Comment vendre une cinquantaine d’exemplaires – ou plus – de votre produit sans forcer

 ujourd’hui, je veux vous parler de fidélité.

Si vous vendez un ou plusieurs produits sur Internet, comment mesurez-vous la fidélité de vos clients ?

Pouvez vous me dire, là, tout de suite, combien vous avez de clients fidèles ?

Vous savez, ces clients qui vous achètent tous vos produits, quels qu’ils soient, dès qu’ils sortent.

Ces clients qui vous font une confiance aveugle et qui achètent chez vous sans même réfléchir.

On les appelle des “fans”.

fan-de-vous

Et si vous tombez des nues à ce niveau, alors vissez-vous à votre siège, et lisez très attentivement ce qui suit :

Votre fonds de commerce

L’une de vos tâches les plus importantes quand vous faites des affaires sur Internet, c’est d’identifier, d’entretenir et d’augmenter vos fans.

Attention ! Ne confondez pas ce genre de fans et ceux de Facebook. Cela n’a rien à voir.

Un jour, j’ai vu une page Facebook qui comptait plus de 600.000 fans…

Comment peut-on oser appeler des gens qui “vous suivent” d’un œil distrait des “fans” ?

Au mieux ce sont des suiveurs. Des curieux.

Les fans dont je vous parle moi, ce sont des gens qui vous achètent vos produits. TOUS vos produits. Sans vraiment réfléchir.

Dans ma niche principale, j’ai 82 fans. Sur plus de 18.000 personnes qui peuplent ma liste. Ca fait peu, mais c’est toujours ça.

Et surtout, je sais avec plus ou moins de certitude que je peux prévoir quasiment 82 ventes en moins d’une semaine pour chacun de mes produits. Sans vraiment forcer. Juste en informant.

En quelque sorte, votre groupe de fans, c’est votre fonds de commerce. Et il doit donc recevoir une attention toute particulière.

Parce qu’un fan se traite comme un VIP.

On lui écrit en premier. On lui donne plus de cadeaux que les autres.

Et on le contacte ensuite pour avoir son avis sur le produit qu’il a acheté. Avis qu’il donne généralement de bon cœur. Avis que vous pouvez souvent reprendre comme témoignage.

Et on l’écoute. Quand il vous écrit, on lui répond à lui en priorité. Il passe avant tout le monde.

Et on doit chercher à le satisfaire LUI en tout premier, avant tous les autres.

Comment gérer ses fans

Vous avez compris l’idée de cet article, je pense : Je vous dis, en résumé, que vous devriez identifier au plus vite les fans qui peuplent vos listes.

Ce sont en effet eux qui vous font vivre.

Comment les identifier ?

Facile : Comptez le nombre de produits que vous vendez. Vous l’avez ?

OK. Maintenant, prenez votre liste de clients et classez-là par ordre du plus grand nombre de ventes vers le plus petit.

Tous les clients qui vous ont acheté le même nombre de produits que vous en proposez sont vos fans.

Une fois que vous les avez identifié, il va falloir vous occuper d’eux.

Et lorsque vous allez vendre un produit, ils auront droit également à un traitement de faveur.

Quelques astuces de copywriter à ce sujet :

  • Un fan clique dans 90% des cas sur le premier lien d’une page de vente. Voilà pourquoi il est bon de mettre un lien vers le bon de commande juste après l’accroche.
  • Un fan aime bien se sentir important. Voilà pourquoi il est bon de lui faire un cadeau supplémentaire ou une petite réduction sur le prix “public” de votre produit. Ce sera très apprécié
  • Un fan, c’est un peu comme votre ami. Vous devez donc l’appeler par son prénom. Surtout sur la page de vente de votre produit. Un simple lien personnalisé avec une adresse email permet ça en php. Faites-le. C’est important.

A vous de jouer

Si vous vendez des produits sur Internet, il est urgent d’identifier vos fans.

Mettez-les dans une liste à part. Et bichonnez cette liste.

Et dans un deuxième temps, votre but sera de faire grossir cette base de fans.

Ce sera l’objet d’un prochain article. Peut-être demain, qui sait ?

En attendant, combien avez-vous de fans ? Les traitez-vous de manière spéciale ou sont ils considérés comme n’importe quel autre client ?

17 réponses sur “Comment vendre une cinquantaine d’exemplaires – ou plus – de votre produit sans forcer”

  1. Bonsoir Yvon,

    Tout client est ami du commerçant :o).
    82 clients x produit x prix produits.

    Et des personnes qui n’hésiteront pas à commenter. A donner leurs avis. Participer à l’amélioration du produit :coeur:

    Amitiés,

    D.

  2. Coucou Yvon,

    « Bon ben… je crois qu’officiellement je déprime avec ton article… j’ai pour l’instant 0 fans… personne ne m’aime, puis la vie c’est pas facile, le html non plus.

    – Mais enfin Greg, tu n’as encore rien vendu. Mieux, tu n’as même aucun produit à proposer !!

    – Ah bah ça va mieux alors ! La vie est belle !  »

    :D

    1. Salut Grég

      Déprime pas. A un moment ou à un autre, tu en auras bien. C’est en tout cas ce que je te souhaite.
      Et à ce propos, quand est-ce que tu vas te décider à proposer un produit alors ?

    2. Comme je te comprends :) Mais le pire c’est que j’ai un produit à vendre :)

      Un super produit, exceptionnel qui révolutionne le monde tout comme l’email en son temps!

      Et même comme il s’agit de MLM (Marketing Relationnel) avec ce produit on peut gagner des sous!

      Et bien je ne vends rien n’ayant pas de fan :(

      Et c’est déprimant de savoir qu’on a de l’or dans les mains et de ne pas pouvoir en faire bénéficier les autres :(

  3. Salut Yvon,

    Attention, à quelques minutes près, ce n’était plus un article par jour! :D .

    Bon, aujourd’hui ça va, tu ne me donnes pas trop de travail.

    J’ai entamé la petite démarche que tu recommandes et ça a été vite fait.

    – nombre de clients: zéro
    – nombre de produits vendus: nada (ben oui, je n’en vends pas encore).

    Donc j’ai vite déterminé le nombre de clients ayant acheté le même nombre de produits: schnoll.

    Je te jure que je vais le chouchouter ce schnoll (je l’appelle par son prénom). En plus ça ne me prendra pas beaucoup de temps.

    J’attends donc avec impatience sa réponse, comme Soeur Anne.

    Ce qui m’effraye, c’est que si je multiplie ma base de fans par deux, voire même (soyons fous!), par trois, je ne suis pas sûr que cela face avancer le shmilili, le sclimili, le schm…enfin le bazar quoi.

    Je réfléchis donc à tout ça et j’attends avec impatience la suite.

    Christian.

    1. Coucou Yvon,

      Il est vrai que pour moi c’est pareil, comme je n’ai pas de produits, je ne peux savoir.
      Il est vrai que pour l’instant, j’ai des lecteurs réguliers, des commentateurs fidèles, certains sont même devenus des amis,
      pour les fans on verra bientôt j’espère, quand j’aurai fini mon produit.

      Bonne journée
      Marie-Do

      @ Christian
      T’inquiètes, t’as au moins une fan, moi, et tu vas voir le nombre exploser quand tu commenceras à commercialiser ton millepertuis. :hin:

      1. Aaaah, Marie-Do, ça me remonte le moral.

        Je finis par me dire que vendre du millepertuis, ce serait une bonne solution pur monétiser.

        Si j’ajoute un petit truc dedans, je peux fidéliser rapidement mes clients et faire un groupe de fans gigantesque.

        Bon, faut éviter de voler sa tronche en tôle, mais en prenant un bon pseudo.

        Ouah, j’arrête, je viens de recevoir un coup de fil de mon fils, ma belle-fille accouche!
        Ça y est je suis bon-papa! Yes! Désolé de le dire ici, mais je viens de l’apprendre et je suis trop content. (un fan de plus). :haha: :haha: :haha: :coeur: .

        Bon-papa Christian.

  4. Bonjour Yvon,

    Je vois que cet article est un peu pour ceux qui ont des produits. Je n’en ai pas encore. Mais ce sont des services que j’offre (en freelance). Je travaille sur une base mensuelle avec mes clients. Et ben, je peux dire qu’ils sont mes fans. Parce que pour la plupart du temps, le contrat est prolongé (parce que satisfaits du travail).

    Dans le cas d’un freelance, que puis-je offrir comme plus à mes fans?

    Amicalement,
    Sié

    1. Salut Sié

      Oui cet article est à 100% pour ceux qui ont PLUSIEURS produits.
      Mais un « fanoscope » (terme inventé) se prépare à l’avance.
      J’expliquerai comment.

      Ensuite, concernant une personne qui bosse en freelance, les services sont des produits comme les autres.
      Donc tu peux entretenir ta base de clients fidèles de multiples façons. Cadeaux en plus, carte à Noël, les prévenir de tes nouveaux services avant les autres, etc…

      Bonne journée

      Yvon

      1. Bonjour Yvon :
        C’est facile d’être fidèle quand on
        aime…. et que celui(ou celle) qu’on admire vous
        donne mille raisons de l’aimer et de
        l’admirer….Mais avoir des fans comme tu le
        présentes est aussi une exigence. une exigence de
        discipline et de respect . Car cette relation ne
        d’établi pas par hasard. Elle demande un attention
        sans faille.

        Quand je me suis passionné pour ton blog j’ai
        été, j’étais parfois vraiment frustré!

        Pourquoi? Tu offres tant d’articles de valeur
        .Des articles ou si souvent devancent mes
        aspirations et mes désirs .
        Des articles abordantsi justement les sujets qui
        me passionnent et les traitant avec à la fois tant
        de simplicité etde précision que j’en reste toujours
        même encore
        maintenant …époustouflé.
        Des articles qui traitent des sujets d’un manière si
        pratique et applicable instantanément et avec un angle
        un cadre vraiment neuf.

        Et pour tout cela j’aurai bien aimé te
        remercier, pour exprimer ma reconnaissance .
        acheter une de tes produits ce qui au-delà de
        la valeur intraseque du produit lui-même semblait
        un moyen de te remercier .
        Sachant entretenir une relation à la fois amicale,
        généreuse et stimulante tu avais tellement poussé
        à l’extrême la dissociation entre
        ton site et tes produits que peu à peu j’étais
        dans l’attente pour ne pas dire à l’affut de la
        proposition que tu aurais à faire.. et ….à
        chaque proposition que j’ai pu avoir par la
        suite….j’ai souscrit avec pour bénéfice à chaque
        fois: un produit de qualité et le plaisir
        d’exprimer à ma mesure ma reconnaissance pour
        toute la valeur de ce que tu partages avec nous.

        Voilà c’est juste un témoignage…de fan.

        Fan…..fidèle…. j’en présente moi même tous
        les symptômes que tu décris .Il me semble donc
        assez facile de cerner ce qu’est un fan et ce dont
        il a besoin : il suffit que je m’observe…..

        Pour autant est on bon juge quand on est sous l’emprise
        de la magie pour connaitre les fondements, la
        discipline, la concentration l’attention qu’elle
        requiert….je ne le pense pas et c’est pour cela
        que j’attends avec impatience la suite de cet
        article..

        Je te souhaite une belle journée, auréolée de
        soleil. Xavier

        PS Je suis en train de préparer mes premiers
        produits alors cet article …c’est un atout
        précieux. Il me donne une orientation sur l’état
        d’esprit qu’il me tient à cœur d’instaurer et
        d’entretenir.

      2. Bonsoir Yvon,

        Je te devance peut-être sur ton programme… sur les communautés de fan.

        Mais pour ceux qui voudraient regarder ce qui se fait côté fans:

        > Apple (Mac)
        > Harley Davidson (Motos)
        > Hummer (4×4 bien mastoc)
        > Bose (Equipement son)
        > Mootley Fool (Finances)
        > Saturn (Magasin informatique)
        etc.

        C’est assez intéressant =).
        * Vous apprendrez qu’Apple dépense 2 millions de dollars par an rien qu’en tshirt pour les fans.
        * En cherchant, vous verrez aussi une constante :hin:

        Amitiés,

        David

  5. Salut Thierry

    Un fan est une personne spéciale : Si elle t’achète tout, c’est parce que premièrement elle t’aime. Toi. Ta personnalité et ce que tu représente. Et deuxièmement parce qu’elle apprécie ton travail. Ce que tu écris ou ce que tu produits lui correspond. Donc elle achète sans réfléchir.

    Attarde-toi sur mon taux de fan. 82 sur 18000. C’est 0,45%. C’est microscopique.

    Un fan DOIT être contacté par autre chose qu’un auto-répondeur. Moi je les contacte avec la fonction mail() de php. Toujours.
    Parce qu’ils sont peu. Et parce que je ne fais pas d’automatique avec eux comme avec les autres. C’est un peu comme le bon commercial qui retourne voir ses très bons clients chaque année pour s’assurer son CA.

    En résumé, tes fans doivent être à part. Sur une liste perso que tu traites manuellement. J’ai une base Mysql qui s’appelle comme ça. A qui j’écris en premier.

    Ils achètent avant les autres, ont des liens de téléchargement avant les autres, mais ils sont sur la liste des acheteurs normaux une fois qu’ils ont acheté. Ma communication avec eux se fait en parallèle.

  6. Bonjour Yvon,
    Dans mon cas je n’ai pas appliqué cette stratégie à mes liste de clients car elles sont sur des listes différentes. Comme je n’ai pas élargie ma gamme de produits pour pouvoir couvrir la même niche, je ne peux pas savoir si le client me rachètera un autre produit.
    Ton article me donne une autre vision par rapport à ma stratégie à long terme.

    Manuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))