Copywriting : Est-ce qu’un flyer peut faire venir du monde en masse sur votre blog ou votre site web ?

Vous savez ce qu’est un flyer ?

C’est une sorte d’affichette de 20 x 10 cm que l’on trouve sous son essuie-glace de voiture de temps en temps, ou alors qu’on nous donne à l’entrée des salons, ou carrément dans la rue.

Ce sont bien souvent des entreprises locales liées aux loisirs (boîtes de nuit, bars, restaurants, etc…) qui ont recours à ce mode de communication.

flyer-copywriting

Dans cet article, et dans le suivant, je vais vous montrer comment vous aussi vous pouvez faire venir des gens sur votre blog ou sur votre site Internet grâce aux flyers.

Les avantages des flyers

Il y en a au moins 4.

Peu utilisé

Le premier avantage, c’est que ce moyen est assez peu utilisé, par conséquent, son impact visuel reste fort.

En effet, faites le compte du nombre de flyers que vous avez trouvés sur votre pare-brise de voiture cette dernière année, et si vous en avez eu 2, c’est bien le bout du monde.

Direct

Le deuxième avantage, c’est que c’est un mode de communication direct :

On voit, on lit. Pas de distraction, pas d’autres annonces à lire. Le message est donc facilement transmissible… si vous respectez deux trois règles de copywriting.

Actif

Et enfin, le troisième avantage, étroitement lié au deuxième, c’est qu’il s’agit d’un mode de communication actif.

En effet dans 100% des cas, l’apposition ou la distribution d’un flyer (si c’est bien fait), oblige la cible à faire une action (ne serait-ce qu’enlever le flyer du pare brise, ou accepter de le prendre en main).

Dans la publicité, tout ce qui est actif obtient un bien meilleur rendement que ce qui est passif. Car la personne concernée, en effectuant une action, est malgré elle impliquée.

Tout l’art consistera alors à ce que le message soit clair, concis et percutant.

Bon marché

Ensuite, c’est un moyen "off-line" (comprenez hors Internet) qui est relativement peu onéreux.

En effet, pour le prix de 2 ramettes de papier A4 et d’une cartouche d’encre noire, soit environ 20 € le tout, vous pouvez imprimer 4000 flyers, soit moins d’un demi centime par flyer. C’est très peu.

Les inconvénients des flyers

Oui, il y a aussi des inconvénients avec ce mode de communication.

Le temps

Le premier, c’est le temps. Les flyers ne se mettront pas tous seuls sur les voitures.

Vous devrez donc prévoir quelques heures pour créer et imprimer vos flyers, et quelques heures de plus pour faire les 1000 ou 2000 voitures d’un hypermarché.

Le ciblage

Ensuite, n’imaginez pas que vous allez faire venir des centaines de milliers de personnes chez vous.

En effet, on tape au hasard avec un flyer.

Et il est quasiment impossible de cibler qui que ce soit avec, même s’il existe quelques moyens ingénieux pour filtrer malgré tout.

Les résultats

De plus, en fonction du thème de votre blog ou de votre site web, les résultats seront plus ou moins bons.

En effet, le flyer est excellent si vous avez une entreprise de services locaux. Coiffeur, restaurateur, magasin d’informatique, formation diverses sur place, nounou… Bref toutes les entreprises – ou personnes – qui interviennent localement peuvent avoir de bonnes retombées grâce aux flyers.

Pour autant, si vous avez un blog sur le développement personnel ou sur le marketing en ligne, ou sur la santé, le bricolage ou quoi que ce soit d’autre qui n’a rien à voir avec du local, alors forcément, ça va être plus difficile.

Mais d’un autre côté, plus votre thème est large et "grand public", et plus vous avez de chances de toucher du monde.

En effet, "par défaut", tout le monde est concerné par le développement personnel. La santé, le bien-être, les économies, les complexes, la peur, etc… Tous ces domaines un peu généraux touchent potentiellement tout le monde.

Mais vous l’aurez compris, plus on tape large, et moins on a de chances de taper juste. C’est l’une des lois du marketing, tant online, qu’ailleurs.

Astuces pour augmenter ses résultats avec les flyers

Demain, nous verrons en détail comment vous devriez concevoir votre flyer d’un point de vue copywriting afin de maximiser ses résultats.

Mais aujourd’hui, nous allons parler de ciblage et d’optimisation, car l’expérience montre que la distribution de flyers prend vraiment tout son sens si on arrive surtout à cibler comme il faut.

Bien choisir son endroit

Prenons votre terrain de jeu : Une ville. Votre ville.

Dans cette ville, vous avez plusieurs endroits :

  • Le parking des hyper et super marchés (Carrefour, Leclerc, Auchan, Lidl, Ed, etc…)
  • Le parking des magasins spécialisés (Aubert, King Jouet, la Halle aux chaussures, Décathlon, etc…)
  • Le parking des très petites structures (Restaurants, médecins, coiffeurs, magasin d’informatique, garage, etc…)
  • Les places de stationnement en pleine ville
  • Les rues piétonnes de grande affluence
  • Les endroits de grande affluence (entrées de grands magasins, entrée de salons, etc…)

Autant d’endroits où vous pouvez distribuer vos flyers.

Vous aurez compris que ces endroits n’ont pas du tout les mêmes types de fréquentations. Donc la première chose à faire est de bien choisir quelle cible correspond le mieux à ce dont vous parlez sur votre blog ou sur votre site web.

Par exemple, si vous avez un blog qui parle d’enfants, vous ciblerez 100 fois mieux les gens en allant mettre des flyers sur le parking d’une enseigne comme Joué-Club, ou Aubert, ou King Jouet, plutôt que sur le parking d’un Carrefour local.

Si vous parlez d’économies ou de bons plans, ciblez plus les parkings de Lidl, Dia ou Ed, plutôt que ceux des grandes enseignes.

Si vous parlez de cuisine, de beauté ou de tout ce qui concerne surtout les femmes, ciblez les endroits qui sont surtout fréquentés par les femmes (Magasins de vêtements, parfumeries, magasins de déco, instituts de beauté, etc…)

Si vous parlez de voitures, de jardinage ou de tout ce qui concerne surtout les hommes, alors ciblez les endroits où trainent surtout les hommes (garages, magasins de bricolage, vêtements pour homme, sports masculins, bars, etc…)

Entendons nous bien : Il y a des femmes qui viennent dans des magasins de bricolage, tout comme il y a des hommes qui visitent de temps en temps des magasins de déco…

Mais l’objectif est de repérer des endroits qui possèdent le plus d’un genre que d’un autre, en fonction du thème de votre site.

Si vous parlez de foot, ciblez les stades. Si vous parlez de trucs de jeunes, ciblez les lycées ou les centres de loisir. Si vous parlez de voiture ciblez les garages.

Plus la population qui reçoit le flyer est concernée par l’endroit où elle se trouve, et plus vous avez de chances de toucher du monde.

Que cela ne vous empêche pas de sévir aussi sur les parkings des hypermarchés. Mais comprenez que la cible est bien plus large.

Privilégier les évènements

J’ai la chance d’habiter près d’une ville qui regorge d’évènements divers, car on a un parc d’expositions gigantesque de 45000 m² (Alpexpo).

J’ai donc eu l’occasion d’assister à des salons absolument "géantissimes", qui brassent des centaines de milliers de personnes sur une semaine.

J’y vais très souvent car les salons sont des endroits absolument géniaux pour se constituer un stock d’annonces et de prospectus colossal, et pour étudier des stratégies de kiss-marketing absolument uniques.

Pour revenir à ce qui nous intéresse, il faut savoir que le parking qu’il y a en face de ce parc d’exposition compte 2600 places en plus des différents parkings annexes de 1200 places.

Mais lors des salons, ce ne sont pas les parkings qui sont les plus intéressants. C’est l’entrée, et le fait qu’il passe des dizaines de milliers de personnes chaque jour.

En fonction du thème du salon en question, vous avez une concentration de personnes ciblées comme il n’en existe nulle part autant.

Donc, je ne sais pas où vous habitez, et je ne sais pas quelle concentration de salons vous avez dans votre coin, mais une chose est sûre : Si vous arrivez à identifier les différents salons qui s’approchent de votre thématique, vous avez là une occasion rêvée de vous faire connaître.

Et sans débourser les sommes colossales qu’on vous demande en tant qu’exposants.

Il vous suffit de vous tenir assez loin de l’entrée du salon en question, et de distribuer vos flyers aux passants qui entrent OU plutôt à ceux qui sortent.

En effet, quand les gens rentrent dans un salon, ils sont assaillis de prospectus en tous genre. Et dans ce cas, il est fort possible que votre flyer à vous soit perdu dans la masse des autres flyers qu’ils vont recevoir par dizaines.

Alors que si vous le distribuez à la sortie, votre flyer arrivant en dernier, il a de grandes chances de se retrouver au-dessus des autres.

Et si votre accroche et votre appel à action sont bien faits (je vous explique comment faire ça demain), c’est le jackpot.

Il existe des salons pour pratiquement tout ce qui existe.

Trouver un salon ou une foire près de chez vous

Sur ce site web gouvernemental, vous trouverez la liste exhaustive des 152 parcs d’expositions qui se trouvent en France, avec pour la plupart d’entre eux leur site Internet associé.

Vous n’avez qu’à sélectionner celui qui se trouve le plus proche de chez vous, et à voir quels salons correspondent le mieux à votre thématique.

Et le truc le plus génial, c’est que sur le même site, cliquez sur le menu de gauche "Recherche de manifestations", et indiquez le thème de votre blog dans la case "votre recherche". Dessous, dans la rubrique "Recherche avancée", indiquez votre département, puis cliquez sur "Rechercher".

Et vous aurez la liste de tous les salons et foires qui correspondent au thème recherché DANS votre département.

Par exemple, si vous avez un blog sur le jardinage, et que vous êtes sur Paris, si vous cherchez le nombre de salons pour le mois de Novembre 2011, vous en trouverez… 30 !

Pour le mariage, même période, même département : 223 !

Bref, comme vous le voyez, vous pouvez taper large avec les parkings d’hypermarchés, ou alors très ciblés avec les salons.

La rédaction de votre flyer

Demain, je vous expliquerai comment rédiger votre flyer en fonction de l’endroit où vous comptez le mettre.

Je vous expliquerai également ce qu’il faut faire pour qu’il soit lu, et pour que les gens agissent.

Il y a en effet quelques principes à respecter, car ce mode de communication est à part, et il est très facile de se planter.

D’ici là, que pensez-vous de cette manière plutôt inhabituelle de promouvoir votre blog ou votre site ? L’avez-vous déjà essayée ? Trouvez-vous ça dépassé ? Trop compliqué ? Ou pas adapté ?

N’hésitez pas à donner vos impressions et vos interrogations.

Précédent

La vidéo du dimanche : Facebook pour les nuls :)

Suivant

Ce que vous devez absolument savoir avant d’imprimer et de distribuer vos flyers

  1. Bonjour Yvon,

    Curieux, j’ai justement vu une blogueuse ce week-end qui distribuait un flyer pour faire la promotion de son blog de recettes à la porte d’un marché aux puces.

    Il faut préciser qu’à Montréal les marchés aux puces sont installés dans de grands entrepôts où les marchands louent des stands pour vendre leurs trucs.

    Personnellement, je trouve que la distribution de main à main amène un contact plus intéressant et diminue le gaspillage et la pollution.

    J’ai hâte de lire tes conseils demain ;)

    • Hooo MarieBo

      Ca fait plaisir de te revoir. Ca faisait longtemps :)

      Les donner de la main à la main, c’est vrai que ça favorise le contact. j’en parlerai un peu demain.

      Pour un blog c’est important, dans le sens où on y intervient personnellement. Mais tu as mis le doigt sur la chose la plus juste : ca évite le gaspillage. Un peu comme avec Adwords par rapport à un journal d’annonces.

      Yvon

  2. BK

    Salut Yvon,

    Ça me rappelle des souvenirs ! Combien en ai-je fait, des salons bio, comme Marjolaine, pour refiler mes flyers sur mes produits de relaxation !

    Pour mon blog, je pensais laisser des affichettes et un petit stock de flyers dans les librairies ésotériques. Mais à la réflexion, je me demande si ça reste valable ? Après tout, ils ne seraient pas vraiment distribués de la main à la main, ou de la main à l’essuie-glace.

    Mis à part ça, j’ai bien aimé :

    Faites le compte du nombre de flyers que vous avez trouvés sur votre pare-brise de voiture cette dernière année, et si vous en avez eu 2, c’est bien le bout du monde.

    Ah, la douce quiétude de la province !

    Bernard

  3. Bonjour Yvon,

    Perso, je ne fais jamais attention à des flyers distribués dans des salons et encore moins lorsque j’en trouve sur mon pare-brise…

    MAIS, il est vrai que je suis rarement la cible idéale des flyers en question.

    Ou alors, je n’ai jamais vu un flyer dont tu étais l’auteur ;)

    En tout cas, j’attends la suite avec grand intérêt. Je pense en effet que la partie copywriting du flyer est décisive pour pousser à l’action.

    A demain donc !

    Didier

    • Bonjour Didier

      Ca dépend toujours de l’endroit où tu te trouves.
      Et forcément, si tu n’as pas lu les flyers qui t’étaient posés, c’est qu’ils étaient mal fait.

      Que penses-tu de celui que j’ai mis sur la photo de cet article ?

      ;)

      Il a un (très) gros défaut dont je parlerai demain. Mais il transforme fort quand il est corrigé ?

      Et il représente une base idéale pour beaucoup de flyers…

      Mais on verra ça en détail demain.

      Yvon

      • Yvon, tu m’épateras toujours : suivre la séance de coaching commun d’Olivier et répondre aux commentaires en même temps… c’est pas mal.

        Ton flyer est bien je trouve, il m’a d’ailleurs faire sourire. Il est percutant et surprenant. Peut-être manque-t-il un appel à l’action ?

        Ah, j’espère que j’ai réussi la devinette… :-P

        • Haha oui :D Le don d’ubiquité :hin:

          L’appel à l’action est implicite sur mon flyer. Ce n’est pas le défaut dont je parle :)
          Pour info : J’en parlais sur mon article sur la bâche lors du tour de France ;)

          • Je pense que j’ai trouvé : nous qui sommes des fans du blog « copywriting-pratique », on se souviendra sans problème de ce nom si on le trouve un jour sur le flyer que tu auras eu la délicatesse de mettre sur notre pare-brise.

            Mais le malheureux qui n’a jamais entendu parler du mot « copywriting » n’aura aucune chance d’accrocher et dès qu’il aura mis ton papier en poche, il oubliera aussitôt ce qu’il vient de lire.

            Il vaut donc renvoyer à une url du type : « vendez-plus.com » qui est très parlante et en relation directe avec l’accroche.

            Alors ? C’était ça ? :)

          • Exactement :)

            Bravo !

    • Bonjour tout le monde,

      Depuis l’article sur le Tour de France, j’ai pris conscience que même si on vivait dans la blogosphère, on vit aussi dans la vraie vie. J’avais tendance à l’oublier un peu!

      Et il y a des ponts à construire entre les deux mondes…

      Cet article le prouve à nouveau. On peut aussi à petit prix faire éditer (ou réaliser soi-même) des cartes de visites. On garde plus souvent une carte de visite qu’un flyer!

      Et on peut encore procéder autrement: j’aurai la chande dès que mon site sera lancé officiellement de faire une émission de radio à propos de mon activité.

      Bonne journée!

      Marie-Noël

  4. Hello Yvon,

    Décidément, c’est tout ce que j’aime. Je t’avais demandé il y a quelques mois si tu allais réécrire des articles sur la promo offline. J’en suis pas déçu :)

    Pour la distribution de flyers, et sans perdre ton temps à entrer dans le détail :), est-ce qu’il y a un cadre légal à respecter ? Une autorisation à avoir pour déposer des flyers sur les pare-brises, ou les distribuer de mains en mains… ?

    Bien amicalement,
    Karim

    • Salut Karim

      Pour autant que je sache en France, la seule obligation est d’inscrire dessus « Ne pas jeter sur la voie publique » et inscrire ton numéro de Siret en petit.

      Mais il faut que je fasse quelques petites recherches.

      Bonne soirée

      Yvon

  5. Bonsoir

    oui pourquoi pas ?
    Je repère les salons via le site salons-online qui permet aussi de demander aux organisateurs des invitations. :-)
    et sur mes cartes de visites j’ai mis un flash-code et une URL bit.ly vers une page d’offre de services : celle-ci peut aussi venir sur le flyer !
    Bonne idée ! A tester…

    • Bonsoir Fabienne

      Un flash code ?? Intéressant. comment as-tu fait ça ? Tu es passée par un site ? (je ne l’ai jamais fait).

      Merci d’avance et bonne soirée

      Yvon

      • Bonsoir Yvon ! Ça fait longtemps que je n’ai pas commenté ici, mais ça n’est pas une raison pour ne pas le faire !

        Il existe de nombreux sites qui proposent la création de flashcode gratuitement. Le premier sur google : http://www.flashcode.fr/creer-mon-flashcode/.

        J’ai testé plusieurs usages du flashcode, et dans certains cas (et sur un certain public), ça marche plutôt pas mal.

        Lorsque j’ai organisé un festival de musique et théâtre, nous avions intégré un flashcode sur nos outils de com (affiches, flyers). Le retour n’avait pas été extrêmement concluant.

        Par contre, sur deux autres projets, nous avions essayé des choses un peu moins « évidentes ». Les gros flashcodes sur les T-Shirts, par exemple, attiraient bien l’attention.

        Et le flashcode intégré au logo (il est possible de faire des choses assez sympathiques) fait toujours son petit effet.

        Bon après, il faut que le public visé soit susceptible d’avoir des smartphones.

        • Bonsoir Akian

          Merci pour ces précisions. Et concrètement, ça sert à quoi ? On le flash avec son téléphone, c’est ça, et ça envoie sur le site ??

          • Exactement ! Ça envoie sur le site effectivement, d’où l’importance d’avoir une version mobile potable du site en question.

            Il existe aussi des flashcode « contact », il me semble, qui appellent un numéro ou quelque chose du genre.

        • Ah, merci !
          J’ai créé et téléchargé mon flashcode.

          Il sera sur mes prochaines mini-cartes !

        • xatheo

          Tu me donne avec cet article une super idée
          Une super idée pour relancer la participation
          à l’assemblée générale
          de l’association de parents d’élèves dont je suis
          le président. Elle a lieu ce vendredi soir!
          Il y a plus d’une centaine de voitures qui se garent
          au moment de la sortie de l’école . Les pare-brises
          vont accueillir de jolis papillons (je les dessinerais)
          qui rappelleront aux parents l’importance de cette
          réunion pour l’avenir de leurs enfants.

          PS d’après l’article accessible par le lien de Thierry Valker
          (merci Thierry)
          http://www.bepub.com/view_fiche_pratique.php?id_fic=19
          Cette législation distingue le colportage professionnel du colportage occasionnel : ce dernier n’exige pas de déclaration.
          je retiens aussi comme super outil le lien donné par Akian
          http://www.flashcode.fr/creer-mon-flashcode/.
          même si cela ne concerne peu de personne encore …cela attire l’attention.
          et donne envie de voir ce qui se cache derrière le code…
          et le public capable de le lire est ..bien ciblé. Merci Akian!

          PS2
          Voici le code QR de …….copywritting pratique
          http://xavtheol.free.fr/code-qr-cp.php
          Tu me pardonnera le copier collé Yvon ?

          Pour le lire
          Il suffit d’avoir un téléphone équipé d’un appareil photo et d’une application de lecture (QR Reader en anglais) : pour iphone télécharger Qrafter, pour android Barcode Scanner et pour blackberry c’est QR Code Scanner Pro.

      • Hello Yvon,

        Je pense que Fabienne parle du code QR. Tu peux en fabriquer facilement ici :

        http://qrcode.kaywa.com/

        Il y a d’autres sites, trouvables sur Google.

        C’est vrai que ça peut être très utile si la personne qui a reçu le flyer, a un smartphone (c’est le cas de plus en plus de gens) et que le site sur lequel elle est envoyée, est optimisé pour ce genre d’appareil.

        Bien amicalement,
        Karim

  6. Bonjour Yvon

    Super cet article sur les flyers ! Ça m’intéresse car c’est une méthode de prospection que j’utilise pour vendre mon service d’écrivain biographe à des particuliers. Les taux de retour ne sont pas énormes et comme tu le dis si bien la méthode demande pas mal d’énergie (ceci dit, mon service est spécial et plutôt inédit). Néanmoins, quand on ne fait rien, il ne se passera rien ! Moi, je les glisse dans les boîtes aux lettres. Je jette mon dévolu sur une ville et j’inonde certains quartiers. La grande surprise, c’est qu’on ne sait jamais où le flyer peut tomber. Car en plus des gens qui m’appellent pour mon service, la dernière fois, c’est une journaliste de notre bonne Voix du Nord que j’ai touchée. Elle s’est intéressée à mon activité et un nouvel article paraîtra prochainement dans le supplément Femina ! Cela multipliera donc l’action des flyers, fera connaître mon site et bientôt mon blog (j’espère) ! Par contre, je ne suis pas sûre que l’on ait vraiment le droit de distribuer sur les parkings.

    J’attends donc l’article de demain et tes conseils sur le contenu avec impatience ! Merci à toi

    Marie-Adrienne

    • Bonjour Marie Adrienne

      Bienvenue ici et merci pour ce premier commentaire.
      Mettre un flyer dans la boite aux lettres, c’est pas terrible du tout. A moins de le faire le samedi avant 10:00.
      Pourquoi ? Parce que le samedi, il n’y a généralement aucune distribution de pubs. C’est le seul moment où c’est bénéfique. Le reste de la semaine, ça risque d’être perdu au milieu d’autres pubs.

      En outre, tu as le souci de pénétrer dans un immeuble, ce qui peut être relativement peu rentable. Essaye les parkings, c’est bien plus bénéfique.
      Et à moins de parking privés (avec barrière) ou couverts, il n’y a aucune restriction à faire de la pub dans un parking, tant qu’il est écrit « Ne pas jeter sur la voie publique ».
      Dans l’état actuel de mes connaissances en la matière en tout cas.

      Si quelqu’un a un texte de loi qui affirme le contraire, alors je suis preneur, mais ce serait étonnant :)

      Bonne soirée

      Yvon

  7. Coucou Yvon,

    A une période de ma vie j’ai été commerçante et n’ayant pas beaucoup de moyens pour faire de la pub, j’utilisais le flyers comme moyen de publicité que je faisais distribuer par des petits jeunes le mercredi après-midi contre rétribution.
    Mais il y a un problème dont tu ne parles pas, on ne peut pas distribuer comme ça sur les parkings des supermarché. Je ne compte pas le nombre de fois ou l’on s’est fait jeter des parkings par la sécurité, il y a même une fois ou on nous a obligé à ramasser tous les flyers déjà mis sur les pare brises, ou on ne menaçait de porter plainte (je ne sais pas s’ils peuvent le faire, mais dans le doute).
    En revanche, si tu demandes l’autorisation au supermarché, en général tout se passe bien, mais on me l’a refusé aussi, pareil pour les salons.
    Un truc qui est pas mal à faire pour tester l’impact de cette distribution, c’est de dire dans le cas d’un magasin que contre ce flyers, un cadeau ou une remise sera effectuée, pour un blog vous pouvez faire la même chose indiquant un mot de passe ou un code de réduction qui donnera droit à un avantage.
    Et important : penser à utiliser du papier biodégradable.

    Voilà ma petite expérience.

    Bonne soirée
    Marie-Do

    • Salut Marie Do

      Merci pour ce retour. Concernant les hypermarchés, ça dépend des endroits, et des manières de s’y prendre.
      Personnellement, je n’ai jamais été refoulé dans aucun hyper, car je n’y allais qu’une seule fois par mois, et uniquement le samedi (jour de grande affluence -> la sécurité a d’autres choses à faire).
      Je viens de vérifier, aucune loi (en France) n’interdit de distribuer des flyers. Il faut respecter la propriété privée, c’est tout. Donc à la sortie d’un salon, ou même d’un hypermarché, personne ne peut dire quoi que ce soit.

      De plus, quand je vois le nombre de flyers que j’ai pu trouver sur mon pare brise quand j’étais près de Genêve pour des boîtes de nuit, je dirais qu’il n’y a aucune raison pour que ce soit interdit.

      Bonne soirée et merci encore pour ton retour.

      Bonne soirée

      Yvon

      Mais tu as raison : Quitte à éviter les ennuis, autant aller voir l’hypermarché en question pour leur demander l’autorisation mais c’est loin d’être obligatoire.

  8. Bonsoir Yvon,

    J’ai déjà pensé à la distribution de Flyers, autre que pour un Blog, mais pourquoi pas, si le sujet possède un réel potentiel, après, il faut savoir prendre du recul et essayer de penser efficace puisque tout ne marche pas pour tout.

    Enfin, je trouve que ce genre de démarches possède un plus large impact que les newsletters (pour ne citer qu’elles). En fait, quand on donne en main propre un Flyer à la sortie de l’expo par exemple, il y a un contact beaucoup plus marqué avec la cible ; de plus, on se sent alors beaucoup plus concerné. Bien sur, la newsletter détient quant à elle cet engagement du lecteur étant donné qu’il s’est déjà inscrit, volontairement.

    Maintenant, quand on reçoit un même EMail de plein de blogueurs faisant la promotion d’une formation de l’un de leur confrère, on en a un peu ras-le-bol, c’est une démarche que je qualifierai de « commerciale au sens péjoratif » : leur but c’est de se faire un max de clients (=argent), ils s’en fichent de leur satisfaction. Recevoir un Flyer pour cette promotion de formation traduirait une démarche beaucoup plus intéressée voir même « attentionnée ». (J’ai pris cet exemple parce que cette situation -réelle- m’a vraiment frustré, devoir supprimer 20 mails comportant le même sujet en l’espace de 2 jours, c’est de l’anti-commercial !)

    En tout cas, vivement demain pour tes conseils :D
    Alexis

    • Salut Alexis

      Attention : Il n’y a AUCUNE vente possible avec un flyer. AUCUNE !!

      Je te parle ici de flyer pour te faire connaître :)
      Et exclusivement pour ça.

      J’y reviendrai en détail demain.

      Quant au fait de faire la distribution mano à mano, c’est bénéfique surtout en fonction du contact que tu as avec les gens.
      Et ce n’est donc pas donné à tout le monde. Un visage et une allure empathique donnera un résultat exceptionnel.
      Mais c’est pas tout le monde qui a un premier contact empathique.

      Demain, je donnerai plus de conseils sur tout ça.

      Bonne soirée

      Yvon

  9. Bonjour à vous !

    Voilà un petit moment que je n’avais pas posté de commentaires, mais là, le sujet m’intéresse particulièrement :super:

    Je suis de Grenoble aussi, et il est vrai que cette ville regorge d’activité en tout genre ! (trop ?)
    Je suis aussi imprimeur, des flyers/tracts/dépliants, j’en ai imprimé des millions :super:
    Mes clients reviennent régulièrement pour les rééditer, je suppose donc que ça fonctionne :)

    Pour rebondir ce que dis Yvon dans son article, je déconseille d’imprimer vos flyers vous même pour 2 raisons :

    1. La qualité joue un rôle décisif quand au sérieux de votre produit/service.
    2. Il est faux de penser qu’imprimer soi même reviens moins cher. Dans l’absolu, il faudrait prendre en compte la vétusté de l’imprimante, la perte de temps, l’arrachage de cheveux quand l’imprimante bloque ou refuse d’imprimer correctement etc…

    Pour que votre flyer ne ressemble pas à d’autres, il y a le contenu et le design évidement, mais il y a aussi d’autres moyens de se démarquer : le vernis simple ou sélectif, découpe de formes, papier texturé, format particulier (carré par exemple)etc…

    En effet, le flash code commence à se démocratiser, que ce soit sur flyers ou sur les cartes de visite !

    Honte à moi, je n’ai jamais fait de flyers pour mon activité, parce que je ne suis pas très bon en rédaction, et que je sais qu’il vaut mieux pas de flyers du tout que des flyers mal faits… (Message subliminal pour Yvon si tu cherche un nouveau client :cafe: )

    J’attends avec impatience l’article de demain :-P

    • Salut Nordine

      Merci pour ton comm. Tu prêches pour ta paroisse et tu as raison :)

      Aussi désolé de ce que je vais dire : Je vois au moins 2 très bonnes raisons de faire ses flyers soi même.

      J’en parlerai demain, et je t’assure que c’est l’évidence même.
      Il faut aller voir un imprimeur, mais PAS pour des flyers ;)
      En tout cas SURTOUT pas pour des flyers qu’on donne de la main à la main ou sur un pare brise.

      Bonne soirée et merci pour ton retour d’expérience de pro.
      C’est toujours cool d’avoir les deux côté de la barrière.

      Yvon

      • Je suis impatient de découvrir tes bonnes raisons :-P

        C’est le « SURTOUT pas » qui m’intrigue…

        A demain :super:

      • xatheo

        Tu me donne avec cet article une super idée
        Une super idée pour relancer la participation à l’assemblée générale
        de l’association de parents d’élèves dont je suis le président.Elle a lieu ce vendredi soir!
        Il y a plus d’une centaine de voitures qui se garent au moment de la sortie de l’école . Les pare-brises vont accueillir de jolis papillons (je les dessinerais) qui rappelleront aux parents l’importance de cette réunion pour l’avenir de leurs enfants.

        PS d’après l’article accessible par le lien de Thierry Valker
        (merci Thierry)
        http://www.bepub.com/view_fiche_pratique.php?id_fic=19
        Cette législation distingue le colportage professionnel du colportage occasionnel : ce dernier n’exige pas de déclaration.
        je retiens aussi comme super outil le lien donné par Akian
        http://www.flashcode.fr/creer-mon-flashcode/.
        même si cela ne concerne peu de personne encore …cela attire l’attention.
        et donne envie de voir ce qui se cache derrière le code…
        et le public capable de le lire est ..bien ciblé. Merci Akian!

  10. Bonsoir…et vive demain car pour l’instant je ne peux pas dire que mes flyers me rapportent.

    Je confirme pour les parkings de supermarchés…ou décathlon…j’ai eu sur mon chemin les vigiles…car le parking des supermarchés et décathlon ou autre magasin de sport sont privés je pense;..d’après ce que les vigiles m’avaient dits …

    Mais essayons le samedi ! :hin:

    karine

  11. J’ai fait des mini-cartes de visite, très féminines et élégantes, avec un dessin au verso et seulement l’adresse web et le slogan au recto, et j’en ai distribué une centaine à mes amis et connaissances.

    J’ai eu un très bon retour (évidemment, les amis sont allés voir :D ), et un barman demande d’en avoir pour les redistribuer.

    J’en ai toujours en poche, parce que comme ça, les gens ne doivent pas retenir l’adresse web.

    Mais l’idée des salons, c’est vraiment bien !

  12. Bonjour Yvon!,

    J’ai été agréablement surpris par ton article aujourd’hui!,sa tombe a pic, car J’ai parlé de ça hier avec ma copine qu’il fallait préparer des flyers pour promouvoir nos blogs!

    Et aussi la période des fêtes qui approche ces le temps maintenant de
    préparer

    Donc merci pour ton article qui tombe a pied levée,et j’attends avec impatience celui de demain, continue ton bon travail

    Normand& Chantal ;) :super:

  13. Bonjour Yvon,

    Merci pour cet article très intéressant.

    Ici tu ne parles que des flyers qui sont déposés sur des voitures ou donnés de main en main.

    Je suppose donc que le dépôt de flyer dans les magasins ne sont pas une chose à faire.

    J’attends avec impatience la suite

    Geoffroy

  14. Salut Yvon

    Cet article tombe « pile-poil ». Il y a justement une foire expo ou quelque chose dans le genre à Cherbourg le week-end prochain.
    Sujet le chocolat, le thème de mon nouveau site. Des fois le hasard fait bien les choses. :super:

    Je suis impatient de voir la suite de l’article pour mettre cela en pratique.

    Pour info, je te donne un petit lien sur les obligations liées aux flyers comme tu le demandais un peu plus haut.
    http://www.bepub.com/view_fiche_pratique.php?id_fic=19

  15. franckwylliams

    Bonjour,
    comme d’habitude un article rondement mené et intéressant !

    Quand on sait qu’aux dernières nouvelles 98% de flyers distribués finissent à la poubelle ça ne donne pas vraiment envie…(si vous avez d’ailleurs des chiffres pertinent là-dessus je suis preneur)
    La seule chose que je pourrais dire pour faire avancer ceux qui veulent essayer et de mettre en place un moyen de mesurer l’impact.
    Coupon réponse, offre promotionnelle, réduction immédiate sur commande quelque chose qui permettra de s’assurer de l’efficacité de ceux-ci.
    Ne pas faire ça reviens à jeter vos flyers par la fenêtre, et votre argent de ce fait!

    Une autre chose, en plus de la mention « ne pas jeter sur la voie publique » et le RC, il y a parfois l’obligation de mentionner les coordonnées de l’imprimeur, mais sincèrement je ne me souviens plus dans quel cas (votre imprimeur doit le savoir), faites attention au parking de grande surface certaine grande enseigne apprécient pas et n’aime pas retrouver leur parking pollué par vos flyers (il est conseillé de faire le « ménage » lorsque vous arrétez de distribuer..
    voilà bonne distribution à vous…

    Amicalement
    Franckwylliams

    PS: Je suis perso pas très chaud pour cela, de la même maniére que tu l’es avec Facebook… :hin:

    • Oui franckwylliams, les coordonnées de l’imprimeur sont obligatoire, et si vous les imprimez vous même, la mention « imprimé par nos soins » est de rigueur. (je parle bien dans le cas des flyers, les cartes de visite ne sont pas concernées)

      il est conseillé de faire le « ménage » lorsque vous arrétez de distribuer..

      C’est plus que conseillé ^^
      Il en va de la responsabilité du diffuseur de ne pas polluer l’espace public.

  16. kristoch

    bonjour,

    je confirme pour le ciblage qu’on peut le faire MAIS c’est selon l’activité pratiquée et la spécialisation désirée.

    exemple:
    ai ciblé plusieurs associations d’entr’aide sur l’alcool avec des pubs pour aider à arrêter de fumer!
    il n’existe AUCUN endroit au monde où ça fume plus que là!
    intenable.

    un sevrage sur une drogue semble exiger une compensation sur une autre ou en tout cas ne permet pas d’en stopper plusieurs en même temps!

    Le retour a été absolument fabuleux!
    rendements de fous sur très peu de personnes.
    le genre de truc que tu n’oses espérer avoir sur une liste très ciblée…

    Pour notre ami Christian de Sommeil Infos, ciblage des lieux de ventes de matelas! ces gens sont auto intéressés par le sommeil!
    S’ils ne connaissent pas pour la plupart des difficultés avec ça…
    donc marchés, parkings de magasins spécialisés, vente sous chapiteaux de magasins de bricolage: faut se faire les dépliants!

    Une amie a visé les parkings de maternité pour de la gym post-natale. Elle voulait mettre l’accent sur ce qu’elle trouvait par trop délaissé…
    Pas mal en résultats! Pas mal du tout même.
    Elle voulait un public précis: féminin, disponible hors boulot, les stress n’étant pas les mêmes et elle l’a trouvé.

    Ma collègue dans nos complémentarités s’occupant des scolaires et universitaires, a ciblé les voitures d’étudiants pour les préparer aux examens et/ou encore une fois sa gestion du stress qu’elle a spécialisé.

    ce qui est sympa, c’est qu’on peut combler les ralentissements d’activité et avec un geste thérapeutique ou une procédure répétitive donc on gagne en efficacité!
    plus tu fais, plus tu sais faire.
    Dès qu’on a su se spécialiser dans une niche on peut en devenir LA référence et afficher des « scores » en garantie et preuves.

    Comme si on ouvrait un blog pour chaque! ;)

  17. kristoch

    bonjour,

    pour le boîtage, il y a une autre EXCELLENTE solution: suivre le facteur!

    1) on a les portes ouvertes et l’accès aux boîtes!
    2) on a moins ou plus du tout le soucis des publicités et on le fait savoir/remarquer aux gens rencontrés! « je ne veux pas vous embêter avec une publicité de plus… »
    3) on voit les gens qui accourent comme des personnes en manque pour prendre leur courrier! ( :hin: )
    donc:
    – élimination directe des non intéressés! économies (argent & temps)
    – captage direct de clients avec contact, évaluation, calage, lien au moins visuel sinon kiné…
    – en sus don de la carte de visite en complément, bien plus forte et qui n’a rien à voir avec le côté publicitaire d’un flyer!

    • Bonjour Kristoch,

      Pas mauvaise idée, mais je ne suis pas sûre que le facteur appréciera.

      Sauf si tu le connais et que tu as sympathisé avec lui, :beer: mais cela limite ton champ d’action.

      En revanche, la distribution en main propre, avec contact visuel, sourire et, parfois la possibilité de parler du blog ou du service/produit, me semble un vrai plus.

      Bien amicalement,

      Elena.

  18. Bonjour à toutes et à tous!
    J’ai entendu le mot flyer il y a 3 ans;un site dont je suis membre m’a démandé si je serai intéressée par les flyers.Comme je ne savais pas ce que c’était je n’ai pas répondu tout simplement et je n’ai pas eu la curiosité d’aller voir sur google non plus.Aujourd’hui cet article tombe à pique car j’ai appris quelques choses de plus dans le marketing.En plus mes amis me donnent souvent des flyers à distribuer à mes clients et connaissances sans savoir que ceux ci sont des flyers….rire!!!!
    Encore merci Yvon! :super: :super: :super: :coeur:

  19. Bonjour toutes-tous,

    Flyer ou, tout bêtement prospectus, en bon français.

    Bien amicalement,

    Elena, la franchouillarde de service.

    :D

    • Bonjour !

      Tract fonctionne aussi :super:

      :D

    • Bonjour Elena

      Un prospectus n’est pas un flyer. Un prospectus est de différente taille. dépliant, simple, etc…
      Un tract n’a pas de format précis
      Un flyer est un prospectus d’une taille bien précise (le tiers d’une feuille A4).

      Bref, pas de mots français à ma connaissance pour dire la même chose.

      Yvon

      • Merci, Yvon, j’ai appris, grâce à toi, quelque chose, aujourd’hui, comme très souvent, d’ailleurs.

        Je ne suis pas sûre d’être, sur ce point précis d’accord avec toi, je vérifierai.

        Bien amicalement,

        Elena.

      • Re Yvon,

        Voici une définition que je viens de trouver, pour le flyer :

        « Un Flyer ou Fly (plur. Flyers), dans le domaine de la communication et de l’imprimerie, désigne en anglais américain mais aussi en français (américanisme), un imprimé publicitaire. Autres termes employés : prospectus, tract ou affiche publicitaire.

        Se présentant comme un feuillet volant, d’où son nom, dans des formats B6, A6, A5 et A4, le flyer est généralement distribué ou déposé dans des endroits de passage (voir « les différentes utilisations d’un Flyer publicitaire »). »

        Je n’indique pas l’URL, car je crois qu’ils vendent en ligne, je ne voudrais pas que tu croies que j’en fais la promo, je ne les connais pas.

        Conclusion : un flyer est bien un prospectus.

        CQFD. :)

        Bien amicalement,

        Elena.

        • Elena

          Tu chipottes. Comme d’habitude, je dirais.

          Pour être franc, on se fout un peu de la version française de ce mot. Pour la plupart des gens, un flyer est un tiers (parfois la moitié) d’un format A4. C’est le plus important. D’ailleurs, ce n’est pas parce que tu as pris le 3ème résultat de « flyer définition » dans Google que c’est forcément parole d’évangile. Par exemple, si tu avais été 2 ou 3 places plus loin, tu serais tombé sur ceci : http://www.ds-imprimerie.fr/imprimer/definition-flyer-219.html

          Bref, tout ceci n’est pas bien important. Appelle ça prospectus, tract, papier volant, ou commode à roulette, le principal est que tu aies bien compris de quoi je parle. Tu l’as compris, oui ??

          Au cas où, je précise… Dans cet article, je parle d’un FLYER, c’est à dire un format 21 x 9,5.
          Merci de me faire préciser ce genre de trucs. J’ai assez peu de choses à faire, ça tombe super bien. :super:

          Yvon

        • kristoch

          hello alu élé…na!

          ce qu’il faut retenir c’est que dans prospectus il y a pro, il y a prospect… et us
          donc un flyer serait un prospect US puisque tous ces mots sont anglais en pl …us!

          lol euh non mdr!

          sur la voiture le mieux est la banderole, ainsi certain que le conducteur la voit et son format est de 210×95 minimum :hin:
          8))

  20. Bonsoir Yvon,

    Le ratio pour les flyers est de parait-il 1/1000. J’ai un doute quand même.

    J’utilise ce système dans ma ville pour mon entreprise uniquement pour me faire connaître et en aucun cas dans l’espoir de trouver des clients.

    Ceci dit, je suis impatient de voir ton article de demain car il est nécessaire que je refasse des flyers et j’ai besoin de savoir si les règles de copywriting ont bien été intégrée.

    Cordialement,

    • Bonsoir Jonathan

      Un ratio de 1 pour 1000 si c’est fait n’importe comment, certes.
      Si on choisit son endroit comme je l’ai dit dans cet article et dans le prochain, et si on fait des tests qui tiennent la route, alors les ratios sont bien meilleurs.

      Pour le texte, faudra attendre demain ;)

      Bonne fin de journée

      Yvon

  21. Bonjour Yvon,

    Moi je trouve ça une bonne idée !

    Et en plus j’ai 2 bonnes raisons de m’y mettre
    1- ça va me sortir un peu de chez moi
    2- je viens de démarrer un nouveau blog

    Tout pour me motiver et démarrer du bon peid ;)

    Je te remercie encore pour cette bonne idée
    Vive demain !

    Amicalement,
    Nicole

  22. riteunn

    Encore moi. Autre question, ne vaut-il pas mieux privilégier une carte postale pour sa qualité (350 gr + vernis) plutôt que du papier classique ? J’ai trouvé 1000 cartes postales pour moins de 50 euros fdp compris… Le principal avantage est qu’en cas de mauvais termes (neige, pluie), l’encre ne va pas baver et le papier partir en lambeaux… Richard.

  23. Bonjour,
    oui, j’ai déjà essayé, pas pour mon site, mais pour mes séances de relaxation ici chez moi (www.relaxo-corps.org): j’ai distribué des flyers sur les voitures, au grand marché de dimanche – et ça marche: 3 clients dont une fidélisée :haha: , sur environ 1h30 de distribution et 500 fiches posés sur les voitures. D’ailleurs, faudrait que je recommence…pas facile avec la pluie! :cry:

  24. DAVID AUDIN

    Bonjour,

    Merci pour cet article !

    Ma carte de visite à moi

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER