Et mettre 5400 euros au feu, ça vous dit ?

La deuxième erreur que je constate le plus souvent sur les blogs – et même les blogs les plus visités et les plus pros – c’est qu’on y voit beaucoup d’offres pour des produits qui ne sont pas du blogueur. De l’affiliation, quoi…

Et aucune offre pour un produit personnel.

Si c’est votre cas, si vous recommandez d’abord les produits des autres avant de recommander votre propre produit, alors vous laissez des sommes colossales sur la table.

Colossales. Pourquoi ?

argent-feu

Vos membres apprécient SURTOUT votre travail

Si vous avez bien respecté tout ce dont je vous parle au niveau de la relation que vous entretenez avec vos membres, alors ceux-ci vous aiment.

Ils aiment vos écrits, ils aiment votre personnalité, et ils aiment aussi votre mentalité et vos conseils.

Si vous écrivez des articles de qualité sur votre blog, si vous donnez beaucoup, alors vous allez avoir une horde de fans qui seront prêts à vous acheter un produit de votre propre composition, ne serait-ce que pour vous remercier de les avoir si bien conseillés tout au long des premiers mois de votre blog.

C’est humain. C’est ce qu’on appelle le principe de réciprocité.

En gros, vos fans veulent vous faire plaisir.

Mais en même temps, ils veulent régler un de leurs problèmes. Et pour ça ils viennent sur votre blog. Votre blog qui présente des informations de qualité, données par une personne qui s’y connait. Qui les conseille.

Et donc, pour régler LEUR problème, ils veulent un produit DU BLOGUEUR.

  • Celui-là même qui les a aidés depuis des mois.
  • Celui qu’ils aiment.
  • Celui qu’ils veulent remercier.

Si à ce moment là, vous décidez de présenter l’ouvrage d’un copain à vous, quel est l’intérêt pour vos fans de passer par vous pour l’acheter ?

Ce qu’ils veulent, eux, c’est surtout récompenser VOTRE travail.

Pas celui du voisin. S’ils achètent un produit en affiliation en passant par votre lien, vous toucherez une commission, mais votre fan, lui, il n’aura rien à vous. Et il n’aura donc pas du tout l’impression de vous avoir rendu un grand service si ce n’est financier.

Il est donc impératif que vous prévoyiez de vendre un produit de votre cru en tout premier, AVANT de vendre quoi que ce soit d’autres.

C’est impératif si vous voulez construire une relation durable et rémunératrice avec vos membres.

Parce qu’ils seront heureux de vous faire plaisir après que vous l’ayez fait pendant des mois pour eux avant.

Alors j’entends déjà l’objection majeure : “Mais je n’ai pas les capacités pour créer mon propre produit” !

Allons !!

Pas si compliqué que ça d’écrire un livre…

…surtout quand on est un blogueur.

Et oui ! Que faites-vous depuis l’ouverture de votre blog ? N’écrivez-vous pas des articles ?

Si c’est le cas, prenez un moment, et lisez bien ce qui suit :

Votre livre est déjà à 75% écrit

Ben oui ! Votre blog, c’est un gigantesque livre, qui comporte un nombre de chapitres énorme, qui ont la particularité d’être totalement désordonnés.

En gros, l’accès à l’information sur un blog est totalement anarchique. Pas de possibilité d’avoir accès à un article en particulier mise à part en le recherchant (si on s’en souvient) ou en consultant les catégories.

Mais le propre d’un blog c’est justement d’utiliser un classement par date. Donc aucune logique dans l’information.

Vos membres voudraient bien avoir quelque chose de plus organisé. De plus pratique. et de plus suivi.

Ils s’attendent donc à ce que vous leur proposiez un livre, un dossier, un rapport, une série de vidéo, bref, un ouvrage pratique, qui récapitule un certain nombre de conseils que vous donnez sur votre blog, plus quelques autres qui ne s’y trouvent pas.

Vous pouvez le faire ! Ce n’est pas vraiment compliqué quand vous y réfléchissez.

Voici la procédure que je vous recommande pour ça :

1 – Trouver le thème de votre livre

Il vous suffit de sélectionner un groupe d’articles qui règlent un problème majeur pour vos lecteurs. Ca correspondra en général à une catégorie.

2 – Recopier chaque article dans un fichier texte

Utilisez pour ça Microsoft Word ou OpenOffice. Ouvrez un fichier, et collez vos articles un à un, l’un en dessous de l’autre, en mettant bien vos titres d’articles en style “Titre 1”, et vos sous-titres en “Titre 2”.

3 – Générez une table des matières

Placez vous au début de votre fichier, faites un saut de page, et mettez votre curseur en haut d’une page blanche.

Puis dans Word, faites “Insertion” + “Références” + “Table et index”.

Choisissez l’onglet “Table des matières” puis cliquez sur OK.

La table des matières s’inscrit alors à la place de votre curseur, en mettant les différents titres de vos articles les uns sous les autres.

Vous avez ainsi le plan de base de votre livre.

Il ne vous reste plus qu’à réorganiser vos chapitres en fonction de leur thème, en créant des parties.

Pour accéder à un chapitre, appuyez sur la touche “CTRL” puis cliquez sur son titre dans la table des matières.

Ensuite, sélectionnez l’intégralité du chapitre, faites “Couper”, et allez le coller à l’endroit que vous voulez dans votre fichier.

Quand vous avez fait ça, retournez sur la table des matières, et faites “F9”. Ca réorganise la table en fonction de vos modifications.

Quand vous avez fini de tout réorganiser, vous avez donc 75% de votre livre qui est fini.

4 – Ecriture des 25% restants

Forcément, il va manquer des infos dans votre livre. Vous allez donc devoir écrire quelques chapitres manquants.

Pour cela, définissez quelques titres de chapitres qui manquent. Puis ensuite, procédez comme pour vos articles. Ecrivez-les un par un. En les intercalant au bon endroit dans votre livre.

A la fin, vous aurez un ouvrage complet.

Ecrivez l’introduction et la conclusion, et votre ouvrage sera à relire entièrement ensuite pour la correction et les derniers peaufinages.

5 – Trouver le titre de l’ouvrage et sa couverture

C’est la dernière ligne droite.

Il vous faut donc trouver un titre pour votre ouvrage. Utilisez Amazon pour chercher des ouvrages similaires au thème que vous avez abordé pour vous inspirer et trouver un titre accrocheur.

Puis réalisez une couverture.

Vous n’êtes pas très fort en graphisme ? Interrogez vos amis. En échange de l’ouvrage final, ou d’un peu de pub à l’intérieur de l’ouvrage (par exemple un lien vers un site Internet), certains pourront vous créer une couverture gratuitement.

Echanges de bons procédés.

Et voilà. Votre livre est fini. Transformez-le en PDF pour qu’il soit lisible partout.

Il ne vous restera plus qu’à le vendre.

A vous de jouer

J’ai volontairement été rapide dans la présentation de la réalisation d’un livre. Ca vous prendra un bon mois si vous faites les choses sérieusement.

Mais c’est déjà relativement court quand on regarde le temps qu’on met généralement pour écrire un livre.

Un moyen d’aller plus vite, c’est de systématiquement faire une copie de chacun de vos articles quand vous les écrivez, en créant un fichier Word par catégorie. Ce qui vous permettra alors d’avoir déjà toute la partie rédactionnelle de base qui sera déjà faite.

Profitez-en alors pour supprimer toutes les références à votre blog, et à rajouter quelques phrases dans le fichier Word, pour compléter par exemple une idée avec une image ou une capture d’écran pourquoi pas ?

Commencez maintenant.

Ca vous prendra un peu plus de temps que d’habitude, mais quand vous présenterez votre ouvrage à vos fans, ceux-ci s’empresseront de vous le commander ne serait-ce que pour vous remercier de les avoir accompagnés tout au long de vos premiers mois de blogging.

Tous n’achèteront pas bien sûr. Mais vous aurez néanmoins beaucoup de gens qui se feront un plaisir de le faire, alors qu’ils se moquent totalement des produits qui ne sont pas à vous.

Si vous ne le faites pas, calculez combien vous perdez : 10 % du prix de votre ouvrage multiplié par l’intégralité de vos membres. Ainsi, si vous avez 2000 membres et que vous vendez un ouvrage à 27 €, vous perdez 2000 x 2,7 = 5400 euros.

C’est bête, non ?

Je suis sûr que vous avez des questions. N’hésitez pas à me les poser en commentaires.

Mais que cela ne vous empêche pas de démarrer votre ouvrage personnel ! ;)

Précédent

Faites-vous cette erreur qui vous fera rater votre cible 3 fois ?

Suivant

Êtes-vous plutôt joueur bourrin avec votre blog ou plutôt vainqueur systématique ?

  1. Salut Yvon,

    Tout simplement magnifique.

    Déjà dire qu’il vaut mieux mettre ses produits que des produits en affiliation c’est clair que c’est dans l’intérêt de tous. Il fallait le préciser.

    Mais ensuite ton tuto pour créer un ebook et tout simplement géant.

    Je connaissais déjà cette astuce mais ne l’avais pas encore pratiqué pour manque de contenu dans un même thématique.

    C’est en prévision ;)

    Amicalement,
    Nicolas

  2. Bonjour Yvon

    Rien que ton titre me fait froid dans le dos.

    Bon me voila prévenu, il va falloir que je mette les bouchées doubles pour produire un produit issu de mon blog.

    Remarque j’ai un ebook en préparation avec le calendrier de Noël, plus de 100 pages.

    Je t’envoi d’ailleurs une copie bientôt

    Effectivement ce serais plus judicieux de commencer par proposer son propre produit et ensuite faire de l’affi, mais souvent un moyen plus rapide de faire un peu d’argent.

    Amicalement
    Stéphane

  3. Bonjour Yvon,

    Totalement un guide, ton article d’aujourd’hui.
    En tout cas , il devrait permettre à plus d’un de
    mettre en place leur produit.

    Ca peut effectivement bien marcher. Mais les
    articles doivent être de qualté. Néanmoins, c’est
    pas aussi facile que ça. Surtout côté vente, car
    ça dependra du nombre des membres du blog.

    De toutes les façons, y a rien à perdre car si le
    produit est de qualité, on a même la chance
    de se faire aider par ses lecteurs au niveau de
    la promotion du produit.

  4. BK

    Bonsoir Yvon,

    Dans ce domaine ma sensibilité anti-affiliation est encore plus exacerbée que la tienne puisque – je ne sais même pas pourquoi – je n’ai jamais eu envie de vendre des produits d’affiliation.

    Il est vrai, déjà, que je me considère plus comme un auteur que comme un vendeur. Mais ce n’est pas seulement ça. Je crois que ça doit être à peu près l’inverse de ton refus de déléguer ; l’inverse dans le sens où tu n’aimes pas que des gens interviennent après ton travail, alors que moi, je n’aime pas qu’il y ait quelqu’un avant.

    Je préfère (c’est d’ailleurs ce que je fais) écrire moi-même et faire vendre le truc par quelqu’un d’autre, plutôt que de vendre ce que quelqu’un aurait écrit… finalement à ma place. Ouai, ça me ferait bizarre !

    Mais bon, il ne faut jamais dire fontaine, je ne boirai pas de ton eau !

    Bernard

  5. Coucou Yvon,

    Après le soin de la relation hier, tu nous parles aujourd’hui de « responsabilisation ». Ou disons de prise en main de nous-même par… nous-même.

    Et c’est stimulant puisque décidément tu renverses les thèses qui semblent les mieux établies dans le monde du Blogging !

    C’est vrai que la logique tend habituellement à dire : commencez en vendant ce que les autres font puis, lorsque vous serez aguerris, vendez vos produits.

    Alors qu’effectivement, il semble y avoir plus de crédibilité (et de facilité) à vendre les produits d’autrui APRES avoir fait montre d’une certaine qualité à propos des notres.

    Finalement c’est la continuité logique de ton idée d’hier : le lien se soigne par un échange (d’abord relationnel puis commercial) PERSONNEL avec le lecteur (et non pas par des produits qui ne nous appartiennent pas).
    Continuité qui parait logique …. une fois qu’on le sait ! (et donc après t’avoir lu !)

    Merci à toi de nous pousser à faire le pas.

  6. Bonjour, Yvon

    Sans vouloir être discourtois, il me semble que tu enfonces une porte ouverte.

    Vendre ses propres produits est évidemment plus important que la promotion de produits en affiliation.

    Cela dit, ma remarque n’est valable que pour des produits que l’on peut soi-même élaborer.

    Par exemple, je serai incapable de fabriquer un logiciel.

    Alors, si j’en connais un valable, que j’ai testé, je ne me priverai pas de le proposer si l’affiliation existe.

    En ce qui concerne la création d’ebook, j’en ai déjà écrit quelques-uns.

    En fait, j’ai réécrit à ma façon des ouvrages dont j’ai acquis les droits.

    C’est passionnant à faire, surtout quand je ne suis pas d’accord avec certains passages et que je dois insérer mon « grain de sel » sans pour autant refaire le livre entier.

    Côté technique, le tutoriel est limpide, parfait pour qui n’a jamais essayé de réaliser un PDF.

    Je savais faire une table des matières sous Word…

    Je me sens un peu crétin de ne pas avoir pensé à l’astuce d’utiliser les titres d’articles pour concevoir la table des matières.

    Merci pour le tuyau.

    Bonne soirée, cordialement,

    Jean Paul

    • Bonjour Jean Paul

      Hélas, les portes ne sont pas ouvertes pour tout le monde, loin de là…

      Quant au logiciel en affiliation, pourquoi pas… D’un autre côté, si tu ne sais pas programmer, pourquoi vendre un logiciel ?
      Mon avis est qu’il vaut mieux concentrer son temps sur un produit que l’on peut faire soi-même. Dans un deuxième temps, l’affiliation peut venir compléter la panoplie, mais alors vraiment dans un deuxième temps.

      Quant au produit en DLP à vendre qu’on a remanié, ça, c’est une autre histoire… Dans ce que j’explique dans cet article, l’idée est de proposer quelque chose de son cru. Pas un ouvrage « remanié » dont on pourra retrouver des parties ici et là…

      Bonne nuit

      Yvon

  7. Salut Yvon,

    Excellent article auquel j’apporte ma modeste contribution

    Pour organiser vos articles, utilisez Evernote. On peut classer ses textes suivants plusieurs étiquettes.

    C’est donc très facile à retrouver pour en faire un livre par la suite.

    Au passage, je reviens sur ton article de début de semaine sur les 50 idées d’articles.
    J’ai fait ma liste aujourd’hui en 1h environ.
    Je pense donc que je suis fin prêt pour lancer mon blog.

    Je le conseillerai à tous ceux qui veulent débuter un blog. Cela permet d’avoir du recul avant de débuter et de planifier mieux ses articles.

    Par contre, il y a quand même un truc que j’aimerais débattre.

    Ce sont les rentrées financières grâce au blogging.

    Si tu as la chance d’avoir 2000 personnes qui te suivent, tu peton encre combien de livre à 27 € ?

    200 ?

    Cela fait donc 5400 euros TTC
    Retire la TVA, il te reste environ 4500 euros.

    Pour tenir la route avec ton blog à temps plein, il te faut en vendre un nouveau tous les 2 mois si pas 2 tous les 3 mois.

    Comment tu fais pour sortir autant de livre ?

    Tu dois forcement passer à des produits plus cher pour ne pas devoir en sortir un nouveau tous les 2 mois…. Si tu veux vivre de ton blog.

    Personnellement, j’aimerais bien vivre de mon blog mais en partant de zero, cela ne vas pas se faire du jour au lendemain.

    Surtout quand on a un travaille à assumer sur le côté à temps plein.

    Ma question : comment vois tu la suite de la parution d’un livre ?

    Je terminerai par juste dire qu’effectivement j’ai acheté ton livre en grande partie pour te remercier et que je ne t’aurais pas acheté un livre que tu aurais vendu en affiliation.

    Perso, j’aurais mis le prix un peu plus cher.

    A bientôt

    Geoffroy

    • BK

      Geoffroy bonsoir,

      il te reste environ 4500 euros. Pour tenir la route avec ton blog à temps plein, il te faut en vendre un nouveau tous les 2 mois si pas 2 tous les 3 mois.

      Rien ne nous dit, bien sûr, si Yvon en vend plus ou moins de 200 (je parierais pour plus). Mais perso, je ponds entre 1 et 1,5 ebooks par mois. Le top des prix pour les droits dépasse rarement 3000 Euros. Donc, même 4500 c’est déjà mieux ! Et si c’est plus que 4500, c’est beaucoup mieux.

      Du point de vue de l’auteur, c’est donc tout à fait envisageable.

      Maintenant, du point de vue du vendeur ?…

      Bernard

      • Simple curiosité Bernard,

        Dans quels domaines écris-tu tes Ebooks ? J’ignorais que tu en écrivais autant.

        • BK

          Ben, en attendant de devenir un vrai blogueur pro, écrire des ebooks et des articles c’est mon boulot. Ça fait maintenant une vingtaine d’années que je suis auteur/journaliste dans les domaines de la bio, la diététique, les médecines naturelles, la psy, le transpersonnel et la spiritualité.

    • Salut Geoffroy

      tu peton encre combien de livre à 27 € ?

      J’ai longuement buté sur cette phrase. Et même avec 12 cafés, j’ai rien compris… Tu écris avec Dragon ou quoi ? :hin:

      La stratégie de monétisation d’un blog est quelque chose qui se réfléchit sur le long terme. Mais d’un autre côté, quand on veut grimper à une échelle, on commence par mettre le pied sur le premier barreau, et on grimpe tranquille. Et dans le cas d’un blog qui comporte un espace membres, le premier barreau, c’est le produit perso.

      Ensuite, quand je lis tes remarques sur la manière de « vivre avec ton blog », je ne peux m’empêcher de sourire (désolé).

      Qu’est-ce qui t’empêche de sortir un livre tous les deux mois ?
      Qu’est-ce qui t’empêche de vendre ton premier livre tous les mois à hauteur de 200 exemplaires par mois (ou même 100) ?
      Qu’est-ce qui t’empêche de vendre une version vidéo ou une version « cours » de ton livre à tes premiers clients ?
      Qu’est-ce qui t’empêche de sélectionner une partie de tes clients pour leur faire un coaching personnalisé et une prise en main personnelle pour qu’ils progressent plus vite ?

      Il y a des centaines de manières de rentabiliser un blog. Le tout est de faire les choses dans le bon ordre, et sans trop se précipiter.

      Le truc que je trouve hallucinant dans ce monde du marketing Internet, c’est que les gens qui se lancent veulent vendre des dizaines de produits par petites quantité en espérant que la somme de toutes leurs ventes finira par faire un produit conséquent.

      Alors qu’il suffirait qu’ils concentrent 100% de leur temps sur UN produit, qu’ils pourraient peaufiner et améliorer au fil du temps, et vendre pendant un ou deux ans et en tirer des revenus mensuels bien plus importants qu’en allant essayer de vendre d’autres trucs qu’ils maitriseront moins.

      Moi, je ne veux pas faire comme ça. Mon objectif est de vendre 50 ou 100 exemplaires de mon premier livre chaque mois pendant un an complet (au moins). Quitte à l’améliorer et à l’enrichir avec le temps.

      On voit partout des « lancements » où le livre en question est disponible pendant 3 jours à une semaine, et ensuite plus rien. N’existe-il pas de truc plus idiot que ça ?
      Qu’on fasse ça sur une formation dont on limite les places, admettons. Mais pour un livre…

      Bref…

      Quand tu me dis que tu aurais mis le prix « un peu plus cher », je te réponds « Ca ne m’étonne pas ». Beaucoup auraient fait comme toi. Mais ma stratégie est différente.
      Comme je le disais, c’est à réfléchir sérieusement, et comme une partie d’échecs, une stratégie marketing se prévoit avec bcp de coups d’avance.

      Pour autant, comme je le disais à Xavier ci-dessus, c’est moi. D’autres sont plus « bourrins » dans leur démarche, et arrivent à tirer leur épingle du jeu malgré tout.

      Yvon

  8. Coucou Yvon,

    Moi la secrétaire spécialisée word, je te félicite pour ton explication limpide? pour ceux qui ne sont pas experts de word c’est génial :super:
    Merci pour ceux qui ne savaient pas par quel bout commencer leur produit maintenant plus d’excuses, je me sens un peu visée là :hin:

    Petite question : tu dis qu’il faut minimum un mois pour créer son produit, mais tu pars sur une base de combien d’heures par jour ?
    Car quelqu’un qui comme moi, qui bosse à plein temps, et qui créera donc son produit les soirs et week-end, je pense qu’il faut au moins
    3 mois non ?

    Bonne soirée
    Marie-Do

    • Coucou Marie-Do

      Merci pour l’explication limpide :hin: J’utilise la table des matières depuis mon tout premier livre (j’en suis à 89).

      Et pour l’article, oui tu es 100% visée, j’ai écrit cet article en pensant SURTOUT à toi et aussi à quelqu’un d’autre avec un bon gros gros blog. Depuis le temps que tu es dans la place, tu devrais t’y mettre sérieusement. Tu commences quand ?

      Pour le délai, ca dépend bien sûr du temps que tu disposes. 3 mois, pourquoi pas ? Je pense qu’il existe des solutions pour que ça aille plus vite. Si tu veux, on en discute en privé. Call me, si tu veux ;)

      A bientôt

      Yvon

  9. Bonsoir Yvon,

    Bon, je vois que la tempête t’a permis de rentrer à temps chez toi et envoyer un article choc … à moins que tu ne te sois bien organisé pour qu’il arrive sur mon ordi avant …

    Je reviens rapidement sur les derniers articles … trouver 50 idées pour le blog, pas de problèmes pour moi, j’en ai beaucoup plus !

    Des idées pour des ebboks, là non plus,je n’en manque pas. Je manque plutôt de temps et d’organisation. Faut dire que quand la passion est bien là, 24h par jour c’est bien peu pour tout gérer. Et si en plus, il faut attendre d’avoir 200 visiteurs par jours pour faire un lien de vente … oups, je vais en faire pas mal !

    Et là, tu apportes quelque chose qui me fait voir un tremplin et qui pourrait me permettre de sauter plus loin que « Simon Amann » … jamais pensé que les articles qui ressemblent à un patchwork pourrait déjà construire un livre à 75% … entre le saut à ski et la couture, tu vois, je retrouve ma désorganisation.

    Aussi, si tu décides d’écrire quelque chose sur la bonne façon d’être organisé et de suivre une idée à la fois, je suis preneuse.

    Pour l’idée de l’affiliation, tu le devines, je ne suis pas prête à me lancer, déjà qu’il me serait difficile de vendre n’importe quoi pour quelques sous …

    Bonne soirée.

    • Bonsoir Madeleine

      Pour l’organisation et une idée à la fois, hélas, faudra penser à quelqu’un d’autre. Un mec qui bosse 18 heures par jour 6 jours sur 7 n’est pas vraiment un modèle à suivre question organisation.

      Pour le patchwork des articles, il est certain qu’un blog est 100% désorganisé. Même si les catégories « organisent » un peu les sujets, à l’intérieur, c’est anarchique et classé par date.

      Bonne nuit

      Yvon

  10. Salut Yvon,

    Rapide mais très clair comme d’habitude ! Il est vrai que de créer de toute pièce un ebook en 1 mois peut paraître juste mais c’est réalisable et avec un peu d’expérience on y arrive. Si vous suivez les conseils et explications simples d’Yvon vous y arriverez aussi à créer le vôtre aisément.

    Et puis surtout, si vous ne savez pas tout faire vous pouvez très bein vous faire aidé par une personne de plus compétente.

    Il faudra beaucoup « d’huile de coude », mais on a rien sans rien !!! ;)

    Amicalement,
    Mik

    P.S : J’ai retiré certaine phrase car elles peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes… LOL

  11. Oui, Yvon, c’est juste. Tu as raison là.
    Peux-tu me renvoyer ton offre ebook ?

  12. Comme certains commentaires qui précèdent, je ne suis pas un adepte de l’affiliation. Ou plutôt, je ne suis pas un adepte de l’affiliation fourre tout.

    J’ai horreur de me balader sur un site et de voir une multitude de bidulles clignoter sur la sidebar pour me vanter les bienfaits d’un ebook qui n’a pas grand rapport avec le sujet sur lequel je suis.

    Je suis encore moins un adepte de l’affiliation « mouton » du genre les mentors de la monétisation des blogs qui font la promotion du produit du gars qui a fait la promotion de leur produit la semaine dernière.

    Comme beaucoup d’entre vous je suis abonné a plusieurs news letter et je reçois régulièrement le même jour la promotion d’une affiliation identique.

    Je zappe direct, le mail passe à la poubelle et au bout de quelques mails de ce genre, je me désabonne de la news…

    Après, une affiliation maîtrisée peut tout de même être une source de revenue non négligeable.

    Ceci dit, je suis d’accord avec toi pour dire qu’il faut tendre au maximum vers la création d’un produit unique (plus rentable).

    Une fois bien vendu on le balance en affiliation. Zut on recommence !

    • Bonjour Barno

      « Balancer » un produit en affiliation doit également se réfléchir. A moins d’avoir été créé exclusivement pour ça, je trouve que c’est à double tranchant.
      Je n’ai que très peu de mes produits principaux en affiliation. En fait j’en ai qu’un seul. D’autres ont été créés que pour ça, et franchement, avec le recul, c’est une action que je ne recommencerais certainement pas.

      • Salut Yvon,

        « Balancer » un produit en affiliation doit également se réfléchir. A moins d’avoir été créé exclusivement pour ça, je trouve que c’est à double tranchant.

        D’autres ont été créés que pour ça, et franchement, avec le recul, c’est une action que je ne recommencerais certainement pas.

        Vu que tu as l’air d’en connaître un rayon dans ce domaine, j’aimerais bien savoir pourquoi tu dis que c’est à double tranchant et pourquoi tu ne recommencerait certainement pas ?

        Fabrice

  13. xavier

    Bonsoir Yvon.

    Tu écris que pour trouver le thème de son livre
    « Il vous suffit de sélectionner un groupe
    d’articles qui règlent un problème majeur pour
    vos lecteurs. » Et que cela correspondra en
    général à une catégorie. »
    Peux-tu préciser davantage ce point ?

    Qu’utilises-tu ou que préfères-tu utiliser pour
    repérer un
    des problèmes majeurs de tes
    lecteurs;
    Par intuition ?
    En lisant les forums, les commentaires qui
    l’abordent (bien sûr)et relancent le débat, les
    questions-réponses sur le sujet.
    Je sais que tu as bien développé le sujet dans
    tes articles…sur les articles et sur les
    commentaires, mais pour un livre ne sommes-nous
    pas amenés à aller plus au fond des choses ?

    Donc si je ne me trompe, à cerner le problème
    sous toutes ses facettes ?
    N’est-ce pas là que doivent rentrer en jeux
    les sondages et les tests de manière nettement
    plus approfondie ?
    Je suis curieux de connaître ton opinion et ton
    conseil sur ce sujet ;)
    Comment vois-tu les choses concrètement ?

    Je te souhaite une bonne Soirée!
    Xavier

    • Salut Xavier

      Ce que je vais dire ici n’engage que moi. Je ne recommande pas du tout de faire comme ça. Pas du tout.

      Sur ce blog, mes articles sont un peu orientés. Ils correspondent en fait à des demandes précises. Soit par commentaires, soit par mail, soit aussi par commentaires sur d’autres blogs. Et sur certains forums, mais moins.

      Quand j’écris un article, certains lecteurs réagissent, posent des questions, et surtout, ils se livrent. Ils racontent leurs soucis, et en observant bien, on arrive à dégager un problème récurrent et majeur. Je lis tous les commentaires et je réponds à 75% d’entre eux. Ce qui permet de se faire une bonne idée des attentes de mes lecteurs. Le nombre de vues de chaque catégorie est important aussi.

      Mon livre sur le trafic est le résultat de cette observation. Alors qu’à l’origine je voulais éditer un livre qui aurait donné une centaines de conseils de copywriter pour booster son blog (guide qui verra le jour prochainement), le problème « trafic » se posait de manière bien plus urgente.

      Donc je n’ai pas besoin de faire de sondage pour le savoir. Mais c’est moi. J’ai certainement une capacité d’analyse différente de ceux qui débutent, de par mon expérience sur le net qui commence à se chiffrer en années. Donc, je ne recommande pas de faire comme ça. Ce qui fonctionne avec moi ne fonctionnera sûrement pas avec les autres.

      Bonne nuit

      Yvon

  14. Bonjour Yvon, tes articles m’amènent toujours dans des réflexions contradictoires ! mais il n’y a rien de mieux pour avancer que de faire des pauses et de réfléchir…

    En tant que nouvelle blogueuse, ce que je sais c’est que j’aime écrire des articles pour mon blog, ensuite je laisse faire un peu les choses.
    J’ai décidé de ne mettre aucune pub.

    En ce qui concerne l’affiliation pour le moment j’ai juste fait de l’affiliation chez Amazon pour un livre que je connais et que j’aime beaucoup.

    Je me suis inscrite dans le club affiliation pro de Cédric Vimeux et Ludovic Gauthier et j’ai très envie d’en parler sur mon blog un peu comme une histoire à suivre. Et j’hésite aussi à ne pas en parler si je t’écoute.

    J’ai écrit un brouillon d’article et j’aimerais avoir ton avis si tu as le temps.

    merci

    zenie

  15. Bonjour Yvon,

    Merci pour ces conseils pour créer un ebook. Cela paraît facile!!
    Je pense que si nos articles sont de qualité nous pouvons espérer un résultat satisfaisant. Mais je crois qu’il est d’abord primordiale d’avoir une liste d’abonnés assez important . Compte tenu des ratios que vous nous citez.
    Actuellement je suis surtout en recherche de lecteurs abonnés.
    Votre article me donne de l’espoir.
    martin

    mon dernier article:
    http://www.question-de-vie.com/donnez-coeur/

  16. Max

    Bonjour Yvon,
    Bien que débutant dans le blogging, je trouve que votre article tombe à pic! Je suis sur la rédaction d’un livre pour mon blog. Et je pense que tes conseils valent leur pesant d’or pour moi! (Ah! combien de clients ai-je perdu :-o !!!!!!)
    Déjà je me sens gêné de faire carrière sur le travail d’autrui! En plus, les lecteurs savent à qui ils ont à faire! Donc ils savent si vous pouvez leur apporter ou pas ce qu’ils cherchent. Sinon ils se désinscrivent…

    Mais, mon inquiétude concerne particulièrement ceux qui débutent. Pourquoi ne pas commencer par les livres des autres, dont on reconnait déjà l’utilité, que de perdre son temps à rédiger des livres sans aucune norme?
    Mieux vaut commencer par des livres de notoriété, et peut-être aligner aussi et progressivement ses écrits selon la même philosophie. Ensuite, je pense aussi que les livres de notoriété montrent aux lecteurs la philosophie sur laquelle nous souhaitons aussi inscrire et signer tous nos livres.

    Aussi, pour celui qui voudrait se définir comme vendeur, pourquoi ne ferait-il pas de l’affiliation ou ne publierait-il pas le travail d’autrui? Mais pour celui qui souhaite se définir comme auteur, impossible de passer à côté de la plaque! :D

  17. Bonjour Yvon,

    Votre livre est déjà à 75% écrit

    C’est exactement à ce que je pensai juste avant de recevoir ton mail concernant ton livre.
    Je pensai « Il y a vraiment de quoi faire un livre avec tout ces articles ».

    Il est vrai que je l’ai acheté pour en apprendre encore plus, en sachant que la qualité allait être au rendez-vous.
    Il est tout à fait exact qu’en même temps je voulais te remercier de tout les précieux conseils que tu m’avais si généreusement offert.

    Thierry

  18. Petit détail que tu as noté, cher Yvon, mais auquel peu ont du faire attention :
    « Vos membres apprécient SURTOUT votre travail »
    on parle de membres et pas de simples visiteurs ou tout au moins de visiteurs réguliers, car le visiteur lambda qui ne passe qu’une fois de temps en temps chez vous, ne sera pas forcément « touché » par votre démarche de lui proposer VOTRE produit !

  19. C’est très clair et ça donne envie de s’y mettre tout de suite. J’adore ta spontanéité et ta générosité.
    Quelques questions tout de même:
    Avec Open Office est-ce aussi facile de le faire. Et pourrais-tu nous donner une procédure pour faire par nous même cette fameuse couverture avec Gimp, logiciel gratuit et performant?
    Quelle longueur doit faire ce livre pour être vendu 27€ ?
    En tout cas merci beaucoup pour ces très intéressant articles.
    Vivement le prochain.

    • Pour 27€, on s’attend généralement à du contenu de bonne qualité, et là, d’une certaine quantité. Donc une centaine de pages peut être pas mal.
      Sinon à 17, une cinquantaine. et 7€, une trentaine.
      Après, ça dépend de l’originalité du contenu !

      (d’après ce que je vois souvent, y compris en anglais (plus concis))

  20. Merci pour cet article, le premier que je lis (tout blog confondu) de l’année ! Et l’année commence donc bien :)

    Je me demandais d’où venait le chiffre de 5400 euros. J’en connais qui laissent bien plus! Moi non (hélas) mais par manque d’audience (pour l’instant). Pour le reste, je suis 100% d’accord avec toi : et d’abord, qu’a-t-on à y perdre si on fait un premier produit qui ne se vend pas aussi bien qu’on l’espère ? On y gagne en expérience.
    Et surtout, on peut éviter de faire un « bide », en …demandant aux visiteurs (habitués, de préférence, donc donc vous avez l’email…) ce qui les intéresserait particulièrement.
    Et pour ça, même pas besoin de les relancer : les commentaires des articles déjà écrits répondent souvent à cette question ! De là viennent les 25% manquant, donc « yapluka » !

    Allez, au boulot ! Et donc bonne année 2012, c’est sûr !

  21. Vendre MON livre plutôt que celui des autres… oui et non.

    Bien sûr que ça me plairait et bien sûr que ce serait génial.
    Puisque c’est d’abord un blog d’auteur, et pas un blog-à-gagner-de-l’argent.
    Mais…
    si je veux gagner de l’argent, je dois en vendre beaucoup.
    Donc le mettre en affiliation.

    Et qui dit « possession » dit « problèmes » :
    créer des bannières, assurer le suivi des ventes en interne, mettre des stratégies au point, contacts avec les affiliés etc etc.

    Rien de tout ça en affiliation :
    je choisis, je vends, je passe à autre chose.
    Pas de soucis.

    Donc, plutôt mon livre parmi d’autres : car je ne dois pas « forcer » sur le volume des ventes.

    Mais bon, à chacun son truc.

  22. Bonjour Yvon,

    J’ai moi aussi beaucoup apprécié ces conseils qui font suite logique à ton livre.

    Livre que je viens de dévorer et que je m’apprête à appliquer maintenant.

    Juste une petite question technique : quel logiciel me conseillerais tu pour faire une belle couverture du livre en question ?

    Encore merci pour toutes ces généreuses informations

    Fabrice

  23. Bonjour Yvon,

    Merci pour ces précieux conseils !

    Je suis impatiente de réaliser un tel livre, mais j’imagine qu’il ne faut pas brûler les étapes, soit :

    1. avoir suffisamment de contenu et l’étoffer

    2. avoir suffisamment d’inscrits à son blog

    Pour le 1. j’avance bien (28 articles en 29 semaines), mais pour le 2. ce n’est pas encore ça, alors… je viens de commander ton livre et suis impatiente de me mettre à l’oeuvre pour augmenter mon trafic !

    …j’ai encore du boulot sur la planche, mais grâce à tes conseils toujours très utiles et pertinents, je suis optimiste !! Merci… :red:

    Amicalement,
    Antoinette

    • Bonjour Antoinette

      Et merci. Vas-tu te manifester sur les blogs où l’on parle de vélo ? As-tu envisagé de rédiger un article invité sur ces mêmes blogs? ET surtout, as-tu trouvé bcp de blogs qui parlent de ce thème ?

      Bonne journée

      Yvon

  24. c’est important de vendre son propre ebook. Mais bien que sa conception soit facile d’après ton procédé, il faut certainement avoir écrit de nombreux articles sur ton blog.

    Pour l’instant, je ne suis qu’à 18 articles sur mon blog; donc j’ai encore du boulot avant d’y parvenir.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER