Faire monter la sauce pour avoir un max de monde sur vos lives Facebook

Comme on l’a vu lors du dernier article, faire un live Facebook (ou Youtube, c’est au choix) reste une solution moderne et efficace pour sensibiliser vos suiveurs à ce que vous faites.

Et lorsque vos suiveurs sont sensibilisés, ils agissent. Logique.

Rappelez-vous : pour qu’un live démarre avec de bonnes chances de fonctionner, il faut :

  • Bien définir un seul objectif à votre live pour activer votre concentration qui mène invariablement au succès,
  • Définir un nom et un thème original pour susciter l’intérêt de vos fans,
  • Prévoir une date, une heure et une durée stratégique pour maximiser vos chances d’être vu par un maximum de personnes,
  • et pour finir, il faut commencer à préparer le contenu de votre live, soit 30 mn d’infos et le reste pour répondre au questions.

Une fois que tout ça est fait, on va se concentrer sur le fait de faire venir un maximum de personnes pour vous voir.

Voici donc les 2 étapes suivantes pour un live réussi.

5. Créer un document préparatoire et une page de capture

Ce n’est évidemment pas obligé. Pour autant, d’un point de vue stratégie, c’est vraiment ce qu’il y a de mieux pour vous si vous voulez décupler le nombre de vues de vos lives.

Et c’est une très bonne occasion pour vous de faire grossir votre base de prospects.

En effet, vous aurez besoin de contacter les gens pour leur rappeler :

  • Le thème du live, des infos complémentaires de sensibilisation,
  • La date et l’heure, et le fait que ça commence bientôt quand sera venu le jour J
  • L’endroit où ils pourront visionner le replay de votre live, voire même télécharger la vidéo.

Et au-delà de ça, vous aurez tout le loisir de les recontacter ensuite pour leur vendre ce que vous voulez, ou simplement pour communiquer avec eux et renforcer votre notoriété et votre expertise perçue auprès d’eux.

1. Le document préparatoire

Il pourra évidemment s’agir d’une vidéo ou même d’un audio. Ce sera à vous de choisir et de créer ce pour quoi vous êtes le plus à l’aise.

L’idéal, c’est le PDF de quelques pages qui va préparer la personne à ce qu’elle va trouver dans votre live.

Ca peut être beaucoup de choses :

  • des exercices préparatoires,
  • des paragraphes à trous,
  • des questions pour les guider le jour J,
  • des accroches,
  • des réflexions à avoir,
  • un état des pré-requis à connaître avant de démarrer,
  • une petite action à réaliser pour se mettre dans les bonnes dispositions,
  • etc.

Dans mon domaine, et pour le produit que je souhaite vendre (c’est la Bible du Blogueur Rédacteur, je vous rappelle), je pourrais proposer un document qui reprend 11 idées d’articles à écrire en moins de 15 minutes.

J’écris les titres, je laisse des lignes vierges, et je reviendrai sur chacun des articles dans le live. Comme ça les gens pourront prendre des notes.

Je pourrais aussi donner la structure complète d’un ou plusieurs articles avec des trous que l’on complétera lors du live. Ou encore une devinette en rapport avec le thème abordé, où je donnerai la réponse en live…

Les idées sont légion. Le but est de créer une envie forte de venir voir ce que vous avez initié dans votre document en live.

2. La page de capture

Une fois que vous avez préparé votre document, vous créez une page de capture de base en expliquant vite fait ce que vous offrez, en disant clairement :

  • Le thème de votre live en accroche (il doit être attirant, bien sûr)
  • Ce dont vous allez parler (2 ou 3 puces promesses, pas plus)
  • Ce que vous avez préparé comme document,
  • Un joli visuel dudit document,
  • Un formulaire de capture lié à un auto-répondeur,
  • Une photo de vous et pourquoi pas, une courte vidéo d’une minute maxi où vous annoncez le live et où vous parlez brièvement de ce qu’il y a dans le document

Et voilà. Avec ça, les gens viendront laisser leur adresse email, et vous pourrez communiquer avec eux à propos du live qui arrive.

Et bien évidemment, si vous avez déjà une liste de personnes intéressées par ce que vous faites, vous leur enverrez un email qui les dirigera sur cette page de capture. Ce qui leur permettra de s’inscrire, ou en tout cas d’assister à votre live s’ils en ont envie.

En effet, les gens ne sont pas tout le temps sur Facebook. Certains y sont inscrits, mais n’y vont jamais. Et il se peut donc très bien qu’ils n’aient pas été notifiés du fait que vous fassiez un live.

Ce serait dommage de ne pas les prévenir directement, car certains viendront vous voir avec grand plaisir.

6. Prévoir des posts et des mails pour chauffer le monde

Bien… Vous avez récupéré l’email de votre fan intéressé. Il va falloir maintenant lui envoyer quelques courriers pour le sensibiliser au thème que vous allez aborder dans votre live.

Les emails peuvent varier en matière de contenu, puisque chaque personne a un thème différent.

Pour autant, il impérativement qu’il y ait ces 3 sujets :

1. Demande de questions

C’est le plus important, et il faudra le faire le plus tôt possible (un jour après l’inscription).

Il serait bon également d’en parler dans l’email de confirmation que vous envoyez juste après l’inscription.

Vous aurez certainement des questions en direct lors de votre live, mais souvenez-vous que le moment « questions » est le plus important, et que plus vous en aurez avant, plus vous aurez de la matière à intéresser les gens.

Donc le premier mail que vous envoyez devrait être un email qui demande des questions à poser.

Vous pouvez bien sûr orienter les gens en leur demandant par exemple :

  • Qu’est-ce qui les bloque pour avancer ?
  • Quels obstacles ils ont déjà rencontrés qu’ils n’ont pas pu dépasser ?
  • Quelle activité ils développent et quels sont les objectifs qu’ils poursuivent, et qu’est-ce qui leur manque pour être mieux et plus efficace ?
  • etc.

Ce que vous leur demanderez dépendra évidemment de votre activité, mais en ce qui me concerne, pour l’écriture, j’ai tout un tas de questions que se posent mes suiveurs :

  • Comment dépasser le syndrome de la page blanche ?
  • Comment organiser mes articles pour qu’ils soient dynamiques ?
  • Est ce que l’orthographe est importante, et si oui, comment m’améliorer ?
  • etc.

Je leur pose ce genre de questions pour les inciter à me répondre par une autre question :

  • Arrivez-vous à écrire facilement ? Si non, qu’est-ce qui vous manque ? Qu’est-ce que vous aimeriez trouver ?
  • Est-ce que vos articles sont intéressants ? Quels retours avez-vous de vos lecteurs ? Avez-vous des retours ?
  • Comment trouvez-vous vos idées ? Est-ce que vous connaissez beaucoup d’endroits pour en trouver ? Qu’avez-vous testé ?

Toutes ces questions amènent des réponses que l’on pourra alors transformer en questions. Par exemple avec les 3 ci-dessus :

  • Existe-t-il des techniques pour écrire plus facilement ?
  • Comment se former à écrire plus et mieux ?
  • Y aurait-il un truc qui débloque la créativité ?
  • Comment avoir plus de feedback et de commentaires sur mes articles ?
  • Comment évaluer la pertinence d’un article ?
  • Où puis-je trouver facilement des idées d’articles ?
  • etc.

Si une personne répond à vos questions d’origine, c’est qu’elle a un souci par rapport à ça. et donc ce sera pour vous l’occasion de poser une question en rapport avec ses frustrations.

Vous pouvez donc, comme je vous le disais, commencer à parler des questions dans le mail que les gens reçoivent après leur inscription, et ensuite vous leur referez un email dans lequel vous leur poserez toutes les questions dont je viens de vous parler (dans votre thème bien sûr) afin de les guider dans leurs réponses.

Et dans un mail sur deux, il serait idéal de leur rappeler de le faire en PS (exemple : « Avez-vous pensé aux questions à me poser lors de ce live ? C’est l’occasion pour vous d’avoir une réponse argumentée comme si nous étions face à face. Vous pourrez même vous faire préciser des trucs que vous n’avez pas compris en laissant un commentaire en direct »)

2. Rappel du matin pour l’heure du live du soir

Ce mail-là devrait être envoyé à 7h30 le matin si votre live est le soir.

Car les gens, même s’ils se rappellent qu’il y a un live bientôt, ils peuvent avoir oublié l’heure – voire la date.

Un mail ET un post qui rappelle tout ça peut être salutaire pour eux. Et ça peut largement vous permettre d’avoir 10 ou 20% de participants en plus.

3. Rappel du début du live une heure avant

Et dans le même ordre d’idée que le point précédent, envoyer un email et publier un post une heure avant permet de remettre les gens dans la réalité (ça commence bientôt).

Vous pouvez également renvoyer un dernier mail à l’heure précise du début de votre live, avec un lien vers la page ou le groupe sur lequel vous faites ce live, afin que les derniers retardataires puissent y assister.

La sensibilisation

Une fois les différents emails et posts préparés, il faut penser à sensibiliser les gens à ce dont vous allez parler.

L’idéal, pour ça, c’est de raconter des histoires. Et de créer un post et un email par jour pour raconter de bonnes histoires, qui pourront voir leur chute terminée dans le live.

Je me rappelle avoir demandé un jour à mes suiveurs quel était, selon eux, l’animal qui sautait plus haut qu’un poteau télégraphique. Ca avait déchaîné les passions en commentaires parce que c’était une question piège et chacun avait l’impression d’avoir juste.

Quand j’ai donné la solution le lendemain, il y avait du monde au balcon pour l’attendre.

Globalement, vous avez plein de manières de garder les gens en haleine sur un sujet.

Par exemple :

  • Cherchez dans votre thème, des histoires passionnantes qui racontent une aventure avec une chute insolite. Et gardez cette chute pour votre live.
  • Commencez une histoire, et terminez-là le lendemain, si vous le souhaitez. Puis donner la conclusion en fin de live.
  • Parlez de 5 astuces, donnez en 3 et complétez avec les 2 dernières dans le live
  • Racontez un « pourquoi » c’est intéressant de faire ceci ou ceci, et donnez le comment dans votre live

Il existe une multitude de manière de captiver un auditoire. Les séries TV font ça tout le temps. Vous terminez un épisode, et vous attendez frénétiquement le suivant car ils vous on teasé à mort.

Faites pareil avec vos mails et vos posts. Racontez une histoire passionnante, rappelez pourquoi c’est important de faire ceci ou cela, et maintenez votre audience en haleine.

Chaque jour, vos suiveurs devraient voir un post et recevoir un mail qui leur parle de ce live. Ils doivent rester engagés et focus sur ce que vous organisez.

Ils doivent piaffer d’impatience en attendant l’heure H.

A vous de jouer !

Je voulais mettre tout ce qui tourne autour du live en lui-même dans cet article, mais je m’aperçois qu’il est déjà bien long.

Je vous parlerai donc du live en lui-même et de « l’après-live » dans l’article d’après.

D’ici là, si vous avez besoin de précisions sur toute cette partie préparatoire et sensibilisation, utilisez les commentaires pour ça.

Je compléterai au besoin avec un article complémentaire.

 

Précédent

Optimiser un live Facebook à l’aide du copywriting

Suivant

L’art de mener un live comme un pro

  1. SEMBELY ALAIN

    Magnifique, une vrai bible, il n’y a plus qu’à s’atteler à la réalisation concrète e suivant chaque étape.
    Merci Yvon

  2. Comme d’habitude, le maître a parlé !… :D

  3. J’ai lu ce poste en me disant, ok j’ai déjà lu ça mille fois partout ailleurs, jusqu’au paragraphe « sensibilisation », et là BOOM une grosse pépite ! Génial ! Merci ! Peut-être creuser ce sujet du « poteau télégraphique » seraitune bonne idée.

  4. Toujours au top Yvon, merci pour ce super article

  5. Excellentissime. Une fois de plus tu démontres ton savoir faire. Chapeau bas l’ami.

  6. Patrick Van Hoof

    Bonjour Yvon,

    Et c’est quoi la réponse à l’animal qui sautait plus haut qu’un poteau télégraphique ? :D

  7. Yvon

    Merci les amis pour tous ces commentaires sympas… :)
    La réponse à la devinette, ma foi… ce sera pour le prochain article :-P

  8. Comme promis la boucle est bouclée avec ces deux démonstrations magistrales sur Facebook live. Merci Yvon pour ces billets de blog dont toi seul a le secret.

  9. Bonjour Yvon
    La petite option permettant de signaler une petite « anomalie » dans le texte de l’article n’existe plus ?
    Elisabeth

    • Yvon

      Bonjour Elisabeth,
      Oui je n’ai pas remis le bloc :) Mais tu peux me dire ça soit par mail soit même en commentaire et je corrigerai (merci) :)
      Bonne journée

  10. Bonjour Yvon,
    Je viens de voir que mon inscription au site est toujours d’actualité !
    Après cette longue absence, je reviens pour trouver de l’inspiration.
    En reprenant la lecture de vos articles et conseils. Il est vrai que le copywriting est une pratique difficile et que les idées vont et viennent.
    Pour en avoir en permanence il faut des recherches longues et les domaines sont très nombreux, ce qui fait que le choix est difficile !
    Un site comme celui-ci est un trésor pour retrouver l’inspiration.
    Les conseils, les infos et les écrits sont incontournables…
    Je reviens donc pour reprendre l’écriture du contenu pour mon site
    et trouver les idées qui m’ont fait souvent défaut.
    Merci Yvon.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER