« J’ai utilisé ma bible pour touiller ma vinaigrette ! »

Quoi ? Encore un titre à la mord-moi-l’nœil ? Je vous explique pourquoi dans une minute, mais avant…

L’enregistrement audio que j’ai mis sur mon article d’hier en a fait rire plus d’un. C’était le but.

Le plus drôle, c’est que lorsque ma chérie a entendu ça, elle m’a dit : « Mais c’est quoi ce bruit horrible ? On dirait un gamin sur une voiture électrique…« .

Quand je lui ai dit que c’était un enregistrement de l’épilateur qu’elle venait d’utiliser y’a pas 5 minutes, son visage valait tout l’or du monde.

Cet insolite tellement sous-utilisé

L’insolite… C’est vraiment ce qui fonctionne le mieux en terme de contenu, aujourd’hui.

Il y a tellement d’articles, de vidéos et de posts ici ou là, que si on ne met pas quelque chose qui sorte les gens de leur torpeur à travers un titre, une image ou même un son, ils ne vous lisent plus.

Et on comprend pourquoi.

Je lisais dans un des multiples mails que je reçois, que le but d’un mail ou d’un article journalier était de poser un sourire sur le visage des gens.

J’ai trouvé la formule intéressante et particulièrement juste.

Car si vous écrivez aux gens chaque jour, autant qu’ils aient passé un bon moment en vous lisant, et qu’ils aient quelque chose à raconter à la fin de votre prose.

Soit oralement, soit en faisant suivre le mail à leurs meilleur-e-s ami-e-s.

Histoire, idée farfelue, conseil qu’ils n’ont jamais entendu, image drôle, concept inédit…

En ce qui me concerne, je suis un tel consommateur de contenu que je ne lis plus que ce qui vient me réveiller un peu.

D’autant que je lis ces mails le matin au réveil.

Je me suis désabonné de toutes les listes où les marketeurs ne me racontent plus leur vie ou des histoires sympas. Même si certains conseils sont très pertinents, la manière dont ils sont racontés m’ennuie trop vite.

J’ai donc coupé, supprimé, élagué. Je ne suis plus que 4 ou 5 personnes qui écrivent chaque jour et qui me font passer 15 minutes enchanteresse chaque matin.

Et il est très très difficile de trouver des mails d’aussi bonne qualité dans d’autres domaines que le marketing, hélas.

Ce qui tend à démontrer qu’il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine.

Dans le développement personnel, il n’y a qu’une seule liste que j’ai conservée car le gars m’écrit une fois par semaine avec des histoires que je n’ai jamais lues.

Et dans la santé, je n’ai gardé qu’un seul mail journalier, car la fille est ultra drôle, pertinente et rebelle.

Pour les autres, j’ai dû stopper. Trop ennuyeux. Trop routinier. Et je n’ai plus assez de temps pour la routine.

C’est pas bien compliqué, en fait…

Si vous êtes dans le développement personnel, dans la santé ou dans quelque autre domaine hors marketing, vous avez vraiment un bon créneau à prendre si vous avez de bonnes histoires à raconter.

Peut-être que vous avez l’impression de saouler les gens si vous leur racontez des trucs tous les jours, mais pourtant, je vous assure que si vous envoyez un mail ou un article journalier à vos suiveurs, dans lequel vous mettez une histoire ou un fait insolite au début, vous pourrez leur parler de ce que vous voulez ensuite, ils auront votre attention.

Il y a peu, j’ai reçu un mail qui avait pour sujet : « J’ai utilisé ma bible pour touiller ma vinaigrette« .

La fille qui m’a envoyé ça raconte comment elle a fait tomber le livre qu’elle était en train de lire (« Ma bible des huiles essentielles ») dans un saladier plein de vinaigrette.

Elle a enchaîné sur les bienfaits de ne faire qu’une seule chose à la fois et de le faire à fond…

On a déjà entendu et lu des centaines de fois qu’on est bien plus efficace quand on ne fait qu’une seule chose à la fois mais qu’on la fait à fond.

L’expérience malheureuse qu’a vécu cette fille pose le problème de façon ultra concrète. Même si c’est un truc qui a pris un quart de seconde à arriver.

Forcément, les gens s’en souviendront. Et nul doute que la prochaine fois que vous ferez 2 choses en même temps vous y repenserez.

Ça ne donne au final rien de réellement innovant à transmettre (le focus sur une seule chose à la fois n’est pas nouveau), mais l’entrée en matière, ma foi, vous aura donné envie de lire la suite.

Il vous restera à savoir écrire quand même.

Pour autant, si vous avez toute une panoplie de portes d’entrée à mettre avant n’importe quel contenu (titre + premier paragraphe), vous vous assurez des taux d’ouverture de mails et d’articles stratosphériques.

Charge à vous ensuite d’écrire des conseils dont les gens se souviendront.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

« Je vais faire un post avant de faire mes poils »

Suivant

Comment capitaliser sur l’avenir plutôt que sur de l’éphémère

  1. J’adore!! Et en plus cela vient de mettre l’accent sur quelque chose que j’ai vécu ce matin… j’ai multiplié mon audience par 125 en faisant juste UNE chose qui m’a prise 5 minutes!! :D Un truc qui m’a simplement mise en joie!! Gratuit, comme ça…. la finalité c’est que: suivre la joie nous pousse parfois en dehors de notre cadre habituel!! Et c’est justement à cet endroit que la magie, le changement, l’évolution se manifestent!! On nous le dit tellement de sortir du cadre… la peur en empêche plus d’un!! Personnellement, j’invite à suivre la joie :D et tu sais quoi…. ça marche!! Avec le plaisir en plus ;)

    • Yvon

      Quand c’est toi qui parle de joie, c’est sûr que ça marche parce que tout est congruent avec toi sur ce sujet :)

  2. Didier

    Salut, Le conseil est cool mais ma préoccupation est celle de savoir si l’on peut créer ou fabriquer ces histoires insolites ou non. Quand les vraies fond défaut.
    Merci pour votre réponse.

    • Yvon

      Salut Didier
      Oui bien sûr qu’on peut les fabriquer. Ou s’inspirer d’histoires qu’on a lu. Ou qu’on nous a raconté.
      C’est illimité.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER