RSS FB
 

Copywriting : Ce modèle de lettre de vente en 8 points qui fait le succès d’Amazon

11 oct

 omme je vous l'ai déjà dit, je lis énormément. Une bonne dizaine de livres par mois, et ça depuis... depuis très longtemps.

Mes étagères débordent, ma bibliothèque s'agrandit et en plus d'une pièce unique que pour ça, où les cartons de livres s'accumulent, je vais bientôt devoir louer un garde-meuble pour pouvoir entreposer tout ça.

Mais bon, quand on est passionné...

Bref... Ce matin, j'en étais là de mes réflexions, et je décide de me connecter à Amazon, pour aller acheter mes 3 livres hebdomadaires.

kindle

Et là, je tombe directement sur [protected]cette lettre de vente un peu hors du commun :

jeff-letter-gw-T-final__V167565407_

Pas mal l'idée.

Je clique donc sur cette lettre (c'est une image, notez l'originalité), et j'arrive sur la page de présentation de ce fameux Kindle.

Et là, je dois bien reconnaître : Whouaou !!!

Il n'y a pas à dire, Amazon sont vraiment les rois de la lettre de vente. Cliquez sur l'image ci-dessus ou ici, et voyez un peu le bijou qu'ils nous ont pondu là.

  • 135 mots d'or (vous, vos, vôtre),
  • 17 mots interdits (nous, nos, nôtre),
  • soit un sympathomètre de presque 8.

Magnifique !

Vous pouvez aller tester vous-même ce texte grâce à l'outil de calcul présent sur ce blog, et voir ainsi de quoi je parle ci-dessus.

Un modèle de lettre de vente à garder

Cette présentation est réellement un modèle du genre que vous pouvez tenter de reproduire pour vos propres produits, surtout s'ils sont techniques (si vous vendez un logiciel par exemple).

Ce modèle a l'avantage d'être différent de ce qu'on apprend généralement en copywriting, et quand on analyse le tout en détail, hé bien on s'aperçoit que tout ceci a été élaboré de main de maître.

Suivez bien le plan :

1. Une vidéo de présentation

Oui ! On est à l'ère de la vidéo. Alors pour un produit un peu évolué, Amazon se fend d'une vidéo de présentation qui passe en revue les quelques avantages du produit.

On se croirait à la TV. Ca dure moins d'1 minute 30, et ça permet de prendre doucement connaissance du produit.

2. Le prix

Oui, Amazon le met toujours en premier. Car c'est généralement ce que les gens veulent savoir tout de suite.

Sur les pages de vente que l'on voit généralement pour des ebooks ou des formations en ligne, le prix apparait seulement à la fin de la lettre.

C'est pour une raison unique : Le but est d'éviter que le client trouve le produit trop cher, avant d'avoir vu sa description.

C'est tiré des enseignements de la vente à domicile : Donner le prix le plus tard possible, en espérant que les avantages aient réussi à "endormir" le client et à faire paraitre le prix comme étant dérisoire.

Je pense que pour certains produits chers, c'est ce qu'il faut faire. Mais pour des produits bon marché, il faudrait justement faire tout l'inverse.

Je le fais quant à moi systématiquement quand le prix du produit est à lui tout seul un avantage. Genre "Des milliers d'outils pour 27 €".

Amazon le fait tout le temps. C'est un choix, et ça leur réussit.

3. Une présentation rapide du produit

C'est une présentation rapide. Parfois avec une histoire. Parfois sans.

On prend connaissance du produit, de ce qu'il fait, à quoi il sert, et pourquoi il est là.

4. Un aperçu succinct des avantages

Viennent ensuite des puces promesses placées dans la rubrique "Aperçu" qui décrivent sommairement les avantages du produit.

Notez bien que chaque spécificité technique a été transformée en avantage, et est pratiquement toujours associé à VOUS, lecteur.

Je reviendrai plus bas sur la technique employée.

5. Un descriptif technique

Pour les "techniques". Pour ceux qui veulent tout savoir sur le produit.

Sa taille son poids, son temps de charge...

Bref, tout y est décrit...

C'est rapide, simple, et précis. L'objectif n'est pas de s'étendre sur la technique.

L'objectif est de satisfaire la curiosité des plus pointilleux.

6. Des caractéristiques détaillées

Là, on retombe sur des puces promesses bien plus détaillées, toujours orientées essentiellement vers le lecteur.

Elles ont été rangées par thème, avec des titres et des intertitres.

Tout y est passé en revue. Tout !

A l'issue de ce paragraphe, il n'y a plus aucune question non traitée sur ce produit.

7. Un suivi des discussions entre clients

Et pour finir, notez bien cette rubrique, tellement puissante, tellement intelligente, et tellement peu utilisée.

Je ne sais pas s'ils en sont encore au stade expérimental, et s'ils contrôlent les discussions, mais notez le courage et la confiance en son produit qu'il faut pour laisser ça sur une page de vente.

Il s'agit littéralement de discussions entre clients, avec des questions posées, et des réponses apportées par d'autres clients.

C'est transparent à souhait, et c'est la meilleure preuve qu'ils ont une confiance aveugle en leur produit.

Cela permet en outre d'avoir un fil de réponses directes aux futurs questions.

Je n'ai jamais encore osé le faire sur une de mes pages de vente, mais pourquoi pas après tout ?

Il faut bien sûr que tout soit irréprochable et que ce soit bien canalisé. Ca demande une certaine organisation et à mon avis un système de modération systématique. Mais notez malgré tout que c'est très rassurant si on a une question. C'est du direct.

8. Des photos

Oui, Amazon aime bien mettre un maximum de photos en situation avec ses produits de ce genre.

Ca permet au lecteur de se projeter encore un peu plus en situation, d'autant que les photos du produit sont grandeur nature. On pourrait presque s'imaginer déjà l'avoir dans la main.

Ce qui manque

Une accroche

Je suis assez surpris qu'on ne trouve pas d'accroche sur cette page de vente.

Peut-être parce que le nom "Kindle" est d'ores et déjà une accroche à lui tout seul, et parce qu'Amazon n'a pas vraiment besoin d'accrocher qui que ce soit.

Je vous recommande néanmoins de ne pas faire cette erreur pour vos produits. Tout le monde n'a pas la notoriété d'Amazon.

Des boutons de commande

De mon point de vue, il manque des boutons de commande dans cette lettre.

Car pour commander, il faut remonter en haut de la page et cliquer sur le bouton "Ajouter au panier", soit l'un des textes les moins sexy qu'on puisse trouver sur un bouton avec "Acheter" ou "Commander".

Pourquoi n'en ont-ils pas mis un après chaque paragraphe ? Avec un texte un peu plus avantageux que "Ajouter au panier" ?

Bizarre. Je ne comprends pas pourquoi.

Il va falloir que je leur écrive pour le leur demander.

Mais à part ces deux éléments à mon avis indispensables, cette page de présentation est parfaite d'un point de vue texte.

Ce qu'on peut en tirer comme enseignement

Cette page nous donne une fabuleuse occasion de reprendre leur technique pour réaliser des puces promesses qui font véritablement leur boulot.

Quelques exemples :

Lire en plein soleil
Avec l'écran E-Ink du Kindle, vous lisez comme sur du vrai papier, sans reflets. La lecture est aussi confortable en plein soleil que dans votre salon.

Peut contenir jusqu'à 1 400 ebooks
Transportez jusqu'à 1 400 ebooks - emportez votre bibliothèque partout avec vous.

Design léger et compact
Seulement 170g. Plus léger qu'un livre de poche, il rentre parfaitement dans votre poche.

Essayez de reprendre chacune de ces puces, et de comprendre comment vous pouvez réutiliser cette technique pour vous. Pour VOS produits.

A chaque fois, chaque avantage a été replacé dans le contexte du lecteur. Ce n'est pas impersonnel.

C'est même totalement l'inverse.

Le lecteur peut se projeter avec le produit directement entre les mains, et apprécier d'avance ses avantages, car tout tourne autour de lui, grâce à des verbes conjugués avec "vous" :

  • Lisez comme sur du vrai papier...
  • Transportez 1400 ebooks...
  • Choisissez un livre...
  • Commencez à lire...
  • Ajoutez des annotations...
  • Lisez confortablement...
  • Téléchargez et lisez gratuitement...
  • Vous pouvez...
  • etc...

Pensez à faire pareil quand vous faites des puces promesses : Rajoutez un maximum de phrases conjuguées avec "VOUS".

Et employez des verbes les plus concrets possibles.

Et surtout, passez TOUT en revue. Ne laissez rien en suspens. Dites tout.

Pour le faire efficacement, procédez comme suit :

  • Listez toutes les caractéristiques techniques du produit,
  • Transformez chaque caractéristique en avantage (dites pourquoi c'est bien),
  • Et liez cet avantage avec votre lecteur (Grâce à ça, vous pouvez...)

