RSS FB
 

Je suis un vrai lecteur, et alors ?

12 sept

 e lis partout que les gens n’aiment plus lire.

En fait, on me raconte plein de trucs à propos de la lecture :

  • Que les gens sont trop occupés avec toute cette info qui pullule sur Internet,
  • qu’ils n’ont donc plus le temps de lire.
  • Qu’ils préfèrent scanner un texte et s’arrêter sur les titres... plutôt que de le lire en entier.
  • Qu’ils préfèrent ne comprendre que la moitié ou le quart d’un texte plutôt que de perdre du temps à tout lire.
  • Qu’il ne faut donc pas écrire trop long, parce que si on écrit trop long on ne sera pas lu.

Je ne suis pas comme ça...

je-suis-un-lecteur

Moi, j’aime lire...

J’aime tenir un bon vieux livre en papier dans les mains. J’aime y passer le temps qu’il faut pour bien comprendre ce qu’on me raconte. J’aime écrire des notes dessus pour y revenir plus tard au besoin. Et je le fais aussi sur un PDF.

J’aime ouvrir un dico quand je ne comprends pas un mot. J’aime relire un texte qui m’a beaucoup plu. Même si ça me prend 20 minutes de plus.

Oui ! J’aime lire, et j’en suis fier !

Et j’ose espérer que ceux qui me lisent sont comme moi.

Voilà pourquoi j’écris long. Parce que j’aime lire, écrire et j’aime les lecteurs. Les vrais.

Les autres, les scanneurs, m’intéressent beaucoup moins. Parce que j’ai l’impression qu’ils ne m’écoutent pas.

J’ai plutôt l’impression qu’ils ne font que passer...

Et vous ?

Quels types de visiteurs vous intéressent ? Ceux qui vous écoutent ou ceux qui passent juste ?

Lesquels deviendront un jour vos clients à votre avis ?

 

Selon vous, cet article plairait-il à vos amis ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici 5 autres articles d'enfer :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

 

Tags: , ,

Vous pouvez donner votre avis ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Cédric

    12 septembre 2012 at 7 h 11 min

    Salut Yvon,

    Moi aussi, j’aime lire… Et j’aurais bien aimé lire un article un peu plus long (surtout quand c’est écrit « Voilà pourquoi j’écris long ») ;)

    Trêve de plaisanterie…

    En fait, je crois que ceux qui prétendent ne pas aimer lire se trompent. ILS AIMENT LIRE, mais ont juste une mauvaise conception de la lecture.

    Je te donne un exemple :

    Un de mes proches me dit souvent qu’il déteste lire. Pourtant, il passe plusieurs heures par semaine à lire… des magazines de jeux vidéos.

    Bref, à partir du moment où le sujet nous passionne, alors on aimera forcément lire.

    Cédric

     
    • Yvon

      12 septembre 2012 at 7 h 35 min

      Salut Cédric

      Tu as raison : Plus on est intéressé par ce qu’on lit, et plus on aime lire.
      Cela nous force donc, nous autres blogueurs, à écrire des trucs intéressants sur des sujets qui intéressent nos membres et nos visiteurs.
      Si à chaque fois qu’on écrit on pouvait penser à ça (suis-je intéressant ?) ce serait déjà une bien bonne chose.

      Bonne journée

      Yvon

       
  2. Jean-Philippe

    12 septembre 2012 at 7 h 23 min

    Personnellement, depuis deux ans, c’est un peu la torture…

    Avant, pas de soucis, j’étais comme toi, j’adorais lire tranquillement, bien calé dans un fauteuil ou dans le train. Je prenais aussi le temps de déguster les belles phrases. (Ah, un bon Giono !)

    Et puis, les liseuses sont arrivées. Au Japon, c’était très pratique dans le train. Pas d’encombrement, toute ma bibliothèque au bout des doigts… le paradis, quoi !

    Mais voilà, je ne lis plus comme avant… je finis de moins en moins ce que je lis, j’achète beaucoup plus qu’avant (car c’est moins cher) et je me retrouve avec une quantité énorme de livres numériques dont je ne lirai jamais la plupart en entier.

    …et c’est quelqu’un qui vit beaucoup de ses ventes numériques de livres qui te dit ca ! :D

    Il y a peu, je suis un peu revenu au livre papier et cela m’a paru bizarre d’avoir un bouquin entre les mains. Je me réadapte petit à petit !

    Alors, je pense que ce plaisir dont tu parles, et que j’ai donc bien connu, disparait. Les nouvelles générations n’ont aucune raison d’aller vers le livre papier (pas de madeleine de Proust) et elles liront sans doute en zappant beaucoup.

    Est-ce un bien ou un mal ? Je crois que c’est juste une évolution de l’homme. L’information continuera à être partagée, et ça c’est le plus important. ;)

     
    • Yvon

      12 septembre 2012 at 7 h 42 min

      Bonjour Jean Philippe

      Hé bien tu vois, je me retrouve un peu dans ce que tu dis par rapport au livre numérique : J’ai également tendance à ne pas les finir, surtout si c’est un livre technique.

      Par contre, un livre papier c’est différent. Déjà parce que je lis quasiment exclusivement dans mon lit, et ensuite parce qu’on y accède plus rapidement (et oui, quoi qu’on en dise, je trouve une information plus vite dans un livre papier que dans un livre numérique).

      Je comprends malgré tout quand tu dis que la nouvelle génération n’ont pas vraiment de raisons d’aller vers le livre papier, pour autant, c’est encore ce qu’ils ont à l’école, à la fac, au lycée et un peu partout… Parce que la dimension « objet réel » a encore pas mal d’avantages par rapport au numérique… Il faudrait faire une sorte de grand brainstorming pour voir lequel des deux gagnerait…

      Je vais organiser ça un de ces quatre par ici…

      Bonne journée à toi

      Yvon

       
      • Cédric

        12 septembre 2012 at 7 h 53 min

        Salut Yvon,

        je trouve une information plus vite dans un livre papier que dans un livre numérique

        C’est étrange, car les outils de recherche permettent justement de trouver bien plus rapidement une info dans un livre numérique.

        C’est d’ailleurs pour cette raison que je privilégie les livres numériques (surtout au format Kindle) aux livres papiers.

        Cedric

         
        • Yvon

          12 septembre 2012 at 8 h 16 min

          Ha ha Cédric

          Je me doutais que quelqu’un allait relever ça.

          Je trouve une information quasiment 3 fois plus vite dans un livre papier que dans un livre numérique (je parle de mon expérience personnelle).

          J’ai une mémoire disons… spéciale quand je lis un livre… Qui me perment de me rappeler de pas mal de choses ;)
          En outre, j’ai un système de classement de mes livres papiers tout particulier.
          Sans parler du fait que lorsque je lis un livre papier, j’écris dessus. Et je stabylote.
          Donc quand je cherche un chapitre spécial dans un livre spécial, je retrouve tout ça en moins d’une minute si je suis au bureau.

          Pour mes livres numériques par contre, c’est une autre paire de manche, parce que mon classement est 100 fois moins otpimisé.
          Donc pour retrouver déjà le livre sur mes 4 ordis, il me faut déjà entre 2 et 5 mn. Une fois ouvert, ça va plus vite, certes….

          Bref chacun son classement et chacun sa manière d’accéder à l’information. J’utilise aussi l’argument de la facilité de la recherche dans un ebook. Bizarrement je ne parle jamais du classement et de la recherche directement sur PC :hin: ce qui entre pourtant en compte dans le temps de recherche globale…

          Bonne journée

          Yvon

           
          • Jean-Philippe

            12 septembre 2012 at 9 h 33 min

            Tu me surprends Yvon ! A moins que tu ne vives dans le même lieu depuis longtemps, non ?

            Moi qui est vécu dans pas mal de lieux – ère pré-numérique – j’avais l’habitude de renvoyer une caisse avec tous mes livres achetés chez mes parents… les caisses attendent toujours que je les ouvre. :D

            Plus récemment, j’ai donc changé mes habitudes et donné tout avant de quitter un lieu.

            Maintenant avec kindle et iPad/iPhone, je n’ai plus ce problème et… ma recherche en est facilitée. :red:

             
          • Yvon

            13 septembre 2012 at 8 h 06 min

            Ha ha ha ! Si j’avais fait ça, ma caisse aurait fini à la poubelle ou chez Emmaüs.

            Ca reste toujours un souci pour moi (mais surtout pour les potes qui m’aident à déménager) quand on arrive aux cartons de livres… Parce que j’en ai une belle montagne, même si j’en donne beaucoup aussi !

            J’essaye hein, avec le kindle…Mais vraiment c’est pas pareil…

             
          • Michel@Changer-Gagner

            12 septembre 2012 at 22 h 02 min

            Je préfère les livres papiers : je souligne, de corne les pages, j’écris des notes…

            En plus, l’aspect kinésiologique (le toucher de la couverture du papier lesquels s’améliorent – merci au bisphénol !), aide à mieux mémoriser et à assimiler.

             
    • Cédric

      12 septembre 2012 at 7 h 47 min

      Salut Jean-Philippe,

      Mais voilà, je ne lis plus comme avant… je finis de moins en moins ce que je lis, j’achète beaucoup plus qu’avant (car c’est moins cher) et je me retrouve avec une quantité énorme de livres numériques dont je ne lirai jamais la plupart en entier.

      Je retrouve à 100% dans ce que tu viens d’écrire.

      Cédric

       
      • Jean-Philippe

        12 septembre 2012 at 9 h 38 min

        Et franchement Cédric, je vois un futur de zappeurs de livres. :)

        L’avenir numérique sera sans doute aux livres plutôt courts, aux textes accrocheurs et aux titres scotchants… tiens, c’est exactement ce que fais Yvon ! :hin:

        Retenez bien mes paroles : un jour un copywriter (pratique) remportera le prix Goncourt. ;)

         
        • Yvon

          13 septembre 2012 at 8 h 04 min

          un jour un copywriter (pratique) remportera le prix Goncourt.

          Excellent :super:

           
  3. Martine Poiret

    12 septembre 2012 at 7 h 29 min

    Moi aussi j’aime lire! Quand je regarde les commentaires sur certains blogs je constate souvent que les personnes qui écrivent n’ont pas réellement lu le contenu…Il en résulte alors un commentaire inadapté.
    Lire en diagonale suppose un travail de l’oeil et du mental que tout le monde n’est pas apte à faire . Pour mon cas j’ai beaucoup de difficultés… mais il vaut peut être mieux lire correctement 10 bons articles qu’en survoler 100

     
  4. Antoinette

    12 septembre 2012 at 7 h 59 min

    Bonjour Yvon,

    Je suis aussi une passionnée de lecture ! Mais si j’apprécie encore et toujours le livre sur papier pour les sujets techniques ou de réflexion (j’aime les annoter…), je lis aussi des livres plus récréatifs… sur mon iPhone !

    Je vois déjà les critiques : comment peut-on lire sur un outil aussi petit ? Eh bien, la qualité graphique est tellement extraordinaire que je peux lire partout : en attendant le bus, pendant le trajet, à ma pause de midi… sans m’encombrer de plusieurs outils. Un seul suffit. Et aussi pour lire tes articles, bien sûr :)

    Quant aux lecteurs de nos blogs respectifs… c’est justement ça l’avantage du net : chacun y trouvera son compte ! Et quand un lecteur est passionné par l’un de nos sujets, il lira l’article jusqu’au bout.

    Excellente journée !
    Antoinette

     
    • Cédric

      12 septembre 2012 at 8 h 03 min

      Bonjour Antoinette,

      Content de voir que je ne suis pas le seul à lire des livres sur un IPhone.

      Ça me rassure ;)

      Cédric

       
  5. Madeleine

    12 septembre 2012 at 8 h 48 min

    Bonjour tout le monde, bonjour Yvon,

    Bon, à la suite des commentaires et de l’article … lus en intégralité, je me place du côté des bonnes et grandes bibliothèques.

    Mon plaisir à moi, reprendre un livre des plus grands maîtres littéraires, ceux qui étaient imbuvables à l’école et m’y replonger pour en comprendre toute la structure, la finalité, le goût de l’époque.
    L’avantage est que je les dévore moins vite qu’un roman actuelle et en plus, cela élargit ma vision de l’évolution du monde.
    Lorsque je relis un livre de Jules Verne ou de St-Exupéry, ou encore A.Dumas je retrouve le plaisir de mes rêveries d’adolescente … et pourtant, à cette époque, il n’y avait pas de livres chez nous .. mais je rêvais comme eux.

    J’ai découvert le plaisir de la lecture durant mes grossesses. Au début, je l’avoue, c’était les romans du célèbre « nous deux » … puis, ce furent les livres grâce à une connaissance lointaine qui nous a fait don de sa bibliotèque et des livres qui la contenaient.

    Lorsque je ne peux pas faire autrement, je lis aussi sur mon Iphone mais pas longtemps … et j’oublie assez rapidement ce que j’ai lu.

    Je n’ai pas encore de tablette tactile, pas de kinddle et comme toi Yvon, je ne sais pas retrouver rapidement certaines infos contenues dans des ebooks.

    Bonne journée

     
  6. MARIE ANNE

    12 septembre 2012 at 8 h 57 min

    oui moi aussi j’adore lire aussi bien des livres papier que des livres numériques .Je classe mes livres numériques par thémes;Par contre pour le moment ,je lis aussi des livres papier sur le developpement personnel.Ainsi je peux lire quelques pages au lit avant de m’endormir et de souligner certains passages pertinents.

     
  7. Xavier

    12 septembre 2012 at 9 h 20 min

    Bonjour Yvon,

    Je suis aussi de ceux qui apprécient la lecture d’un livre papier. Je n’ai pas encore sauté le pas du numérique, mais je dois avouer que je suis de plus en plus tenté par le Kindle.

    Surtout qu’ils viennent d’en sortir une nouvelle version aux États-Unis qui devrait être bientôt disponible en France … je crois que pour Noël je vais me laisser tenter.

    Après pour la lecture sur écran tout va dépendre du site que je consulte et de la thématique. Mais aussi et surtout de la mise en page.

    Combien de fois je suis tombé sur des blogs à la mise en page « affreuse » qui bloque carrément la lecture … ce qui est quand même un comble pour un blog …

    Xavier

     
  8. Samuel@motivation-au-travail

    12 septembre 2012 at 9 h 48 min

    Salut Yvon,

    Je rebondis sur ce que tu dis :

    Je trouve une information quasiment 3 fois plus vite dans un livre papier que dans un livre numérique (je parle de mon expérience personnelle).

    J’ai une mémoire disons… spéciale quand je lis un livre… Qui me permet de me rappeler de pas mal de choses ;)

    J’ai une petite explication concernant ta « mémoire spéciale ».

    En fait, le livre papier touche plusieurs de nos sens :
    La vue (comme pour un livre numérique), mais avec plus de de nuances : brillance ou non d’une page, surlignage, tâches, page cornée…
    - le toucher (sentir la texture d’une couverture, le granulé d’une page papier, …)
    l’odeur (certains livres ont une odeur caractéristique bien à eux), et je ne parle même pas d’un de mes livres, coincé contre un fromage pendant 8 jours dans un bagage égaré dans un aéroport africain (10 ans après, il sent encore le fromage, impossible avec un livre numérique)
    l’ouie également (et oui, le bruit du froissement des pages est différent en fonction des livres)

    Chaque sens sollicité va favoriser l’ancrage dans notre mémoire.

    Alors oui, pour toutes ces raisons, tu garderas souvent des expériences bien plus fortes avec des livres papier.

    Ce débat entre numérique et papier ne date pas d’hier. J’avais disserté voici 30 ans (sur les bancs d’école) sur le sujet :  » le livre papier va t-il disparaître ? « . Pas de si tôt selon moi (et pourtant, à l’époque, j’ai répondu l’inverse :hin: )

    Belle journée !

     
    • Yvon

      13 septembre 2012 at 8 h 03 min

      Salut Samuel

      Merci pour cette analyse pertinente.
      En ce qui me concerne, je mémorise également très bien les infos quand je lis sur du numérique, mais l’épaisseur du livre n’est plus là. Donc il n’y a pas de notion de « place » de l’information dans l’espace.

      Depuis que je suis en âge d’écrire et de lire, je m’adonne à une discipline bizarre : Quand j’ouvre un dictionnaire, j’essaye toujours de l’ouvrir spécifiquement à la première lettre du mot que je cherche d’un seul coup. J’y arrive souvent maintenant. Je me sers de ça quand je cherche une info dans un livre. Je me rappelle pas du numéro de page, mais plutôt de la distance de la page en question à partir de ma couverture. Et plus le livre est gros, plus c’est facile :hin:

      Bonne journée

      Yvon

       
      • Samuel@motivation-au-travail

        13 septembre 2012 at 9 h 30 min

        Sympa le coup d’ouvrir le dictionnaire à la bonne page.

        Ca me rappelle un souvenir d’enfance, en CE1…

        L’instituteur nous apprenait à utiliser un dictionnaire et nous enseignait la méthode que tu décris. Sa pertinence pédagogique s’arrêtait là car la seule fois où je suis tombé sur la bonne page directement, il m’a traité … de tricheur !

        Glups, je ne l’ai pas oublié celle là. :hin:

         
  9. Marie-Adrienne

    12 septembre 2012 at 10 h 09 min

    Bonjour Yvon, Bonjour lecteurs de ce blog

    Moi aussi je suis passionnée de lecture. Et j’entends aussi beaucoup dire autour de moi qu’on n’aime pas lire.

    Mais ces personnes, il faut distinguer celles qui n’aiment pas l’acte de lecture et celles qui ne savent pas quoi lire. D’un autre côté, la densité de l’offre actuelle n’aide pas. Certes la variété a du bon (puisque chacun peut y trouver son goût) mais pour celui qui souhaiterait lire sans rien connaître, comment choisir un livre chez le libraire ?

    Quand j’étais ado – (il y a quelques années de cela !) – nous avions le choix entre les classiques et les grandes oeuvres de la littérature. Et l’on s’accommodait de Jules Verne, Zola, Hugo, Dumas, Proust… D’ailleurs nous avons tous lu les mêmes livres !

    Aujourd’hui, regardez les rayons ado d’une librairie… auxquels s’ajouteront de nombreuses activités. Nos enfants ont des plannings de ministre : école, devoirs, sport, danse, musique, orthodontiste, et les centaines « d’amis » facebook auxquels ils répondent entre deux sms sur le portable… Comment alors prendre alors le temps de choisir un livre puisqu’il n’y aura de toute façon pas le temps de le lire.

    Quant à nous, adultes… c’est un peu pareil. Le boulot, la maison, les enfants, Les blogs à lire, les reportages intéressants à la télé, le sport… alors certes il y a les liseuses, les iphones, les tablettes… mais 647 livres nouveaux pour cette rentrée littéraire de septembre. Là encore, il y en a pour tous les goûts mais pour ceux qui ne suivent pas l’actualité littéraire, comment choisir le nouvel ouvrage qui les emportera ?

    Quant aux lectures des blogs… si un sujet me passionne je peux lire un article hyper long surtout s’il est bien écrit. Et pourtant on décrit homo internetus comme pressé et volage, attiré par les seuls titres et chapeaux d’articles, retenu par les intertitres et autres divers niveaux de lecture.

    Je crois sincèrement que le contenu est essentiel (blog ou autre). Et qu’un bon contenu intéressera toujours, long ou court. Je me régale à lire ton blog, Virtuose Marketing et quelques autres.

    Bonne journée à tous.

    PS : pardon si j’ai été un peu longue !

     
    • Yvon

      13 septembre 2012 at 7 h 55 min

      Bonjour Marie Adrienne

      Merci pour ce long commentaire.
      Pour ce qui concerne ce que les gens doivent et peuvent lire, pourquoi taper dans les nouveautés ?
      Quand on en est à ne pas savoir quoi lire, j’imagine qu’il existe un bon moyen d’intéresser ce genre de (non-)lecteurs : Il suffit de faire une liste de livres sympas sur son blog.
      Ca en général, ça intéresse tout le monde ;)

      Tu as raison, cela dit. Concernant le « bon contenu ». Long ou court, il intéressera toujours. Jolie citation ;)

      Très bonne journée à toi

      Yvon

       
  10. Tim

    12 septembre 2012 at 11 h 11 min

    Pour ma part, j’aime également beaucoup lire.
    Et même si j’ai appris à lire rapidement, il m’arrive de ralentir volontairement et de lire lentement par plaisir.

    Après je dit pas que je lit tout avec la même attention…
    Si j’apprécie énormément de lire entièrement des articles de blog, il est par contre rare que je face de même pour les commentaires que je scanne généralement plus que je lit.

    De même que quand je lit les descriptions interminable d’un lieu dans un roman j’ai tendance à survoler.

    Tim

     
  11. Christian

    12 septembre 2012 at 11 h 42 min

    Salut Yvon,

    C’est vrai qu’il vaut mieux avoir 100 visiteurs passionnés par ce qu’on écrit plutôt que 1 000 visites par jour de gens qui ne font que passer.

    Maintenant, peut-être aussi que si il n’y en a que cent qui sont branchés et que un millier d’autres ne font que passer il faudrait peut-être s’inquiéter de la qualité de ce qu’on écrit.

    Comme le pêcheur qui vérifie quand même de temps en temps la qualité de son amorce si il n’attrape rien.

    Pour les bouquins, moi aussi j’adore lire.

    Mais des sujets tout à fait différents de mon activité de blogueur et éloignés du sacré « développement personnel ».

    En cette matière, je trouve tout ce qu’il me faut dans ce que je lis. Pas toujours besoin de Freud pour comprendre le complexe d’œdipe.

    Si je trouve que c’est mal écrit (jugement tout à fait subjectif par ailleurs, quoique parfois judicieux quand même), je laisse de côté et même si il fait mille page, je ne laisse pas beaucoup de chance à l’auteur.

    On va dire, à vue de nez, une trentaine de page.

    Ce qui est déjà pas mal. Après ça, même pas droit à la bibliothèque mais hop, au grenier.

    Bon, c’est peut-être pas fute fute comme méthode mais il faut que j’accroche tout de suite, et quand c’est le cas, c’est un drame.

    Je ne décolle plus et j’avale en deux trois traites!

    Donc, en ce qui me concerne, dangereux d’ouvrir un bouquin si j’ai du travail (mes lecteurs auront tous compris que je viens d’avaler une brique de mille pages, no panic, je reviens. Je n’ouvre pas un autre, promis).

    Je n’ai pas de mesure.

    @+
    Christian.

     
    • MO

      12 septembre 2012 at 14 h 08 min

      Bonjour Yvon,

      c’est vrai que la lecture, comme le reste, on aime ou on aime pas!
      de nos jours (à l’heure du mode de vie à la vitesse grand V) ceux qui n’ont pas la passion de la lecture, ne sont que de simples visiteurs nomades pour ne pas dire de simples zappers!

      nous savons très bien qu’une lecture « bénéfique et utile » a besoin du calme et du temps , or notre mode de vie se caractérisant par le stress et la vitesse , risque d’aboutir à superficielisation et ce qui serait le plus grave: la régression en termes de culture.

      Comme les gens aujourd’hui sont habitués à «zapper». Il ne faut pas oublier que la lecture est en compétition avec plein de formes de divertissement : le web, la télé, le sport….

      Amicalement

       
    • Philippe

      12 septembre 2012 at 17 h 36 min

      Bonjour,

      Lire est un plaisir qui m’enchante. Je préfère la lecture sur papier mais je ne boude pas les e-books.
      J’ai moi-même écris un livre au format papier et numérique « Le pacte des sauterelles ».
      D’ailleurs, mes premiers lecteurs lisent maintenant plus qu’avant. Certains m’ont avoué qu’ils avaient retrouvé le goût de la lecture grâce à mon livre. Alors tant mieux, n’est-ce pas ?

      Lire permet de décompresser, de s’évader et de faire travailler son imagination. Vive la lecture et Vive les lecteurs/lectrices.

      Bonne journée et bonne lecture à tout le monde.

      Philippe, auteur.

       
  12. Anne Françoise

    12 septembre 2012 at 12 h 29 min

    Bonjour,

    Moi je fais la différence entre un livre de littérature qui t’emmène dans un voyage au pays de l’imaginaire et un livre d’information.

    Je lis les premiers avec plaisir et je scanne les seconds, à la recherche de l’info qui m’est nécessaire.

    Pareil pour les blogs, mon scannage repère assez vite les blablas (certains blogs ne contiennent d’ailleurs que ça) de l’information vraiment intéressante et pertinente que je lis alors avec grande attention, comme le tien par exemple.

    J’ai mis au point une espèce de pré-lecture rapide qui me révèle donc de l’intérêt ou non que j’ai à lire en profondeur ce que j’ai sous les yeux.

    Lecture et scannage se complètent, répondent à des objectifs différents et j’ai appris à ne plus culpabiliser quand je scanne et que je ne lis pas « comme il faut ». (cfr un célèbre article sur le blog de Jean-Philippe)

    Bonne journée
    AF

     
    • Yvon

      13 septembre 2012 at 7 h 48 min

      Bonjour Anne Françoise

      Le but n’est pas de culpabiliser ;)
      Je scanne aussi beaucoup certains articles que j’analyse comme étant médiocres et n’apportant pas du tout d’intérêt du point de vue sémantique et style d’écriture (ce qui est loin d’être le cas des articles de Jean Philippe et de mes 9 ou 10 blogs préférés).

      Mais justement, plus on écrira intéressant, et moins on sera scanné.

      Merci pour ton intervention en tout cas, il y avait longtemps :)
      Et vraiment honoré que tu lises vraiment mes articles.

      Bonne journée à toi

      Yvon

       
  13. Andrée

    12 septembre 2012 at 13 h 55 min

    Je suis la seule à ne pas savoir ce que veut dire « Stabyloter »?
    C’est parce que je suis québécoise?

    Merci de m’éclairer!

     
    • Sylvie

      12 septembre 2012 at 20 h 11 min

      Bonjour Andrée,
      « Stabyloter » signifie surligner avec un feutre dont la couleur est généralement fluo. Stabylo est une marque de feutre de ce type (en France, en Europe ?), d’o^l’expression « Stabyloter ».
      Voili, voilou ;)
      Sylvie

       
      • Yvon

        13 septembre 2012 at 7 h 12 min

        Bonjour Sylvie,

        Et merci pour la définition ;)

        Bonne journée

        Yvon

         
  14. Anicka

    12 septembre 2012 at 15 h 28 min

    Bonjour Yvon,
    Une grande dame de l’écriture au Québec, Dominique Demers, a écrit Au bonheur de lire, pour aider les parents à choisir de livres adaptés aux enfants.
    http://www.quebec-amerique.com/livre-details.php?id=1073
    C’est très bien fait. Elle dit qu’en fait, peu importe ce que c’est, il faut aimer ce qu’on lit aux enfants petits pour leur donner eux aussi envie de lire (et ne pas s’ennuyer). Et aussi : ne pas dire qu’un seul type de lecture est « le bon » : certains ne liront que des romans, d’autres seulement des magazines ou des encyclopédies…
    Quant à ta technique de lecture, je suis d’accord, je vais beaucoup plus vite avec un « vrai livre », j’ai une « mémoire corporelle » du livre… et parfois je vais vite aussi en lecture que tu appelles « technique » car j’ai scanné sur le papier (ou dans le sommaire) certains passages qui ne m’intéressent pas, et c’est plus difficile à l’écran. ;-)
    Anicka (qui aime trop lire pour avoir le temps de tenir un blogue)

     
    • Yvon

      13 septembre 2012 at 7 h 39 min

      Bonjour Anicka

      Merci pour le lien et pour la retranscription de ton expérience

      Et bonne journée

      Yvon

       
  15. p'tite tête

    12 septembre 2012 at 15 h 51 min

    Bonjour,

    Je pense que si les gens lisent moins qu’avant ou qu’il pense ne pas aimer c’est parce qu’ils pensent que c’est trop long et donc qu’il s’agit une perte de temps. C’est sur que entre lire le tome 5 de Harry Potter et de regarder le film de 2 heures il y a une différence. Ok Harry potter ça fait peut-être un peu cliché mais bon quand on est jeune (ou pas)c’est vraiment une histoire extraordinaire ^^

    La télé a quelque part remplacé la lecture, que ce soit les journaux par le JT, les romans par les films.. C’est la facilité. Mais malgré ça je ne partage pas ton avis Jean Philippe, je pense que les générations futures continueront à lire. Pas autant avant que maintenant et encore moins que celle d’avant, certes. Mais ça ne cessera pas. Il ne faut pas oublier aussi qu’on a tendance a prendre notre société comme un modèle or ce n’est absolument pas le mode de vie de la majorité des gens. Dans de nombreux pays les livres numériques ne seront pas accessible a la majorité de la population pendant au moins un siècle.

    Personnellement je n’aime pas l’idée des livres numériques. Je pense que ça serai comme un « gadget » parmi tant d’autre. Ca me rend dingue quand je vois des articles disant que tel école a acheter 100 tablettes numériques pour des enfants de CP.. — » Je trouve que c’est du même registre. Et que c’est bien dommage de dépenser de l’argent dans ça plutôt que des sortis, des intervenants ou du matériel pour apprendre réellement quelque chose et ne pas mettre derrière l’écran un enfant de 6 ans.

    J’aime lire mais je ne suis pas une grande lectrice, je ne me prends pas la tête. Si j’ai envie de lire un livre je le lis je peux m’en faire 5-6 dans le mois comme 0.

    Ce que tu dis Yvon sur les « scanneurs » ça rejoins un article que t’avais écris. Ca parlais que les gens étaient tout le temps pressé. Et que sur internet, c’était pareille. Et je suis d’accord avec toi et il est là le problème. Beaucoup de gens veulent faire tellement de chose que au final il ne font rien et zappe tout c’est pareille pour la lecture.

     
    • Yvon

      13 septembre 2012 at 7 h 27 min

      Salut p’tite tête :hin: (sympa le pseudo)

      Tout d’abord, merci pour ce premier commentaire et bienvenue ici.

      Ca me rend dingue quand je vois des articles disant que tel école a acheter 100 tablettes numériques pour des enfants de CP

      Je trouve que c’est qd même une bonne idée, parce que lorsque je regarde les cartables des élèves, je me dis qu’avoir tous leurs livres dans 120 grammes, c’est qd même une révolution.

      De plus, la « lecture », qu’elle soit sur papier ou numérique, c’est de la lecture quand même… Et si la nouvelle génération est habituée à la lecture sur un support numérique (le kindle par exemple possède un confort de lecture quasiment identique à un « vrai livre ») alors qu’il en soit ainsi. Ca ne nous empêchera pas d’apprécier encore les livres papier, et ça n’empêchera pas nobeaucon plus certaines familles ni certains enfants de les préférer aussi.

      Il y a quelques années, on a encensé le CD. J’ai eu le privilège d’entendre un jour (j’avais 16 ans) un CD dans une abbaye en plein coeur du morvan (l’abbé en question avait un ami d’enfance qui vivait au Japon) alors qu’il n’était pas encore sorti en France (il est sorti 4 ans plus tard). Le son était tellement pur que c’en était incroyable.
      Aujourd’hui, le téléchargement MP3 (ou autre format) a pris un essor incroyable, alors que le son a été grandement allégé. Et que le CD est peu à peu relégué au deuxième rang. Ca n’empêche pas beaucoup de monde de continuer à écouter et à acheter un CD…

      Donc, pour en revenir à la lecture, il est vrai qu’Internet a beaucoup révolutionné cette activité : On ne lit plus au même endroit.

      Mais comme le disait Cédric, que ce soit un magazine, des journaux ou des articles de blog, on lit quand même un peu ;)

      Bonne journée
      Yvon

       
  16. Richard SIMONET

    12 septembre 2012 at 19 h 41 min

    Bonjour Yvon,

    C’est tellement vrai tout ce que tu dis dans cet article !

    Un genre de cri du coeur !

    Les vrais lecteurs sont là puisque s’ils te laissent leur impression dans un commentaire c’est qu’ils ont apprécié ton article et l’ont lu jusqu’à la fin.

    Merci encore.

    Cordialement.
    Richard

     
  17. Olivier

    13 septembre 2012 at 0 h 27 min

    Bonjour et bravo pour ce manifeste !

    Moi aussi j’aime lire et j’aime écrire. Notre langue est riche, subtile et magnifique !

    Bravo encore pour ce blog !

    Olivier

     
  18. jacky

    17 septembre 2012 at 7 h 44 min

    Salut Yvon
    Je viens de prendre quelques fractions de mon temps chronophage pour parcourir ton blog très intéressant, car l’on y apprend des choses de ci de là. Je reviendrais :super:

    Concernant ton article je suis heureux de voir qu’il y a encore des gens qui lisent. Personnellement je suis né avec un livre dans la main (ou presque) mais il est vrai que dans notre monde surchargé d’informations, l’on ne fait plus que zapper de ci de là.
    Même les grands auteurs se mettent à écrire des nouvelles car ils reconnaissent que les gens n’ont plus le temps de prendre le temps de lire.

    Certes c’est bien dommage. Mais n’est ce pas ce que l’on a voulu, et donc créé ?
    De la communication, du multimédia à tout va, de la gratuité ?
    En voilà le résultat.
    On nous propose même d’acheter des méthodes pour lire encore plus vite. En diagonale !

    Je pense que le gros probléme dans cette ére de communication c’est le temps.
    Rien qu’un exemple, dans le monde des blogueurs. Je suis abonné au blog d’un célèbre copywriter (que tu reconnaitras sans peine) dont je lis l’article une fois par chaque jour. Puis je parcoure les commentaires sur l’article . Je visite le blog d’un commentateur parmi une cinquantaine qui me semble intéressant. En lisant ses articles je découvre le commentaire d’un auture blog qui m’a l’air interessant et ainsi de suite… L’on pourrait passer toute une année sans interruption juste pour lire les articles qu’écrivent nos contemporains. ( et encore juste les derniers)
    Tiens voilà un bon sujet d’article.
    Qu’en penses tu ?

     
    • Yvon

      17 septembre 2012 at 8 h 15 min

      Salut Jacky

      Bienvenue ici. :)

      Apprendre à lire plus vite n’est pas apprendre à lire en diagonale. C’est apprendre à lire plus vite :hin:
      La lecture rapide est une discipline qui permet de comprendre l’essentiel d’un texte en ne perdant pas de temps. C’est lire un mot et « voir » les mots adjacents sans avoir à bouger les yeux. Donc un gain de temps énorme.

      Bien entendu, c’est bénéfique quand on lit des articles de blog ou des commentaires ou des livres techniques, sans réelle histoire.
      Quand on lit un roman, quel intérêt de lire plus vite ? Vu que c’est normalement un plaisir :)

      Après sur le fait de sauter d’un blog à l’autre via les commentaires, c’est en effet une belle manière d’occuper son temps, mais ça me fait penser un peu à la zapette de la télé : Tu te retrouves à lire des trucs que tu n’as pas choisis. Tu as parfois de bonnes surprises, mais souvent de médiocres ou de mauvaises expériences. Mais ça reste une bonne méthode pour découvrir de bons talents.

      Merci pour ton commentaire et bonne journée ;)

      Yvon

       
  19. WebmarketerZen

    26 novembre 2012 at 17 h 49 min

    Salut Yvon,

    pour répondre à ta question : j’adore lire ! ça peut faire ringard de nos jours, mais j’assume :)

    Que ce soit des livres « normaux » (oui vous savez ceux avec des vraies pages), sur Kindle ou sur internet, j’adore lire.

    Cependant, c’est dans la lecture de livres « normaux » que je m’éclate le plus. Ce type de lecture réveille d’autres sensations : l’odeur du papier, le fait d’être bien câlé dans son canapé, etc… bref, du pur bonheur.

    Bonne journée