Comment parler de soi sur un blog sans paraître nombriliste et ne pas lasser ses lecteurs

Si vous devez écrire une page de vente, alors vous savez qu’il faut composer votre texte en employant un maximum de mots d’or.

En effet, la page de vente parle de VOTRE client. Pas de vous. Vous, vous n’êtes que le narrateur d’une histoire qui n’est pas la vôtre.

Quand on écrit un article de blog par contre, c’est bien différent.

Le blog est un endroit où vous pouvez – et devez – parler de VOUS et de vos expériences.

me-myself-et-moi

Pour autant, il ne faut pas oublier d’impliquer votre lecteur.

Vous pouvez le faire de 2 façons différentes :

[protected]

1. Introduire personnellement un concept général

Quand je raconte une histoire perso, c’est souvent pour illustrer un concept que je veux faire passer ou un conseil.

L’histoire perso est là pour attirer votre attention et vous mettre dans l’ambiance de ce dont je vais parler ensuite.

J’aime faire un lien entre l’histoire et ce qu’elle peut vous apprendre.

Je parle donc de moi au départ, et de vous pour le reste du temps.

2. Conclure systématiquement avec un bénéfice pour le lecteur

Même si vous racontez votre week-end, ou une vidéo qui vous plait, il est toujours bon de clore votre article avec un truc à faire.

Une action à réaliser pour avancer.

De cette manière, le lecteur ne se sent pas seulement spectateur. Il devient acteur, et vous pouvez ainsi occuper son esprit bien après qu’il ait quitté votre article.

Voilà pourquoi je finis souvent mes articles avec ça :

A vous de jouer !

Vous POUVEZ parler de vous dans vos articles. C’est même franchement conseillé.

Pour autant, n’oubliez pas de prévoir au moins 25% de votre texte pour parler de VOS lecteurs.

Ils vous aiment. Ils aiment ce que vous faites.

Mais ils s’aiment EUX encore plus que tout le reste !

 

Cet article a été écrit en réponse à une question de Marie-Noël, des E-ditions LABELVIE dans le cadre de mon « défi du vendredi » : Ecrire un article de maximum 300 mots le vendredi. Celui-ci en fait 300 tout pile.

 

[/protected]

Précédent

Copywriting comportemental : Le secret des textes qui fascinent vos lecteurs

Suivant

Une formation vidéo au référencement avec WordPress

  1. Salut Yvon,

    C’est vrai que les histoires perso sont plus marquant que les histoires que l’on a pu piocher dans l’actualité !

    On emploi les mots qui nous marquent.

    Mais comment commencer une bonne histoire ?

  2. Salut Yvon,

    Pas encore l’habitude de lire un article court chez toi. Mais bon je vais m’y faire. ;)

    Aurais-tu, par hasard, quelques débuts d’articles pour parler de soi comme par exemple :

    Aujourd’hui, je vais vous parler d’un événement étonnant qui m’est arrivé hier…

    Ce genre de phrase qui captive directement et qui donne envie de continuer.

    Merci

    Geoffroy

    • Salut Geoffroy

      Bonne idée d’article encore ! Merci :)

      Je prépare ça. Ca fera pas 300 mots, par contre ;)

      Bonne journée

      Yvon

  3. Hello,

    Encore une fois, je reste sur ma faim… Je suis plutôt une « liseuse », donc ça me va bien quand tu fais 2000 mots ! Là, j’ai l’impression que tu aurais encore PLEIN de choses à nous dire sur le sujet, et puis ça m’intéresserait de les lire !

    Enfin bon, je vais faire avec, hein ;)

    A+
    Emilie

    • Salut La Fée

      Oui, oui, encore plein de trucs à dire :)
      Je te les dirai plus tard ;)

      Si je te dis tout tout de suite, tu viendras pu, j’te connais. :haha:

      Bonne journée

      Yvon

  4. Hello Yvon,

    Ton article tombe à pic. J’ai souvent du mal à équilibrer les deux . Et j’ai remarqué effectivement que tu appliques souvent ces 2 conseils dans tes articles.

    Merci et à+

  5. Coucou Yvon,

    C’est bien la triste réalité : nous sommes avant tout intéressés par… nous-même !

    Mais tu fais bien de rappeler qu’il est important aussi de parler de soi. Découvrant depuis peu cet univers du copywriting, je crois que j’ai eu tendance à suivre et à appliquer les conseils d’une page de vente au domaine du Blog… avec le risque de créer quelque chose d’un peu trop impersonnel.

    Alors ? Tu as eu du mal pour celui là ? ;)
    299 mots, c’est parfait non ?!!!

    • Salut Greg

      Oui il faut être personnel sur un blog, sinon, on se fait vite suer.

      Et dans le même temps, il ne faut pas lasser les lecteurs. Bref, chaud quoi :)

      —-

      J’ai écrit mon article d’origine en à peu près 20 minutes (628 mots).

      J’ai mis 1 heure 15 à le rendre à 299 mots.

      Celui qui me dit que c’est facile d’écrire court, je lui pète la gueule. :D :D

      Bonne journée

      Yvon

  6. titi

    Bonjour Yvon,

    Effectivement un blog est un moyen de communication qui permet de mettre en avant sa personnalité, exprimer ses idées.
    Bien entendu, il ne faut pas être narcissique et se placer au centre du monde sans prendre en considération ses lecteurs.

    Moins de 300 mots, mais toujours pertinent.

    Bonne journée

    thierry

    • Bonjour Thierry

      Tu es rentré de vacances à ce que je vois.

      Bien reposé oui ?

      Plein d’histoires à raconter j’imagine… :hin:

      Merci d’être passé et bonne journée

      Yvon

  7. Bonjour Yvon,

    299 Mots et un article limpide avec des conseils, ce qui fait que tu as réussi ta mission.

    Il manque le mot  » vous  » pour arriver à 300 tout rond. Allez cherche un peu Yvon, je n’ai pas voulu le placer dans  » Juste au cas où…  »

    Bon, il reste que ça nous fait bizarre un article aussi court sur ton blog. On va s’y faire !

    Thierry

    • SAlut Thierry !

      Ho la vache bien vu. J’avais pas compris.

      Incroyable :D

      Je corrige de suite :)

      Merci et bonne journée

      Yvon

  8. Salut Yvon,

    Ton article tombe effectivement à pic, comme le dit Argancel.
    Et moi non plus je n’ai pas l’habitude de lire des articles si courts chez toi !

    Je pense qu’il est important de se livrer un peu à un moment sur son blog. Et comme tu le soulignes (on a trop tendance à l’oublier), ne pas oublier de parler du lecteur lui-même.

    Beaucoup de blogs restent tellement factuels, avec un style indirect qu’il est difficile de s’identifier à l’auteur.
    Les lecteurs aiment suivre des gens qui ont un parcours qui rejoint un peu le leur à un moment.
    Le blogueur devient ainsi plus « humain » et moins lisse.

    Il ne s’agit pas de faire que cela bien sûr. Du contenu, des articles de qualité, de l’information, une présence réactive pour ses lecteurs.

    Il faut s’adapter à la « demande » aussi. Certains articles perso suscitent un intérêt inattendu. Ils peuvent être prolongés par des suites, des mises à jour.
    Ceux qui ne suscitent pas d’engouement, même si on en est fier, il vaut mieux en rester là…

    • Salut Jean Yves

      Beaucoup de très bonnes idées dans ton commentaires. Que j’ai en effet eu envie de reprendre dans mon article, mais il faut synthétiser, couper et clarifier.

      Nénanmoins, je dois revenir là dessus :

      Beaucoup de blogs restent tellement factuels, avec un style indirect qu’il est difficile de s’identifier à l’auteur.
      Les lecteurs aiment suivre des gens qui ont un parcours qui rejoint un peu le leur à un moment.
      Le blogueur devient ainsi plus « humain » et moins lisse.

      Tu as réussi en 3 phrases à exprimer ce que je ressens quand je lis la majorité des blogs sur le marketing : On s’ennuie. Et pas vraiment possible de s’identifier.
      Ce que j’aime le plus sur ce genre de blog, tu sais ce que c’est ? C’est quand l’auteur se décide à faire une vidéo. Même ratée. Même hésitante. Je vois sa tête, je l’entends parler, et j’éprouve 100 fois plus d’impact positifs que lorsque je lis – en général – sa prose.

      Personnellement, le factuel m’ennuie. Même mal écrite. Même résumée à outrance, une histoire perso me procure 100 fois plus d’intérêt.
      Et on peut tout à fait la lier à un contenu de qualité.

      Certains articles perso suscitent un intérêt inattendu

      Exact. Je dirais même que sur ce blog, les articles qui étaient majoritairement des histoires vraiment perso sont ceux qui ont eu le plus de succès innatendu.
      Les gens aiment SURTOUT l’émotionnel et le vécu. C’est évident.

      Celui qui dit l’inverse est fou.

      • Tout à fait d’accord avec toi quand tu parles des vidéos !

        J’aime aussi regarder l’auteur du blog. Après, l’aspect « artisanal » de la vidéo avec un texte improvisé est même plus un gage d’authenticité à mon sens qu’une vidéo un peu commerciale, avec un texte lu.

        Je préfère les vidéos « prises sur le vif ». Bon, évidemment il faut qu’il y ait du contenu ;)

  9. Coucou Yvon,

    Celui qui me dit que c’est facile d’écrire court, je lui pète la gueule.

    Zy va comment tu causes,je suis choquée !
    J’aime trop pas tes articles courts, je kiffe trop tes articles longs,
    je suis venère le vendredi, c’est juste les boules !!!
    Ouech, J’te rassure jte calcule quand même !

    Allez tape m’en une ! Que ta journée soit good !

    Marie-Do
    P.S. : Désolée, mais comme j’aime aussi les paris, on m’a défié
    de faire un commentaire en langage djeuns sur ton blog, merci de ne pas me bannir ! As tu eu mon mail ?

    • Coucou Marie Do !

      Merci pour ton commentaire d’jeunes j’adore :)
      Comment qu’je cause, c’est vrai… Ca me mets dans un de ces états ce raccourcissement…
      Bon ça ira mieux lundi :)

      Bonne journée

      PS : J’espère que la santé ça va mieux.
      Et désolé, je t’ai pas oubliée. M’occupe de toi très vite ;)

  10. BK

    Hello Yvon,

    Je n’épiloguerai pas au sujet de la brièveté du texte, ni de la nécessité qu’il y avait de jeter ces 299 mots dans le cul-de-basse-fosse de l’espace membre (si ce n’est pour me retourner le couteau dans la plaie, à moi qui n’ai pas encore réussi à maîtriser la chose).

    Non, j’ajouterai juste à ton article-flash – et c’est simplement une confirmation de ce que tu disais – que ce qui me semble le plus costaud, pour remplacer le « vous » de la page de vente, c’est de parler au niveau d’un « je » universel, d’un « je » commun à l’auteur et au lecteur, d’un « je » qu’il puisse ressentir comme un « vous ».

    A partir de là, plus besoin de dire « vous »… puisque « je », c’est « vous ».

    Vous y êtes ?

    Bernard

    • Bravo Bernard.

      Pas de doute, toi tu n’as pas besoin de 5000 mots pour faire réfléchir tes lecteurs :)

      Bonne journée

      Yvon

      PS : Oui j’y suis :super:

  11. Merci pour la réponse: je faisais l’amalgame entre lettre de vente et article de blog!

    Et j’ai envie de rajouter quelque chose: à ton « A vous de jouer »

    En Process com (http://www.kahlerbelgium.com/fr/pcm.php) tu sembles te classer parmi les « Promoteurs » de base. Et le mot-clé du promoteur est « ACTION » (go, allez-y, on y va, bottez-vous le train)
    Il aime aussi qu’on lui donne des actions à réaliser (pas tellement dans les domaines où il est compétent, surtout quand il apprend quelque chose)

    Il exite 5 autres types de personnalités:
    L’empathique > Mot clé « émotion » il aime qu’on le reconnaisse en tant que personne > ça pourrait donner: Je sais que vous en êtes capable
    Le travaillomane > Mot-clé « pensée » il aime qu’on reconnaisse son travail et il est champion du monde de la gestion du temps/ il aime les questions > « Qu’est-ce que vous allez mettre en place pour …? »
    Le persévérant > Mot-clé « Opinion » il aime qu’on reconnaisse ses opinion et il aime les questions PocQ (pourquoi, où, comment,quoi…) > « Comment allez-vous intégrer ceci à …? »
    Le Rêveur > Mot-clé « imagination » il a besoin de solitude et est souvent dans son monde > « Laissez-vous imprégner de … »
    Le « Rebelle » > Mot-clé « réaction« , entier et spontané il aime jouer et faire de l’humour > « A vous de jouer » lui convient bien mais il est capable de cous demander « A quoi? » histoire de faire un bon mot.

    Nous avons en nous tous ces éléments de personnalité dans diverses proportions bien sûr et ce n’est qu’une grille de lecture

    C’est peut-être intéressant d’écrire des articles pour ces différents types, sinon, on risque de fidéliser uniquement ceux qui vibrent au même tempérament que nous.

    Bonne journée!

    • BK

      Oui, ou, dans le cadre du storytelling, mettre en scène autant de personnages que nécessaire pour incarner les différentes subpersonnalités souhaitées par l’auteur pour conquérir l’ensemble de son public supposé.

    • Salut Marie Noël

      Le truc le plus rigolo, c’est que j’ai assisté hier soir à une conférence sur la Process Com. J’ai prévu d’en faire un article complet la semaine prochaine.
      Un truc à développer pour le lier au Copywriting, sans aucun doute. C’est prodigieux d’efficacité. Et 100 fois plus accessible que la PNL.

      Sinon, en ce qui me concerne. Je suis un (gros) empathique (franchement) rebelle. ;)

      Le promoteur est mon « chinois » en égale proportion avec le persévérant si on transforme chaque étage en langue parlée.

      Et bonne idée d’écrire des articles en fonction de ces différents tempérament. Ca va m’éclater ça :)

      Bonne journée

      Yvon

    • Bonjour Marie-Noël,

      Intéressant tes 5 types de personnalités.

      Oups ! Ton article dépasse les 300 mots.
      Attention ! Yvon va te bannir (ou alors te bénir). :hin:
      Va savoir ?

      Thierry

  12. Re, Yvon,

    Oh ! Comme dirait BK,

    Pari réussi et article efficace.

    * Page de vente versus article de blog.
    * Amener un concept par une histoire perso.
    * Impliquer, pousser à l’action, occuper l’esprit.
    * Une règle : 75 / 25

    Captivant, Complet, Court.

    Je ne sais pas si c’est une règle que tu as trouvé,
    mais les trois C, ça fonctionne.

    Jean Paul

    • Salut Jean Paul

      Belle synthèse ma fois :)
      Je connaissais les 4 P.
      Les 3C, ma foi j’aime bien aussi.

      Pour en faire une phrase mélodique, je choisirai : Captivant, Court et Complet
      Magnifique ! Merci pour cette trouvaille. Je te citerai.

      Bonne journée

      Yvon

  13. Bonjour Yvon,

    Il devient acteur, et vous pouvez ainsi occuper son esprit bien après qu’il ait quitté votre article.

    J’aime beaucoup cette façon de faire. Mettre une idée dans la tête du lecteur de manière à ce que ça le traquasse un peu et qu’il y repense après la lecture de l’article. C’est une très bonne manière d’accrocher les lecteurs à son blog. Google analytic va vous dire que ce lecteur aura passé 2 ou 3 minutes sur votre blog mais en réalité il sera resté lié en pensée avec le blog durant des dizaines de minutes voir des heures et quand on réussit bien, ca fait vite des accros.

    • Bonjour Christian

      Oui tu as tout à fait raison. Prolonger le rapport de pensée avec ton lecteur une fois qu’il est parti, ça c’est puissant et salutaire pour faire revenir les gens chez toi.
      Ce qu’a fait Google. Je cherche quelque chose ? Avant le dico était là. Aujourd’hui, il y a Google. S’il a pris place dans les pensées des gens, c’est pas pour rien.

  14. Hello Yvon,

    Ben, moi, j’aime bien ton article court. En quelques phrases, je retiens ce qui est essentiel … pas besoin de chercher où je fais des erreurs, c’est juste devant mes yeux … pas besoin de faire défiler l’article pour savoir où tu veux en venir. En bref, j’aime la concision. Surtout lorsque celle-ci apporte du concret.

    Tout bon week-end.

  15. Bien joué pour être arrivé à 300 mots pile :-)

    Tu ne parles jamais de toi dans une page de vente ? Je pense au contraire que ça peut être utile. Si par exemple j’ai réussi à accomplir quelque chose ça me permet de légitimer ma position en tant qu’expert et donc mon autorité.

    Dans un blog, je suis d’accord, c’est d’autant plus important qu’on doit établir une relation avec le lecteur.

  16. Un exemple concret et récent de cette méthode: la conférence de Xavier Niel pour le lancement de Free Mobile.
    Le dirigeant a employé deux fois plus de « vous » que de « nous » ou « free »….
    et au départ il raconte une histoire, l’histoire de la téléphonie en France pou aboutir aux bénéfices que pourrait avoir le consommateur à passer par Free Mobile !

  17. Bonjour,

    S’il y a bien quelque chose dont vous vous souvenez quand vous étiez à l’école, ce sont les histoires que vos professeurs ou même vos amis vous racontaient. C’est normal. On aime tous les histoires !

    Je pense que c’est une excellente stratégie marketing pour attirer l’attention de vos lecteur dans le but des les motiver à poursuivre leur lecture.

    Petit truc: terminez vos articles en répondant au sujet principal et laissez vos lecteurs en attente de quelque chose à venir afin de créer un évènement dans leur esprit. Inconsciemment, ils reviendront regarder sur votre blog.

  18. Bonjour Yvon, clore l’article avec un truc à faire est une bonne idée à laquelle je vais réfléchir.merci !

    zenie

  19. On peut commencer par JE à condition de finir par VOUS + passage à l’action.

    Très clair, et très logique. :super:

    Merci Yvon.

    • bonjour Yvon…
      Par curiosité pourrais-tu soumettre au vote de tes lecteurs les deux version de ton article(la longue de 628 mots et ..la courte de 299)….Cela pourrait être instructif : comparer la perception,la compréhension, l’efficacité de chaque version… ne crois tu pas?
      Je te souhaite une bonne soirée
      Xavier

      ps
      Moi j’adore tes articles courts…je trouve qu’ils mettent en relief les autres plus complets plus détaillés.
      Je trouve aussi qu’il sont vraiment percutants.faciles à mémoriser et donc à appliquer immédiatement, sans délais .
      ILs nous laissent une petite faim qui nous donne envie de relire les articles précédents…Ce qui est bénéfique aussi.

      • Bonjour Xavier

        Je n’ai plus le texte d’origine, tu vois. J’ai tout coupé.

        Tu n’aimes pas les articles de Seth Godin ?? Ils sont plus courts que les miens :)
        Bien plus courts.

        Bonne nuit

        Yvon

  20. J’aime beaucoup la 2° proposition qui a le bon gout d’être pratique.

    Quid du conseil souvent lu de terminer son article par une question ?

    • C’est une bonne idée. Si on ne le fait pas à chaque fois.
      Si tu poses une question à la fin de chacun de tes articles, alors tes lecteurs ne la liront même plus.
      Une fois de temps en temps ça suffit.
      A alterner avec un petit défi de temps en temps.

      • Merci pour ta réponse.

        Tout est dans l’alternance donc. Je vais faire attention à partir de maintenant car j’avais tendance à terminer tous mes articles par une question.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER