« Nouvelle vente ! ». Ça vient de tomber sur votre téléphone et dans votre boîte mail : une vente de plus.

Et maintenant, qu’avez-vous prévu ?

Quand on travaille sur Internet, la vente n’est pas la fin. C’est le début. Le début d’un partenariat qui peut permettre de faire vivre votre entreprise – et vous par la même occasion – pendant de longues années.

Un long chemin

Bien souvent, on voit le challenge qui consiste à faire sa première vente. Quand on débute, c’est évidemment un but louable, pour autant, ce n’est que le tout premier pas vers un long chemin qu’il est indispensable de prévoir et de baliser.

Car lorsqu’un client a dépensé son argent chez vous, il a poussé la porte d’un univers qui pourrait bien l’emmener dans des contrées qui vont transformer sa vie à long terme – pour autant que vous soyez capable de lui proposer ça.

En effet, quel que soit le produit que vous vendez (une perceuse, un coaching, un moyen de perdre du poids), vous faites une promesse de transformation. Plus ou moins grosse et avec plus ou moins d’enjeu, mais c’est bien là !

Il est donc impératif que vous soigniez toute la partie qui vient APRES la vente.

Il y a 3 étapes principales à prendre en compte dans cette préparation :

1. La livraison
2. La communication
3. La proposition

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la première de ces 3 étapes : la livraison.

Livrer en pratique

Quand on bosse sur Internet, et qu’on vend des produits dématérialisés (ebook, formation, vidéos, audio, etc.), vous remettez entre les mains de la technique le soin de livrer ce que les clients ont acheté.

On peut véritablement dire que cette partie-là est cruciale, car le fait que ça soit dématérialisé à un avantage majeur dans la tête du client : c’est disponible immédiatement.

Il faut donc vous assurer que le produit que vous vendez est livrable et disponible tout de suite.

La manière la plus simple de faire cela est de créer une page en HTML sur laquelle se trouve soit :

  • Un lien de téléchargement de votre produit (ebook, logiciel etc.)
  • Un accès à une plateforme de formation
  • Une vidéo ou un audio à consulter ou écouter directement sur la page
  • Des instructions pour réaliser une action précise (s’il s’agit d’un protocole à suivre par exemple)

Une fois cette page créée, c’est elle que vous mettez dans le champ « Redirection après l’achat » du système de gestion de produits et de paiement que vous avez choisis.

Vous devez aussi inscrire votre client sur un auto-répondeur pour qu’il reçoive un mail avec un lien de secours au cas où il n’ait pas enregistré la page ci-dessus.

Si vous faites ça – et si c’est bien fait – alors près de 9 clients sur 10 recevront le produit qu’ils ont acheté. Et tout ira bien.

Le souci, c’est à dire celui qui peut véritablement mettre votre business en danger, c’est le 10ème

Je vous en parle demain.