Juste un seul…

Ce n’est pas nouveau : La capacité qu’ont les gens de prendre une décision est inversement proportionnelle au nombre de possibilités qu’on leur donne.

Sheena Iyengar, professeur à l’Université de Columbia, a réalisé une étude visant à démontrer ce phénomène en proposant de vendre des pots de confiture le samedi après-midi sur un marché.

Le premier samedi, elle a proposé de choisir parmi 6 pots de confitures et le samedi suivant parmi 24 pots.

Le résultat a été stupéfiant :

Les gens s’arrêtaient plus volontiers lorsqu’il y avait 24 parfums (attirés par l’étalage, j’imagine), mais par contre, seuls 3% d’entre eux achetaient au final.

Par contre, lorsqu’il y avait 6 parfums, plus de 30% de gens achetaient un pot de confiture. Soit près de 10 fois plus !

Cette étude peut vous servir aujourd’hui si vous oeuvrez sur Internet :

Quand vous mettez un post sur Facebook ou un article dans un blog, ou même quand vous envoyez un email, alors ne proposez qu’une seule action à réaliser :

  • S’inscrire pour recevoir un cadeau,
  • ou acheter un produit et un seul (ne pas proposer une liste de liens),
  • ou cliquer pour aller en savoir plus,
  • ou même partager un post

Quand on écrit un texte dans le but de faire agir, alors on doit CHOISIR parmi toutes les actions possibles celle qui est la plus cohérente avec le thème du message.

En mettre plus d’un, c’est diluer ses arguments, et c’est forcer les gens à prendre une décision, alors que votre rôle de professionnel, justement, c’est de leur enlever cette épine du pied.

Choisir, c’est renoncer pour beaucoup de gens… Pensez-y !

Précédent

Ils se vendent tous…

Suivant

Copywriting : L’accroche ambassadrice

  1. Une seule route ? Pas de soucis. A moins d’être un empécheur de tourner en rond, le choix est simple.
    Deux routes ? A droite ou a gauche ? il est possible de perdre ceux qui ne savent pas choisir. Qui ont des difficultés à prendre une décision, a faire un choix.
    20 choix comme par exemple un étalage de bouteilles d’huile d’olive. Laquelle choisir ? Quel va être le critère ? Finalement, nombreux sont ceux qui abandonnent….

  2. L’autre jour, j’étais devant l’étal des bonbons à la menthe d’un supermarché : je n’ai rien acheté, car il était difficile pour moi de faire un choix : est-ce que celui que j’aurai pris aurait eu un bon goût parmi les vingt paquets différents ? Différents en forme, en couleur, en quantité, en marques …

    Je suis passé ensuite dans une toute petite supérette. Le choix était très limité, deux marques de mémoire. Je n’ai pas hésité un seul instant. J’ai pris le paquet, l’ai payé, et suis content de mon choix.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER