Comment et pourquoi définir avec soin l’objectif et la raison d’être de son blog

Je vous parlais hier de créer une phrase qui servirait à désigner la raison d’être de votre blog et son but.

Vous vous rappelez de la question que je vous avais posée pour ça : Ton blog, il sert à quoi ?

Les commentaires reçus ont fourni d’excellents exemples. Merci à celles et ceux qui se sont prêtés au jeu.

Aujourd’hui, je voudrais vous donner quelques éléments supplémentaires à prendre en compte dans son élaboration, ainsi que quelques astuces pour aider ceux qui n’ont pas eu assez d’inspiration (ou de volonté) pour définir succinctement l’objectif de leur blog.

 objectif-atteint

Car en effet, même si je n’ai pas employé ce terme – sciemment, le leitmotiv dont je parlais hier constitue bien un OBJECTIF à atteindre avec votre blog, ou tout du moins le chemin qui permet d’y parvenir.

C’est une direction, si vous préférez. Un chemin qui mène à un point précis.

Il ne s’agit pas d’objectif financier, ni d’un objectif de nombre de visiteurs. Non !

On parle ici de l’objectif précis de vos mots. Ce qu’ils vont provoquer chez vos lecteurs, et où ça va les emmener.

L’importance de l’objectif

Toutes les méthodes de développement personnel, quelles qu’elles soient, préconisent avant toutes choses, de définir UN seul objectif précis.

Le copywriter s’efforce également de faire ça quand il écrit un texte : Faire réaliser UNE action et une seule.

C’est la même chose pour votre blog :

En déterminant avec précision l’endroit où vous voulez vous rendre avec votre blog, et ceci dès le début de son existence, vous avez alors un point d’ancrage auquel vous raccrocher en cas de perte de cap.

Comprenez également que la réponse actuelle n’est jamais figée.

En effet, avec le temps, votre objectif va certainement évoluer, car vous allez devoir vous adapter à votre lectorat.

Et vous allez également être amené à délaisser des sujets peu appréciés, et dans lesquels vous vous sentez peu à l’aise, au profit de sujets bien plus intéressants pour tout le monde.

Mais il est bon malgré tout de garder en mémoire l’objectif initial que vous vous étiez fixé avec votre blog. Car c’est quand même ça qui a été à l’origine de la "flamme du début".

L’importance de la formulation

La dernière chose qu’on a envie de voir dans une raison d’être, ce sont des choses abstraites.

Au contraire, il faut du 100% concret. Il faut que vos lecteurs puissent comprendre instantanément de quoi il s’agit, et surtout si ça les concerne.

Les gens se moquent un peu que vous les aidiez à atteindre "l’indépendance financière". Ils préfèrent que vous leur disiez que vous allez leur montrer des centaines d’astuces pour gagner de l’argent en ligne.

Ils s’en foutent que vous leur montriez comment être heureux. Ils préfèrent que vous leur disiez que votre blog leur fera naître un sourire sur le visage à l’instant précis où ils seront chez vous.

Vous avez saisi le concept ? Soyez concret et spécifique. Et faîtes rêver les gens.

Il doit y avoir des images, de la couleur, de l’émotionnel, de l’intensité, de l’enthousiasme, du punch.

Ca doit donner envie. Vous devez être exalté quand vous en parlez.

Je ne dis pas que c’est facile. Mais si vous trouvez LA phrase qui cristallise votre enthousiasme, et qui fait pétiller vos yeux quand vous en parlez, c’est gagné !

Questions annexes

Voici maintenant quelques questions à vous poser par rapport à votre blog pour vous aider à trouver d’autres éléments de réponses :

  • Si votre blog est encore là dans 5 ans, qu’est-ce que vous aimeriez qu’on dise de lui ?
  • Si un visiteur vous pose une question, dans quel thème vous sentirez-vous le plus à l’aise pour répondre ?
  • Dans un an, quand vous aurez au moins 500 visiteurs par jour (ou plus), idéalement, quel profil de visiteurs préfèreriez-vous avoir ?
  • Je suis un visiteur. Qu’est-ce que ce blog peut faire pour moi ?
  • Que faites-vous concrètement pour aider les gens dans votre domaine ?

