Depuis quelques jours, je suis, d’un œil de copywriter amusé, les élections américaines et les « dérives » de beaucoup d’intervenants.

Sans parler du fameux graphique des différents états gagnés par l’un ou l’autre des candidats, digne d’une véritable série TV en direct, on ne peut que remarquer que le copywriting est partout dans cette campagne.

Que ce soient les quotidiens, sur Internet ou ailleurs, qui rivalisent de titres accrocheurs pour donner envie aux gens de lire leurs articles.

Ou encore chez les candidats qui y vont de leurs discours avec des phrases plus ou moins « choc ».

Ce qui m’a le plus marqué, c’est le langage employé par Trump. On sent qu’il a les bonnes grosses chocottes…

Il est des mots qui ne trompent pas

Quand on fait un discours et qu’on en arrive à dire – tenez-vous bien – « Honnêtement, nous avons déjà gagné », c’est qu’on sent clairement le vent de la défaite souffler dans les naseaux.

En effet, quel besoin de dire « honnêtement » avant de commencer une phrase qui se veut « choc » ? C’est comme « franchement »… Ou « en vérité »…

Ce sont des mots « valise » que l’on utilise soi-disant pour meubler ou commencer une phrase, mais dans la réalité (encore un mot valise), cela traduit un manque évident de confiance dans ce que l’on dit.

Et en fonction du contexte, cela jette un trouble dans la tête des gens qui entendent ou lisent ça.

C’est pareil dans une page de vente

Si vous vous sentez obligé de rajouter un de ces termes (franchement, honnêtement, en réalité, en vérité, etc.) pour commencer l’une de vos phrases, lorsque vous argumentez votre produit, alors interrogez-vous sur ce que vous allez dire juste après.

Parce qu’il y a de fortes chances pour que ce ne soit pas totalement juste.

  • « Honnêtement, cette formation vous fera créer votre blog plus vite que les autres »
  • « En vérité, je vous le dit, il y a du génie dans ce module »
  • « Cette technique pour arrêter de fumer a déjà été utilisée avec succès par 15000 personnes. Franchement, pourquoi ça ne fonctionnerait pas avec vous ? »

On pourrait se dire : Ha ce qu’il dit là est honnête ? Franc ? c’est la vérité ? Mais alors, ce qu’il a dit avant est malhonnête et faux ?

Il faut faire attention aux mots valise. On a l’habitude de les rajouter partout.

Dans la plupart des cas, ils décrédibilisent – bien souvent de manière inconsciente, tout ce que vous dites avant.

Et cela fait perdre des ventes, car cela rajoute une sorte de sentiment de méfiance – voire de malaise – dont les lecteurs se passeraient bien au moment de prendre leur décision de vous laisser leur numéro de CB.

Sur certaines pages, on en trouve un à presque tous les paragraphes.

Donc, le conseil du jour sera de passer vos pages de vente en revue, et d’éliminer autant que faire se peut ce genre de mots.

Je ne peux pas me prononcer déjà sur l’issue des élections américaines, même si Joe Biden a fortement l’air d’être en tête, mais les discours de Trump et surtout les mots qu’il emploient sont assez révélateur de la trouille qu’il a de se faire renvoyer dans son bac à sable.

Gardez ça en tête si vous trouvez un de ces mots dans vos textes. ;)

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :