3ème question à se poser au moment où l’on décide de proposer quelque chose sur Internet.

En effet, une fois que vous avez choisi votre thème et ce que vous voulez vraiment, arrive le moment où vous allez devoir employer un certain nombre de mots pour en parler.

Et cette discipline est quelque chose qu’il faut traiter très longtemps à l’avance, car c’est ce qui va déterminer l’axe que va prendre votre communication.

Il y a donc un certain nombre d’étapes à suivre pour défricher un peu le chemin.

1. La grande idée

C’est LE truc dont on va se rappeler en premier. Ca peut être le nom de votre marque, ou de votre produit, ou du concept que vous avez créé.

C’est ce qui apparaîtra aux alentours de votre logo (si ce n’est pas écrit sur le logo lui-même). Pour ce blog, vous l’aurez deviné, c’est « Copywriting Pratique« .

La grande idée qui se cache derrière ce nom est très simple : parler du copywriting de manière pratique avec des applications dans plein de domaines de la vie réelle ou numérique.

Bien souvent, la grande idée se concrétise avec le nom de domaine qui va avec.

2. Le slogan

C’est une sorte de résumé d’à quoi sert la grande idée : on résume en une seule phrase percutante le meilleur bénéfice de votre produit, expertise ou autres.

Ici, c’est « Comment écrire des textes qui font agir ». C’est court, c’est clair et ça se comprend tout de suite.

Si c’est VOUS que vous vendez (si vous êtes coach, par exemple), vous devez forcément transformer ce slogan pour le mettre à la première personne.

Par exemple ici : « Je vous coache pour que vous écriviez des textes qui font agir ».

3. Le pitch

Ici, c’est une présentation en moins de 30 minutes. Vous développez un peu plus votre expertise, votre produit ou votre spécialité.

L’objectif est de marquer l’esprit des gens avec un discours percutant, rapide et direct.

Ici, par exemple c’est :

Ce blog s’appelle « Copywriting Pratique » car il met l’accent sur la PRATIQUE du copywriting, plus que sur la théorie.

Voici les 5 raisons à ce choix :

  • La théorie ne vous fait pas progresser. La pratique oui
  • La théorie est une discipline passive. La pratique est active
  • La théorie fait faire 0 ventes. La pratique en fait faire des centaines
  • La théorie endort votre créativité. La pratique éveille les idées qui sommeillent en vous et vous en donne de nouvelles
  • La théorie vous enferme dans un moule. La pratique vous permet de créer votre propre chemin.

En résumé, avec ce blog je cherche à éveiller l’âme du copywriter qui sommeille en vous, même si vous ne la voyez pas encore, et même si vous croyez que vous n’êtes pas fait pour ça.

Vous trouverez ici des centaines d’exemples que vous pourrez reprendre et adapter à votre business, à votre entreprise, ou même dans votre vie personnelle.

Il y a beaucoup de structures de pitch de présentation, et je vous en parlerai de quelques unes dans un prochain article.

Mais là, vous avez compris qu’il s’agit de présenter ce que vous faites en disant primo pourquoi vous le faites et secundo ce que ça va apporter à celui qui va faire affaire avec vous.

Voilà.

Une fois que vous avez bien défini comment vous voulez parler de ce que vous faites, si c’est bien clair dans votre esprit, alors arrive le temps de trouver des gens à qui parler.

Ce sera l’objet de la dernière question à se poser qu’on verra dans l’article qui suit.