Exemple :

  • Caractéristique technique : Le Kindle utilise la technologie E-Ink
  • Avantage : Cela affiche un texte net
  • Pour le lecteur : Vous pouvez lire sans fatiguer vos yeux

Encore un :

  • Caractéristique technique : Le Kindle comporte Le dictionnaire français de définitions avec plus de 137 500 entrées et définitions gratuites
  • Avantage : Pour trouver un mot que vous ne comprenez pas
  • Pour le lecteur : Vous pouvez rechercher instantanément la définition d'un mot sans interrompre votre lecture

A vous de jouer

Et si vous essayiez de faire la même chose avec l'un de vos produits ?

Après tout si Amazon le fait et que ça cartonne chez eux, pourquoi cela ne cartonnerait pas non plus chez vous ?

En ce qui me concerne, je vais le faire pour mon prochain logiciel. On verra bien.

Je vous donnerai les résultats ultérieurement.

Et vous, ça vous tente ?

[/protected]

 

Merci de partager cet article avec vos amis s'il vous a plu !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :



Choisissez votre prochain article sympa :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite.

Tags: , ,

Je suis sûr que vous avez des choses à dire :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet". Un plugin installé sur copywriting-pratique inscrit automatiquement un lien vers votre dernier article, juste SOUS votre commentaire !

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Mik

    11 octobre 2011 at 7 h 47 min

    Bonjour Yvon,

    Elle est vraiment géniale l’analyse de la lettre de vente d’Amazon que tu as réalisés.

    Je vais écouter tes conseils et je vais aller de ce pas m’en inspirer pour rédiger une annonce pour l’un de mes produits.

    Excellente journée ;)

    Mik

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 8 h 09 min

      Bonjour Mik

      Merci :)
      N’hésite pas à revenir parler de tes résultats après essai ;)

      Excellente journée à toi aussi !

      Yvon

       
      • BK

        11 octobre 2011 at 16 h 57 min

        Je ne puis m’empêcher d’ajouter mon grain de sel au débat « livre papier ou livre électronique » car il me semble qu’au-delà des préférences personnelles, des intérêts beaucoup plus larges sont en jeu.

        Pour commencer, le livre électronique mettrait un frein honorable à la déforestation qui, elle-même, entraîne différents déséquilibres écologiques.

        D’autre part, l’absolue gratuité des textes entrés dans le domaine public, et l’abaissement drastique des prix de la plupart des autres livres constitueraient une forte incitation à la culture.

        L’adjonction de contenus multimédia dans les ebooks relancerait probablement l’intérêt actuellement faiblissant pour la lecture.

        Le réglage du corps des polices à la vue de chacun permettrait à de nombreuses personnes âgées ou malvoyantes de continuer à lire alors qu’elles ne le pouvaient plus sur le papier.

        Avec la possibilité de s’auto-éditer plus facilement, beaucoup d’auteurs échapperaient à la dictature des éditeurs. Les idées et les témoignages les plus marginaux, voire révolutionnaires, pourraient ainsi être mis en circulation comme jamais auparavant.

        Alors c’est vrai que les liseuses d’ebooks sont les seuls livres qui peuvent tomber en panne ; mais mis à part ça je ne leur vois objectivement que des avantages.

        Reste l’attachement subjectif qu’une majorité de lecteurs conserve vis à vis du livre papier. Mais ce n’est là qu’une mauvaise habitude, comme la cigarette. Croyez-moi, ça vous passera avant que ça me reprenne !

        Bernard

         
        • ebbvbb

          19 décembre 2013 at 0 h 47 min

          Je suis pourtant une amoureuse des livres papier, de leur parfum…
          Cependant votre intervention pour ce commentaire m’aura ouvert les idées sur « la liseuse ». Vous êtes convainquant !
          ebbvbb

           
  2. Coach

    11 octobre 2011 at 8 h 10 min

    Bonjour,

    Finalement, Yvon tu l’as acheté ce nouveau produit vendu par cette superbe lettre de vente?

    Parce que tu es quand même dans le cœur de cible de cette lettre.

    99€.
    C’est un prix très bas. En 1 mois, tu le récupères
    (4€ économisés par livre…)
    Tu n’as plus de place chez toi
    Tu adores lire.
    Le confort de lecture est comme sur un vrai livre.

    Ou as tu des freins qui t’arrêtent encore?

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 8 h 15 min

      Salut Christian

      Ben oui, hein, j’ai sauté dessus bien sûr.

      D’autant qu’il peut lire les PDF aussi, et surtout, il stock tout direct sur Amazon. Donc pas de risque de les perdre.

      Si une petite fonction pouvait récupérer, juste avec le code barre correspondant, le texte des… 8000 bouquins que j’ai déjà, ce serait le paradis, mais là je crois que je rêve debout…

      Malgré tout, avant d’arrêter d’acheter des livres papier, je vais voir comment se passe la lecture en direct sur le kindle, parce que je suis qd même un fou de livres papier…

      Mais bon faut vivre avec son temps, et franchement, les pièces de ma maison ne sont pas si extensibles que ça…

       
      • Charles

        11 octobre 2011 at 11 h 20 min

        8000 ??!

        Sinon Yvon, tu veux pas faire un fil rouge où tu critiques les pages de ventes ? Je te soumet la mienne ! :D

         
      • Christine | Ooooohhhh !

        11 octobre 2011 at 12 h 13 min

        Les PDF, justement, c’est l’info qui me manquait, ils ne le disent pas clairement.
        Et c’est le seul truc important pour moi : à quoi me servirait un lecteur qui ne lit pas les livres que j’ai déjà ?

         
      • Coach

        11 octobre 2011 at 12 h 31 min

        J’hésite encore pour ma part.
        C’est ma manière diplomatique que j’ai de dire que je reste fidèle au bon vieux papier…

        Je trouve beaucoup plus d’avantages aux livres.

        A part l’espace nécessaire et le poids le jour où il va falloir que je déménage ma petite bibliothèque, je ne vois que des avantages aux livres.

         
      • Alexandra

        11 octobre 2011 at 13 h 23 min

        Hello Yvon,

        super article, super exemple que je vais me garder bien au chaud pour y revenir (je ne fais que survoler car je suis à « déménagement J-3″ et j’ai encore beaucoup à faire).

        En revanche, je ne suis pas encore très tentée par un Kindle. Faut voir. Je fais moi aussi partie des « archaïques » attachés à « l’objet livre ».

        Pour les fous de livres comme nous, mieux vaut ne pas avoir à déménager ! :-P Mais tout de même, rien ne remplace un beau livre. C’est (c’était) mon péché mignon et naturellement, impossible de me délester au moment de faire les cartons… faut assumer ! :hin:

        Mais 8000… mazette ! Je te souhaite de ne jamais avoir à déménager alors ! Garde-meubles ? Tu fais bien d’en parler, il faut que j’en réserve un !

        Bonne journée,
        Alexandra

        P.S. : tiens, à propos de beaux livres, je parle aujourd’hui sur mon blog du dernier livre de Cédric Pollet, un photographe fou d’arbres, voici le lien vers son site : http://www.cedric-pollet.com/site/actu.php
        Un livre comme celui-là (et comme tant d’autres), franchement je ne vois pas ce que ça irait faire dans un Kindle. ;)

         
        • Marie

          11 octobre 2011 at 13 h 28 min

          Bonjour Alexandra,

          Bon courage pour le déménagement (j’ai beaucoup pratiqué ! avec non pas 8000 livres mais 8 mètres linéraires de bibliothèque murale :evil: ).

          Il est tentant de tomber dans la comparaison liseuse électronique/livre papier. Cependant je ne pense pas du tout qu’il y ait opposition entre les deux et je pense encore moins qu’il faille à tout prix faire un choix et renoncer à l’une des deux options. Le papier et le ebook peuvent tout à fait cohabiter harmonieusement.

           
          • Alexandra

            11 octobre 2011 at 16 h 40 min

            Bonjour Marie,

            merci pour tes encouragements, surtout pour mes reins qui en prennent un (vieux) coup ! :-P

            Comme toi, environ 8 mètres linéaires QUE de beaux livres (art, nature…) donc super lourds donc l’enfer. Mais bon… la beauté a un prix ! A côté, les centaines de « petits » livres… ça se soulève comme rien !

            Tout à fait d’accord avec toi pour dire que le livre papier a encore de beaux jours devant lui. Surtout le « beau » livre. L’amour des belles bibliothèques c’est aussi un « patrimoine » qu’on transmet à nos chers petits.

            Et en effet, le débat livre papier OU livre numérique n’est pas pertinent ( les deux cohabitent d’ailleurs déjà depuis un moment) sauf pour certains types de publications naturellement car le monde de l’édition et de la diffusion (libraires) est tout de même en crise.

            Désolée Yvon pour cet aparté hors sujet. Ok, on sort ! :hin:

            Alexandra

             
  3. BK

    11 octobre 2011 at 8 h 12 min

    Salut Yvon,

    Très bon boulot ! Evidemment, chacune de ces idées est bonne, mais ce qui est vraiment le plus édifiant c’est qu’ils ont pensé à tout.

    Moi, ce que je retiens avant tout, comme « nouveauté », c’est l’affichage du « petit prix » tout en haut. Effectivement, ça fait une différence !

    Bernard

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 9 h 21 min

      Salut Bernard

      Oui le petit prix tout en haut est une idée puissante également d’un pint de vue psychologique, car il permet au lecteur de s’habituer à ce prix, même inconsciemment.

      En vente à domicile, on faisait pareil avec le bon de commande qu’on sortait très tôt, bien avant d’en parler, pour qu’il trouve sa place dans l’environnement. Comme ça quand on arrivait à ce sujet, le client n’était pas surpris par la production d’un nouvel élément qu’il n’avait pas vu auparavant.

      Quand le prix est assez bas par rapport à la valeur perçue, je pense qu’il faut essayer de le tester avec et sans. On peut avoir de bonnes surprises.

      Yvon

       
      • Coach

        11 octobre 2011 at 12 h 39 min

        C’était pour quel produit?

        Généralement c’était plutôt l’inverse qui était préconisé.

         
        • Yvon

          11 octobre 2011 at 12 h 44 min

          De quoi parles-tu Christian ??

           
          • Coach

            11 octobre 2011 at 12 h 48 min

            Du produit (ou du service) que tu vendais à domicile.
            J’ai essayé de suivre le fil de la conversation…

            J’ai quelques expériences et on nous disait toujours qu’il fallait annoncer le prix en dernier.

             
  4. Marjorie_Histoire_a_Vivre

    11 octobre 2011 at 9 h 15 min

    Je découvre ton blog, Yvon, et franchement, il est top ! Dès que j’ai vu le graphisme, je m’y suis sentie bien. Et ensuite en lisant les articles, les couleurs bien choisies, bref tout l’ensemble. Encore bravo, d’autant plus que j’ai lu que tu l’as ouvert seulement il y a quelques mois… Merci pour ta passion et ce que tu nous offres… Marjorie autre passionnée de lecture et d’écriture

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 9 h 18 min

      Bonjour Marjorie

      Bienvenue ici et merci pour ce premier commentaire sympa.
      Oui ce blog est là depuis 6 mois tout juste.

      Encore une passionnée de lecture ? Tu vas acheter le kindle ?

      Faudrait qu’on fasse une review d’ici un mois pour dire ce que chacun et chacune en aura pensé à l’usage. ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
      • Marjorie_Histoire_a_Vivre

        11 octobre 2011 at 13 h 40 min

        Pour l’instant, je n’achète pas Kindle, tout simplement parce que j’investis dans des formations afin de devenir indépendante, et ensuite parce que j’ai un côté rétro qui adore les « vrais » livres. Mais c’est un très bon complément, le livre numérique, et pas forcément utile de la même façon…. A bientôt

         
  5. janette de illymity.com

    11 octobre 2011 at 9 h 40 min

    Bonjour Yvon

    Hé bien… merci pour ce véritable cours magistral de copywriting : )
    Bonne journée

    Cordialement
    Janette

     
  6. Johann

    11 octobre 2011 at 10 h 00 min

    Bonjour Yvon,

    J’avais justement fait un arrêt sur l’apparition de cette courte, mais efficace lettre de vente d’Amazon pour son Kindle.

    La version US était déjà très efficace j’étais donc curieux de découvrir la version française du texte.

    Merci pour ton analyse, je vais voir comment je peux appliquer tout ça sur mes lettres de vente.

    Bonne journée

    Johann

     
  7. claire

    11 octobre 2011 at 10 h 01 min

    Bonjour Yvon,

    Voilà une page absolument géniale.

    Ce que j’en retiens :

    1- Le prix mis en avant.
    C’est ce que l’on voit en premier sous la photo avec le nom du produit (et le logo amazon en haut bien sûr).
    Moi, c’est ce qui m’a « accrochée » (même chose sur la page de vente avec le prix en rouge en plus, de la couleur des prix en promo) et du coup qu’ai-je pensé ? ouahou c’est pas cher !
    Mais le pire c’est qu’il y aurait eu d’écrit 199 ou 249 euros, j’aurais pensé exactement la même chose. (bon j’avoue j’y connais rien question prix dans ce type de matériel). Mais je transpose aux fringues et j’imagine la même situation et quel que soit le prix, je me serais dit que c’était une bonne affaire. Pourquoi? Peut être parce que le fait de présenter le prix en avant, en fait un argument de vente, du coup lorsqu’on lit la suite, on cherche les raisons qui justifient pourquoi « ça vaut le coup » (principe de cohérence en PNL). Du coup c’est une accroche géniale (et très manipulatrice). Enfin je n’y connais rien en marketing, mais moi, ça m’a totalement manipulée… :hin:

    2- « Précommandez dès maintenant votre Kindle ».
    Alors là, c’est du grand art : lancer le produit avant qu’il sorte. Du coup, ce que l’on ressent, c’est que :
    – ouhaou c’est un truc tout nouveau qui va faire un tabac
    – on peut être le premier à l’acheter (on est privilégié)
    – il n’y en aura peut être pas pour tout le monde
    votre Kindle (on s’imagine déjà qu’il est à nous ce petit trésor)
    – et alors le mot Kindle, lançé comme si il n’y avait même plus besoin de dire ce que c’est (dans d’autres pages, on aurait lu : votre tablette kindle ou quelque chose dans le genre).
    Enfin, sans rien y connaitre, c’est en tout cas l’effet que cela me fait.

    Bref, merci Yvon pour cette découverte, cela va beaucoup m’inspirer.

    En ce qui concerne, les boutons « acheter », « commander »… cela ne me dérange pas, au contraire. D’une part parce qu’on y est habitué, c’est comme cela sur tout les sites de vente qui ne viennent pas « racoler » , et où le client va parce qu’il a déjà un besoin et des choses à acheter. Donc d’autre part, c’est presque valorisant pour le produit qui n’a rien à prouver.
    Je trouve, et c’est un avis très personnel, que trop de mots « sexy » comme tu dis, de liens et de « boutons qui clignotent » :hin: , ont un côté un peu trop « commercial » à mon goût. Mais bon tu sais mieux que quiconque ce qui fonctionne ou non.

    Merci en tout cas pour cet article. Et tu m’épates : une dizaine de livres par mois, la tenue de ce blog et tout ce que tu fais à côté…. Est-ce qu’au moins tu prends le temps de dormir ? :)

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 10 h 25 min

      Bonjour Claire

      Merci pour cette longue analyse à toi aussi :)

      Pour les boutons, je suis d’accord avec toi en grande partie.
      Cependant, il a été réalisé des tests qui montre des différences de clic allant du simple au double avec par exemple la mention « J’en profite » au lieu de « Je commande ». Constaté sur 3 sites Internet de vente par correspondance (3 Suisses, Quelle et La redoute à l’époque).

      Je pense en fait que même sans en faire des tonnes, on peut rendre la phrase un peu plus sexy. Quand même. Même si on est habitué au fait que l’on « commande », ou que l’on « achète », et sans bien sûr tomber dans l’effet inverse du style « Je deviens celui que j’ai toujours rêvé d’être avec cette liquette super bon marché« , des mots un peu plus orientés avantages ne devraient pas faire de mal.

      Ce serait à tester sérieusement, celà dit. merci de m’avoir soumis l’idée.

      Pour les livres, mettons que je fais ça depuis tellement longtemps que c’est devenu un peu comme lorsque je me lave les dents. C’est inclus dans ma journée au même titre que manger, écouter la radio et dormir :)

      Je n’ai pas de télé, je te rappelle. Ca aide :)

      Et je me force à dormir au moins 6 heures par nuit. Quand je me couche trop tôt (22:00 comme hier soir), je suis sur le pont à 3:30 du mat (comme ce matin). Je me suis dit que j’allais en profiter pour faire mes emplettes culturelles du jour, et voilà-t-y pas que je tombe sur cette lettre d’outretombe !

      Alors forcément… :)

      Bonne journée !

