De plus en plus, quand il s’agit de business, les articles que je découvre sur des blogs ici ou là me feraient presque l’effet d’un épisode de Derrick.

Pour ceux qui ont l’âge – béni – de ne pas savoir ce que c’est que ce Derrick, c’est la série la plus ennuyeuse et la plus chiante que la TV n’ait jamais proposée. Bon, je n’ai pas vu toutes les séries non plus…

Bref… Certains blogueurs (certaines « blogueuses » aussi) ont l’art d’endormir le monde avec leurs articles de manière au moins aussi puissante qu’un Mogadon pourrait le faire.

Si vous êtes à l’âge – béni – où vous ne savez pas ce que c’est qu’un… bon, vous avez compris.

L’art vraiment chiant d’être très chiant…

Quand on raconte sa vie sur un blog, ses aventures, des anecdotes ou des histoires drôles ou intéressantes, c’est facile de captiver ses lecteurs. Parce qu’il y a de l’action. Des morceaux de vie. Des trucs qu’on lit et auxquels on peut s’identifier.

Par contre, dès qu’on parle de techniques de business, la majorité s’enferme dans le technique, le jargon, le corporate…

C’est ultra chiant. Vraiment !

Et si vous décidiez de parler de votre métier et de vos techniques comme si vous vouliez intéresser une classe de 25 gamins de 8 ans ?

En utilisant des histories, de l’humour, des métaphores, des anecdotes. En étant fun, quoi…

Peut-être que vous n’avez pas forcément compris à quoi ça sert un blog quand on souhaite en vivre à terme. Ou lorsqu’on souhaite se faire connaître dans une activité grâce à Internet.

Un blog, à l’origine, c’était la version « publique » du journal intime. Un endroit où on racontait sa vie.

Et dans les années 2010, c’est devenu un outil business qui sert – entre autres – à :

  • Montrer qu’on maîtrise son sujet,
  • Attirer des gens qui sont intéressés par ce sujet,
  • Faire grossir le nombre de personnes qui nous suivent,
  • Leur proposer subtilement quelque chose à acheter.

Mais pour que tout cela fonctionne, il faut SURTOUT que les gens aient envie de vous lire.

Et pour cela, le mieux, c’est d’y rajouter un peu d’âme.

Le retour de l’humain :)

Si vous parlez de perte de poids, pourquoi ne pas prendre l’exemple d’une de vos cliente et de vous en servir pour faire évoluer les gens qui vous suivent ?

Vous le faites ? Si ce n’est pas le cas, voici l’une de vos prochaines tâches :

Envoyez un mail à vos clients et demandez-leurs de vous raconter leur vie. Surtout les moments forts :

  • Où ils étaient ?
  • Comment ils se sentaient ?
  • Qu’est-ce que ça leur faisaient ?
  • Qu’ont ils décidé de faire pour s’en sortir ?
  • Qu’est-ce que ça a provoqué ?
  • Quelles ont été les difficultés, les défis et les blocages qui les ont ralentis ?
  • Et le succès final ?
  • etc.

Les gens adorent les histoires, mais ils adorent aussi parler d’eux.

Si vous voulez vous inspirer d’un blog qui fait ça, alors allez voir celui de Baptiste Beaulieu : Alors Voilà. Remontez dans la chronologie et voyez comment il raconte ses histoires (histoires basées sur des témoignages qu’on lui envoie).

Vous n’avez pas forcément la même fibre d’écrivain que lui, mais vous savez raconter des histoires.

Donc allez-y !

Ca permet de remettre un peu d’humain dans la communication et d’intéresser pour de vrai les gens qui vous lisent.

Il y a beaucoup de blogueurs et de blogueuses que je suis, non pas parce qu’ils ou elles sont mieux que les autres dans leur domaine, mais parce qu’ils savent me transporter loin avec leurs articles. Et me faire rire ou pleurer.

Le corporate, ça va 5 minutes. Ce qu’on cherche, c’est surtout de l’émotion et des belles histoires.

Tentez de le coup, et voyez combien vos articles seront bien plus partagés.

Et le mieux, c’est que ça fonctionne aussi bien sur un blog que sur un médial social.

Essayez avec votre prochain article pour voir…