Copywriting : L’accroche ambassadrice

Ça fait des années qu’on parle des accroches, comme quoi c’est LE truc le plus important à travailler. C’est toujours le cas. Et même plus encore qu’avant.

En effet, ce qu’il y a de bien avec ce truc (les accroches), c’est que le temps passe, mais que son intérêt ne cesse de s’accroître au fur et à mesure qu’on avance (sur Internet ou ailleurs).

Aujourd’hui, il existe des dizaines d’endroits où le pouvoir d’une accroche peut faire une réelle différence entre zéro action et l’action voulue :

Les pages de vente, les articles de blog, les slogans, les posts Facebook, les pubs, les couvertures de magazines, les vidéos de vente, celles sur Youtube, etc.

Quel que soit le support, c’est la première chose que l’on voit quand on arrive sur une page Internet et donc c’est tout naturellement ce que l’on lit en premier.

En quelques sortes, c’est elle qui va déterminer le sort de votre page pour les 3 prochaines secondes… L’accroche ne fait pas son boulot ? Hop, le visiteur repart aussi sec !

Il faut donc que votre accroche de page de vente respecte un certain nombre de critères. On vous l’a déjà dit, aussi je ne vais pas prendre de pincettes pour vous en reparler sans langue de bois ni détours…

C’est parti. Une accroche doit être :

1. La plus spécifique possible

Mieux vaut s’adresser à des « infirmières » qu’à des « femmes ». A des « plombiers » qu’à des hommes. A « un enfant assis devant son bureau » qu’à des « gamins ». On se sent plus concerné quand on s’adresse directement à ce qu’on fait plutôt qu’à ce qu’on est.

2. Adressée à UNE seule personne

Si vous tentez de parler à une grosse masse, ça ne va pas marcher. Votre visiteur est tout seul devant votre page. Et il aime à penser qu’il est le seul à la voir. Ne venez pas lui briser son rêve. Tout est au singulier dans une accroche.

3. Alignée

Oui, l’accroche doit être alignée le plus possible avec le message qui a amené la personne sur la page.

  • Si c’est un mail, l’accroche doit être en rapport avec le sujet du mail.
  • Si ça vient d’un article de blog, il doit parler de la même chose.
  • Si ça vient de Facebook, le post doit parler de ça…

4. Mystérieuse

Elle doit être mystérieuse afin de donner envie de continuer. On commence une idée, et on la laisse en suspens. Pour des sujets de mail, un ou deux mots peuvent faire l’affaire. Idem pour un article de blog.

Une accroche ne sert qu’à UNE seule chose : accrocher le visiteur pour qu’il continue à lire ce que vous avez écrit sur votre page. On ne vend pas avec une accroche, on tente juste de garder le passant dans son magasin le plus longtemps possible.

5. 100% concrète…

Personne n’est réellement dans l’action quand on lui parle abstrait. Car cela ne résonne avec aucune expérience passée, aucune référence, aucune influence concrète. On reste dans la pensée abstraite et impalpable.

Et ça, c’est super quand on médite ou qu’on prend du recul sur soi, mais pour donner de l’intérêt à poursuivre sa lecture, c’est plus compliqué !

Bref, « Boostez votre réussite » ne veut rien dire. « Montez 2 fois plus vite au sommet de l’Everest », c’est forcément plus concret. Ou « Multipliez par 5 les rencontres avant la fin de la semaine« , ou « Faites passer votre CA de 500 € par mois à 15000 €« .

Bref, soyez concret !

6. Sans cliché

Tout le monde se fout des clichés, des phrases qu’on a entendu et lu des milliers de fois. Des trucs du genre :

  • « Sortez de votre zone de confort »,
  • « Boostez votre potentiel »,
  • « Boostez votre réussite » (tiens, encore elle),
  • « Retrouvez un poids de rêve »,
  • « Passez du rêve à la réalité »,
  • « Devenez qui vous avez toujours voulu être »,
  • etc…

Vous voyez ? Toutes ces phrases creuses qui ne provoquent plus la moindre petite émotion dans le cerveau de vos lecteurs. Qu’on a lu des millions de fois partout ad nauseum, et qui ne nous ont jamais fait la moindre envie.

Bref, stop avec les clichés. Vraiment !

7. Testée

Encore et encore et encore. Il faut toujours mettre une accroche en test contre une autre, éliminer la moins bonne et recommencer, jusqu’à toujours améliorer le score (des minutes de lectures, des ventes, etc..)

Vous n’avez pas la science infuse. L’accroche qui donnera des résultats stratosphérique se cache quelque part entre votre cerveau, votre expérience, et… l’envie du visiteur (qui est la seule qui compte ici).

Bref, testez !

Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui. Je suis sûr qu’on peut en trouver encore une bonne dizaine.

Mais avec ces 7 premières astuces, vous devriez pouvoir déjà grandement améliorer vos accroches, et par extension votre CA.

Précédent

Juste un seul…

Suivant

Le pouvoir de la couleur

  1. Paul

    Hello Yvon

    Mes accroches sont qualifiées de « putaclic » et sont -au contraire- mal perçues de nos jours.

    Car justement trop prometteuses, trop précises, trop vendeuses… trop « arnaque ».

    Quelque chose a-t-il changé dans la perception de nos lecteurs ces dernières années ?

    Merci,

    Paul

    • Yvon

      Hello Paul,
      Hé bien justement tout réside dans le fragile équilibre entre la promesse exagérée et l’envie d’en découvrir plus.
      Les choses ont évidemment changé puisqu’à force de trop d’exagération en tous genres, les gens commencent à être « blasés » des mêmes phrases.
      On donne un conseil sur une accroche précise, 5000 idiots la reprennent telle quelle en l’amplifiant, la déformant, et en l’employant partout pour toutes les occasions sans aucun discernement.
      Quel que soit le domaine, le manque d’intelligence cause beaucoup de tort au reste de la profession.

      Si tu relis bien mon article, je demande pas de faire quelque chose de racoleur, faux, et qui fasse marchand de tapis.
      Ce sont 7 conseils qui s’appliquent à toutes les accroches qui existent ou qui vont exister.

      Tu me parle du « putaclic » c’est un autre mot pour dire « cliché ».

      Parce qu’à force de surjouer une émotion, elle devient ridicule. Et tombe donc dans le cliché.

      Et pour finir, beaucoup de choses changent, mais il y a une chose qui est invariablement restée la même et qui continuera à l’être dans 1000 ans : Les gens aiment être respectés quand on leur parle, et aiment qu’on y mettent les formes histoire de ne pas avoir l’impression qu’on les prenne pour ce qu’ils ne sont pas.

      Un bon indicateur serait de s’imaginer la personne que l’on aime le plus au monde, et de lui dire à elle cette accroche que l’on veut mettre en haut d’une page de vente ou d’ailleurs : est-ce que ça lui apporte quelque chose ? est-ce que ça va la heurter ? est-ce qu’on lui ment ?

      Répondre honnêtement à ces questions oriente déjà vers la bonne direction.

  2. Claudy

    Un exemple d’accroche que je rencontre souvent ces derniers temps :

    « Retrait de vos droits ! »

    La première fois j’ai ouvert le mail, la deuxième fois par curiosité, Depuis, je n’ouvre plus un mail qui commence par cette accroche ! Et je ne dois pas être le seul.

    Autant dire que vouloir copier bêtement c’est la meilleure façon de voir son mail passer à la trappe.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER