Copywriting Pratique

Ecrivez facilement des textes qui font agir


Ressources gratuites pour Copywriters  |  Pourquoi ?  |  Un article au hasard

Les 4 erreurs les plus communes qui font partir vos emails à la poubelle en 1 seconde chrono

Vous avez certainement déjà lu pas mal de fois que lorsque vous écrivez un email, vous deviez soigner en particulier votre sujet.

C’est vrai. Ecrire des sujets attractifs est l’une des choses les plus importantes à faire quand on écrit un mail. Mais c’est loin d’être la seule.

En fait, il y a 2 autres éléments que vous devez absolument soigner quand vous envoyez un mail.

Le tout premier, auquel on ne pense jamais, c’est le nom de l’expéditeur.

expediteur-mail

Peut-être que vous avez décidé, un jour, de créer votre nom d’expéditeur à la va-vite, pensant que ce n’était pas très important.

C’est une erreur. Cette partie se teste et se peaufine au même titre qu’un sujet de mail. Et même parfois plus.

Passons donc en revue pour commencer, les 4 erreurs les plus communes :

Erreur n°1 : Un prénom unique

A moins que vous vous appeliez Frodon, Roumpestilchen, ou Bernard-Marie-Clarence et que par conséquent vous ayez le seul prénom de ce style de l’Internet francophone qui envoie des mails à une liste, alors mettre votre seul prénom est risqué.

Pour plusieurs raisons :

Vous n’êtes pas seul

Déjà parce qu’il y a de fortes chances pour que plusieurs expéditeurs de plusieurs listes portent le même prénom que vous.

Ne croyez pas que vous êtes tout seul. Les gens reçoivent des dizaines (voire des centaines) de mails par jour, et un prénom unique donne rarement une info claire sur la nature de l’expéditeur.

Pour prendre un exemple, je suis abonné à 5 listes dont l’expéditeur s’appelle “Christian”. Pas facile d’identifier avec certitude qui m’écrit si je ne lis que ce prénom.

Gare aux spammeurs

Les spammeurs connaissent – et utilisent - les prénoms les plus courants.

C’est à dire ceux qui font ouvrir les mails parce qu’on connait tous au moins une personne qui le porte (Marie, Laura, Patricia, Christian, Stéphane, Olivier, Thomas…).

Un prénom connu donne envie d’ouvrir. Les spammeurs le savent. Ce qui fait que vos contacts reçoivent de plus en plus de mails provenant d’expéditeurs qui “semblent” être des amis. Dans le doute, ils ouvrent la première fois. Mais avec le temps, ce genre de mail part directement à la poubelle.

Vous n’êtes pas la priorité n°1 de vos contacts

Pour finir, à moins d’avoir martelé votre prénom partout sur votre site, et d’avoir axé votre communication spécifiquement dessus, dites-vous bien que ce dont les gens se rappellent en premier, c’est surtout le nom de votre site.

Par conséquent, un prénom unique peut très bien ne rien dire du tout à vos prospects, et ce même s’ils se sont inscrits chez vous en toute bonne foi.

Ils ne pensent pas à vous en permanence. Tout comme ils n’ont pas forcément retenu comment vous vous appeliez quand ils se sont inscrits.

Bref, la moindre des choses serait au moins de rajouter le nom de votre site ou de votre blog pour donner un peu plus d’infos à votre contact.

Erreur n°2 : Pas de prénom du tout

Peut-être que vous ne le savez pas encore, depuis le temps, mais tout ce qui éloigne un mail d’un humain est de plus en plus rédhibitoire quand on fait des affaires.

C’est le côté pervers de l’auto-répondeur : A force d’envoyer des mails et encore des mails à ne plus savoir qu’en faire, vos prospects ne sont plus dupes : Ils savent très bien que ce n’est plus un humain qui leur écrit mais un robot.

Ce qui veut dire, pour votre contact, qu’on ne lui écrit pas à LUI en particulier mais à des dizaines de milliers d’autres personnes. Ce qui n’est pas bien rassurant, car les gens n’ont jamais vraiment aimé être considérés comme des numéros.

Par conséquent tout ce qui permettra d’humaniser au maximum un email sera toujours ça de plus qui vous éloignera du robot.

Et ça commence donc par mettre votre prénom. Pas seulement lui (on vient de le voir), mais il faut qu’il y soit.

C’est encore VOUS qui envoyez vos mails. Ce n’est pas votre auto-répondeur. L’auto-répondeur est un outil à VOTRE service, qui fait l’intermédiaire technique entre vos prospects et vos clients et VOUS.

Donc la règle numéro 1 d’envoi de mail, c’est de mettre au minimum son prénom.

Sinon, non seulement votre taux d’ouverture va aller en s’amenuisant au fur et à mesure que vous allez envoyer des mails, mais en plus, les gens vont se désinscrire à vitesse grand V.

Erreur n°3 : Une accroche

C’est encore pire que l’erreur précédente.

Certains marketeurs croient qu’en mettant un truc du genre “Conseils en séduction” (ce qui est une accroche très nulle, en plus), ils vont “casser la baraque” des ouvertures.

C’est bien entendu le truc le plus idiot à faire, car on cumule les effets des deux premières erreurs :

Bref, c’est le truc le plus idiot à faire quand on envoie un mail.

Le champ expéditeur d’un mail est l’un des rares endroits sur un mail où vous DEVEZ parler de vous de la manière la plus explicite possible, afin que la personne qui reçoit le mail puisse vous identifier dans la seconde où elle le découvre.

Et une phrase du style '”Astuces de marketing”, ou “Trucs pour Aweber” ou “leçons de storytelling", ou quoi que ce soit d’autre du même style n’a absolument rien à faire TOUT SEUL dans un champ “expéditeur”.

Erreur n°4 : Un truc incompréhensible

C’est notamment le cas des acronymes, que la moitié des gens ne comprennent pas.

Ou encore des mots compliqués, que personne ne connait.

Ou pire encore, les initiales de votre site ou même de votre nom-prénom !

Imaginez si j’envoyais un mail avec comme nom d’expéditeur “YC de CP”. Risible, non ?

Parce que croire que mon expéditeur n’a que ça à faire que de passer une ou deux minutes à essayer de déchiffrer l’expéditeur d’un mail, c’est se regarder un peu trop le nombril.

Donc, bannissez une bonne fois pour toutes les acronymes et les initiales de tous vos documents.

Et plus particulièrement quand il s’agit d’un champ “expéditeur”.

Voilà.

A vous de jouer

Aujourd’hui, nous avons vu les erreurs les plus courantes.

Mardi prochain, je vous expliquerai comment vous devriez concevoir votre champ expéditeur à la manière d’un copywriter, afin qu’il booste le taux d’ouverture et le taux de lecture de vos mails.

Je vous donnerai également quelques astuces peu connues pour renforcer son impact auprès de vos destinataires et pour que votre mail sorte du lot.

D’ici là, si vous faites une ou plusieurs des erreurs énumérées dans cet article, vous pouvez corriger votre champ dès maintenant.

Partagez :

Publié le 5 NOVEMBRE 2013 - Catégorie : Email

A lire aussi :


Ou alors, continuez votre voyage au hasard »



RECUPEREZ VOS RESSOURCES GRATUITES POUR COPYWRITERS

Le Générateur de Slogans, le Sympathomètre, le Créateur de Marque Instantané, le Générateur d'Accroches Hypnotiques et bien d'autres...

Mais aussi : des guides pour apprendre le copywriting et l'IA, des éléments graphiques pour embellir vos blogs et vos pages de vente...

Générateur de QRCodes | Générateur d'accroches hypnotiques

Cultivez l'amour du copywriting avec Yvon CAVELIER

Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Conditions Générales d'Utilisation | Politique de confidentialité