      Yvon

       
  8. Marie

    11 octobre 2011 at 10 h 02 min

    Bonjour Yvon,

    Ton analyse est géniale. Dire que j’ai lu la présentation du Kindle hier sans sourciller, sans prendre conscience un instant que je lisais une lettre de vente ! J’étais complètement dans le truc, immergée dans le produit et MON utilisation potentielle. Il faut dire que je pensais acheter le Cybook Orizon il y a quelques jours encore :-P , mais c’était sans compter sur l’annonce d’un nouveau bébé Cybook et sans penser qu’Amazon sortirait le Kindle en français cette année (il était question d’une sortie allemande seulement à ma connaissance). Bref, du coup, je vais peut-être bien me laisser tenter par le Kindle !!! :evil:

    Il me reste une question… Vas-tu vraiment écrire à Amazon…??? (J’adore l’idée !). Surtout, tiens-nous au courant ! :super:

     
    • Yvon

      11 octobre 2011 at 10 h 29 min

      Bonjour Marie

      Merci :)
      Si tu achètes le Kindle, ce serait sympa de revenir ici dans un mois ou deux pour en faire la review sur ton utilisation. On pourrait certainement trouver des applis sympas.

      Et pour la lettre à Amazon, oui je leur ai écrit ce qui suit :

      Bonjour,

      Je viens de voir votre page de vente en français pour le Kindle. En un mot : Génial.

      Je me posais 2 questions par rapport à cette lettre de vente.

      1) Comme je sais que vous testez beaucoup d’éléments dans vos lettres, comment cela se fait-il que vous n’ayez pas de boutons de commande placés sous chacun de vos paragraphes pour encourager au clic ? Est-ce une volonté de ne pas forcer la main aux lecteurs ? Avez-vous testé les performances en en mettant un ? Cela m’intrigue.

      2) Votre lettre ne comporte pas d’accroche. Est-ce également une volonté de votre part ? Avez-vous testé avec et sans ?

      Copywriter de métier, et devant la qualité de votre lettre de vente, je me demandais si les 2 éléments manquants ci-dessus étaient le résultat d’une étude précise ou si c’était tout simplement un oubli (ce qui m’étonnerait un peu quand même).

      Merci d’avance pour votre réponse si vous avez le temps.

      Je viendrai mettre leur réponse ici si j’en ai une ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
      • Marie

        11 octobre 2011 at 10 h 41 min

        J’espère qu’ils vont te répondre, ce n’est pas tous les jours qu’Amazon reçoit un courrier d’expert tout de même !

        C’est ok pour une review si j’achète le Kindle (ou autre modèle si une review sur un autre bébé t’intéresse :hin: puisque dans tous les cas il faut que je passe à la liseuse).

        Très bonne journée Yvon.

         
  9. thierry-666

    11 octobre 2011 at 12 h 51 min

    salut Yvon

    Ils doivent avoir de bons copywriter car ils ont les moyens d’en engager un très bon. Pour ^etre une des plus grosses boutique en ligne mondiale, il vaut mieux qu’ils assurent quand même.

    Ton analyse est rondement menée.

     
    • xatheo

      11 octobre 2011 at 19 h 06 min

      Pour ce qui est de l’analyse..j’en parlerai un peu plus tard
      car il y a des points sur lesquels j’aurai aimé avoir des
      précisions…si tu as un peu de temps Yvon…

      Je trouve que l’argument de » coach » est pour le moins
      percutant….
      je le cite
      «  » » »Parce que tu es quand même dans le cœur de cible de
      cette lettre.
      99€.
      C’est un prix très bas. En 1 mois, tu le récupères
      (4€ économisés par livre…)
      Tu n’as plus de place chez toi
      Tu adores lire.
      Le confort de lecture est comme sur un vrai livre.

      Ou as tu des freins qui t’arrêtent encore? » » »

      Par ailleurs je ne sais pas (si les boutons multiplieraient
      par deux les ventes …je n’ai pas testé moi-même) . Par
      contre je sais que la lecture sur un IPAD multiple
      largement par deux ma vitesse de lecture et rends la prise
      de note vraiment ludique et rapide.
      Je commence à délaisser de plus en plus les livres papier et
      si j’ai le choix; je prends la version électronique.
      De plus j’ai pu relire plusieurs classiques que je n’avais
      plus dans ma bibliothèque. Et j’ai commencé à revendre les
      autres….plus besoin d’encombre les étagères…..
      Ce qu’il décrivent dans la lettre de vente…. c’est
      exactement cela vous vous laissez emporter par l’histoire
      et les mots s’effacent et laissent la place aux images , au
      sons et au sensations….
      sauf que le texte défile avec une fluidité encore plus
      grande qu’avec le livre papier. L’écran accroit la puissance
      hypnotique du texte et s’ajoute le plaisir de l’effleurement
      du doigt, comme une caresse du texte pour mieux le
      séduire,l’apprivoiser….

      Il reste que cette lettre de vente est efficace .pour preuve
      elle m’a décidé d’en offrir à un Kindle à mes enfants…

      (Ma fille si elle n’a pas encore ton rythme Yvon … mais
      lit bien ses 2 livres par semaines ;)

      PS Je passerai par ton lien Yvon ….Il faut d’abord convaincre le
      ministre des finances ….

       
  10. Olivier

    11 octobre 2011 at 17 h 20 min

    Ton iPad lit aussi les PDF non ?
    Le Kindle a des avantages c’est sur …
    mais pour lire à la fois sur tablettes et de vrais livres,
    je préfère le contact avec le papier …

    A 99 euros, c’est la version avec pub non ?
    A noter par ailleurs, c’est çà qui est important dailleurs, quele système permet aux auteurs indépendants et éditeurs de publier leurs ouvrages pour les rendre accessibles au monde entier et sur toutes les plates-formes supportées.
    Ainsi, les auteurs sont rétribués jusqu’à hauteur de 70% des ventes de leurs oeuvres, avec la possibilité de préciser les prix en dollars, en livres sterling et en euros.

     
    • xatheo

      11 octobre 2011 at 19 h 27 min

      Oui olivier et heureusement sinon…je ne pourrais pas lire grand chose…(De nombreux livres sont en PDF)
      Pour le coup le désavantage d’un ipad…par rapport à un livre…c’est qu’il fait aussi plein d’autres choses…..Aussi est il ….au moins le soir…quelque peu surbooké…Il faut parfois patienter pour le récupérer…même si on ne lit pas la même chose.;)

       
  11. wilfrid

    11 octobre 2011 at 19 h 02 min

    Salut,

    Bizarrement j’ai lu la pub d’amazone avant de découvrir ton article du jour …

    – Et je pense que toi tu est un gros client donc tu as eut droit à la lettre de vente signé et sans accroche ( plus la peine avec 3 livres achetés par semaines ) .

    -Moi je suis un petit client et j’ai eut droit a la pub carré 600*600 avec une photo et accroche a droite :

    Le tout nouveau (( KINDLE ( en orange) ) Maintenant en france

    99€ ( en orange ) cliquez ici ( en bleu )

    Et le suis tomber dans le panneaux …

    Voila pourquoi ta eut droit à une lettre sans accroche et liens …

    A+

    Et ceux qui son pas client eh ben ils on rient eut du tout :-P

     
  12. Judicael

    12 octobre 2011 at 20 h 16 min

    Bonjour Yvon,

    Merci pour cette analyse très complète. Ça me permet d’y voir plus clair.

    Reste à savoir le taux de transformation pour voir son efficacité, mais pour récupérer l’info… ;)

     
  13. pbrassier

    10 novembre 2011 at 15 h 36 min

    bonjour Yvon,
    franchement bravo, pour ton style d’écriture d’abord, très pragmatique, fluide, actif, c’est un plaisir de te lire. un peu addictif, ton blog, finalement ! Chapeau l’artiste…

    Gros lecteur aussi, comme d’autres commentateurs(trices) et toi, je découvre d’un autre oeil ce Kindle. Un collègue veut l’acheter, quand je partais plutôt sur l’idée du Samsung Tab, dont j’apprécie le plus grand écran, la variété (surf web, lecture…). Mais plus cher.
    Je travaille (articles scientifiques notamment) sur beaucoup de pdf (plusieurs milliers en stock). Je ne pensais pas que le Kindle gérait ça. bonne surprise donc.
    D’autres retours d’expérience d’utilisateurs seront donc les bienvenus.
    Et pourquoi pas en offrir un à mon ainée de 8 ans, déjà lectrice assidue !
    bon courage à tou(tes),
    Pascal

     
  14. ebbvbb

    19 décembre 2013 at 1 h 07 min

    Bonjour,
    Et si Amazon avait voulu que cette lettre fasse « officielle » , signée du PDG. On ne ressent pas de vrai
    sentiment publicitaire en lisant ce courrier pourtant parfaitement construit.

    Il s’agit d’un courrier de standing. Et si on voit le courrier sous cet angle et qu’on oublie la notion de LDV, on se rend compte que le bouton de paiement n’a pas sa place dans ce courrier car trop commercial. Cela gacherait la « classe » voulu au courrier qui, je pense, se veut sérieux et confiant, donnant confiance. Il pousse à l’action même sans un bouton sous le clic !
    Merci pour vos articles et vos connaissances partagées…
    Emmanuelle