Commenter pour se faire connaître : les 4 principes à suivre pour que ça fonctionne

Quand j’ai démarré ce blog en avril 2011, je me suis lancé un défi : Le faire connaître en partant de zéro.

J’ai donc décidé de ne pas prévenir les personnes que j’avais déjà sur mes listes, et de me lancer dans la recherche de trafic en utilisant les mêmes armes que n’importe quel blogueur qui débute.

L’une des manières qui m’a apporté le plus de visiteurs ciblés a toujours été le commentaire laissé sur quelques blogs bien choisis.

Et c’est véritablement ce que je conseille de faire à tout blogueur débutant qui cherche ses premiers visiteurs : Commenter utile, mais surtout, commenter au bon endroit.

people with speech bubbles

J’en ai déjà parlé dans différents articles ici, mais quand je vois certaines pratiques de blogueurs qui cherchent manifestement à faire du commentaire “trafic”, je me sens en quelque sorte obligé d’écrire cet article – et le suivant – pour lister ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire dans cette discipline.

Devant la liste importante de ce que j’ai à vous dire sur ce sujet, je le traiterai en deux articles.

1. Identifiez-vous correctement

Quand on commente sur un blog pour se faire connaître, le but, c’est d’indiquer à ceux qui vous lisent QUI vous êtes et D’OÙ vous venez.

Voilà pourquoi moi, quand je vais commenter sur un blog qui ne me connait pas, je mets toujours Yvon de Copywriting Pratique. Ou alors Yvon | Copywriting Pratique.

Je vous engage fortement à faire pareil.

Si vous vous appelez Julien ou Michel ou Stéphane ou David ou un prénom très courant du même style, dites-vous bien que vous aurez – au bas mot – au moins 10 personnes qui commenteront avec le même prénom que vous.

Ca ne PEUT donc PAS être suffisant pour marquer les esprits. Pour laisser une empreinte de votre passage.

Rajoutez donc si possible le nom de votre site derrière, ou à défaut, au moins votre nom de famille.

Evitez – par pitié – les mots clefs, qui montrent de manière bien trop évidente quel est votre véritable dessein quand vous commentez.

Vous aurez remarqué qu’aucun commentateur ici ne se présente comme ça. C’est parce que la plupart du temps, je vire les mots clefs et je les remplace par le prénom du commentateur. Et quand je ne le trouve pas, ou alors que le commentaire est vraiment trop nul, alors je le vire.

Jamais de votre vie – mais vraiment JAMAIS – vous n’interviendriez dans une conférence en levant la main et en disant “Julien maigrir vite et bien” pour vous présenter !

Dites-vous que lorsque vous intervenez sur un blog, c’est comme dans la vraie vie : On se présente, on dit bonjour, et on salue en partant. C’est la moindre des choses.

Seuls ces éléments peuvent véritablement vous permettre de marquer les esprits.

2. Mettez une tête sur un prénom

Dans ce monde virtuel qu’est Internet, on a besoin de photo. Besoin de mettre une tête sur qui nous parle.

Un commentaire qui draine du trafic, bien souvent, est fait par une personne que l’on peut aisément identifier en quelques secondes grâce à sa photo.

Ca marche aussi avec un logo, mais beaucoup moins que la photo.

Donc, autant que faire se peut, mettez une photo à côté de votre prénom lorsque vous commentez.

3. Restez à votre place

Quand on commente un article sur un blog, l’une des règles de base de la bienséance, c’est d’abord et avant tout de s’adresser à l’auteur de l’article.

C’est lui qui a écrit, c’est SON avis, et SA manière de voir les choses, par conséquent, quand vous réagissez à l’un de ses articles, alors vous devriez vous adresser à lui, et à lui seul. Au moins lors de votre premier commentaire.

Quand vous assistez à une formation ou à une conférence, vous iriez lever la main en pleine séance de questions / réponses pour donner une leçon aux autres participants, et chercher à vous mettre en avant ?

Comment pensez-vous que réagirait le conférencier ? Et comment pensez-vous que réagiraient les autres participants qui ne vous connaissent probablement pas ?

C’est la même chose sur un blog.

Certains commentateurs essayent d’attirer l’attention en se supplantant à l’auteur. C’est une mauvaise idée qui met tout le monde mal à l’aise.

Mettez-vous à la place du blogueur chez qui vous intervenez, et imaginez ce que vous ressentiriez si un commentateur venait et commençait à donner des conseils à VOTRE place sur VOTRE propre blog.

Certains vont même jusqu’à dire à la fin de leur commentaire un truc du genre “Si vous voulez en savoir plus, allez voir mon article de blog ici…”. Incroyable, non ?

Il existe des moyens un peu plus subtils pour faire venir du monde chez vous, plutôt que de tenter de se supplanter à l’auteur du blog.

La meilleure des méthodes, c’est de vous adresser UNIQUEMENT à l’auteur, et d’aller plus avant UNIQUEMENT s’il vous demande plus d’informations sur le sujet.

Vous pouvez aussi bien entendu répondre à une question posée par un autre commentateur.

Auquel cas, c’est au commentateur que vous vous adresserez, et pas à une masse.

4. Commentez utile

Utile, ça veut dire quoi ?

Eh bien pour commencer, ça veut dire qu’il faut déjà lire l’article jusqu’au bout. Et en entier. Ca évite en général de parler de trucs qui ont déjà été traités dans l’article. Ou pire d’être carrément hors sujet.

Ensuite, c’est parler d’autre chose que de la qualité de l’article, ou du blogueur, ou du blog (vous savez, genre : Super article, super blog, super blogueur, j’adore !Continuez comme ça !).

Vous savez comment on reconnait ce genre de commentaire ? Facile : Vous le prenez tel quel, et vous le recopiez sur un autre blog qui n’a rien à voir avec le thème de celui où vous êtes. Et ça marche :hin: !!

Non ! Commenter utile, c’est laisser un avis objectif sur l’article que vous venez de lire. Un avis qui ouvre des perspectives de débat. Qui montre que vous avez compris ce que vous avez lu, et dans lequel vous indiquez si vous êtes ou non d’accord et pourquoi.

C’est également un commentaire qui pose de bonnes questions.

Pas de question du genre “Qu’en pensez-vous ?” ou “Pas d’accord ?”.

Non… Un commentaire qui attire les gens, c’est un commentaire qui montre que vous avez eu une véritable réflexion sur l’article et que vous posez réellement une question dans le but de préciser quelque chose.

Dans pratiquement 100% des cas, une bonne question posée dans un commentaire provoquera automatiquement une réponse de l’auteur. Et surtout un débat.

Le débat, s’il est engagé avec l’auteur, vous amènera toujours un trafic incroyable.

Mon plus gros “débat” en commentaire, je l’ai eu avec Jean de Web Marketing Junkie sur l’un de ses articles, du temps où les commentaires étaient ouverts sur son blog.

Le résultat en termes de trafic a été de 180 visiteurs uniques en provenance de cet article. Dont 124 sont devenus membres car ils atterrissaient sur un article protégé.

Je ne dis pas que vous arriverez à la même chose, mais en multipliant ce genre de débat ouvert, les personnes qui voudront en savoir plus sur vous seront légion. 

Donc, rappelez-vous : Commentez utile !!

A vous de jouer !

J’ai répertorié en tout 9 éléments à surveiller et à travailler quand on veut commenter un article de blog dans le but d’en faire une source de trafic ciblé.

Je vous ai proposé les 4 premiers ici, et vous détaillerai les 5 restants dans mon article de jeudi.

D’ici là, avez-vous une idée sur ce que sont ces 5 principes restants ?

Que faut-il également à votre avis pour qu’un commentaire attire vraiment du monde ?

Laissez vos idées en commentaire. Je noterai les plus pertinentes à la suite des 5 principes que j’avais déjà prévus, avec un lien vers votre blog à titre de source.

Et pour ceux qui s’inquièteraient de l’absence de la suite des principes de Jack Canfield adaptés pour le copywriting, rassurez-vous : Je cherche un autre angle d’approche pour les 22 principes restants. Ils seront présentés prochainement !

Précédent

6 secondes pour perdre 100.000 euros… Voyons si ça peut vous arriver :

Suivant

5 principes de plus pour attirer les visiteurs chez vous grâce à vos commentaires

  1. Bonjour Yvon,

    Bon, à priori, je pense avoir appliqué les quatre 1ers principes avec ce commentaire, mais je m’attends toujours à des surprises quand même. :hin:

    Pour les éléments à surveiller (quand on veut commenter un article de blog dans le but d’en faire une source de trafic ciblé), je dirai :

    – savoir rester soi-même. On peut être d’accord ou pas d’accord à condition d’argumenter de façon pertinente (la flatterie n’amène rien),
    – proposer sans jamais imposer,
    – lire tout l’article évidemment, mais également tous les commentaires déjà postés,
    – créer la curiosité
    – si vous joignez un article, à minima il doit être en rapport avec l’article du jour, mais vous devez le présenter et faire la transition avec le sujet du jour,
    – être régulier,
    – Et surtout, gardez en mémoire ce proverbe chinois :
    « Il faut 2 ans pour apprendre à parler, une vie pour apprendre à se taire. »

    Bon, bin, ça fait 6 ou 7, j’attends la suite. ;-)

    Bonne journée à tout le monde.

    Samuel

    • Bonjour Samuel

      Merci pour cette liste très exhaustive.

      J’ai particulièrement apprécié « Créer la curiosité ». Pourrais-tu développer un peu si je puis me permettre ?? :hin:
      Pour la présentation de l’article associé, bingo ! Cette idée sera reprise jeudi.
      Et bingo aussi pour la régularité. Même si ce n’est pas absolument nécessaire, ça m’ouvre une belle voie à traiter.

      Merci pour ces 3 idées qui n’étaient pas dans mon top 9. Si tu peux développer pour la curiosité, ce serait top :super:

      Bonne journée

      Yvon

      • « Créer la curiosité… »

        Héhé, on dirait que j’ai réussi sur ce coup là. :hin:

        C’est vrai que j’ai peu développé ce point, ce qui est une façon (parmi d’autres) de créer, provoquer ou attiser la curiosité.

        Parmi les autres façons de créer la curiosité, je vois :

        – Surprendre le lecteur,
        – Se démarquer de l’idée communément admise (tu excelles sur ce point cher Yvon, ne fais pas le modeste ;) ),
        – Proposer un nouvel angle de vue, provoquer une réflexion,
        – Faire une association d’idée inattendue (sur ce point, je trouve que tu réussis souvent cela avec tes titres d’articles par exemple).

        Le but en « créant la curiosité » est de motiver le lecteur, lui donner envie d’en savoir davantage (sur l’auteur, sur sa façon de raisonner ou de lier une thématique avec une autre, sur un doute qui subsiste, un suspens).

        Par exemple, dans mon dernier article, je suggère qu’il existe un lien entre 2 sujets à priori complètement différents : la motivation au travail et le tango argentin.

        Ca peut surprendre
        et donner envie d’aller lire l’article, non ?

        Merci pour ta réponse.

        A bientôt.

        Samuel

        • Merveilleux !!

          Merci pour ce complément d’info ! :super:

          Tu as tout à fait raison. Je reprendrai quelques unes de tes phrases dans mon article de jeudi.

          La liaison entre deux sujets à l’air totalement différents, ça c’est sûr que c’est particulièrement puissant.

          J’entendais une anecdote dernièrement à propos d’un oiseau qui fait un truc incroyable avec des noix et des passages piétons. Comment ne pas chercher à lier ça avec le thème de notre blog ? C’est absolument brillant comme idée !

          Imagine qu’on dise dans un commentaire un truc du genre : Ha oui c’est comme avec la pie sauvage et ses noix sur les passages piétons ! et là en comment luv un article qui parle de ça. Comment pourrait-ce être possible que les gens ne cliquent pas sur ce lien ??

          Bravo, cher Samuel, tu m’inspires :super: !

          A bientôt

          Yvon

  2. Hello Yvon,

    Bon, je pense également avoir les 4 premiers principes.
    Il en reste 5.

    Comme je viens après Samuel, je dirais également :
    – lire tout l’article et les commentaires … surtout si l’on est le 33ème commentateur
    – oser dire ce que l’on pense sans chercher à détruire le blogueur ou un blog précis qui aurait dit autrement les choses
    – relever auant que possible la phrase, le paragraphe qui provoque le commentaire. Ici, je mettrais :

    Et pour ceux qui s’inquièteraient de l’absence de la suite des principes de Jack Canfield adaptés pour le copywriting, rassurez-vous : Je cherche un autre angle d’approche pour les 22 principes restants. Ils seront présentés prochainement !

    … parce que, évidement, j’attends la suite même si je ne suis pas encore concernée par tout … mais, je me forme !
    – Partager son expérience si l’on est dans le même domaine sans en faire un article de substitution – j’ai bien aimé l’échange que tu as eu avec Geoffrey il y a quelques jours
    – Répondre en s’adressant à la personne comme si elle se trouvait en face de soi – surout si elle a signé son commentaire par son prénom.

    VoIlà ma contribution et merci de ce petit rappel qui paraît tout simple. Tellement simple que j’ai envie de dire : ELEMENTAIRE MON CHER YVON ;)
    Je suis déjà curieuse de lire tes 5 autres principes et je ne serais pas étonnée de ne pas en avoir trouvé, car, je ne doute pas, ils devraient me sauter aux yeux.
    Donc, à bientôt
    Madeleine

    • Bonjour Madeleine

      Merci à toi également pour cette liste bien argumentée.

      Lire les autres commentaires : Bingo ! Ca fait 13 ;)
      Pour ton 2), c’est mon point 5 :hin: Bravo pour l’avoir mentionné, donc.
      Pour le partage d’expérience, c’est en effet une bonne idée de le faire, surtout quand on développe le tout sous la forme d’une discussion Questions / réponses.
      Tu signale notre échange avec Geoffroy, tu as tout à fait raison. Voici l’exemple typique d’un échange constructif qui permettrait presque la création d’un nouvel article.
      Par extension, tout exemple vécu qui corroborerait l’article ou qui l’infirmerait apporte toujours une excellente manière de commenter car cela permet de toucher toutes les personnes qui comprennent les choses plus facilement quand il y a un exemple (je fais partie de ce style de personnes).
      Merci pour cette idée qui est née de ton point sur le partage. Ca figurera également sur l’article 2.

      Bonne journée

      Yvon

  3. Pascal

    Bonjour Yvon,

    J’adore lire tes commentaires sur différents blog car ils sont toujours pertinents. Je remarque aujourd’hui que tu me recommande de signer avec mon blogue ou nom de famille, présentement je n’ai pas encore de blogue et pour ce qui est de mon nom de famille, je pense qui n’apporte pas un plus pour moi car je vais fonctionner avec
    un nom de plume. Penses-tu que je devrais commencer à utiliser ce nom?

    Je te remercie de ton aide

    Pascal (Scapla Bradde)

  4. Salut Yvon,

    C’est la toute première fois que j’interviens sur votre blog.

    Je partage parfaitement les 4 premiers principes répertoriés, mais s’agissant du premier concernant l’identification, si votre nom de domaine reprend votre mot clé, quel est alors le problème ?

    Pour le reste, j’attends le ou les prochains articles.

    Bien à vous

    Teddy de Réussir dans la vie

    • Salut Teddy

      Bienvenue ici.

      Si ton blog reprend des mots-clefs, c’est tant mieux, j’allais dire :hin:
      En fait, ce qu’il faut retenir de ce principe, c’est qu’il faut se demander si on pourrait se présenter comme ça dans la vraie vie.

      Est-ce que tu te présenterais comme ça toi ?

      Moi, à ta place si j’avais un blog comme ça, dans la vraie vie, je dirais : Je suis Teddy du blog « Réussir dans la vie ».

      Voilà ;)

      Bonne journée

      Yvon

  5. Salut Yvon (c’est tout bon ça, je m’adresse à l’auteur, je suis identifié et j’ai mis une belle-photo, celle de mon beauf parce que moi je me trouve moche),

    Maintenant, plus compliqué, faire un commentaire qui apporte une plus-value, qui provoque un débat et qui amène l’auteur à réagir pour m’amener plein de trafic.

    Rebondissant sur la question que TU (toi, Yvon, l’auteur de l’article) poses.

    5 autres principes?

    1) Ne confondez pas « faire un commentaire » et réécrire les 12 volumes de l’Encyclopédie Universelle! Soyez circoncis.
    Il vaut mieux une petite pique qui chatouille qu’une grosse qui bafouille.

    2) Respectez l’aurtograffe. S’est pas difissile (comme l’atome,… c’est bien d’utiliser des moyens mémo-technique pour retenir l’aurtograffe de certains mots).

    Relisez-vous et si vous n’êtes pas sûr, aicrivez à la fin du con menteur « écri via m0n i-fo ne ».

    On vous passe plus fassilement les fautes.
    Astuce

    3) parlez du sujet.

    Non, si l’auteur (Yvon, notre ami à tous, …un soupçon de flatterie ne fait jamais de tort non plus) parle du temps qu’un asticot prend pour que vous puisiez pêcher à la mouche, vous ne lui parlerez pas de la généalogie des Capétiens!

    Que diable, même si vous jouez pas dans la même équipe (que Yvon…et moi), apprenez à cerner le problème.

    4) de l’humour, encore et toujours de l’humour pour dérider l’atmosphère.

    Si vous avez l’habitude de parler de SEO, enlevez-vous le bâton que vous avez dans le cul et ouvrez-vous à la franche rigolade entre camarades du oeub (vous voyez, ici, c’est juste la petite touche d’humour-fiction indispensable qui mettra un peu d’ambiance et qui, peut-être lancera un petit débat rigolo).

    5) La 5ème est indispensable.

    Si vous ne respectez pas cette règle vous risquez de foutre en l’air tous les efforts que vous avez déployés en respectant les 8 premières règles.

    Ce serait vraiment trop con.

    Donc, un dernier effort dans la ligne droit et hop, on respecte la 5ème (qui en fait est la 9ème mais qui dans l’article répond à la question de savoir si on connait les 5 règles qui suivent les 4 premières avant le 2ème article qui…vous suivez?).

    Assez insisté sur cette dernière recommandation sinon je ne vais pas respecter la 1ère dont je parlais plus haut.

    Rappelez-vous en. C’est celle-là. Point barre.

    Voilà, heureux d’avoir pu te rendre service, Yvon (l’auteur brillantissime de l’article s’il est nécessaire de le souligner) et pour les lecteurs éblouis, d’avoir fait le maximum pour que vous vous endormiez moins cons ce soir.

    @+ ici où ailleurs (fine allusion au fait que, vous aussi, vous avez un blog et que tant qu’à faire, tout le monde il est les bienvenus).

    Christian (de Destresse Marketing, pour ne pas confondre avec d’autres imbéciles qui useraient abusivement de mon prénom comme pseudo…et pour faire une 2ème fine et discrète allusion).

    P.S.: en faisant les interlignes maintenant, un 6ème et gratos truc me vient à la tête.

    Aérez votre texte pour ne pas en faire une brique indigeste.

    Merci, merci, n’en jetez plus.

    ècri d mon 1-ph^0ne (au cas où, on n’est sûr de rien).

    • Salut Christian

      Non, non et NON !!! On en peut pas laisser écrire « oeub » comme ça. Déjà parce que ça s’écrit pas comme ça j’te f’rais dire. Et même, en plus ça ne se prononce même pas comme ça… Là, ça fait « eub ». Manque plus qu’un T devant, et là, hop… ça tombe dans le blog de la haie… Non mais franchement on peut pas laisser passer un truc comme ça.

      Alors si c’est pour relancer le débat, et provoquer la réponse oui merci bravo :) t’as tout gagné ! Pisque c’est ainsi, ça fera le principe 15 et puis c’est tout.

      Bonne journée non mais ! :D

      Yvon

  6. Salut Yvon,

    Les commentaire sont effectivement un moyen efficace pour générer du trafic. mais pour que ce trafic soit ciblée et utile, il faut respecter les consigne que tu donnes dans cet article ainsi que ceux qui vont suivre.

    Cependant, je pense qu’il n’y a aucun mal si quelqu’un répond à une question posée par un autre commentateur, à condition de connaitre la réponse. Et sans toute fois bien sûr, essayer de supplanter l’auteur de l’article.

    pour ce qui est des des cinq autres principes restant je commencerais par:

    1- La politesse et le respect des autres.
    Quelque soit votre désaccord avec l’article ou un commentaire, il faut jamais insulter quiconque dans un commentaire. Nous vivons dans un monde civilisé et ce n’est pas parce qu’on est caché derrière son ordinateur que tout est permis.

    2- éviter les fautes d’orthographe et de grammaire »
    Il faut toujours relire et corriger toutes les fautes d’inattentions ou orthographe dans vos commentaire. personne n’aimerait cliquer sur un lien dans un commentaire truffé de fautes.

    3- Le ciblage
    N’allez pas laisser un commentaire sur un blog qui parle de chien qui parle de chien en espérant générer du trafic si le votre parle de voiture. personne ou presque ne cliquera sur votre lien.

    4- Choisissez les blogs dofollow et ou bien avec possibilité de laisser un lien.
    A moins que ce soit un blog ressource comme copywriting pratique sur lequel nous nous trouvons en ce moment, il est inutile de laisser un commentaire sur un blog qui ne laisse aucune possibilité de laisser un lien dans le but de générer du trafic.
    Quelque soit la qualité de votre commentaire, personne ne viendra lire votre blog.

    5- Savoir se taire
    Si vous n’avez rien à dire au sujet de l’article, il est préférable de vous taire au lieu d’écrire un commentaire hors sujet.

    Je préfère donc me taire à ce niveau car je ne suis plus inspiré.

    Amicalement, ( si je peut me le permettre)

    Xavier du blog, la Loi de l’attraction

  7. Bonjour Yvon, et bonjour à tous,

    Je ne vais pas faire l’erreur d’écrire « article intéressant ! », car je dérogerais ainsi à un des 4 premiers principes que tu as évoqués ;)

    Ceci étant, je pense que cela va énormément aider tous ceux qui te lisent (dont je fais partie), pour la bonne et simple raison que le sujet est relativement peu abordé sur internet. C’est un bon argument ça, non ?

    Personnellement, quand j’indique mon nom dans un commentaire d’article, j’ai toujours hésité à rajouter le nom de mon site, de peur que ce soit mal perçu (car on a déjà la possibilité de placer un lien vers son dernier article). Mais, c’est vrai que cela permet de se présenter clairement. Je vais appliquer ce principe de base désormais et être moins frileux.

    Je veux juste revenir sur le principe n° 3. Certes, un commentateur est en quelque sorte un invité, à ce titre, il doit commenter et réagir uniquement au contenu de l’article.

    Mais, il me semble aussi parfois intéressant de commenter en partant d’une idée développée par l’auteur et d’extrapoler pour alimenter le débat. Certes l’article de l’auteur est sa propriété et on ne doit pas parler d’autre chose, mais on peut sortir un peu du cadre pour :
    – développer des idées satellites,
    – donner des conseils complémentaires et dans la lignée de ceux délivrés par l’auteur (qui vont dans le même sens),
    – dire que les principes évoqués s’appliquent plus largement, ou à d’autres domaines

    Par exemple, je me rappelle avoir commenté ces derniers jours un de tes articles en donnant un conseil qui s’applique de manière plus générale. Tu parlais de ceux qui vendent sur un blog. Tu disais que les internautes n’aiment pas ça car ils ne viennent pas sur un blog pour acheter.
    Et j’ai ajouté que de manière générale, dans la vente, il faut vendre sans en donner l’air (j’ai d’ailleurs cité un grand copywriter pour appuyer cela).

    Dans ce cas, je pense que le débat avance, mais que ça peut aussi donner l’impression de tirer la couverture à soi, qu’en penses-tu ? Où mets-tu la limite ?
    Où penses-tu qu’on doit se contenter de dire si on est d’accord oui ou non avec toutes les idées développées par l’auteur et d’argumenter ?

    Pour les suggestions,je rajouterais donc :
    – transposer les conseils donnés par l’auteur à d’autres domaines ou d’autres sphères plus larges (qui est un bon moyen de partager son expérience en argumentant). Cela peut être un bon moyen d’éveiller la curiosité :)

    Petit dernier point, j’aime bien dire « Bonjour Yvon, et bonjour à tous », à partir du moment où je ne suis pas le 1er commentateur. Bref, quand on commente, j’aime bien l’idée de respecter les mêmes règles que dans la vraie vie, courtoisie, politesse, etc… (un principe supplémentaire ?).
    Trop souvent, on oublie certaines bases parce qu’internet est virtuel, dommage !

    À bientôt, et merci d’avance pour ton point de vue Yvon, je suis curieux.

    David

    • Salut David

      Merci pour ce commentaire. C’est le premier qui me donne envie de te répondre. ;)

      Pour le nom de ton site à côté de ton prénom, le .com et le www sont bien entendu inutiles (c’est ça qui donne l’effet de mettre un lien). Juste le NOM de ton blog permet de situer celui qui commente.

      Ensuite :

      Dans ce cas, je pense que le débat avance, mais que ça peut aussi donner l’impression de tirer la couverture à soi, qu’en penses-tu ? Où mets-tu la limite ?
      Où penses-tu qu’on doit se contenter de dire si on est d’accord oui ou non avec toutes les idées développées par l’auteur et d’argumenter ?

      La limite est très facilement franchie à partir du moment où le commentaire devient une sorte d’article à part entière, et n’a donc plus rien à voir avec de la discussion. En général, je pense qu’un commentaire se base sur une expérience personnelle et un avis sur la question, alors qu’un article est plus de l’ordre du conseil. On conseille rarement dans un commentaire, à moins que l’auteur de l’article l’ait expressément demandé.

      Je pense plutôt – justement – que lorsqu’on en est à vouloir conseiller les gens à partir d’un commentaire, c’est EXACTEMENT la situation qui justifie de créer un article à part entière sur SON propre blog. Pour à ce moment-là continuer l’article ailleurs (ou proposer carrément un article invité sur le blog qu’on voulait commenter).

      Ca me semble plus logique.

      Bonne soirée

      Yvon

      • Merci Yvon pour le conseil pour le nom du site, comme je ne le faisais pas jusqu’ici, je suivrai ton conseil, car ça tient la route ;)

        Concernant ta réponse, ma question était un peu plus précise que ça. Penses-tu que reprendre un des conseils de l’auteur et dire que c’est adaptable ou valable dans tel autre domaine, ou plus largement, ou dans tel autre contexte, c’est dépasser la limite.
        Car dans ce cas, on part un peu ailleurs, mais je me dis aussi que ça peut apporter de l’eau à son moulin ?

        Suis-je clair ?

        Merci,

        David

        • Bonjour David

          L’important, c’est la forme plus que le fond. Tous les sujets sont bons à reprendre, dans l’absolu. Après, la manière de le dire change du tout au tout la manière d’être perçu.
          C’est ardu à expliquer. C’est plus de l’ordre du ressenti.

          Il faut juste garder à l’esprit à qui on s’adresse. Dès qu’on met « Vous faites ceci ou cela », on s’adresse à une masse. Si on met « On peut faire ceci ou cela… » ça change tout.

          Yvon

  8. Bonjour Yvon,

    Je ne vois que du bon sens dans cet article dont le rappel n’est pourtant pas inutile.
    Tu expliques que tu vires, à raison, les parasites qui ne viennent que pour faire leur pub sans rien en retour.
    Mais les commentaires malheureux sans contenus (les fameux « super », « génial », « je suis d’accord », etc.), s’ils appauvrissent le débat, doivent-ils aussi passer à la trappe ?

    Un autre point que je relève : le nom du blog n’est-il pas trop encombrant s’il est long. Dans mon cas, je signe généralement Thierry ou Thierry blog… J’hésite à ajouter le nom de mon blog (imaginer-écrire-publier.com). Serais-je trop discret ?

  9. Bonjour, Yvon

    Je lis regulierement tes articles que je trouve toujours vraiment interessants.

    Je realise que ce type de commentaire (celui que j’ecris) peut effectivement s’adapter a toutes les sauces, pourtant, je l’ecris en toute sincerité.

    Ce qui tombe bien, c’est que j’ai une paire de remarques :-)

    N’est-ce pas genant de signer « bruno, de apprendre-a-chanter-et-oser.com », alors que le nom du site est deja preenregistré ? N’est-ce pas abuser ?

    2e chose : je me permets de faire cette remarque parce justement, tu parles de Jean Riviere, que je suis egalement regulierement.

    Tu dis en 1 que ce qui t’as donné le plus de resultats pour obtenir du trafic, c’est de laisser des commentaires sur des sites ciblés. Or, Jean a fait une video specifiquement sur le sujet pour prouver que c’est qqc qui prend enormement de temps et ne ramene que 1 ou 2 prospects a tout casser, et que c’est la derniere technique a utiliser tellement c’est peu rentable.
    Et il le repete regulierement.

    Je n’ai personnellement pas suffisamment d’experience pour etayer le pour ou le contre, mais j’aimerais beaucoup savoir ce que tu en penses.

    Je te remercie d’avance.

    Je ne signe que Bruno, sinon, ca va faire 3 fois le nom du site, et je ne suis vraiment pas là pour la pub, d’autant que mon site est sur un autre creneau :-)

    • Bonjour Bruno

      Signer avec ton prénom et le nom de ton blog n’est en rien déplacé. Tu te présentes, et tu dis d’où tu viens. Après c’est TOI qui gère la longueur de ton nom de domaine tout en sachant que plus c’est long et moins c’est bon ;)

      Ensuite tu me parles de Jean Rivière qui dit qu’il ne faut pas commenter. Ce qu’il faut savoir, c’est que Jean n’a jamais commenté un seul blog comme je l’indique ici. Donc forcément, ça ne lui a pas apporté beaucoup de prospects. Moi, j’ai déjà commenté son blog du temps où il y avait les commentaires, et il m’a rapporté la bagatelle de 2968 visites, dont 979 visiteurs uniques et 388 nouveaux inscrits, le tout réparti sur à peu près un an.

      J’ai fait ça sur environ 6 blogs, dont certains m’ont rapporté bien plus que ça en 2 ans et demi.

      Donc je ne suis pas vraiment d’accord sur le fait que ce n’est pas rentable. Tout est dans la manière de commenter. Et de choisir les blogs que l’on commente. ;) Et aussi la constance et la régularité. Crois moi, ça marche fort. Le tiers du succès de mon blog vient de là en ce qui me concerne. Et je sais que c’est modélisable pour qui veut bien y mettre du sien.

      Bonne soirée à toi

      Yvon

  10. Bonsoir Yvon,

    Très envie de faire court ce soir.

    Besoin de digérer toutes ces infos.

    J’essaie d’être la plus sincère possible dans l’écriture de mes articles. Donner de ma personne est je pense la plus belle preuve de mon authenticité pour parler de sujets vécus.

    Les commentaires sur mon blog arrivent doucement et ma priorité est de répondre avec sincérité à chacun. C’est ma ligne de conduite à laquelle j’espère toujours pouvoir être fidèle.

    Merci Yvon ;) ,

    Hélène

  11. Bonjour Yvon,

    Peut-on dans ce cas-ci parler de la loi d’attraction? Tu écris un article sur la marche à suivre pour augmenter son trafic par la rédaction de commentaires utiles que tu publies aujourd’hui et c’est justement aujourd’hui même (le 02/09 en soirée exactement) que je viens de relancer mon blog. Je ne sais pas si c’est une coïncidence mais bon, c’est toujours marrant de s’en rendre compte sur le moment :)

    Pour en revenir à ton article, je considère que le point 1 n’était pas très clairement défini dans mon approche. J’ai rarement pensé à écrire d’où je venais à côté de mon prénom. C’est dommage parce que dans certains cas comme par exemple celui de l’article de Cédric (VM) où je suis devenu grâce à ce dernier le meilleur commentateur du mois (pas moins de 100 commentaires cette fois là, si si…)(et j’ai même pas réclamé mon livre, snif…) grâce à l’aide apportée à la majorité des intervenants, je n’ai pas réellement profité de cette « notoriété » afin d’essayer de transférer une partie du trafic acquis vers mon blog. Bien que je n’avais pas réellement lancé à l’époque un vrai blog avec de vrais articles. Mais le problème n’est pas là. Désormais, je ferai attention et j’appliquerai cette astuce.

    Pour le point 2, il a fallu me rendre à l’évidence. Bien que je ne supporte pas de me voir en photo (et on est nombreux dans ce cas là, je le sais), tu as mis le doigt sur un problème récurent, le monde virtuel dans lequel nous errons. Moi même j’aime voir à qui j’ai à faire. Et une photo parvient magnifiquement bien à rendre un échange virtuel plus humain. C’est incroyable comment une photo peut permettre cela.

    Voilà pourquoi j’ai décidé d’un commun accord avec… moi-même de publier une photo de moi (cadrée de manière à laisser cours à son imagination) sur la page « présentation de mon blog » afin de rendre mes échanges plus humain. J’en ai fait de même pour mon gravatar.

    Et je dois t’avouer une chose Yvon, je me sens d’un coup beaucoup mieux. Je sais maintenant que les gens qui vont me lire vont pouvoir m’imaginer en train d’écrire mon article, en train d’élucider le mystère de la page blanche, de boire mon petit café bien serré :cafe:

    Le point 3 vient d’être appliqué avec la tartine ci-dessus je crois…

    Le point 4 n’est pas tout a fait respecté ici. Est-ce vraiment utile de te raconter tout ça? J’en sais fichtrement rien mais ça me fait du bien. Certes ce n’est peut-être pas une raison pour jeter mon dévolu sur ton article dans la rubrique des commentaires mais pour cette fois, ce sera comme ça!

    Un truc me tracasse cependant. Je lis, je cite : »Dans pratiquement 100% des cas, une bonne question posée dans un commentaire provoquera automatiquement une réponse de l’auteur. Et surtout un débat. ».

    Je n’en suis pas certain. J’en veux pour preuve Cédric de VM. Je ne critique pas ce garçon très serviable et bien gentil (je suis même un de ses clients récurrents) mais il n’est pas toujours opérationnel quand il faut répondre à de vraies questions posées sur son blog. Alors oui il profite de la vie et du temps libre que cette activité lui permet mais je trouve dommage dans certain cas que lui ou d’autres bien évidemment ne prennent pas la peine de répondre, même de manière concise, à un commentaire émis par un internaute intéressant intellectuellement parlant.

    Pour le point… heu non on y est, c’est bon. J’ai fais le tour de la question.

    À la question « Que faut-il également à votre avis pour qu’un commentaire attire vraiment du monde ? » je répond :

    Peut-être un commentaire bien moins long que celui que j’écris en ce moment. Même s’il peut sembler intéressant. Le problème que j’ai, c’est d’écrire des phrases à rallonge. Il faut sans cesse que je pense à créer des phrases courtes et facile à lire. ce n’est pas encore devenu un automatisme. C’est aussi en partie la clé d’un bon commentaire. Des phrases courtes, schématique et qui vont droit au but.

    Je crois qu’il est grand temps de terminer mon commentaire.

    Une dernière chose Yvon. En 2012, je t’ai rappelé de changer la date du © qui se trouve sur la photo dans le footer de ton blog. En effet, tu avais laissé 2011. C’est pareil pour cette année mdr :hin: Soit tu la change en 2013 et je serai là l’année prochaine pour te le rappeler de nouveau ou tu indiques directement 2014 8))

    Cordialement,
    Alexandre de GalaxiaStudio

    • Bonjour Alexandre

      Merci pour ce long commentaire.
      Concernant ta photo, c’est parfait. Si tu gardes la même partout, elle sera bientôt un parfait ambassadeur de ta marque partout sur les blogs.

      A propos des réponses aux questions, comme je le disais, chaque blogueur répond ou non à celles-ci. Cédric n’est pas vraiment chaud à l’idée de répondre aux commentaires car cela lui prend trop de temps, et s’il s’écoutait vraiment, les comms seraient fermés chez lui. Après, tout le monde n’est pas comme lui.
      Voilà pourquoi il est bon de bien choisir les blog que l’on commente pour que ce soit le plus appréciable pour soi-même.

      Concernant le copyright, je vais le changer, en effet :hin:
      J’ai décidé de le faire tous les deux ans, maintenant. Donc je mettrai 2014 voilà :D

      Bonne journée

      Yvon

  12. Ces 4 principes je penses les appliqués.
    Parfois il m’arrive de mettre « super article » mais c’est que je le pense.
    J’ai hâte de voir les 5 autres.
    Il est toujours bon de rappeler les règles de base.
    Et s’adresser à l’auteur uniquement remet les choses à leur place.
    Merci Yvon

  13. Bonjour Yvon,

    mais quand je vois certaines pratiques de blogueurs qui cherchent manifestement à faire du commentaire “trafic”, je me sens en quelque sorte obligé d’écrire cet article

    Je vais être franche, j’ai remarqué depuis tout un temps qu’il y a un spécialiste de cette pratique sur ton blog. Et limite cela m’agace…

    Dites-vous que lorsque vous intervenez sur un blog, c’est comme dans la vraie vie : On se présente, on dit bonjour, et on salue en partant. C’est la moindre des choses.

    Amusant :hin: Je viens de changer il y a peu la politique de gestion des commentaires sur mon blog en n’acceptant plus les commentaires anonymes.

    J’ai du intervenir par une petite note dans ma rubrique « Les news du blog » où je reprend à peu près ce que tu dis et par une simple phrase dans les « consignes » pour poster un commentaire.

    La convivialité est primordiale sur un blog, alors les commentaires anonymes, ça n’entre plus chez moi.

    Résultat : plus personne au portillon, plus personne ne commente depuis sur mes derniers articles :-o C’est à se demander en quoi est-ce difficile de laisser un prénom ou un pseudo… ou alors c’est de la mauvaise volonté. Tout simplement hallucinant :-o

    J’ai hâte de lire les principes suivants auxquels tu penses :super:

  14. Bonjour Yvon

    C’est ce qu’on peut appeler un article qui fait réagir :)

    En ce qui me concerne, je crois observer les quatre premières règles mentionnées dans cet article. Ah non, je ne répéterai pas tout ce qui a été dit dans les commentaires qui sont tous excellents.

    Je dois t’avouer avoir hâte de connaître les règles suivantes. Seront-elles différentes de celles énumérées dans les commentaires précédents ? ;)

    J’ai cependant une question, serait-il acceptable à la fin d’un article, d’afficher un petit encadré indiquant les règles minimales d’un commentaire pour qu’il soit accepté ?

    Cordialement

    Claude
    reussir-sur-internet.com

    • Bonjour Claude

      L’encart pourrait être mis sur une page à part, avec un lien vers cette page juste sous les commentaires.
      Une sorte de « Charte des commentaires » à aller lire au moins une fois.
      Surcharger trop cet espace est à mon avis une erreur qui peut détourner l’attention du commentateur, pouvant même le pousser à ne rien laisser du tout.

      Yvon

  15. L’une des manières qui m’a apporté le plus de visiteurs ciblés a toujours été le commentaire …

    Avec son inscription dans un annuaire de France, un signalement de son blogue à son Twitter, un commentaire chez Neadkolor plus l’ouverture d’un cercle ou son adhésion à un chez Google, Robin Mastromarino pourrait dire la même chose. En mettant récemment au lieu de toujours…

    D’Alexa, j’ai vu son rang mondial progresser de #1,295,056 à #498,024 en moins de 12 jours; celui de Neadkolor est passé de #192,504 à #160,415, suite à ce commentaire en son blogue le 21 août.

    P.S. Je remets Lachance après mon prénom et en change le lien pour me présenter avant mon blogue à celui-ci.

  16. Salut Yvon,

    Merci pour ces 4 premiers conseils. J’en ai profite pour ajuster mon nom de commentateur au passage ;)
    Les commentaires, j’en raffole. C’est ma premiere activite chaque matin. J y passe une bonne trentaine de minutes.
    Ca m’ouvre l’esprit, ca m’apprend enormement de choses et ca reveille mon cerveau par une tache relativement facile avant de m’attaquer au gros morceau: publication d’articles, creation de videos…

    J’attends impatiemment tes 5 autres conseils.
    Je suppose que parmi ces 5 conseils, tu recommanderas de poser une question a l’auteur du blog afin de legitimer le commentaire et de creer une relation plus personnelle? Je me trompe?
    En attendant de te lire.

    Bertrand

  17. Bonjour Yvon,

    Juste pour commencer une petite remarque qui vient d’arriver à mes neurones et qui est limite hors-sujet mais tant pis : prévoir l’ajout d’un nouveau commentaire sous le dernier commentaire et non pas sous l’article force le lecteur motivé qui lit vraiment l’article et les commentaires associés à tout remonter pour déposer sa prose personnelle.

    Secundo, je suis certainement vieux-jeu ou victime de mon éducation mais des pelletées de fautes d’orthographe dans un commentaire me donnent à peu près autant envie de répondre que les fameux compliments passe-partout et réutilisables à loisir.

    Relever (et citer) la phrase qui a motivé l’envie (en dehors de toute idée d’acquisition de trafic) de déposer un commentaire permet d’obtenir en général plus de réponses du blogueur mais aussi des autres lecteurs et de les intéresser ainsi à nos propres publications.

    La liaison entre deux sujets à l’air totalement différents, ça c’est sûr que c’est particulièrement puissant.

    Et en plus, je viens de découvrir une vraie bonne idée, donc j’ai bien fait de venir ici. :)

    Et pour finir, la régularité me semble aussi un point essentiel si l’on veut à terme nouer des partenariats constructifs avec d’autres blogs de même niche que pour ma part je ne considère jamais comme des concurrents mais comme des partenaires potentiels.

    Bonne journée et continuez tous à nous inspirer, à commencer par toi, Yvon, pour rendre hommage à celui qui a suscité cette discussion.

    Jean-Pascal

    • Bonjour Jean-Pascal

      Merci pour ton commentaire.

      Concernant ta première idée, tu me demandes donc d’inverser l’apparition du dernier commentaire (le mettre par le haut) ?
      Pourquoi pas. Je peux tester.

      Pour l’orthographe, tu as bien évidemment raison.
      Pour la citation de la phrase, je ne sais pas. En quoi est-ce que ça amènerait plus de réponses de la part du blogueur et en quoi ça intéresserait les autres lecteurs à nos propres publications ? Je ne vois pas du tout le rapport.

      Bravo pour la régularité, également. Ca fera partie des 6 ou 7 autres principes.

      Bonne journée à toi aussi

      Yvon

  18. Bonjour Yvon

    La peur…
    Tu en parle .mais pas dans l’article lui même.

    Juste en dessous de l’article , tu écris en lettre de feu pour bien indiquer que c’est sujet brûlant.
    « N’ayez pas peur de donner votre avis : »

    Alors je rajouterai.
    « Il faut oser… trembler mais oser commenter. »
    C’est un moyen de reconnaissance vis à vis de l’auteur (Toi Yvon en l’occurence) qui verra que ses mots nous ont d’une façon ou une autre …touché.

    Vis a vis de certains lecteurs qui croyaient avoir compris et accueillent avec reconnaissance une précision une réflexion qui éclaire le sujet sous un autre angle.

    Et un moyen appropriation des connaissance pour sois-même. Pour se mettre d’emblée dans l’action. L’action de s’approprier de l’idée du concept, de l’information . De la reformuler.

    L’action n’ est il pas le pont qui nous permet de franchir l’abîme…
    L’abîme qui existe entre le savoir , le connaître , le comprendre et—– le savoir utiliser cette nouvelle connaissances – « le savoir faire ».Le pouvoir faire ou encore le pouvoir faire faire.

    Je te souhaite une excellente journée emplie de commentaires bien identifiés pertinents et pourquoi pas… joignant l’agréable à l’utile…
    Xavier

    Ps Pour faire simple:
    Le commentaire n’est-il pas en lui même la première action à faire pour faire sien un concept une idée et partager la perception qu’on en a?

    Une perception capable d’amener des réponses à nos questions ou aux questions d’autres personnes,reponses parfois décisives parfois inspirantes ?

    Par petite touche ,en semant des petites graine qui croissent jusqu’a révéler se dont est capable …notre génie propre…. celui qui est en chacun d’entre nous ?

    Un exemple ?
    J’y viendrais dans un prochain commentaire…si le sujet t’intéresse…

  19. Une analyse intéressante de l’utilisation des commentaires. Poster pour poster un comment, ça donne un lien, mais un lien de peu de valeur. En revanche, si le contenu est intéressant, il y a vraiment de quoi se faire remarquer, et si possible, apprécier ;)

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER