RSS FB
 

La technique de l’écriture triphasée ou comment écrire facilement un article sur n’importe quoi en 40 mn chrono

29 mar

 ier, je vous parlais de lecture active dans le cadre de la 2ème étape de ma méthode de copywriting.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une technique d’écriture “scientifique” qui permet de produire un contenu de qualité pour votre blog en 40 minutes chrono sur n’importe quel sujet en se basant sur un principe similaire.

Le principe est si logique et si bien organisé, qu’après quelques essais, vous pourrez écrire sur n’importe quoi aussi facilement et aussi rapidement que le meilleur des blogueurs.

Businesswoman holds out a pen

Vous êtes prêt ? C’est parti :

L’écriture triphasée

Cette technique se déroule en 3 phases :

  • Phase n°1 : La lecture ou l’écoute active (10 minutes)
  • Phase n°2 : La production créative (15 minutes)
  • Phase n°3 : La correction logique (15 minutes)

Cette technique est particulièrement performante car elle permet de dissocier les activités cérébrales :

  • Quand vous lisez, ou que vous écoutez, vous sollicitez la partie gauche de votre cerveau.
  • Quand vous créez et que vous écrivez, vous sollicitez sa partie droite.
  • Et quand vous corrigez, vous revenez sur la gauche.

Si vous bloquez pour écrire, c’est que vous voulez tout faire en même temps.

Le fait de dissocier les phases permet d’être plus productif, et plus efficace dans chacune des phases.

On pourrait faire un parallèle entre les différentes étapes de la réalisation d’un quatre-quart (le gâteau).

Si vous mettez tous les ingrédients en même temps dans un grand saladier, et que vous mélangez tout avant d’enfourner, votre gâteau sera mal cuit, mal gonflé, et quasiment immangeable.

Pour que ça fonctionne, vous devez d’abord séparer les jaunes des blancs. Puis mélanger les jaunes d’œuf et le sucre, ensuite vous rajoutez le beurre fondu, puis la farine, puis la levure, et pour finir les blancs en neige. Et vous enfournez.

Et là ce sera mangeable (et même carrément bon).

C’est pareil quand vous écrivez un article : Si vous séparez les 3 phases, alors tout est bien plus facile.

Je vous propose donc d’illustrer ce concept avec la réalisation d’un article en live en utilisant cette technique de l’écriture triphasée.

Phase n°1 : L’écoute active

Pour cet exemple, je prendrai une vidéo que vous connaissez peut-être, puisqu’il s’agit de la mini conférence de Philippe GABILLIET sur “Comment avoir de la chance”.

Je vous propose donc cette vidéo de 6 minutes 34 dans quelques instants, mais auparavant, soyons précis : Comment regarder cette vidéo activement ?

Il suffit de prendre une feuille de papier ou un cahier, pour noter les idées qui vous viennent à sa vision.

Ca peut être des mots “forts”, ou des idées “clef”.

Le but est de comprendre et de retenir ce que vous voyez. Dans moins de 7 minutes, vous devrez le raconter à votre conjoint.

Allons-y :

C’est bon ? Vous avez bien regardé jusqu’au bout et vous avez noté quelques trucs ?

OK.

Maintenant, passons à la deuxième phase :

Phase n°2 : La production créative

Dans cette phase, vous allez écrire votre article comme si vous le racontiez à votre conjoint, ou mieux, à votre enfant.

Quand on raconte, qu’est-ce qu’il se passe ? On a lu, vu ou entendu un truc (un film, une histoire, un livre, un article de blog), et on retransmet ce qu’on a compris. Tel quel.

Cette phase étant essentiellement créative, vous allez solliciter uniquement le cerveau droit et donc votre imagination et votre mémoire.

Vous devez donc IMPERATIVEMENT écrire d’une seule traite, sans revenir en arrière, ni corriger les fautes d’orthographe.

 
Ca, vous le ferez avec votre cerveau gauche, dans la 3ème phase.

C’est compliqué à faire ?

Voici un truc infaillible pour vous y aider :

Couvrez votre écran avec un vêtement, ou en mettant un cahier à cheval dessus. Vous ne devez voir que votre clavier et plus votre écran.

Vous avez maximum 15 minutes pour retranscrire ce que vous avez vu, lu ou entendu. Avec vos mots à vous, avec vos souvenirs, et avec vos expériences.

Je le fais également maintenant pour la vidéo ci-dessus. Je couvre mon écran, et j’écris à l’aveugle en ne regardant que mon clavier :

GO !

...

Et voilà. 15 minutes tout pile, avec un tee-shirt sur l’écran !

Téléchargez le fichier texte de ce que j’ai écrit à l’aveugle en cliquant ici.

Il ne nous reste plus qu’à attaquer la 3ème phase :

Phase n°3 : La correction logique

Dans cette phase, on laisse le cerveau droit au placard. On supprime, on modifie, on corrige, on met en forme.

Bref, c’est le cerveau gauche qui prend le relais.

Voici donc ma retranscription finale du texte que je viens d’écrire :

~°~

1. La chance, ça se travaille !

Dans cette vidéo, Philippe Gabilliet nous explique que pour réussir, s’il faut bien entendu du travail, il faut aussi avoir de la chance.

Et pour aussi étonnant que cela puisse paraitre, il affirme que la chance, c’est une compétence qui se travaille.

En effet, beaucoup pensent qu’il ne s’agit que de hasard ou de bonne étoile.

Mais en réalité, la chance se matérialise si on se crée un environnement favorable pour l’accueillir.

Pour cela, il faut :

  • Faire les bonnes rencontres,
  • Evoluer sur les bons territoires,
  • Et surtout être à l’écoute des demandes.

Si on arrive à se créer ces 3 environnements, alors la chance aura bien plus tendance à se manifester dans notre vie.

2. Comment créer des environnements favorables à la chance ?

Il faut adopter 4 postures.

  • La première, c’est la vigilance

C’est le fait d’être curieux.

De sortir de la routine le plus souvent possible, car la chance a horreur de la routine. C’est donc en sortant des sentiers battus que l’on arrive à rencontrer les opportunités qui pourront nous faire évoluer.

  • La 2ème posture, c’est se créer un réseau de connaissances

Plus notre réseau de connaissances est important, et plus il est facile d’interagir avec les personnes qui le composent.

En les aidant. Et mettant en relation les gens entre eux, pour profiter des connaissances et des aptitudes de chacun. Pour que les gens pensent à vous au bon moment.

  • La 3ème posture à adopter, c’est accepter que la chance ne fonctionne pas toujours

Quelles que soient les réussites, les chemins ont toujours été jalonnés d’échecs et de coups de malchance. Il faut l’accepter.

Ceux qui s’en sont sortis malgré tout sont ceux qui se sont servis de ces échecs pour rebondir et pour sauter encore plus loin.

Pour créer d’autres opportunités.

  • La dernière posture c’est l’anticipation

Pour avoir de la chance, il faut toujours prévoir autant que possible ce qu’il PEUT se passer demain.

Il faut donc être “préparé” à accueillir la chance, et pour cela, il faut avoir un maximum de projets potentiellement porteurs. Cela permettra de '”sauter” sur toutes les opportunités d’intérêt qui se présenteront.

Voilà en gros ce que dit Philippe Gabilliet dans cette vidéo.

3. En résumé

Pour résumer le tout, je dirais que la chance, c’est surtout un truc qui se prépare.

Les personnes que l’on dit chanceuses sont en fait des gens qui sont excessivement bien préparées à accueillir la chance dans leur vie.

On lie souvent le succès à la loi de l’attraction, mais en réalité, c’est la somme de plein de petites choses qui se mettent en place, et qui permettent aux “chanceux” d’être réceptifs à toutes les opportunités qui se présentent.

4. Ca fonctionne !

Je suis bien entendu d’accord à 100% avec cette vidéo, car je suis l’exemple vivant que cela fonctionne.

Laissez moi vous dire pourquoi :

Le 9 janvier 1998, je me suis retrouvé à devoir choisir ou non de travailler dans un domaine totalement étranger à ma formation initiale :

On me dit qu’un restaurant de Flaine, une station de ski de Haute Savoie, recherche en urgence un cuisinier/pizzaïolo.

Et pourquoi pas ?

Je décide d’appeler, et je dis à la personne : “Vous recherchez un cuisinier ? Je peux sans souci faire le cuisiner le temps d’une saison de ski”.

Il me dit : “Vous avez de l’expérience ?”

Je réponds : “Un peu, mais pas beaucoup. Alors ce que je vous propose, c’est de bosser pour vous pendant 3 jours, et vous ne me payez pas. Et si je vous conviens, alors vous me gardez et vous me payez ou sinon, on se quitte comme ça et vous ne me devrez rien

L’audace lui a plu.

J’ai donc bossé comme cuistot (pizzaiolo) pendant 3 mois, du 16 janvier au 15 avril 1998.

Cette décision a été le point de départ d’un changement radical dans ma vie :

Il se trouve que la femme de ce restaurateur avait une agence immobilière, et qu’elle avait besoin de cours d’informatiques.

Je lui ai donc donné des cours en dehors de mes heures de cuisine (ce qui m’a permis de multiplier mon salaire de base par 1,5). Et quand la saison s’est terminée, elle m’a pris sous contrat freelance pour la former en continu et pour créer et m’occuper de ses sites Internet. J’ai bossé avec elle pendant 4 ans.

Un coup de Chance ? Peut-être.

Mais ce n’est pas fini.

Dans le magasin à côté du restaurant, se trouvait la femme avec laquelle je suis maintenant depuis 14 ans. Je lui ai réparé son imprimante plusieurs fois, et je lui ai préparé quelques bons petits plats pendant mon temps libre...

Vous voyez : Un simple choix, et plein d’opportunités qui ont bouleversé ma vie.

Moralité :

  • Soyez prêt,
  • Reconnaissez que la chance existe et se travaille,
  • Et faites comme si vous en aviez.

Vous pouvez être certain qu’elle va se manifester très vite !

~°~

A vous de jouer !

Cette dernière phase m’a pris 15 minutes. Parce que j’ai voulu corriger pas mal de trucs.

Vous voyez néanmoins que la réalisation d’un article complet, à partir d’une vidéo, m’a pris en tout et pour tout 40 minutes.

Vous pouvez faire pareil. Essayez.

Les notes que vous prenez pendant la vidéo ne vous serviront pas des masses. Par contre, elles vous permettent de mettre en marche votre cerveau gauche de manière plus efficace car vous associez l’écriture à la lecture ou à la vision.

La prise de notes est donc primordiale. D’autant que vous pourrez compléter par la suite, quitte à faire un deuxième article !

Essayez !

Vraiment, essayez ! Ca fonctionne du tonnerre, et pour n’importe quel sujet.

Faites-le et venez ici nous parler de l’article que vous avez fait comme ça ! Je compte sur vous.

 

Selon vous, cet article plairait-il à vos amis ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici 5 autres articles d'enfer :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags: , , , , , ,

Vous pouvez donner votre avis ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Docteur Greg

    29 mars 2012 at 21 h 15 min

    Coucou Yvon,

    Sacré tombeur va…
    Tu l’as eu avec ton quatre-quart…
    C’est donc comme ça que tu dragues en Station.. hum, intéressant :hin:

    Bon je l’ai pas fait pour mon commentaire, là, tout de suite, mais promis je vais tester la méthode pour l’écriture d’un article.

    J’aime la partie « cachage » d’écran pour laisser le cerveau partir en créativité. On se surprend parfois soi-même.

    Ce qu’il faudrait, c’est arriver à lire un livre en 6 ou 7 mn (le temps d’une vidéo) et à faire pareil.

    Il y a bien le photoreading… m’enfin, ça se travaille !

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 47 min

      Salut Greg

      Pas obligé de lire un livre ;)

      3 ou 4 articles de blogs en 10 minutes c’est largement faisable.

      J’ai pris la vidéo, mais avec mes 700 mots minutes, je peux lire au moins 10 articles en 10 minutes. Le temps de recherceh étant à inclure, ça fait du 5-6 minutes pour lire 5 articles pertinents et retranscrire avec nos mots.

      C’est faisable non ?

      Bonne nuit

      Yvon

       
      • Quincey

        30 mars 2012 at 11 h 18 min

        Bonjour Yvon et Greg,

        Toujours aussi intéressant tes articles, même si je ne commente que très peu.

        C’est vrai que le photoreading, ça se travaille Greg, mais cette technique vaut vraiment le coup !
        Doublé à l’auto-hypnose, tu obtiens un mélange explosif ;)

        Sinon, au lieu de cacher l’écran, je préfère utiliser OmmWriter, il t’enlève l’interface graphique, uniquement ton texte à taper. Derrière, tu peux mettre un fond d’écran relaxant, une petite musique zen, et c’est partit.

        Je vous conseille vraiment de le tester, c’est encore mieux que le t-shirt ;)

         
        • Albin

          1 avril 2012 at 15 h 27 min

          Merci Quincey pour ce petit logiciel que tu nous fait partager. ;)
          Je vais l’essayer.

          Bonne journée.

           
  2. remy

    29 mars 2012 at 21 h 30 min

    Super article Yvon!
    Merci

    J’adore le côté ludique de l’article entre théorie et exercice pratique.
    En plus la méthode me semble excellente pour rédiger des articles.

    Penses-tu que cette méthode soit adaptable pour rédiger des ebooks en s’inspirant de plusieurs autres livres mais tout en respectant les droits d’auteurs?

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 48 min

      Salut Remy

      Bie entendu que c’est aisable. Et plutôt 2 fois qu’une.

      Parler d’un sujet avec ses propres mots juste après avoir lu un livre, à moins d’avoir une mémoire photographique, on ne peut pas copier !

      C’est la meilleure manière d’écrire ! Il faut penser à Dragon Naturaly Speaking pour gagner du temps ;)

      Bonne soirée

      Yvon

       
  3. BK

    29 mars 2012 at 21 h 38 min

    Hello Yvon,

    C’est une technique que j’employais quand j’allais écouter une conférence.

    Pour le reste, je préfère dialoguer en temps réel avec le document (qu’il soit écrit, audio ou vidéo), mon dictaphone en main.

    Dès que j’ai quelque chose à dire, à rapporter, à commenter, à critiquer, à extrapoler, j’arrête ma lecture ou mon visionnage un petit moment et je dis ce que je pense à mon dictaphone.

    Une fois le doc complètement lu, écouté ou visionné, je recopie ce que j’ai enregistré.

    Et après j’écris vraiment (d’autres appelleraient ça de la relecture ou de la correction, mais pour moi c’est là que se situe l’écriture proprement dite. Ça consiste à repasser plusieurs fois de suite sur le texte, chaque fois pour ajouter ou retrancher des choses, que ce soit dans l’ordre de la logique ou non).

    Bon, ça fait plus de trente ans que je fais comme ça… je vais pas en changer !

    Bonne soirée

    Bernard

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 51 min

      Salut Bernard et merci de confirmer mes dires.

      Cette méthode était employée par mon prof d’Eco en Prépa. Un fou qui nous chronométrait et qui hurlait « plus que 4 minuuuutes » … « Plus que 3 minuuuuuuutes »…. plus que …

      Il nous apprenait à écrire en mode stress.
      Le coup du dictaphone, figure toi que j’avais pensé l’écrire dans le dernier chapitre, et puis ça m’est sorti de la tête.

      Merci d’avoir complété donc…

      Et bonne soirée à toi

      Yvon

      PS : Dis avec ta méthode, tu pourrais m’écrire un truc sur le turf en 40 minutes ?? :hin:

       
  4. Geoffroy

    29 mars 2012 at 22 h 35 min

    Bonjour Yvon,

    Cela fait un petit moment que je ne t’ai plus laissé un petit commentaire mais cela ne m’empêche de te lire presque tous les jours.

    Moi aussi j’ai croisé le chemin de la chance il y a environ 4 ans.

    Après 10 ans de bons et loyaux services dans une entreprise, j’ai décidé de partir et 5 mois après, j’ai été viré à cause de la crise immobilière qui est apparue en 2008.

    On pourrait se dire : pas de bol !

    J’ai alors saisi cette opportunité pour ma lancer et créer mon entreprise. 3 ans après m’être lancé, cela roule pas mal.

    Après réflexion, j’ai l’impression que le chemin que j’ai suivi avait été tracé et que j’ai su saisir l’opportunité qui s’est présentée.

    J’étais au bon endroit au bon moment même si certains pourraient croire qu’être viré peut-être une catastrophe, surtout en période de crise.

    J’aimerais maintenant passer à autre chose mais pas facile quand on a tout créé et qu’il faudrait recommencer à zéro.

    Le blogging et le copywriting me tente beaucoup dans mon domaine de compétence. Cela viendra peut-être le jour où je n’aurai plus assez de clients dans ce que je fais actuellement.

    Au passage, merci Yvon pour tes articles si pertinents et très riches en conseil.

    Geoffroy

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 52 min

      Salut Geoffroy

      Hé oui il y a tellement de bonnes opportunités autour de nous quand on ne s’enferme pas dans la routine !

      Content de voir que ta boite cartonne ;)

      Bonne soirée

      Yvon

       
  5. Marianne

    29 mars 2012 at 22 h 41 min

    Bonsoir Yvon,

    Tellement d’accord avec Philippe Gabilliet ! La réussite n’a rien de hasardeux, c’est vraiment un état d’esprit, une série de petites actions et une prise de risques.

    OK pour les 40 minutes si on connait bien le sujet et qu’on le porte déjà en soi, sinon, ça devient un peu un exercice de style :-)

    Mais la démarche est très pertinente, je l’utilise aussi ainsi :
    – imprégnation (qui peut durer des mois…)
    – création d’un seul jet
    – édition (que je préfère effectuer après 24h, parce que les modifications me sont bien plus évidentes après maturation)

    L’écriture peut être rapide, mais je rejoins assez le point de vue attribué à Napoléon : « L’œuvre est le fruit du travail où l’intuition du génie est la solution instantanée d’un problème longuement médité. »

    Bien à toi,

    Marianne

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 54 min

      Bonsoir Marianne

      40 minutes suffisent pour n’importe quel sujet. Que tu connais ou pas. Les 10 minutes de recherche servent justement à ça.

      J’imagine que dans ce cas précis, la distribution du temps serait modifiée genre 15 mn de recherche, 15 mn d’écriture et 10 mn de correction, mais ça fonctionne avectous les sujets.

      Si tu veux, tu peux me donner un sujet au hasard et je te montre ;)

      Très bonne soirée

      Yvon

       
      • Marianne

        30 mars 2012 at 15 h 49 min

        Bonjour Yvon,

        Chiche :hin:
        Voici un sujet palpitant :
        « La formation continue à Kuala Lumpur »

        Je suis curieuse de lire ton article !

        Bien à toi,

        Marianne

        P.S. Ca va nous rajeunir de retourner en prépa 40 min ;)

         
        • Yvon

          30 mars 2012 at 16 h 09 min

          Arf la vache !

          Déjà 20 mn de perdues

          Allez je démarre maintenant

          RDV dans 40 minutes

          Yvon

           
          • Yvon

            30 mars 2012 at 16 h 46 min

            Coucou Marianne

            Voilà. 16:46 ;)

            L’article est prêt et publié.

            A bientôt

            Yvon

             
  6. Pascale

    29 mars 2012 at 22 h 43 min

    Bonsoir Yvon,

    Merci pour cet article intéressant, amusant et « pratique ».
    J’ai fait l’exercice et c’est surprenant.
    Il faut dire que la vidéo était particulièrement riche en éléments et très bien structurée.

    Il faut donc se mettre « en état de vigilance » pour trouver de bons articles, vidéos, conférences…
    Avez-vous des « trucs pratiques » pour trouver ce genre de vidéo ? Avez-vous simplement tapé « avoir de la chance » comme mot-clé ?

    Bien cordialement,
    Pascale

     
    • Yvon

      29 mars 2012 at 22 h 57 min

      Hello Pascale

      Pourquoi cette vidéo ?

      Hier, je discutais avec un ami, et il me parle de chance. Quand je pense à « chance », je pense à cette vidéo.

      Et tout à l’heure, je vais regarder un commentaire de blog (que je n’avais pas visité depuis 3 mois), et le gars met un lien justement vers cette vidéo dans son commentaire.

      J’y ai vu naturellement un signe ;)

      Mais bon, tu vas sur Google et tu tapes une expression au hasard + vidéo et tu rouves ce que tu veux. Ou sur Youtube.

      Bonne soirée

      Yvon

       
      • Didier

        29 mars 2012 at 23 h 15 min

        … Le signe d’un coup de chance ! héhé !

        En attendant, j’applique une méthode similaire, mais basée sur l’art oratoire. Je m’explique !

        On demande de lire, regarder, observer un sujet à la télévision ou encore dans un article d’une revue – au hasard -. Puis, on se concentre sur le sujet pendant 15 minutes maxi. Enfin, on doit raconter avec ses propres mots l’histoire à SA façon du sujet traité.

        Ensuite, on recommence l’exercice avec un tout autre sujet pris au hasard, là encore. Et ainsi de suite…

        Je vois 2 avantages à cette technique :

        1. On s’oblige à concentrer sa pensée sans dévier
        2. Une forme d »élasticité de l’esprit (créativité) se développe rapidement.

        Merci de l’avoir mise en relief avec la vidéo … qui me rappelle quelque chose ;)
        Didier

         
        • Yvon

          30 mars 2012 at 9 h 58 min

          Salut Didier

          Ooooh tu t’es reconnu ? :hin:

          On demande de lire, regarder, observer un sujet à la télévision ou encore dans un article d’une revue – au hasard -. Puis, on se concentre sur le sujet pendant 15 minutes maxi. Enfin, on doit raconter avec ses propres mots l’histoire à SA façon du sujet traité.

          Oui je connais cette discipline, j’en ai déjà parlé sur ce blog (j’appelle ça des colles).

          C’est une technique excellente pour développer son esprit d’à-propos.

          Très bonne journée

          Yvon

           
  7. AROUF

    30 mars 2012 at 0 h 12 min

    Je vous remercie pour tout Yvon

     
  8. Johann

    30 mars 2012 at 0 h 48 min

    Salut Yvon,

    J’avais partagé cette vidéo également, elle est très connue.

    Ta technique marche du tonnerre, je l’applique moi même. La majorité de mes idées d’article, je les ai…tout le temps. Lorsque je lis, lorsque je regarde des vidéos ou même en extérieur.
    J’ai toujours avec moi Evernote ou un carnet pour noté toutes mes idées en vracs.

    Après, lorsque j’ai besoin d’un article, je me pose, je revois mes notes et je rédige, sans trop me poser de question. Puis viens la phase de mise en forme, de tri et de correction.

    Bonne soirée,

    Johann

     
  9. Fabien

    30 mars 2012 at 1 h 46 min

    Bonjour Yvon,

    Ton article est très intéressant.

    J’ai moi-même des difficultés à rédiger des textes percutants dans un langage naturel accessible par le plus grand nombre de personnes et je pense que ta méthode va beaucoup m’aider.

    La vidéo reprise dans ton exemple est également très pertinente et motivante !

    Au plaisir de lire ton prochain article.

    Bonne continuation.

    Fabien

     
  10. Chloé@Améliorer sa mémoire

    30 mars 2012 at 2 h 39 min

    Bonjour Yvon,

    Très intéressante ta technique d’écriture triphasée :super:

     
  11. etienne

    30 mars 2012 at 7 h 38 min

    Salut Yvon,
    J’apprécie cet article. Beaucoup. Je crois aussi au facteur « chance » et aux 3 conditions pour l’accueillir.
    Ma vie également a basculé avec une fiche prise au hasard dans un fichier.
    Et la femme qui comme toi a proposé de travailler pour rien le temps de voir si ces compétences étaient utiles, fut ma collaboratrice durant 20 ans.

    Bonne journée.
    Etienne

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 10 h 00 min

      Salut Etienne

      Excellent l’histoire de ta collaboratrice. Comme quoi, c’est une technique qui fonctionne du tonnerre !!

      Bonne journée

      Yvon

       
  12. Argancel

    30 mars 2012 at 7 h 52 min

    Très bonne l’idée du tee-shirt sur l’écran !
    Par contre ça paraît difficile dans le cas où l’on veut écrire un article en pleine nature…

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 10 h 01 min

      … Oui ou dans son bain, en conduisant ou quand on grimpe à une montagne… :D :D

      Forcément, il faut un minimum de matériel et un environnement favorable ;)

       
  13. Christian

    30 mars 2012 at 8 h 38 min

    Bonjour à tous,

    Cette méthode est bien connue des électriciens de la blogosphère européenne.

    L’écriture triphasée leur permet d’éviter les problèmes de puissance insuffisante de l’écriture monophasée alternative.

    Comme Yvon, les blogueurs électriciens démontrent que l’écriture triphasée est d’une puissance instantanée dans l’écriture, sans mauvaise composante rédactionnelle (on arrive à 230 mots/minute).

    En comparaison avec l’écriture monophasée où la puissance instantanée présente des courbes sinusoïdales qui nuisent à la production d’énergie nécéssaire à l’écriture rapide d’un article.

    Il est absolument nécessaire d’annuler cette pulsation de la puissance d’écriture monophasée qui peut entraîner la destruction des mécanismes rédactionnels efficaces.

    De plus, les alternatives triphasées qu’Yvon proposent ont un meilleur rendement que leurs homologues monophasées et le régime triphasé occasionne moins de pertes lors de l’écriture.

    Lorsque les trois techniques d’Yvon sont parcourues par des cerveaux de même valeur efficace, la rédaction est dite équilibrée.

    Tout le monde savait déjà qu’Yvon était une lumière mais cette comparaison avec l’efficacité du triphasé en électricité est tout simplement brillante.

    Tant sur le plan du copywriting, -voir le formidable article sur l’utilisation des comparaisons (quoi, chez Cédric, ah bon,…pas sûr)-, que sur le plan de la thématique qui donne un éclairage nouveau sur l’écriture d’un article éblouissant.

    Seul bémol, la méthode est plus difficilement applicable à ceux qui n’ont pas de cerveau gauche et qui devront continuer à travailler en monophasé.

    Sinon, quelle excellente introduction à mon dernier article sur la luminothérapie.

    Merci pour tout Yvon.

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 10 h 03 min

      Salut Christian

      Superbe exemple de création anarchique de contenu cerveau droit :)

      Bravo pour la transition avec ton article du jour. Excellent :D

      Et merci pour ce commentaire qui m’a une nouvelle fois fait rire.

      Bonne journée

      Yvon

       
      • Christian

        30 mars 2012 at 13 h 15 min

        Salut Yvon,

        Le plus dur avec toi, c’est de se tenir toujours au courant et de rester en phase.

        Bon, je vais aller sur ondp : :-P puis je retourne à mon la création de mon nouveau blog.

        Continue surtout à me donner des idées, tu es une formidable source d’inspiration….en plus du côté pédagogique évidemment (mais quand même, une idée à appliquer par jour, j’en peux plus) ;)

         
  14. Jean Paul vivre bien

    30 mars 2012 at 9 h 45 min

    Bonjour Yvon,

    Aujourd’hui, j’innove.

    Je teste d’abord, je commente après.

    J’ai lu ton article ce matin, ça m’a tellement ébouriffé que j’ai voulu essayer.

    J’ai donc cliqué sur « laissez-vous porter » et je suis arrivé sur ton article du 30 septembre.

    J’ai appliqué la méthode à la lettre et j’ai publié un article sur mon blog.

    Efficace ! Je ne prétends pas avoir le talent d’écrire un super article, mais la méthode fonctionne.

    C’est d’autant plus intéressant que ton thème est très éloigné des miens.

    Seul bémol ; j’ai débordé. Il m’a fallu 44 minutes pour tout boucler.

    Je réessaierai cette méthode.

    Merci du cadeau.

    Jean Paul

    PS : j’espère ne pas te froisser en te citant sur mon blog.

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 10 h 05 min

      Salut Jean Paul

      Bravo pour la performance. J’admire le sens de l’improvisation chez mes contemporains. On se mouille. On agit.

      Bravo encore une fois. Super réalisation. :super:

      Tu devrais essayer avec un de tes sujets pour voir. Ca augmenterait peut-être ta capacité hebdomadaire d’écriture ;)

      Très bonne journée

      Yvon

       
  15. jaime

    30 mars 2012 at 10 h 48 min

    Merci Ivon : vraiment complet ton article.
    De veste, pas besoin… je suis aveugle.
    Par contre, du reste j’ai pris note. Plus de 15 minutes car j’ai aussi copié la recette.
    Tout ça va certainement me servir car je lance mon blog, la semaine prochaine.
    Déjà que j’applaudis avec les genoux.
    Merci à toi ainsi qu’aux autres blogeurs.

     
  16. Laurent Breillat

    30 mars 2012 at 11 h 09 min

    Premièrement, merci beaucoup de faire connaître encore cette extraordinaire vidéo, que je regarde régulièrement pour me rappeler à quel point je suis chanceux (et donc à quel point c’est ma responsabilité ;P).

    Par ailleurs c’est une excellente méthode pour écrire un article effectivement. Je me rends compte que je l’utilise plus ou moins intuitivement, mais de manière moins formelle. Je n’ai en fait pas 3 étapes : je laisse agir ma créativité, puis de temps à autre ma « raison » s’allume et m’indique d’organiser mon article d’une façon ou d’une autre, de mettre un titre là, et oriente ma créativité, qui repart ensuite en roue libre.
    En gros je passe d’un cerveau à l’autre assez régulièrement au cours de l’écriture d’un article, mais c’est toujours le cerveau créatif qui commence ;)

     
  17. David K

    30 mars 2012 at 11 h 19 min

    Salut Yvon,

    Merci beaucoup pour la technique !
    Très intéressant !

    Je l’utilisais en partie inconsciemment. Maintenant, je visualise mieux le processus :).

    Concernant le photoreading, ça vaut vraiment le coup de le travailler.
    Devant l’avantage de lire un livre à toute blinde…

    Pour peu que vous ayez un vélo d’appartement, vous arrivez à vous garder en forme tout en vous formant :hin: !

     
    • Mark le Net

      30 mars 2012 at 13 h 41 min

      Merci Médhi pour cette ITW, et merci Yvon d’en avoir tiré l’essentiel… et surtout explicité cette méthode.
      Qui n’est pas forcément neuve d’ailleurs, mais présentée sous cette forme, si :)
      Cela permet en effet de dissocier les efforts et donc de ne pas se tirailler soi-même : le premier risque dans l’écriture (y compris musicale) c’est l’auto-censure.
      Mettre l’écriture en plusieurs phases permet d’accélérer le processus, et d’augmenter la qualité simultanément. C’est aussi ce que l’on fait en Agile(Scrum/Kanban) !
      Dans le monde de l’entreprise, l’écriture de mails sous cette forme est très conseillée (évitez juste de mettre les destinataires avant la fin de la relecture… Des fois que le mail parte tout seul ;)).

      Je ne saurai que conseiller à toutes les personnes qui utilisent un clavier d’apprendre à s’en servir vraiment (ou d’utiliser DNS sinon, mais sous Ubuntu c’est pas encore ça ; je conseille une ancienne version (9 ou 10) car les nouvelles sont TRÈS gourmandes, même sur un quadri-core, sous Win7).
      J’ai appris à taper à la machine avec une vielle lexington. Taper de travers (entre deux touches) faisait mal, on apprend à taper juste au bon endroit… et de la bonne façon (apprenez les règles de dactylo, et transgressez-les ENSUITE).

      Et pour que l’outil ne soit pas un frein, essayez autre chose que l’AZERTY, fait pour RALENTIR la frappe!

      Cela vous évitera le T-shirt sur l’écran (vous pouvez aussi l’éteindre, même sur un portable) : on peut réellement taper sans regarder, une fois que l’on connaît le clavier. N’hésitez pas à fermer les yeux (sauf si vous avez besoin de vos notes), c’est libératoire.

      Au plaisir de vous lire !

      M.

       
  18. Nicolas Kempf

    30 mars 2012 at 13 h 00 min

    Hello Yvon,

    J’ai été induit en erreur par le titre, je croyais que tu nous dirais comment inventer du contenu sur un sujet que l’on ne maîtrise pas du tout. En fait, ici, il s’agit plutôt de retranscription, de résumé, que de production inédite…

    Et puis le management, l’attitude d’entrepreneur, ça reste quand même assez proche de tes propres thèmes… Ce qui serait fun, c’est que tu fasses la démonstration avec quelque chose de vraiment parachuté, comme http://www.youtube.com/watch?v=4wglOqKCAeA ou http://www.youtube.com/watch?v=ziHD_EGIrj0

    Nicolas

     
    • Yvon

      30 mars 2012 at 17 h 14 min

      Salut Nicolas

      Je viens de repécher ton comms dans les spams à l’instant (les deux liens sûrement).
      Tu crois vraiment qu’une vidéo sur le décor en caramel ou sur les hippocampes va pouvoir m’empêcher de faire un article en rapport avec le copywriting ?

      N’importe quel sujet est susceptible de faire un bon article avec cette méthode. En partant sur une vidéo, il est forcé de trouver un point d’ancrage (et là dans les deux cas je n’ai même pas besoin de les regarder, juste le titre suffit).

      Si tu veux, je vais me filmer pour les 2 vidéos, mais pas aujourd’hui car là j’ai d’autres trucs à faire. Mais promis je prendrai 40 minutes (certainement bien moins avec le décor au caramel car je ‘nai pas besoin de brouillon)

      Je ferai ça la semaine prochaine ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
    • Yvon

      30 mars 2012 at 17 h 50 min

      Pour revenir à la première partie de ton commentaire, cette méthode est là pour écrire sur n’importe quoi en 40 minutes.
      « N’importe quoi » dans le sens où ça fonctionne avec n’importe quel sujet.
      Si on prend le sujet de ta première vidéo (réaliser un décor en caramel), il y a 1000 façon d’aborder le sujet

      Si tu as un blog sur le mariage, tu vas parler de pièce montée
      Si tu as un blog de cuisine, tu vas parler de recette
      Si tu as un blog sur la réussite, tu vas parler de comment tu t’es senti en réalisant tout seul ta première pièce montée et comment tu en as été fier. Toi ou ta femme
      Si tu as un blog sur le copywriting, tu vas parler du relatif peu de place que tu as sur un gâteau pour écrire avec un décor en caramel, aussi il faudra être percutant et dire en 3 mots maxi ce que tu dirais d’habitude en une phrase. Surtout si tu veux faire de la pub dierctement sur tes gateaux, pourquoi pas…
      Si tu as un blog sur l’alpinisme, tu pourrais parler du fait qu’un caramel noir est aussi solide qu’un mousqueton
      Un blog sur l’écriture d’un livre ? Comment écrire une recette avec du caramel en moins de 200 mots

      Bref c’est illimité. Seule ton imagination peut te limiter…

      En outre, j’ai pris l’exemple de cette vidéo de la chance et d’en faire un résumé, pour l’exemple. Ca m’a permis de trouver l’idée de mon job à l’audace, que j’aurais largement pu choisir comme sujet principal au départ de cette vidéo.

      Yvon

      PS : Quant à l’hippocampe, quand on prend la définition anatomique du mot, le sujet est si vaste que je peux écrire 6 articles dessus en rapport avec ma thématique. Sans parler que ça ressemble à un cheval… ;)

       
  19. Charles

    30 mars 2012 at 13 h 54 min

    Salut Yvon,

    Super histoire à la fin :hin: Complètement d’accord avec tout ça !
    Quelle audace !

    Pour en revenir à l’article lui-même, il faut donc qu’on parte d’un existant, surtout une vidéo ? :)

     
  20. Stéphanie

    30 mars 2012 at 17 h 33 min

    FOR-MI-DABLE !

    Ton article est génial de simplicité, de concret pour que nous puissions l’appliquer de suite avec la vidéo de Philippe Gabilliet… que j’ai partagé de suite sur tous mes réseaux sociaux !

    Oui la chance se provoque. Je crois personnellement que le point le plus important pour cela est de rester ouvert au monde qui nous entoure, aux personnes, à ce que nous lisons, entendons. Comme pour tout il faut un temps d’apprentissage mais déjà s’entraîner à ne plus prendre la même route pour aller à son travail, rencontrer de nouvelles personnes, parler à d’autres collègues, faire d’autres sports ouvrent l’esprit et prépare à voir l’opportunité !

    Bravo et merci Yvon

     
  21. Michele

    30 mars 2012 at 23 h 16 min

    Bonsoir Yvon,

    Je viens d’écrire mon dernier article en suivant tes recommandations du moins en séparant la phase d’écriture de la phase de mise en forme . Je n’ai jamais écrit un article aussi rapidement

    Merci Yvon

    Cordialement
    Michèle

     
  22. sante-bonheur

    1 avril 2012 at 0 h 43 min

    Ok Yvon,

    Voici une méthode originale que je vais tester, bien que pour le moment, je n’ai pas encore fait connaissance avec la page blanche !
    Mais comme ça, le moment venu, je serais prête !

    Bon dimanche,

    Patricia

     
  23. Albin

    1 avril 2012 at 15 h 41 min

    Bonjour Yvon,

    technique diablement efficace et en plus qui nous oblige à travailler.
    Quoi de mieux pour apprendre! ;)

    Excellent dimanche.

     
    • xavier

      2 avril 2012 at 3 h 13 min

      Bonsoir yvon!

      Quelle chance cette opportunité de rencontre, de territoire, et de demande exaucée…
      Engendrée par cette posture de vigilance, par la magie du réseau par la capacité de tirer parti de tout ce qui vous arrive,et par anticipation du projet qui à déjà germé dans votre tête,fruit de ce gout immodéré d’avoir toujours au moins un coup d’avance…..
      Je te souhaite un océan d’opportunités….comme tu sais si bien les stimuler de ta plume infatigable!
      Xavier

      PS Cet exercice m’a encore une fois …..passionné!

       
  24. Reda

    4 avril 2012 at 21 h 37 min

    Merci pour cet article, j’ai appliqué cette méthode sur mon dernier article en débordant largement sur la troisième phase (environ 35 min).

    Je me demande s’il ne faudrait pas rajouter 15 min pour la recherche de photos et le référencement de l’article, qu’en pensez vous ?

    Bien à vous

     
    • Yvon

      5 avril 2012 at 4 h 05 min

      Bonjour Reda

      Tu peux rajouter le temps que tu veux et les tâches que tu veux.
      L’objectif de cette technique est d’écrire un article sur n’importe quoi.
      Le temps global n’est qu’anecdotique.

      Si tu le fais en 15 minutes en tout, c’est super.
      Si tu le fais en 1:30 c’est super aussi. L’important c’est que tu aies un article à publier ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
  25. MistermindFr

    5 avril 2012 at 15 h 31 min

    Merci Yvon pour cette article.

    Je n’avais jamais fait le lien entre les actions (lire, d’écrire, corriger) et la sollicitation des différentes régions du cerveaux. En terme d’organisation, c’est bien connu que le multitâche est défaillant chez l’homme.

    C’est une très bonne astuce que je vais mettre à profit dès ce soir

    Merci

     
  26. Yann Le Roy

    6 avril 2012 at 16 h 17 min

    Bon j’ai utilisé la technique pour l’écriture de mon dernier article. J’avoue que j’ai eu du mal avec la technique du je-cache-l’écran: je le rallumais constamment. Pour ma part, sans aller à cette extrémité, je trouve que le simple fait d’avoir un traitement de texte avec un mode « Anti-distraction » est tout aussi efficace ( Sublime text 2, j’adore ce logiciel, mais il est surtout destiné aux coders, sinon il y a aussi -gratuit celui-là, l’excellent Focuswriter. Le fond noir à l’ancienne est déjà très utile et vraiment efficace: on travail rapidement sans perdre le fil, de manière fluide.