RSS FB
 

Coachs, conférencières, thérapeutes… Comment se lancer sur Internet ?

13 oct

 eaucoup de gens me demandent comment ils pourraient développer leurs affaires en ligne, alors qu'ils ont l'habitude de tout faire en dehors d'Internet.

Peut-être que c'est votre cas.

Vous êtes peut-être musicien, danseuse, coach, conférencière, esthéticienne, animateur de formation, hypnothérapeute, ou même plombier, maçon ou agent immobilier...

En fait, quoi que vous fassiez, il y a toujours moyen de développer vos affaires en ligne.

Website concept with young woman

J'ai donc décidé de créer une série d'articles dans lesquels je vais vous montrer rapidement pourquoi n'importe qui peut augmenter son chiffre d'affaires grâce à Internet, ce à quoi vous devez vous attendre, et tout ce que vous allez avoir à faire pour que cela soit bénéfique pour vous.

Vous en retrouverez donc un nouveau chaque jeudi qui abordera une tâche précise à effectuer, et chaque lundi, vous aurez accès à un article que j'ai déjà écrit sur le sujet qui viendra compléter ce qu'on aura vu. Ce sera souvent une vidéo pratique.

Aujourd'hui, on va voir un aperçu global de tout ce que vous aurez à faire et de tout ce que ceci pourra vous apporter concrètement.

Mais avant tout, commençons par tordre le cou à quelques idées reçues.

1. La relative facilité de se mettre en ligne

Comme dans toutes les activités en général, quand on en démarre une nouvelle, on a l'habitude de se faire une montagne de petits riens. La mise en ligne de votre activité n'échappe pas à cette règle.

Pour certaines personnes très "terrain", l'univers de l'Internet fait un peu penser à l'immensité d'une nuit étoilée. Aucune idée de quoi faire. Aucune idée de comment commencer, et surtout aucune idée de la manière de procéder.

Moi qui travaille sur Internet depuis la fin du siècle dernier - oui je sais ça fait un peu comme si j'avais 100 ans, mais en fait, ça ne fait "que" 18 ans - tout ce monde m'est très familier, et c'est pour cela que je peux vous affirmer sans aucune langue de bois que c'est beaucoup moins dur qu'il n'y parait.

Attention. Je n'ai pas dit que c'était facile. Ce que je veux dire, c'est qu'une fois qu'on a compris les choses et qu'on sait où on veut arriver, alors on peut démarrer très vite.

Et pour cela, les tâches à accomplir sont assez simples.

Je vais vous les détailler une à une dans les articles qui vont venir, mais auparavant laissez-moi vous dire ce que vous devez d'ores et déjà "posséder" avant d'espérer vous lancer en ligne.

2. A quoi vous attendre vraiment

Un travail quotidien et constant

Si vous flânez sur Internet à la recherche d'une formation en ligne sur la manière de "devenir riche sur Internet", ou même tout simplement "Comment se lancer sur Internet" alors vous en verrez beaucoup.

Elles arborent toutes plus ou moins les mêmes "ressorts" quelques peu émoussés comme quoi vous pourriez rapidement vous retrouver au bord de l'eau sur une île paradisiaque les doigts de pieds en éventail à regarder - ou entendre - l'argent tomber sur votre compte en banque en ne travaillant que quelques heures par jour.

Ma phrase préférée, c'est celle-ci :

Quel plaisir de se coucher et de se lever le lendemain en constatant que votre compte en banque est plus gros de 2 ou 300 euros... sans rien faire !!

Homme en costume se reposant  l'ombre des cocotiers

Dit comme ça, c'est vrai que ça fait cool et que ça donne envie, mais hélas, ce n'est qu'un effet de manche... Une connerie, si vous préférez. Un mensonge éhonté pour être parfaitement clair.

Car la réalité n'a rien à voir.

Vous qui avez l'habitude de bosser comme un fou - ou comme une folle - pour rechercher des clients, effectuer vos prestations, vous occuper de votre compta, vous démener à trouver de nouveaux contrats, de nouvelles manières de gagner de l'argent, travailler sur Internet ne va rien changer. Bien au contraire :

Ca va vous rajouter du travail. Beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de travail.

Vous aurez de vraies tâches à effectuer CHAQUE JOUR. Petit à petit, elles deviendront plus faciles à effectuer, mais elles ne s'arrêteront jamais.

Ceux qui réussissent travaillent très fort

Ce que je veux dire, c'est de ne JAMAIS croire que vous arriverez à gagner votre vie en ligne en ne "bossant" que 4 heures par semaine.

C'est déjà arrivé, hein...

Sur 1000 personnes qui se lancent en ligne, il y en a peut-être UNE SEULE qui arrive - après quelques années - à ne travailler que 5 ou 10 heures par semaine. Mais en fait, elle y arrive car elle a délégué toutes les autres tâches à d'autres personnes.

Mais avant d'en arriver là, ce qu'elle ne vous dit pas, c'est qu'il a fallu trimer comme un taré pendant 70 à 90 heures par semaine.

Et même encore aujourd'hui, ce genre de personne vous dit ne "travailler" que 4 heures par semaine, mais en réalité, elles passent 100% de leur temps collées à leur téléphone portable ou à leur tablette pour suivre leurs chiffres, corriger quelques erreurs, gérer les soucis - il y en a toujours, communiquer avec leur "équipe", bien souvent constituée d'une seule personne...

Bref, croyez-moi, une personne qui bosse et qui gagne sa vie sur Internet en 2016 travaille largement ses 10-12 heures par jour. Elle ne prend pas les transports en commun, ne se coltine pas un patron qui lui dit quoi faire, et ne doit pas se plier à des contraintes horaires ou géographiques (elles peuvent bosser de partout dans le monde et quand ça leur chante).

Mais globalement, elles doivent quand même réseauter, soigner leur communication, écrire des articles, tourner des vidéos, enregistrer des podcasts, créer des formations en ligne, des produits, rencontrer des gens pour en faire de futurs partenaires, assister à - voire organiser - des séminaires d'entrepreneurs - souvent très très barbants -  ou à des "masterminds" pour rester "dans le mouv'", continuer sans cesse à se former et à entretenir des relations de business, trouver de nouvelles idées pour progresser...

Bref, ce n'est pas le même travail que celui que vous connaissez, mais globalement, c'est du travail quand même.

Attendez-vous donc à travailler AU MOINS 2 heures de plus par jour au début, mais vous vous apercevrez vite que c'est insuffisant. Et qu'il vous faudra au minimum doubler ce temps, ou pour le moins y consacrer quelques journées complètes pour véritablement avancer.

Votre véritable objectif

Il convient donc TOUT DE SUITE de bien vous mettre cette idée dans la tête :

"Vous lancer sur Internet", pour vous, ne va pas signifier "Devenir riche à millions sans rien faire".

L'objectif va être plutôt de vous permettre de faire deux choses :

  • Trouver plus de clients pour vos interventions personnelles,
  • Créer quelque chose à vendre qui ne nécessite pas VOTRE présence.

Dans les premiers temps, vous pouvez compter sur quelques centaines d'euros en plus chaque mois, et petit à petit, la possibilité pour vous de limiter vos interventions en présentiel pour vous libérer quelques heures par jour, voire un ou deux jours complets par semaine.

Family picnicking outdoors

Vous pourrez également prévoir de prendre des vacances avec votre famille sans craindre au retour la reprise compliquée et la perte de clients qui ont auront été voir ailleurs.

Une salutaire bouffée d'oxygène

J'ai des amies qui bossent presque 6 jours par semaine et qui s'accordent 2 semaines de vacances par an, en n'arrivant jamais véritablement à lâcher prise. Internet, pour ces gens-là peut être une aubaine incroyable car cela peut leur permettre de combler 5 ou 6 jours de chiffre d'affaires grâce à la vente d'un produit numérique qui ne nécessite aucune intervention humaine, car tout peut être automatisé.

Cela peut leur permettre de prendre un jour de repos de plus par semaine. Ou d'augmenter leurs prix pour mieux qualifier leur clientèle et par voie de conséquence moins travailler chaque jour.

J'ai d'autres amis qui passent la grande majorité de leur temps, quand ils ne sont pas en train de faire une conférence, à rechercher des clients et à démarcher des entreprises, des CE ou des organismes aux 4 coins du monde pour trouver des prestations à vendre.

Internet, pour eux peut leur permettre de faire leur démarchage en ligne de manière quasi automatique, pour vendre ensuite une prestation en présentiel. Et en profiter pour ajouter un produit numérique à vendre à ceux qui ne pourront pas se déplacer, ce qui permet malgré tout de gagner de l'argent - et beaucoup de temps - à la fin de l'opération.

J'ai un ami plombier qui a son carnet de rendez-vous qui est plein jusqu'en 2018 et qui n'inclus qu'une seule semaine de vacances.

Une thérapeute qui commence à en avoir marre de recevoir des patients 8 heures par jour sans discontinuer.

Une conférencière spécialiste qui prend l'avion 45 fois par an pour aller donner des conférences aux 4 coins de l'Europe et du monde, et qui a mis pour cela sa vie familiale de côté - et sa santé...

Pour tous ces gens, Internet va leur apporter la possibilité de ralentir un peu leur activité sur le terrain pour retrouver une vie plus zen sans constater de baisse de leur revenu. Ca pourra même être le contraire.

Remplacer ce qui vous rapporte

En résumé, avoir une activité en ligne pourra vous permettre de remplacer petit à petit ce qui vous rapporte de l'argent :

Auparavant vous vendiez votre temps contre de l'argent, avec Internet, vous vendez quelque chose de numérique, qui ne nécessite pas que vous soyez effectivement là.

Alarm clock with running legs running after man holding tablet

Mais ça peut aussi vous permettre de démarrer ou de booster votre activité.

Je pense notamment aux coachs - en nutrition, en réussite, en vie de couple, etc. - qui, devant la concurrence insensée dans ce domaine ont de plus en plus de mal à trouver des clients.

Certaines personnes n'arrivent pas à avoir plus d'un client par mois ! Quand d'autres n'ont même pas pu encore en trouver un seul vrai qui les paye !

Internet permet aussi de se constituer une véritable communauté parmi laquelle vous vous constituerez une clientèle en ligne qui vous sera fidèle pendant longtemps.

Et pour arriver à faire cela, vous allez devoir réaliser un certain nombre d'actions précises afin de transposer votre entreprise sur Internet.

Vous allez découvrir ci-dessous les différentes étapes à prévoir. Nous les développerons toutes dans les articles suivants.

Les 3 étapes de la mise en ligne de votre activité

Quand on y réfléchit bien, la mise en ligne ne comporte réellement que 3 grandes étapes principales :

  • Rassembler,
  • montrer votre Expertise,
  • et Vendre.

(le fait que les initiales de ces 3 mots forment le mot "REV" est un pur hasard, mais c'est sympa pour s'en rappeler)

En résumé, vous allez faire venir des gens sur un site Internet ou un blog, sur lequel vous allez publier des articles ou des vidéos qui vont montrer "de quoi vous êtes capable", puis quand les gens vous connaîtront mieux, vous pourrez leur vendre quelque chose. Un produit numérique ou une intervention, ce sera au choix.

Voyons ensuite les différentes sous-étapes qui vont constituer le squelette de votre entreprise en ligne.

Etape 1 : Rassembler

Creative Business Team Stacking Hands In Huddle

1. Choisir une plateforme pour votre site web

Il peut s'agir d'un site web classique, d'un blog, ou même d'une simple page Facebook.

2. Créer du contenu

L'objectif est de publier chaque jour (ou le plus souvent possible) des articles ou des vidéos qui parlent de votre expertise. Le but est de DONNER aux gens des informations avec votre style afin de développer une relation avec vos visiteurs.

3. Permettre aux gens de s'abonner à votre contenu

Les gens qui vont aimer ce que vous écrivez voudront rester connectés avec vous pour ne rien manquer de ce que vous leur donnerez. Vous devrez donc installer un système d'inscription à votre blog ou à votre site (si vous n'avez qu'une page Facebook, ils pourront s'abonner d'eux-mêmes en likant vote page)

Etape 2 : Montrer votre expertise

Businessman pressing button on touch screen interface and select Expertise. busines concept.

4. Créer une liste de gens intéressés par votre activité

Parmi tous ces gens qui seront abonnés à votre contenu, certains en voudront plus. Vous devrez donc les enregistrer dans une communauté "à part" formée de gens positivement "intéressés" par de l'information plus pointue. Plus spécifique.

5. Créer un produit numérique à donner en échange d'un email

Pour cela, vous récupérerez leur adresse email grâce à un formulaire d'inscription à une "liste" en échange d'un produit numérique.

Vous pouvez créer une mini formation de 4 vidéos qui donnent des conseils précis sur votre thème. Vous pouvez aussi préparer des questions et y répondre en vidéo sous la forme d'une interview. Ou alors créer un livre numérique qui donne des conseils précis.

6. Vous inscrire à un service d'auto-répondeur

C'est le service qui "enregistrera" les emails de vos membres intéressés par votre expertise. Il vous permettra d'envoyer régulièrement des emails de contenu - ou qui dirigeront vers certaines pages de votre site réservées à vos membres privilégiés - pour entretenir et faire évoluer votre relation.

7. Créer du contenu pointu et spécifique

Vous devrez créer régulièrement du contenu spécifique pour qualifier au maximum vos membres. Ainsi, vous pourrez vous créer des "sous-groupes" de gens (on appelle ça un "segment" ou une "niche") intéressés par un thème spécifique.

Par exemple, si vous êtes coach, vous pouvez créer du contenu pour les gens qui cherchent à améliorer leur réussite, du contenu pour ceux qui veulent améliorer leur vie de couple, et encore un autre pour ceux qui veulent trouver du travail.

Etape 3 : Vendre

carte bancaire et internet

8. Créer un produit à vendre

Il y a plusieurs types de produits à créer.

En fonction des intérêts de votre communauté, vous pourrez par exemple créer un produit numérique à leur vendre.

Cela pourra être un livre numérique, ou l'enregistrement de l'une de vos interventions transformé en fichiers vidéos (ou DVD) qui formeront une formation à suivre en ligne.

Mais cela peut aussi être l'inscription à une conférence ou à une formation que vous pourriez donner soit en présentiel, soit via un service de séminaire en ligne (webinaire).

Vous pourriez aussi choisir d'inscrire certains de vos membres à un coaching individuel via Skype. Ou par téléphone. Ou même dans un lieu physique.

9. Créer la page ou la vidéo de vente pour votre produit

C'est le document qui présente votre produit afin de donner envie aux gens de l'acheter. Ca peut être une vidéo ou un texte de vente avec un appel à l'action ("j'achète!")

10. Créer le système de paiement et de livraison de votre produit

Si les gens sont intéressés, ils devront cliquer sur un bouton et payer. Ils recevront ensuite leur produit par mail sous la forme d'un lien d'accès par téléchargement s'il s'agit d'un produit numérique, ou alors d'un formulaire de contact à remplir si c'est pour une inscription à un événement du type conférence ou formation.

La dernière étape qui rend le tout perpétuel

Comme vous avez pu le constater, vous avez grosso modo 3 étapes principales et 10 sous-étapes afin de mettre votre entreprise en ligne.

Or, une fois qu'elle est en ligne, il faut faire venir du monde sur votre site web afin que les gens puissent découvrir votre contenu, s'abonner, s'inscrire, recevoir vos mails, pour finalement acheter...

C'est donc l'ultime étape de cette machine bien huilée : Le trafic !

A group of young people. Panorama.

Soyons honnête, c'est LARGEMENT ce qui vous prendra le plus de temps au quotidien, conjointement à la création de contenu.

Ici encore, plusieurs possibilités s'offriront à vous :

  • Faire de la publicité payante sur Internet ou ailleurs
  • Faire des échanges de liens avec d'autres sites comme le vôtre
  • Faire en sorte qu'on vous trouve dans les moteurs de recherche de style Google ou Youtube,
  • Soigner votre présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Linkedin, Instagram, etc.)
  • Faire des partenariats avec d'autres personnes comme vous (vos "collègues")
  • Créer un système "d'affiliation" consistant à donner un pourcentage de vos ventes à celui qui vous apporte des membres
  • Faire du parrainage, de la recommandation
  • etc.

Il existe beaucoup de moyens de faire venir du monde sur son site. Avec le temps, vous vous apercevrez que vous êtes plus doué avec un système plutôt qu'avec un autre. Et à la fin, vous n'en garderez qu'un ou deux mais il sera efficace pour vous.

Du pain sur la planche

Comme vous avez pu le voir, la tâche est grande. Pour autant, si vous faites les choses dans l'ordre, vous pourrez arriver à vous implanter sur le web gentiment mais sûrement.

C'est véritablement la seule option qui peut vous permettre de vous développer sans réelle limite que celle de votre imagination.

Dans les prochains articles que je ferai sur ce sujet, je vous expliquerai comment vous organiser pas à pas, et je vous dirigerai sur les articles et les vidéos qu'il faut pour que vous fassiez vos premiers pas sur le Web.

Parce que techniquement, il peut suffire d'une seule journée pour être présent sur Internet et commencer à enregistrer vos premiers membres dans votre base. Nous verrons cela jeudi prochain.

D'ici là, s'il y a des choses qui vous semblent obscures ou difficiles à comprendre parmi tout ce dont je viens de vous parler, alors posez vos questions dans les commentaires ci-dessous et j'y répondrai sans langue de bois.

 

Selon vous, cet article plairait-il à vos amis ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici 5 autres articles d'enfer :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

Tags: , , , , ,

Vous pouvez donner votre avis ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. brigitte

    13 octobre 2016 at 13 h 43 min

    Merci Yvon pour cet article qui fait passer de l’économie réelle à l’économie virtuelle. Attention toutefois à ne pas « surcharger » de travail ces auto entrepreneurs, artisans et autres artistes qui ne savent déjà plus comment organiser leur planning..
    Pour ma part je compte m’inspirer de vos articles pour relayer quelques idées à mes lecteurs (encore peu nombreux) avec votre permission bien sûr
    belle journée à vous

     
    • Yvon

      13 octobre 2016 at 14 h 07 min

      Bonjour Brigitte,

      Le travail pour se mettre en ligne est inéluctable. Mais c’est un bon investissement. Cela permet justement de mieux s’organiser et de se libérer du temps pour autre chose. Et je ne crois pas une seconde à la « surcharge » de travail. Il y a juste une organisation défaillante, c’est tout, et une gestion de ses tâches mal optimisée.

      Pour l’inspiration, ces articles sont là pour ça… Merci pour le relais, donc :)

      Belle journée également

       
  2. Sylvie

    13 octobre 2016 at 13 h 50 min

    Merci beaucoup pour ce partage de savoir faire et d’expériences (non édulcoré ! réaliste quoi…)
    c' »est avec beaucoup d’attentions que je lirai vos prochains articles sur ce sujet
    A très bientôt. Sylvie

     
    • Yvon

      13 octobre 2016 at 14 h 08 min

      Bonjour Sylvie et merci pour ce commentaire sympa.
      Il y aura beaucoup d’articles sur le sujet.
      A bientôt

       
  3. Xavier@La Force des mots qui vendent

    13 octobre 2016 at 13 h 58 min

    Salut Yvon,
    J’aurais bien aimé lire un article pareil lorsque je me suis lancé sur internet en 2009. Hélas, il fallait tout acheter et certains produits étaient de n’importe quoi. Que du blabla. on n’y trouvait même pas ce que tu vient d’offrir.

    Aujourd’hui, après 7 ans, je me suis bien formé, je continue de me former, j’ai un business qui tourne ( déjà plus de 30 produits qui se vendent chaque jour) et je continue de travailler pour que ça aille mieux.

    la seule chose que je pourrai ajouter, c’est que pour générer du trafic, il ne faut négliger aucune source.

    il faut les exploiter toute et voir ce qui fonctionne le mieux.
    mixer son contenu. ( article de blog, vidéo, potcast. » même comme je n’en fais pas encore sauf pour des produits en vente », et aussi, les partenariat.)

    Merci pour cet’article et inspirant.

    Amicalement,
    Xavier
     » La Force des mots qui vendent en automatique »

     
    • Yvon

      13 octobre 2016 at 14 h 11 min

      Salut Xavier,

      Exploiter toutes les sources de trafic, bien sûr. Pour autant, il ne faut pas le faire n’importe comment et en dépit du bon sens. Comme pour le reste, l’objectif est d’obtenir du résultat avec un minimum d’investissement en temps et en argent. En cela, il vaut mieux réfléchir un peu avant de tout tenter.

      J’aborderai ce concept dans un prochain article.

      Bonne journée

       
      • Xavier@La Force des mots qui vendent

        13 octobre 2016 at 14 h 20 min

        Tout à fais Yvon,

        Je suis parfois un peu con et parfois, le fait d’être con me permet de découvrir des choses.

        Mais faut quand même rester normal sans exagération.

        Celle qui fonctionnent le mieux pour moi sont:
        1- les articles de blog
        2- Les affiliés
        3- Les commentaire;
        4- Les Réseaux sociaux
        5- les Vidéos ( que je ne peux pas encore vraiment mesurer)

        Amicalement,
        Xavier

         
      • davy

        13 octobre 2016 at 17 h 16 min

        ;) :super:
        tu es le seul à parler cru !
        merci de le dire : bosser
        merci pour cette série

         
  4. Stéphane

    13 octobre 2016 at 14 h 10 min

    Et bien, il me tarde déjà jeudi prochain !

    Et tu as complètement raison, Yvon, travailler et gagner sa vie sur le Net, c’est un travail à plein temps. Une autre façon de travailler, mais des efforts, des moments de découragement, des galères techniques…et des joies aussi.

    Merci de rappeler à tout le monde que les boulots où tu te gaves sans travailler, il n’y a que les vendeurs de chez « Gagne 3000 euros par mois sans rien faire en suivant cette formation à 2000 euros » qui les connaissent. Mais je n’ai pas dû acheter la bonne… ;)

    Encore merci pour tes conseils,
    Stéphane

     
  5. Alain

    13 octobre 2016 at 15 h 00 min

    Bonjour Yvon,
    Quand j’ai commencé, je ne savais pas que j’aurais à apprendre plusieurs métiers et je n’avais pas une vision aussi claire que celle que tu viens de présenter, malgré les formations que j’ai achetées.
    Et bien que j’ai maintenant 6 ans d’apprentissage, je ne commence à vendre -et donc rentabiliser mes investissements- que maintenant…
    Merci pour ces infos, que je vais suivre assidument.
    A bientôt, Alain

     
  6. Fan

    13 octobre 2016 at 17 h 25 min

    Merci pour ces précieux conseils. Je crois que j’ai connu ton blog par Sophie la contentologue. Quel plaisir de trouver des conseils réalistes loin des vendeurs de rêves!
    Merci

     
  7. MO

    13 octobre 2016 at 22 h 06 min

    Bonjour Yvon

    Merci c’est une feuille de route très instructive pour tout débutant

     
  8. Madeleine

    14 octobre 2016 at 7 h 12 min

    Bonjour Yvon,

    Enfin …. le réel tel qu’il est, les points sur les i …
    En lisant ton article, je comprends mieux pourquoi j’ai tellement de peine à vendre le seul livre que j’ai fait … ce qui fait que j’ai mis de côté tous mes autres projets en me disant que je n’y arriverai jamais, que ça ne me servait à rien de travailler des heures et des heures pour absolument rien.
    Je ne suis pas très douée avec internet, même si j’ai fait bien des progrès grâce à quelques trucs gratuits, mais moi, le langage htlm, c’est du chinois ou devrais-je dire du saturnien. Et, tous les trucs que j’ai essayé passent par ce fameux htlm.
    Alors, j’essaie de faire marcher ma plomberie sans savoir si mes outils vont me permettre de faire couler la source !!!
    Je verrais si tes prochains articles vont rallumer la flamme en moi.
    Bon week-end à toi.
    Madeleine

     
    • Yvon

      14 octobre 2016 at 7 h 35 min

      Bonjour Madeleine,

      Je comprends ton souci, pour autant, c’est un souci « d’il y a quelques années » :)
      Je ne dis pas ça pour minimiser tes difficultés, mais aujourd’hui, déjà, tu peux ouvrir une page Facebook et l’alimenter chaque jour avec des infos pertinentes en rapport avec le thème de ton livre. Le fais-tu ? As-tu une page Facebook ? Pas besoin de s’y connaître en html pour ça. C’est un peu la nouvelle manière de commencer de façon cool, afin de rassembler un peu les gens autour de toi…

      Tu peux commencer par des citations, des conseils, des photos sympas, quelques vidéos trouver sur Youtube (tu savais qu’il y en a environ 500.000 de plus chaque jour ?) En fouinant un peu, on peut trouver ne serait-ce qu’une vidéo par jour dans le thème qu’on aborde. C’est déjà ça.

      Si tes posts, photos, vidéos, conseils, sont pertinents, ta base de « suiveurs » va augmenter petit à petit. Tu passeras pas de 0 à 10000 personnes en 1 mois, mais tu peux largement compter sur 100 nouveaux par semaine. Tu peux aussi prévoir un peu de pub pour booster certaines de tes publications. Mais même sans cela, tu peux grimper doucement.

      Donc première chose à faire : Ouvrir une page FB (communauté) et voilà… Toujours ça de fait :) Et pas besoin de s’y connaître en html.

      Pour savoir comment faire, c’est là : https://www.facebook.com/help/www/104002523024878?helpref=about_content

      Bon courage

       
  9. David

    14 octobre 2016 at 10 h 11 min

    Excellent article Yvon. J’approuve par expérience tout ce que vous avez écrit. C’est avec un grand intérêt que je vais continuer à suivre vos articles. Bonne journée.

     
  10. Manon

    15 octobre 2016 at 0 h 27 min

    Bonsoir Yvon,
    tout d’abord merci de remettre les pendules à l’heure et de dire ce qu’est la réalité pour vendre et exister sur internet.
    Je me reconnais dans ton article et avant de me lancer, heureusement, j’avais conscience du temps et du travail à investir.
    Ce qui me fait continuer, mes résultats d’une part, mais aussi et surtout l’idée de faire une bonne fois pour toutes quelque chose et que ça puisse me servir éternellement :-)
    Bien sûr je suis à l’affût de tes moindres conseils parce que tu n’utilises pas la langue de bois et quand tu dis qu’il faut prévoir 2 ou 4h tu es dans le vrai.
    Et je pars du principe que le mieux est de voir ce que font ceux qui réussissent et reproduire (et non copier of course).
    Merci et à lundi et jeudi donc :-)
    Amicalement

     
  11. etienne

    28 octobre 2016 at 9 h 35 min

    Excellent ! cet article démystifie l’emploi du temps des blogueurs !
    bon courage à ceux qui souhaite se lancer…