RSS FB
 

Les avantages d’une formation continue en copywriting à Kuala Lumpur – ou ailleurs

30 mar

 et article est là en réponse au commentaire de Marianne d'il y a 40 minutes.

Le copywriting est universel. Il n’est pas bloqué par la langue.

En ce sens, n’importe quelle personne vivant dans le monde pourrait apprendre à faire du copywriting. Pour améliorer sa condition. Ou pour ne serait-ce qu’améliorer ses relations avec ses voisins.

kuala-lumpur

En Malaisie comme ailleurs.

Du copywriting français à l’étranger ?

Par exemple, une personne vivant à Kuala Lumpur, qui est une ville assez jeune (j’ai lu qu’elle n’avait que 120 ans) pourrait grandement améliorer son train de vie si elle apprenait à faire du copywriting.

Et même du copywriting français !

Alors pourquoi ne pas proposer une formation continue en copywriting français à Kuala Lumpur ?

Je veux dire que n’importe quelle personne au monde devrait pouvoir apprendre à manier les mots pour faire agir les gens. Et elle devrait pouvoir l’apprendre de manière permanente.

On pourrait même l’intégrer au titre des formations continues dans certaines entreprises Malaises.

Le cas pratique d’une agence de voyages

Tenez… Dans une agence de voyage, par exemple.

Dans une ville aussi intéressante que Kuala Lumpur, ce genre de formation serait géniale.

Par exemple, en faisant mes recherches, je suis tombé sur un site web nommé Malaisie.org.

Ce site présente cette ville comme étant fascinante. Suivent alors quelques descriptions sur ce qu’on peut y trouver, sur ce qu’on peut y faire, avec quelques photos.

Et je vois aussi une publicité Adsense qui va leur faire gagner quelques centimes au clics.

Hé bien j’imagine qu’avec une belle petite formation au copywriting français (le site est en deux langues), la propriétaire de ce site web pourrait se mettre en relation avec quelques agences de voyage pour passer des contrats avec elles.

Elle présenterait la ville en français, à la manière d’un copywriter, et proposerait des circuits. Le tout organisé par les agences de voyage, et elle toucherait ainsi quelques émoluments en échange de cette mise en relation.

Les agences de voyages pourraient quant à elles améliorer leurs offres pour permettre à leurs clients français de mieux se projeter à l’intérieur de leurs vacances.

Cela permettrait sans le moindre doute d’augmenter le nombre de leurs clients et par la même occasion leur chiffre d’affaires.

Donc, oui, je pense qu’il serait plus qu’intéressant de proposer une formation continue au copywriting français à Kuala Lumpur, afin que tous les acteurs du tourisme puissent toucher une nouvelle forme de clientèle.

Comme je le disais en intro : Le copywriting n’a pas de frontière.

Si vous êtes une agence de voyage, et que ce genre de service vous intéresse, contactez-moi. Pour Kuala Lumpur ou pour ailleurs.

Je suis sûr que c’est un projet qui doit être aussi fascinant à préparer qu’à enseigner !

 

Selon vous, cet article plairait-il à vos amis ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici 5 autres articles d'enfer :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags:

Vous pouvez donner votre avis ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Marianne

    30 mars 2012 at 17 h 02 min

    Bonjour Yvon,

    Chapeau bas, Monseigneur !

    Je suis très impressionnée par ta diligence, vraiment :haha:

    Je me suis infligée le même exercice, mais sans brio :
    http://parlerenpubliconline.com/?p=1624
    car je suis restée très proche du sujet, moyennement inspirant et loin de mon domaine d’expertise.

    Mais, je retiens ta leçon : improviser en traitant le sujet sous un angle que l’on connait bien, de façon à retomber sur ses pattes en toute confiance…

    Félicitations pour la démonstration magistrale :haha: :haha: :haha:
    et merci de t’être prêté au jeu !

    Bien à toi,

    Marianne

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 17 h 10 min

      Coucou Marianne

      En fait j’ai oublié de le dire, mais il est vai que c’est mieux quand on bifurque le plus rapidement possible vers quelque chose qui nous touche. Parce que le but, c’est surtout de créer un article pertinent en rapport avec son thème. Quel que soit le thème du départ !

      Je viens de découvrir un commentaire qui était dans les spams, où Nicolas me demande de faire pareil avec une vidéo sur le décor en caramel. Trop facile :D

      En tout cas je viens de lire ton article, même si c’est plus formel, tu t’es quand même vachement bien débrouillée ! Bravo :)
      Il leur manque peut-être une formation à la parole en public qui sait ??

      Merci pour ce petit défi qui m’a bien amusé. J’aime être sous pression.

      Bonne fin d’après midi.

      Yvon

       
      • Marianne

        30 mars 2012 at 19 h 51 min

        Coucou Yvon,

        Cette fois-ci, j’ai pris la bifurcation plus tôt… Merci Senséi !
        Le résultat est quand même bien meilleur et moins déroutant pour les lecteurs ;)

        Ton blog est un vrai laboratoire !

        Bien à toi,

        Marianne

         
  2. patricia rossignol

    30 mars 2012 at 19 h 48 min

    Merci pour cet article, il laisse rêveur à la fois par cette idée qu’on peut être un citoyen du monde, voyager, habiter où l’on veut et vivre d’un travail agréable, le copywriting français, mais si on n’habite pas Kuala Lumpur, où peut-on apprendre cette technique ? Voyager et pouvoir profiter de son temps libre serait-ce la réussite assurée ?! Avons-nous vraiment tous, les capacités à écrire ? Et quels sont les sujets les plus faciles à aborder, comment intéresser un lecteur, quel style faut-il préconiser, comment avoir une plume agréable, légère, avec un soupçon d’humour et une dose de suspens ? Car tout cela est facile à dire, mais sur le papier ce n’est surement pas si évident, l’apprentissage doit être long et difficile ? Restons positifs,

    « Qui ne tente rien n’a rien ! »

    ! donc je vais m’y mettre.Pour commencer je vais suivre tous vos conseils, utiliser les outils et les ressources graphiques que vous nous proposez…
    Bonne journée à Kuala Lumpur 8))
    Patricia Rossignol

     
  3. Manuel @affiliation emarketing

    30 mars 2012 at 22 h 01 min

    Bravo Yvon pour avoir relevé le défi et en plus tu mets en pratique ce que tu dis… quel talent.
    On dirait qu’un vrai Copywriter est comme un politicien , ils sont tous les 2 à l’aise avec tous les sujets.
    Ta technique est très intéressant, il faut absolument que je l’utilise.

    Manuel

     
  4. BK

    30 mars 2012 at 23 h 03 min

    Ah ben yen a qui s’amusent bien pendant que les autres travaillent !

    Ce qui m’étonne le plus c’est de pouvoir écrire sur n’importe quoi. Moi, j’peux pas !

    En fait, il n’y a qu’une chose qui puisse me ralentir, voire me stopper, c’est précisément l’ennui éprouvé à devoir écrire sur un sujet qui ne m’intéresse pas !

    Plus ça m’intéresse, plus je suis rapide… et inversement.

    Alors question, Yvon : pourrais-tu écrire une critique musicale sur un disque de jazz ?

    Bernard

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 23 h 13 min

      Salut Bernard

      Alors là tu as mis le doigt sur LE point sensible : Je DETESTE le Jazz
      Donc oui je pourrais écrire une critique musicale dessus mais ce serait par trop répétitif :hin:
      De plus vu que je serais parfaitement incapable de l’écouter plus d’une minute…

      Plus sérieusement, le but est d’écrire sur NOTRE thème. Celui de notre blog. Le jeu est de prendre un point de départ insolite pour arriver à la fin à retomber sur notre sujet.

      Bonne soirée

      Yvon

       
  5. David K

    30 mars 2012 at 23 h 50 min

    Salut Yvon, Salut Marianne,

    Etrange, cette idée (celle du copywriting français à l’étranger) me tourne dans la tête depuis quelques jours pour un projet…

    Une révolution technologique et sociale en marche.

    Allez. Une idée de sujet :hin:

    Un article sur un appareil de type wave rider propulsé par un générateur magnétohydrodynamique pariétal (MHD), et utilisant avantageusement l’effet Hall pour annihiler le phénomène des ondes de choc.

    Si vous n’avez rien compris, c’est normal :hin: .

    Allez je le refais en liste à puces:
    * Un aéronef.
    * Forme de type Wave Rider.
    * Propulsion par générateur MHD pariétal.
    * Effet hall pour annihiler l’onde de choc.

    Résultat:
    * Mach 15.
    * Pas de bouclier thermique de 100 tonnes.
    * Paris-Tokyo: 2heures de trajet.

    :D

    Amitiés,

    David

     
    • Yvon

      31 mars 2012 at 0 h 20 min

      Salut David

      T’as oublié la bassine.
      Parce que à l’arrêt de ton aéronef, t’as tous les estomacs des passagers qui vont se vider à vitesse grand V.
      Sans compter que sans un solide entrainement, même le chauffeur va tomber dans le coma au bout de 50 mètres (parce qu’il en faut de l’entrainement pour résister à 7 ou 8G de poussée).

      Ca me fait penser à cette histoire pour savoir si le père Noël existe ou pas.
      J’arrive direct à la conclusion : Si le père Noël existe, il est déjà mort :D

      Yvon

       
  6. claire

    31 mars 2012 at 18 h 09 min

    Bonjour Yvon,

    Bravo !!!

    En 40 mn, tu m’épates… (surtout avec le temps de recherche… mais j’oubliais que tu es un pro de la recherche google. D’ailleurs merci pour l’article à ce sujet j’ai appris plein de trucs.)

    Il y a aussi le fait que tu as l’habitude d’écrire, je ne suis pas sûre que tout le monde puisse le faire aussi vite. Mais à force d’entraînement…

    Bonne journée Yvon

     
    • Yvon

      2 avril 2012 at 16 h 25 min

      Bonjour chère Claire :)

      Oui tu as raison sur le fait que lorsqu’on a pris l’habitude d’écrire, les mécanismes arrivent et se dérouillent plus vite. En fait, c’est surtout la notion de « 40 minutes » qui fait un peu hard. Mais le plus important c’est le principe.

      Si tu décides aujourd’hui de faire le tour de ton pâté de maison – ou d’immeuble – en courant, tu vas peut-être le faire en 15 minutes. Puis petit à petit ce sera plus facile, et à la fin, tu feras ça à reculons en 10 minutes :hin:

      C’est un peu pareil ici. Avec de l’entrainement, et de la méhode (recherche – compo – correction) si tu prends l’habitude de le faire chaque jour ou X fois par semaine, cela devient de plus en plus facile. Le cerveau est un muscle comme les autres, il se muscle avec de l’entraînement :)

      Très bonne journée à toi

      Yvon

       
  7. MarieEve

    4 avril 2012 at 19 h 10 min

    Merci d’avoir démontré ce que tu annonçais! Justement, je me demandais si tu « n’exagérais pas un peu » avec tes 40 minutes chrono.

    Ca me motive à appliquer ta technique pour une merveilleuse vidéo, dont je garderais sûrement l’article pour un blog invité, le sujet n’étant pas directement lié à ma thématique. Sauf si j’arrive à bifurquer;)

     
    • Yvon

      5 avril 2012 at 3 h 54 min

      Bonjour Marie-Eve

      J’exagère toujours un peu dans le sens où je mets le temps le plus optimal pour moi. A dire vrai, j’avais commencé par mettre 30 minutes. Puis je me suis dit que la phase correction devait durer 10 mn de plus.

      Quant à la « bifurcation » comme tu dis, elle est obligatoire, dans le sens où l’on n’est plus à l’école, et que le but est d’écrire sur un sujet précis, en partant de n’importe quel point de départ. L’objectif reste d’alimneter ton blog, donc il faut bien sûr éviter le hors sujet.

      Bonne journée

      Yvon