’est pas si simple au début, il faut de la pratique et de la précision…
    Bonne journée ! :)
    Benoît

  2. Coucou Yvon,

    Tu dis que personne « ayant un soupçon de bon sens » ne croirait dans ces accroches.
    Le problème est que actuellement, je le vois beaucoup autour de moi, les gens ont soit des pb d’argent, soit des pb de poids (y en a beaucoup ici en Alsace :beer: ), ou toutes autres pb, et donc, lorsqu’il voit une pub pour un produit qui leur permettrait de régler rapidement et facilement leur problème, ils en ont tellement marre et ont tellement envie d’y croire qu’ils plongent (c’est du vécu) . Je crois que c’est la dessus que comptent les personnes qui font ce genre de promesse.
    C’était mon coup de gueule du jour !

    En tout cas merci pour cet article qui prouve que tout en ayant des titres accrocheurs, on peut rester honnête envers les gens.

    Marie-Do

    • Coucou MarieDo

      Tu sais, quand je parle de bon sens, je parle aussi de certaines responsabilités qu’ont les clients aussi. Je dirais qu’une personne qui « plonge » dans une accroche comme celles que j’ai décrites en premier, fait qu’on est proche de l’expérience de chimie…

      Je veux dire que si tu t’amuses à mélanger du coca light et du menthos (expérience de chimie amusante assez inoffensive), et que tu le fais à l’intérieur, genre dans ta cuisine, alors soit tu ne sais pas qu’il va te falloir appeler une entreprise de nettoyage pour te débarrasser des 25 mètres cube de mousse que ton expérience aura provoqué et à ce moment là, tu prends tes responsabilités de l’essayer quand même, soit tu te doutes qu’il y a un piège quelque part, et donc dans le doute, tu t’abstiens…

      Si tu choisis la première option, nul doute que la fois d’après tu le sauras (c’est comme ça que je sais qu’il ne faut JAMAIS boire du jus d’orange après avoir mangé du reblochon).

      Mais si tu te renseignes sur Internet et que tu vois l’info écrite par d’autres, alors forcément, tu seras plus méfiante quand se présentera ce genre d’offre.

      C’est pour cela que j’écrivais dans l’article que de nos jours, avec l’accès direct à l’info, c’est plus facile de dénicher les trucs pas nets.

      Le plus important : Pour les « expériences » avec des produits bizarres, il faut au moins s’assurer qu’on peut, contrairement avec les expériences chimiques, revenir sur notre décision. Donc demande de remboursement et adresse physique de la personne.

      Voilà :)

      Bonne journée

      Yvon

      • Je serais curieuse de savoir ce que ça fait du jus d’orange après du reblochon ;)

        • C’est un peu comme si tu tétais une chaussette en fin de journée… Je ne pense pas qu’il puisse exister d’image plus proche de la réalité :D

          Mais essayes, tu auras peut-être une image différente :hin:

  3. Bonjour Yvon,

    excellentes bases de réflexion, merci !

    Une image me vient : l’idée ce serait d’offrir à nos clients la possibilité de gravir la colline qu’ils ont en face d’eux alors qu’ils pensaient ne pas être capables de le faire. 8))

    Complètement d’accord sur la juste mesure et le bon sens, pourtant il y a bien des gens qui cherchent des solutions folles (certainement parce qu’il y a beaucoup de désespoir et d’urgence donc on se tourne vers ce que j’appelle la « pensée magique ») : parmi les expressions-clés relevées qui ont amené un internaute sur un de mes sites, il y a « vendre ebook sans rien faire »… No comment !

    Tien ce serait marrant de recenser nos « perles » ! :hin:

    Bonne journée à tous,
    Alexandra

    • Bonjour Alexandra

      Pas mal le mot clef… J’en ai eu des sympas aussi.
      Une sorte de bêtisier des mots clefs ? Tiens voilà une bonne idée.
      Je me note ça dans un coin :)

      Yvon

      • Ah yes, un bêtisier, ce serait GRAND!

        Dans la série : « argent gratuit », c’est pas mal aussi ! J’ai vu passer ça en faisant une recherche de mots-clés. On n’est même plus dans la « pensée magique » là… j’sais pas… y en a qui décollent carrément sur le net !

        Je précise qu’il n’y a absolument rien dans le site en question qui puisse laisser penser qu’on peut vendre des ebooks sans rien faire, j’enfonce plutôt le clou dans le sens opposé.

        Comme quoi… les errements de Google… :hin:

        Alexandra

  4. Bonjour Yvon,

    Voici encore un article qui me fait réfléchir ! Décidément je suis loin d’avoir tout compris dans le monde du marketing internet … pfff

    Va falloir que je reparte de zéro pour toutes mes accroches … snif

    Car moi je n’en vend rien (ou presque) et je suis certaine que je ne suis pas la seule, mais il n’y a que quelques mois que je suis sur la toile avec le but réel d’en vivre un jour (mais je tiens le coup ;)).

    J’ai suivi une formation complète, pendant un an, de marketing (de C.G) mais je dois avoir zappé le principal :-?

    En tout cas, c’est évident, mes accroches « n’accroche pas » :cry:

    Mais comme je fais aussi de l’affiliation je dépends un peu des accroches des autres. Faudrait peut-être que je fasse moi-même la page de vente et les diriger ensuite sur la page de paiement !

    Heu, peut-être as-tu une meilleur solution ?

    Amicalement,
    Nicole

    • Bonjour Yvon,

      Bon, je vais avoir du travail !

      Des vieilles pages de vente oubliées à reprendre en perspective :-?

      Bonne journée à tous,

      Christian

    • Bonjour Nicole

      Déjà, pour les accroches, utilise le générateur qu’il y a sur ce blog. Tu t’assureras déjà d’avoir des accroches performantes sans trop forcer.

      Ensuite, pour l’affiliation, oui c’est sûr qu’avec une page de vente perso et un lien direct vers le bon de commande, tu peux faire la différence, mais si tu créais plutôt ton propre produit ?

      Une idée comme une autre ! Comme ça tu t’assures d’avoir un truc unique « qu’il n’y a que toi qui le vend ».

      Amicalement

      Yvon

      • Merci Yvon pour ta réponse,

        En fait, j’ai déjà un produit que j’ai créé, mais il ne se vend pas non plus, je vais donc commencer par celui-là. ;)

        A bientôt et merci pour le conseil
        Amicalement,
        Nicole

  5. Merci Yvon pour cet article, c’est rempli de « bon sens » et bien expliqué. Tu en as des idées pour faire le lien entre les sujets (chimie / copywriting) … va falloir que j’entraine mon cerveau pour qu’il développe mon imagination !

  6. Bonjour Yvon

    Et oui les temps changent, et les techniques de vente aussi.

    En parcourant ton article, je me rend compte que j’ai également quelques changements à appliquer sur certaines lettre de vente.
    Encore du boulot

    Cordialement

  7. ah mon com’ de ce matin s’est perdu ? bizarre…
    Je disais que tu joues aussi sur une émotion particulière, en indiquant « Les composés explosifs qui provoquent la mort immédiate de vos chances de vendre » au lieu de « Les composés explosifs qui vont multiplier vos chance de vendre » … non ?

    • Salut Olivier

      Je joue bien sûr sur le pouvoir fort du mot « mort » en rapport avec composé + explosif + poison.
      Le but est d’ouvrir le mail et/ou l’article :)

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER