Comment soigner le nom d’expéditeur de votre email pour être ouvert à tous les coups

Comme je vous en parlais mardi dernier, l’objet d’un mail n’est pas le seul élément important en terme de taux d’ouverture.

Le nom de l’expéditeur est également un facteur déterminant dans la réussite de votre campagne d’emailing.

Nous allons voir aujourd’hui les différents éléments qui font de celui-ci un atout plutôt qu’un élément qui fait zapper le mail en question.

accepter

Le minimum requis

Un nom d’expéditeur, ça doit être assez explicite pour donner une information claire et précise sur QUI s’adresse à vous.

Son objectif est unique :

Informer le destinataire de QUI lui parle.

Par conséquent, au minimum, il faut que vous mettiez votre prénom ou alors à la rigueur votre pseudo si vous êtes surtout connu comme ça.

Donc, vous devez mettre en clair QUI vous êtes.

De plus, en fonction du type de prospects que vous avez, vous devriez songer à rajouter votre nom de famille. Surtout si vous avez un public de plus de 35 ans.

C’est bien entendu à vérifier et à tester. Mais j’ai déjà vu des différences, notamment dans le milieu professionnel.

Tous les mails que je reçois de mes contacts pros hors Internet comportent le nom et le prénom de la personne. C’est un code de base dans les rapports inter-entreprises.

Donc en fonction de votre audience et de vos prospects, pensez-y.

Surtout, si comme je le disais hier, vous avez un prénom “commun” ou partagé par un concurrent.

Un prénom suivi d’un nom ne laisse aucune place à l’interprétation.

On peut avoir oublié le nom d’un site ou alors le confondre. Mais un nom+prénom est relativement unique.

Pensez-y. Parfois, on essaye de faire compliqué, mais ce sont les mots les plus simples qui donnent les meilleurs résultats pour l’objectif qu’on se fixe.

Et je rappelle que l’objectif d’un champ “expéditeur” est de dire à la personne qui vous êtes.

Si vous avez une seule liste de personnes

Ca c’est quand on débute dans une activité.

Vous avez un blog, par exemple, et vous écrivez principalement à vos membres pour les informer de la parution de vos articles.

Là, il est important de rajouter le nom de votre blog juste derrière votre prénom (+nom). Parce que vous devez absolument forcer vos membres à associer votre nom avec votre blog.

Par exemple, si vous avez un blog sur la cuisine qui s’appelle “Cuisine Nature”, et que vous vous appelez Vanessa MARTIN, alors vos mails devraient ressembler à ça :

  • Vanessa [Cuisine Nature]
  • ou Vanessa MARTIN [Cuisine Nature]
  • ou Vanessa [Blog Cuisine Nature]

Si le nom de votre blog est assez unique et insolite, alors pas besoin de rajouter “blog” devant.

Voilà pourquoi, par exemple, je marque Yvon [Copywriting Pratique] quand j’envoie l’info des articles aux membres de ce blog.

Déjà parce que je suis le seul Yvon du coin (donc pas besoin de rajouter mon nom), et ensuite, mon blog est assez unique pour informer sans le moindre doute possible qu’il s’agit bien de moi.

Quand on a plusieurs listes de prospects

Quand on commence sur Internet, tout est plus facile : On n’a qu’une seule liste, qu’un seul blog ou qu’un seul site, et l’objectif de nos emails est d’entretenir une relation avec nos prospects.

On dit qui on est, et éventuellement le nom de son blog, et le sujet du mail fait le reste et indique de quoi vous allez parler.

Mais quand on commence à avoir de la bouteille, alors on va s’adresser à nos prospects de manière plus ciblée.

Pour reprendre l’exemple ci-dessus, si vous avez un blog sur la cuisine et des abonnés, vous pouvez décider de sélectionner à l’intérieur de votre liste, toutes les personnes qui aiment faire des gâteaux au chocolat.

Pour cela, vous allez diriger tous vos membres vers un formulaire qui sera placé sur une page spéciale qui parlera de chocolat et où vous proposerez par exemple une recette par semaine reçue par mail.

Ainsi, tous ceux qui s’inscriront pour recevoir cette recette hebdomadaire recevront un mail spécifique de vous. Un mail qui leur parlera de chocolat.

Dans ce cas précis, ce que vous mettez dans le champ expéditeur doit changer. Il doit devenir plus spécifique.

En effet, les gens à qui vous écrivez doivent saisir très rapidement que vous leur écrivez spécifiquement pour leur adresser une recette spéciale au chocolat.

Par conséquent, la bonne manière de procéder est de mettre le thème de votre liste juste derrière votre prénom (+nom).

Ce qui donnerait pour mon exemple : 

  • Vanessa [Recette Chocolat]
  • ou Vanessa MARTIN [Recette Chocolat]

Ainsi, le sujet n’a pas besoin de rappeler pourquoi vous écrivez à votre membre. Le champ expéditeur est assez explicite pour l’informer de QUI lui écrit et pourquoi.

Notez que j’ai pris la cuisine comme exemple, mais que cela fonctionne bien évidemment pour tous les thèmes sans aucune exception.

Quand on a des clients

Un client, c’est une personne qui vous a acheté un produit. La manière de communiquer est encore différente de celle utilisée pour contacter des prospects.

Comme précédemment, vous devez impérativement vous adresser à vos clients en mentionnant le nom de votre produit à côté de votre nom.

Par exemple, j’ai des clients qui m’ont acheté un logiciel qui s’appelle “PronoFlash”.

Quand je leur écris à ce propos, je m’adresse à eux avec ce champ :

Yvon [PronoFLASH]

Pourquoi ? Parce qu’ils font parti d’une communauté encore plus spéciale que des membres de blog.

Ils sont rassemblés autour d’un produit qu’ils ont acheté, ce qui confère à votre message un caractère spécial, et plus intimiste.

Il est bien entendu impératif que votre message soit de près ou de loin en rapport avec ce produit.

Donc, si vous vendez un produit, pensez-y.

Quelques astuces de copywriting

Les astuces que je vous présente ici vous permettront d’accroître sensiblement les rendements d’ouverture de vos mails si vous les appliquez.

Décalage

Décalez de deux ou 3 caractères vers la droite votre prénom, en laissant donc 2 ou 3 espaces avant.

Votre prénom se détachera ainsi des autres expéditeurs dans la liste des mails en attente de lecture.

Paypal fait ça avec son sujet. Ca marche !

Enluminures

Vous pouvez décider d’entourer votre prénom de quelques signes spéciaux. Etoiles, tirets.

Le but est bien entendu de ne pas en abuser, mais de faire détacher votre prénom de la masse.

Parfois, une personne commente sur ce blog avec ce pseudo :

ღ♥ ♥ ♥nessa♥ ♥ ♥ღ

Quand je reçois un mail de notification du commentaire, il peut y en avoir 50 en attente, celui-ci attire l’œil car il se détache des autres !

Taille réduite

Essayez, autant que possible, de ne pas dépasser 25 caractères tout compris dans votre champ expéditeur.

Pourquoi ?

Car Gmail, le client mail le plus répandu (en tout cas chez moi avec 40% de ma liste), supprime à l’affichage tous les caractères au-delà du 25ème, comme ils le font avec les titres et les descriptions de vos pages web.

Ce qui fait que si vous envoyez un mail à un membre qui est sur Gmail, il ne verra que 25 caractères de votre nom d’expéditeur.

Par exemple, avec Yvon [Copywriting Pratique], mes abonnés Gmail reçoivent ça :

Yvon [Copywriting Pratiq.

Ce n’est pas très gênant en ce qui me concerne, mais ça peut le devenir avec un nom de blog plus long.

Donc si possible, pensez-y et mettez moins de 25 caractères.

Soignez le nom de votre produit ou thème de liste

Je vous en parlais au-dessus dans le cas d’une liste ciblée : Il faut rajouter le thème de votre liste à côté de votre prénom.

Et justement, puisqu’il va se trouver là, pensez-y quand vous allez nommer votre liste, votre newsletter, votre cadeau, ou votre produit : Faites un nom attirant et insolite.

Par exemple, pour reprendre mon exemple sur la cuisine ci-dessus, au lieu d’appeler sa newsletter “Recette Hebdomadaire au Chocolat”, on pourrait décider de l’appeler “Chocolat Fondant” ou “Chocolat-Croq’”.

Ce qui éviterait définitivement d’être confondu avec un spam quelconque (rare en cuisine, mais autrement plus courant en référencement, amaigrissement, santé, ou marketing…).

A vous de jouer

Voilà vous avez toutes les armes en main pour rendre votre champ expéditeur un peu plus efficace.

Si vous mettiez déjà votre prénom et/ou votre nom, il y a de fortes chances pour que les gains en ouverture en appliquant les quelques règles et astuces énumérées ci-dessus soient relativement modestes (+10 ou +20% par rapport à l’origine, à tester au cas par cas).

Mais si vous n’aviez pas de prénom dans ce champ, ou alors un prénom trop courant, alors pour vous ce sera du simple au double. Facile !

A part çà, il y a un troisième point TRES important à travailler dans un mail, en plus du sujet et de l’expéditeur.

Nous verrons ça mardi prochain.

Précédent

Les 4 erreurs les plus communes qui font partir vos emails à la poubelle en 1 seconde chrono

Suivant

Votre mail est – enfin – ouvert ! Et c’est là que…

  1. Informations très intéressantes.

    En effet, le nom de l’expéditeur est très important. C’est le premier élément que l’on voit à la réception de l’email et comme le dit l’adage : on qu’une seule chance de faire bonne impression.

    Autant donc soigner le nom de l’expéditeur.

    Je rajouterais que certains mots sont à proscrire car ils envoient systématiquement le mail dans les spams comme par exemple : sexe, casino, viagra…

  2. Bonjour Yvon,

    J’ai essayé la technique  » prénom + [ ]  » avec Feedburner. Cela ne fonctionne pas. Seul le nom du blog s’affiche..

    Est-ce bien dans la partie « Feed title » (Helps you identify your feed)
    qu’il faut compléter cette information ?

  3. J’avais lu l’article expliquant les erreurs à ne pas commettre et j’attendais avec impatience celui avec les conseils.

    Et comme toujours, je ne suis pas déçu par tes conseils avec notamment quelques astuces qui permettent de se démarquer comme par exemple l’enluminure.

    Merci encore

  4. Salut Yvon,

    Ooooh, j’aime bien celui avec les petits cœurs, j’imagine bien ton petit nom nom douillet entouré de petits cœurs roses et tendres avec des petits anges sur des nuages blancs entourés de petites étoiles couleurs pastelles…à quand cette évolution?

    Et ton nom en fluo à paillettes.

    Ouah.

    @+
    Christian.

  5. Bonjour Yvon,

    Je réagis sur cet article car j’ai récemment eu un problème avec Aweber et les adresse hotmail/msm/yahoo. Mon nom d’émission était trop long ce qui fait que mes messages étaient répertoriés en spam (et au bout de 3 spams ils ont tous été désinscrit de mes listes bravo hotmail ! Et merci Aweber pour avoir régler tout ça !)

    J’avais comme nom : Dorian de Plateforme Bien-etre. Alors j’invite tout le monde à faire attention à cela. Avec Dorian Vallet ça passe beaucoup mieux et c’est tout autant professionnel pour un blog (ça c’est mon avis).

    Bien amicalement,
    Dorian

  6. Bonjour Yvon!

    Cet article à été vraiment écris pour moi (Bon c’est souvent qu’on a cette impressions en te lisant et -Je le sais mieux que personne – que ce n’est pas un hasard ..juste du talent)

    Cependant aurais-tu un conseil plus personnalisé à donner aux personnes qui comme moi portent un nom délicat à déchiffrer, à retenir, et plus encore a prononcer ..sans parler de l’ orthographier ( C’est très rare qu’une personne même parfois parmi des amis de longue date l’orthographient correctement.

    Je te souhait une belle journée.
    Xavier……………………. Théoleyre;-)

    PS C’est pourquoi je signe souvent par mon prénom ou par une contraction ( Xath ou Xatheo) ou encore « Xavier de 444-interviews.com » As-tu une meilleure proposition?

    PS2
    Pour le troisième point TRÈS important à travailler dans un mail, en plus du sujet et de l’expéditeur…..Je parie sur formatage du texte.… (moins de 40 à 50 caractères par lignes….Je saurai la semaine prochaine si mon hypothèse est la bonne..;-)

    PS3
    J’adore vraiment « ces quelques astuces peu connues  » si facile a mettre en œuvre et qui témoignent du désir intense d’être lu…Désir qui se transmet au lecteur et qui par voie de conséquence augmente aussi la valeur perçue du contenu.Et donc son efficacité sur et pour le lecteur .

  7. Tes articles sont excellent, je vais revenir plus souvent. A propos, je suis aussi pour des articles sans fautes et le logiciel Antidote est assez efficace, voir le meilleur correcteur.

    Au plaisir

  8. Bonjour Yvon,

    Une nouvelle petite astuce bien notee que de décaler son nom un tantinet vers la droite. Comme quoi, a force de petite astuce comme celle-ci, les resultats finaux deviennent significatifs.

    En parlant d’email marketing, c’est peut-etre un peu hors sujet, mais j’aimerais connaitre ton opinion au sujet de la frequence d’envoi d’email de vente a sa liste.

    Voici ce que j’ai entendu :
    Il faudrait faire 7 sequences emails de 7 emails
    SEQUENCE 1
    Mail 01 – Jour J+1 -> mail 01 infos
    Mail 02 – Jour J+4 -> mail 02 infos
    Mail 03 – Jour J+7 -> mail 03 infos
    Mail 04 – Jour J+11 -> mail 04 infos
    Mail 05 – Jour J+15 -> mail 05 infos
    Mail 06 – Jour J+18 -> mail 06 infos
    Mail 07 – Jour J+21 -> mail 07 proposition commerciale
    et on recommence :
    SEQUENCE 2
    Mail 01 – Jour J+1 -> mail 01 infos
    Mail 02 – Jour J+4 -> mail 02 infos
    Mail 03 – Jour J+7 -> mail 03 infos
    Mail 04 – Jour J+11 -> mail 04 infos
    Mail 05 – Jour J+15 -> mail 05 infos
    Mail 06 – Jour J+18 -> mail 06 infos
    Mail 07 – Jour J+21 -> mail 07 proposition commerciale
    Ainsi de suite jusqu’à la SEQUENCE 7.

    Ca me semble extrement long…
    Qu’en penses-tu ?
    Ca peut donner matière a un nouveau blog, n’est-ce pas ? :D

    Bertrand Kervella

  9. Bonjour Yvon,

    Merci pour cet article qui m’a donné des idées pour mes futurs mailings.
    Toujours aussi clair et explicite, bravo !

  10. Seb

    C’est super vos conseils là, mais le fait de changer le nom de l’expéditeur selon la liste n’a-t-il pas un impact sur la déliverabilité des mails ?
    ça risque pas de nous faire passer pour des spammeurs ?

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER