L’art de parler tout seul…

Quand on fait le métier que je fais, la « veille stratégique » fait obligatoirement partie de toutes mes journées.

Ça me prend entre 30 mn et 1 heure par jour : je lis des articles sur des blogs qui traitent de mon sujet – et sur d’autres un peu plus éloignés mais toujours plus ou moins en rapport – et que j’ai enregistrés dans mes favoris depuis des lustres.

Et chaque jour je passe une heure à m’informer et à piocher des idées ici ou là.

Alors je ne me concentre pas que sur les « gros » blogs.

Des fois, il y a des blogueurs et des blogueuses plus modestes qui ont de bonnes idées et un style d’écriture – plus ou moins – agréable.

Donc c’est un mix de tout ça et globalement, ça me permet de me tenir à la page dans mon domaine.

Je vous conseille évidemment de faire la même chose.

Plutôt que de passer une heure à vous balader sur Facebook ou autre réseau social chronophage pour que dalle, remplacez ça par une vraie veille stratégique, et lisez des articles de blog qui vous apprennent des trucs intéressants sur ce que vous faites.

Vous n’avez pas idée de combien c’est profitable pour vous :

  • Vous pouvez trouver des nouvelles idées d’articles chaque jour,
  • de nouveaux processus pour vous,
  • des infos qui vous maintiennent à flot de nouvelles idées,
  • des idées de conversations pour les soirées réseautage…

Bref : très bénéfique.

Le syndrome du blogueur solitaire

Et à ce sujet, comme je me balade sur des blogs qui sont plus ou moins gros, et plus ou moins visités, je remarque des fois des choses incroyables.

Comme par exemple l’idée répandue qu’il suffit d’écrire des articles sur son blog pour être connu…

C’est la même chose sur une page Facebook, soit dit en passant.

Je vois des gens qui écrivent plus ou moins régulièrement sur leur blog, mais qui plafonnent à 3 ou 4 vues de leurs articles, quand c’est pas leur cousine ou leur correcteur (en plus d’eux mêmes + moi) qui font les vues.

Je suis dessus car j’ai eu l’occasion de rencontrer la personne un jour ou l’autre et j’ai trouvé le style et les infos sympas, mais j’ai l’impression que je suis le seul et l’unique lecteur de ce blog.

Pourquoi ça arrive ce genre de truc ?

Simplement parce que les gens n’ont pas compris que pour être connu, il faut écrire, certes, mais il faut le faire AUSSI ailleurs que chez soi !

Des commentaires, des articles invités, des inclusions dans des newsletters, sur des groupes autres que le sien, sur des forums, etc.

Ailleurs quoi… Là où il y a du monde qui passe !

Avoir un blog et écrire dessus souvent en espérant que les gens vont le découvrir comme ça au hasard d’une promenade sur le web, c’est utopique.

Vraiment.

On doit aussi s’agiter ailleurs. Participer aux événements inter-blogueurs, contacter d’autres blogueurs pour partager les audiences, faire des interviews…

Il y a plein de manières d’apparaître ailleurs que chez soi.

Ne serait-ce que venir commenter sur les posts des groupes qui rassemblent un maximum de personnes susceptibles d’être intéressées par vos services.

La puissance d’un groupe

Certains groupes vous permettent même de poster des articles si ça concerne le thème du groupe ! Vous imaginez l’aubaine ?

Je me trimbale sur une bonne dizaine de groupes de webmarketing et de copywriting, mais en dehors des posts qui essayent de vendre un truc en affiliation ou des posts qui demandent des trucs, on a le droit à 1 article intéressant sur 200 publications postées.

C’est absolument incroyable !!

Comprenez bien que si vous ne vous décidez pas à écrire ailleurs que chez vous (surtout quand vous avez une audience ultra ciblée comme celle qui se trouve dans certains groupes), vous écrirez pendant une année pour… vous et votre correcteur (et éventuellement pour votre mère qui veut toujours rendre service).

Et à la fin, découragé par tant d’indifférence, vous allez arrêter d’écrire, et vous retournerez à un travail que vous détestez…

Allez ! Réveillez-vous !

Être blogueur et écrire chaque jour sur son blog c’est super ! Gardez la foi que vous avez pour ça et faites pareil chez les autres.

A la rigueur, n’écrivez qu’un article sur deux pour vous et gardez l’autre pour un autre blog, un groupe Facebook, ou une page…

C’est la seule véritable manière gratuite d’augmenter sa base de lecteurs.

Ou alors faites de la pub sur Facebook ou sur Google pour que les gens viennent vous lire. Mais forcément, ça vous coûtera plus cher.

 

Précédent

Le nom c’est cool, mais…

  1. Geoffroy

    Hello Yvon,

    Pour faire suite à ton article, tu y parles de faire connaître son blog en publiant des articles sur des endroits extérieurs à son propre blog.

    C’est effectivement l’erreur que j’ai faite pas mal de fois.

    Aujourd’hui, je relance un nouveau blog et je me demande même si ce ne serait pas pertinent de publier mes premiers articles uniquement sur d’autres plateformes ou blogs.
    Et laisser mon blog avec une seule page d’accueil en proposant de s’y inscrire moyennant une contre partie.

    Je suis d’accord avec toi sur le fait de faire par exemple un article sur 2 ou sur 3 en dehors de mon blog. Mais quand on démarre, le principe est :

    1) voir si son idée a de l’intérêt auprès d »une audience
    2) se créer sa propre audience

    Bonne journée

    Geoffroy
    PS: je pense qu’il y a encore pas mal à écrire sur le sujet

    • Yvon

      Hello Geoffroy :)

      Il vaut mieux écrire au moins 10 articles sur son blog avant de penser à aller en écrire ailleurs.
      Déjà parce que le blogueur chez qui tu veux écrire n’acceptera jamais d’afficher un article invité s’il n’a pas ne serait-ce qu’une idée de ce que tu vaux en tant que rédacteur. Mais en plus il faut qu’il puisse évaluer ce que ça va lui apporter aussi à lui, en dehors de l’article.

      Si tu as une bonne dizaine (voire 4 ou 5 fois plus) d’articles sur ton blog, ça donne confiance :)

      En outre, quand on crée un blog, le but est de parler d’un truc pendant longtemps, et de trouver un angle pour voir ce qu’on pourra vendre comme informations aux suiveurs. On ne peut faire ça que si on a déjà écrit des articles et qu’on a déjà eu un retour dessus.

      Bref, un article sur 2, c’est quand on a au moins 10-50 articles. ;)

      Et oui tu as raison il y a beaucoup à dire encore sur ce sujet !
      Ca devrait être un type d’action que l’on travaille tous les jours.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER