Quand on vend un produit, un service ou même une participation à un événement, il existe, comme je le disais hier, un plan précis à respecter quand on construit sa page de vente. Que l’on soit un expert en copywriting ou pas.

Parmi ce plan, figure un élément qui fait gravement défaut dans la plupart des cas : les preuves.

Je lisais ce matin une page où le vendeur essayait de me vendre une participation à un séminaire de 2-3 jours pour améliorer mon chiffre d’affaires.

Des arguments valables, une descente de prix intéressante, une offre qui se tient… Mais… aucune preuve. Aucun témoignage ou histoire à succès qui me donnerait envie de « faire pareil« …

Quand on débute dans un métier, quel qu’il soit, il est évident que l’on a le même droit que les autres d’organiser des stages ou de vendre des produits. Surtout si on fait ça ailleurs que sur Internet depuis quelques temps.

Pour autant, les témoignages et les preuves que ça fonctionne sont indispensables.

Surtout aujourd’hui où certains s’improvisent coach et/ou expert en 10 minutes parce qu’ils ont lu 5 livres sur un sujet ou parce qu’ils ont participé à un événement inspirant ou boostant.

Il y a 4 styles de témoignages à obtenir et à mettre sur une page de vente.

Les voici par ordre d’impact et de préférence :

1. Un témoignage vidéo personnel transformant

Vous demandez à l’un de vos clients de vous faire une vidéo témoignage en expliquant comment vous avez transformé sa vie ou au moins son quotidien.

Le fait que vous soyez sympa, inspirant, efficace, etc. c’est cool mais ce n’est que du blabla. Ce que veulent les gens c’est savoir COMMENT vous avez réussi à TRANSFORMER le quotidien de la personne qui parle.

Avez-vous pu venir combler une frustration ? résoudre un gros problème ? améliorer un business ?

Ce qui intéresse les gens dans un témoignage, c’est surtout ce qui a pu être fait pour TRANSFORMER l’expérience de la personne. Le reste, ce n’est que de l’ego et de la complaisance.

L’idéal, c’est ce format vidéo car c’est le truc le moins « FAKE » qui soit :

  • c’est une vraie personne,
  • qui parle librement de vous,
  • et qui explique comment vous avez transformé sa vie

« J’en étais là, j’ai acheté ce produit, maintenant j’en suis là… »

Quand on y réfléchit, c’est ce qui compte le plus. Le reste, c’est sympa mais… peu incitant à acheter.

2. Un témoignage vidéo collectif

On a pu voir ça plein de fois sur des films ou même sur de gros événements.

On demande d’exprimer en un seul mot un ressenti au sortir d’un événement ou d’un stage. Puis ensuite on demande la même chose sur l’intervenant. Et pour finir on demande ce que ça a apporté.

On peut ensuite créer une vidéo témoignage qui reprend les réponses de plusieurs personnes. Çà donne une ambiance, une couleur à ce qui attend le futur client ou participant.

3. Un témoignage écrit public ailleurs que chez vous

C’est le témoignage Facebook ou Amazon. Avec un vrai nom, une vraie photo, sur un espace que vous ne pouvez pas contrôler.

C’est évidemment moins impactant qu’une vidéo qui parle de transformation, pour autant, ça montre que vous avez de vrais clients et que ce que vous proposez a déjà plu et impacté les gens au point où ils laissent une impression sur un lieu public.

Ce que j’aime faire avec ce genre de témoignage, c’est faire une capture d’écran, le mettre sur la page de vente, avec un lien vers le commentaire en question directement sur Facebook ou Amazon (pour ne citer qu’eux).

4. Un témoignage écrit reçu par mail ou par message privé

C’est le dernier format. Le moins impactant, mais faute de mieux, c’est toujours ça.

Il devrait – dans l’idéal – être présenté avec la photo de la personne, son nom et son prénom et si possible un endroit qui montre que c’est une vraie personne. Un site web par exemple.

Reconnaissez que c’est le seul format où c’est vous qui pouvez faire ce témoignage. Même si ce serait de la publicité mensongère, croyez bien qu’il existe des centaines de témoignages affichés sur des pages de vente, qui n’ont pas la moindre existence réelle.

Ce que je fais personnellement depuis longtemps, c’est une capture d’écran des mails ou des messages que je reçois, et c’est cela que je colle sur ma page de vente.

Vous pouvez aussi faire une petite vidéo « capture » où vous ouvrez et lisez en direct les différents mails et messages de témoignage que vous avez eus.

Quoi qu’il en soit, même si cela n’a pas le même poids qu’un témoignage public soit écrit soit en vidéo, c’est toujours mieux que pas de témoignages du tout…

Et si vous n’avez pas de témoignage ?

Il va falloir en demander !

Par mail à vos clients, par téléphone à vos connaissances, sur Facebook aux membres de votre groupe ou de votre page…

Posez toujours les mêmes questions qui devront tourner autour d’un seul et unique thème :

En quoi est-ce que mon produit / coaching / intervention a pu transformer votre quotidien ?

Plus vous aurez de retours, et mieux ce sera.

Organisez des concours. Offrez votre produit contre un témoignage. Offrez un cadeau à vos clients en échange d’un retour…

Tous les moyens sont bon pour montrer que ce que vous faites a de la valeur et sert véritablement à quelque chose pour des gens ou pour des entreprises.

 

Si vous n’avez pas ça sur votre page de vente… ça va être compliqué !