Comment réussir une lettre de vente avec une langue de boeuf

Comme je vous l’ai déjà dit, je suis un passionné de cuisine.

Aujourd’hui c’est dimanche, et je viens de passer 3 heures et demie à faire une langue de bœuf sauce piquante, et cette recette me fait penser au copywriting à chaque fois que je la fait.

On aime ou on n’aime pas, mais quoi qu’il en soit, chaque personne que j’ai rencontrée et qui a goûté ce plat chez moi s’est régalée dans 100% des cas. La majeure partie des gens en ont même repris.

Même les personnes qui crient haut et fort qu’elles détestent les abats.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ça ?

Parce que ce qu’il faut savoir avec la langue de bœuf, c’est que la cuisson est très importante.

copywriting, langue et lettre de vente

Cet article a été remasterisé. Vous pouvez aller lire sa nouvelle version ici.

Précédent

Copywriting émotionnel : Le pouvoir des mots…

Suivant

Idée reçue : L’accroche est l’élément le plus important d’une lettre de vente

  1. Excellente comparaison que je vais garder
    pour montrer à quelques amis ! ;-)

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER