RSS FB
 

L’emploi des AQPC dans une lettre de vente : Le risque…

20 avr

 ue vous soyez ou non un as du copywriting, apprenez ceci : Il n'existe pas de risque plus énorme que d'employer des AQPC dans une page de vente.

Je dirais même que c'est la manière la plus radicale de perdre environ 3 visiteurs sur 4 alors même qu'ils n'ont pas dépassé votre premier paragraphe.

Et si on regarde un peu partout sur la toile, le nombre de sites qui font ces EDD sont légion...

Alors de quoi s'agit-il ?

acronymes

Cet article a été remasterisé. Vous pouvez voir sa nouvelle version ici...

 

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci) :

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici d'autres articles avec un sujet similaire :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

6 commentaires

Posté dans Langage

 

Tags:

Vous pouvez réagir à cet article ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Coach

    20 avril 2011 at 4 h 17 min

    Bonjour,

    Et si c’était le meilleur moyen de cibler sa clientèle???

    Je pense qu’une lettre de vente doit être adaptée à sa cible.
    Utiliser les acronymes que comprend ma cible permet de cibler vraiment juste, permet de parler le même « langage », de respecter le code et d’être un pro.

    Cordialement

     
    • Yvon

      20 avril 2011 at 8 h 12 min

      Bonjour Christian,

      Sur le fond je suis assez d’accord avec vous. Et pour tout vous dire, j’avais écrit un chapitre à ce sujet dans cet article, mais en y réfléchissant à deux fois, j’ai mis le chapitre « Le pou­voir de la simplicité » à la place.

      Voici pourquoi : Si votre cible comprend les acronymes que vous employez, alors tant mieux. Mais est-ce qu’ils ne comprendraient pas tout aussi bien si c’était expliqué plus « humainement » ? Est-ce que vous pensez que le fait de parler « humain » vous fait paraître moins pro ?

      Cela permettrait aussi de toucher d’autres personnes plus débutantes qui peuvent ne pas être au courant de TOUT ce qui se dit dans le domaine. Parce que comme je le disais, VOUS vous êtes expert, mais vous croyez franchement que TOUS vos clients sont des experts aussi ?

      Si c’était le cas, quelle serait votre valeur ajoutée ?

       
  2. Ludovic

    20 avril 2011 at 18 h 21 min

    Hello Yvon,

    C’est assez fou !

    J’avoue ne jamais avoir vraiment fait attention
    à l’emploi d’acronymes dans mes textes ou non.

    Je vais jeter un œil plus attentif.

    Sinon, je suis assez d’accord avec ta réponse au
    premier commentaire.

    Parlez de PPC et de CPA ou CPV à une cible de
    ‘marketers’ expérimentés sur mon blog… pourquoi
    pas mais c’est prendre le risque de se couper de
    tous les autres plus novices.

    A moins bien sûr que ces personnes ne vous
    intéresse pas et que vous souhaitiez même
    les « repousser ».

    Donc, une fois de plus, a adapter…

    Ludovic de Domination-Web.com

    PS:
    Sympa ton blog. Petit cachotier d’Yvon !^^

     
    • Yvon

      20 avril 2011 at 18 h 27 min

      Hello Ludo !

      Merci pour ton commentaire sympa… Et c’est moi le cachotier :).

      Mon blog démarre. Je ne lancerai l’artillerie lourde de la communication de masse que lorsqu’il aura au moins une cinquantaine d’articles.

      Ca me permet également de voir comment fonctionne la promo à l’ancienne en 2011. Quelques liens par ci par là, quelques posts sur les forums, quelques commentaires sur des blogs…

      Ca démarre gentiment mais sûrement, et c’est cool !

       
      • Coach

        20 avril 2011 at 21 h 37 min

        Je pense aussi qu’un produit pour débutant sera toujours moins cher qu’un produit pour expert.
        C’est valable en technique.
        Prenez le cas des clubs de golf…

        C’est valable aussi en formation.

        Qu’est ce qui coûte le plus cher un MBA ou un Bac?

        Un néophyte dépensera toujours moins qu’un pro.

        Et un néophyte ne saura pas toujours faire les bons choix… Ce qui peut éventuellement contredire ma phrase précédente je dois reconnaitre.

         
        • Yvon

          21 avril 2011 at 9 h 15 min

          Parce qu’à votre avis, le prix d’un produit à quoi que ce soit à voir avec l’hermétisme de son langage ?

          Vous savez un expert n’est pas forcément une personne qui ne se recrute qu’avec des acronymes.

          D’un autre côté, avez-vous déjà testé les deux approches ?

          Qui sait, si ça se trouve parler aux gens de manière compréhensible plutôt qu’hermétique, ça marche mieux… Même avec les experts !

          Essayez et dites-moi…