9 derniers filtres

Vous avez trouvé une phrase ?

Répondez honnêtement à ces 9 questions et voyez si vous êtes sur le bon chemin :

  • Est-ce que votre phrase est concrète ?
  • Donne-t-elle envie aux gens de courir lire vos articles ?
  • Est-ce que votre phrase vous motive quand vous la lisez ?
  • Est-ce qu’elle vous engage à vous surpasser pour vos lecteurs ?
  • Fait-elle moins de 20 mots ?
  • Est-elle facile à retenir ?
  • Est-ce que votre phrase est compréhensible par un enfant de 10 ans ?
  • Est-ce que votre phrase parle bien d’un seul objectif ?
  • Est-ce que votre phrase vous donne envie d’écrire un article quand vous la lisez ?

Plus vous aurez de réponses positives à ce micro test, et meilleure sera votre phrase.

Où placer cette phrase ?

Le meilleur endroit, c’est bien entendu sur la page "à propos" de votre blog, en tout premier.

Comme c’est l’une des pages les plus visitées par les nouveaux arrivants, c’est l’endroit rêvé pour communiquer sur ce point, afin que ces nouveaux visiteurs puissent voir de suite si cela correspond bien à ce qu’ils sont venus chercher.

En résumé, cette page est importante à plus d’un titre, et d’ailleurs, demain, je vous détaillerai les éléments indispensables qu’on devrait trouver dessus.

Mais d’ici là, j’espère que ces quelques conseils vous auront donné plus d’éléments pour répondre à cette question que je rappelle une troisième et dernière fois :

Ton blog, il sert à quoi ?

N’hésitez par à répondre à nouveau ici ;)

Précédent

Si je vous demandais de me donner la raison d’être de votre blog en une seule phrase, que diriez-vous, là tout de suite ?

Suivant

Comment écrire une page « à propos » qui donne envie aux gens de rester chez vous

  1. Salut Yvon,

    J’ai pris du temps pour réfléchir à ce que tu m’as
    dis hier par rapport à ma phrase que j’avais sélectionné
    pour parler de mon blog et je pense que cette
    fois c’est la bonne…

    Enfin, j’attend l’avis d’un pro STP ???

    « Exploser ses limites pour atteindre les sommets »

    Merci pour ta réponse

    Bien amicalement,
    Mik

    • Salut Yvon,

      J’ai pensé à :

      Retrouver, ou garder le sommeil d’une manière totalement naturelle

      Bonne soirée à tout le monde.

      • SAlut Christian

        Reposons la question d’origine :

        Ton blog il sert à quoi ?

        Ta réponse : Retrouver, ou garder le sommeil d’une manière totalement naturelle

        Penses-tu que ça colle ?? :)

        J’espère que tes lecteurs ne vont pas trouver le sommeil en lisant tes articles :hin:

        Bonne journée

        Yvon

        • Bonjour Yvon,

          Oui, si mes lecteurs qui n’arrivent pas à dormir pouvaient retrouver le sommeil rien qu’en me lisant, ils seraient contents, non ? :-P

          Plus sérieusement, je pourrais dire :

          Informer mes lecteurs pour qu’ils retrouvent, ou gardent le sommeil d’une manière totalement naturelle.

          Bonne journée,

      • Bonjour Yvon, Christian, et tous,

        Et pourquoi pas, Christian : « dormir … enfin… » :-z

        Ou : « bien dormir … enfin … » :-z

        Bien amicalement,

        Elena. :-z :-z :-z :-z :-z :-z

        • Bonjour et bonne nuit Elena, :hin:

          Et pourquoi pas, Christian : « dormir … enfin… » :-z
          Ou : « bien dormir … enfin … » :-z

          Oui, pourquoi pas ! Ca revient à écrire une accroche, en quelque sorte.

    • Salut Mik

      Est-ce vraiment spécifique, ça ?
      « Exploser ses limites », c’est carrément abstrait.
      « Atteindre les sommets » encore pire.

      Les sommets de quoi ? d’une montagne ? D’un gratte-ciel ?
      Les limites de quoi ? De son cerveau ? D’une loi ? D’un pays ?

      Spécifique, ça veut dire non sujet à interprétation ;)
      Ta phrase ne veut rien dire en soi pour TON BLOG en particulier, car elle pourrait fonctionner pour plein d’autres choses

      Bonne journée

      Yvon

  2. BK

    Bonsoir Yvon,

    Entre le piratage de mon blog et tes deux derniers articles, j’en suis arrivé à remettre pas mal de choses en question.

    Tout d’abord, étant donné que mon contenu a été complètement détruit (tout au moins online, sinon je l’ai toujours sur mon disque), je vais en profiter pour… ne pas le remettre.

    Je voulais originellement aborder la spiritualité au sens large, la Tradition, l’histoire, les religions, etc. ; mais après la réflexion sur la « raison d’être » que tu nous as suggérée, je vais me concentrer sur le présent de la spiritualité.

    Cela dit, il y a deux ou trois petits conseils, dans ton article, qui ne s’appliquent pas de manière universelle. Par exemple, si je veux faire un blog sur la gravitation quantique à boucle, dois-je vraiment m’efforcer d’être compris par un enfant de 10 ans ? Si je fais dans la spiritualité (au sens réel du terme) dois-je être concret ? La spiritualité commence quand même là où précisément finit le concret. Ou alors ça s’appelle « développement personnel ».

    Mais pour le reste, et surtout le conseil de se focaliser sur un seul objectif, cela m’a été très utile. Mon objectif premier est vraiment de faire découvrir une spiritualité actuelle et dépouillée de toute religiosité ancienne.

    Le présent !

    Je n’étais pas vraiment satisfait de ce que j’avais fait dans un premier jet. Grâce à toi (et à ce cher hacker), voilà le tir corrigé.

    Merci

    Bernard

    PS : Dans la série « renvoi d’ascenseur » : j’ai remarqué que tu utilisais souvent l’expression « de suite ». Niet ! On dit « tout de suite ». La contraction n’est pas admise.

    • Salut Bernard

      Encore des paroles pleines de sagesse. Transformer le négatif en retombées positives, c’est déjà une belle raison d’être. :)

      L’enfant de 10 ans était surtout là pour dire que la simplicité du verbe permet de toucher plus de gens. Si tu emploies une phrase avec des mots trop compliqués, tu vas te fermer à une certaine catégorie de lecteurs. Mais c’est peut-être ce que tu veux aussi.

      Bonne journée

      Yvon

      PS : Je pratique beaucoup le langage parlé à l’écrit, comme tu as pu le remarquer. Dans ce langage, on écrit « de suite » ou « je sais pas » ou encore « faut pas déconner ». Ou « faut pas pousser biquet dans les orties blanches » :D

      • BK

        Dans ce langage, on écrit « de suite »

        Hmmmm !… Ça, « je sais pas » !

        Transformer le négatif en retombées positives, c’est déjà une belle raison d’être.

        C’est pas pour pinailler, mais toi qui me demandais quelle différence il y avait entre développement personnel et spiritualité : voilà une belle occasion de faire le distinguo.

        Développement personnel : on transforme le négatif en positif. Donc bénéfice pour le moi. Donc développement personnel (démarche infiniment plus intelligente que de se complaire dans la négativité, la plainte et le désespoir).

        Spiritualité : il n’y a ni positif ni négatif. Il n’y a que ce qui est. Donc pas de bénéfice pour le moi. Donc développement transpersonnel (au-delà du moi). C’est ce que j’appelle « dépasser son ego et lui faire une queue de poisson » (démarche qui n’a strictement rien à voir avec l’intelligence dont je parlais plus haut ; c’est juste une nécessité qui se révèle quand elle se révèle).

        Mais pour en revenir à nos moutons, tu as évidemment raison concernant la simplicité du discours. Et pour tout dire, à ce sujet je me soigne.

        Si tu veux bien, je termine aujourd’hui la mise en place du premier article de mon « nouveau » blog et je le soumets à ton appréciation. J’ai justement essayé de faire au plus simple, mais je voudrais aussi m’assurer de n’avoir pas commis trop d’erreurs, non pas tant du point de vue de l’auteur ou du journaliste mais, bien sûr, de celui du blogueur et du copywriter.

        Wait and see…

        Bernard

        • BK

          Voilà, c’est en ligne. Strictement rien d’autre sur le blog, pour l’instant, que ce premier article ; juste histoire de définir le modèle que je suivrai par la suite.

          Le sujet, c’est la fin des temps pour demain, 28 octobre. Bien sûr, ne le lis vraiment que si ça t’intéresse ou si tu as le temps (c’est vrai qu’à la fin des temps on manque un peu de temps). J’aimerais juste que, ne serait-ce qu’en parcourant en diagonale, tu repères les grosses conneries éventuelles et me donnes ton sentiment global (sauf pour le design et la police, là je sais d’avance que c’est la cata ; mais je ferai corriger ça par l’homme de l’art en temps utiles).

          Dès que tu as un moment :
          http://vous-y-etes.com/2011/10/la-fin-des-temps-pour-le-28-octobre-2011/

          Merci

          Bernard

          • Ha ha ! Je reconnais bien là ton langage :)

            C’est en tout cas très intéressant. Quelque chose m’a amusé : La signature en bas de l’article. je ne crois pas que ça se fait sur un blog :D
            C’est pas comme un journal.

            J’adore le titre de ton blog. Très sympa, et ça va donner envie d’y aller faire un tour. Bien trouvé !

            Sinon, pas de conneries majeures. A part le « read more » mais ça, ça fait partie du design ;)

            Bravo ! Content de voir qu’il a enfin ouvert ce blog tant attendu !

            Yvon

          • BK

            Ouvert, ouvert… qu’à moitié !

            Je te remercie en tout cas pour ta visite et tes commentaires.

            Surtout le coup de la signature ! Oooooops de chez Oooooops ! J’ignorasse ! Oh la honte !

            Quant au « read more » et autres englisheries, ils étaient destiné à disparaître dès que j’aurai appris comment changer la langue.

            Mis à part ça, faudra que j’acquière le réflexe de coller des emoticons. Ça non plus ça n’existe pas dans un journal. Faut j’m’y mette !

            Merci encore, sauf que… plus je fais mon blog, et plus je trouve le tien esthétiquement et ergonomiquement parfait. C’est démoralisant !

            Buenasera

            Bernard

          • claire

            Oh ben moi aussi j’ai hâte de le découvrir ce blog (après toutes ses péripéties ;) )

            Bonne soirée Bernard (ou nuit plutôt)

          • BK

            Mais réciproquement, ma chère Claire ! J’ai prévu de consacrer une part importante aux mantras, et je serai absolument « en chanté » d’un partenariat avec un blog sur la voix.

            Buonanotte

            Bernard

          • claire

            Mais en voilà, une excellente idée :D

            J’avais prévu justement d’enregistrer des mantras (je vais publier aussi des tableaux sonores). Comme quoi les grands esprits se rencontrent :hin:

            Bon j’avoue que je ne serais opérationnelle que d’ici un mois.
            (Faut que j’bosse ma page d’À Propos moi… :-P )

            Ps: oui beaucoup de :D :?: :-P :super: :hin: Et oui les émoticons, tout un apprentissage ;)

            Bonne journée

  3. claire

    Bonsoir Yvon,

    Un grand merci pour tes conseils d’hier… (je réfléchi encore sur mon accroche )

    Quant à la réponse à ta question… Ben je recommence alors, pour faire court : :hin:
    À travers des conseils et des exercices pratiques, je vous montre comment décupler le potentiel de votre voix. ( 18 mots )
    Le mot décupler est peut-être un peu fort… élargir peut-être ?
    pfffff pas facile :-?

    • Bonjour Claire

      J’aime bien ta nouvelle phrase. Pour autant, « Décupler le potentiel » reste anecore un peu abstrait, non ?

      J’imagine qu’avec le temps, tout cela te paraitra plus clair (sans jeu de mots :hin: ) et que tu arriveras à y mettre quelques chose de plus « visuel ». C’est vrai, « décupler un potentiel », c’est difficile à se représenter mentalement.

      D’autres expressions plus « parlantes » pourraient peut-être mieux convenir :

      Avoir une voix persuasive, cristalline, qui repose, qui mène, qui donne confiance, limpide, claire, précise, qui accompagne, qui donne envie d’écouter, envoutante, captivante, qui rassure, qui enchante, qui donne accès à n’importe quoi, qui hypnotise, qui envoute, qui donne envie d’embrasser celui qui parle, qui provoque des émotions, qui donne envie de pleurer, qui donne envie de rire, intense, reposante, profonde, parfaite/idéale pour chaque occasion, etc…

      Tu entends ce que je veux dire ? :hin:

      Avec une phrase concrète et imagée, on peut faire des dizaines d’associations d’idées, et on peut submerger notre cerveau avec des images et de l’émotion.

      Bon courage

      Et bonne journée

      Yvon

      • claire

        Ouahou… mille mercis,

        Tout cela est très pertinent. Susciter des images mentales, faire référence au langage sensoriel etc… Même si ce sont des choses que je connais sur le plan théorique, je passe totalement à côté d’un point de vue pratique.
        Merci Yvon, pour tes conseils et tes précieux exemples. j’ai encore pas mal de chemin à faire. :-?

        Nouvelle version :
        Ce blog vous offre des conseils et des outils pratiques pour donner de la profondeur et de l’éclat à votre voix, en toutes circonstances.

        (bon je vais changer le mot éclat… un peu bof, bof… mais l’idée est là, non? )

        Sinon j’aurai une question.
        Est-ce que le sous-titre (en dessous du nom du blog) doit être dans la même lignée (c’est à dire une présentation brève du blog), ou alors un slogan, une accroche ?

        Merci encore pour tout
        Bonne journée

  4. Bonjour Yvon,

    Merci pour tes précieux conseils, il semblerait que tu es bien aimé l’accroche de mon blog, cependant comme j’ai d’autres sites, je vais tenter d’appliquer tes conseils sur ceux leurs slogans et travailler tout ça.

    Merci beaucoup,

    Johann

  5. Bonjour Yvon,

    Je suis super matinale ce matin…mais je ne suis pas la première….mais parmis les premières ;-)

    J’ai encore savoureusement lu ton nouvel article sur l’objectif du blog.
    Je pense avoir répondu objectivement à toutes les questions et filtres que tu sugères.

    Et voici donc ma phrase :
    « Donner, aux étudiants ou aux actifs de l’agroalimentaire, un condensé des connaissances nécessaires pour travailler efficacement en industrie agroalimentaire multinationale ou PME. »

    J’ai peur d’être trop général. est-ce la cas ?

    Bon, après toutes ces émotions, j’ai bien peur que ma nuit soit bien courte !! :cry:

    A+ :-P

    • Bonjour

      Ta phrase d’aujourd’hui est bien plus spécifique que celle d’hier. On dirait même que le fond a changé.
      Je ne suis pas sûr qu’on y ressente beaucoup de passion, mais d’un autre côté, l’important, c’est qu’elle corresponde effectivement à ce que tu veux faire avec ton blog, et qu’il existe bien des gens qui s’y intéressent.

      Comme je le disais, ce genre phrase évolue avec le temps. Elle pourra donc changer en fonction de ton expérience et de tes lecteurs.

      Bonne journée

      Yvon

  6. Salut Yvon

    j’ai revu ma copie depuis hier car tu la trouvais un peu « fade »

    Découvrez les sensations d’un entrepreneur qui atteint ou triple sa rentabilité en 6 mois grâce à mes techniques à succès

    et j’ai aussi une petite variante :

    Découvrez les sensations d’un entrepreneur qui atteint ou triple sa rentabilité en 6 mois grâce à mes techniques éprouvées

    j’espère avoir mis un peu plus d’émotion tout en restant concret

    Qu’en penses-tu ?

    Geoffroy

    • Salut Geoffroy

      Il ne faut pas oublier la réponse à la question :)

      Ce blog est là pour…. vous faire ressentir, etc… (ce n’est ni une accroche ni un slogan)

      Comment tu la trouves, toi, cette phrase ? Elle te parle ? Elle t’enthousiasme ? Te donne envie d’écrire ?
      C’est surtout ça le plus important.

      Bonne journée

      Yvon

  7. Comme d’habitude, tu me pousses à me poser de bonnes questions.
    Bon, mon blog, il sert à ça:

    Des trucs pour faire l’amour. Mieux. Et plus.

    Ça va ?
    Mais comme je veux attirer les femmes, je préfère :

    « Des trucs pour aimer. Mieux. Plus fort. »

    Mais avec ça je n’ai plus le côté « rencontre avec soi » qui est capital.
    Mais bon, comme tu dis, c’est pas pour ça que les gens vont lire :D

    • Salut Christine

      Excellente cette phrase (la deuxième). Et le contraste avec la première est saisissant. Un bel exemple d’adaptation à ta cible principale.
      Quant à la rencontre avec soi… C’est plus le moyen que tu vas mettre en oeuvre pour y arriver à ce que les femmes aiment mieux et plus fort.
      Je suis sûr qu’en cherchant bien, tu vas pouvoir l’intégrer. « trucs » ça reste vague et largement « précisable » :)

    • claire

      Bonjour Christine,

      Si je peux me permettre, j’adore la deuxième phrase. C’est super. Très percutant. Bravo
      C’est vrai que « des outils » serait mieux que « des trucs ».

      Bonne journée

      • Waouw, je suis contente que vous aimez ça.

        Outils, c’est pas fun, je préfère « recettes » alors, c’est des outils plus féminins :

        « Des recettes pour aimer. Mieux. Plus fort. »

        vous aimez bien ?
        C’est vraiment top d’avoir des avis comme ça…

        • claire

          De rien :)

          C’est vrai que « recettes » est plus féminin, mais il me gène un peu. Je ne sais pas trop pourquoi… le contexte peut être, il est un peu « léger » et connoté « solution miracle » alors qu’aimer est quelque chose de profond, de nuancé et de subtil.
          Y a t-il vraiment des recettes pour aimer ? Des techniques, peut-être, des voies, des pistes, des astuces… (moi je chercherais plus dans ce sens là)
          Enfin ce n’est qu’une perception très personnelle…
          Sinon le reste est top. Moi j’adore.

          Bonne soirée

          • Bonsoir Claire et Christine

            Décidément, c’est Open Night, ce soir :)

            Je suis d’acc avec Claire. Recettes, c’est bof bof, et ça casse le côté romantique, passionnel et émotionnel du verbe « aimer », si bien employé dans ta phrase.

            A la place de recettes, voici quelques mots de remplacement (je fais ça à la brainstorming, sans censurer. T’auras plus qu’à choisir) :

            Astuces, principes, secrets, Petits moyens, Moyens astucieux, principes ancestraux, astuces cool, secrets de déesses :hin: recettes éprouvées, expériences, trucs de malade, trucs de geisha, secrets de geisha, formules, formules secrètes, formules éprouvées, 1001 manières, préceptes, techniques, techniques de pro, poignées de secrets…

            dans un autre registre : Apprendre à/parvenir à/réussir à/arriver à/comprendre comment/… aimer. Mieux. Plus fort.

            A bientôt

            Yvon

          • Bien vu tous les deux.

            Je vais laisser reposer et appliquer ma technique habituelle :

            Attendre, la réponse viendra d’elle-même. :)

  8. Oui tout à fait Jérôme.
    Moi ici et hier, j’étais parti sur une présentation expresse. Une sorte d’intro qui donne envie d’en savoir plus.
    Mais plus on en dit, mieux c’est en effet.

  9. Ton blog, il sert à quoi ?

    Bénéficier d’une amélioration instantanée .

    Quand vous rencontrez quelqu’un qui vous parle avec sincérité et enthousiasme, attendez vous à bénéficier…d’une amélioration instantanée!
    Exactement ce qui se passe lorsqu’on lit un de tes article! :)
    merci Yvon

  10. Claudy

    Bonjour Yvon,

    Pour mon blog copywriting entreprise(dans le but de faire connaître le copywriting aux entrepreneurs néophytes), j’ai pensé à :

    « Des idées et des solutions pour attirer (ou convaincre) les clients avec des mots ».

    Que penses-tu de cette phrase ?

    Amicalement

    Claudy

    • Bonjour Claudy

      J’en pense que tu devrais essayer le texte que j’ai mis sur l’image de mon article de lundi, en remplaçant le mot « trucs » par un mot moins « parlé » (et encore, moi je le laisserais) ;)
      Ta phrase est 2 fois trop longue. Et pas assez mystérieuse.

      Bonne journée

      Yvon

      • Claudy

        Bonjour Yvon,

        Alors par exemple : « Vous voulez des clients ?
        Attirez-en plus !!! »

        Bonne journée.

        Cordialement

        Claudy

  11. Julien

    Salut Yvon,

    Très intéressant.
    Ca peut m’aider dans la définition de mon slogan pour mon blog, véritable casse-tête.

    En effet, je dois sortir une phrase qui en sus du nom (letennisman) définisse mon offre.
    J’avais pensé dans un premier temps « devenez le joueur que vous rêvez d’être » mais après la lecture de tes derniers articles je cumule à la fois le cliché, la longueur et une définition vague…

    Merci pour tout Yvon

    • Salut Julien

      Merci et bienvenue.

      Il faut plutôt pointer le concret avec ton slogan.

      Qu’est-ce qui caractérise le rève d’un tennisman ?
      Son revers ? Son coup droit ? Ses succès ? Un jeu blanc ? Une victoire ?

      Il faut taper là dedans (un truc bien concret) plutôt que dans l’abstrait. C’est la clef :)

      Bonne journée

      Yvon

      • Julien

        Le fait que j’aborde tous les aspects du jeu mais également le physique et la nutrition rend la condensation en un slogan unique assez périlleux….

        Est ce que les formules du type « Aidez-vous à faire progresser votre jeu » sont pertinentes ?

        Merci Yvon

        • Tu sais, l’expérience montre que lorsque l’on court après 35 lapins à la fois, on n’en attrape jamais aucun. Ils courrent partout, et ça déconcentre. Il vaut mieux en isoler 2 ou 3 dans un endroit plus petit. Ils sont plus facile à attraper.

          Avec un blog c’est pareil.

          Il vaut mieux un slogan qui parle de 3 ou 4 trucs concrets plutôt que d’un truc abstrait.

          Par exemple :

          « Le blog qui vous aide à améliorer votre coup droit, votre revers, votre mental, et tout ce qui vous empêche de gagner des matchs »

          Même si tu n’as pas tout dit, tu en as dit plus que « Devenez le tennisman que vous rêvez d’être »

          Yvon

  12. Bonjour Yvon,

    Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la parution de cet articles, mais j’ai tout de même envie d’y faire un commentaire.
    Surtout que j’ai lu tous les articles liés avec celui-ci.

    J’ai réfléchi à tout ce que tu as écris, tout ce que tu fais pour tes lecteurs, et je sens bien que ta motivation est grande !

    La mienne avait besoin d’être « réveillée » !

    >>> J’ai la passion d’écrire et j’adore provoquer des émotions et des réactions chez mes lecteurs. <<<

    Je peux parler de tout dès l'instant où le sujet s'imprègne en moi et me passionne ! Et mon blog ? Je perdais le chemin, je perdais mon entrain, je m'essoufflais même un peu !

    Mon dernier article m'a ranimée et tes articles m'ont "secouée" …

    Voilà mon but : écrire
    Voilà ce que je donne : de l'émotion, des réactions

    Je vais donc reprendre ma plume, mais alors que faire pour gagner ma vie ? Hum, la question est posée ;-)

    Amicalement,
    Nicole

  13. arthur

    Voilà le premier « texte pédago » clair, structuré, non péremptoire, que je peux lire en entier. Je n’est pas de blog mais j’ai matière et idée de tactique pour sa réussite. J’ignore encore beaucoup de sa forme : partage vertical en colonnes d’articles, approbations, contradictions, index des sujets, des dates, permettant usage et navigation faciles à Tous les Accédants et à moi aussi. Votre interrogation orthographique relève de l’exploit unique, bravo !
    Et merci.

  14. voici quelques slogans que j’ai trouvé :

    « Envie de réussir? Découvrez ce qu’il vous faut pour y arriver! »

    « Découvrez des principes à mettre en œuvre pour réussir »

    que penses-tu d’eux? lequel est plus accrocheur?

    • Normalement, une raison d’être, ce n’est pas une question.
      Donc la 2 est mieux. Mais à peaufiner grandement je crois, car un peu trop abstrait comme mots. « principes » « mettre en oeuvre » « réussir »… Trop abstrait. Faut être concret.
      Réussir à quoi ? A marcher ? A courir ? A grimper une échelle ?
      Quels principes ?

      • voici la version amélioré de la deuxième phrase;

        Apprendre et appliquer les secrets de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent!

  15. bonjour yvon, je vais sans doute poser une question qui peut paraître stupide mais…En fait, j’ai un site sur lequel, pour l’instant, il n’y a qu’une problématique; mon idée est, à partir, du même site, de mettre d’autres produits allant dans le même sens de la santé et du bien-être; et je pense faire un onglet blog sur ce site. Mais, si je comprends bien, si j’ai un autre produit sur le sommeil par exemple, dois-je avoir un autre blog et ainsi de suite pour chaque produit ou puis-je utiliser le même ? merci pour tes conseils

    • Yvon

      Bonjour,
      L’expérience montre qu’il vaut mieux séparer deux thèmes différents plutôt que de les traiter sur une même page et sur un même site.
      Pour plein de raisons.

      Déjà, lorsque tu traites deux thèmes différents, les fans de ta page sont dilués. Certains sont attirés par le thème 1, d’autres par le thème 2. Mais si tu regroupes tout sur une même page, tu ne peux pas savoir qui est qui.

      Donc quand tu commenceras à faire de la pub sur tes fans, tes clics vont te coûter deux fois plus chers. Sans compter que ceux qui sont attirés par le thème 1 vont quand même voir la pub du thème 2.

      Donc ils ne seront pas contents. Ils vont masquer ta pub, voire lui mettre un « grrr » et tu vas perdre des points aux yeux de Facebook. Certains iront même jusqu’à se désabonner de ta page.

      Ensuite, à l’intérieur de ton site, ton message commercial va aussi être dilué car tu ne pourras pas vraiment cibler tes clients, ceux-ci étant mélangés parmi tes deux thèmes…

      Bref, le mieux est de faire 2 pages FB bien distinctes et deux sites distincts.

      J’ai vendu personnellement plus de 300 produits sur Internet depuis 18 ans. Ca va du simple ebook à la formation à 2500 euros.
      Dès que j’ai essayé de mixer deux thèmes au sein d’un même site, les résultats n’ont pas été à la hauteur.
      Le succès, c’est le ciblage au rasoir de ta cible. Une cible par produit. Un message par cible ;)

      Et de temps en temps, tu peux faire des petits tests parmi les fans que tu as dans ton thème numéro 1 et leur proposer un produit ou service gratuit ayant attrait au thème n°2. Certains feront le saut, d’autres ignoreront ton message simplement. Mais ça restera écologique si tu le fais rarement (une fois par an par exemple) et tu ne gonfleras pas tes prospects avec un thème qui ne les intéressera pas.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER