L’ennemi No 1 du copywriter et du blogueur et 5 manières de vous en protéger

Savez-vous quel est l’ennemi n°1 du copywriter ?

Le manque d’idées ? Pas vraiment…

Un bon copywriter a toujours plus d’idées qu’il n’a de temps pour les écrire.

Le manque d’argent ? Non, encore…

Pour être copywriter, un simple ordinateur suffit, et encore, pour dire vrai, même un simple stylo et quelques feuilles de papier suffisent.

Le manque de talent ? Toujours non…

Le talent, ça se travaille. Les meilleurs copywriters du monde ne sont pas nés comme ça… Ils ont APPRIS à écrire, à lire, à observer, et ils se sont entraînés longtemps longtemps… Et seulement ENSUITE ils sont devenus talentueux.

Alors quoi ?

Si ce n’est pas un problème d’idées, d’argent ou de talent, quel est donc le principal ennemi du copywriter ?

SONY DSC

Le voici : La démotivation.

Pour faire ce métier, tout comme pour écrire régulièrement sur un blog, il faut être motivé.

Moi, vous savez, je suis ce qu’on appelle un "Writer-holic". Je peux écrire des pages et des pages sans m’arrêter pendant des heures entières si c’est sur un sujet qui me passionne. Vraiment.

Pour certains, écrire des articles de blog est une vraie corvée. Ca leur prend des heures, voire des jours. Ce n’est pas mon cas.

J’écris les articles que vous lisez sur ce blog en général en moins d’une heure. Il m’arrive même parfois d’en écrire 3 ou 4 dans la même journée, et je vous avoue que j’adore ça.

Hé bien vous savez quoi ? Si quelque chose me contrarie, je ne peux plus écrire une ligne. Rien à faire.

Et ça peut durer des fois 3 ou 4 jours d’affilée. Ca doit être une maladie, j’imagine, mais toujours est-il que pour moi, c’est assez fatal pour mon boulot.

J’ai donc pris quelques dispositions pour éviter au maximum les moments de démotivation.

Je vous les livre ci-dessous, parce que si vous êtes amené à écrire sur un blog ou pour une lettre de vente, ces quelques conseils vous seront d’un grand secours :

[protected]

1) Je ne regarde pas la télé, je ne lis pas les journaux.

Je me suis débarrassé de ma télé depuis pas loin de 10 ans. Je ne la regarde donc pas. Je ne lis pas les journaux, non plus.

Je me contente des informations que j’entends pendant une minute chaque matin à la radio, ce qui me permet de savoir l’essentiel de ce qui se passe en France et dans le monde.

Cela m’évite de me taper des baisses de moral à la suite d’une info catastrophique ou d’une image bien choquante comme aiment à nous montrer la télé et les journaux.

Essayez de vous passer de télé et de journaux pendant 7 jours, et voyez tout ce que vous pouvez faire à la place.

C’est absolument incroyable le temps qu’on perd devant la TV, alors qu’il serait bien plus bénéfique de lire pendant ce laps de temps !

2) Je ris au moins pendant 30 minutes par jour

Ca me permet de garder toujours un moral d’acier.

Bêtisiers, sketches, vidéos sympas, films comiques… Tout est bon pour rigoler un bon coup. J’en ai un stock pas croyable, et je m’impose 30 minutes de visionnages chaque jour.

Sans cette dose quotidienne de rire, je dépérirais sans le moindre doute, et mes idées seraient embrumées…

Il en est sûrement de même pour vous. Riez plus, vous serez plus inspiré.

Je reviendrai sur les bienfaits du rire sur l’écriture dans un prochain article.

3) Je cherche, stocke et lis des histoires positives

Biographies exceptionnelles, histoires insolites, exemples de réussites fulgurantes, idées géniales, succès retentissants…

Je me constitue jour après jour un stock d’histoires de ce genre, et je m’en gave pendant au moins 30 minutes chaque jour. Parfois bien plus !

Je recherche en permanence des livres qui racontent ce genre d’histoires. Quand j’en trouve, je stabylote les meilleures, et quand elles sont vraiment géniales, je les enregistre sur mon PC en les lisant.

J’ai ainsi une compil d’histoires inspirantes dont je peux me servir quand j’en ai envie.

Ca c’est vraiment le plus grand remonteur de moral "pratique" qui existe !

J’ai pioché l’histoire de Cindy Cashman dans ce recueil :)

4) En cas de baisse de moral sérieux, je lis mon livre fétiche

"Comment triompher de vos soucis – Vivez que diable !". De Dale Carnegie.

Si vous n’avez jamais lu ce livre, alors sautez sur le premier exemplaire que vous trouverez, achetez-le et lisez-le une fois par mois.

Je ne connais pas de livre plus extra pour se remonter le moral et pour se remotiver.

Il comporte des dizaines d’histoires qui vous font vous demander pourquoi diantre on se fait du souci. Et surtout, c’est raconté avec un tel brio que vraiment j’adore ce bouquin !

5) Je sors m’aérer au moins pendant une heure par jour

Oui, OK, j’ai la chance d’habiter dans un coin exceptionnel.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais vous pouvez certainement trouver vous aussi un endroit pour aller marcher ou vous asseoir au grand air. Dans un parc ou mieux, en pleine campagne.

Profitez-en pour respirer le plus calmement et le plus profondément possible.

Ce n’est pas pour rien si dans "’inspiration" il y a "inspirer" ! Plus vous oxygènerez votre cerveau et plus il aura de facilités à travailler.

A vous de jouer !

Si vous devez écrire, aujourd’hui ou plus tard, alors fatalement arrivera un jour où la démotivation sera là.

C’est donc maintenant que vous pouvez commencer à vous préparer à cette éventualité, en essayant de suivre ces quelques conseils :

  • Ne regardez plus la TV, ne lisez plus les journaux
  • Riez pendant au moins 30 minutes par jour
  • Constituez-vous une base d’histoires positives et exceptionnelles
  • Lisez "Comment triompher de vos soucis – Vivez que diable !" de Dale Carnegie au moins une fois
  • Sortez vous aérer pendant une heure chaque jour

Et vous que faites vous pour vous remotiver en cas de coup de mou ?

[/protected]

Précédent

Le coup de la poule, où l’art d’hypnotiser vos prospects…

Suivant

Copywriting Perdu d’Avance : Quand le meilleur texte du monde ne peut rien pour vous…

  1. Pour me motiver, j’utilise la technique de visualisation.

    C’est-à-dire que que visualise le résultat que j’obtiendrai une fois que le travail sera accompli.

    J’écoute aussi de la bonne musique pour me motiver.

    En plus de tout ce que tu as mentionné ci-dessus, je pense que les encouragements et les remerciements des membres/abonnés/clients… sont aussi source de motivation.

    Bonne journée à toi !

  2. Romain

    Je pratique comme toi la diète médiatique. Elle libère du temps pour lire ou écrire et n’encombre pas l’esprit de pensées négatives. De toute façon je pars du principe que si une info est importante, on en parlera de toute manière autour de moi.

  3. Bonjour Yvon,

    Lorsque j’ai un petit coup de mou ou lorsque je sens que je sature un peu, je me recentre sur l’instant présent, libre de toute pensée.

    Pour cela, j’utilise différentes méthodes suivant mon inspiration et envie du moment.

    En voici quelques-unes :

    1- Je commence par étirer tout mon corps plusieurs fois de suite tout en poussant plusieurs gros soupirs (ou bien je contracte puis relâche tout mon corps ).

    Puis je ferme les yeux et je me relaxe en portant mon attention sur toutes les sensations positives et agréables que me procure la relaxation.

    2- Je sors mon esprit du coup de mou en le redirigeant vers quelque chose qui me rebooste comme une image très positive ou motivante ou encore je me répète quelques mots positifs et motivants.

    3- Je sors dehors pour marcher et respirer (j’ai la chance d’avoir un grand terrain et d’être à la campagne) et là, je prends conscience de la beauté des choses qui m’entourent

    > en sentant la chaleur agréable du soleil sur ma peau
    > en écoutant le chant des petits oiseaux
    > en regardant la beauté de la nature
    > en sentant le parfum des fleurs, de l’herbe fraichement coupée ou de la fraicheur de la brise

    4- ou encore, je médite ou part faire de l’Aikido

    Dans tous les cas, j’essaye de voir le bon coté de la vie et de savourer chaque instant qui passe.

    Merci pour cet article et excellente journée à tous/toutes :haha:

    Amicalement,
    Stéphane

    • Bonsoir Stéphane,

      Je fais aussi de l’aïkido (2 fois par semaine). Ah, ça fait plaisir qu’il y a quelqu’un ici pratiquer également cet art martial original. Si tu veux, tu peux visiter mon blog sur l’aïkido : http://www.infoaikido.com

      Contente de te faire connaissance :-)
      Emilie.

      • Bonjour Emilie,

        Tiens super sympa de rencontrer ici quelqu’un qui fasse de l’Aikido.

        J’ai été visiter ton blog sur l’aikido et je me suis inscrit à ta liste.

        Moi aussi très content de faire ta connaissance :-)

        Excellente journée.
        Stéphane

  4. Salut Yvon,

    Bel article.

    De mon côté, je me suis fait un petit journal de mes victoires. Dès que je réussi un truc dont je suis fier, je le note.

    Les jours où je n’ai pas le moral, et où j’ai presque envie de baisser les bras, je l’ouvre et je relis mes victoires. Je me les remémore. Cela me met toujours dans un état d’esprit hyper positif et me redonne la pêche.

    Cédric

  5. Super !! :super:
    Merci à tous pour vos excellentes idées :

    @Giresse : Oui la musique aide beaucoup à retrouver le moral. je m’en sers également.

    @Romain : Je suis pris pour un extra-terrestre à chaque fois que je le dis. Ca fait plaisir de voir qu’on n’est pas seul :)

    @Stephane : Bonne idée la détente. Perso j’accroche pas du tout parce que c’est le meilleur moyen pour que ça me gratte partout ! Ris pas, c’est vrai :)

    @Cédric : Celle-là, c’est de loin ma préférée. Merci ! Je vais me créer un classeur de plus :)

    • Tant pis Yvon je ris quand même :D (et ça participera à mes 10 minutes minimum de rire indispensable pour être en bonne santé donc merci à toi ).

      L’envie de se gratter, de bouger… c’est quelque chose que vivent certaines personnes (j’ai dis certaines, pas toutes ) lorsqu’elle veulent se mettre à la relaxation ou à la méditation.

      Par exemple, pour ceux qui connaissent le Zazen (l’assise silencieuse du Zen), il faut s’installer puis ne pas bouger et même… ne pas déglutir !

      Au début, cela peut-être un vrai calvaire (bon, il ne s’agit pas d’être maso non plus hein ). Mais si tu persistes, alors arrive un moment ou tout cela est dépassé et tu te trouves paisible.

      Au passage, c’est excellent pour travailler la maitrise de soi ;)

      Mais bon ne va pas croire que j’essaie de te convertir, si tu n’accroches pas, tu n’accroches pas. L’essentiel, c’est que tu fasses ce qui te convient à toi.

      Amicalement,
      Stéphane

  6. Bonjour Yvon,

    Pas facile de réussir à appliquer tout ça,

    * Pas de télé : J’ai même pas envie d’essayer, priver 3 ados de « Game One » relève du suicide :hin:
    * Pas de journaux : Dans quoi je vais mettre mes épluchures ?
    * Rire 30 minutes par jour : Ça c’est largement faisable, il suffit que je regarde la tête de mon chef au boulot.
    * Depuis très jeunes, je collectionne les bouquins des femmes qui ont eu un destin exceptionnel, et il y en a !!! Et oui Messsieurs !!!!
    * M’ aérez une heure par jour, j’essaye entre le train, le tram et le boulot. ;) et j’en profite pour observer les autres, ils sont une mine d’inspiration.

    Amicalement
    Marie-Do

    • Bonjour Marie-Do

      Je comprends pour les ados et la TV.

      Mais parfois, la TV tombe en panne, comme ça, pour rien… Et bizarre, on n’arrive pas à la réparer. Et puis mince… Pas de sous pour en racheter une…

      OK, je l’emmène chez le réparateur. Tu sais ce monsieur Poubelle, au coin de la rue… Il est sympa, il m’a dit qu’il allait me trouver quelque chose…

      Et ça traine, et ça traine… Et les ados ils peuvent plus regarder la TV.

      Et surprise… Tu croyais que ce serait la 3ème guerre mondiale. Et puis non ! En fait ça se passe très bien… OK, ils passent un peu plus de temps sur msn ou facebook au début, mais petit à petit, ils renouent avec la vraie vie…

      Histoire vraie, vécue 2 fois dans 2 familles différentes en plus de la mienne… En plus, profite, dans quelque jours (mois ?) passage au tout numérique. C’est la belle occase ! :evil:

      Pour les bouquins de femmes au destin exceptionnel, as-tu une liste ?

      Bonne journée
      Yvon

      • En Alsace, nous sommes déjà au tout numérique depuis un an, et en plus y a pas que les ados, y a leur père !!!!!!!! Et là, plus difficile !!!!!!!!

        Je n’ai jamais fait de liste de mes bouquins, mais c’est une bonne idée, dès que je trouve un moment je la ferai.

        Bonne journée
        Marie-Do

  7. Se passer de la TV et des journaux ? et la radio ? tout dépend du domaine d’activité …
    tu peux te servir des faits médiatiques pour construire une page web …
    on va prendre l’exemple des virus bien entendu: dès qu’une info a du succès, on la retrouve en « thème » de virus … Ainsi, pendant Roland Garros, on a des fichiers qui nous « offrent » des photos dénudés de tennis woman … et bing ! VIRUS !
    Le tremblement de terre au Japon a ainsi eu droit à ses dérivés aussi …

    Pour le reste, comme je disais dernièrement à un de mes contacts, je n’ai jamais autant lu que depuis que je « bosse » sur le web … que ce soit e-book ou livre papier, il faut « s’enrichir » pour avancer ! ( quand je dis « enrichir », c’est enrichissement culturel qui donne ensuite enrichissement monétaire ;-) )

    @Stéphane: la détente marche pas trop sur moi car dès que je repose, j’ai une nouvelle idée qui me vient à l’esprit … c’est maladif quelque soit l’endroit où je suis ( surtout en vacances !)

    • Je ne vois pas en quoi recevoir de l’info sur l’actu en regardant la TV ou en lisant les journaux amène quoi que ce soit de positif dans sa vie. Quelque soit le domaine d’activité :)

      Oh je sens le petit article qui va déchainer les passions comme pour la popin… Je vais l’écrire de ce pas… 18 raisons de se passer de la TV et des journaux…

      En parlant d’idées, merci pour celle là Olivier.

      Tu n’étais pas au SEO Barcamp à Grenoble hier soir ?

      • Simon

        Salut !
        Argh je savais pas qu’il y avait un apéro SEO à Grenoble, j’ai loupé ça…
        Bon, prochaine fois…

        • Salut Simon. Bienvenue ici.
          Hé oui, je l’ai appris quant à moi mardi.
          C’était sympa :)

        • Simon

          A part ça, je ne peux qu’abonder dans le sens de la diète d’info. J’ai découvert ça avec « la semaine de 4h », et ça m’a fait un bien fou !
          C’est dingue de voir à quel point les média ont pris le parti du négatif et du glauque…

      • une SEO barcamp à grenoble, pas au courant du tout !

    • Salut Olivier,

      Est-ce que ce sont des idées intéressantes ou bien des pensées diverses et variées qui passent dans ton esprit ?

      Si c’est une excellente idée alors c’est un bon moyen d’en produire !

      Si ce sont des pensées lambda, alors cela c’est le propre du mental… et l’avantage de la relaxation attentive ou de la méditation, c’est justement de parvenir petit à petit à cesser de se laisser emporter par toutes ces pensées incessantes pour s’installer dans une attention consciente ici et maintenant.

      Et cela est TRES reposant et régénérant. Ca permet aussi ensuite d’être plus performant car dans ce cas, le cerveau se repose, sinon il travaille sans cesse, non stop… attention au Burn-out :D

      Amicalement,
      Stéphane

      • euh non malheureusement ce sont de vrais idées …
        parfois je monte les projets, parfois j’en parle à d’autres pour les donner … et parfois personne que je connais ne les monte et je les vois se monter ailleurs ! Et là, on vient me dire  » ben pourquoi tu l’as pas fait ? »

  8. Coach

    Bonjour,

    J’avais déjà quelques bons réflexes (pas de tv, sortir 1 h par jour à l’extérieur, 15mn de rire minimum)
    Je peux y ajouter (je pense que c’est un oubli de Yvon) un bon plat… Ou une bonne boisson (alcoolisée ou non).
    La lecture d’un bon livre. Ou une musique dynamisante…
    Un peu plus fun. Trouver une personne (inconnue) et lui faire décrocher un beau sourire. Si possible une personne « triste » ou « morne ». C’est jackpot. Attention « drague exclue »!
    Ou alors un petit roupillon…

    • Bonjour Christian

      Haaaaa… Le bon plat… Alors ça c’est mon péché mignon, mais hélas, la démotivation qui arrive ensuite est encore pire que celle que j’avais avant. C’est le lot des épicuriens comme je le suis, adpetes du « Il faut vivre pour manger et ne pas manger pour vivre » ;)

      Le petit roupillon : Excellent !
      Pour la personne triste, alors là pas essayé.

      Dites donc les idées vont bon train ce matin ! A quand le petit livre de la motivation écrit par les memrbes de copywriting-pratique ?? :super:

      • Coach

        Tu peux expliquer ta démotivation après un bon petit plat.
        C’est un phénomène inconnu chez moi.
        :hin:

        Il y a tellement de choses sur la motivation…Je doute que « petit » soit le terme approprié. Je croyais que c’était un mot « interdit ». Il va falloir que je révise mes classiques. :-?

        • Quand je mange un bon gros petit plat :hin: je suis bien dégouté quand c’est fini. Certainement aprce que j’aurais aimé en avoir plus !

          Et la seule chose dont j’ai envie, c’est d’aller dormir (et pas d’aller écrire).

          Donc pour bien faire, il faudrait que j’écrive en mangeant :D

          • Coach

            Ok!

            C’est une sieste « imposée » par et pour la digestion alors?

            Il existe des repas plus régénérateurs…

      • Allez , chiche ;) Yvon pour le petit livre de motivation écrit par les membres de copywriting-pratique ?

  9. Bien d’accord avec toi, la démotivation est redoutable quand elle touche. Cela entraîne souvent la procrastination. Le problème qu’il peut y avoir aussi, c’est une fois démotivé avoir du mal à se relancer et entrer dans une sorte de cercle vicieux.

    Pour être motivé il faut avant tout faire ce qu’il nous plait, je pense que c’est vraiment le point le plus important !

    • Bonjour Thomas.
      Merci pour ce premier commentaire, et bien d’accord aussi avec le fait que la passion vient à bout de toutes les démotivations !
      Bonne journée
      Yvon

  10. Le meilleur truc pour me remotiver c’est de sortire dehors, aller prendre une marche, ou mieux faire du sport.

    Tous les autres trucs nommés sont bon aussi, sauf la relaxation dans mon cas, comme pour Olivier, c’est plutôt une source d’idées pour moi.

    Pour ce qui est de la télé, vous n’êtes pas seuls à vous en passer, je n’en ai jamais eu, même pas enfant. Je peux aussi confirmer l’histoire de la faire tomber en panne pour décrocher les ados, j’ai une amie qui l’a fait et ça a vraiment été un succès, elle-même ne s’attendait pas à ce que ça marche aussi bien. ;)

    • C’est ce que je me disais hier ..

      Que ça serait l’extase de vivre au bord d’un lac avec un mac ça claque ..

      sinon je fais la même chose que Stéphane en me pinçant l’oreille je me répète quelques mots comme  » whooooossaa whooooossa !  » ( non je déconne ;) .

      Mais c’est dingue le nombres de personnes qui ne possèdent pas de TV  » Mais un ordi c’est une télé ?

      Tout dépend comment on l’utilise. Dans mon entourage l’ordi sert à :

      -Allez sur Ms.., faceB.. et yout.. et rien d’autres ..(Ados exclus )

      Personne ne s’est dit : tiens si j’essayais d’apprendre et de tirer quelques choses de positif de cette machine ? ( et …il y a de quoi faire )

      -Niveau relaxation
      pour ma part : c’est un peu de tout ce qui est dit ici :
      Musique (pas de radios trop commerciale pubs et blablabla….) si TV il y a c’est Bfm ( infos ) et France 5 ( pour leurs reportages ) le reste NON !

      Prochains sujets :

      Vous avez acquis un ordinateur : A quoi vous sert t-il principalement ?

      • Donc si je résume bien tout, pour travailler sereinement et correctement et avec de la motivation:

        Il faut que je me sépare de mon mari et de mes ados, que je jette ma télé, ma radio fm, que je déménage près d’un lac, que je fasse de bons gueletons, suivi de sieste et après séance de détente près d’une cheminée avec un bon bouquin avant une séance de sport.

        Ca va pas être facile :D
        Bon week-end à tout le monde

        • :D :D :D
          Excellent ! Tu m’a fait mourir de rire sur le coup !
          Voilà t’as tout compris !! :super:

        • « pas facile pourr tout le monde », mais c’est la méthode d’Yvon qui lui permet de nous « pondre » de si bons articles !! ;-)

  11. Bonsoir Yvon,

    La démotivation est non seulement ennemi no 1 du copywriter et du blogueur mais de tout ce qu’on entreprend. Sans la motivation, ce sera très difficile d’avancer et très facile d’abandonner.

    Ca fait un bon moment que je n’allume plus la télé si je suis toute seule mais quand il y a les enfants, la télé n’est pas au chômage :-)

    Emilie.

  12. Pour me motiver, la plupart des points que tu nous énumères sont rempli par mon fils :
    -> Quand je joue avec lui, je ne regarde pas le TV (d’ailleurs, je la regarde très peu, je préfère regarder une série que j’ai choisi ou un film sur ma tablette)
    -> Mon fils me fait rire souvent plus que 30 minutes par jour !
    -> Il a toujours une histoire féérique ou fantastique à me raconter !
    -> Et enfin, on se retrouve souvent dehors pour jouer, tennis, vélo, ballon, promenade en famille à la montagne, ou à la plage (j’ai aussi la chance d’habiter un coin exceptionnel).

    Voilà, mes enfants sont pour moi ma façon de ne pas perdre de motivation (c’est pas toujours évident non plus) :)

  13. Bonjour à vous,

    Je suis très motivée (vous voyez, j’ai trouvé l’astuce pour placer ma question ! :) cela concerne la motivation, aussi !! :)) pour mettre, sur mes commentaires, ma photo mais, dans mon profil, je n’ai pas trouvé le lien et j’ai pourtant bien cherché.

    Voulez-vous m’aider ?

    Maintenant, pour aborder le vrai sujet, je suis globalement d’accord avec ce qui est dit.

    Mais j’ai ma propre méthode pour faire quelque chose que j’ai un mal fou à me décider à faire.

    Je ne l’utilise que dans des cas extrêmes, bien sûr, uniquement en cas d’obligation obligatoirement obligatoire !

    Cela a très bien marché, pour moi, dans une ou deux circonstances : je brûle mes vaisseaux.

    C’est à dire que je me mets dans une situation périlleuse qui m’oblige à faire ce que je ne pourrais pas accomplir sans cela.

    Si je ne me lance pas, je ne peux plus revenir en arrière (mes vaisseaux brûlés qui m’empêchent de reprendre la mer) et donc je ne peux pas faire autrement qu’oser et me lancer.

    Si vous insistez, je vous donnerai un exemple.

    Mais il n’est pas absolument indispensable d’insister ! :)

    En revanche, il est absolument indispensable de m’expliquer comment mettre ma photo. :)

    Merci encore.

    Bien amicalement,

    Elena.

    • Bonjour Elena
      Merci pour ce commentaire.
      Et au fait… J’insiste ! :) :evil:

      Pour mettre ta photo, c’est le sujet de l’article de la procédure du samedi (j’en parle dans l’article de demain).
      J’explique tout de A à Z :)

      • Bonjour à vous,

        Je viens seulement de retrouver ta réponse à mon commentaire, Yvon.

        Tu insistes pour savoir comment j’ai brûlé mes vaisseaux ?

        D’accord, c’est par gentillesse, pour me faire plaisir, que tu me réponds cela, mais tant pis pour vous qui me lirez, je vais vous le révéler même (et pour cela ne vous en prenez qu’à Yvon) si cela sort du sujet du post.

        C’était il y a pas mal d’années, en des temps très anciens où l’euro n’existait pas encore.

        Sans me perdre dans les détails : je luttais contre moi-même, depuis toujours et en vain, pour réussir à chanter en public (je suis née en chantant, pourrait-on dire).

        Un jour où j’étais entrée, par hasard ou bien guidée par la main du destin allez savoir, dans une solderie, j’ai aperçu une enceinte alimentée par des piles, qui coûtait 500 francs.

        500 francs, c’était beaucoup (quoique bien peu en réalité) pour moi, en cette période très basse financièrement.

        Il ne devait pas me rester beaucoup plus pour finir le mois (amateurs de Zola, c’est le moment, ici, de verser votre petite larme).

        Après peut-être une heure d’hésitations, de tergiversations, de décisions pour, de décisions contre, je me suis décidée à acheter cette enceinte.

        Et voilà : j’avais brûlé mes vaisseaux !

        Je n’avais pratiquement plus d’argent, j’étais donc obligée d’utiliser cette enceinte pour aller chanter dans la rue et tenter d’en gagner un peu (de l’argent, pas de la rue !).

        Chanter en public, je vous le rappelle, était mon intention depuis toujours, mais je n’en avais jamais été capable (pour moi, chanter en public, équivalait à faire un strip tease en pleine rue, sans, bien sûr et de très loin, présenter le physique d’une strip-teaseuse !).

        Ne pouvant plus reculer, au bout de quelques jours d’hésitations et de mauvaises raisons pour ne pas y aller, eh bien, poussée par la nécessité d’alimenter quelque peu mon réfrigérateur et moi-même, j’y suis allée !

        Je ne vous raconte pas, une fois sur place, le temps que j’ai mis avant de lancer ma première note (toutes les têtes se tournaient vers moi) et la volonté qu’il m’a fallu pour continuer !

        Mais je l’ai fait, car il m’était impossible, ne serait-ce que sur un plan matériel, de ne pas le faire.

        Et j’ai continué, très longtemps, à aller chanter dans la rue, même lorsque ma situation financière ne m’y obligeait plus, juste pour le plaisir de chanter en public.

        Parce que c’est un vrai bonheur, en réalité !

        Vous n’imaginez pas combien chanter dans la rue et :
        – recevoir de l’argent pour ça avec, en plus, des « merci »,
        – voir les gens s’arrêter pour m’écouter,
        – voir un jeune homme (je devais avoir trois fois son âge) s’asseoir sur le trottoir d’en face pour écouter quelques Brassens,
        vous n’imaginez pas, donc, sauf si vous l’avez vous-même fait, combien c’est gratifiant !

        Voilà comment j’ai brûlé mes vaisseaux et combien cela m’a rendu service !

        Bien amicalement,

        Elena.

        Petite précision pour ceux qui penseraient que chanter dans la rue c’est « faire la manche » ou mendier : chanter dans la rue (ou faire de la magie, ce que j’y ai aussi fait), c’est offrir un véritable spectacle aux passants, ce n’est pas comme s’asseoir et tendre la main sans rien faire d’autre.

        Donc les pièces reçues (et parfois les billets) sont comme un cachet, une reconnaissance de, peut-être, un certain talent, et non une aumône.

        C’est, du moins mon point de vue et je le partage. Na !

        Inutile de préciser que, désormais et depuis pas mal d’années, je ne vais plus chanter dans les rues … mais ce que ça me manque, si vous saviez ! :-)

      • Bonjour Yvon et tous et toutes,

        Si c’est le Gravatar dont tu veux parler, je l’ai fait depuis longtemps et j’ai ma photo sur tous les blogs que je visite, sauf sur le tien.

        Pour me faire rire quand j’en ai besoin et que je n’ai pas une autre raison sous la main, je me connecte ici : http://www.viedemerde.fr/

        Si vous ne le connaissez pas encore, testez le, vous m’en direz des nouvelles …

        Alors, dois-je renoncer à vous faire bénéficier de mon admirable photo représentant mon merveilleux-splendide-resplendissant-magnifique visage ?

        Bien amicalement,

        Elena.

  14. geoffroy

    Bonjour Yvon,

    La diète TV, c’est mon cas aussi sauf pour des émissions qui me motivent comme Capital sur M6. Parfois. Je n’arrive plus à dormir ensuite car les idées m’arrivent de partout.

    Sinon une chose que j’essaie d’éviter : les personnes à problèmes, qui ne sont jamais contentes et qui colportent des ragots.

    Ce qui me motive, c’est de parler à des gens positifs, des personnes qui réussissent dans la vie et qui partagent leur succes.

    Je terminerai en disant qu’il y a toujours un côté positif dans toutes les situations. Et c’est celui-là que je prends.

    Geoffroy

    • Bonjour Geoffroy

      Capital sur M6 ? Tu m’etonnes un peu qd même :)

      OK les idées sont parfois sympa mais bon… C’est quand même raconte a la manière de calimero hein… Toujours du sensationnel a bon compte. A la fin de ce genre d’émission je suis loin d’être motive !

      Pour les personnes positives alors la 100% d’accord avec toi :super:

      • geoffroy

        Tu as raison sur le fait que ce soit un peu léger mais parfois il y a de bonnes idées pour devoppeler son business.

        une autre source de motivation et/ou d’idées, c’est l’émission de radio : BFM Académie. Moi cela me motive parfois d’écouter des entrepreneurs qui réussissent. Ça donne aussi de bonnes idées de business ou pour développer le sien.

        A bientôt.

  15. sydneyjess

    j’adore ton blog yvon, tous tes conseils me motivent énormément, merci encore pour tous !

    Amicalement,

    Diana

  16. pattesdemouches

    Pour me motiver, j’écoute de la musique, je danse (soit en sortant, soit toute seule chez moi), je chante « J’veux du soleil », par exemple.
    J’écris ce qu’il m’est arrivé de beau ou d’agréable aujourd’hui ou cette semaine.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER