Copyrighter ou copywriter ?

Très important : Si vous êtes arrivé sur cette page en marquant le mot “copyrighter” dans Google et que vous recherchiez des infos sur le copywriting, alors vous êtes au bon endroit, MAIS…

Copywriting ne s’écrit pas “copyrighting”, et copywriter ne s’écrit pas “copyrighter”.

Alors pitié, ne l’écrivez plus comme ça parce que je perds un cheveu à chaque fois que vous le faites. Allez voir ma bobine au bas de cette page et voyez l’état de mon crâne à cause de vous… Merci d’avance :)

Ceci étant précisé, j’attaque mon article…

On voit de ces trucs sur Internet, franchement !

Je viens de faire une petite recherche sur l’outil de suggestion de mots clefs de Google, et je marque “copywriting”.

Et là, il me sort une liste de mots improbables, dont celui-ci : Copyrighter, avec un nombre de recherches mensuelles de 2400 !

Et là, je me tirebouchonne le cerveau pendant 2 minutes en me demandant bien ce qui peut bien faire croire à Google que ceci a quoi que ce soit à voir avec le copywriting (à moins que Google se mette à prononcer les mots clefs à voix haute, parce qu’à part la ressemblance de son avec “copywriter”, rien d’autre !).

Je vais donc voir dans Google, cette fois-ci, et je marque royalement le mot copyrighter dans la zone de recherche, je clique… et là…

Incroyable !

Le premier site qui sort parle de… copywriting.

Enfin… Il en parle… il faut le dire vite !

Il s’agit d’une page de vente qui a pour titre “Comment devenir un grand copyrighter”, qui est “écrite” par un monsieur qui s’appelle Votre Nom et Prénom et qui m’offre pour payer un joli Mettre votre bouton Paypal” :

copyrighter

Bon…

Je ne sais pas à qui appartient ce site, et je vous avoue même ne pas chercher à le savoir, mais si on analyse un peu ce qui se passe dans ce cas précis, hé bien nous autres, copywriters, on a du souci à se faire.

Parce que si on se met à la place de celui qui indique “copyrighter” ou “copyrighting” dans Google en croyant à fond qu’il s’agit en fait de copywriter ou de copywriting, et qu’on tombe sur ce genre de pages, alors forcément, je ne sais pas ce qu’on va pouvoir se faire comme idées sur ce métier.

Voilà pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article pour essayer de damer le pion à cette première position sur Google pour ce mot-clef, parce que quitte à se tromper d’orthographe, au moins que le chercheur ne se trompe pas sur les capacités et les aptitudes des véritables copywriters.

Et donc, vous qui lisez ces mots, inscrivez-vous sur ce blog si ce n’est pas déjà fait (c’est gratuit), et voyez ce qu’est vraiment le copywriting !

Précédent

Avez-vous déjà mesuré le degré de sympathie de votre site Internet ou votre page de vente ?

Suivant

L’astuce référencement qui permet à votre blog d’être mieux positionné

  1. jlancon

    Moi aussi, ça me défrise de lire « copyrighter ». C’est aussi aberrant que quelqu’un qui dirait « je suis profaisseur de françait »… La moindre des choses quand même, c’est de savoir comment on écrit son métier…

  2. kristien

    En lisant ton article, je me suis posé la question suivante :
    Quel est la traduction de ce mot écrit de façon différente.

    Résultat avec google traduction :

    copyrighter :Copyrighter

    copywriter : rédacteur

    je pense que tout est dit ;-)

    Kristien

    • Bonjour Kristien.
      Bienvenue ici, et merci pour ton commentaire.
      Mais je n’ai rien compris.
      Que veux tu dire exactement ??

      • kristien

        J’aime les mots anglophones, mais pour bien comprendre je cherche la signification en français.

        En utilisant le traducteur de google, le résultat est celui écrit au-dessus :

        Copywriter veut dire « rédacteur » en français, alors que copyrighter veut dire « Copyrighter » en français , ce qui pour moi devient une évidence, il y a un mot qui n’a pas lieu d’être ;-)

        • Haaaa d’accord :)

        • palmyre

          Mais on sait bien que les machines qui traduisent ne servent à rien (quelquefois, c’est du chinois leur solution), sinon pourquoi existerions-nous encore les traducteurs professionnels ou les profs de langues? C’est bien ce que je leur dis tous les jours à mes élèves.

          Mais à propos de l’assimilation de deux mots qui ont une graphie ou une prononciation voisines, je me suis souvent demandée s’il n’y avait pas un mécanisme informatique qui permet à la machine d’être « intelligente » et de rediriger immédiatement vers le site approprié les recherches en càs de faute d’orthographe. C’est d’ailleurs souvent ce qui se passe lorsqu’on se trompe en tapant mal un mot, de manière volontaire ou involontaire.

  3. ah tiens j’avais raté cet article…
    j’ai bien ri et en plus il est tjs premier sur la requête dont tu parles ! :-P

  4. Ahaha c’est bon à savoir! Tu es en première page pour ce mot clé, quelques liens des diggs, des retweets, et autres sites de publication de contenu, et tu peux atteindre royalement cette place, pour ce mot clé qui apparemment peut te ramener des visites.

    En plus, tu contribue à l’éducation des gens, c’est à cause de sites comme ça que je n’ai jamais réellement fait la différence…

  5. Bonjour à vous,

    Lorsque j’ai voulu, la première fois déposer mes textes sur un site en ligne de dépôt légal, j’ai découvert que c’est un copyright et non un copywright.

    Je me trompais en utilisant cette dernière orthographe, car, en réalité,il s’agit, et c’est évident lorsque l’on y réfléchit, des droits (rights) et non de l’écriture (writing).

    Je n’y avais pas réfléchi, honte à moi !

    :-)

    Comme quoi on apprend tous les jours, quels que soient l’âge ou le niveau en orthographe.

    L’orthographe est, bien souvent et même en anglais, une question de réflexion et de bon sens.

    Et je suis bien d’accord avec vous, copyrighting est un barbarisme.

    Bien amicalement,

    Elena.

  6. Salut Yvon ! J’ai travaillé pour la bonne cause, j’ai +1 ton article ! :p Et je l’ai RT. ;) Si ca peut t’aider à remonter… :p Je vois que tu es en 3e position pour le moment. Bonne soirée !

    • Merci beaucoup Harold pour ces deux actions. C’est sympa.
      3ème c’est déjà pas si mal… On y arrivera ! Bonne journée à toi

  7. Il ya toujours des charlatans dans chaque metier et le probleme c’est que le metier de Copywriting en a aussi.Merci Yvon pour cet article.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER